Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Ennemi ou allié ?

 
Jeu 23 Juin - 14:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5319-aricie-flore
Les frontières des limbes avaient reculés depuis plusieurs mois à présent. Plusieurs bruits couraient sur les régions ainsi découvertes. Au nom de Nayris, la jeune nymphe devait faire quelque chose. Elle était donc partie à la quête au renseignement sans s'éloigner de l'Adhès.

Cette bibliothèque de Slythal était non loin de Foam, dans les montagnes vers l'Est. Elle avait regardé les cartes et les avait appris par cœur. Hors de question qu'un ennemi tombe sur une carte détaillé de la région d'Adhès ou de Foam.

Après plusieurs semaines de voyages en longeant la côte jusqu'à Foam. Elle avait pris un cheval pour parcourir plus vite les nombreuses lieues la séparant de sa destination. Une fois arrivée à Foam, elle vendit son cheval et s'enfonça dans les terres. Les traversés de pics ne l'effrayaient pas . Elle aimait être dans la nature et elle savait qu'à présent rien d'horrible n'allaient lui arriver.


Le jour se levait quand elle arriva au pied de l'édifice impressionnant. Elle se sentait à son aise dans ce lieu désolé. Nayris avait laissé sa trace ici et Aricie le ressentait profondément. Elle pourrait trouvé ici des documents de première importance surement. Elle sourit, c'était parfait. Un bruit la fit sursauter. Elle se retourna, couteaux au clair. Elle avait appris quelques gestes basiques pendant son mois en Adhès, suffisamment pour se défendre.

Elle était habillé d'une robe au couleur marron, parfaite pour être invisible de loin dans les montagnes. Ses cheveux étaient attachés en une simple queue de cheval basse. Ses yeux scrutaient l'horizon.





Succès : :
 

--------


avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Trouvé par Calliste et arrangé par Alissya
Double compte : Lirissa et Le Voile
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Jeu 23 Juin - 18:19
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7471-loan-tywyll-l-ombrageur
Un être à la cape et aux vêtements noirs se déplaçait dans les ruines. Loan avait reçu une permission spéciale pour quitter les plaines. Ailes Ténébreuses avait été dans un bon jour lorsqu’il lui avait demander d’enquêter sur les récentes révélations du livre de la Dragonne Luz.

L’été était une saison détestée des Ombrageurs. Les jours plus long et chaud ne les aidaient pas vraiment dans leurs tâches. Le chef des espions se trouvait devant la bibliothèque, au milieu d’une ville qui avait été sans nul doute sans autres pareilles en son temps… Mais qui maintenant n’était que poussière. Les rumeurs allaient bon vent sur celle-ci. Fantôme et racontars étaient monnaie courante par ici, notamment avec le bruit du vent courant à travers les souterrains de la bâtisse.

Des jeunes gens, surement d’Arkham, l’avaient vu en arrivant durant la nuit et c’étaient enfui en courant en le voyant, le prenant certainement pour un spectre, vu son teint blanc. Loan soupira. Il avait à peine fini d’observer les alentours que déjà, le soleil se levait. Une silhouette au loin s’était dessinée, et le chef des espions se cacha d’elle pour l’observer.

La façon de se déplacer de cet être lui rappelait un ennemi, sans mettre le doigt sur le nom de ce dernier. C’était une femme, assez grande et objectivement très belle.
Soudain, il se souvint d’une forêt en flamme et d’un combat auquel il n’avait pu que regarder. Une Nymphe. Ces êtres enchanteurs étaient redoutables pour les non-initiés, Loan le savait.

Elle ne preta guère d’attention à lui et se dirigea droit vers la bibliothèque enchâssée dans la pierre. Loan décida alors de se manifester, hors de question que quelqu’un d’autre ne lui vole des informations qu’il était venu chercher.

Lorsqu’elle le remarqua, elle tira ses couteaux au clair, d'une manière défensive. Le mouvement qu’elle avait fait et la posture qu’elle tenait, fit faire à Loan un reniflement dédaigneux.

Il avait déjà vu ce mouvement, mais uniquement chez les adorateurs de Nayris. Il ne manquait plus que ça. Loan n'était pas tout à fait sûr de cette supposition, mais il se tenait sur ces gardes.

Après tout, la porte d'Hadès n'était pas si loin...



Il s’approcha, laissant une distance convenable pour une conversation mais aussi assez long pour qu’il puisse dégainer rapidement quel que fut le mouvement de l’adepte. Il leva les mains et s’adressa à elle.


« Je ne suis pas là pour me battre,et je ne pense pas que tu aies envie de te battre non plus… »

Aucune chance qu’elle ne puisse pas reconnaitre un membre éminant de l’Empire, mais la réputation de Loan serait peut-être assez dissuasive pour qu’elle ne se lance pas tête baissée au combat. Sinon, tant pis pour elle, Loan n’était pas clément envers les inconscients.

Manifestement, elle n’était pas préparée à rencontrer quelqu’un d’aussi dangereux ici, sinon les adeptes seraient venus à plusieurs. Mais la raison de sa venue en ces lieux intriguait fortement Loan. Était-ce forcément une ennemie, ou pourraient-ils rentrer sans aucun combat fortuit ?


Loan's theme song
Loan's battle theme song


Et les villes tombèrent, les Hommes mourèrent, mais l'Ombre, elle, persiste...





Ma couleur : #009900


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar : Brave 10
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Sam 25 Juin - 13:35
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5319-aricie-flore
Quelqu'un apparut au loin. C'était un grand homme pâle et sombre. Il ressemblait à un vampire sans en avoir l'expression. Aricie ne pouvait que constater la supériorité physique de son adversaire. Le ton glacial et le tutoiement montraient combien il était prêt à la tuer.

En un instant, l'idée lui vint de jouer la comédie. Elle rangea les couteaux en soupirant de soulagement.

J'ai eu peur, ne penses pas que je t'ai voulu le moindre mal.

Les nymphes étaient connues pour leur douceur, leur naïveté et leur caractère pacifique. Il fallait en jouer pour survivre. Aussi s'approcha-t-elle comme si elle ne craignait rien.

Je ne suis venue que pour visiter. Un voyageur est venue à Fleur et nous a parlé de cette merveille. J'ai été curieuse de savoir à quoi ça ressembler et ce qui pouvait y avoir dedans. Si ça ne te dérange pas, nous pourrions faire ça ensemble ?

Elle paraissait amicale, innocente, bref, une vraie nymphe dans toute sa splendeur. Intérieurement, la jeune fille savait qu'elle avait affaire à un haut gradé de l'Empire. Elle ne parvenait plus à se rappeler son poste...En un mois, elle avait du retenir beaucoup de chose et les noms des ennemis des ADNs avaient été une chose longue et laborieuse. Elle ne se souvenait pas de tout. Néanmoins, elle était prête à le tuer s'il fallait. Nayris serait bien contente d'avoir une nouvelle âme à torturer à l'infini.





Succès : :
 

--------


avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Trouvé par Calliste et arrangé par Alissya
Double compte : Lirissa et Le Voile
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Sam 25 Juin - 15:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7471-loan-tywyll-l-ombrageur
Si Loan ne l’avait pas prévu, la douceur de la voix de la Nymphe lui aurait fait baisser sa garde. Il constata deux grands mensonges dans ses dires. Les années à côtoyer la noblesse lui avaient octroyé un don pour discerner les mensonges… Les années à torturer des informateurs récalcitrants aussi.

Elle n’était clairement pas de Flore et elle aurait bien voulu le tuer si elle avait pu. Au moins, elle n’était pas inconsciente. Loan lui donnait au maximum une vingtaine d’années. Il ne rencontrait que des femmes ces temps-ci et cela l’agaçait à chaque fois. La manière dont elle essayait de le charmer le répugnait particulièrement.

Dans d’autres circonstances, il l’aurait certainement tué rapidement et ce serait dépêcher de finir ce qu’il était venu faire ici. Mais aujourd’hui, il préférait jouer un peu. Il rentra dans son jeu et feint avoir cru à ces propos. Il repris donc le ton courtois – mais tout aussi glacial – et le vouvoiement qu’il utilisait à la cour.


« Eh bien, vous avez de la chance que je suis là dans ce cas. »

Il garda ses distances en la contournant et s’avança vers la porte de la bibliothèque. Il appuya sur une pierre et le mécanisme d’ouverture s’enclencha. Il avait hâte de rentrer dans la pénombre de la bâtisse, avant que la lumière et la chaleur ne l’incommode… Et que l’absence de son ombre soit flagrante.


« J’ai repéré les environs, il y a quelques heures à peine. Sans la découverte de ce mécanisme, les portes restent hermétiquement closes. C’est assez pratique pour conserver des livres, n’est-ce pas ? »


Loan s’étonna du fait qu’elle soit encore présente. Ces derniers temps, les ennemis avaient tous tendance à le fuir, surtout après la démonstration de force du printemps dernier. Seules quelques rares personnes pouvaient résister à ces illusions, et ceux qui lui résistaient à l’épée n’étaient pas plus nombreux. L’Ombre d’Ailes Ténébreuse était craint et respecté partout, même en Glace où pourtant nombre des habitants le voulaient mort.

La jeune Nymphe n’avait pourtant pas l’air d’une inconsciente, peut-être vivait-elle simplement en ermite et n’avait jamais entendu les rumeurs sur lui… Mais cela n’expliquait toujours pas ce qu’elle fabriquait ici, ni ce qu’elle cherchait…


Il observa ce qui devait être un immense trou noir pour la Nymphe, mais qui dévoilait de grandes étagères pleines de livres et de poussières devant lui. Devant tous ce savoir et cette connaissance, il se rappela soudainement que cette race n’était généralement pas du tout intéressée par les écrits. Une autre bizarrerie à ajouter sur la liste de cette jeune femme.


Loan se demandait même si elle était du coté de Nayris, tant cette stratégie ne ressemblait pas à celles employées par les adeptes. Mais il resta cependant sur ces gardes.



« Je ne chercherais pas à comprendre pourquoi une Nymphe s’intéresse à des manuscrits, mais si vous voulez bien vous donner la peine… »

Il fit une courbette pour la laisser entrer en première. Hors de question qu’un couteau se plante « malencontreusement » dans son dos.


Loan's theme song
Loan's battle theme song


Et les villes tombèrent, les Hommes mourèrent, mais l'Ombre, elle, persiste...





Ma couleur : #009900


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar : Brave 10
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Mar 12 Juil - 12:08
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5319-aricie-flore
Le tout était grand et noir. Elle sorti de son baluchon une torche et de quoi l'allumer. Une fois cela fait, elle put mieux voir les étagères rempli de livre. Elle écoutait à peine pendant ce temps ce que pouvait raconter cet ennemi. Elle entra et fit quelques pas tout en le gardant dans son champ de vision. Oui, le lieu était magnifique...

Elle se souvint alors que le jeune homme avait émit des soupçons. Oui, Aricie savait qu'il la soupçonnait, elle ne pouvait être stupide à ce point. Sous la couverture de la surprise et de l'amabilité, elle savait qu'il la tuerait si elle osait faire le moindre geste.

Mon peuple n'a pas la culture des livres mais nous avons celle du savoir. Au cours de mon voyage pour venir jusqu'ici, j'ai appris à apprécier davantage les livres.

Après tout, c'était vraie. Même si elle taisait son viol, son suicide et sa nouvelle religion. Et Nayris. Quelle déesse incomparable ! Si seulement Aricie pouvait connaitre Sa Volonté...

Et vous ? Qu'est-ce qui vous a amené par ici ? Ce n'est pas le genre d'endroit qui amène





Succès : :
 

--------


avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Trouvé par Calliste et arrangé par Alissya
Double compte : Lirissa et Le Voile
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Mar 12 Juil - 15:46
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7471-loan-tywyll-l-ombrageur
Loan attendit qu’elle ait fini d’allumer sa torche et soit rentrée dans la salle pour enclencher le mécanisme intérieur qui permettait d’ouvrir et fermer les immenses portes de pierre. Le jour se levait, et le plan des Ombres devenait plus distant de minutes en minutes. Enfermé en plein jour avec une potentielle ennemie… Loan constata que décidément, les choses évoluaient plus vite depuis sa rencontre avec la dragonne que depuis les 15 dernières années.
L’architecture était impressionnante. Les plafonds étaient hauts et parsemés d’anciennes peintures, et chaque couloir commençait avec une arcade gravée de plus de 4 mètres de haut et 3 mètres de large. L’air était chargé de poussière, accrochant la lumière du soleil se levant. L’odeur de renfermé qui emplissait l’entrée était également chargée en odeurs de fumée et de livre, qui rappelait à Loan la prise de la capitale humaine. L’odeur de sang et les effluves d’urine en moins cependant.

Lorsque le bruit de la fermeture et ces nombreux échos se turent enfin, l’Ombrageur consentit à répondre à la question de l’inconnue. Il n’était pas en mission après tout, et ne la craignait pas.

« Cet endroit est passionnant, il regorge de connaissance d’un peuple oublié. »

Suite à ces explorations, il avait aisément deviné la gloire passée de la ville et la cause de sa déchéance également. Il disparut du champ de lumière, évoluant  silencieusement d’étagère en étagère dans la pénombre. La fraicheur et la pénombre de l’endroit était un soulagement, après les fortes chaleurs de l’été. Les étagères montraient que des soldats avaient dû utiliser ces livres comme combustible après la prise de la ville. La moitié des ouvrages manquaient et ceux qui restaient étaient accessible en se baissant ou en tendant les bras. Le chef des espions survolait les titres des livres pour pouvoir s’orienter dans le dédalle de la bibliothèque.

« La cité au cœur des montagnes devait être réputée imprenable, jusqu’à ce qu’un fin stratège arrive tout du moins. »

Sa voix n’était qu’un chuchotement, mais parfaitement audible dans le silence de marbre du bâtiment. Ils étaient certainement les deux seuls êtres vivants dans les environs. Néanmoins, le passage de quelqu’un d’autre était visible dans la poussière de l’endroit. Il se dirigea vers l’autre côté de la pièce, en évitant la lumière dégagée par la torche de la Nymphe. Seules les feuilles volant sur son passage indiqué à son étrange compagnonne sa position. La jeune femme ne voyait manifestement pas où il était, ce qui poussa Loan à déduire qu’elle ne possédait pas de vision surnaturelle.

« Un barrage fut construit. Une fois l’approvisionnement en eau de la ville coupé, les envahisseurs n’avait plus qu’à attendre que la ville se meurt de soif. »

C’était ce qu’il aurait fait en tout cas, et la présence d’un ancien lit de rivière dans les ruines l’avait conforté dans cette idée. Autour de lui, il n’y avait que des livres de botanique ou d’agriculture, chose qui devait être le plus consulté du temps où la bibliothèque était encore utilisée. Les livres plus ésotériques devaient se trouver plus loin dans la structure. Et ce qu’il cherchait devait être gardé au plus profond des entrailles de la bibliothèque.
Il se dirigea à pas lent vers l’inconnue, arrivant en face d’elle. Il s’arrêta à la lisière de la lumière. Il n’avait plus son sourire d’apparat.

« Je me nomme Loan Tywyll et je viens ici en quête de connaissance… Tout comme vous, je présume. »

Il tourna les talons et se dirigea vers le long couloir en face de l’entrée, où d’autres étagères étaient remplies. Une espèce de réception à l’entrée du couloir lui confirmait qu’il fallait avoir un certain rang pour s’aventurer plus loin, du temps de l’âge d’or de la ville. Il contourna la réception prestement, et commença son expédition dans le passage.

Plus il avançait, plus les étagères était fournies. Il s’attarda un moment sur le plafond, qui représentait une carte des étoiles effritée par les assauts du temps. Il attendit que la jeune femme le rejoigne. Il se doutait que les écrits de l’entrée ne l’intéressaient guère et il estimait que la Nymphe préférait le voir que de s’attendre à un coup de poignard silencieux.


Loan's theme song
Loan's battle theme song


Et les villes tombèrent, les Hommes mourèrent, mais l'Ombre, elle, persiste...





Ma couleur : #009900


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar : Brave 10
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Sam 16 Juil - 13:45
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5319-aricie-flore
Elle remarqua qu'il fermait la porte. Peut-être allait-il la tuer ? L'idée la fit sourire, qu'il la tue, elle n'aurait que plus de plaisir à aller voir Nayris. Elle réprima cette émotion de joie et d'amour pour sa déesse. Quand il répondit, sa réponse était trop quelconque pour marquer le moindre intérêt. Elle ne préférait pas relever ses idées sur la prise de la ville. Aricie pensait que Nayris seule avait une réponse.

Elle remarqua qu'elle ne l'apercevait pas tandis qu'elle entendait très bien sa voix. C'était le seul moyen de savoir où il se cachait. Et quand il dit son nom, elle sourit doucement. Oui, elle connaissait son nom et elle comprenait maintenant tout son manège. La lumière serait sa sécurité le temps de trouver des informations.

Elle se mit alors à observer autour d'elle et prit quelques livres de botaniques quelconque. Puis elle continua à marcher et à regarder partout. Elle savait qu'il avait pris un couloir et elle entendait quelques bruits de pas. Elle poursuivait et chercher un indice, n'importe quoi qui montrait que Nayris avait laissé quelque chose pour sa...non elle n'était pas encore sa favorite. Mais elle le deviendrait pour le moment, elle n'était qu'une croyante mais bientôt...





Succès : :
 

--------


avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Trouvé par Calliste et arrangé par Alissya
Double compte : Lirissa et Le Voile
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Jeu 21 Juil - 15:54
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7471-loan-tywyll-l-ombrageur
L’endroit résonnait beaucoup trop aux oreilles de Loan. Il aurait apprécié le silence pesant de cet endroit sinon. La torche se rapprochant, les étoiles du plafond s’éteignaient petit à petit. Une peinture fluorescente peut-être, ou une quelconque magie, mais cela témoignait de la grandeur des anciens habitants de la cité morte.

Loan songeait que toute la littérature botanique et agricole aurait passionné n’importe quelle Nymphe, mais celle-ci s’approchait de lui. Encore un détail suspect à son propos. Sa vigilance redoublée, il s’appuya sur un mur vierge d’étagère et croisa ces bras.

« Il semblerait que nous allons dans la même direction. Il faudra se faire prudent chère Dame… »

Il sortit sa dague d’argent de sous sa veste et marqua la direction d’où ils venaient sur une étagère à mi-hauteur. Si personne n’était jamais revenu de ces ruines, alors il serait le premier. Le couloir se terminait sur une salle ronde, pleine de livres rongé par les mites, brulé ou illisible. Une dizaine de couloirs partaient dans toutes les directions. On pouvait deviner facilement que des écriteaux en bois indiquaient la section de chacun des couloirs, mais le temps avait fait son œuvre et ils n’étaient plus lisibles quand ils tenaient encore au-dessus des arches.

Loan était admiratifs face aux efforts combiné des architectes et des ouvriers pour construire un tel endroit. Le savoir était important dans cette culture, chose que les Hommes et autres créatures de Terra semblaient toutes s’accorder. Sur Zelphos, la guerre et la puissance étaient les seuls choses dignes d’intérêts pour ces habitants. Sans quoi, les Ombrageurs auraient facilement régner sur le monde démoniaque. Loan préférait largement ce monde ci.
Il se retourna vers la jeune femme qui le suivait de près, mais qui n’avait pas osé essayer s’en prendre à lui. Pour l’instant. Les disciples de celle qui règne sur les morts n’était pas de ceux que l’on pouvait menacer de mort ou torturer pour avoir des informations, vu que leur Déesse leurs réservait des châtiments bien pire dans l’au-delà. La Nymphe faisait de son mieux pour étouffer son envie de le tuer, mais n’avait même pas tressaillit lors de son petit numéro. Loan pensait donc que soit elle n’avait pas peur de la mort, soit elle était vraiment intrépide. Les rumeurs sur le chef des espions allaient bon train et c’était le croque-mitaine de beaucoup d’enfants. La posture était visiblement sur la défensive. Il se défiait clairement d’elle et ne voyait pas l’intérêt de le cacher.

« Et bien nous avons beaucoup de choix – il désigna les arcades. Voulez-vous que nous nous séparions ici ? Ou bien avez-vous une idée de quel chemin prendre ? »

Il prit le soin de marquer l’arcade du couloir menant à la sortie, et la regarda de ces yeux froids. Peut-être que ces charmes avaient détourné bien des hommes de la menace, Loan quand-à lui avait la froide résolution qu’il possédait en mission – ou lors d’une exécution.


Loan's theme song
Loan's battle theme song


Et les villes tombèrent, les Hommes mourèrent, mais l'Ombre, elle, persiste...





Ma couleur : #009900


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar : Brave 10
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1