Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Terres tribales | Steppes Cénozoïdes

 
Mer 30 Sep - 22:03
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7494-baba-hag
Informations

Titre : "Baba"

Numéro : 6

Favoris dans la succession : "Maha" Jabhu, première fille de Baba Hag. Elle est âgée de 101 ans.

Allégeance : Indépendant

Bannerets : Les Mahas sont en quelque sorte les sages du village, des aînés versés dans le chamanisme.
Les Ghats sont les membres héroïques de la communauté, qui se sont distingué par le mérite. Il n'existe pas de réel pouvoir décisionnel, mais ces membres sont généralement écoutés par les autres.
Economie

La région est très loin d'être aussi peuplée et développée que la plupart des autres terres. Cénozoïk est inconnu de l'écrasante majorité des gens, aussi le commerce est-il extrêmement rare. Cependant, ses habitants possèdent bel et bien des spécialités intéressantes :

- Le troc :
Les Cénozoïdes n'utilisent pas de monnaie, et se contentent de troquer leurs affaires contre des objets, de la nourriture, des animaux ou des services. Les pièces de monnaie représentent donc peu d'intérêt pour eux. En revanche, il est facile d'éveiller leur intérêt avec ce qu'ils ne trouvent pas habituellement chez eux, comme des objets en métal, ou des curiosités du "monde extérieur".

- Travail de l'os :
Les ossements font partie intégrante de la société Cénozoïde. Ce peuple a ainsi apprit à le sculpter, le graver et le travailler de manière exemplaire. Il en va de même pour la chitine, les coquillages, les coquilles d’œufs et les dents, griffes, becs et crocs des bêtes. On peut donc aisément trouver des statuettes, outils et armes en os, ou en les divers matériaux cités plus haut.

- Explosifs naturels :
Les sols de la steppe sont parsemés de geysers, de fumerolles, de gisements de minerai volcanique et de mofettes. C'est donc l'endroit idéal pour récolter du souffre, du salpêtre, du charbon et des moisissures. Les chamans du village ont su le découvrir, et créer leur propre matière explosive, qui peut se trouver sous forme de poudre ou de pâte visqueuse.

- Sel :
Des glissements de terrain ont révélé de nombreux gisements de sel dans la région, que les Cénozoïdes exploitent pour conserver leurs aliments. La présence de sel dans les sols est aussi un désavantage, car il empêche au village de développer une agriculture correcte.

- Elevage :
Les Cénozoïdes possèdent des troupeaux de petite taille, mais les animaux concernés sont suffisamment différents de ce que l'on trouve ailleurs pour être cités. Ils élèvent ainsi des émeus, des yaks, des alpagas, des lamas et des dodos.

- Argile :
L'argile se trouve régulièrement dans les bassins de boue de la région. La population s'en sert pour ses vertus médicinales, mais aussi pour les peintures chamaniques, la poterie et la construction de ses huttes.

- Faune et flore dégénérées :
Les trophées et les curiosités rapportés des alentours de Cénozoïk peuvent relever de l'exploit. En effet, les animaux et les plantes subissent la même malédiction que les habitants, et des espèces nouvelles naissent au cours des années. Certaines bêtes peuvent atteindre des tailles démentielles, ou subir des malformations exceptionnelles. On y retrouve également des espèces supposées disparues, comme le dodo, le mammouth, le daeodon, le rhinocéros laineux ou le glyptodon. Le même principe s'applique chez les poissons, les mollusques et les insectes.


Coutumes et traditions :


Célébrations particulières :
- Les naissances sont célébrées par une sorte de baptême. Les Cénozoïdes croyant en la réincarnation, la cérémonie vise à souhaiter un bon retour sur Terra à l'enfant. Les parents et le nourrissons reçoivent des bénédictions et des présents. Une pointe de sang de coq est apposé sur le front du bambin durant le rituel.
- Le passage à l'âge de raison est marqué par un serment de protection et de fraternité.
- A la mort de l'un des habitants, sa dépouille est maquillée de peintures mortuaires. Après cela, le corps est déposé au sommet d'une colline rocheuse, et laissée aux charognards. Les ossements sont récupérés plus tard, et répartis parmi les membres de la tribu.
- La consécration des armes et des outils se fait lors d'un grand rituel de bénédiction.
- Une fois par an a lieu la fête de Rhamba, l'anniversaire de la fondation du village. Durant les festivités, on danse, on chante, et tout les villageois partagent le plat appelé Nab-Nab. On en profite également pour se faire bénir par les chamans, ou faire sa demande à l'être aimé.
- Il n'existe pas de mariage chez les Cénozoïdes, et les couples sont libres de se former et se séparer. Néanmoins, il est demandé aux couples ayant un enfant de faire preuve de responsabilité. Le mot pour "conjoint" est Thola.

Coutumes de succession :
En cas de décès du "Baba", la célébration mortuaire a lieu comme d'habitude. Les os et les dents récupérés sont distribués parmi les membres de la communauté, et gardés précieusement comme des reliques. Le crâne, quand à lui, est déposé dans la grande hutte des chamans. Il appartiendra au nouveau Baba de veiller sur les crânes de ses prédécesseurs. Le moment venu, il devra à son tour désigner celui ou celle qui lui succédera.
S'il par malheur aucun nouveau Baba n'est désigné, il appartiendrait aux villageois de désigner l'un de leurs Mahas.

Coutumes culinaires :
- Les Cénozoïdes n'ont pas une cuisine très sophistiquée. Les événements importants ne sont donc pas célébrés avec des mets plus fins, mais tout simplement avec plus de nourriture.
- Faute à leur propre malédiction, les villageois possèdent des variétés de fruits et légumes plutôt étranges, qui changent lentement avec les années. Il en va de même pour les animaux et les poissons chassés.
- Le plat le plus commun s'appelle le Bahat, une sorte de ragoût de volaille et de plantes grasses.
- A l'occasion, les habitants utilisent une méthode de cuisson unique : la viande ou le poisson sont attachés à un fil, puis plongés dans les eaux bouillantes d'une source chaude.
- Le village produit un alcool infect à base de sang de coq fermenté. Les boissons les plus rependues sont le lait de yak ou de chèvre, et naturellement, l'eau.
- Les Cénozoïdes font du fromage et du beurre avec à peu près n'importe quoi. On y trouve donc du fromage d'ânesse, de chamelle, de yak, de chèvre, de lama, et même d'animaux inconnus hors du territoire.
- Le miel produit par les ruches sauvages est stocké dans de grandes amphores. Il a la particularité d'être sec en bouche.
- Le plat le plus festif de la région est le Nab-Nab, un plat si gros qu'il est supposé nourrir le village tout entier, parfois pendant plusieurs jours. Il s'agit d'un yak entier fourré de trois chèvres, elles-mêmes fourrées de deux dindes, elles-mêmes fourrées d’œufs. Le tout est généralement servi avec du riz et des légumes. Ce repas est souvent suivi d'une longue journée de digestion.

Coutumes vestimentaires :
- La pudeur n'est pas de rigueur chez les Cénozoïdes. Par conséquent, les vêtements se limitent souvent à quelques pagnes ou bandes de tissu. Les ornements honorifiques, en revanche, sont très appréciés.
- Les ossements sont considérés comme sacrés. Les villageois les incluent donc souvent dans leurs parures. Ainsi, chacun porte sur lui des "souvenirs" de ses ancêtres, de ses amis, de ses ennemis, ou d'animaux qu'il a chassé ou élevé.
- Cette tradition s'applique aussi aux autres types de trophées. Ainsi, les pêcheurs portent souvent des carcasses de crabes ou des têtes de poissons, tandis que les chasseurs s'habillent avec des dents, des griffes ou des cornes.
- Les tatouages et les peintures chamaniques sont assez présents parmi les habitants, mais non obligatoires.
- Les Cénozoïdes expriment souvent leur créativité dans la création de masques et de parures. Chaque individu peut donc être habillé très différemment de son voisin.

Autre :
Il existe plusieurs légendes locales concernant des créatures hors du commun. Entelo, par exemple, est une sorte d'énorme phacochère des steppes. On peut également noter Deinother, un pachyderme colossal ; Archelon, une tortue à la carapace impénétrable ; Arthron, un scolopendre géant ; et enfin Mosa, un supposé monstre lacustre vivant dans les profondeurs du lac Thumtra. Certains de ces animaux sont si gros que l'on suppose qu'ils existaient bien avant l'arrivée des Cénozoïdes, mais rares sont ceux à les avoir réellement vu.





Armée :  


Cénozoïk ne possède pas d'armée à proprement parler, mais les membres du village savent assurer leur propre défense. Si aucun n'a réellement reçu de formation militaire, la majorité d'entre eux ont déjà combattu durant des chasses ou des bagarres.
Très peu nombreux, ils ne font pas le poids face à une armée organisée. Naturellement, les plus jeunes et les plus faibles ne combattent pas.

Les types de combattants peuvent être catégorisés de la manière suivante :

- Les Brutes :
Des jeunes guerriers de première ligne polyvalents, privilégiant l'affrontement direct. Ils sont constitués des membres les plus vigoureux, et s'équipent généralement d'armes de contact et de protections de fortune. Marteaux, massues, hachettes et macuahuitls sont leurs armes favorites.

- Les Béliers :
Ce sont les Cénozoïdes les plus imposants et les plus résistants. Ils œuvrent la plupart du temps sans armes, mais peuvent aussi lancer des rochers ou utiliser des petits troncs d'arbres. Ces mastodontes peuvent faire voler leurs adversaires sur plusieurs mètres. Etant des cibles faciles, ils ont l'avantage d'avoir le cuir épais, et sont souvent protégés par des armures rapiécées.

- Les Sentinelles :
Positionnées à moyenne distance, les Sentinelles sont majoritairement des chasseurs de métier. Ils s'équipent de sarbacanes, de lances-pierres, de frondes, de javelos et autres armes à distance. Les tireurs talentueux possèdent des armes plus sophistiquées, comme des arbalètes primitives et des tromblons à gravier. Leurs protections sont souvent minimes, afin de leur assurer une mobilité importante.

- Les Incendiaires :
Ce sont généralement des Cénézoïdes plus vieux et plus faibles, qui maîtrisent la création d'explosifs et de matières inflammables. Ils portent sur eux des fumigènes, des bombes à mèches et des pièges à silex. Ce sont certainement les seuls à posséder des armes aussi dangereuses, aussi ne prennent-ils part au combat que lorsque la sécurité du village est sérieusement mise en jeu.

Ces classes guerrières sont naturellement des généralités, et il arrive aux villageois de changer de fonction selon le cours des événements.



Histoire :  


Cénozoïk est né il y a un siècle avec l'arrivée de Hag et de ses enfants adoptifs. Ce fut au départ une simple hutte familiale, qui se changea rapidement en hameau, puis peu à peu en village autonome.
Victime de la malédiction auto-générée des Cénozoïdes, la région s'est également transformée au cours des années. De nouveaux spécimens de plantes et d'animaux sont apparus, et des espèces précédemment éteintes ont refait leur apparition.
Les steppes n'étant pas un endroit très fréquenté, et la tribu étant jeune, la communauté connu relativement peu de déboires au cours de son existence. Ni guerres ni conflits ne vinrent perturber le cours des choses, hormis quelques accrochages ponctuels avec les bandits du désert. De même, cet isolement leur valu d'être épargné par la plupart des épidémies. Le fait d'être en nombre limité leur a également permit d'éviter la famine, même en cas d'hiver rude.

Le village se souvient néanmoins très bien de son premier mort, et des circonstances qui l'ont entouré. Il s'agissait d'un homicide involontaire, une simple dispute au dénouement tragique. L'histoire de ce meurtre est souvent citée comme exemple des méfaits de la tentation et du vice.



Description :  



- Village de Cénozoïk :
Ce village primitif se trouve à l’extrême Est du territoire, en bordure de montagne. Il est orienté vers l'intérieur des terres, et dissimule une impasse menant vers les cols rocheux.
Construit sur un plateau, l'endroit est encerclé par une gorge relativement profonde. On entre dans le village en traversant un pont naturel aménagé, puis en passant sous un portail. Des constructions en terre, en rochers et en palissades servent à protéger les habitants d'attaques potentielles de bandits et d'animaux sauvages.


Les Cénozoïdes ne sont clairement pas des architectes. Les habitations s'agencent de manière anarchique, construites par les propriétaires eux-mêmes. Certains se contentent de tentes et de gourbis, tandis que d'autres préfèrent les masures en torchis. De manière générale, les maisons sont étroites, et ne contiennent qu'une à deux pièces. On y dort à plusieurs, afin de se préserver des nuits froides.
Vers le centre du village se trouve la "Place", où est érigée la hutte chamanique. C'est dans ces environs que vivent les villageois les plus âgés et les sages.

Il faut noter que tous les Cénozoïdes ne vivent pas à l'intérieur des murs. Certains ont construit leurs huttes près des portes ou autour du ravin. Ce sont en général des fermiers, qui vivent près de leur bétail ou de leur potager. En cas d'attaque, ils sont rejoints par les autres, mais si la menace est réelle, ils se rendront d'eux-mêmes à l'intérieur pour se mettre à l'abri.

- La Tanière :
Ce lieu-dit se trouve à une centaine de mètres au nord du village, en contrebas du ravin. Situé en bordure du lac Thumtra, il s'agit de l'énorme squelette d'une créature préhistorique, transformé en une loge de chasseurs-pêcheurs. L'entrée principale se fait par la bouche du monstre, tandis que le reste du corps va se perdre dans la gorge rocailleuse. Des bandes de toile et de cuir suspendus entre les cotes isolent les habitants du vent.
La plupart des Cénozoïdes présents dans la Tanière travaillent sur place, et dorment vers le fond de la loge.


- Le lac Thumtra :
Les eaux du lac Thumtra sont extrêmement traîtres malgré sa faible superficie. En effet, il s'agit d'avantage d'une doline que d'un véritable lac, et l'on ignore jusqu'à quelle profondeur il descend. Il se trouve au fond d'un cratère en forme d’entonnoir, et son niveau monte et descend selon les saisons. Son eau ne vient d'ailleurs pas de la pluie, mais provient directement du fond, ce qui pourrait indiquer qu'il est relié à une autre source. Les remous provoqués par les courants abyssaux peuvent créer des siphons à la surface, aussi les Cénozoïdes évitent-ils de s'y aventurer durant certaines périodes agitées.
Les poissons et crustacés que l'on trouve dans le lac subissent eux aussi la malédiction de Cénozoïk, et peuvent donc paraître étranges. Néanmoins, les pêcheurs parlent parfois d'autres créatures aquatiques, des monstres gigantesques qui, remontant depuis les profondeurs de la terre, viendraient s'alimenter en poisson pour ensuite disparaître à nouveau.


- Les Steppes :
Les grandes plaines arides de la région sont peuplées d'animaux étranges, mais le paysage est très saisissant. L'activité volcanique souterraine créé de nombreuses curiosités en surface, comme les geysers, les sources chaudes et les bassins de boue. On y trouve également divers gisements de souffre et de minerai, et des fossiles exposés par les glissements de terrain.
L'endroit parait presque hors du temps. Il est toutefois dangereux de s'y aventurer sans guide, car le terrain est très accidenté, et le risque d'être intoxiqué par les fumerolles est non négligeable.


- Le Turman :
C'est le large canyon menant vers Sahawi et sa capitale. Les traîtres de la nation du Feu y sont pendus et exposés, créant l'un des plus grands charniers de Terra. L'endroit est envahi de vautours, et très peu visité.
Les Cénozoïdes évitent généralement de se rendre de ce côté, afin de ne pas attirer l'attention du royaume ardent. Par chance, c'est également ici que s'estompe la zone d'influence de leur maléfice.




avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Ace Team
Double compte : -
Vitesse de réponse : Hebdomadaire


Jeu 22 Oct - 12:46
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour et navrée du temps absolument démentiel que j'ai mis à te répondre !

Alors ta fiche est très bonne, surprenante et originale ! Cependant, j'ai plusieurs problèmes !

Dans l'ordre :

Dans l'économie, tu expliques que ton peuple n'est guère porté sur l'argent (à savoir les ailes de bronzes sur TM) cependant, je pense que tu devrais expliquer que malgré tout vous en possédez sachant que nécessairement, vous dépendez de l'Aile qui lève des impôts régulièrement... Et le troc n'est pas vraiment apprécié par un archidémon.

Ensuite, au niveau de ton armé, tu parles d'explosif, de tromblon et de bombes à mèche. Le forum n'en est pas à ce stade là, nous sommes à une époque médiéval, et le steampunk ne nous rattrapera jamais par soucis d'être du med-fan et rien de plus. Tu peux éventuellement utiliser une magie à base de feu, mais aucun explosif, et rien à base de poudre, cette dernière étant réservés aux glaces.

Et finalement, au niveau de ton histoire, il y a une grosse lacune : Tu ne parles nul part d'AT. Il faut savoir que Feu est, après Terre, la contrée qui subit le plus la présence de l'Aile. Il y a eut bon nombre de massacre de bon nombre de tribu, la religion officielle est celle de Zelphos, de nombreux gardes circulent et n'hésitent pas à punir les habitants, bref, c'est quelque chose de réel et à côté duquel il ne faut pas passer !

Je t'invite donc à bien lire le contexte et/ou à poser des questions à nos modérateurs et admins s'il y a des choses que tu veux savoir en rapport à la domination d'AT sur Terra Mystica.

Préviens moi dès que tu auras effectué toutes les modifications afin que je repasse m'occuper de ta fiche ^^

Bonne chance à toi,

Musicalement ~


 
Page 1 sur 1