Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Skrur

 
Lun 20 Juil - 14:56
Voir le profil de l'utilisateur
Skrur

Introverti - Indépendant - Clairvoyant - Optimiste - Social - Empathique - Impitoyable - Réfléchi
Information
Surnom « Le Chaman aux longues tresses »
Âge : 56
Nationalité : Montagnes/Désert
Profession : Chaman
Camp : Aile Ténébreuse
Noblesse : Aucune
Croyance : Aucune
Famille : Aucune
Race

Orc
Caractère


Contrairement à ses congénères, Skrur n'a rien d'un orc primaire et bestial. Élevé par les elfes, il a grandi dans la grâce, le respect et l'ordre, ces trois traits étant totalement contraires à l'éducation orque traditionnelle.
En vérité, Skrur n'est orc que d'apparence puisque tout son trait caractériel est marqué par son enfance au sein des elfes. Il est un orc socialisé, à l'apparence noble et fière, mais aussi coquet et par conséquent loin d'être repoussant.

Skrur est également un érudit bercé par le chamanisme de son peuple originaire, mais également par son expérience personnelle. Il est très connu à Sen'Tsura pour ses conseils prémonitoires qui se sont avérés vrais le plus souvent- cela lui a permis d'être à la fois craint et à la fois respecté - si bien que de plus en plus de personnes viennent à lui pour entendre sa parole. Mais le mystère pèse sur ce curieux personnage qui semble user d'étranges magies spirituelles qui lui donnent un certain pouvoir annonciateur.

De son éducation elfique ressort logiquement un mode de vie simple et calme. Skrur aime prendre son temps et se poser pour réfléchir -ce trait sera d'ailleurs marqué avec l'âge-. Il est un penseur et un moralisateur, ce qui signifie que son plus grand plaisir est aussi le plus simple : se reposer au milieu d'un beau paysage pour y rêvasser et y réfléchir sur le sens de la vie.

Cependant, certains traits raciaux n'échappent pas à Skrur qui est tout de même un orc d'origine. C'est le cas de sa colère bestiale, qui même contrôlée avec l'âge, reste dévastatrice et toujours plus grandissante. Mais pas d'inquiétudes : Skrur est un orc difficile à énerver car il est de sa philosophie de dire que la colère ne mène à rien et empêche toute réflexion logique.



Physique

Comme Skrur a grandi chez les elfes, son physique n'a rien de semblable au physique rustique de ses congénères.
Skrur apparaît plutôt comme un Humain sur qui aurait rajouté une peau verte et des crocs. On en oublierait même qu'il est un orc tant il s'exprime avec aisance et intelligence, c'est à en rendre fou. Ses cheveux, sa barbe et même ses crocs sont bien soignés. Il a pris goût à la noblesse naturelle des elfes et à leur tendance à être un peu trop coquets.
Ainsi, Skrur apparaît comme étant orc avec une certaine beauté, très originale et très inspirée, et il n'est pas rare que cela plaise. Son côté bestial est totalement effacé par le fait qu'il prenne soin de lui et qu'il soit socialisé.

Le plus souvent, Skrur ne garde qu'une grande jupe sur lui, maintenue par une ceinture en cuir, et sur laquelle ont été cousues des poches. Il porte beaucoup de sacoches contenant de multiples ingrédients nécessaires pour le soin.

Il porte son surnom de « Chaman aux longues tresses » en rapport avec ses deux tresses qu'il se faisait au moment de sa vie où il était le plus réputé dans Terra. C'est ce qui le différenciait, c'est ce que les gens gardaient de lui comme image. Sa chevelure, désormais, est souvent attachée en une queue de cheval, mais il lui arrive parfois de la laisser détachée ou de prendre le temps de les tresser

Enfin, il est un orc fin mais musclé du fait qu'il ait beaucoup voyagé. Son visage reste agréable, même avec des crocs, et sa peau verte ne présente aucune cicatrice ni aucune blessure qui puisse le faire passer pour un guerrier. Au contraire même, il y prend soin avec des produits bien choisis qui la rendent plus douce et plus lisse.

Capacités
Armes : Aucunes.

Pouvoirs : Présenté plus bas.

Familier : Aucun.

Artefact : Aucun.

Autre : Aucun.

Histoire de Skrur


L'Histoire de Skrur est longue, compliquée, pleine de dangerosité et de péripéties à n'en plus finir. Personne ne sait vraiment qui il est, comment l'est-il devenu, et surtout pourquoi il est un orc aussi éloigné de ses congénères. Lui-même reste assez discret sur son histoire bien que la solitude parfois lui donne envie de raconter ses événements un à un, et pourtant... c'est parcequ'il est conscient et satisfait de l'image que les gens ont de lui qu'il préfère rester silencieux.

Jamais personne n'a jamais su faire parler ce vieil orc sur son passé. Les rumeurs circulent, certaines plus bruyantes que d'autres, la plus connue restant celle d'un orc élevé par des elfes. Mais il est difficile de ne pas chercher à s'intéresser à un tel personnage tant le mystère qu'il renferme est alléchant. Son apparence est trop inhabituelle pour qu'aucune personne ne pose curieusement son regard sur lui. On raconte, au-delà de son passé prodigieux, qu'il possède d'étranges pouvoirs. Bien entendu, peu de gens ont eu l'occasion de le voir de leurs propres yeux., les autres étant les tristes cibles tuées par Skrur.

Mais personne n'a jamais eu l'occasion de questionner Skrur car ce dernier questionne toujours en premier. Son arrivée récente à Sen'tsura s'est suivie d'une montée en flèche dans les échelons de la société. Vivant de la voyance comme son métier, beaucoup qui pensaient à une entourloupe ont en vérité reconnu ses dons de divination après que ceux-ci se soient confirmés, ce qui a considérablement augmenté sa réputation ainsi que sa richesse. Il est également le centre d'attention des manieurs de magie, ceux-ci cherchant à découvrir le secret de sa sorcellerie. Sans cesse observé et étudié, Skrur garde toujours un tour dans son sac et sait facilement tromper ceux qui se croient malins.

En plein dans le rôle de "sage" que lui ont attribués ses clients, titre qui s'est répandu dans tout Sen'tsura, Skrur profite de sa réussite sociale en attendant de pouvoir entamer ses véritables projets. C'est à l'issu de toute une vie forte en émotions que désormais, à l'âge de cinquante-six ans, ce vieil orc entame sa plus grande péripétie.

Cependant, nous raconterons tout de même son histoire.

...

La plus grande particularité de Skrur est qu'il fut élevé par une elfe. D'abord enlevés par des envahisseurs aux mains de ses parents, Skrur fut protégé par l'une des citoyennes de Drayame du châtiment du village. Mais elle fut bannie pour motif de trahison et s'en alla errer seule dans les bois durant quinze ans en tentant de se cacher elle et son enfant adoptif.
Durant ces quinze années, Skrur apprit à parler puis à chasser. Il devint un adolescent redoutable mais loin d'être un guerrier orc aussi combattif que l'étaient ses semblables au même âge. C'est finalement après que sa mère soit retrouvée puis tuée sous ses yeux par deux éclaireurs elfes que Skrur s'en alla retrouver son peuple d'origine dans les montagnes.

Les orcs des montagnes n'accueillirent pas Skrur comme il l'attendait : il avait été par une elfe, d'abord, mais il était un surtout guerrier pittoresque. Il mit bien du temps à s'intégrer au sein de sa tribu, et il ne réussit à le faire qu'en montrant sa détermination dans le maniement des armes. Bien vite, il apprit l'art du combat et réussit à trouver sa place parmi les autres guerriers orques.
Mais pendant ces longs mois d'entrainement au sein de la tribu orque, quelque chose occupait l'esprit de Skrur durant la nuit : d'étranges images et des voix répétitives se mélangeaient à ses rêves. Cela le préoccupait de plus en plus.

Il n'eut pas le temps de découvrir le sens de ces rêves étranges que la tribu apprit qu'un village voisin venait d'être rasé par les elfes de Drayame visiblement las des tentatives de pillage. Excédés par les défaites enchainées, la tribu orque réunit les dernières tribus voisines pour tenter une offensive définitive contre les elfes et imposer la domination orque.
Pensant emporter le combat contre l'armée elfe, les orcs n'eurent pas le temps de se réjouir de leur première victoire que des renforts elfes firent le tour du front pour les attaquer sur le flanc. Aucun n'y survécu, sauf Skrur qui avait suivi les conseils avisés d'une voix dans sa tête : elle l'avertit de fuir le combat et de se retrancher dans les montagnes avant qu'il ne soit trop tard.

Une fois arrivé, il y rencontra Sarthris, un maître dans l'art du Chamanisme qui lui annonça la vérité : Skrur avait été choisi par les éléments pour devenir lui-même un Chaman. Il apprit les rudiments du Chamanisme, il apprit à connaitre les esprits, à leur parler et à les appeler. Il apprit à manier les éléments et à les utiliser modérément. Puis, une fois son enseignement élémentaire terminé, Skrur dut partir voyager afin de terminer son apprentissage et trouver la voie qui le correspondait.

A partir de ce moment là, la vie de Skrur fut moins bouleversée par des événements. Il apprit à maitriser les éléments et utilisa majoritairement sa magie pour soigner les malades qu'il rencontrait dans ses voyages. Il réussit à se trouver une place dans ce monde et à servir les esprits comme ils l'attendaient de lui.
Cependant, 3 événements dans un ordre chronologique marquèrent son existence depuis qu'il quitta son maître Sarthris pour vagabonder :

A l'âge de 25 ans, il fut attrapé de force par des marchands malhonnêtes puis vendu en tant que Gladiateur dans l'arène de Sen'tsura, jadis bien moins glorieuse qu'elle ne l'était maintenant. Ici, il rencontra un autre orc et quelques gladiateurs qui avaient subi pour la plupart le même sort que lui.
C'est en se liant d'amitié à son confrère orc que tous deux franchirent les échelons de l'arène et réussirent à faire entendre leur nom. Par la même occasion, Skrur put nouer le contact avec les esprits et apprit à adapter chamanisme et combativité.
Malheureusement, l'heure fatidique arriva lorsqu'il dut se confronter à son ami orc avec qui il avait tant parcouru. Ils réussirent tous deux à s'échapper des murs de l'arène la veille du combat et à fuir la ville avant d'être rattrapés. Son ami orc mourût, pourchassé par les gardes de Sen'tsura, pour que Skrur puisse se sauver seul.

A l'âge de 33 ans, Skrur sentit son lien avec les esprits élémentaires le quitter. En total désespoir, ne sachant pas quoi faire, il s'aventura dans les bois de Drayame une nouvelle fois afin de s'y reposer et d'espérer renouer un possible contact avec les elfes. Il fut bien évidemment rejeté. Mais déterminé, il s'installa non loin d'un village afin que les elfes reconsidèrent sa demande de l'accepter parmi eux.
L'une des elfes, touchée par la sensibilité de Skrur, s'aventurait chaque nuit hors du village pour l'y retrouver et apprendre à le connaitre. De jours en jours, les sentiments se développèrent et l'envie de faire rentrer Skrur dans le village devenait une question primordiale s'ils souhaitaient vivre dans l'honnêteté.
L'elfette fut assassinée dans la nuit d'une flèche empoisonnée après avoir été aperçue en train de flirter avec l'orc. Skrur, amoureux, laissa éclater sa rage et sa colère fut si intense qu'elle réveilla en lui sa magie chamanique depuis trop longtemps endormir. C'est à ce moment précis que, son cœur remplit de haine, il fit la connaissance de Druides des forêts. Très vite, ils découvrirent le curieux personnage qu'était Skrur et son affinité avec les éléments. Ils décidèrent de lui enseigner la sagesse, mais aussi de lui apprendre à s'adresser à l'esprit de la vie afin que ses sages conseils puissent le guider bien au-delà des forêts de Drayame et qu'il puisse accomplir au mieux sa tâche de Chaman.


A l'âge de 50 ans, Skrur avait terminé son apprentissage et était devenu un maître dans l'art du chamanisme. Il gagna beaucoup en réputation et sa magie devint l'objet d'étude de beaucoup de mages. Malheureusement, des mages mal intentionnés tentèrent de voler le secret de Skrur par la force en l'enfermant dans une cellule au fin-fonds d'une petite forteresse souterraine. Il réussit à s'en sortir en faisant éclater toute sa puissance magique et ravagea la totalité de la forteresse par la même occasion en la broyant sous la pierre et les lianes. Depuis ce jour, Skrur décida de se faire plus discret et de ne montrer sa magie que lorsque la situation le nécessitait. Mais il décida surtout d'utiliser ses pouvoirs avec modérations, ces derniers s'étant révélés extrêmement ravageurs - ce n'était pas l'objectif du chamanisme que de détruire des vies et des bâtiments -.

Aujourd'hui, Skrur est âgé de 56 ans et vit parmi les riches habitants de Sen'tsura en tant que Voyant confirmé. Il s'est rangé du côté de l'Empire par confort plus que par nécessité. Mais il reste un fidèle serviteur des esprits et continue à les servir dans le plus grand silence.






Dans la réalité

Âge : 19
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? DC de Rägmor Smile
Vos passions : Sport et Musique
Votre avis sur le forum? Fort bien depuis le temps que j'y suis Wink
Comment avez vous connu le forum? J'y suis déjà Very Happy
Phrase fétiche :
Crédit avatar : deviantart


Lun 20 Juil - 15:46
Voir le profil de l'utilisateur

Pouvoirs


HRP :
 

Le Chamanisme


Skrur est un Chaman, ce qui signifie par conséquent qu'il peut faire appel aux esprits élémentaires sous ses 5 formes (feu, air, eau, terre et vie). A savoir que Skrur est actuellement un maître dans l'art du chamanisme et qu'il a une bonne utilisation de chacun des éléments.
Contrairement aux autres magies, on ne se contente pas d' « incanter » un sort, mais on « appelle » les esprits, ce qui est la différence majeure avec un mage élémentaire.

Un Chaman ne verra pas son énergie physique se consommer lors d'un appel : il ne sera pas usé physiquement, ni fatigué, mais son essence spirituelle sera affaiblie, c'est-à-dire qu'il ne pourra pas rappeler les esprits avant un certain temps. Plus le Chaman appelle les esprits à lui donner en puissance, plus son essence spirituelle sera affaiblie.

Le plus important et le plus dangereux dans cette magie, c'est que le Chaman doit dépendre de la libre décision des esprits, ces derniers étant des êtres à part entière. Ils peuvent donc se voir refuser de prêter leur puissance au Chaman. L'appel chamanique est donc une demande faite aux esprits, qui repose sur une confiance mutuelle, et à l'issu de laquelle le Chaman se voit attribué la toute-puissance élémentaire qui lui est confiée pour la situation seulement, et si les esprits ont accepté le prêt.

Ainsi, il est difficile de pouvoir établir une liste de pouvoirs clairs à partir du moment où le Chaman peut faire appel aux éléments sur toutes ses formes et les mélanger. A l'inverse, le Chaman a des règles strictes à suivre, imposées par ces mêmes esprits élémentaires d'où il tire sa puissance : il doit utiliser sa magie dans des situations purement exceptionnelles comme pour la survie de certaines espèces ou la protection d'individus en danger. Dans le cas contraire, les esprits peuvent se permettre de refuser de prêter leur puissance au Chaman s'ils estiment son appel inutile (faire appel à l'esprit de l'air pour amener un verre d'eau à soi n'est pas vraiment justifiable).

Ainsi, le Chamanisme est puissant mais très contrôlé par ceux-là mêmes qui offrent cette puissance. Le Chaman a le devoir de faire appel aux esprits élémentaires dans certaines situations uniquement et sans que cela ne soit utilisé à des fins malveillantes (comme la destruction d'homme ou de village sans raison apparente).

Enfin, le Chaman qui n'aurait pas respecté cette règle chamanique se verrait renié des esprits à jamais, sans aucune possibilité de les appeler. Il est possible pour un Chaman de soumettre les éléments à sa volonté, et ainsi pouvoir utiliser les éléments à toutes les fins qu'il souhaite. Mais dans ce cas là, la puissance est plus limitée et le Chaman se rapproche alors davantage du mage élémentaire.

Le terme "maîtrise" dans le chamanisme n'a pas le même sens qu'en magie. Lorsqu'on maîtrise parfaitement une magie, on peut la faire apparaître sous des formes plus puissantes.
Le Chaman, même apprenti, peut d'ors et déjà appeler les éléments sous leur puissance la plus dévastatrice, mais il ne saura pas la manier, et elle se retourna alors contre lui ou se déchainera sans aucun contrôle. Le niveau de maîtrise d'un Chaman consiste à convaincre les esprits à lui conférer toujours plus de leur puissance dans la limite de ce dont est capable le Chaman. Plus un Chaman est maître, plus il sait appeler des éléments puissants et les utiliser. Si le Chaman est apprenti, il ne saura appeler les esprits qu'à lui prêter un peu de leur puissance car il ne sera capable de maîtriser que ce même peu de puissance qui lui sera conférée.
En clair, un maître Chaman saura doser la puissance empruntée pour pouvoir l'adapter à son niveau, ce qu'un apprenti ne saura pas faire.


Les conditions d'appel

Le Chaman ne peut pas appeler n'importe quel élément à n'importe quel endroit et de n'importe quelle façon :

Une réponse incertaine: Si « l'appel » à l'avantage de ne coûter aucune énergie physique, il est, à l'inverse de l'incantation basique, incertain dans sa réponse. Le Chaman peut se retrouver à appeler pendant plusieurs minutes en ayant comme réponse un prêt de puissance moindre que ce qu'il attendait ou voire même pas de réponse du tout.

Avoir l'élément à proximité : Contrairement aux mages qui peuvent créer la magie qu'ils incantent, le Chaman doit se trouver à proximité de l'élément qu'il utilise. Bien entendu, il peut toujours appeler l'esprit du feu alors qu'il se trouve au bord d'un lac, mais dans ces cas là la puissance accordée sera moindre (au mieux une petite mèche dansant dans la main).
Aussi, il existe beaucoup de chamans de terre et d'air, car ces deux derniers nous entourent quotidiennement. Mais à l'inverse, il existe peu de chamans du feu.


Les totems, une alternative : Les totems sont en bois et se portent facilement à une main. Ils font la taille d'une grosse balle. Leur utilisation est simple et unique : une fois posés au sol, ils permettent au Chaman de faciliter son appel aux esprits et d'avoir leur réponse plus rapidement.
Parcontre, ils ne rendront pas votre sort plus puissant. Si vous êtes au milieu d'un lac et que vous voulez faire apparaitre un torrent de lave, vous n'obtiendrez toujours qu'une petite flamme dans la paume de la main. Elle arrivera simplement plus vite.


Les esprits élémentaires

Les esprits sont des puissances supérieures dotées d'une conscience et d'une intelligence. Ils n'ont pas de forme précise mais s'incarnent dans l'élément qui nous entoure au quotidien. Ainsi, l'esprit du feu se trouverait aussi bien à Sent'sura dans la flamme d'une petite bougie que dans un volcan en éruption à Feu.
Les esprits sont des êtres vivants mais invisibles aux yeux de ceux qui ne peuvent pas les contacter. Ils ne s'adressent qu'aux Chamans qui font office de lien entre les esprits élémentaires et le monde terrestre, le Chaman prenant alors tout son sens dans ce rôle. Dans cette optique, le rôle du Chaman sera de servir les esprits afin de s'assurer que l'équilibre élémentaire de Terra ne bascule pas.
Chaque esprit a son caractère et sa propre personnalité, ce qui est important à savoir, car ceux sont eux qui sont à l'origine de la totalité du pouvoir du Chaman. Les esprits prêtent une partie de leur puissance, plus ou moins grande selon ce qu'aura demandé le Chaman. Mais un esprit peut refuser de prêter sa puissance lors d'un appel s'il juge cela inutile. De la même manière, un esprit peut prêter moins de puissance que l'aurait souhaité le Chaman. L'inverse n'est cependant pas possible puisque les esprits connaissent les limites de maîtrise du Chaman (sauf si l'esprit veut volontairement mettre le Chaman en danger).
Un esprit sera plus généreux qu'un autre, ou inversement. Il peut être plus bavard, plus confiant, ou bien même totalement froid et distant avec le Chaman durant une courte ou longue période puis lui adresser la parole ensuite. Cela varie et c'est au Chaman de limiter ces risques. C'est pourquoi il est intéressant de se pencher sur chaque esprit afin de les connaitre plus en détail.
Il existe un esprit pour chaque élément qui compose Terra :


L'esprit de l'air:
 

L'esprit de l'eau:
 

L'esprit du feu:
 

L'esprit de la terre:
 

L'esprit de la vie:
 

De la même manière qu'un élément peut être incanté seul, il est possible de pouvoir appeler deux éléments à la fois, mais à puissance moins élevée que si le Chaman n'avait appelé qu'un élément... ce qui en revient au même au final, mais matérialisé différemment.
Par ailleurs, il n'existe que quelques mélanges possibles, car d'autres sont complètement inutiles voire impossible (terre et air, feu et eau ou encore eau et air).


 
Page 1 sur 1