Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Une souffrance que j'aurais voulu oublié (PV Freya Lerosa)

 
Lun 20 Juil - 6:47
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6586-neant-le-rune-peche
La Flore est pour beaucoup même pour les démons pourtant méprisant pour tout ce qui est beau et ''gay'' un endroit magnifique et féerique un des rare endroit a ne pas avoir été trop dévasté par la grande conquête d'Azrael. Mais pour des herboriste et des alchimistes ou d'autres collectionneurs de plantes ou de champignon. La faune de ce territoire est elle aussi très bien remplis et certaines des créatures y vivant ne sont trouvables quand Flore. Néant était parti en Flore car il avait entendu parler de plantes assez différente de ceux qu'il avait déjà ainsi que des organes des créatures assez étrange. Cela pourrait lui être utile pour la création de nouvelle potion et poison et peut être pour d'autres projets militaire qui pourrait être intéressant pour les généraux de l'empire.

Mais lors de son voyage a pied il entendit parler par des voyageurs la fameuse forêt aux champignons, il paraissait que que aux lieux d'arbres ce sont de gigantesques champignons et que des créatures étranges mais pacifique y vivaient. Néant après plusieurs jours de voyage il arriva dans la frontière de Flore et put y voir la beauté de l'endroit, n'étant pas vraiment émotif de nature il ne put s'empêcher de trouvez cette endroit fabuleux. Néant commença par récolter deux spécimen de plantes, n'importe qu'elle Herboriste le sait qui faut toujours deux spécimen minimum de plante de la même espèce pour pouvoir en faire la culture. Néant avec son bocaux captura beaucoup d'insectes différents, il se mis même a extraire de la sève d'un étrange arbre dont la sève est de couleur sang et il trouva un arbre mort et déraciné a moitié enfoncé dans une fosse d'eau,dont les écorces sont de couleurs aciers il se mis a extraire une grande portion d'écorce, il compris vite que l'écorce est très léger mais pourtant très solide et quand il essaya d'extraire les écorces des même arbre mais vivant et enraciner il n'y arriva aucunement et failli même briser son rape-écorce, il compris donc que la seule façon d'extraire l'écorce c'était de mouiller et faire pourrir l'écorce en question. Il prit plusieurs des fruits de ces étranges arbres, les fruits ressemblant a des boules piquantes gris, il se mit a extraire plusieurs noyaux des fruits et les mettre dans son sac.

Il chassa et tua quelque animaux pour extraire leurs organes et les mettres dans plusieurs bocaux et les ranger dans son grand sac. Il continua son chemin vers le bois aux champignons et y arriva et vit les champignons géants en guise d'arbre. Quand il y rentra il vit que l,humidité faisait surtout penser a un marais. Il cueillit plusieurs sortes de champignons et pris des échantillons des moisissures de chaque espèces de champignons qu'il put trouver. Il trouva même une sorte de champignon bleu avec des tâches noire qui se dégonflaient se qui faisait dégager une sorte de spore bleu a toutes les dizaines de secondes. Grâce a son masque il put ne pas s'inquiétez d'être infecter si ces spores était dangereux et avec un bocaux il ramassa une grosse portion de spore et scella le pot. Il alla ensuite plus loin et put avoir la chance de croiser un des indigènes de cette étrange forêt, des sortes de champignons blanc humanoïde bipède.

Néant s'assied sur une petite corniche et se permis une petite pause.




avatar


Symbiote

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Mar 21 Juil - 22:19
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5139-freya-coradran
Flore – Welnorr 115



Franchement, comme j’aime me perdre… Et comme j’aime les araignées qui font des blagues… Ahahah très drôle ! Sérieux, elle ne pouvait pas m’égailler sur le bon chemin ?
Je ne me retrouvais même pas à Drayame. C’était un endroit où je n’ai quasiment jamais mis les pieds. Et bien sûr, je ne trouvais pas un clampin qui pourrait m’aider à trouver la sortie … Maudite endroit Et puis il faisait chaud… Et j’étais à pied avec une simple sacoche. Je déboutonnais ma chemise un peu pour avoir moins chaud. Je transpirais. J’étais en plus habillé avec donc une chemise blanche dont la sueur dessinait parfaitement ma poitrine, un pantalon brun collant et des bottes noires arrivant jusqu’aux genoux. Mes cheveux me collaient le long de mon visage. Ca devait faire des heures que je marchais dans cette forêt … Et on était déjà en pleine après – midi… Le soleil tapait fort malgré les arbres et ces drôles de champignon géant.
Quel endroit vraiment bizarre ! J’étais donc dans ce bois des champignons à chercher une sortie. Je n’aimais vraiment pas me trouver dans ce genre d’endroit par hasard. Je ne contrôlais pas la situation et je ne maitrisais même pas le lieu. Je vais taper Ezéchiel pour ses informations douteuses. Il pensait quoi en me disant que le chef d’une bande qui a sévi sur mes terres se trouvait dans ce village non loin de Drayame voir de Flore. Etais – je à Flore ? Je ne le savais même pas.

La prochaine fois, je ne perdrais pas la carte ! Foutu journée de merde… Et puis j’avais tellement chaud que cela me fatiguait de marcher. Je commençais d’ailleurs à avoir mal aux pieds. Il fallait que je trouve un endroit pour faire une pause. Je cherchais donc quand je vis un petit lac entouré par des champignons géants. On dirait des arbres. Quelle nature étrange !
Je me rapprochais du rivage me moquant des possibles créatures qui pouvaient dormir au fond. Je voulais me rafraichir. Je ne boirai cependant pas cette eau, préférant ma gourde. Je touchais du bout de mes doigts l’eau qui était plutôt bleu vert et elle était fraiche. C’était clair, j’allais me baigner. Je me déshabillais donc sans faire attention à mes vêtements. Tout façon si on venait à me les voler, je me gênerais pas pour me balader nue. Je gardais cependant mes lames qui était dans une sangle en cuir, les protégeant de l’eau. Je les mis autour de ma cuisse à même la peau. Une fois « nue », j’avançais dans l’eau doucement. Je mis quelques minutes à avoir l’eau au niveau de la poitrine.
Mes cheveux flottaient à la surface. Je me mis à nager paisiblement, sentant l’eau me caressait la peau. J’étais bien ! Un peu de fraicheur dans ce monde de champignon !

J’ai plongé à un instant pour que mes cheveux soient mouillés. Je ne voulais tellement plus transpirer… Je ne voyais pas grande chose sous l’eau mais après c’était normal, je ne suis pas un poisson. Je remontais à la surface d’un coup, remettant mes cheveux en arrières, laissant descendre en cascade pour être comme des serpents à la surface.
C’est à ce moment même alors que j’allais reprendre la nage que j’entendis un bruit et sentis une présence. Je me redressais avançant vers la rive. L’eau m’arrivait au niveau du bassin, à la naissance des fesses. J’étais dos au bruit et de là on pouvait voir la fin de ma marque de naissance. Je ne bougeais pas. J’écoutais simplement ce bruit qui m’intrigua beaucoup trop.

Mes mains étaient contre ma poitrine. J’écoutais enfin je faisais juste attention aux vibrations, me concentrant pour discerner les choses. On ne sait jamais le loup se cache peut être derrière un champignon … Et qui sait le repas sera peut être servi ….




avatar


Veuve Noire

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Nephtys/Ceridwen
Vitesse de réponse : Normal


Mer 22 Juil - 7:14
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6586-neant-le-rune-peche
Le ventre de l'hôte commençait a gargouiller et le lien qu'il avait avec celui ci lui donnait une grosse appétit qui faisait de lui un fin gourmet. Dans la maison familiale c'était lui qui faisait travaillez le plus le 90% du temps des cuisiniers. Néant lui aussi avait du mal a le savoir mais pas grand chose lui faisait heureux mis appart travaillez dans son laboratoire mais il avait aussi la nourriture. Il continuait de marcher accompagnez de sa créature de vase ressemblant a du liquide argentée ambulant, c'était a l'intérieur de sa créature qu'il mettait tout ces bocaux,matériel de voyage et alchimique, ainsi que sa réserve personnel de nourriture. Il était vraiment heureux d'être venue ici, avec tout les insectes, organes, et plante et champignon. En marcha Néant se dit qu'il devrait sans doute aussi récolter un échantillon de l'eau. Sait t-on jamais? peut être que l'eau du bois aux champignons contenait des bactéries ou des maladies qui pourrait être très utile.

Il décida de prendre une petite pause et s'assied au dessus d'une petite pente proche d'un rivage pleine d'une sorte d'une eau tellement brune qu'on ne voyait pas le fond. Néant aurait jamais pris le risque de se baigner la dedans, surtout pas crainte de savoir si une ou des créatures y vivait prêt a happer n'importe qu'elle créature assez imprudente pour s'y baigner. Son limon portatif reste a coter de lui Néant rentra sa main a l'intérieur de lui et en sortie une grosse cuisse enrouler par un linge, la cuisse cuite venait d'une créature reptilienne qui était un mélange d'un raptor et d'un perroquet. Et dont la viande est très populaire a Feu et très délicieux. Il retira son masque et se mit a manger la grosse cuisse a grande boucher de sa gueule garni de croc. Néant mastiquer fort car la viande restait assez ''sec'' et Néant vue qu'il était seul ne se gênait pas pour le bruit, Jusqu’à ce qu'il voit une femme, aux long cheveux noirs, sortir de l'eau et l'eau cachait le bas de son corps et elle enroulait ses bras autours de sa poitrine. Vue comment elle réagissait cette femme semblait l'avoir entendu manger et semblait songeuse.

Néant comptait pas réagir, il comptait pas faire du mal a personne, surtout pas a une jeune femme nue et sans défense. Il continua donc de manger sa cuisse de perroquet géant en mastiquant goulûment ne tentant aucunement de cacher sa présence a la belle femme au cheveux noir.

Néant ne fit aucun signe chaleureux a la femme restant toujours assied de façon un peu nonchalant.

Il dit d'une voix vide de réelle intérêt et sombre

-Je sais pas si vous êtes perdu mademoiselle mais vous baignez dans les eaux du bois aux champignons est très risquer sans comptez les créatures qui y vivent.

Il caressa affectueusement sa créature de gélatine argentée vivant qui en réponse fit de petite vibration sur son corps ce qui créait de petite vague sur le corp de son Vase. Et reporta son regard vers la dame et la regarda sans gène de haut en bas.

-Vous êtes chanceuse d'être tombé sur moi, nue comme vous êtes un groupe de bandit en aurait profité du fait que soyez sans défense et nue pour salir votre vertu et honneur..

Il continua de l'observer entendant une réponse.




avatar


Symbiote

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Ven 7 Aoû - 23:56
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5139-freya-coradran
L’eau était fraiche et glissait calmement contre mes jambes alors que je me concentrais sur ce qu’il se passait. Des bruits, des mouvements… Ma tranquillité était rompue. Ce n’était pas ce que cela me dérangeait. Je ne suis pas pudique. Ma nudité était normale après tout. Les vêtements n’existent que pour choquer les faibles d’esprits. Et le prochain qui rêverait de me posséder par le viol sera le premier à mourir étouffé par ses attributs que j’aurais découpé avec amour du travail bien fait.
Alors j’étais dans ce lac, dans cette fraicheur, écoutant l’environnement qui évoluait autour de moi. Je sentis donc une présence enfin plutôt deux… Je ne bougeais pas. J’attendais que cette présence deviennent réelle et si je devais… J’attaquerais.

Et c’est là qu’une voix s’échappa de derrière moi. C’était une voix prit dans un étau comme si elle était perdu dans une boite et qu’elle bataillait pour sortir. C’était une drôle d’impression. Tout en restant plutôt calme, en restant sur mes gardes, j’écoutais ce qu’il avait à dire, ce qu’il soufflait. Je me demandais ce qu’il me voulait, ce qu’il espérait.


- Je n’ai pas peur de ces eaux comme de l’homme qui peut surgit d’un de ses champignons. Ils ne sont simplement discrets.
Soufflai- je d’une voix apaisante emplit de sincérité.


La seule chose qui pourrait me faire frémir n’était simplement pas présente. Je me retournais doucement tout en restant dans l’eau, seins nues. Ce n’était pas sa présence qui allait me gêner.
Et puis si je venais à le tuer, je ne me salirais pas. Je le vis assis avec un truc non loin de lui. Il portait un masque entre autre. Pourquoi était – il vêtu de la sorte ? Portant un masque et ce genre de vêtement alors qu’il fait si chaud ? Etait – il comme ces espèces qui supportaient les fortes chaleurs ? Ou simplement, avait – il peur de s’exposer ?
Je n’avais qu’une envie s’était de lui arracher son masque et de le détruire. Je voulais savoir ce qu’il y avait en dessous…
Et pourquoi m’avoir dit toutes ces choses ? Il croyait que j’étais faible ? Et imprudente ? C’est parce que je suis belle que je suis fragile. Ces mecs, tous les mêmes ! Et si facile à piéger aussi en se faisant passer pour la princesse en danger qu’il faut sauver !

Cependant dans cette situation, ce n’était pas possible. Et il parlait que j’avais de la chance de tomber sur lui… Et si ce n’était pas le cas ? Je devais me méfier surtout qu’il ne montrait pas son visage. Qu’est – ce qu’il est moche ce masque. Oh, je sais ! Il a peur des moustiques ! Ca ne peut être que ça ! Il est peut être recherché ? Ca aussi, c’était une possibilité. Je réfléchissais tout en le regardant.

- Qui me dit que vous n’êtes pas un de ces bandits ?


D’ailleurs, j’ai failli éclater de rire quand j’ai entendu les mots : honneur et vêtue. Si j’avais de la vertu cela se saurait ! Et ce n’était pas parce que je suis nue que je suis sans défense. Et je ne suis pas désarmée comme on pourrait facilement le croire. Il me sous estimait déjà. Parfait qu’il continue comme cela, ce sera plus facile à le manipuler par la suite.

Que cachait – il ? Et ces mots n’avaient rien de rassurant. Devais – je le rendre à la terre en lui volant sa vie ? Peut – être que oui, peut - être que non… Tout dépendra de la situation et de comment elle va se dérouler quoiqu’il en soit, je resterais sur mes gardes.




avatar


Veuve Noire

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Nephtys/Ceridwen
Vitesse de réponse : Normal


Ven 14 Aoû - 4:42
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6586-neant-le-rune-peche
...


avatar


Symbiote

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1