Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Terre d'erebion

 
Lun 6 Juil - 17:59
Voir le profil de l'utilisateur



Fiche


de publicité





Contexte d'Erébion


Bienvenus sur les Terres d’Erebion, une belle, grande et mystérieuse île où les manigances, les complots et les trahisons ont la part belle et où la magie, les mystères et les légendes se révèlent quotidiens. Différentes races s’y côtoient au méprit de leurs naissances ou origines. Les Humains, fiers et malléables, les Elfes, sages et éternels, les Nains, forts et farouches, et tout un tas d’autres difficile à recenser.

L’île se divise géographiquement en quatre régions : Solariàs, qui se compose de la magnifique plage et de l’immense et brûlant désert du sud-ouest. Désiumbra, qui s’étend sur toutes les terres volcaniques et arides de l’ouest. Les plaines centrales de Lunaria, où se dressent les magnifiques et luxuriantes forêts. Gilvégane enfin, s’étend sur toutes les terres septentrionales avec les plus hautes et froides montagnes de l’île. Les peuples y vivent différemment et indépendamment les uns des autres selon la région et la puissance la gouvernant.

Elle se divise également stratégiquement et idéologiquement entre les trois puissantes factions qui s’affrontent continuellement depuis des dizaines et des dizaines d’années : les Fëanturi, qui pensent que les « Dieux » agissent sur le monde par leur volonté et qu’ils veulent que tous les êtres soient convertis aux mêmes croyances pour être sauvés dans l’au-delà. Les excès de modernité les rebutent et ils pensent que les Valar sacrifient leur spiritualité au profit de la facilité que leur apportent les avancés techniques, et que les Glingal sont trop laxistes au sujet de la foi, bien qu’aisément convertibles et très utiles en tant que chair à canon dans les conflits ouverts avec les Valar.
Les Valar qui pensent que seul le progrès importe et que celui-ci passe par le modernisme (de grandes cités avec des forges, des mines, du commerce, etc.…) donc ils conspirent avec les cités, les capitales et les grands seigneurs pour réunir des fonds et des armées pour annexer toutes les régions sous une même bannière et renforcer les cités. Ils pensent que les Fëanturi sont trop restreints par leurs croyances et coutumes pour avancer, et que les Glingal sont trop timorés pour être pris au sérieux, mais qu’ils sont une bonne main d’œuvre en cas d’échauffourées avec les Fëanturi.
Les Glingal enfin, qui pensent que les deux autres factions ont un point de vue qui se défend, mais que chacun d’eux à ses torts. Ils préfèrent ainsi ne pas prendre parti directement, et agissent indirectement pour la destruction des deux factions, pour s’approprier le mérite des deux pensées. Ils se vendent donc à l’une ou à l’autre des deux factions selon le plus offrant et cherchent discrètement des infos sur la faction en question pour pouvoir s’en servir à cette fin.

Vous allierez-vous à l’une de ces trois factions ? Resterez-vous de votre côté ? Créerez-vous votre propre alliance ? C’est à vous de tracer votre chemin !

http://terre-erebion.forum-officiel.com/




Liens utiles


Règlement & Contexte
Le guide du nouvel arrivant
Le Codex Aprofundis
Les quêtes, les events et les intrigues



Informations


Ouverture du forum le 26 mars 2015.
Il y a actuellement 31 membres inscrit.
Vous pouvez incarner un personnage selon les huit races différentes d'Erébion.
Les avatars acceptés sont les avatars manga/dessin/semi-réaliste.



Notre bouton en 10*35 :


Code:
<a href="http://terre-erebion.forum-officiel.com/" target="_blank"><img src="http://img15.hostingpics.net/pics/679123bouton1.jpg" /></a>

Codage by Lillyth Lissager, pour les Terres d'Erébion. Toute reproduction, même partielle, est interdite.




 
Page 1 sur 1