Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Bélinar Têt'dur

 
Lun 22 Juin - 23:22
Voir le profil de l'utilisateur
Bélinar Têt'dur

Ce nain a la mine plutôt farouche. Parfois loufoque, parfois tranchant. C'est un être tout à fait entier, si il vous apprécie, vous le saurez, au même titre que s'il ne vous apprécie pas.

Après tout, est-il possible d'attendre de la subtilité et de la stratégie dans le caractère d'un nain ?
Information
Surnom
Âge : 45 ans
Nationalité : Montagne
Profession : Mineur
Camp : Indépendant
Noblesse :
Croyance : Nhieling
Famille : Têtdur
Race
Nain
Caractère

Bélinar est un être entier. C'est un passionné dans tout ce qu'il entreprend. Il est bon vivant, jovial, généreux et très protecteur envers ses proches. Paradoxalement, c'est également un être chagriné par la vie, méfiant vis à vis des races autre que les nains. Ainsi, il peut lui arriver de passer du triste au joyeux sur une simple boutade. Il faut de son mieux pour que son humeur ne passe pas du joyeux au triste sur un simple évènement, même si hélas, c'est une chose qui peut se produire et il le sait.

C'est donc une personne sincère et spontanée, qui ne tournera pas sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, bien au contraire. Tant pis pour les conséquences, il s'excusera plus tard si il a vexé, ou il assumera si il le faut.

Comme tout nain qui se respecte, il a un esprit de loyauté particulièrement fort. Que ce soit envers les membres de sa famille, ses proches ou même simplement ses nouveaux amis. Si l'un d'eux réclame son aide, il remuera ciel et terre pour le rejoindre et l'accompagner au devant de tous les dangers, bravant les tempêtes et la mort sans hésitation.

Physique
Bélinar est un nain qui mesure un mètre trente six et qui pèse soixante-dix kilos, ce qui lui fait une corpulence particulièrement robuste et trapue.

Il a les cheveux longs, sa barbe est également d'une belle taille et s'associe à sa chevelure d'une manière plutôt charmante. Si tant est qu'il est propre sur lui. (Ce qui ne se produit pas bien souvent, même si il prétend le contraire.)

La couleur de sa pilosité d'origine est rousse, les années ont eu raison de cette couleur et désormais, il n'a plus qu'une teinte dépigmentée dûe à son âge, ainsi ses cheveux et sa barbe sont blancs. Il a les yeux bleus, son regard est intense et perçant. Il observe ses interlocuteurs dans les yeux, tant pis si pour se faire il doit lever le nez. Si il fronce les sourcils, son air sévère pourrait bien intimider ses interlocuteurs.

Il a la peau plutôt claire, mais marquée de nombreuses cicatrices obtenues parfois par des blessures, d'autres fois par des éclats d'acier brûlants qui ont été projetés durant son travail. Sa musculature est développée, presque disproportionnée. Si il mesurait la taille d'un homme, ce serait un véritable colosse.
Capacités
Armes : Hache-double et bouclier
Pouvoirs : Aucun
Familier : Aucun
Artefact : Aucun
Autre :
Histoire




- Prologue. -

Voici l'histoire d'un nain capable ... Non, pas d'un nain, mais d'une famille entière de nains capables de relever tout les défis. C'est en tout cas ce qu'ils se plaisent à dire.

Voici donc la famille Têt'dur. Le père de la famille se nomme Bélin Têt'dur, son épouse n'est autre que la ravissante Marthe, de la famille Marteaugris devenue Marthe Têt'dur lors de son heureux mariage. Bélin travaille à Karak Varn, c'est une entreprise minière qu'il a lui même créé, pendant que Marthe tentait de connaître la gloire en étant scribe.

Cet heureux mariage donna naissance à une sacré fratrie de nains. Douze au total, que des garçons, sachant que leur deuxième et troisième furent des jumeaux. Ils espéraient avoir une fille, mais finalement, ils ne l'obtinrent jamais.






Bélïn Têtdur, à la forge de Karak Varn.






Voici la liste de la fratrie.

Bélinär " L'ainé "
Ericksën " Le jumeau "
Jansën " Le jumeau "
Malïn " Le quatrième "
Smöll " Le chanceux "
Thorbën " Le sixième "
Agör " Le septième "
Rydël " Le chevaucheur "
Ditfrïd " Le neuvième "
Ulrïk " Le dixième "
Gunär " Le onzième "
Kovït " Le dernier "

- Chapitre I. Bélinär " l'ainé " -

Difficile de vous présenter la famille Têt'dur sans vous présenter l'ainé, Bélinär,




N'aurait-il pas un air un peu grognon ?



Comme vous le savez déjà, il est le fils du maître nain et forgeron "légendaire" Belin Têt'dur, et de Marthe Marteaugris. Sa mère bien aimée, contrairement à son époux, ne connu nul gloire. Pourtant elle possédait un véritable don pour raconter et écrire les histoires. Bélinär était l'ainé de la fratrie. Il eut la chance d'avoir onze jeunes frères, mais aucune sœur. Pourtant ses parents étaient bien déterminés à poursuivre le travail et avoir une fille ! Ils se sont juré qu'ils en aurai une, tant pis si il fallait avoir vingt barbus avant elle. Ainsi la joyeuse fratrie fut bercée et fascinée avec des histoires d'aventures. Cela tout en leur insufflant le sens des responsabilité envers leur plus jeunes frères qui arrivèrent les uns après les autres.



- Chapitre II. Karak Varn -

Enfant, Bélinar s'intéressa à la Géologie. Très bien enseignée par Marthe. Studieux et passionné, il acquis une connaissance des roches et minerais qui allait beaucoup lui servir.

C'est donc naturellement qu'à l'âge de douze ans (quand il fut en âge de travailler), il devint Mineur. Il traversait les montagnes, passant parfois par dessus, parfois par dessous et trouvant les minerai de meilleure qualité afin de permettre à Bélïn de créer des armes, outils et armures de qualité.

Après Bélinär, vint deux frères jumeaux. Ericksën et Jansën. Particulièrement complices, ils se sont orientés vers un entrainement martial. Toujours à se battre ensemble face à plusieurs adversaires, ou simplement l'un contre l'autre afin de parfaire leur techniques de combat.


Ericksën face aux sbires de Nyrkull le nécromancien des montagnes.










Jansën face à Mergändevinasangør, le Serpent cracheur de feu.






Le trio Bélinär et ses deux jeunes frères put explorer plus loin dans la montagne. N'ayant alors plus la crainte de se confronter à quelques groupes de gobelins farouches, d'animaux sauvages ou même parfois les redoutables géants des montagnes. Bélinär ayant à son tour apprit quelques techniques de combat, ensemble ils formaient une belle synergie.

Cette entreprise familiale avait prit le nom de Karak Varn. Quand Bélin travaillait seul, c'était une très modeste entreprise, mais au fil des années, et avec ses fils avec lui, cette organisation connu un franc succès parmi les montagnes et même, par delà les frontières.

Les enfants suivants se répartirent équitablement entre le minage et la création, si bien que l'entreprise ne manquait jamais de main d’œuvre. Ce qui manquait, c'était les clients, mais fort heureusement pour la famille Têt'dur, vint l'oncle Baptiste.

Baptiste ça ne sonne pas très nain me direz-vous? Vous avez raison, en effet il s'agissait d'un humain, et il n'avait d'oncle que le titre. Celui-ci était l'un des rares humains à mériter la confiance d'un nain. Trop grand pour travailler dans les mines, il s'occupait des comptes et des ventes. Soit disant qu'il connaissait bien les prix dans les grandes villes. Bélinär n'avait jamais vraiment comprit comment un humain pouvait être meilleur négociateur qu'un nain mais quand il posait la question, son père lui disait que les affaires ne le regardaient pas. Belin ainsi que tout Karak Varn connut à cette époque là une certaine notoriété. C'est ainsi qu'il se faisait appeler Maître Nain et forgeron Légendaire. Une réputation largement répandue et amplifiée par Baptiste.




- Chapitre 3 Smöll l'explorateur chanceux. -


Smöll transpire l'honnêteté, n'est-ce pas ?






Smöll " Le cinquième " se faisait également appeler Smöll " Le chanceux. ". Pour une raison mystérieuse, Smöll n'avait jamais eu besoin de suivre une quelconque leçon de géologie pour comprendre les roches et trouver avec une précision déconcertante sur quel filon user de la pioche pour récupérer le bon minerai. C'était simplement miraculeux, et un miracle constant. Sans grande surprise, Smöll accompagna ses ainés, les jumeaux et Bélinär afin de profiter de cet atout qui allait grandement servir à Karak Varn. Un brin patibulaire, plutôt du genre à frapper dans le dos pour plus d'efficacité, Smöll n'était pas réellement un guerrier à proprement parler, mais ses méthodes plutôt fourbes se révélaient renversantes.

Pourtant, même sans la chance incroyable de Smöll, Karak Varn se portait bien, les ventes prospéraient, les créations nombreuses et la liste des commandes ne se terminait jamais. C'est donc ainsi que Karak Varn est passé d'une renommée modeste à une véritable forge légendaire. Toujours sous la tutelle bienveillante et autoritaire de Bélin qui savait tenir sa forge d'une main d'acier.



- Chapitre 4. Mauvais présage. -

Malheureusement, Smöll devint incontrôlable. Il désirait toujours aller chercher plus de minerai, un minerai toujours plus rare et donc plus cher. Malgré les conseils avisés de ses ainés, il insistait et avait souvent le dernier mot. Il était en train de changer.
Petit à petit, il devint distant avec ses frères. Il s'énervait facilement quand on lui adressait la parole alors qu'il était pourtant si timide et introverti étant enfant. Il ne s'intéressait plus qu'à une chose, trouver du minerai qu'il n'avait encore jamais trouvé. Même si Karak Varn pouvait largement s'en passer.
Un soir, lors d'une expédition dans les hautes montagnes, Smöll s'était éloigné de Bélinär, Jansën et Ericksën. Il marchait loin devant, comme pour faire le guide. Il fut assaillit par de nombreux gobelins. Ses ainés intervinrent avec courage, déployant toute leur ferveur pour venir en aide à leur jeune frère.
Leur compétences martiales leur ont permit de repousser les agresseurs, mais malgré leur intervention, Smöll était gravement blessé. Celui-ci bafouilla quelques mots plutôt incompréhensibles à ses frères avant de mourir sans qu'ils puisse lutter contre l'inéluctable destin de leur jeune frère.



- Chapitre 5 Agör -



Agör " Le Septième " Vaillant et observateur.







Agör " Le septième " avait été désigné à la confection. Il inventait des outils utiles, des armes pratiques et des armures à la fois légères et robustes. C'est en tout cas l'occupation qu'il eut jusqu'à la mort de Smöll. Quand les cérémonies et la période de deuil fut passée, Agör manifesta un goût pour l'aventure. Il ne tarda pas à rejoindre le trio Bélinär, Ericksën, Jansën et il manifesta lui aussi une chance particulièrement remarquable. Tout comme l'avait fait Smöll, il parvenait à désigner un point précis sur une carte et garantissait qu'il trouverait quel minerai il trouverait là bas, tout ça sans aucune étude de géologie. Bélinär ne pouvait s'empécher de penser que tout ce qu'il avait apprit n'était finalement pas bien utile...
Plus sage tout de même que Smöll, il savait écouter ses grands frères, ne voulant pas périr dans un assaut et endeuiller à nouveau toute la famille.
Il ne fait aucun doute qu'Agör aurait facilement pu se faire appeler " Agör le Chanceux " à son tour, mais c'était un titre qui lui rappelait beaucoup trop Smöll, ainsi il conserva son nom d'Agör " Le septième. "


- Chapitre 6 Astrïd. -

Après la période de deuil créée par la mort de Smöll, la période de joie fut de courte durée. En effet, Bélin et Marthe parvinrent enfin à avoir une fille, elle se nommait Astrïd et était la treizième de la fratrie. C'était un sacré spectacle de voir ce si petit bébé entouré de ses onze grands frères barbus qui la regardaient tous à la fois. On pourrait dire qu'elle était à l’abri de tout.

Malheureusement, elle n'était pas à l’abri du tout. Elle périt seulement quelques jours après sa naissance. Anéantie par le chagrin, Marthe se laissa aller à la mélancolie et finit par s'éteindre à son tour, quelques semaines plus tard.



- Chapitre 7 tout va de travers. -

Courageux et résiliant, Bélin continuait de vivre, il ne laissait pas transparaitre sa peine. Tous ses fils le savait, il était affecté par ces récents évènements, mais il était trop fier pour l'avouer. Ça se ressentait dans son travail, il négligeait certaines commandes à Karak Varn, il travaillait avec moins d'application, moins de sérieux ...
Sentant le vent tourner, Baptiste qui obtiendra ce jour là le titre d'opportuniste, récupéra les bénéfices de la société et ne revint jamais dans les montagnes.
Avec leur passé derrière eux et leur présent détruit, la famille Têt'dûr commença à regarder vers l'avenir. Certes ils étaient endeuillés et désormais très pauvres, mais ils avaient tous obtenu quelque chose d'unique qu'on ne leur volerait jamais. Un savoir faire hors pair !
La fratrie se montra très courageuse car malgré l'épuisement, ils se remirent au travail. Mais la fratrie seulement. Bélin, épuisé par ces évènements tragiques et cette trahison se laissa aussi à son tour aller à l'oisiveté.



- Chapitre 8 Malédiction. -

Quand il ne pût plus supporter l'accumulation de ses peines, Bélin confia un secret a l'aîné.
Une malédiction régnait, les malheurs se suivaient les uns après les autres. Il s'était montré distant avec Karak Varn parce qu'il était préoccupé par ça.
Portait-elle sur la famille Têt'dur? Sur la Karak Varn ? Quel était son origine et comment s'en débarrasser ? Belin n'avait aucune réponse. La seule certitude qu'il avait était qu'elle ne s’arrêterait pas avant d'avoir consumé toute la famille. Il le savait, car Marthe lui avait dit. Sa défunte épouse Marthe était persuadée qu'avoir une fille allait exorciser ce fléau, mais finalement la fille n'avait jamais vécu et n'avait rien résolu.

" Tu es l'aîné Bélinär. Tu dois protéger tes jeunes frères. Il faut que tu trouves cette sorcellerie et que tu t'en débarrasse. Moi je ne suis plus qu'un vieux nain grincheux et fatigué par la peine. Je vais bientôt rejoindre ta mère ... Peut être même que cette malédiction m'a déjà condamné ... Si je meurs, je veux que tu sois un grand nain, sois brave, mon fils. "


- Chapitre final - départ. -


Même si grand était un adjectif qui sied mal aux nains, Bélinär avait saisit le sens. Il s'en fit une promesse, il protégera les siens face aux menaces qui rôdent... la famine, les gobelins, les humains, la malédiction...

A partir de ce jour, Bélinär se mit à parcourir le monde. Pour se faire, il fût accompagné par Rydël " l'explorateur. " Rydël était un dompteur de bêtes sauvages, il parvenait à les rendre obéissantes et s'en servait pour parcourir des longues distances.


Rydël et Rhinox. Rhinox à gauche, celà va sans dire, mais c'est mieux en le disant.




Bélinär, considérant que rester à la mine était la solution de facilité, délégua les responsabilités de gestion de Karak Varn à ses jeunes frères puis il se mit à voyager et à rencontrer d'autres civilisations naines, puis avec le temps, d'autres races. Certain que rechercher hors de la montagne l'aiderai a trouver des indices sur cette noirceur, et peut être, avec un peu de chance la solution a ce sérieux problème...



Puis en plus si il y a quelques tavernes sur le chemin ...




Dans la réalité

Âge : 28
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? Oui, celui-ci ainsi que l'île d'arcane.
Vos passions : Elite Dangerous, Street Fighter, Le RP, le Secourisme.
Votre avis sur le forum? Positif !
Comment avez vous connu le forum? Par Google, c'était il y a longtemps !
Phrase fétiche : Nom d'une barbe !
Crédit avatar :
Diablo III, barbare.


avatar


Nain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Nan
Vitesse de réponse : Très variable !


 
Page 1 sur 1