Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 [Abandonné] Une toile séduisante - Cronos Temnein

 
Mer 17 Juin - 19:20
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7063-shynlyn-devalinor-la-geolog

La dragonne fut de retour à Terre, foulant de ses pieds aventuriers le paysage hétérogène de ce continent-ci. Enfin, du volume, du solide, tout ce dont elle espérait suit à ces périples en mers à l’Archipel de la Muerta en compagnie de la Flotte. Enfin l’absence pesant de ces mâles. La Flotte était parqué au Nord de Terre, et à l'Ouest de Feu, se divertissant de chansons, histoires et combats de gigolos. De ces humains l’entourant perpétuellement. Nullement obligé de cacher sa féminité, la jeune femme avait parcourut un bon nombre de lieues, ayant son sac à dos avec elle, indispensable en cette « croisade », auprès de son maître, puisque la Seconde avait délaissé ses compagnons marins suite à la correspondance de son Amiral envers elle. Elle ne souhaitait qu’une chose : le rejoindre au plus vite. Il n’y avait guère le temps de se préoccuper des roches, du solide sphérique où les races s’entre-tuaient et se trahissaient de générations en génération, n’apaisant que leurs blessures en détruisant ce qui était beau et précieux. Ainsi, des cicatrices devenaient érosion, et des balafres suivirent les incendies.
Mais pourquoi y participer… Shynlyn était bien stupide, ayant la foi d’une dernière guerre, d’une victoire de l'incube en chef, ce bel étalon chavirant femmes et fleurs...
Dont elle.
Elle qui ne voulait guère de cela.
Sa raison était soeur à son bras gauche. Et l'attirance â son bras droit, le plus fort.
Des sentiments ?
Elle essayait d'en trouver, d'en "créer" afin de combler cette frustration physique face à son supérieur.
Mais elle n'y arrivait pas.
Son maître l'attirait, c'est tout..
A cette pensée, la jeune "flamme" de l'Empire sentit ses joues rougir, devenant des braises colorés. Mais ce ne fut qu'un épisode court, la marche et d'autres questions rhétoriques l'attendaient, venant en tourments pour venir étouffer la proie, tel un serpent, effigie de la Fourberie.

La garde de l'Orage sera donc plus compliqué que cela n'avait l'air.
Et puis, elle restera qu'une simple disciple, rien de plus, ses yeux rivés sur un beau miroir offert par l'une de ses conquêtes, une contemplation sans fin.
Quelle naïveté, croire en la fin de l’égoïsme d’un homme, d’un peuple, des idéologies. Cependant, elle n’eut guère réfléchit à ceci lorsqu’elle avait prononcé son contrat, ne voyant que sa propre situation et celle de Nature. Elle voulait un refuge, un camp et un but pour son projet personnel. Le monde est bien égoïste au fond, même elle.
De plus, celle-ci avait bien un ami humain après tout, enfin, une connaissance plus précisément. Âgé il est vrai, mais un homme humain. Supporter une infanterie de cette race-ci lui était possible, en faire une connaissance en était de même.

Pouvait-elle plus que ces simples titres envers eux ?...


Des semaines s’étaient écoulés depuis le départ précipité de son supérieur en mission. C’était l’un de but de son déplacement vers ce dernier, établissant les choses et plans au clair, ainsi que de tenir le contrat respectivement accomplit du côté de la garde. Son périple était calme, ayant l’expérimentation pour traverser Drayame, son but étant de rejoindre un lac non loin de Lothiriel. La localisation précise de sa destination était juste en face de la Citée des Arbres. En avance face à l'opération qui retenait son supérieur en Montagne, elle espérait faire un tour à son village d’antan, retrouver « sa mère » afin de la saluer, de même pour son mentor qui ne serait que peu contente de sa situation. Une dragonne sous la direction d’un incube mâle, la nouvelle sera mal interprétée à son égard et haine de hommes.

Ayant traîner des pieds des heures, l’endurance de la géologue lui semblait faible, se devant de faire une pause afin de s’hydrater et restaurer. Elle cherchait un point d’eau, une bonne douche s’imposant avant la rencontre de ses « parents » et origines. Son regard fixait le sol, cherchant à reconnaître une trace d’humidité ou de végétations peuplant les alentour d’une source. Ce fut qu’au bout d’une vingtaine de pas, guidée par le Hasard et l’Intuition, couple gagnant, que la jeune dragonne plaça son attention sur une plante qui lui est connu : la roselière, un végétal ayant la forme d'hautes herbes, proliférant en groupe sur tout le long d'une rivière, d'un étang ou lac. Cette dernière en traversant la verdure, trouva une rivière derrière. Dame Devalinor ne devait être plus très loin, il n’y avait plus qu’à suivre ce cours d’eau. Plus que quelques dizaines de lieues. Flore et le Lac enchantée se trouvaient bien à l’écart derrière sa démarche sérieuse et élégante.

Ses prévisions étaient justes.
Elle progressait dans son nouveau talent : la cartographie.
Elle évaluait mieux les distance, le temps, sans pourtant les définir puisqu'elle ne le pouvait.
Qui avait ce privilège-ci ?

L’étendu d’eau à porter d’elle, son sac au sol, Shynlyn plongea ses pieds à l’intérieur de ce fluide transparent et relaxant, lui apportant fraîcheur et bien être. Ce n’était guère la même sensation que l’eau de mer. Cette réaction la surprenait d’ailleurs, avait-elle déjà définit avec habitude et ses sens premiers l’eau salée ?
Et la comparer à une eau plus pure ?
Les yeux perdus dans cette douce sensation lui caressant les cheville, l'innocente continuait, le niveau d'eau atteignant le haut de ses cuisses, le bas de son équipement trempé, mais qu'en avait-elle à faire, ce plaisir le lui faisait oublié le calvaire et les longues minutes à attendre avant que ses habits ne sèchent. Son épée en main afin de se rassurer, elle fixa ses yeux enfantins et nostalgiques au ciel. La tête relevé, ses pointes de cheveux glissaient délicatement face aux troubles formés par la surface aqueuse formés par le passage de sa fine corpulence athlétique. Sa pureté éclairait les âmes ignorantes, l'eau claire, aussi claire que fut ce beau ciel d'été lorsque la deuxième heure de cette journée passait, sans un nuage, juste le soleil et la rayonnante bretteuse se rencontrant sous une exquise beauté.



"Devenait-elle amie de l'eau et de la terre ?
Ceci ne devait être pour une géologue que foutaise, ou bien mystère."



- Shynlyn  : Theme
Character of TerraMystica, a dreamer game -


avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Asuna Yuuki
Double compte :
Vitesse de réponse :


Dim 12 Juil - 18:51
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7178-cronos-temnein-l-etre-au-mi
L'entrainement... que ça pouvait être réjouissant . Chacun de mes muscles se délectaient à chaque fois que je les faisaient travailler dans de longues danses mortelles avec Oblivion . Mais , ces doux et épuisant moments se faisaient rare maintenant...

D'assassins j'étais passé espion et maintenant je portais le masque de Chef des Espions impériales . Si mon cœur aurait du se réjouir d'une telle promotion il n'en fit rien , préférant garder son calme plat habituelle . N'ayant pas de mission en ce moment , j'avais décidé de partir en long voyage sur Terre , marchant pour le moment là où mes pas me guideraient . Je ne pensais pas m'approcher tant du monde des elfes par contre...

L'entrainement se terminant , je reposait Oblivion sous sa forme anodine autour de mon cou . Je regardait vaguement mon haut plus loin mais je préférais rester torse nue , la chaleur de ce lieu n'étant pas si douce finalement .

- Hum... je pense qu'un bain pourrais me faire du bien maintenant puis je reprendrais la route : je n'aurais pas la chance d'être aussi libre à l'avenir .

C'était étonnement rare que je sois aussi paisible , sans masque et sans mensonge : j'étais simplement moi , Cronos . J'avais laissé Charon au placard , ne voyant pas l’intérêt d'être un autre que moi pour une fois et ça me changeait pas mal . J'en connais qui aurait rit de me voir si détendu... Je me demandais même parfois ce que dirais mon Maitre si il me voyait actuellement . Non , en fait je m'en fichais autant que le jour où je l'avais abattu .

Dans mes pensées , j'avais marché tranquillement en direction d'un lac que je savais non loin . Une fois rafraichie , j'allais sans doute reprendre la route vers une destination quelconque , peu m'importais où j'arriverais .

Ma destination actuelle en tout cas me souris bien vite mais j’eus une surprise pas des plus prévisible...

Une femme , pas bien âgée si je ne me fiais qu'à mes yeux , s'y baignait déjà . Si mon regard n'avait pas été affuté , j'aurais dit que c'était une elfe vue que leur grande cité se trouvait tout près mais je ne me fit pas abuser si aisément : ça n'étais certainement pas une natif d'ici... Raison de plus pour être sur mes gardes d'ailleurs .

Cependant , je devais bien reconnaitre qu'elle semblait délicieuse à regarder... Ses courbes me mirent doucement l'eau à la bouche mais je dut évidemment me refréner . Elle était peut être plus dangereuse que moi , cette créature...

Résolu , je l'interpella d'une voix douce mais assez forte pour qu'elle puisse m'entendre alors que j'étais encore sur le bord de l'eau :

- Dites moi... elle est bonne ?




Dim 12 Juil - 20:22
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7063-shynlyn-devalinor-la-geolog
Une voix... Masculine.
Un elfe surement, ou peut-être un humain... Non, une aura différente.
Le corps de Shynlyn se raidit, l'épée en main, la manche de son épée seulement visible depuis la surface. Trois émotions se succédaient, toutes les deux visibles au vue des faits et gestes de l'Innocente. Quel beau chiffre...
Arriva donc l'Etonnement en premier lieu.
Suivit de son amie Prudence, mais aussi une certaine gêne s'emparait de la jeune femme.
Que voulait-il ?
L'observait-elle depuis longtemps ?
Sa question lui semblait pourtant naturelle, sans arrière pensée, ni perversion.
Elle ne pouvait se présenter ainsi, armée et pataugeant telle une enfant dans ce lac.
Quelle idée d'avoir mis les pieds dedans. Enfin, elle n'était pas dévêtue, ni dans son intimité, fort heureusement, mais elle savait qu'il fallait sécher ses vêtements après, que ce soit le haut ou le bas.
D'un ample mouvement, la bretteuse rangea son allié dans son fourreau, perplexe, pensive face à ce qu'elle devait faire.
Se présenter ? Lui répondre ? Etre silencieuse et observatrice ?
Il fallait être, naturelle sans doute, le plus possible en tout cas, sans éveiller les suspicions si il s'agissait d'un ennemi. Et puis, elle n'avait pas à s'inquiéter, son air idiot retransmettrait si bien cette beauté innocente. La lumière ambiante révéla le ton rosée de sa longue chevelure, mouillée au pointe, flottant dans un fluide libre de mouvement.
Ce n'était guère le cas à la dragonne.
Elle ne put choisir qu'un seul par politesse : Se dévoiler, face à face avec la créature.

Spoiler:
 

Ses yeux fixèrent l'individu : Il s'agissait bien d'un homme...
Enfin, son physique l'était, tout comme elle en ce moment, mais elle n'effaçait pas pour autant l'hypothèse qu'il puisse être comme elle, sous une métamorphose. L'aura du mâle guidait son instinct éveillé.
Pétillant, son regard scrutait le physique de son interlocuteur.
Il ressemblait à son Amiral.
Les cheveux longs; le torse sculpté, nu à ses yeux; le regard profond; mais il n'avait pas le pouvoir qu'il avait.
Malgré cela, ou même sans ce pouvoir d'incube, elle le trouva beau sous ces formes humanoïde...
Venait-elle de penser cela ?
Ainsi des rougeurs apparurent à son visage lisse, la bouche entrouverte, les lèvres en cœur. Elle ne le faisait pas exprès, elle était franche et ne pouvait mentir sans être trahit par des signes physiques contraires. Cela pouvait sans doute faire rire au premier abord cette naïveté naturelle. Cependant, ce caractère-là représentait en tout point l'origine de sa beauté.
Une dragonne de plus de 300 années, avide de connaissances et de compréhension, avait-elle raté une centaine d'année pour être aussi inconsciente du Monde ?

La jeune garde se rendit compte du spectacle qu'elle offrait à cet homme en bordure du lac, plissant les yeux un court moment pour se ressaisir. La politesse et la convivialité était de mise, elle ne pouvait rester debout sans un mot.
Un humble sourire s’inscrivait sur ses lèvres roses, soufflant une réponse affirmative jusqu'à l'oreille de l'inconnu, ses mots emportés par une brise légère, caressant la joue de la demoiselle.
Elle ne le craignait pas.
Elle ne l'aimait pas pour autant, il ne fallait pas exagérer.
Elle désirait juste le connaitre, comme cette Terre et ses enfants.
Elle fit donc le premier pas, s'avançant lentement auprès de l'homme.



- Shynlyn  : Theme
Character of TerraMystica, a dreamer game -


avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Asuna Yuuki
Double compte :
Vitesse de réponse :


Lun 13 Juil - 17:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7178-cronos-temnein-l-etre-au-mi
Hum... suspicieuse on dirait . Pensait elle vraiment que je n'avais pas flairé la peur dans ses mouvements ? Quelle novice dans la doux art du mensonge... pathétique à mes yeux , à vrai dire . Mais bon , qui sait : sa chair était peut être délicieuse malgré tout .
Mais je me remets à divaguer là : prudence avant tout .

Elle s'était quand même un peu approché de moi , au moins elle n'avait pas eu un futile mouvement de recule qui n'aurait fait qu'éveiller la bête . C'est vrai quoi : une proie qui fuit est tellement amusante , surtout quand elle supplie d'être épargné... Je devrais peut être me montrer plus compatissant dés fois .

Je pris le temps de m'assoir , ne montrant aucune agressivité dans mes gestes . J'allongeai ma jambe droite pendant que l'autre resta plié pour que mon genou puisse accueillir mon coude afin de stabiliser ma tête , le poing replié où vint se poser ma joue . J'affichai alors un sourire des plus narquois , mon regard pénétrant chaque parcelle de ce que je pouvais voir afin d'y déceler la moindre informations croustillante .

Y a pas à dire , elle me donnait faim cette petite...

- Alors , on a perdu sa langue ? A moins que ce ne soit ta maman qui t'a appris à ne jamais parlé aux étrangers ? Si c'est le cas , je me présente : Cronos , simple voyageur . Ainsi , nous ne somme plus vraiment étranger alors , dis moi , comment tu t'appelles petite ?

Ma voix , qu'on soit un expert ou pas , suintait de moquerie sans pour autant se montrer méchant . Après tout , si je voulais obtenir quelques choses d'elle , mieux valait la mettre en confiance puis... je ne savais pas trop ce que j'allais en faire mais elle n'apprécierait sans doute pas . Quoique , ce monde est rempli de tellement d'anomalie... Rien que ces Férals , ils représentent bien un beau troupeaux de bizarrerie .

Je me posais quand même quelque question à son sujet . Déjà , elle était armé ce qui veux dire que c'est , normalement , une combattante mais c'était surtout sa tenue qui me retenais : j'avais la sensation de l'avoir déjà vue... Une militaire de l'armée impériale ? C'était une possibilité que je ne pouvais pas vraiment exclure , sans preuve du contraire , mais ce n'est pas ça qui allait m'empêcher d'en faire ma proie .

A mes yeux , l'armée et mes sois disant compagnons de guerre n'était rien de plus que des pions ou des casse-croute que j'utiliserais sans hésiter pour assurer ma survie ou accomplir mon objectif...
En parlant d'objectif... Je me mit , alors que je contemplais toujours de manière narquoise l'étrangère , à repenser à ce visage qui me hantait depuis mon enfance... Était elle ici , sur Terra , ou était elle resté coincé sur Zelphos ? Je n'en saurais sans doute jamais rien...

En tout cas , une chose était certaine : cette gamine là n'était pas celle de mes souvenirs .




Lun 13 Juil - 19:16
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7063-shynlyn-devalinor-la-geolog

Il s'assit.
C'était d'un regard narquois qu'il la défigurait.
Mais ce sont ces paroles qui l'affectaient le plus. Elle n'aimais guère ce comportement là. Enfin, aimait-elle déjà les hommes avant leur comportement ?
Un seul, c'est ce qu'elle pensait, troublé par sa dernière mission.
Un venin. Venin qui la touchait. Venin qui la renferma sur elle-même. Elle s'était peut-être attendu à un prince charment, ou à une personne moins provocante surement. Que de beaux rêves de jeunes filles.
Enfin, elle n'était pas au point si naïve pour tomber dans les bras d'un physique sans une moralité au fond. C'était avec un certaine froideur qu'elle sortait de l'eau.
Son corps jeune et athlétique dévoilé au soleil.
Des gouttes perlaient sur le sol, ses vêtements marquant ses formes et courbes.
Ce n'était pas un spectacle à en déplaire un.
Le bas de son armure trempé, la jeune femme ne se sentait guère à son aise. Une flamme jaillit dans sa main droite, faisant le tour de ses vêtements mouillés, sa main plus ou moins proche de ses membres afin de se sécher entièrement. Elle évita tout de même d'approcher le feu de ses cheveux, ne voulant pas à avoir à les raccourcir suite à un accident maladroit de sa part.
Enfin, elle était assez douée de ses mains.
Surtout avec le feu. C'était son domaine, son élément. Sa moitié. Il ne lui faisait aucun mal, ni tromperie, aucun sensation, mis à part celle du bien-être.
C'était sa deuxième arme, celle qu'elle manipulait avec aisance.
Pour certaine, c'étaient les Hommes, moi, les flammes.
Cette comédie ne dura que quelques minutes.
Déjà fatiguée par le comportement de son interlocuteur, elle ne rétorqua qu'une seule phrase à cela :

- Pour un voyageur, vous êtes bien curieux, ainsi que bien taquin.

Il est vrai qu'elle semblait jeune, et lui plus âgé qu'elle, mais ce fut bien l'inverse.
Impulsive, la demoiselle n'avait qu'une idée en tête : Partir.
Elle n'avait pas forcément envie d'un tel être en cette journée, ni d'un voyageur aussi peu convaincant. Elle doutait.
Sa colère la mit dans le doute.
C'était un bien drôle de voyageur. Pas un à son goût finalement. Dommage.
Elle ne pouvait se résoudre à fermer les portes de sa confiance seulement pour cela.
Trop généreuse ? Surement.
La dragonne lâcha un soupir lasse, reprenant donc la parole.

- Shynlyn Devalinor, Garde et Seconde de la Flotte d'AT.

Elle n'avait point envie de mentir. Mais elle n'allait pas non plus se dévoiler nue à l'inconnu.
La voix charmeuse dans un ton sérieux, là était son meilleur outil face à ces troupes. Enfin celles de son supérieur. Elle supervisait parfois, cartographiait.
Pas de mensonge, ni supercheries.
Nulle envie de ce donner une seconde identité en ce Monde.
La garde se plaça aux côtés de l'homme, face au paysage.
Elle s'assit doucement, le regard vague, figée devant le lac, le vent lui soufflant dans les cheveux, sa jeunesse éternelle....
La lumière chaude, mais l'ambiance glaciale. La jeune femme s'était braquée face à la moquerie, mais aussi sur les allures que lui donnait ce dernier.
Celle-ci semblait davantage perplexe et prévenante, se méfiant davantage au fil du temps qui passe... Elle qui voulait se baigner tranquillement, dans son intimité absolu, dénudé, c'était bien pour plus tard ça.



- Shynlyn  : Theme
Character of TerraMystica, a dreamer game -


avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Asuna Yuuki
Double compte :
Vitesse de réponse :


Mer 15 Juil - 22:52
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7178-cronos-temnein-l-etre-au-mi
Si la situation aurait pu être amusant voir attrayante vue la qualité de ce que j'avais sous les yeux , elle me paraissait au contraire lassante et ennuyeuse . Pour commencer , cette femme était une membre de la même armée que moi... Seconde de la flotte hein ? Sans doute sous les ordres de ce cher Kerns , Traitre parmi les traitres celui-là . Un sacré morceau de choix lui aussi quand j'y pense .

D'ailleurs , je commençait à avoir faim avec toute ses bêtises et elle avait plutôt l'air délicieuse... Ma première approche par contre n'avait pas été bonne : elle était méfiante maintenant , ça ne serait pas marrant si je parvenais à la croquer . Par contre , je la trouvais plutôt stupide de me dévoiler si facilement ce qu'elle était . Même pas elle ne tentait le mensonge en plus : l'aplomb de sa voix , le regard fixe et le corps droit ne trahissait pas la moindre tromperie or j'étais persuadé qu'elle n'était pas une professionnelle dans mon domaine...

Dans le fond , cette gamine m'amusait quand même beaucoup . Elle semblait complétement déphasé avec le monde qui l'entourait , un peu comme une perle dans un écrin en fer rouillé . Mais en même temps... elle ne me donnait pas envie finalement . Trop propre sur elle même , comme si elle voulait donner cette impression de supériorité et de perfection... En même temps , ça pouvait être amusant de briser un esprit de ce genre .

Une autre me turlupinait à vrai dire . Si j'avais réussi à contrôler ma répulsion , la distance entre nous étant respectable , je n'appréciais qu'a moitié être en présence d'une créature maniant le feu , bien qu'elle puisse être succulente . Si je voulais vraiment en faire mon jouet , j'allais devoir être plus filou que prévu...

Je regardais , avec une surprise non négligeable , la demoiselle s’assoir à mes côtés : l'aurais je séduite ? Ou du moins partiellement ? Je me disais ça car , pour une personne méfiante , elle se tenait quand même bien trop près pour que ça soit sans risque . Après tout , elle ne savait que j'étais toujours armé , Oblivion pendant tranquillement à mon cou...

- Tiens , on s'approche ? Je commençait à penser que je vous faisait peur... ça m'aurait profondément blessé si ça avait été le cas .

Je prit alors le temps de m'allonger , posant d'abord mon dos sur le sol avant de remonter mes bras pour m'en faire un oreiller . Au passage , je cru caresser par mégarde le dos de sa propre main : elle avait une peau drôlement douce , à croire que son être n'était qu'une illusion...
Je me plongea ensuite dans la contemplation de la voute céleste , illuminant la terre de ses reflets bleutés : ça restait un spectacle des plus merveilleux quand même...

- AT , hein ? Une militaire si je comprends bien... N'est ce pas une vie trop difficile pour une fleur aussi délicate que vous ?




Jeu 16 Juil - 13:15
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7063-shynlyn-devalinor-la-geolog
Une chance donnée, une chance saisit.
Ce n'était qu'après un court laps de temps que le jeune homme se rendit compte de son approche. Sa surprise visible, cela faisait sourire la jeune femme.
Enfin se décidait-il à être moins taquin pour un inconnu ?
Mais les paroles du jeune homme tirait davantage ses joues, un grand sourire inscrit sur ses fines lèvres roses, restant fixe face à l'étendue d'eau.
Ce bleu...
Ce liquide...
Tout semblait paisible, que ce soit la couleur ou la forme physique du lieu.
La surface aqueuse reflétait le visage de la demoiselle, ainsi que sa clarté.
Le Soleil ondulait sur l'étang, brises lumineuses dansant sur les courbes de l'Eau.
Elle semblait aimer l'eau, oubliant son amie la Terre sous sa masse athlétique.
Quel sérénité... Shynlyn en perdait son esprit, acceptant de lâcher ses doutes en ces instants, sa voix paisible, soufflant à son interlocuteur d'un air naturel :

- De la Peur ? Non... de la réflexion surtout, et puis, votre physique ne fait guère peur.

Spoiler:
 

Ses yeux clos, la jeune femme émit un doux rire, sa main portée à ses lèvres, un air coquet creusant ses fossettes à ces joues rondes et lisses.
Des larmes à l'extrémité de ses yeux se formaient légèrement.
Des rougeurs lui apparurent à ses pommettes, la rendant assez enfantine et accentuant son air innocent. Mais elle savait qu'elle ne le serait plus pour longtemps. Elle perdait de son éclat...
Son armure la représentait fort bien.
Du rouge, sur un fond blanc.
Les meurtres, les combats, le sang.
Ces événements avaient déjà sali son être.
Son épée ensanglanté, aura de feu, les mains responsables. Cela ne lui faisait rien.
Stoïque, ce sang coulerait pour son maître, pour ses buts et avenir avec lui.
Des proches aux ennemis ?
Qu'avait-elle à en faire ?
S'excuser de vouloir se battre pour ces idées tout deux, l'un apporté en présent à la Mort ?
Ses yeux s'ouvrirent instantanément.
Le contact des deux peaux humaines l'ayant réveiller.
Devenait-elle humaine, ne pensant qu'à ses égoïstes projets et gloires ?...
Les deux créatures côte à côte, réfugier dans ce corps commun et lâche, sans un défaut, n'exprimant la beauté de ces êtres. Shynlyn se haïssait sous cette forme. Ses tourments, ses questions sur les humains, toutes réduites en échec à cause de son physique, camouflage de son espèce, afin qu'elle puisse se fondre dans cette masse humaine. Pourquoi...
Pourquoi cette haine, et cette sympathie... Ne pouvait-elle choisir tout simplement ?
Pourquoi être touché par la beauté d'un corps humanoïde ?
Elle se perdait.
Le temps s'écoulait.
Et la réflexion se perdit à la seconde remarque du "voyageur".
Il est vrai qu'il s'agissait de la seule femme de sa Flotte. Mais de part son passé, appartenir à AT ou non, elle s'en foutait. Elle se devait d'être auprès de Kerns.
AT ou non ; Traitres ou non.
C'était son rôle, être un pantin manipulé par un incube. mais elle avait à gagner, tout deux avait ce même désir de voir la déchéance de Glace. Que la vie y soit rudes ou non.
A vrai dire, elle ne savait pas quoi répondre, mais elle ne pouvait rester muette :

- La fleur délicate tachée de rouges, devenant une belle roses à cette couleur flamboyante comme vous le suggérez.. N'a que faire de cette armée. Ma vie n'est qu'un contrat en son sein, c'est tout, voire peut-être de faux espoirs.

Sa trop longue réflexion lui fit perdre de son optimisme, et de sa douceur.
Elle restait pourtant souriante, curieuse et amusée, plongeant son regard ébène à son compagnon de Temps. Elle ne pouvait s'en empêcher, elle voulait savoir de ses périples, de ses aventures.
La curiosité aux portes de ses lèvres, une banale question en sortit finalement :

- Et vous cher voyageur ?

Il n'était pas ici pour rien, ni pour lui demander le beau temps.
Cette dernière jouait avec ses mains, enroulant ses mèches des cheveux, impatiente de connaitre ses buts.
Pouvait-il être aussi sincère qu'elle ?
A ses yeux, cela paraissait vrai.



- Shynlyn  : Theme
Character of TerraMystica, a dreamer game -


avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Asuna Yuuki
Double compte :
Vitesse de réponse :


Sam 18 Juil - 18:07
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7178-cronos-temnein-l-etre-au-mi
La situation tournait décidément de plus en plus à mon avantage .
Je repensais quand même à ses paroles . Ainsi , mon physique ne lui faisait pas peur ? En un certain temps , j'aurais réussi à en être vexé mais là , ça m'amusait plutôt beaucoup . Comme quoi , les prédateurs qui font les plus innocents sont vraiment les plus mortels...

Elle semblait être une créature très pensive tout de même , plutôt mon inverse d'ailleurs . Si je me mettais à réfléchir à mon passé , j'arriverais peut être à éprouver un léger regret... aucun intérêt pour moi . Quoique... je trouvais ça toujours aussi amusant de me remémorer la mort de mon maître , il était assez pathétique en faite .

-La fleur délicate tachée de rouges, devant une belle roses à cette couleur flamboyante comme vous le suggérez.. N'a que faire de cette armée. Ma vie n'est qu'un contrat en son sein, c'est tout, voire peut-être de faux espoirs.

- Owh , un contrat ? Seriez-vous donc profondément lié à un membre de cette fameuse armée ?

Elle éluda ma question en m'ignorant . Cela eu pour effet de me faire bouillir mais je pris tout sur moi : pas le moment de perdre la partie , surtout avec une si belle main .

- Et vous cher voyageur ?

- Et après , c'est moi qui suis curieux , n'est ce pas ? Je vous ai pourtant déjà tout dit sur moi . Je suis un voyageur du nom de Cronos , qui recherche son passé car je l'ai malheureusement perdu... Pour ce qui est de ma présence ici , si c'est bien cette informations qui vous taquine l'esprit , sachez simplement que je suis un épéiste à mes heures perdues et que je venais juste me rafraichir dans cette eau où j'ai pu admirer une bien belle créature...

Je m'étais redressé en parlant , me rendant compte que je n'étais pas si grand par rapport à elle - ce qui ne m'enchantait pas beaucoup d'ailleurs- mais qu'elle était totalement à ma porté en vrai . Je me mit à réfléchir : pouvais-je me permettre un geste plus rapproché ? Hum , elle allait certainement vouloir fuir sauf si... je le tournais correctement .

Je lui pris doucement la main avant de glisser d'une voix plus douce et chaleureuse quelques mots .

- Je ne pense pas que ses mains , vos mains , soient faites pour retirer la vie... Vous devriez peut être y réfléchir , belle dame

Plus pour jouer qu'autre chose , je déposa ensuite un léger baiser sur sa joue avant de me relever , lâchant la main que je tenais l'instant d'avant . Je fixa un instant le point d'eau , légèrement envouté par les doux mouvements qui en ridait la surface , puis je me tourna vers elle . Je lui tendis une main accueillante avant de reprendre une voix séduisante :

- Et si nous profitions de l'eau pour mieux faire connaissance ?




Sam 18 Juil - 20:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7063-shynlyn-devalinor-la-geolog
Sa main...
Aussi douce que l'étaient ses paroles, d'une blancheur innocente, cette main se trouvait dans une autre, plus ferme et masculine.
Shynlyn en était étonnée, par ce simple geste si anodin, mais lui amplifiant le cœur.
Elle ne pouvait s'empêcher de l'observer, cherchant à voir dans ses yeux ce qu'il voulait d'elle, derrière son physique parfait.
Voulait-il sa retraite auprès de son maître ?
La voir auprès de lui, le bretteur aux cheveux longs ?
Non... Cela lui était tout simplement impossible.
Ses mains... Elles étaient maintenant liées à Kerns, manipulées par les ficelles du contrat. Mais il ne fallait pas croire que cela la gênait pour autant. Cet incube était ses espoirs dans ce Monde, dans son ignorance.
Cet acte la touchait, lui accordant davantage de sa naïve confiance.

Spoiler:
 

Un baiser, une proposition, une main tendue.
Il savait comment s'y prendre. Elle qui ne voyait là que son air taquin et provoquant.
Un changement d'opinion ? D'approche ? Sans doute...
L'aurait-elle séduit ou n'est-ce que le lac qui l'aurait fait.
Elle ne le voulait savoir en fait, ne le qualifiant guère de pervers, ni de manipulateur.
Elle voulait se laisser tenter.
C'était différent.
Différent de ce que lui faisait vivre la vue de son Amiral.
Là ne parlait son corps, juste sa curiosité et sa raison qui lui accordait le début de sa confiance.
De l'Amour ? Non... Enfin, qu'en savait-elle au final ?
Un sentiment si inconnu. La dragonne en avait ressenti envers sa mère et sa supérieur elfique, mais on lui avait suggérer une autre amour, bien plus important. Un amour d'une vie, plus fort, plus violent et penchant que ce qu'elle avait vécu.
Quant à son Amiral, qu'est-ce qu'elle pouvait bien en tirer... Il y eut une attirance physique de son côté, face à ses pouvoirs, mais pouvait-elle plus ?
Le voulait-elle déjà ?
Elle n'en savait rien.
Une habitude ? Oui, cela pouvait paraître ennuyant de se trouver face à une telle pureté dans cette société où s'opposaient vices et vertu.
Mais encore, si ce sentiment se manifestait, que ferait-elle ?
Le laisser se propager le long de son corps mince, le long de ses doigts, jusqu'à la pointe de ses cheveux. Enfin, c'est ce que cette dernière se disait au fond d'elle-même. Mais elle n'en voulait pas, ce qui la frustra en voyant la proposition de son interlocuteur.
La main hésitante.
Hésitante sur un sujet intime.
Sûre d'elle sur une épée, fracassant la tête d'un adversaire.
Qu'en penserai son maître ? Elle supposait le rien en réponse.
Cela ne lui ferai rien de mal pensait-elle. Et puis, elle n'en tomberait pas amoureuse. C'était bien trop tôt, et ni de son style-là.
L'amour venait avec le temps, la confiance, tout comme les privilèges de la chair.
L'innocente n'avait donc rien à craindre.
De plus, que voulait-elle au final ? Apprendre, Connaitre.
Les deux notions mères de son existence en plus de son lien avec le Prince déchu.
Elle pouvait librement le repousser si il dépassait ses limites morales et physique, ne voulant être guère qu'un "repas" de ses tentations futiles.
C'est alors que le jeune femme referma sa main dans la paume du jeune voyageur, prête à cette nouvelle expérience.
Décidées comme l'a été sa maîtresse, ses jambes se levèrent, se positionnant face à l'individu structuré.
La Confiance en main, il savait ce qui lui restait à faire maintenant.
Apres réflexion faite, ses mots se glissèrent à l'oreille de Cronos.

- Montrez moi la voie à suivre alors.

Positionnée à ses côtés, son arme tomba au sol.
Son innocence perdu sur une ignorance de la vie.
Ses méfiances dispersés sur les grains de sable.

S'y cachait-elle une araignée, remplit de venins séduisants ?



- Shynlyn  : Theme
Character of TerraMystica, a dreamer game -


avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Asuna Yuuki
Double compte :
Vitesse de réponse :



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1