Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Solendia Valion

 
Mar 16 Juin - 23:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7259-solendia-valion
Solendia Valion

Arrogante, solitaire, manipulatrice, impulsive, réservée, ambitieuse, déterminée, curieuse, responsable.
Information
Surnom : Solen'
Âge : 25 ans
Nationalité : Terre
Profession : Vagabonde / Mercenaire
Camp : Indépendant
Noblesse : Aucun
Croyance : Aucune
Famille : Aucune
Race
Humain
Caractère

Solendia est une jeune femme solitaire et réservée, elle manque terriblement de confiance en toutes personnes, quelques soient sa race. Elle fait partie de ces gens qui ont du mal à voir où règne le bien sur Terra. C'est pour cela qu'elle reste seule, et que le mot « ami » n'a aucun sens pour elle. Ne voyant que le mal autour d'elle, elle ne voit pas le problème à faire également de mauvaises choses, et de là, elle suit son propre chemin, sans se soucier de si ses actes sont justes ou non. Ainsi, elle a rapidement appris à manipuler les gens, afin d'obtenir ce qu'elle désire. Pour elle, c'est quelque chose de tout à fait naturel.

Ainsi, Solendia se sent quelque peu supérieure aux autres. Au fil du temps, cette impression d'en savoir plus sur le monde que les autres a développé une arrogance certaine chez cette jeune femme qui considère les notions de bien et de mal comme illusoires. Cette condescendance la met régulièrement dans des situations compliquées, qu'elle n'arrange pas par son impulsivité, bien présente.

Cependant, Solendia est aussi quelqu'un de determinée, qui surmonte les obstacles qui se trouvent sur son chemin. Elle possède de fortes ambitions, et ne compte pas laisser tomber ses objectifs. Elle désire plus que tout réussir à atteindre ses buts, et c'est grâce à cette force de volonté qu'elle réussit à se sortir des pires situations.

Malgré ces traits de caractères faisant d'elle une forte tête au caractère parfois dérageant, Solendia est une jeune femme responsable, qui assume totalement ses actes, et qui sait très bien se débrouiller seule. D'ailleurs, Solendia est parfois nostalgique d'une lointaine époque, où elle ne se souciait de rien, et où un simple papillon pouvait l'émouvoir. Il lui semble aujourd'hui avoir vécu plusieurs vies depuis ce temps, alors qu'elle avait un caractère curieux, passionné, et flamboyant. Peut être un jour retrouvera-t-elle se bonheur et cette insoucience

Physique
Solendia est une jeune femme de taille moyenne (oui, bon, d'accord, plutôt petite pour son âge), et est assez mince. On peut facilement penser que c'est une personne fragile, au vue de sa morphologie, et également de sa peau plutôt pâle. Cependant, son visage dégage une force certaine, pouvant facilement intimider les gens, et un charme naturel émane de celui ci malgré le simplicité de ses traits fins.

Les cheveux de Solendia sont d'un noir de jais, et ils retombent, particulièrement lisses, sur sa poitrine. Toutefois, elle les attache régulièrement en un chignon décoiffé, de façon à ne pas être embêté par ceux ci. Ses yeux en amandes sont d'une couleur brune, dans laquelle on trouve de légers reflets verts, leur donnant force et intensité. Sur son petit nez droit quelques taches de rousseur sont parsemés. Sur ce jolie minois, on peut également remarquer des lèvres roses, légèrement pulpeuses, formant une moue, donnant à Solendia un air arrogant. Cette bouche révélant des dents parfaitement alignées et blanches esquisse toujours un léger sourire supérieur.

Solendia est une vagabonde, elle ne s'intéresse pas vraiment à la mode, et se contente de s'habiller de façon simple, discrète et confortable. Elle est souvent vêtue de noir, ou de couleurs sombres, et porte un long manteau à capuche, permettant de cacher son visage lorsqu'elle rencontre des gens en qui elle n'a pas confiance.
Capacités
Armes : Une épée longue, et suffisament légère pour nécessiter l'usage d'une seule main. Le fourreau de celle ci se trouve sur son dos. Deux dagues, qu'elle dissimule sous son long manteau, au niveau des cuisses.
Pouvoirs : Aucun
Familier : Aucun
Artefact : Aucun
Autre : Nop'
Histoire

Terre, année 89, deux humains fêtent l'arrivée de leur petite fille. La joie se lit dans leurs yeux, ils ne pourraient être plus heureux. Un petit garçon d'une douzaine d'année se tient à leur côté, dévisageant le bébé avec émerveillement. Dans ce tableau plutôt simple, on peut voir l'amour irradier. Un petit rire jaillit du nouveau né, et les sourires grandissent sur le visage des adultes. Solendia Valion fait désormais partie de ce monde. C'est dans cette famille aimante et heureuse que l'enfant allait grandir.

Comme tout le monde, Solendia n'a pas de souvenir particulier de l'époque où elle était bébé. Elle se souvient simplement que ces parents faisaient tout pour son bonheur. Cependant, en grandissant, ceux ci s'éloignent. L'enfant sait bien que si ils travaillent tant, c'est pour la rendre toujours plus heureuse et lui donner tout ce qu'elle désire. Pourtant, elle aimerait bien continuer de s'amuser avec eux. Mais malgré son jeune âge, elle comprend totalement leurs raisons. Et puis, ce n'est pas comme si elle était seule. En effet, son frère, Adonias, prend soin de la petite fille. Solendia grandit sans trop se souciait de ce qui l'entoure. Elle s'extasie pour un rien, et un simple papillon l'émerveille. Plus elle grandit, plus elle devient enthousiaste et joyeuse. Un sourire trône toujours sur les lèvres de l'enfant. Adonias s'occupe de sa petite sœur lui même. Il la surveille, l'éduque, il joue avec elle, l'emmène en balade. Il devient au fur et à mesure un véritable modèle pour la petite, qui souhaite devenir comme lui « lorsqu'elle sera grande ». Pourtant, surveiller Solendia s'avère une tache compliquée. Elle parcourt les champs dès que son frère détourne le regard, curieuse et maligne, elle trouve toujours un moyen pour échapper à l'attention des adultes.

Année 100, Solendia a alors 11 ans. Adonis vit maintenant dans son 23e printemps. Toutefois, c'est toujours lui qui prends soin d'elle. Leur parents cultivent toujours le blé, et bien que le jeune homme les aide plus qu'auparavant, c'est toujours lui qui prend soin de sa petite sœur. On peut sentir l'amour entre eux, un amour fraternel plus fort que tout. Bien que Solendia a grandit, elle le considère toujours comme son modèle, comme la personne la plus importante de sa vie, et souhaite être toujours aussi proche de lui lorsqu'elle grandira. Cependant, les choses ne sont pas aussi simple. Cette année est également l'année où l'aile ténébreuse arrive. Et à partir de ce jour, tout bascule. Alors que Zelphos et ses adeptes ravagent Terra, et gagne en puissance, la religion de Zelphos prend de plus en plus d'ampleur. C'est à cette époque que les ténèbres dans le cœur d'Adonis se révèlent.


Le jour se couche sur la petite maison des Valion, Solendia est à table avec ses parents. Un repas en famille est quelque chose de rare dans cette famille. Pourtant, Adonias n'est pas là. L'adolescente le cherche, se questionne sur les raisons de son absence. Les trois humains mangent, sans réellement parler. Tout le monde a conscience du drame qui se déroule sur Terra en ce moment même. Tout le monde a connaissance du danger qui plane non loin, et qui peut s'abattre à n'importe quel moment. Sans un mot, Solendia mâche et avale son souper sans un mot. Elle est encore bien jeune pour tout comprendre, mais elle sait que ce qui se passe est dramatique et horrible. Au fond, c'est toujours une enfant, et elle est terrifiée. Toujours sans adresser la parole à ses parents, elle se lève et se dirige vers la chambre de son frère. Pourtant, il n'est pas là non plus. L'angoisse grandit dans la poitrine de la jeune fille. Où est passé Adonias ? Que fait-il ? Pourquoi n'est il donc pas chez eux ? Son seul repère disparaît alors que les ténèbres et la noirceur s'abattent sur tout ce qu'elle connaît. La peur au ventre, elle sort de la maison rapidement, sans se retourner, et Solendia cherche le jeune homme dans tout le village. Aucun résultat. Plus le soleil s'éteint, plus la panique monte. Effrayé et les larmes aux yeux, l'enfant rentre chez elle et retourne vers sa chambre. Enfin, elle s'allonge dans son lit et laisse toute sa peur et sa tristesse surgir. Elle sanglote pendant plusieurs heures dans son oreiller, afin de ne pas éveiller ses parents. Son sourire a disparu. Elle ne ferme pas un œil de la nuit, elle a beau tomber de fatigue, le sommeil ne vient pas. Ses paupières sont lourdes, mais pas suffisamment pour pouvoir se fermer. Elle ne sait trop que faire.

Les jours passent. Solendia n'a pas dormi depuis une semaine. Des cernes gisent sous ses yeux. Son sourire n'est toujours pas revenu. Adonias n'est toujours pas rentré. L'adolescente est assise au milieu des champs. Elle se souvient du temps où elle parcourait ces derniers en criant pendant qu'il la suivait, essoufflé, désireux de prendre soin d'elle. Pourquoi l'avoir abandonnée maintenant ? Que se passe-t-il ? Mordant sa lèvre inférieur, elle résiste pour ne pas faire couler de nouvelles larmes. Pendant une semaine elle l'a cherché, partout, dans le village. Elle a même cherché à l'orée de la forêt. Toutefois, elle n'a osé s'aventurer plus loin. Le soleil se couche petit à petit. Solendia se lève. Cela fait déjà plus de quatre heures qu'elle est assise ici, sans bouger, en attendant un signe. Mais rien. Une fois chez elle, la jeune fille se pose dans son lit, et s'endort, sans même manger. Ses parents sont inquiets également, il le cherche partout. Mais ils n'ont pas plus de pistes qu'elle. Le lendemain matin, elle se réveille, toujours aussi fatiguée, et recommence la même chose que la veille. Elle se pose dans un champs, sur un colline, elle grimpe sur un toit. Et elle cherche des yeux le moindre mouvement qui pourrait être un signe du retour d'Adonias. Mais toujours rien. Pendant plusieurs semaines, l'enfant fait la même chose, tous les jours.

Trois mois plus tard, Solendia ne sourit toujours pas. Ces parents ont abandonné la recherche. Son frère n'est plus là. Au village, tout le monde pense qu'il est mort. En tout cas, quand quelqu'un parle de lui, on parle du « jeune homme disparut. Sûrement mort ». La jeune fille ne veut pas y croire. Plus le temps passe, plus elle s'aventure loin. Elle sait que c'est peine perdu, qu'elle ne le retrouvera pas ici, que s'il a décidé de partir, il ne sera pas dans le bois, ni dans les villages voisins. Mais plus elle grandit, plus les gens perdent espoir, plus elle part loin. Il n'aura suffit que de quelques mois pour la changer du tout au tout. Sa joie de vivre, son tempérament flamboyant et passionné, son optimisme sont remplacés par un pessimisme, une timidité et une maturité trop présente pour une fille de 11 ans. Le temps passe, Solendia grandit, mûrit plus encore, devient de plus en plus solitaire, de plus en plus responsable et de plus en plus réservée. L'adolescente fait sa vie, sans plus sourire. Elle continue de chercher en vain son frère. Puis, elle abandonne. Elle aide ses parents dans les champs. Elle n'oublie pas. Mais elle fait comme si rien de grave n'était arrivée dans sa vie.

Les années passent, la petite fille est désormais une adolescente de 17 ans. Sa vie est terne depuis la disparition d'Adonias. Elle n'a pas rit depuis. Elle n'a pas eu d'ami depuis. Elle n'est plus l'enfant qu'elle était. Pourtant, le jour de ses 17 ans s'annonce spécial et différent. La journée a débuté pourtant normalement. Vers la mi après midi, Solendia rentre du travail dans les champs avec sa mère. Devant la porte, un homme d'environ 30 ans se tient sur le pas de la porte. Les cheveux noirs, les yeux bruns, la peau pâle. Le regard de Solendia change alors du tout au tout. Elle ne saisit pas totalement la situation. L'homme la fixe droit dans les yeux, ébahi.

- Solendia, soupire-t-il.

La jeune femme le regarde, sans un mot. Adonias est là. Pourquoi revenir maintenant ? Pourquoi revenir après tout ce temps ? Sans prêter attention à lui, elle rentre dans la maisonnette, pose son sac, et s’assoit sur le banc, devant la table. Alors que sa mère sanglote dans les bras de son frère, Solendia semble incapable de lui pardonner pour tout le mal qu'il a causé. Ils finissent tous deux par rentrer et s'installer en face d'elle. Le jeune homme commence à parler, mais Solendia ne l'écoute pas, elle le fixe méchamment, et n'entends que des brides de son discours, de ses « je suis désolé », « vraiment, j'avais mes raisons », « tu as tellement grandit ».

- Qu'est ce que tu fous ici ? finit-elle par lâcher.

Sa mère lui lance un regard noir, mais l'adolescente n'y prête pas attention, et lui rends son regard. Adonias ferme les yeux, d'un air à la fois désespéré et coupable. Rien n'y fait, elle lui en veut, et cela risque d'être compliqué de se faire pardonner.

- Solendia, s'il te plaît. Je suis désolé, je ne voulais pas te laisser comme ça sans nouvelles. Je ne pensais pas que cela me prendrait si longtemps, murmure-t-il.
- Si longtemps ? SI LONGTEMPS ? Tu te fous de qui là ? T'es parti six ans ! Cela fait SIX ANS qu'on est sans nouvelles de toi, que tout le monde pense que tu es MORT !
- Je t'en prie, calme toi, laisse moi t'expliquer.
- Explique moi alors ! Je pense pas que tu puisses me dire quoi que ce soit pour me convaincre que tes raisons sont valables !
- Je voulais en savoir plus sur l'aile Ténébreuse, je voulais m'engager dans la lutte contre Zelphos..
- Et tu crois que ça change quelque chose au fait que tu sois parti ?
- Non, je le sais très bien. Mais j'ai au moins pu assurer votre sécurité..
- Assurer notre sécurité ?

Cette phrase n'inspire pas confiance à Solendia. Son regard s'assombrit alors qu'Adonias explique qu'alors qu'il cherchait à affronter l'aile ténébreuse, il s'intéressa de plus en plus à la religion de Zelphos. Il n'y a pas besoin de plus d'explications pour l'adolescente. Elle comprend immédiatement. Et la peine remplace la colère dans ses yeux, puis la haine reprends le dessus, pour finalement être chasser par la déception et le désarroi. Son frère a vendu son âme aux démons. Pourquoi faire cela ? Vénérer les pouvoirs de l'aile ténébreuse peut il réellement assurer la sécurité d'une famille ? Furieuse, Solendia se relève, et retourne en furie dans sa chambre. Son frère ne fait plus parti de sa famille. La seule personne qui comptait réellement à ses yeux, son seul repère. Après avoir disparu, après avoir transformé sa vie du tout au tout. Il fallait qu'il revienne pour lui annoncer ça. Elle ne veut pas le voir. Elle ne veut pas qu'il soit là. Elle veut juste partir d'ici. Alors que des larmes de rage surgissent de ses yeux et coulent le long de ses yeux, Solendia développe une haine certaine envers Zelphos, ses adeptes, leur religion, leur empire...

Année 115. Voilà mon histoire. Cela fait maintenant 7 ans que j'ai quitté mon foyer. Cela fait maintenant 7 ans que je voue une haine sans égale à l'aile ténébreuse. Ils m'ont tout pris. Mon enfance, ma famille, mes repères, ma joie. Cela fait maintenant 7 ans que mon unique but est de les détruire. Tous. J'ai quitté mes parents ce jour même, j'ai pris un sac, un manteau, un poignard, et je suis simplement parti détruire ceux qui m'ont détruit. Je suis une vagabonde, je suis une mercenaire. Je ne sais pas comment j'ai fait pour survivre jusqu'à maintenant, mais j'ai réussi. Je n'ai plus de vie, aujourd'hui, elle se consacre simplement à tuer, à pourchasser, et à survivre. Je parcours des forêt, des territoires, des villages, et je n'abandonnerai pas.

Dans la réalité

Âge : 20 ans
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? Quelques uns par ci par là, de l'eroic fantasy, du Harry Potter, du Sword Art Online, mais j'avoue que j'ai pas souvenirs des noms xD
Vos passions : Lecture, Ecriture, Archéologie, Histoire, Voyages
Votre avis sur le forum? Bien que le contexte est un peu long à comprendre totalement, il donne envie de rester, et visuellement, rien à redire !
Comment avez vous connu le forum? Root-top ^^
Phrase fétiche : "Rien n'est impossible, il n'y a que ce que l'on veut et ce que l'on ne veut pas"
Crédit avatar : Azzura


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : Azzura
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Moyenne


 
Page 1 sur 1