Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 La Généralissime • Le poste Maudit • Astrid • [Mirage]

 
Dim 31 Mai - 21:02
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7214-la-generalissime-o-le-poste
Astrid F. Ulfhednar

Téméraire • Mystérieuse • Sauvage • Froide • Calme • Décidée • Charismatique • Combattante • Dominante • Manipulatrice • Peu scrupuleuse • Secrète • Solitaire • Impitoyable • Observatrice • Attachante • Obstinée • Lunatique • Vindicative • Instinctive • Jalouse • Possessive • Rancunière • Tentatrice • Réservée • Joueuse • Courageuse • Patriote • Empathique • Stratégique • Arrogante • Libre • Sanguine • Fidèle • Fière • Loyale


Informations

Surnom : L'Archère de Givre • Généralissime • Dompteuse du Grand Froid • La Juste
Age : 27 Hivers
Nationalité : Cardrakienne
Profession : Générale de Saline
Camp : Glace
Croyance : Athée / Nature
Titre figuratif : Alpha / Chef de meute.
Race
Clamérian
Notons tout d’abord que les Clamerians sont des êtres de forme humaine capables de se transformer en grands chiens, mesurant entre 1.30 et 1.50 m au garrot et dotés de crocs et griffes gelés.

Caractère


L’œil mal aguerri jugera Astrid comme une ordinaire fille de Cardrak. Ses remarques acérées frappent d'une lame enduite de cynisme, et pénètrent entre les côtes avec raffinement. Si les rustres s'irriteront face à ses sarcasmes, le sagace saura apprécier l'habilité oratoire de la Cardrakienne. En public, ses interventions provoquent des murmures indignés, et la jeune femme ne compte plus les fois où les insultes fusaient à son encontre. Sa place au sein même de l'armée est vivement critiquée, et ce malgré l'esprit lucide qu'elle met au service de la patrie. Légèrement narcissique, Astrid ne se voile pas la face ; point de fausse modestie. Ses yeux désarçonnent, sondent tout ce qu'il y a de faiblesse, d'inanité, de laideur au fin fond de votre être. Un regard lui suffit pour se faire une idée sur son interlocuteur. Converser avec un fils des glaces qui se montre intéressant ne lui pose pas de problème. Elle préférera clairement sa compagnie à celle d'un être imbue de sa propre personne. Les castes sociales la désintéressent cruellement. Son intellect froid contraste avec avec son tempérament de feu. Rien ne lui résiste et rien ne doit lui résister. Si un problème se présente à elle, Astrid se mobilise entièrement jusqu'à ce que l'obstacle soit éradiqué, annihilé. Tout doit se passer comme elle l'a prévu, pas autrement.

C'est une femme piquante, de caractère, devant laquelle on ne peut rester indifférent ; son intelligence féroce, ses charmes substantiels et sa langue de vipère ne vous laisseront pas de glace. Elle est rusée, calculatrice et terriblement décidée : elle ne recule devant rien. Elle tentera de rester tant que possible dans l'ombre, traçant sa route et jouant ses cartes avec une clairvoyance redoutable.

Particulièrement douée pour déceler les faiblesses, elle sait néanmoins repérer les talents de chacun. Un peu d'esprit lui inspirera plus de respect que du muscle. Son humour moqueur et sa trop grande franchise lui attirent pas mal d'ennuis, mais son ton suave et sa voix mélodieuse savent amadouer les fauves les plus féroces.
Sagesse, patience et calme sont rois derrière ce masque de provocation. Réfléchi, méthodique, son don pour l'observation lui confère une capacité d'analyse remarquable. La fille de Cardrak n'est que grâce et volupté.
Vindicative, rude, impatiente et émotive ; dire que Astrid est dure à vivre met en respect la notion même d'euphémisme. Avec brio elle s'immiscera dans votre esprit ; car si il y a bien un domaine ou elle excelle, c'est dans l'art de se servir des autres. A ce sujet il n'y a qu'une chose à savoir : Elle obtient ce qu'elle veut, comme elle veut, quand elle veut. Réfléchie, on notera tout de même un goût prononcé pour le danger.

Jalouse et terriblement possessive, elle fait partie du genre de personne dont il vaut mieux éviter de s'attirer les foudres, car au panthéon de ses défauts, la Rancune occupe une place de choix. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous traîner dans la boue et faire de votre vie un enfer, même si cela doit la détruire. Il n'y aura aucun éclat de voix, aucun masque de colère figé sur son visage ; simplement quelques regards malveillants soulignés par un sourire amer. Du moins, c'est tout ce que vous verrez dans un premier temps. Sa colère est à l'image de l'iceberg, dissimulée. Jamais vous ne verrez les véritables tempêtes qu'elle aura levée pour assouvir sa vengeance. Ce que vous lui avez infligé, elle vous le rendra au quintuple. Et alors même que vous vous rendrez compte de ce que vous avez provoqué, Il sera trop tard.

A l'instar des autres femelles Clamérians, Astrid attend de trouver l'être qui sera digne d'elle ainsi que de perpétuer la race, bien des hommes sont forts à Cardrak, mais peu sont digne. C'est donc pour cela que comme la tradition l'implique l'Ulfhednar se préserve dans l'attente de trouver l'être qui aura le privilège de permettre à la meute de s'agrandir.







Physique
La peau blanche, un grand sourire franc, un air pour le moins enjoué contrastant avec la froideur du peuple, les traits de son visage donnant un air presque enfantin pour la plupart du temps, avec deux grands yeux cyan expressifs, un petit nez légèrement retroussé mais tout de même démarqué et de belles lèvres pleines lui conférant à elles seules une grande féminité. Le tout joliment ornée d'une chevelure aux reflets de feu qui viennent doucement lui caresser la nuque

Astrid à une silhouette pour le moins particulière d'une taille moyenne et élancée, avec des courbes joliment dessinée et la fermeté d'un corps d'une jeune adulte, une poitrine naturellement opulente contraste avec sa morphologie, mais celle-ci est très souvent compressée par des bandelettes afin d'être le moins encombrante possible.

La cardrakienne ne fait pas réellement contraste au sein de ses congénères. Si ce n'est qu'elle compense la force qu'elle ne possède pas par une endurance ainsi qu'une agilité ainsi qu'une souplesse presque animale. Astrid s'entretient de façon très régulière, Même si la vie lui ne laisse que peu de temps... Aux dernières mesures 1,62 mètres pour un poids approximatif de 57 kilos.

Les êtres ayant croisés l'héritière 'Ulfhednar savent qu'elle a toujours son Arc à ses côtés. Depuis maintenant plus de 17 hivers, elle avait choisie la voie de l'archerie privilégiant alors une précision à toutes épreuves, certains hommes racontes même que ses flèches sont de glace au même titre que son cœur mais cela n'est qu'une histoire parmi tant d'autres.
Sous son allure frêle et fragile on pourrai difficilement penser que la jeune femme est capable de trancher un membre avec une froideur et une vitesse pour le moins exubérante - Sous cette silhouette élancée se trouve un être sachant parfaitement se défendre et n'hésitant pas à user de ses connaissances pour mettre un terme à un conflit, bien que les mots aient en général raison de son agresseur bien avant qu'elle ressente le besoin d'en venir aux mains.

Dans la vie de tout les jours, la jeune femme est généralement vêtue de peaux de loups redessinant alors ses formes et s'évasant au dessus de ses hanches, le tout associé d'un bustier des plus simples attaché en six fois dans le dos, Etant totalement insensible au froid, celle-ci préférant garder le plus de mobilité possible et d'être à l'aise avec son environnement. Bien qu'il lui arrive de porter des tenues plus "formelles"

Il est également notable qu'une série de tatouages tribaux orne l'intégralité du corps de la jeune femme, d'une couleur bleu cyan à l'image de la glace et luminescent lors ce qu'elle utilise ses pouvoirs, elle est facilement reconnaissable et passe rarement inaperçue.
Capacités

Arme : L'Arc Légendaire en Diingorth de Fenrir : Arc des premiers hommes et légué d'Alpha en Alpha, cet artefact et sans doute l'un des plus précieux pour le clan des clamérians
Astrid préfère manier les armes légères tel que les épées à une main ou encore les dagues ou autres armes de jets, Préférant alors la rapidité et la précision aux armes lourdes qui sont beaucoup trop lentes à manier.

Pouvoirs: Liée à la Glace, elle peut modeler à son aise cet élément, formant alors des projectiles plus particulièrement des flèches pour son arc.
Familier :Aucun
Artefact magique : Gemme d’Issrevak portée en collier, sa gemme lui permet de se contrôler pleinement sous forme canine, mais aussi d’user de parole lorsqu’elle est transformée. faisant alors d'elle une Vahzaeck ( une authentique )
Autre :


Histoire



Je n'arrive pas à me concentrer aujourd'hui. Cela fait des semaines que ça dure, que je n'arrive presque plus à trouver le sommeil. Des idées viennent germer dans mon esprit alors que de nouvelles insurrections sont déjà en marche, l’œil omniscient de l'Empire qui me surveille.. Comment faire pour garder les idées fluides. J'ai trouvé ce journal en cuire sur la table de chevet de mes nouveaux quartiers. Cela m'aide grandement d'écrire... De tout marquer sur papier, ça m'oxygène et me permet de sortir tout ça de ma tête.

Comment me suis-je retrouvée ici ? C'est une question que je me pose très souvent, pour ne pas dire en permanence.. C'est d'ailleurs pour cela que je commence l'écriture de ce journal, il me faut un endroit ou je peux conserver mes pensées personnelles ainsi que laisser une trace de ma vie autre que le Keritarh, ( le louange du chasseur ) une fresque légendaire qui dépeint l'entièreté du passé de ma race.. mon histoire, notre histoire.. Je dois penser à autre chose, je n'ai jamais été une spécialiste pour commencer un texte ou débuter un journal, mais je pense que c'est le moment approprié

Ne vous éloignez pas de vos amis et encore moins de vos ennemis,
J'ai mes propres objectifs concernant Saline ainsi que son armée.
Si jamais l'humanité était capable d'être sauvée d'elle-même et de faire qu'une seule et grande nation, quel sera mon rôle dans ce futur incertain ? Je n'en ai pas la moindre idée... Cependant une chose est certaine, j'aurais mon rôle à jouer !

------------------------------------------

Aussi loin que ma mémoire remonte j'ai toujours vécu à Cardrak, le bruit des vagues heurtant les murailles de plein fouet, la pluie ruisselant le long de mon visage alors que la fraîcheur de l'hiver pénétrait avec passion et amour l'essence même de mon être ; les neiges éternelles ne faisant désormais plus qu'un avec mon cœur, mon corps, et mon esprit, C'est ce que l'on ressent en devenant un fils ou une fille de Cardrak. Je suis assise dans mes nouveaux quartiers, ayant trouvé réconfort auprès du foyer alors que le reste de la meute était parti observer le départ pour l'épreuve de Sven. Je regardais par la fenêtre tout ses bâtards aux voix prépubères s'élançant alors dans le froid afin de devenir des Hommes. J'en deviendrais presque nostalgique..

Comme tout les êtres voulant servir la mère patrie, j'ai été dans l'obligation d'offrir mon corps à l'étreinte glacée de l'océan noir, A l'instar des fils de Cadrak,, les véritables enfants des glaces j'ai dut prouver ma valeur ainsi que ma persévérance lors de l'épreuve de Sven, bien des lunes me séparent cet événement mais mes souvenirs de cette journée sont comme sculptés dans la glace, Jamais je ne pourrais oublier ce jour... C'était le jour le plus long de ma vie... Brusquement, on m'avait arrachée des bras de Morphée, d'un coup simple et net dans l'abdomen. L'homme qui m'avait réveillée fut le premier sur la liste des personnes que j'allais détester durant ma formation. J'avais prit un malin plaisir à le lui faire comprendre, en régurgitant le contenu vide de mon estomac, sur ses bottes de fourrure. Quelques courtes minutes plus tard, il se retrouvait là, debout et fier sur les docks de la ville alors que les vagues grondaient. Mais pas suffisamment pour faire taire les cris de cet être que je haïssais du plus profond de mon cœur.

« Vous avez été rassemblés ici en ce jour pour servir, vous serez entraînés »

Je ne parvenait pas à me décrochée des lèvres de l'homme en question, écoutant, buvant ses paroles. Moi même frissonnante, ressentant pendant quelques secondes la morsure du froid qui envahissait l'assemblé. Toutes les phrases de l'homme étaient ponctuées d'un lourd silence suivit du fracas des vagues contre les murailles noires de notre citée.

« … et vous deviendrez ce que l'on peut obtenir de mieux de vous. Vous serez les protecteurs de cette terre et les garants des générations futures »

L'effluve d'une histoire digne de raisonner dans tout les cœurs des fils et filles des glaces. Une histoire qui mériterait de trôner au sommet des légendes Cardrakienne Une histoire où je serais l'un des personnages principaux.

L'assemblée usant de ses cordes vocale, hurlant à l'unissons son amour et son dévouement à notre mère, dans un violent et puissant rugissement faisant trembler les montagnes blanches.

« - CARDRAK ! »

En réponse à cette déclaration des plus passionnée à notre Mère, les vagues se déchaînèrent, les vent se levèrent, recouvrant alors la citée de leurs étreinte sauvages. Je regardais lentement autour de moi, la pluie ruisselant le long des habits de peau, alors que je regardais pour une dernière fois les visages de mes frères, et ceux de mes sœurs. Beaucoup ne reviendront pas, mais les légendes nous parviennent des survivants.

A l'instar des mes confères, m'armant alors de courage et de rames, je prenait place à bord de l'embarcation qui pourrai devenir mon dernier lieu de repos. Les vagues ne tardèrent en aucun cas à nous entraîner loin de la forteresse noire et les corps commencèrent à faiblir mais les esprits restaient fières. C'est alors que je me remémorait une chanson, que les êtres de ma race chantait en partant au combat,

Bercer à la fois par cette ode à notre race et par l'océan déchaînée mes compagnons et moi même continuèrent de ramer en direction de l'île de Sven, ses côtes commençant à se distinguer à travers la brume et les flots enragés, nous affrontâmes la fureur des dieux tandis que notre équipage affrontait l'une après l'autre les vagues s'abattant sur l’esquif qui devait nous amener à bon port de faire de nous des Hommes. C'est alors que flots noires décidèrent de reprendre ce qui leurs appartenait, notre esquif se faisans engloutir par les flots ce n'était pas notre tombe, mais nous y étions les bienvenu.

[…] Combien de temps s'était écoulé ? Que s"était-il passé ? J'ouvrais les yeux et j'étais aveugle, je n'y voyais rien comme si l"eau avait gelée sur mon visage, je ne pouvait rien entendre si ce n'était le bruit de l'eau me berçant alors dans son étreinte, caressant mon corps dans son entièreté tel un amant, je me laissais flotter au détriment des vagues et du courant me donnant alors corps et âme aux glaces, la douce morsure des flots glacées venant m'embrasser alors que j'offrait tout ce qu'il me restait aux éléments. J'avais donné mon cœur aux glaces et j'en suis sortis plus forte qu'avant.. mais pas suffisamment pour ce que l'on attendait de la dernière Alpha Ulfhednar.

------------------------------------------

Un ancien proverbe dit, « L'ignorance est le début de la sagesse » Par ou commencer l'entrainement d'un véritable guerrier ?
Par l'innocence.

Les Clamerians l'avait parfaitement compris, c'est pour cela que l'entrainement des membres de la meute commençait dés le plus jeune âge et cela avant même la puberté. L'entrainement des clamerians est légendaire. Les garçons et les filles commençaient dès 8 ans et était entraînés sans relâche jusqu'à devenir les guerriers impitoyables et dignes d'être les descendants du grand Garm. À même la naissance les bébés sont examinés de près et si par malheur quelque chose ne convenait pas ; ils étaient simplement remit entre les bras de l'océan noir. Certes certains jugeraient ces pratiques de barbares mais ont né et vit clamerian et cela dans l'unique but de servir la meute même si il faut mourir.

Bien années passèrent, ma confiance en moi ainsi que mes pouvoirs grandissant un peu plus au fil des jours, à l'instar des attentes du clan envers mon être.

Je doute de nouveau.. Cela m'aiderait sans le moindre doute de mettre sur papier et de me remémorer toute les raisons qui m'ont poussée à prendre ces responsabilités.
Tout à commencé quand le seigneur du grand froid Harald est monté sur le trône, celui-ci faisant des envieux.

Mon oncle me contait les récits guerriers de l'homme qui avait réussi à dompter l'essence même du froid, en devenant ainsi son seigneur. Mon grand frère, disparu lors de son Aakähr, d'après les dire de mon père, les eaux gelés des glaces l'aurait emporté tel un fléau implacable dont la soif de pouvoir et de conquête n'avait d'égale que les véritables fils et filles de Cardrak ; les légendes et les conseils qui traversent les âges nous sont transmis par les survivants, Apparemment l' Empire me surveillait depuis bien des années et savait que le seul est unique moyen de me convaincre de les rejoindre était de parvenir à ce que JE me convainque moi même. Cela à fonctionné, dès que j'ai été en âge, j'ai rejoins le conseil. Ma place fut vivement critiqué non seulement en tant que femme, mais également en tant guerrière et dernière Bormahbrüniik du clan Ulfhednar.

Il y a des fois ou je me demande ce que cela fait d'être libre, bien que je le sois, je serais toujours attachée à Cardrak conformément à mon sang et mon rang l'animal en moi réclame sa liberté.. peut être qu'un jour je serais contrainte de le faire taire une fois pour de bon, mais le rugissement féroce des clamerians résonne en mon cœur inlassablement .


Il y a bien longtemps, les clamérians furent l'un des quinze clans fondateur de Cardrak, les fils de Fenrir vivant alors en parfaite harmonie avec les hommes, ils étaient doux, fort libre et sauvage. Les hommes leurs ressemblait car eux mêmes portaient des peaux de bêtes. Parfois même le membres du clan les protégeaient, parfois même il les nourrissaient. Les enfants pouvaient dormir à l'abri, bien au chaud lové entre leurs pattes, les descendant du grand Garm eurent toujours leurs place au sein même de la cité des glaces.

On ne choisis pas d'être Clamerian, et encore moins à devenir la futur Bormahbrüniik du clan, cependant j'ai bel et bien hérité de tout le savoir de nos ancêtres et j'aspire à guider notre race afin de lui rendre sa gloire d'antan. Mais notre sainte mère citée ainsi que nos fils sont bien plus importants.
Un grand pouvoir appelle de grandes possibilités et les glaces ne formeront qu'une seule et grande nation. Je devrais être plus forte que jamais, mon poste de général me met dans une situation délicate et j'espère qu'à l'instar d'elle, je ne finirais pas mes jours au fond de la mer noire.







Dans la vraie vie


Âge : 19
Comment avez-vous connu le forum ? Google
Avez-vous déjà fréquenté d'autre forum, si oui lesquels ?La Liste est plutôt longue, mais principalement du médiéval fantasy ainsi que du Post Apocalyptique.
Vos passions : L'Ecriture, le graphisme, ainsi que les MmoRpg
Que pensez-vous de Terra Mystica ? Avez-vous des suggestions pour l'améliorer ? Univers poussé, Background et histoire passionnante proposant alors une infinité de choix au joueur. Je ne peux qu'encourager et féliciter le travail effectué, et probablement apporter ma pierre à l'édifice si l'occasion se présente. #Clamerian
Avez-vous rencontré des problèmes pour remplir votre fiche? Pas le moindre
Phrase fétiche : Désormais, de la Glace jaillira la Flamme.


.


avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Rito
Double compte :
Vitesse de réponse : Moyenne


Sam 1 Aoû - 1:05
Voir le profil de l'utilisateur
Boooon ! Je m'excuse platement du temps que tu as dû attendre pour obtenir cette modération. J'étais vraiment plus trop motivé donc j'ai un peu mis de côté mon boulot de modo fiche. Puisse-tu me pardonner ce manque de professionnalisme.

Enfin, maintenant je suis là ! Et j'ai, au final, très peu de choses à dire sur ta fiche !

Il y a juste quelque chose qui me chagrine dans ton caractère, c'est qu'on te sens indécise sur ce que doit être ton personnage. Tu la décris tantôt froide, tantôt chaleureuse, tantôt calme et calculatrice, tantôt émotive... Sois tu assumes cette personnalité changeante sous l'adjectif "lunatique" qui n'est pas très mélioratif, il faut se l'avouer, sois tu fais des choix, à toi de voir.

Ensuite, il y a juste un truc sur les pouvoirs, j'aimerai juste savoir si tu peux faire d'autres objets de glace (question rhétorique) et si oui, quoi précisément ? C'est important pour le fair play que tes partenaires RPs sachent exactement à quoi s'attendre. ^^ Au pire, tu n'es pas obligée de décrire chaque objet, mais imposer des limites de taille, poids etc... serait déjà une nette amélioration. Smile

Aller, juste ces quelques menus détails à revoir et je te donnerai ton épreuve !


avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide


Sam 1 Aoû - 1:23
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7214-la-generalissime-o-le-poste
Tout d'abord oui Astrid est un personnage extrêmement lunatique avec une caractère totalement changeant au dépend de l'individu qui échange avec elle. Elle se fiera très rapidement à sa première intuition et pourra être aussi tendre que la pire des tortures ~

Concernant la création des objets en glace 1.5 cm de diamètres par 80 centimètres de long. Le temps de création 1,5 secondes. Les objets créer par le porteur sont exclusivement envoyé par son Arc.


.


avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Rito
Double compte :
Vitesse de réponse : Moyenne


Sam 1 Aoû - 1:29
Voir le profil de l'utilisateur
Bien ! Ça me convient ! Oublie pas de mettre les détails de tes pouvoirs dans ta fiche. ^^

Je te donne de suite ton épreuve !

Citation :
- Épreuve : Raconte ton premier entretien avec ton roi en tant que général.

Bon courage et bonne soirée ! Very Happy


avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1