Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Envoyé de Yehadiel ? [Abandonné]

 
Mar 5 Mai - 16:49
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Mauvaise surprise :


Völvunk marchait à travers la neige depuis quelques jours déjà. Il se contentait de quelques pauses et de la nuit pour se reposer.
En ce 13 Vennà de l'an de grâce 115, il n'étais pas rare de voir des animaux ce balader à cette saison, la plupart étant inoffensifs, le Samouraï ne s'en souciait pas vraiment.
Il grimpait sur une petite colline quand il entendit un hurlement.
Le genre de hurlement qui fait froid dans le dos...
Automatiquement, le Samouraï sortit son arme.

-Bon Dieu, que m’envoie-tu aujourd'hui ? Il n'était pas rare que Völvunk parle à Yehadiel, même si celui-ci ne l'écoute certainement pas, il se rassurait comme il pouvait...
Au loin, il apercevait quelque chose, un animal car la silhouette de ce dernier était allongée, cependant, la bête devait être énorme.
"Non, c'est pas un Har'koa, ils ne descendent pas les montagnes" se disait-il, lui même peu convaincu de son argument.
La bête en question, qui était donc un Har'Koa, n'avait pas l'air en forme, malgré sa taille impressionnante, il remarquait des endroits dénué de pelage, son oreille droite était trouée, de plus, une vieille cicatrice lui barrait l’œil gauche. Pendant quelques instants, Völvunk ne savait pas quoi faire. Prendre sa forme draconique était une mauvaise idée, il savait qu'il était assez proche de Cardrak et ne voulait pas se faire attaquer par une garnison nordique.
Il opta pour le combat sous forme humaine, la bête devait mourir de faim pour être descendu des montagnes (voir même plus, les traverser), elle allait se précipité sur lui dès qu'il baissera sa garde.
Völvunk et la bête tournais en rond, prédateur contre prédateur, seule la loi du plus fort choisira le vainqueur. Le Samouraï fit se qu'il ne fallait pas faire, il voulait faire semblant de baisser sa garde pour que la bête s'approche de lui. Mauvaise idée, vu que l'Har'Koa allait lui mordre la main gauche, Briak sentis sa chair se déchiquetait sous les dents du monstre, la surprise lié à la douleur lui fit pousser un hurlement, celui-ci venait du fin-fond de l'estomac, la voix draconique se perdit dans les échos, si quelqu'un se trouvait dans les environs, il l'aurait certainement entendu. Le monstre lui-même lâcha prise et recula. Cependant il avait dû regretter ce geste tout de suite.
Völvunk, face à la bête, sentait les gouttes de sang tombaient du gantelet, il regarda quelques secondes sa main avant de plonger son regard dans celui de l'Har'Koa :

-Espèce d'orchidoclaste ! Je vais devoir me payer les réparations !

La bête grogna et elle sauta sur Völvunk, ce dernier s'était mis à genoux, le pommeau du Katana sur son plastron, la lame s'enfonça sans problèmes dans la gueule de la bête. Völvunk perdit l'équilibre et tomba au sol. Le corps inanimé de la bête juste à coté de lui, il tourna la tête pour admirer la gueule :

-Navré de t'avoir tué, ami animal, mais je ne peux pas mourir. Du moins aujourd'hui..

Il se releva tant bien que mal, il enleva son gantelet qu'il accrocha à son épaule, sa main était  méconnaissable, le gantelet, complètement détruit, il allait en avoir pour son argent. Au bout d'une dizaine de minutes plus tard, sa vision se mit à se troubler, il avait mis un morceau de sa tunique pour arrêter le sang mais cela ne suffisait pas, au loin, il croyait voir une silhouette, peut-être une hallucination ?



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Jeu 7 Mai - 21:57
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Silhouette frêle dans une immensité blanche, Svelyana avançait vaillamment dans la neige, chaudement emmitouflée dans plusieurs couches de vêtements, le tout enveloppé dans son chaud manteau doublé de fourrure. Malgré qu'elle ait rabattu sa capuche sur sa tête, une myriade de mèches de cheveux flamboyants s'étaient échappés pour virevolter au gré du vent autour de son visage.

D'un main, elle tenait la bride de son cheval, et de l'autre, elle chassait de temps en temps les cheveux venant obstruer sa vue. Allegro s'était rapidement interrogé sur le comportement de sa maitresse. Pourquoi marchait-elle, qui plus est dans une neige épaisse, alors qu'elle aurait simplement pu le laisser la porter? La réponse de la demoiselle avait été simple, mais pas pour autant compréhensible par la brave bête.

Elle aimait marcher dans la neige.

Un instant interdit par sa réponse, le hongre avait fini par s'ébrouer, comme pour signifier qu'il lâchait l'affaire. Après tout, les Nymphes étaient des créatures folâtres, qui suivaient le gré de ses envies. Lorsqu'elle serait fatiguée de la neige, elle remonterai sur son dos, voilà tout.

Mani, elle, ne les avait pas accompagnés, préférant rester au refuge plutôt que d'aller se geler dans le froid et le vent. Elle ne goutait pas spécialement aux soudaines envies de liberté et d'espace de son amie, d'autant plus si ces envies les menait tout droit vers les montages. Ayant passé toute sa vie au creux de la forêt de Drayame, les montages s'élevant à l'ouest de Cardrak la fascinaient, et elle avait décidé aujourd'hui d'aller les observer de plus près. Quelle flore et quelle faune allait-elle y trouver? Quelles créatures accepteraient de converser avec elle et de lui livrer quelques secrets de ces lieux? C'était follement excitée par ces perspectives qu'elle s'était mise en route.

Elle ne s'était toujours pas lassée de la neige au bout de quelques heures de marche, mais elle était déconcertée par l'immensité de la plaine gelée. Les montagnes ne semblaient pas s'être rapprochées ne serait-ce qu'un peu, et Svelyana commençait à prendre conscience de leur réelle immensité.

Un hurlement déchira soudain le fragile silence qui les entourait. Bête ou homme, elle n'aurait su le dire. Elle se figea, aux aguets. Plus aucun bruit ne se fit entendre pendant plusieurs minutes, aussi elle se remit en route. Alors qu'elle mettait sa main en visière sur son front pour être moins aveuglée par les reflets de la neige, un mouvement capta son attention, et elle concentra son regard perçant vers lui.

C'était une silhouette, un homme lui semblait-il. Plissant les yeux, elle remarqua son vacillement et sa démarche incertaine, comme si il était mal en point. Sans plus réfléchit, elle bondit en selle.

- Vite, Allegro!
- Tu ne marches plus...?
- Non, il y a quelqu'un là bas, il a peut être besoin d'aide! Dépêche-toi!

Sans plus discuter, sa monture se mit au galop, se moquant de la neige qui avait pourtant entravé les pas de sa cavalière. Il ne leur fallu pas longtemps pour rejoindre la silhouette, et avant même que son cheval se soit arrêter, Svelyana se laissa glisser au sol, se précipitant vers l'inconnu.

- Est-ce que tout va bien? Avez vous besoin d'aide?

Ses yeux aguerris repérèrent tout de suite les traces de sang dans la neige et ruisselant de sa main malgré un bandage de fortune. Il semblait avoir perdu beaucoup de sang, assez semblait-il pour l'affaiblir. Avisant son regard voilé par la douleur, elle passa rapidement un bras autour de sa taille pour le soutenir. Son Don lui permettait de sentir sa douleur et l'adrénaline de son dernier combat qui coulait encore en lui. Mais plus encore... Il avait ce souffle froid et sauvage, cette sensation qu'elle tenait contre elle une créature d'un autre monde et d'un autre âge.

Levant ses grands yeux d'émeraude vers l'étranger, elle murmura sa question.

- Qui êtes-vous...?





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Dim 10 Mai - 0:56
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Spoiler:
 

La silhouette s'avançait assez vite et celle-ci était plutôt grande, il réussi à apercevoir quatre pattes et deux bras.
« Un centaure ? Ici ? »
Il n'avais plus la force de sortir son arme de son fourreau. Sa vision se floutait, il vacillait, mais il ne le ressentait pas. Quand la créature fut assez proche pour que Völvunk puisse la contempler, il remarquais alors une femme, plutôt jeune vu ses traits, elle avait descendu de son cheval avant même que celui-ci se soit arrêté. Elle lui rappelait les elfes, créature dont la beauté n'a égal que le respect qu'ils inspirent. Elle courait vers lui. Völvunk abandonna toutes méfiances : son état ne lui permettait pas de se battre, et même d'être assez concentré pour parer quelconques attaques.
A la grande surprise de celui-ci, ce qui lui semblait être une elfe alla lui porter secours.

- Est-ce que tout va bien? Avez vous besoin d'aide?

Le Samouraï gémit comme unique réponse et il passa son bras autour de son cou et s'appuya sur elle tout doucement, sans lui rajouter trop de poids. Il y eu une pause, comme si le temps s'était arrêter, elle pouvait sonder les douleurs de son corps et plus encore, elle pouvait deviner qui il était.
Dû moins, ce qu'il était. Le Samouraï ne pouvait as ressentir mais il éprouvait un certain malaise.

-Qui êtes-vous... ?


Il n'avait pas vu que la petite femme le regardait, il tournait la tête spontanément et plongea ses yeux dans les siens.
Laa blessure n'était pas grave, ce n'était pas les grands crocs de l'Har'Koa qui l'avait mis dans cet état, non, c' était les petits dents qui suivent, sa blessure s'étend sur tout sa main mais elle n'est pas profonde.
Il murmurait avec difficulté :

-Si vous le pouvez soigner moi....


Il n'avait réfléchis à la suite, allait-t-il lui demandé de partir, pour qu'il puisse mourir en paix ? Ou bien allait-t-i lui demandé de resté en sa compagnie jusqu'à ce que son âme quitte le monde des vivants ? « Non, je ne peux pas mourir aujourd'hui » pensait-t-il
Il présenta sa main devant la jeune femme :

-Et on fera plus ample connaissance.


Il aurait aimer rencontrer cette femme dans d'autres circonstances, dans un autre endroit. Le Samouraï c'était surpris à contempler le visage de l'être, il était doux et fin. Au final il ouvrit la bouche :

-Je me prénomme Völvunk et vous, madame ?

Si il devait mourir, au moins elle connaissez son prénom, et peut-être qu'elle n'allait pas l'oublier malgré la difficulté à le prononcer. C'est ainsi qu'il attendait les réponses avec une certaine impatience.







----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Mer 20 Mai - 22:23
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Avec un gémissement de douleur, l'homme accepta son soutien, passant un bras autour de son cou pour mieux s'appuyer contre son épaule. Malgré son apparence frêle, Svelyana était plutôt robuste, et elle supporta son poids sans broncher.

-Si vous le pouvez soignez moi.... Et on fera plus ample connaissance.

La Nymphe se contenta de hocher de la tête pour témoigner son accord, et reporta ses yeux sur la blessure de l'homme. Avec douceur, elle le força à s'assoir dans la neige et s'assit face à lui en tailleur. Avec douceur, ses doigts fins retirèrent le bandage de fortune qui jugulait tant bien que mal le sang s'écoulant de ses plaies. La blessure était bien plus grave qu'il ne le pensait. La main était un organe fragile, parcouru par la nombreux nerfs et vaisseaux. Sans soins, il risquait d'en perdre l'usage, si il ne se vidait pas de son sang avant cela. La peau avait été atrocement déchiquetée jusqu'au poignet, et certains tendons semblaient sectionnés.

Mais elle pouvait le faire. Elle pouvait guérir cette plaie, elle savait en être capable. Avec une inifnie douceur, elle enserra la main de l'étranger dans les siennes7

-Je me prénomme Völvunk et vous, madame ?
- Svelyana. Ne parlez plus.

Elle avait besoins de toute sa concentration désormais. La demoiselle ferma les yeux, laissant son esprit s'étendre vers celui de Völvunk. Sa douleur et sa souffrance devinrent siennes, mais elle resta impassible. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, ils semblaient s'être illuminés d'une lumière intérieure, faisant ressortir l'émeraude intense de ses iris. Son Don de guérison se coula sur les plaies de l'homme. Chaque nerf, chaque vaisseau, chaque parcelle de chair lésée reprirent vie, l'énergie bienfaisante de la Nymphe s'y déversant en un flot de particules dorées. Peu à peu, alors que les plaies se refermaient, la lumière les entourant s'estompa, puis s'éteignit.

Un peu étourdie, Svelyana cligna plusieurs fois des yeux avant de revenir à elle. Elle offrit un léger sourire au blessé, avant de s'enquérir de son état.

- Souffrez-vous encore?





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Mar 26 Mai - 23:04
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
- Svelyana. Ne parlez plus.

Sa réponse fut courte mais Völvunk savait qu'il faudrait certainement beaucoup de concentration pour soigner une blessure de se type par magie. Du moins, il pensait qu'elle allait juste refermer les blessures.
Enfin de compte, le dragon sentit sa peau se refermer lentement, ses vaisseaux se relier. Il cligna des yeux, remarquant alors que les yeux de la jeune femme était lumineux. Il n'avait pas peur, au contraire, sa curiosité lui demandait d'en savoir plus, mais il devait attendre.
Il regardait ce qui lui semblait être l’énergie de la demoiselle. Au bon d'un certain moment, la lumière -ainsi que ce qui vas avec- avaient disparus, il regarda la femme cligner à son tour, des yeux avant qu'elle ne s'éxclame :

Souffrez-vous encore?


Il se releva assez lentement, baissa le tissu qui lui cachait son visage et pris la parole :

-Formidable, un tel don ne peut-être utiliser que par une créature béni de Yehadiel. Je vous dois la vie madame.

Il se contenta de la relevé avec la plus grande tendresse qu'il pouvait offrir.

-Que fait donc une femme de votre beauté si loin de quelconque trace de civilisation ?


Il savait qu'à dos de dragon, Cardrak n'était pas loin, mais pour un homme il faudrait peut-être deux heures avant d'arriver à Cardrak, et encore, il fallait que tout se passe bien durant le voyage...
Cette femme avait attisé sa curiosité.
Il n'allait pas la criblé de question, ce n'était pas son genre, mais il voulait savoir les lignes de conduite de cette femme : son camp, sa race (car il hésitait encore entre une elfe ou une nymphe) et ce qu'elle faisait ici. Si la conversation se passait correctement, peut-être qu'il l'inviterait à boire quelconques breuvages digne de ce nom.




----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Jeu 28 Mai - 17:27
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Avec une certaine satisfaction, la jeune Nymphe observa son patient du jour se relever et découvrir son visage. Des yeux couleur d'ambre jaune et une peau presque aussi pâle que la sienne, cet homme paraissait avoir une vingtaine d'années, mais Svelyana doutait que cela soit réellement le cas. Ce qu'elle sentait dans son âme ne pouvait être aussi jeune.

-Formidable, un tel don ne peut-être utilisé que par une créature bénie de Yehadiel. Je vous dois la vie madame.

Il croyait pas si bien dire, songea-t-elle en acceptant la main qu'il lui tendait, le laissant l'aide à se tenir à nouveau debout avec un sourire énigmatique, ne confirmant toutefois pas l'intuition de son interlocuteur. D'une main légère, elle chassa la neige qui était collée à son manteau et ramena sa capuche sur sa tête pour se protéger du vent froid qui recommençait à souffler sur la toundra. Quelques mèches rebelles s'en échappèrent aussitôt pour venir virevolter autour de son visage d’albâtre.

-Que fait donc une femme de votre beauté si loin de quelconque trace de civilisation ?
- Cardrak n'est pas loin que cela. J'ai simplement laissé mon cheval à quelques lieues de là. Je récoltais des herbes médicinales.

Rougissant légèrement à son compliment, elle lui montra la sacoche qui pendait à son épaule et qui était maintenant bien rebondie, remplie qu'elle était de différentes essences médicinales. Elle ne précisa pas non plus que de par sa condition particulière, elle ne risquait pas grand chose. Peu de créatures oseraient s'attaquer à une Nymphe, alliée inconditionnelle de toutes les créatures de Yehadiel.

- Et vous? Que faisiez vous au beau milieu de la toundra, et que vous a valu une blessure pareille ?





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Jeu 28 Mai - 18:39
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Pour un humain, cent soixante ans, c'est beaucoup, voir inconcevable, pourtant, cent soixante ans pour un dragon correspond à la fin de l'adolescence. Il lui arrive d'avoir des petits moment où il ne réfléchis pas. Il ne devait pas révélé trop de choses sur lui, il l'avait promis à sa mère et de toutes façons, préféré être prudent mais aujourd'hui, il avait envie de parler. Deux semaines de voyage, sans parler à un être physique, c'est dur. Il écouta la damoiselle, sans faire attention à son teint de peau qui rougissait faiblement.

- Et vous? Que faisiez vous au beau milieu de la toundra, et que vous a valu une blessure pareille ?

La question lui paru tout à fait prévisible puisqu'il venait de le lui poser.

-Eh bien, je voyage depuis quelques semaines, il pointa les montagnes et ajouta, je suis parti de mon habitation pour un certain temps, je suis à la recherche d'un Ordre, madame.

Peut-être qu'elle allait lui donner des informations, en tout cas, il espérait en avoir un peu. Elle venait de dire qu'elle venait de Cardrak, elle devait sûrement connaître...

-Si vous venez de Cardrak, vous devez avoir entendu parlé d'eux, cette ordre se prénomme l'Ordre Nouveau de Yehadiel. Je viens pour me joindre à leur cause, ajouta-t-il sans plus d'explication ;
si elle en voudrait, elle n'aura qu'à demandait, pensa-t-il.

-Quand à cette blessure, je me suis fait surprendre par un Har'Koa, vous devez en avoir entendu parlé, ce soit les Rois de la toundra madame !

Il termina sa phrase avec un certain ton de fierté, tuer une bête ne l'enchantait nullement, mais comme tout le monde, je pense, on ressent tous une certaine fierté quand on fait un acte sortant de l'ordinaire.

Il scruta le visage de son interlocutrice. Et il posa enfin la question qui le démangé le plus :

-Je vous prie d'excuser ma question, je n'arrive pas à vous cerner : êtes-vous une elfe ou bien une Nymphe ?

Il savait que le malaise pouvait s'entendre dans sa voix. Il plongea ses yeux jaunes dans ceux de son interlocutrice.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Jeu 28 Mai - 21:19
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Attentivement, Svelyana écouta son récit, et son attention se renforça lorsqu'il mentionna l'Ordre Nouveau de Yehadiel. Ainsi, il souhait les rejoindre...? Intéressant. Bondissant intérieurement de joie, la demoiselle se contint cependant, désirant en savoir plus sur les motivations de Völvunk avant de se prononcer à son égard.

Sans transition, il enchaina sur sa rencontre avec un Har'koa, cause de la blessure qu'il avait endurée.

- Je n'ai pas eut encore l'occasion de rencontrer une de ces créatures, mais j'en ai entendu parler, oui.

Nombreux étaient les animaux de la toundra qui lui avaient évoqué ce formidable et majestueux prédateur. Mais, il lui semblait avoir compris que ces félins vivaient bien plus loin dans les montagnes. Peut être celui-ci avait été attiré vers Cardrak par la nécessité de trouver un gibier plus facile à chasser...? Il n'avait pas du être déçu du voyage... Car si Völvunk en avait réchappé, elle ne se faisait que peu d'illusions sur le sort de la bête. Ce qui renforça encore son intérêt pour le jeune homme.

Enfin, il se décida à poser la question, qui, Svelyana le savait, le démangeait la plus: quelle était l'ascendance de la demoiselle. Avec un fin sourire, elle se fit un plaisir de lui répondre.

- Je suis une Nymphe. Peu connaissent encore notre existence, je suis agréablement surprise.

Bien nombreux croyaient que ces créatures faisaient partie des légendes, et bien d'autres avaient même oublié leur mythe. A vrai dire, après le massacre de Flore, elles étaient probablement peu nombreuses en ce monde. Cela la désolait quelque peu. L'Ancien était-il sauf, pourrait-il un jour donner naissance à de nouvelles filles de la forêt...? Elle ignorait tout cela, et parfois, l'envie de retourner en son pays natal l'étreignait. Mais elle chassait bien vite cette pensée. Elle avait bien de choses à faire encore ici.

- Il se peut que je puisse vous aidez, mais il faut nous mettre en marche. Nous récupèrerons ma monture en route.

Ses bottes crissant dans la neige dure, Svelyana se mit en marche avec son nouveau compagnon. Dardant son regard d'émeraude sur lui, elle posa la question qui lui brulait les lèvres.

- Vous n'êtes pas plus humain que moi, n'est-ce pas? Et bien plus vieux que ce que vous lassez croire. M'en direz-vous plus?





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Ven 29 Mai - 17:32
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Völvunk avait, entre-temps, croisé les bras, plutôt content de retrouver sa main en bonne santé. Il écoutait jeune femme. Quand la femme affirma être une nymphe, Völvunk sourit, même si on ne pouvait pas voir sa bouche, on pouvait remarquait ses traits.

Quand elle informa le dragon qu'elle pouvait l'aider, il s'arrêta doucement de sourire. Même si Völvunk accordait un peu de confiance à Svelyana, il réfléchit « Et si c'était un piège ? » Pensa-t-il. Il regarda la Nymphe faire quelques pas. Il fit un petit signe de tête comme-ci, il répondait à sa question et suivi la femme. Il sentit son regard sur lui. Elle ne lui avait pas demandé qui il était vraiment, d'un coté ça le rassura, si elle lui demandait, il répondrait honnêtement, elle avait répondu à sa question sans se douter de quoi que ce soit. « La solitude t'a-t-elle rendu paranoïaque ? » Pensa-t-il.

-Vous n'êtes pas plus humain que moi, n'est-ce pas ? Et bien plus vieux que ce que vous lassez croire. M'en direz-vous plus ?

Encore une fois, il s'était douté qu'elle lui poserait cette question. Il lâcha un imperceptible soupir, il n'aimait pas dévoiler son identité.

-J'accepte de vous en dire plus dame Svelyana, mais j'espère que vous m'expliquerez comment vous l'avez su, dit en souriant, puis ajouta, Je voudrais avant tout que vous évitiez de crier sur tous les toits ce que je suis...

Il laissa un petit silence passer, il avait pas mal de questions, lui aussi, au sujet de la nymphe. Depuis qu'elle avait annoncé qui elle était, son intérêt n'avait pas cessé d'augmenter.

-Pour reprendre depuis le début, je m'appelle Völvunk Völsk. Si vous avez du mal à prononcer mon prénom, je vous invite à me nommer Briac.

Il se rappelle avoir entendu ce nom en Terre, il l'avait choisi comme surnom, car il était beaucoup prononçable et original.

-En effet, je suis bien plus vieux que ce qu'il paraît. Je suis dans ma cent soixantième année. Je ne suis pas plus humain que vous. Je suis un être du grand-froid, je fais partie de ceux qui restent seul, parcourant le monde ou pas, certain disent que nous sommes des légendes, d'autre disant en avoir vu, d'autre qu'il s'en on tué. Certain de ma race reste dans un sommeil, gardant de fabuleux trésors. Je suis dragon dame Svelyana. Un dragon de glace.

Il prononça sa dernière phrase lentement. Son regard s'était posé sur le sien.

-Alors vous êtes une nymphe ? C'est plutôt rare. Je suis ravi d'en rencontrer une. J'espère en savoir un peu plus sur votre sujet.

Elle avait éveillé sa curiosité.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Ven 29 Mai - 22:02
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Elle senti la méfiance du jeune homme, puis sa réticence à lui livrer sa véritable identité. Elle pouvait certes le comprendre. Il ne savait rien d'elle, et elle lui demandait de la suivre sans lui en dire vraiment plus, et elle s'autorisait même à le questionner sur ce qu'il était! La Nymphe était bien intrépide, à y penser.

Svelyana avait beaucoup changé ces derniers mois, à vrai dire. Se retrouver malgré elle à la tête du sanctuaire de Yehadiel de Cardrak, qui était également le quartier général de la jeune guilde de l'Ordre Nouveau de Yehadiel l'avait fait murir. Certes, elle se trouvait toujours aussi démunie et incertaine face à ses responsabilités, mais elle y faisait face courageusement. Pour l'instant, elle n'avait pu se pencher sur les missions laissées à la guilde par Lysandre, mais elle n'était pas restée inactive. Ses actions avaient surtout été tournées vers les autres, ceux qui souffraient et avaient besoin d'assistance. Eren, fervent serviteur de Yehadiel, l'avait rejointe et rassemblaient ceux qui souhaitaient prier le Dieu Miséricordieux. Elle même s'occupait des choses bien plus matérielles: l'accueil des réfugiés et de ceux qui avaient besoin de soins, peu importe leurs croyances, l'approvisionnement en vivres et denrées élémentaires et tout ce qui touchait aux soins médicaux. Quelques fidèles demeuraient en permanence au Temple de Yehadiel, mais ils étaient bien peu encore.

L'idée que quelqu'un veuille la rejoindre la remplissait donc de joie !

-J'accepte de vous en dire plus dame Svelyana, mais j'espère que vous m'expliquerez comment vous l'avez su. Je voudrais avant tout que vous évitiez de crier sur tous les toits ce que je suis...

Avec un léger sourire, la demoiselle hocha la tête pour manifester son accord. Elle l'écouta silencieusement, dardant ses yeux verts sur lui tout en progressant dans la neige. Ainsi, se tenait face à lui un Dragon déjà centenaire... C'était donc pour cela que son âme lui avait paru si différente de celle des autres humaines, rien d'étonnant à cela finalement. Elle ne connaissait que peu de chose sur les créatures mystiques qu'étaient les dragons, aussi elle dévisagea son interlocuteur davec un curiosité nouvelle. Puis une nouvelle pensée chemina dans son esprit: l'Ordre allait peut être gagner un formidable combattant, qui pourrait à son tour former de nouvelles recrues !

Closant le sujet de sa race, Briac -puisque c'était ainsi qu'il souhaitait être nommé- reporta le sujet sur Svelyana.

- Oui. J'ignore malheureusement combien de mes sœurs sont encore en vie. J'ai bien peur que mon peuple connaisse son crépuscule... J'ignore si l'Ancien a survécu.


Ses yeux se perdirent un instant dans le vide alors que ses pensées s'égaraient vers un recoin sombre de sa mémoire. Revenant à elle, elle secoua la tête comme pour chasser ces pensées négatives. Elle se concentra sur la conversation en cours.

- Vous avez été honnête avec moi, Briac. Je vais donc l'être avec vous également.

Elle lui accorda un léger sourire, rassemblant ses pensées pour les mettre en mots et phrases cohérentes.

- Vous m'avez demandé comment j'ai su que vous n'étiez pas humain. Eh bien, je suis peut être plus d'une simple Nymphe. Yehadiel m'a offert le don de Purification, impliquant une grande amplification de mes capacités d'empathie. Je peux donc ressentir les émois et bien d'autres choses enfouies dans l'âme des gens.


Elle passa sur la malédiction qu'avait été ce don dans les premiers temps. Ressentir les émotions des autres, des émotions qui lui étaient étrangères avait été particulièrement pénible dans les premiers temps. Elle avait appris à gérer cette étrange capacité.

- De plus, il s'avère que je suis plus ou moins à la tête de l'Ordre Nouveau de Yehadiel en ce moment, même si ce fut fortuit. Une entrevue avec le Roi de Saline m'a permis d'obtenir des quartiers dans Cardrak où nous établir. C'est là que je vous emmène.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Ven 29 Mai - 22:44
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Le Samouraï écoutait attentivement la nymphe. Il savait que lors qu’Aile Ténébreuse avait attaquait Flore, beaucoup de créatures avaient fuis la forêt.
Il sourit quand il apprit que Svelyana était une purificatrice.

- De plus, il s'avère que je suis plus ou moins à la tête de l'Ordre Nouveau de Yehadiel en ce moment, même si ce fut fortuit. Une entrevue avec le Roi de Saline m'a permis d'obtenir des quartiers dans Cardrak où nous établir. C'est là que je vous emmène.

Il sourit :

-Ainsi je suis tombé sur la meneuse. Si ce n'est pas un signe, il s'arrêta de sourire et ajouta : Forfuit... Je suppose que vous avez du en voir de toutes les couleurs... Nous nous connaissons à peine, mais si je puis vous aider de quelques manières que ce soit...
Je suis un guerrier, élevé dans le froid de la Toundra, aussi résistant qu'un Berzeker, je peux entraîner des troupes, les diriger.
Si vous avez besoin d'aide dans l'organisation, je peux aussi m'être utile. C'est à vous de voir dame Svelyana.


La petite dame à coté de lui était plus forte qu'elle en avait l'air. Völvunk le savait, mais peut-être qu'un peut d'aide ne serait pas de refus pensa-t-il. Un petit vent vint lui chatouiller le cou, le frisson fit apparaître pendant quelques instants des écailles sur la moitié de son visage et une partie de son cou. « Au moins, elle a une preuve » se dit-il.

Au bout d'un certain moment, le dragon vu un cheval.

-Je suppose que c'est votre monture, s'exclama-t-il sans vraiment attendre de réponses, est-ce qu'il faut remplir quelconques formulaires, ou autre ? Je suis navré si la question paraît absurde, je ne me suis pas encore habitué à la vie... civilisé.

Ce mot lui donna l'impression d'être une bête. On pouvait voir Cardrak. « Elle a raison, on était pas si loin enfin de compte ». Völvunk avait perdu certaine notion spatio-temporelle. Notamment son âge, il ne comptait pas vraiment précisément, il arrondissait à la décennie.

Il repensa à l'histoire des nymphes et il pensa que si un jour il passerait vers Flore, il irait se renseigner, par curiosité.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Sam 30 Mai - 22:53
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
La meneuse... C'était peut être ce qu'elle était, finalement. A vrai dire, elle avait plutôt hâte de passer ce fardeau, mais elle doutait que ce moment viendrait un jour. Elle se sentait bien impuissante face aux grands buts que Lysandre avait voulu donner à l'Ordre Nouveau... Pourquoi donc l'avait-il laissée sans lui en dire plus...? Une fois encore, une certaine rancune à son égard monta en elle, bien vite remplacée par les tendres sentiments qu'elle nourrissait à son endroit. Elle ne pouvait le haïr, elle savait combien il avait souffert par le passé. La Nymphe pouvait comprendre qu'il ait besoin de fuir.

Ceci dit, un soutien inespéré se manifestait à elle, et elle n'avait pas l'intention de le laisser partir comme cela. Elle était impatiente de savoir ce que le Dragon de Glace pouvait faire.

- Nous verrons, en effet...


Un fin sourire étira les lèvres de Svelyana, promesse qu'elle ne manquerai pas de le tester. Sur ce point là, elle avait changé également. Même en pouvant ressentir au travers l'âme des gens, elle n'accordait plus aussi facilement sa confiance qu'avant. Pour la gagner, il fallait faire ses preuves.

Un mouvement sur le visage de son interlocuteur captiva son attention un instant. Dans un frissons, une myriade d'écailles luisantes venait de se dessiner sur sa peau, preuve incontestable de son ascendance. Le silence se fit pendant un moment, brisé par Briac qui fut le premier à repérer la monture de Svelyana. Celle ci, ravie de revoir son cheval, modula un long sifflement pour attirer son attention. Immédiatement, l'animal accouru vers elle avec un hennissement joyeux.

- Tu as cueilli un humain Svely ?
- Euh... Pas exactement. Recueilli serait le mot juste. Il vient avec nous. Tu peux nous porter tout les deux jusqu'à Cardrak, Allegro?
- Oui, je veux bien. Mais il sent bizarre.
- Il n'est pas humain. C'est un Dragon.
- Pourquoi il ne vole pas?
- Je ne pense pas qu'il soit bien accueilli s'il arrivait à Cardrak de la sorte.


Coupant court aux bavardages de l'animal, Svelyana se hissa en selle avant de se reculer pour s'installer sur la groupe d' Allegro.

- Montez! Allegro accepte de nous porter tout les deux. Vous n'avez pas besoin de le guider, il connait le chemin. Et pour répondre à votre question, non, pas de formulaire ni rien. Je tiens simplement un registre des arrivées et des départs, ainsi qu'une liste des membres de l'Ordre.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Dim 31 Mai - 11:36
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Le Dragon de Glace regardait la Nymphe et le cheval. Il semblait parler. Völvunk en avait tellement vu ses derniers temps qu'il ne se pencha pas plus sur la question. Völvunk était désolé de ne pas pouvoir voler. Son armure n'était pas la plus lourde, mais pas la plus légère non plus. Il fallait aussi prendre en compte le poids du porteur. Briac vu la Nymphe se hisser sans difficulté sur l'arrière de la monture.

-Montez! Allegro accepte de nous porter tout les deux. Vous n'avez pas besoin de le guider, il connait le chemin. Et pour répondre à votre question, non, pas de formulaire ni rien. Je tiens simplement un registre des arrivées et des départs, ainsi qu'une liste des membres de l'Ordre.

Völvunk sourit, malgré son âge, il y avait certaines choses qu'il ne savait pas vraiment faire, notamment, l'équitation. « Normalement, je les mange » pensa-t-il.
Heureusement pour lui, sa race lui permettait, sous forme humaine comme sous forme draconique, de bénéficier d'une force hors du commun. Il posa sa main sur le début du cou du cheval et prit appuis pour sauter, il avait parfaitement doser sa force, il se retrouva sur le cheval.
Il tapota sur l'encolure et dit comme-ci la monture pouvait le comprendre :

-Désolé mon ami.


Il ne pouvait simplement pas se transformer en dragon, si il le faisait, des légions de Cardrak viendrait lui rendre une petite visite, et ce n'est pas du tout ce qu'il devait se passer.

La monture arriva plus vite que ce que le dragon avait prévu. Cardrak n'était pas sa ville préféré, c'était ici qu'il avait pris contacte avec la civilisation depuis plus d'un siècle. La ville lui rappela des souvenirs. Cette ville était vraiment à l'image des terres inhospitalière qu'étaient Glace, en général bien sûr.

Völvunk avait dû déposer son arme à la douane, il la reprendrait en sortant de la ville.
Il avait sauter au sol, décidément, les chevaux n'étaient pas fait pour lui. Il regarda la Nymphe de temps en temps, il éprouvait de la sympathie pour la nymphe, mais sympathie ne rime pas avec confiance.

Au bout d'un moment ils arrivèrent devant le temple. Briac ne l'avait pas vu lors de son dernier voyage. Peut-être l'avait-il oublié, après tout, c'était il de ça, soixante ans.

-Je vous suis.


Quand il avait rencontré la Nymphe, sa curiosité s'était soudainement éveillé, mais maintenant, il repartait pour un voyage, plus long, peut-être même qu'il ne reviendrait pas, il avait une missions, il devait tuer. Seul dieu sait à quel point Völvunk n'aime pas tuer. Mais toutes ses années d'entraînement.. Oui, les adorateurs allait payer. Il vengerait la mort de son père. Il l'avait juré sur Yehadiel.

Völvunk ne s'était pas rendu compte qu'il chantait une chanson. Une chanson en draconique, la voix grave et harmonieuse s'entendait peu, il fallait se tenir à moins de quatre mètres pour l'entendre.

"li ouith sio naeck

ekess ocuir sjek si still kiwieg

si focus shafaer wer loerchik

wer ergriff youwe batobot ui|ulph okh

wer needle tears vi jilg

wer juanth familiar sting

xoal ekess svent coi shio mojka

shar si jinthil froneel"



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Mar 2 Juin - 22:04
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Avec un discret sourire amusé, la Nymphe observa son compagnon se tenir en selle un peu maladroitement. Elle se rappelait de ses premières chevauchées et de la sensation d'inconfort qu'elle avait ressenti. Heureusement pour elle, sa capacité à converser avec sa monture lui avait permis de s'adapter et de devenir très rapidement une cavalière aguerrie, ses lacunes étant compensées par la bonne volonté de sa monture. S'ébrouant sous le poids conjugué de ses deux cavaliers, Allegro se mit en route vers la froide Cardrak et ses murs de pierre gelée.

En passant les portes de la ville, Svelyana ressenti une légère nostalgie, avant de comprendre que ce sentiment n'était pas le sien. Elle même n'était pas assez attachée à ces lieux pour éprouver ce genre d'émotions en y retournant. Elle capta également la curiosité et les interrogations du Dragon, et décida d'y répondre en cheminant dans les rues pavées vers le Quartier Général.

- Les locaux que l'Ordre occupe nous ont été gracieusement offerts par Harald Wallah. Ils se trouvent près du port et ont été restaurés et aménagés selon nos souhaits pour couvrir nos besoins présents et futurs. Cardrak nous apporte une aide matérielle importante, en l'échange de service. Nous accueillons des malades et réfugiés dans le besoin, peu importe leur confession. Nous sommes peut nombreux dans l'Ordre Nouveau de Yehadiel, principalement des prêtres et des fidèles. Nous manquons de combattants pour mener à bien notre mission.

Le regard de Svelyana s'obscurcit un instant. Voilà longtemps qu'elle n'avait pas eut de nouvelle d'Alyna, restée de l'autre côté de l'océan. Elle avait la sensation de se trouver engluée ici, sans pouvoir mettre en œuvre ses réels pouvoirs. C'était terriblement frustrant. Une soudaine envie de vengeance l'étreignit, et elle reporta son regard d'émeraude sur Briac. La sensation s'estompa, remplacée par la voix grace du Dragon qui fredonnait. Elle ne connaissait pas la signification des mots qu'il chantait, mais elle leur trouvait une certaine beauté. Silencieuse, elle continua son chemin vers la pièce qui lui servait de bureau, se demandant à qui ressemblait cet étranger sous sa forme de Dragon. La couleur de ses écailles, l'envergure de ses ailes... Elle n'avait jamais vu de Dragon.

Enfin, elle arriva à destination. Elle ouvrit une porte et pénétra dans une pièce de taille moyenne. La bureau était percé de larges fenêtres desquelles une pâle lumière s'écoulait. Avec un soupir de soulagement, la demoiselle s'assit derrière la bureau encombré de registres et parchemins de comptes. Elle n'était pas vraiment une dirigeante, et avait peine à assumer son rôle, même s'il devait rester temporaire. Des étagères couraient les murs restants de la pièce, mais celles ci semblaient tout droit sorties d'une herboristerie.

- Je vous en prie, prenez un siège.

Svelyana avait de nombreuses questions à poser à l'homme avant de lui faire signer le registre, et elle allait commencer par le commencement.

- Pourquoi voulez-vous rejoindre l'Ordre Nouveau de Yehadiel, Briac?






avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Mer 3 Juin - 18:12
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Völvunk avait suivi la Nymphe, ils avaient traversé une grande salle peuplé de malades et de blessé.
"Cela sent la puanteur de la maladie" pensa-t-il.
Ce retrouvant dans un environnement bien différent, puisque la pièce était un bureau, il l'avait inspecté des yeux.
Svelyana lui avait demandé de s'assoir, mais il resta debout, attendant qu'elle le fasse en premier, non pas par manque de confiance, bien au contraire, par simple galanterie. Il n'aimait pas s'assoir le premier.
Après un petit silence, la nymphe s'exprima :

- Pourquoi voulez-vous rejoindre l'Ordre Nouveau de Yehadiel, Briac?

Il dévisagea la nymphe quelques instants. Cette question lui paraissait absolument idiote.

-Je crois en Yehadiel. Je crois en son retour. C'est lui qui a créé ma race, c'est notre créateur, à nous, les dragons, et son retour fait parti de mes objectifs. Je le sers en combattant ces hérétiques, les adorateurs de Nayris.

Il était un guerrier, un fantassin, un samouraï, Habitué au grand froid et à la glace, il n'avait pas froid aux yeux.

-Je veux contribué à restituer la paix en ce monde corrompu par la mort et la destruction. Je souhaite poser, moi aussi, ma pierre sur les bases d'un avenir meilleur.

Il avait fermé les poings, si bien que le cuir de ses gants avaient grincé. Il soupira en les détendant. Plongeant son regard dans celui de la nymphe.

-Vous savez, quand je me regarde dans un miroir, je vois un monstre qui ne vaut pas mieux qu'à un de ces adorateurs, je combats, je tue par vengeance, par sang-froid, cette guerre peut-être mené autrement, je le sait bien, les paroles sont parfois, plus fort que les armes, pourtant je suis né comme ça, et je vivrais avec ça. Je ne cherche pas le pourquoi du comment.

Il se redressa, les bras sur la table, s'approchant de Svelyana :

-Est-ce que cela fait de moi un monstre dame Svelyana ? Sa question était devenue un murmure, sur la fin, à peine audible.

Il ne savait pas vraiment pourquoi il avait fait par de ça à la Nymphe, il l'avait mis à l'aise, et en plus de ça, il lui faisait confiance, si bien, qu'il était capable de lui dévoiler ses pensés les plus sombres.
Il se redressa. Il voulait se calmer. Il avait peur, peut-être même la seul phobie qu'il avait, il avait peur de lui. De ce qu'il pouvait faire.
Il sortit sa gourde à moitié pleine de sang de Cerfroid. Il avala deux grosses gorgés, fermant les yeux pour savourer le liquide froid parcourir ses boyaux.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Sam 20 Juin - 21:07
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Un léger sourire sur les lèvres, Svelyana constata la surprise décontenancée de Volvünk à sa question. Elle aimait poser cette question à ceux qu'elle recevait en ce Sanctuaire. Elle voulait connaitre leur histoire, leurs motivations. Ce qui les avait poussé à venir vers elle. A venir vers Yehadiel.

-Je crois en Yehadiel. Je crois en son retour. C'est lui qui a créé ma race, c'est notre créateur, à nous, les dragons, et son retour fait parti de mes objectifs. Je le sers en combattant ces hérétiques, les adorateurs de Nayris. Je veux contribuer à restituer la paix en ce monde corrompu par la mort et la destruction. Je souhaite poser, moi aussi, ma pierre sur les bases d'un avenir meilleur.

C'était certes un objectif haut placé, presque utopique. Mais il était un Dragon, et traverserai les siècles, bien plus loin qu'elle même. S'il y avait quelqu'un qui pourrait un jour connaitre cette ère de paix, c'était bien lui. Elle le lui souhaitait.

Ce ne fut pas le crissement du cuir qui la sorti de ses pensées, mais un tourbillon d'émotions noires et négatives. Haine, colère, ressentiment et vengeance. Elle accueillit en elle toutes ces sentiments sans broncher, laissant juste un infime tressaillement parcourir ses épaules.

-Vous savez, quand je me regarde dans un miroir, je vois un monstre qui ne vaut pas mieux qu'à un de ces adorateurs, je combats, je tue par vengeance, par sang-froid, cette guerre peut-être menée autrement, je le sais bien. Les paroles sont parfois, plus fortes que les armes, pourtant je suis né comme ça, et je vivrais avec ça. Je ne cherche pas le pourquoi du comment. Est-ce que cela fait de moi un monstre dame Svelyana ?

A l'instar de son interlocuteur, elle s'était légèrement penchée en avant, soutenant son regard sans ciller. Elle resta silencieuse quelques instant, pesant ses mots avec précaution avant de lui répondre.

- Je l'ignore, Volvünk. Qui suis-je pour juger? Peut être que les mots peuvent résoudre la situation. Peut être le sang devra être versé pour notre salut. Combien de vies peut-on se permettre de sacrifier pour en sauver des milliers? Jusqu'où peut-on aller pour servir une cause que l'on pense être juste?

Avec une infinie douceur, elle posa une main frêle et douce sur celle du Dragon, vrillant son regard émeraude dans le sien.

- Ce pendant, je peux vous offrir une piste. Peut être est-il temps de vous poser, justement, la question du "pourquoi du comment". Peut être que de leur point de vue, les Adorateurs de Nayris sont persuadé de servir une cause juste? Peut être sommes nous les hérétiques à leur yeux? Alors, qui des deux a raison? Qui sert la cause la plus juste?

Elle avait conscience de la provoquer, de brusquer ses certitudes. Mais parfois, être trop sûr de soi était dangereux.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Mar 23 Juin - 0:56
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Il écoutait son interlocutrice. Que faisait-il exactement ? Il voulait savoir ce qu'elle pensait, et autant dire, il fut un peu déçu de la réponse :

- Je l'ignore, Volvünk. Qui suis-je pour juger? Peut être que les mots peuvent résoudre la situation. Peut être le sang devra être versé pour notre salut. Combien de vies peut-on se permettre de sacrifier pour en sauver des milliers? Jusqu'où peut-on aller pour servir une cause que l'on pense être juste?

Il sentit la main de Svelyana se poser sur la sienne, il ne broncha pas d'une écaille, toujours en train de regarder dans les yeux la Nymphe.

- Ce pendant, je peux vous offrir une piste. Peut être est-il temps de vous poser, justement, la question du "pourquoi du comment". Peut être que de leur point de vue, les Adorateurs de Nayris sont persuadé de servir une cause juste? Peut être sommes nous les hérétiques à leur yeux? Alors, qui des deux a raison? Qui sert la cause la plus juste?

-Dame Svelyana... Il y a une différence entre, tuer pour faire le mal, et tuer pour faire le bien. Les Adorateurs tue pour transformer ce monde en enfer, à moi qui le soit déjà. Nous voulons, tout les deux, le retour du dieu de la Vie. Pas de la mort.

Il tapota nerveusement sur la table avant de lâcher un soupire.

-Une guerre se prépare à l'extérieur. Et je vous promet que nous serions prêts à leurs montrer, à tous, que Yehadiel est loin d'être un dieu disparu.


Il serra les muscles de sa mâchoire, le rendant plus sérieux que jamais.

-On a du pain sur la planche pour sauver ce monde. Terminons cet interrogatoire rapidement je vous prie.


Il offrit un sourire à Svelyana. Un sourire complice. Il n'était plus inconnu maintenant. Ils sont associé, frère et sœur, uni par la religion, comme tout les croyants.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Mar 23 Juin - 11:15
Voir le profil de l'utilisateur
Nul n'avait vu apparaître le voyageur, et nul n'aurait pu. Tout convaincus qu'ils puissent être que la ferveur de leur discussion avait émoussé leur vigilance, leur manque d'attention n'était en rien en rapport avec l'apparition soudaine de l'Homme. Vêtu d'une épaisse cape de voyage, s'appuyant sur un épais bâton, il déambulait parmi les malades avec une certaine grâce, posant son regard bleu sur chacun d'entre eux, une infinie tristesse se lisant dans ses yeux.

Tous pouvaient jurer que la porte du bureau était encore fermée quelques instants avant son apparition, et que personne ne l'avait entendue s'ouvrir. Il était pourtant bien là, faisant quelques pas vers eux, restant à une distance respectueuse.

« Pardonnez moi, dit-il à l'attention du dragon et de la nymphe, mais je n'ai pu m'empêcher d'entendre votre conversation. Et je ne puis que penser que la mort fait elle aussi partie de ce monde, elle est la conclusion de toute vie. Cette Nayris n'a-t-elle pas sa place, autant que votre Yehadiel, sur Terra ? »

Comme pouvaient en témoigner tous ceux qui l'avaient croisés, souvent sans savoir qui était leur interlocuteur, une vague de chaleur délicieusement douce se répandit dans toute la pièce, apaisant les craintes, les tourments, la colère, toutes les émotions négatives quelles qu'elles soient. Le visage banal et légèrement vieillissant de l'Homme n'inspirait rien de plus que la miséricorde et le calme, pour tous ceux qui n'avaient pas été touchés par la Déesse Morte, cela allait de soi.

L'Homme ne s'opposait étonnamment pas à cette philosophie désespérément humaine qui consiste à tuer pour faire le bien, et considérait que les choses devaient suivre leurs cours. C'est tout juste s'il se devait d'être un guide pour ses enfants. Les mortels font ce qui est en leur pouvoir pour survivre, et se battent avec les seules armes dont ils disposent. Mais comme toujours, il y a ceux qui survivent, et ceux qui prennent plaisir à le faire.


Lun 29 Juin - 23:22
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Sentant la déception de son compagnon au fur et à mesure qu'elle lui répondait, Svelyana ne pu retenir un sourire amusé. Après tout, peu importait qu'ils ne soient pas d'accord. Si leurs croyances profondes étaient semblables, leurs façons d'envisager les choses étaient, elles, bien différentes. Et cela ne dérangeait en rien la Nymphe. Elle respectait la position de Volvünk, se contentant de lui faire connaitre la sienne.

- Je comprends votre position. Et je suis heureuse que notre Ordre gagne un combattant de votre valeur.

Alors que le Dragon lui faisait savoir son impatience de finir cet entretien, quelque chose dans la pièce attira son attention.

Quelqu'un.

Sans qu'aucun des deux interlocuteurs s'en aperçoive, un homme s'était introduit dans la bureau. Pourtant assise face à la porte, svelyana ne l'avait ni vue ni entendue s'ouvrir. L'homme qui se tenait devant eux n'avait rien de spécial, Habillé en tenue chaude de voyage, tenant un solide bâton de marche, les traits de son visage étaient plutôt banals.

Mais le voyageur pris la parole, et la Nymphe croisa son regard. Des yeux d'un bleu pur, dans lesquels elle manqua de se perdre. Soudainement, alors que les mots de cet homme coulant en elle comme une évidence, elle su.

Elle savait qui il était. Elle savait pourquoi elle se sentait si sereine depuis qu'elle avait posé le regard si lui, pourquoi son corps, pourtant si fatigué, baignant dans cette douce et agréable chaleur. Baignant dans une félicité incroyable, la demoiselle se leva.

- La mort et sa Déesse font sans aucun doute partie de ce monde. Mais ne doit-on pas parvenir à un certain équilibre? Une balance entre la vie et la mort, un cycle parfait...?

Timidement, malgré l'audace de sa réponde, Svelyana contourna le bureau pour faire face au Dieu.

- Je voulais tellement vous rencontrer... Autrement que dans mes rêves...


Ses grands yeux d'émeraude s'embuèrent sous l'émotion. Devant elle se tenait, aussi humble qu'elle l'avait imaginé, celui qui avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Ven 31 Juil - 17:52
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
Völvunk avait croisé les bras quand la jeune femme avait fini de lui parler. Il avait sourit à la Nymphe quand elle l'avait « complimenté » sur sa valeur. Cependant... Oui, cependant, quelques choses n'allait pas, son ouïe et son odorat lui avait signalé que quelqu'un était là.

Il se sentait étrangement bien, il avait pivoté pour voir le nouveau venu, qui n'était qu'un vieillard, du moins, en apparence. Le Samouraï savait que ce n'était pas qu'un vieillard. Il avait donné son avis, et Völvunk était d'accord, tout le monde doit mourir, un jour ou l'autre, mais il faut de l'équilibre. Et en ce moment, la balance penche pour la Mort.

Il avait écouté attentivement sa camarade, Völvunk, maintenant calme, était du même avis que Svelyana.

- Je voulais tellement vous rencontrer... Autrement que dans mes rêves.

C'est quand elle prononça cette phrase que Völvunk compris, tout s'expliquait, l'homme qui était, en ce moment-même, en face de la Nymphe n'était qu'autre que le Dieu de la Vie. Le Dragon vint se placer au même niveau que Svelyana, et il posa un genou au sol tandis que ses mains enveloppé de métal se posèrent sur son autre genou. Sa tête s'était entre temps baissé pour fixé le sol.

- Je vous salut mon Dieu, je ne pensais pas vous voir de si tôt, avait dit le dragon avec une pointe d'humour.

Il se releva une dizaine de secondes plus tard, son regard dans celui de son interlocuteur.

-Je suis du même avis que la Nymphe, mais je pense qu'il faut éradiquer, de manière forte, ou de manière plus douce, mais je ne suis pas très doué pour cela.

Völvunk avait repris son sourire énigmatique, signifiant que tout allait mieux pour lui, grâce au Dieu bien sûr. Il avait encore du mal à croire qu'il se trouvait devant son dieu, ce n'est pas tout les jours qu'on n'a la chance de se tenir en face d'un être aussi puissant.

Le Dragon se posait beaucoup de questions maintenant, pourquoi est-Il ici, aujourd'hui. Est-ce que nôtre façon de penser et fausse ? Est-ce qu'il voulait dire les Adorateurs ont raison ? Après tout, qu'est-ce qu'il fait de nous, des gentils ?

Nos actes, voilà ce qu'il fait de nous des Hommes bons, peut-être que l'on doit tuer un, deux, des milliers d'hommes, ou plus, mais c'est pour le bien de tout les hommes.
Certes, il y a différents moyens d'affaiblir l’ennemi, la violence en est une parmi d'autres.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide


Dim 2 Aoû - 22:08
Voir le profil de l'utilisateur
Il laissa échapper un petit rire amusé. Il était dans un de ses temples, certes, mais il ne s'attendait pas à être reconnu aussi vite. Or, elle n'avait eu qu'à sentir son aura et à plonger son regard dans le sien pour comprendre, alors que certains semblent totalement imperméables à sa véritable identité. Les mortels étaient vraiment fascinants, et même après tout ce temps, tant de choses lui échappaient encore.

« Moi aussi mon enfant, dit-il avec toute la sincérité du monde, de même que j'aimerais pouvoir tous vous rencontrer. Mais je me console en me disant que ce n'est pas parce que nos rencontres ont lieu dans vos rêves qu'elles ne sont pas réelles. »

Sa nature divine était restée inchangée, mais ses pouvoirs n'étaient plus depuis bien longtemps. L'enfermement de Nayris lui avait coûté son omnipotence, apportant avec elle un silence de mort. Alors qu'il était capable d'entendre toutes les prières, toutes les pensées de chaque être vivant, de chaque âme passée dans le Jardin des Limbes, tout cela avait brusquement cessé, pour n'être remplacé que par les murmures des plus fervents prieurs, et des plus désespérés.

« Tu serais surpris, ajouta-t-il à l'attention de Völvunk, de découvrir à quel point tu peux être doué pour la manière douce. Mais chaque chose en son temps. »

Lorsqu'il concentrait son attention sur quelqu'un, il parvenait à se rappeler des chemins du destin, de ce qu'il savait alors : il voyait toutes les routes que pouvait prendre la vie d'une personne, et contempler tous ses futurs. En posant ses yeux sur le dragon, il voyait celui où il devenait père, et trouverait dans les yeux de sa petite dragonne une paix qu'il avait souvent jugée inaccessible, voire ridicule. Il en voyait d'autres aussi, plus sombres.

« Votre façon de penser n'est pas fausse, à aucun de vous deux, continua-t-il, répondant à leurs questions muettes. Aussi étrange que cela puisse vous paraître, je pense qu'aucune n'est fausse. La faute et l'erreur reviennent aux dieux, pas aux mortels. Il y a beaucoup de choses que je suis incapable de comprendre ou d'expliquer, notamment votre façon de combattre la mort en la répandant, c'est un raisonnement typiquement « humain », mais je le respecte autant que la votre, Svelyana, ou que toute autre. Ainsi que celle des Adorateurs de celle qui fut Nayris.

L'équilibre sera la conclusion à tout cela. Tôt ou tard, et qu'importent vos décisions. Je suis profondément désolé de vous le formuler aussi crûment
, dit-il tandis qu'une vague de tristesse d'une profondeur insondable traversa la pièce, arrachant des larmes même aux blessés et aux soigneurs, mais tout ce que vous pouvez sauver, c'est votre présent. Le combat pourra durer des millénaires, il pourra finir immédiatement, d'innombrables variantes des luttes futures sont possibles. Dans certaines d'entre elles, Nayris me vaincra, et me jettera hors des cercles de ce monde. Je reviendrai alors, plus tard, plusieurs milliers de vies d'hommes plus tard, et l'équilibre s'installera. Dans d'autres, Nayris ne sera jamais libérée, et elle guérira lentement de sa folie, et la barrière contre-nature des Limbes s'abaissera et le jardin refleurira. Dans d'autres encore, une longue bataille ravagera Terra Mystica, et elle et moi serons face à face une nouvelle fois.

Le monde et l'univers survivront à cette lutte, mes enfants. Et je vous supplie d'y survivre vous aussi. Mais je n'ai aucune prise sur le cours de ces événements là. Ce sont vos décisions, vos actes seuls qui décideront de votre sort. Völvunk, saches que si tu avais choisis la voie du pardon, pour la mort de ton père, tout aurait pu être différent : tu aurais pu devenir toi aussi un Adorateur de la déesse morte, et apaiser la violence de ce culte dans sa région d'influence, le transformant petit à petit en une succursale de.. Eh bien, je n'aime pas employer ces termes, mais... Une succursale de mon Eglise.

Svelyana, si tu n'avais pas fuit Flore et que tu étais restée défendre et soigner vos blessés, alors tu aurais peut-être pu rencontrer un homme, un humain luttant pour l'empire d'Aile Ténébreuse, aveuglé par une vie de violence. Tu aurais été celle qui serait parvenue à soigner son corps ainsi que son âme, et au jour d'aujourd'hui, vous seriez tous deux dans votre demeure arboricole de Drayame, ton ventre arrondi par l'enfant que tu portes.
 »

Son aura apaisante était progressivement revenue, remplaçant le petit instant de sa propre tristesse qu'il avait laissé entrevoir.

« Si je vous raconte tout cela, c'est pour tenter de vous transmettre le peu de sagesse que je possède, à savoir ceci : on ne sait jamais quelles seront les conséquences de nos actes. Répandre la mort peut apporter la paix. Sauver une vie peut être une erreur. S'il m'est permis de vous guider dans une direction particulière, je dirais ceci : suivez vos propres principes, et non pas ceux d'un autre, fut-il ami, amant, seigneur ou même dieu. En définitive, je vous en fait la promesse, toutes les âmes seront sauvées de la tourmente, même celles du plus abject des tueurs, mais sachez que vous en êtes les seuls gardiens. Et que si le doute vous assaille, ou si le regret vous tourmente, tous peuvent recevoir ma bénédiction. »

Il se passa la main derrière la tête, un petit sourire paisible sur le visage.

« Pardonnez les interminables histoires d'un vieil homme, je n'ai pas pu m'en empêcher. »


Mar 25 Aoû - 7:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Spoiler:
 

La réponse du Dieu Miséricordieux tira un sourire ravi à la Nymphe, transportée de savoir qu’il accordait autant d’importance à ses fidèles et à leurs échanges. Elle savait qu’il n’était que l’ombre de l’entité qu’il était avant, et qu’il avait perdu sa toute puissance. Mais malgré tout, son regard ne s’était pas détourné de ce monde et de ses habitants. Et il se tenait là, devant eux, en ce moment même.
Alors qu’elle envisageait sérieusement de se pincer pour s’assurer que cette conversation était bien réelle, Völvunk, lui, ne semblait pas perdre son aplomb, même si Svelyana sentait son incrédulité.

Hypnotisée, la demoiselle buvait les paroles de Yehadiel, gravant ses mots dans sa mémoire, s’abreuvant de la sagesse du Dieu.

Ainsi, peu importe le chemin emprunté, ils finiraient par atteindre l’équilibre, et la paix règnerai sur ce monde. Mais ce jour pouvait être proche, tout comme il pouvait être infiniment loin. Et toutes les routes pour l’atteindre n’étaient pas sans mort et destruction. Mais désormais, elle savait qu’il y avait une voie qui les mènera à une paix proche. A eux de faire les bons choix, les bons actes.

Mais plus que le reste, ce furent les mots du Dieu sur ce qu’aurait pu être sa vie qui la bouleversèrent. Les larmes qu’elle avait jusqu’ici contenues roulèrent sur ses joues sans qu’elle ne puisse les arrêter. Une main se posa sur son ventre, tremblant à l’idée qu’elle aurait pu porter une vie.  La Nymphe s’en était toujours voulu d’avoir fuit sans retour son pays natal, poussée par la terreur. Elle avait abandonné ses sœurs, alors que peut être elle aurait pu en sauver certaines d’une mort terrible. Cette culpabilité l’avait toujours poursuivit, et était peut être un des motifs qui l’avait poussé à se mettre en marche. A quitter son refuge,  se lancer à corps perdu dans cette quête. Au début, elle avait simplement voulu être utile, rattraper ce qu’elle estimait être sa faute. Puis elle avait rencontré Lyssandre, et Yehadiel. Elle avait été faite purificatrice, s’était aventurée dans les Glaces et avait fondé le Quartier Général  de l’Ordre. Tant de chemin parcouru, et tant de monde autour d’elle aujourd’hui… Et pourtant, elle se sentait tellement seule…

Avec un reniflement, elle essuya les perles salées embuant ses grands yeux verts, tentant vaguement de reprendre contenance.

- Non, vos paroles ne sont que sagesse. Maintenant, nous savons que nos actes comptent réellement, que nous ne nous débattons pas dans le vide.

Puis triturant machinalement l’ourlet de sa manche, Svelyana baissa les yeux, hésitant à poser la question qui la taraudait. Mais elle fini par se lancer, poussée par la pensée qu’elle n’aurait sans doute pas de si tôt l’occasion de conserver ainsi avec Yehadiel.

- Cet homme… Celui dont vous m’avez parlé… Trouvera-t-il un jour la paix… ? Et cet enfant, naitra-t-il un jour… ?

Presque honteuse d’avoir posé une question aussi futile au vu des évènements ébranlant le monde en ce moment, elle baissa de nouveau, se mordillant la lèvre nerveusement.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Sam 10 Oct - 19:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7067-volvunk-le-samourai-de-glac
- Cet homme… Celui dont vous m’avez parlé… Trouvera-t-il un jour la paix… ? Et cet enfant, naitra-t-il un jour… ?

Völvunk avait baissé le regard, le discours de cet homme, un homme qui au fond, était parcouru par une immense tristesse avait fait réagir le Dragon. Mais se qui avait le plus touché le Samouraï, c'était cette question, cette question si étrange soit-elle avait réchauffé son cœur froid.

Il sortit un mouchoir en tissu, et le tendit devant la Nymphe, après le passage des larmes, Völvunk releva la tête, serrant la mâchoire. Ravalant une salve de larmes, il réussit à s'exprimer :

-J'aurais pu choisir cette voie, mais je ne le veux pas, je contribue à rétablir l'équilibre, je contribue à vous rendre vos pouvoirs, je ne suis qu'une pierre, Svelyana en est une autre, et ce n'est qu'ensemble que nous réussiront.

Le dragon replongea ses yeux dans ceux de son Dieu, et cette fois-ci, Völvunk voulu montrer ce qu'il pensait réellement de lui, tous les morts qu'il avait tué, oh oui, pour lui, il ne valait pas mieux qu'un démon noir, son âme était peut-être de la même couleur que celle d'un Adorateur ?
Pourtant, Völvunk souhaitait juste un retour du bien. Ne combattons pas le feu par le feu ? Lui souhaiter affaiblir le mal, par le mal.

Il s'était aussi rendit compte que la Nymphe devait être blessé au fond de son âme. Völvunk n'avait pas connu ce que devait ressentir Svelyana, lui n'avait pas vraiment commis de fautes dans la mort de son père, il souhaitait seulement le venger, mais peut-être que son père ne le souhaitait pas.

La Nymphe, elle, avait dû quitter sa patrie, pour fuir Aile Ténébreuse, elle devait se sentir comme une lâche, et en plus, se sentir, terriblement seule.
Le Dragon n'avait pas ignoré la présence de son Dieu, non, mais il voulait le dire maintenant, pendant que l'ambiance y est.
Il posa sa main sur l'épaule de son interlocutrice et murmura :

- Vous n'êtes plus seule maintenant.



----------------------------------------------------------

Völvunk's theme



avatar


Dragon

Partie IRL
Crédit avatar : Boris
Double compte : Nope
Vitesse de réponse : Rapide



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1