Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Une nouvelle étoile est née...

 
Lun 6 Avr - 1:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1564-esenheim-ayael
... qui illuminera plus encore le monde de ses ténèbres.

MUSIQUE D'AMBIANCE

Le démon réajusta les manches de son uniforme, jetant un regard informelle sur l'assemblée : La lumière du jour jaillissait des vitraux de la cathédrale, illuminant les personnes présente.
Il se tenait lui-même au centre de l'attention, prêt de l'autel, entouré, entre autre, d'Alastaïr et d'Anthithée. Ceux-ci se tenait un peu en retrait néanmoins. La cérémonie d'aujourd'hui était plus à vocation militaire que religieuse. Pour la première fois depuis une plusieurs années maintenant, le démon allait de nouveau avoir un bras droit qui allait le seconder dans sa mission.
Petit à petit, les engrenages se mettaient en place. Hommes et Dieux regretterais bientôt le jour maudit où il avait été libéré des limbes pour fouler à nouveau cette terre.


****************************


Les derniers mois avaient été fructueux après tout. Les semaines passées dans les ténèbres à former son apprentie avaient touchées à leur fin. Le démon se rappelait parfaitement la jeune fille brisée qui s'était présentée à lui. Marquée, blessée.

Il n'existe que trois types de personnes sur cette terre : Quand soumis à l'épreuve, il est de ceux qui en sortent brisés, de ceux qui en sortent grandis, et ceux qui sortent... différent. Pour ces derniers, il n'est pas de repos, ou de conclusion, la tourmente les a façonnés à son image et les a changé à jamais. Ils deviennent l'un de ceux qui traversent la plus noire des tempêtes car tel est maintenant leur élément.

Le démon avait au fil de mois lentement préparé sa disciple. Affutant, polissant, éliminant la moindre impureté. On dit que le meilleurs des forgerons sait purgé l'acier de la plus petite impureté, ne laissant que ce à quoi il était destiné : Un fil acéré, et préparé au combat.


****************************


Les inquisiteurs se mirent en position, formant une haie d'honneur impeccable.
Les portes s'ouvrirent alors brusquement, laissant halo de lumière pénétré l'immense monument.

Plus trace ici de l'innocente jeune fille. La femme qui se tenait dans l'encadrement de la porte détenait maintenant un regard d'acier, alors qu'elle remontait l'immense haie d'honneur formé par ses pairs. Sa tenue militaire d'inquisitrice était plus sophistiqué que l'uniforme usuel. Sa cape volait doucement derrière elle alors que ses bottes claquaient en rythme sur les dalles de pierre. Vêtue de pied en cape, et gantée de noire, Chioné était maintenant l'incarnation même du héraut de désolation que le démon avait imaginé. Discipline, efficacité, absence de remord, et terreur.

Le démon lui jeta un regard d'approbation.

La demi-démone s'arrêta face à eux, saluant son supérieur, puis mis genou à terre, en attendant de prêter de serment.

Le démon recula d'un pas, laissant à ses pairs l'occasion de s'exprimer avant qu'il reprenne la main sur la cérémonie.




Il n’y a aucune raison, aucune justice, et aucun but dans la mort, seulement le néant.

Quand la première créature vivante est apparu, j'étais là en train d'attendre.
Quand la dernière étincelle de vie s'éteindra, mon travail sera fini
Je mettrais les chaises sur la table, éteindrais la lumière, et fermerais à clé l'univers alors que je m'en irais.

La mort




avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide/moyenne selon les périodes


Lun 6 Avr - 12:59
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6859-alastair-grand-pretre-de-ze
Aujourd’hui, une énième cérémonie.

Mais, car il y a toujours un mais, celle-ci pourrait aisément être qualifiée d’exceptionnelle. Ce n’était ni une messe hebdomadaire mécanique et plate ou bien tel ou tel mariage, enterrement etc… Des célébrations qui ponctuaient trop régulièrement, à mon goût, le rythme de la bourdonnante Sen’Tsura. Laissons donc les gens célébrer entre eux ce genre d’évènements… l’égocentrisme de certain ne doit pas perturber la vie d’autres. Etaler ses richesses au milieu d’une immense assemblée uniquement pour satisfaire son ego démesuré est une attitude qui montre bien le fardeau qu’est l’être humain pour ce monde.

Non ce n’était pas cela, c’était tout à fait différent. Ce jour voyait la naissance d’une nouvelle arme pour lutter contre cette déesse parjure terrée au fin fond de ses Limbes obscures. Je ne pouvais manquer une pareille occasion de voir de mes propres yeux ce que mes pairs créent pour la vaincre. Ainsi perché sur le chœur de la cathédrale, j’étais au côté de mon archevêque Anthithée et de messire Esenheim. J’ai travaillé parfois avec ce démon ambitieux et combattif. Je ne l’ai jamais vu sur un champ de bataille, mais l’on m’a mainte fois raconté, de façon plus ou moins romancée, ses prouesses lors de l’Ultime Bataille. Qui ignore qu’il est l’un des quatre « héros » qui a vaincu Galaad lors de cet affrontement ? Manifestement, si c’est le cas, les prêcheurs ne font pas très bien leur travaille. Mais revenons à lui. Cet être si mystérieux et pourtant si présent au sein de l’Empire… oui, cet être… me pose problème.

Il est impossible de mettre en doute sa loyauté envers Azraël. Tous ses faits d’armes qui me sont parvenus… Il est l’une des personnes qui a le plus permis à l’Empire de dominer ce continent. Il est l’un de ceux qui a fait échouer le plan des rebelles. Il est donc l’un de ceux qui m’empêchent de voir toutes ces vies trépasser dans le Néant pour laisser la place au véritable monde. Un monde qui n’est asservi par personne ! Un monde ou la magie est seule maîtresse et où elle véhicule un message de paix et d’entente parfaite entre toutes les espèces. Esenheim, lui, assoit la domination de créatures qui ne veulent que la soumission et la destruction. Oh certes, ils me sont bien utiles en ce moment pour éradiquer les espèces « intelligentes » qui détruisent ce monde, ainsi que les abominations de Nayris… mais ils permettent aussi à Azraël d’aller plus loin que ce que j’avais prévu dans sa conquête. Il faudra bientôt rendre des comptes messire Esenheim.

Mais l’heure n’est pas à cela. Elle est celle des acclamations pour la jeune Chioné Féral. Je souris en voyant une demoiselle portant ce nom qui m’intéresse tant avancer d’un pas machinal et militaire vers nous, au milieu de ses pairs. Sa tenue n’a ordinairement pas la place dans un tel endroit, mais j’accueille aujourd’hui un nouveau moyen d’arrêter les Adorateurs… Et cela m’emplie tellement de satisfaction que je ne peux qu’autoriser pareille entorse aux bonnes mœurs. Pour ma part je porte une tenue cérémonielle ordinaire, sans plus. Une grande robe pourpre à manches longues ornée d’un chemin doré qui la traverse de bas en haut garni de motifs couleurs d’améthyste. Ce n’est pas une cérémonie qui concerne majoritairement ma profession alors je ne vois pas l’utilité de voler la vedette à son supérieur. J’ai intimé à Anthithée de m’imiter et de reculer, histoire de laisser le démon savourer pleinement, et en tête à tête avec son apprentie, cet instant.

Lorsqu’elle posa un genou dans un mouvement des plus formalistes, j’attendis un instant avant de m’avancer à la droite de l’être de givre. Son aura était profondément froide et obscure et être à côté de lui n’était pas une expérience que j’appréciai particulièrement. Mais je me consolais en admirant la magie qui s’échappait de Chioné. Elle était glacée, elle aussi, mais on y décelait pourtant une chaleur paradoxale mais réconfortante. Une ardeur à vivre, à se battre, à vaincre. Une énergie plaisante comparée au parfum chargé d’ombre et de folie qui émanait de son supérieur. Je lui souris chaleureusement avant de poser une main sur ses cheveux d’argent. Ma voix grave et solennelle raisonna à travers les murs impressionnants de la bâtisse.

- Ma fille… tu deviens désormais une dame de l’ombre. Tu serviras la justice et notre véritable seigneur en pourfendant de ta vaillante ardeur les créatures engoncés à servir une déesse parjure. Tu vaincras les plus terribles périls avec ton supérieur ici présent pour aider à établir la paix dans ce monde. Pour tout cela, je te remercie et bénis ta quête. Puisse ton chemin être couronné de victoires et de gloire car celui que tu as déjà parcouru a inscrit que cela allait être ton futur.

Ayant fini mon petit discours d’encouragement, je tournai les talons vers l’archevêque Féral. Etant une parente proche de l’intronisée, elle devait aussi avoir des choses à lui dire. C’est d’un mouvement discret de la tête que je l’incitai à prendre la parole, le sourire aux lèvres. Puis je repris ma place habituelle, derrière le démon de glace. J’avais joué mon rôle, la suite était entre ses mains.


Lun 6 Avr - 15:52
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4563-chione-feral
Un grand jour dans la vie de Chioné Féral. Une nouvelle page pouvait s'écrire désormais pour la jeune femme, après avoir subi l'entraînement nécessaire pour devenir une nouvelle Inquisitrice au service de la religion de Zelphos. Elle n'était pas spécialement croyante, mais il était temps pour l'Empire de reprendre en main le fléau de la secte de Nayris qui avait eu l'audace, la couardise de s'en prendre à l'une de ses membres.

Vêtue d'une tenue de cérémonie masculine qui lui allait comme un gant - pantalon noir, bottes noires, chemise blanche et veste rouge - elle marchait un peu machinalement vers l'estrade où elle allait recevoir la bénédiction de son maître et de ceux qui représentaient plus ou moins directement l'Aile Ténébreuse : sa cousine Archevêque Anthithée, et le Grand Prêtre Alastair Zelphos. Lançant un regard à la haie d'honneur qu'on lui faisait, elle ne put s'empêcher de penser que trop de pompe tue la pompe, mais bon, puisque c'était nécessaire pour impressionner la foule...

Elle finit par arriver à l'estrade et posa un genou à terre, sentant Esenheim se placer juste devant elle, puis une autre présence, plus imposante, plus écrasante encore. La voix du Grand Prêtre résonna :

Ma fille… tu deviens désormais une dame de l’ombre. Tu serviras la justice et notre véritable seigneur en pourfendant de ta vaillante ardeur les créatures engoncés à servir une déesse parjure. Tu vaincras les plus terribles périls avec ton supérieur ici présent pour aider à établir la paix dans ce monde. Pour tout cela, je te remercie et bénis ta quête. Puisse ton chemin être couronné de victoires et de gloire car celui que tu as déjà parcouru a inscrit que cela allait être ton futur.

Chioné ne put retenir un sourire de fierté se dessiner sur ses lèvres, la tête toujours courbée. Il ne manquait plus que la bénédiction de l'Archevêque Anthithée et celle de son supérieur hiérarchique, et bientôt elle pourrait devenir véritablement une Inquisitrice, prête à tuer ses ennemis.


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Sam 18 Avr - 0:31
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2981-anthithee
ƒ Le Grand Temple de Zelphos était plein. Les sièges avaient été légèrement séparé pour permettre à la haie d’honneur de se mettre en place sans géner le passage de sa cousine, et les badaus peu reluisants avaient été relayées tout au fond de la salle. Et vue le monde, la création de l’Inquisition était assez populaire. Le fait d’ajouter une Féral à sa tête n’était certes pas une mauvaise façon d'asseoir cette puissance. Anthithée n’avait pas voulu dépeindre, elle avait simplement revétue sa tenue de cérémonie, arrangeant dans ses cheveux des épingles à chignon surmontées de perle noire.

ƒ La cérémonie ne serait probablement pas si longue, mais quelle importance ? Il ne fallait pas trop en faire avec les polices secrètes non plus. Elle avait travaillé pour que les inquisiteurs soient vu ainsi. Craint et admiré à la fois. Forgeant cette réputation dans l’esprit du clergé pour qu’il coopère mais aussi pour qu’il fasse passer le message messe après messe. Est-ce que sa prise d’initiative avait plû à Alastaïr ? Aucune idée et à mesure du temps elle se rendait compte qu’elle s’en fichait parfois. L’important c’était que malgré l’impaire chez son cousin, tout cela avait servit les Férals jour après jour…

ƒ Quand on entendit résonner sous la voûte de pierre le premier claquement de talon, Anthithée retint légèrement sous souffle. Instinct de protection ? Elle était après tout resté près d’une semaine au chevet de sa jeune cousine après son sauvetage. Les médecins n’arrivaient alors même pas à avoir de certitude sur son état. Comme elle leur rirait au nez aujourd’hui en voyant Chioné marcher ainsi vers elle. Bande d’idiot qui avait douté de la puissance de caractère d’une Féral. Mais c’était parfait en réalité. Si Chioné avait pu se remettre des mauvais traitement du déchet qui l’avait enlevé, alors Anthithée n’avait pas peur qu’Esenheim fasse passer quelconque poison dans son esprit. Au début, elle avait hésité après l’annonce de Chioné… Une inquiètude qu’elle aurait plus prêtée à sa mère qu’à elle habituellement. Mais aujourd’hui, elle ressentait cette fierté de s’être inquiétée pour rien.

ƒ Faisant fi de la présence du démon de glaces, Anthithée observa sa cousine s’avançait et mettre un genou à terre. Le grand prètre s’avança tandis qu’Esenheim reculait légèrement. & Ma fille… tu deviens désormais une dame de l’ombre. Tu serviras la justice et notre véritable seigneur en pourfendant de ta vaillante ardeur les créatures engoncées à servir une déesse parjure. Tu vaincras les plus terribles périls avec ton supérieur ici présent pour aider à établir la paix dans ce monde. Pour tout cela, je te remercie et bénis ta quête. Puisse ton chemin être couronné de victoires et de gloire car celui que tu as déjà parcouru a inscrit que cela allait être ton futur. & Immobile, Anthithée garda le même visage fier et serein. Les paroles du vieil était comme à l’accoutumée bien choisies, et absolument appropriées au contexte.

ƒ Elle relève les yeux de sa cousine vers son supérieur alors qu’il se retire. Un regard lui fait comprendre que c’est à son tour. Elle n’a trop rien réparé n’étant pas sûre qu’on lui proposerait de prendre la parole. Mais ce n’est plus sa première fois en publique. L’archevêque s’avance de quelques pas, elle embrasse la salle du regard avant de prendre la parole en reposant les yeux sur sa cousine. & En ce jour particulier, je suis fière de bénir ta quête. Soit celle qui dirigera ces vaillants homme vers la victoire contre ceux qui nous menacent en se cachant derrière une déesse cruelle et criminelle. Soit toujours guidée par Zelphos, et par les ordres de tes supérieurs… & dit elle en souriant mettant le dernier mots volontairement aux pluriels. Elle savait qu’Esenheim n’aimerait pas forcément, mais après tout, il la cherchait aussi suffisament souvent.

ƒ Elle échangea un dernier regard avec cette cousine si forte, sur le point de finir de sortir de sa chrysalide, avant de retourner à sa place, aussi calme qu’auparavant.


Code Couleur : teal
Hymne des Féral (Anthithée's version - Osef's singing lullaby)
Hymne des Féral (Anthithée's version dans une langue de Zelphos)




avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : xMia
Double compte : Ouip
Vitesse de réponse : Moyenne


Sam 18 Avr - 16:25
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1564-esenheim-ayael
MUSIQUE D'AMBIANCE

Le démon sourit. Provocation, suspicion, il n'en avait que faire, petit à petit chaque rouage se mettait en place, subtilement, et bientôt il serait trop tard.
Le démon s'avança, et s'exprima d'une voie pleine claire, qui éclata à travers la cathédrale, portée par l’acoustique parfaite.

Nous sommes rassemblés en ce jour, non seulement pour célébrer l'avènement d'une personne, mais pour déclarer au monde la venue d'un idéal. L'idée, que dans un monde régi par la terreur et la force, l'ordre peut régner. L'idée, qu'il importe peu votre fonction, votre naissance, ou votre condition, et que le plus brisé des hommes peut s'élever, et devenir le fer de lance qui protégera sa terre, sa famille, et sa patrie contre ceux qui veulent lui nuire.

Respectant les indications que le maître de la milice leur avait donné, l'armée d'inquisiteur présent dans la cathédrale avança d'un pas. A l'unisson, tous frappèrent le sol de leur arme dans un salut militaire précis et émirent un son d'approbation aux propos de leur Maître.

Aujourd'hui, peut importe qui vous êtes, ou d'où vous venez, tous avez votre place au sein de mon armée, pour peu que vous souhaitiez prendre votre destin en main.
La femme qui s'élève aujourd'hui devant vous, ma disciple, n'était pas plus que le premier d'entre tous. Par deux fois je l'ai trouvée brisée, vaincue, c'est pourtant elle que vous êtes venus saluer aujourd'hui. Car par ma main, et par sa volonté, par deux fois elle a survécu, et évoluée, pour devenir quelque chose qui ne saurait se faire balayer par le mal qui ronge ce monde.


Un nouveau tonnerre d’approbation se fit entendre, cette fois-ci dirigé à l'égart de Chioné.

Le démon vint se placer devant la jeune femme.

Chioné Féral !

Quand celle-ci eut relevée la tête, il poursuivit :

Aujourd'hui, tu ne rejoins pas qu'une armée. Tous, dans cette salle, ont perdu beaucoup, aux mains de la rébellion, aux mains des adorateurs et de leur peste. Aujourd'hui, tous ici attendent beaucoup de toi, et de servir à tes côtés. Tu deviens aujourd'hui le fer de lance de l'empire, tu rejoins une nouvelle famille, une qui a pour vocation de tous nous protéger contre l'ennemi le plus dangereux que nous puissions affronter.

Le démon fit une pause, puis repris :

Acceptes-tu la confiance, et la responsabilité qu'il incombe en rentrant à mon service, et au service de toute vie sur ces terres?



(...)

Le démon tira alors deux lames de derrière ça capes. Deux scimitars parfaitement réalisés, qui brillaient d'une coloration teintée de rouge et de bleu. Le tranchant était si parfaitement réalisé qu'il n'était aucun doute que ces lames pouvaient trancher une tête sans le moindre effort.

Je t'offres donc ces armes, qu'elles soient le symbole de tout ce que je t'ai apporté, et de ta volonté dans les épreuves. Je les ai forgées dans une glace éternelles, lié dans le sang que tu a versé lors de ton entraînement, fus-t-il le tien, ou celui de tes victimes, puisse ces lames te servir et te rappeler la responsabilité qui reposent sur tes épaules.

Maintenant lèves-toi, Chioné Feral, lèves-toi sous un nouveau jour, lève toi la première Haute Inquisitrice de la lignée. Que ton nom résonne à travers les âges, et puis-tu chaque jour mener ces hommes et ces femmes au combat comme ta propre famille.


Il n’y a aucune raison, aucune justice, et aucun but dans la mort, seulement le néant.

Quand la première créature vivante est apparu, j'étais là en train d'attendre.
Quand la dernière étincelle de vie s'éteindra, mon travail sera fini
Je mettrais les chaises sur la table, éteindrais la lumière, et fermerais à clé l'univers alors que je m'en irais.

La mort




avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide/moyenne selon les périodes


Sam 25 Avr - 0:22
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4563-chione-feral
Pendant le discours d'Alastair Zelphos, Chioné resta de glace, ne montrant aucune espèce d'émotion, même si elle était fière d'être parvenue à ce qui lui permettrait de se venger de ces maudits Adorateurs. Elle laissa ensuite la main de sa cousine redresser son menton, et l'écouta avec attention :

En ce jour particulier, je suis fière de bénir ta quête. Soit celle qui dirigera ces vaillants homme vers la victoire contre ceux qui nous menacent en se cachant derrière une déesse cruelle et criminelle. Soit toujours guidée par Zelphos, et par les ordres de tes supérieurs…

Et toc, une petite pique adressée à Esenheim, qui sembla ne pas tellement y prêter attention. Chioné esquissa un sourire, et baissa à nouveau la tête, reprenant son sérieux, lorsque son maître s'avança et déclara d'une voix forte :

Nous sommes rassemblés en ce jour, non seulement pour célébrer l'avènement d'une personne, mais pour déclarer au monde la venue d'un idéal. L'idée, que dans un monde régi par la terreur et la force, l'ordre peut régner. L'idée, qu'il importe peu votre fonction, votre naissance, ou votre condition, et que le plus brisé des hommes peut s'élever, et devenir le fer de lance qui protégera sa terre, sa famille, et sa patrie contre ceux qui veulent lui nuire.

La Reine des Neiges sentit derrière elle l'armée d'inquisiteurs d'avancer d'un pas martial ; bien, de dociles petits soldats qui vénéraient leur maître. Tant qu'il lui laissait une certaine liberté d'action, à elle... Elle ne broncha pas lorsqu'il reprit :

Aujourd'hui, peut importe qui vous êtes, ou d'où vous venez, tous avez votre place au sein de mon armée, pour peu que vous souhaitiez prendre votre destin en main.
La femme qui s'élève aujourd'hui devant vous, ma disciple, n'était pas plus que le premier d'entre tous. Par deux fois je l'ai trouvée brisée, vaincue, c'est pourtant elle que vous êtes venus saluer aujourd'hui. Car par ma main, et par sa volonté, par deux fois elle a survécu, et évoluée, pour devenir quelque chose qui ne saurait se faire balayer par le mal qui ronge ce monde.


Un sourire de reconnaissance teinté de honte se dessina sur le visage de Chioné, qui gardait toujours la tête baissée. Dire qu'elle aurait pu éviter de tomber tête baissée dans le piège tendu par les Adorateurs... Mais il était trop tard pour ressasser le passé. Il était temps pour elle d'aller de l'avant et d'exercer sa juste vengeance sur les Adorateurs.

Esenheim prononça son nom, et la jeune femme releva la tête pour planter son regard dans celui de son maître, avant que celui-ci ne reprenne à nouveau :

Aujourd'hui, tu ne rejoins pas qu'une armée. Tous, dans cette salle, ont perdu beaucoup, aux mains de la rébellion, aux mains des adorateurs et de leur peste. Aujourd'hui, tous ici attendent beaucoup de toi, et de servir à tes côtés. Tu deviens aujourd'hui le fer de lance de l'empire, tu rejoins une nouvelle famille, une qui a pour vocation de tous nous protéger contre l'ennemi le plus dangereux que nous puissions affronter.

Acceptes-tu la confiance, et la responsabilité qu'il incombe en rentrant à mon service, et au service de toute vie sur ces terres?


La Reine des Neiges n'hésita pas ; elle inspira et répondit d'une voix forte et ferme :

J'accepte la confiance et la responsabilité que vous m'incombez, étant à votre service et à celui de toute vie sur ces terres. Je préférerai mourir que d'échouer.

Juste après son petit speech prononcé du fin fond de son cœur, elle vit son maître sortir deux lames de derrière sa cape, deux scimitars teintés de rouge et de bleu, au tranchant fort effilé, et les lui tendre en concluant son discours par :

Je t'offres donc ces armes, qu'elles soient le symbole de tout ce que je t'ai apporté, et de ta volonté dans les épreuves. Je les ai forgées dans une glace éternelles, lié dans le sang que tu a versé lors de ton entraînement, fus-t-il le tien, ou celui de tes victimes, puisse ces lames te servir et te rappeler la responsabilité qui reposent sur tes épaules.

Maintenant lèves-toi, Chioné Feral, lèves-toi sous un nouveau jour, lève toi la première Haute Inquisitrice de la lignée. Que ton nom résonne à travers les âges, et puis-tu chaque jour mener ces hommes et ces femmes au combat comme ta propre famille.


Chioné tendit les mains pour prendre ses deux nouvelles armes, puis les brandit devant la foule qui l'applaudit, et elle laissa son masque de froideur et d'impassibilité se fissurer, laissant place à un sourire, un vrai, un sourire de fierté mêlé à un sentiment d'honneur. Sa mission commençait enfin réellement, et elle se ferait un plaisir de la réussir.


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Lun 18 Mai - 15:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2981-anthithee
ƒ La cérémonie se déroula dans une ambiance militaire et coincé. Malgré son sourire de circonstance, Anthithée nota de ne jamais laisser Esenheim menait un recrutement. pas étonnant qu’il ait eu besoin d’elle, le démon ne savait vraiment pas faire rêver les foules. Outre son aspect… glacial, qui se mariait plutôt bien avec le doux visage de sa cousine, il était difficile de voir le démon en meneur. En tout cas ce n’était pas son charisme qui l’avait amené à pareil position.

ƒ A ses côtés, Chioné faisait figure d’idéal à atteindre. belle, guerrière, puissante. Il n’y faisait aucun doute ce serait la seconde que les prêtres devraient mettre en avant et non le maître. Et le fait que cela se défende de tous les points de vue arrangeait grandement la maîtresse des lieux. Oui le nom des Féral serait finalement associé à l’Inquisition, mais en ce qu’elle avait de meilleur. Pour le reste… de toute manière, le reste était passé sous silence alors pourquoi s’en soucier.

ƒ Anthithée ne bougea pas d’un pouce durant tout les serments d’Esenheim et la nomination de la jeune fille. Comme une superbe statue de marbre aurait ornée la scène. Immobile et hermétique à cette mascarade, seul son esprit se mouvait torturant les évènements pour savoir comment en prendre le meilleur et le tourner à son avantage. Les paroles de son entrevue avec Esenheim quelques mois plus tôt lui revenait. Le démon de Terra et ceux de Zelphos n’avaient absolument pas la même vision des choses. Est-ce que Chioné serait plus influencé par sa famille ou par son nouveau “mentor” ? Elle ne pouvait que suivre son évolution avant d’avoir une certitude à ce sujet.


Code Couleur : teal
Hymne des Féral (Anthithée's version - Osef's singing lullaby)
Hymne des Féral (Anthithée's version dans une langue de Zelphos)




avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : xMia
Double compte : Ouip
Vitesse de réponse : Moyenne



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1