Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Quelque part entre la brume et les vagues.

 
Ven 20 Mar - 17:57
La brume s'était levée sur l'océan environ une demie-heure après que le petit bateau de pêche ait quitté le petit village de pêcheurs où Nathan s'était retrouvé. Peu de temps après avoir quitté la grande ville de Sen'Tsura, le corbeau Désespoir était réapparu auprès du jeune acolyte de Nayris, et lui avait murmuré qu'on l'attendait dans ce village. Il n'avait pas besoin d'en savoir plus, il avait confiance en son vieux maître … Après avoir chevauché du matin au soir sur un animal d'emprunt, il avait fini par rejoindre le village en question à la tombée de la nuit. Il s'était alors installé dans une auberge miteuse qui sentait le poisson et la mauvaise vinasse, et y avait soupé. On lui avait servi une daurade jaune en sauce au beurre, accompagnée de patates douces relevées d'oignons et d'oseille. Bien que le poisson était relativement bon, les patates étaient un peu trop cuites, et leur goût était gâché … Heureusement, le vin blanc sec qui était servi avec n'était pas trop immonde pour son prix, et relevait un peu le niveau du repas. Il y avait dans la salle quelques marins éméchés qui tournaient autour de plusieurs filles de joies, ainsi que des vieux pêcheurs, usés par les ans et les marées. Un feu crépitait doucement dans une cheminée, où brunissaient quelques brochettes de crevettes et de saint-jacques au légumes, et dont le jus coulait dans les flammes qui semblaient s'en nourrir, comme si elle avaient elles aussi le droit à leur part de nourriture. Nathan avait été abordé par une prostituée pas trop moche, et avec des seins plutôt attirants. Ne sachant comment tuer le temps, il accepta de la suivre dans une chambre qui sentait le renfermée, et pas chauffée. Ils passèrent la plus grande partie de la soirée à copuler, avant de s'endormir l'un dans l'autre …

Au petit matin, il eut l'agréable surprise de voir qu'on proposait du pain frais et du lait de chèvre dans l'auberge, et déjeuna copieusement avant de régler sa note. Au moment de partir, il vit l'aubergiste lui adresser un regard noir, puis sermonner violemment la fille avec qui il avait passé la nuit. Visiblement, Nathan avait passé la nuit avec la fille de l'aubergiste … Amusé, ce dernier partit de l'auberge, devant laquelle un homme encapuchonné l'attendait. Sans rien dire, il lui indiqua de le suivre jusqu'aux docks où il l'invita à monter sur un bateau. Interrogeant du regard son corbeau, qui le rassura, il finit par se laisser faire et monter. C'était une coque longue de dix mètres, remplies de tonneaux et de filets, visiblement fait pour la pêche à moyenne profondeur, avec une petite cabine en roseaux. Le bateau était actionné par deux hommes, celui qui l'avait fait monter, et un autre plus jeune, manifestement son fils, au vu de la ressemblance de leurs traits, plutôt agréables à regarder sous l'épaisse couche de crasse qui maculait leurs deux visages …

Ils étaient donc partis deux heures plus tôt, et la brume, si épaisse qu'il pensait pouvoir la couper avec ses faux, ne semblait gêner aucunement les deux pêcheurs. Nathan, n'avait pas bougé de la proue depuis le départ, et semblait scruter quelque chose, sans pour autant parvenir à savoir quoi. C'est alors qu'il entendit du bruit dans la cabine, comme s'il y avait quelqu'un d'autre à bord. Les doigts de Nathan caressèrent alors machinalement les deux faux qui pendaient de chaque côté de sa ceinture, d'une façon presque érotique ...

Invité

avatar




Ven 20 Mar - 20:19
Voir le profil de l'utilisateur
L'avantage quand on n'est qu'un petit soldat dans une immense armée, c'est que quand on est renvoyée, ou que l'on déserte, les gens ont du mal à remettre la main sur vous, vous n'êtes qu'un visage parmi tant d'autre, un numéro, un nom. Vous n'êtes qu'une identité vague. Et les temps aidant , on vous oublie petit à petit. Et surtout quand on recherche une personne à laquelle vous ne ressemblez plus du tout. Du moins, certaines chose. Ils cherchaient sans doute un soldat, avec un équipement un peu particulier pour un fantassin. Équipement que j'avais toujours mais que je n'utilisais presque jamais. J'avais mon don le plus précieux entre les bras. Et c'était tout ce qui comptait.

Je serrais doucement ma fille contre ma poitrine et je jetais un œil autour de moi. L'odeur marine m’entourait et je me sentais bien. J'étais prête à prendre la mer, et ma petite Artemis semblait s’émerveiller de tout ce qui passait sous ses yeux vert. Elle semblait captivée par le monde qui s'ouvrait sous ses yeux. Je ne me rappelais pas de comment j'étais quand j'avais son âge... Mais sûrement pas comme elle. Je lui apprendrais sans doute à se battre, mais... J'avais le temps. Je la posais à terre et m'asseyait au bord du chemin, la laissant gambader un court instant, sous mon étroite surveillance. Nous prendrions la mer demain, pour rejoindre la ville d'Abissaï, j'avais toujours eue envie de découvrir le monde marin, et c'était une des plus belles occasion que j'avais eue jusque là.

Je finissais par rattraper ma fille alors qu'elle s'approchait du rivage et je l'enjoignait à se tenir tranquille le temps que maman lui cuisine quelque chose à manger. J'allais l'assister à faire ses besoin, la lavait rapidement et lui offrait à manger, avant de faire un délicat nid pour elle sur mon sac à dos. Je ne devrais avoir rien à craindre ici. Mais je gardais quand même l'oreille attentive. On n'était sur de rien.

Je me réveillais le lendemain matin, à grand renfort de toux, et éclatais de rire en voilant la tentative de cuisine de ma fille. Il faudrait que je lui apprenne quelles racines et quels supplément sont ajustable. Mais j'étais déjà conquise par ce petit brin de malice et d'audace qui poussait ma fille à faire de nouvelles découverte chaque jour. Je passais quelque temps en tête à tête avec elle avant de rejoindre l’Embarcation à destination.

Une fois dedans j'allais prendre possession de l'unique cabine, m'y asseyant pour m'amuser avec ma fille. On s'amusait à un jeu qui me permettait de l’entraînée à travailler ses réflexes, des osselets. Elle aimait ça, donc je jouais beaucoup avec elle. Puis d'un coup elle s'éclipsa rapidement de la pièce, bondissante en direction de la porte, l'ouvrant et sortant comme un boulet de canon. Je lui engagé directement le pas, sautant sur mes pieds et sortant sur le pont, elle était sur le sol, surplombée par une personne dans laquelle elle avait dût entrée de toute ses forces. Je m’avançais prudemment, repérant rapidement les lames de la personne en face de moi. Ma fille pouvait être une faiblesse pour quiconque me cherchait et je n'avais pas d'arme à portée de main pour pouvoir répliquer avantageusement contre une personne armée.

Bonjour monsieur, veuillez excusez ma fille, elle à encore la fougue de la jeunesse.

Je m'avançais alors vers ma fille, tranquillement, les mains le long du corps, ne montrant aucune attitude agressive envers mon correspondant.




avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aucun
Vitesse de réponse : Fluctuante


Dim 22 Mar - 19:46
Nathan ne faisait plus attention à ce qu'il se passait dans le bateau. En vérité, il scrutait l'horizon à la recherche de quelque chose, bien qu'il ne savait pas quoi. Désespoir, perché sur son épaule s'était tu depuis qu'ils étaient monté en compagnie des pêcheurs. Le bruit recommença, et avant même qu'il ne puisse se retourner, quelque chose vint heurter l'arrière de sa jambe violemment, dans un grand BONG. Surpris, Nathan se retourna, la main gauche posée sur le manche de Morsure, prêt à dégainer. Il baissa les yeux, et vit une mignonne petite fille assise sur le plancher en bois du bateau, se frottant la tête après le choc en gémissant. Attendri, Nathan se radoucit et abaissa lentement sa main gantée de la poignée de son arme jusqu'à la petite fille pour l'aider à se relever. C'est alors qu'il entendit une voix féminine qui l'interpeller.

En relevant les yeux, il s'aperçut qu'il s'agissait d'une humanoïde, quelque chose comme un démon, si il se référait aux cornes qui ornaient sa chevelure. Elle était relativement agréable à regarder, et ne paraissait pas franchement dangereuse. Nathan n'étais pas franchement le type le plus méfiant du monde, et préféra se détendre. Quelque chose le troublait dans le visage de la jeune mère, mais il ne parvenait pas à comprendre quoi …

- Aucun soucis madame, j'espère juste qu'elle ne s'est pas faite mal.

Il passa sa main dans les cheveux de la gamine, qui s'était relevée et le regardait avec des grands yeux ronds. Elle avait une de ces bouilles à faire fondre un glacier … Elle était évidemment la fille de sa mère, mais il n'arrivait pas à déceler quoi que ce soit qui indiquait l'origine du père de la petite. Abandonnant l'idée de comprendre quoi que ce soit, Nathan finit par se retourner en direction de l'océan. La brume commençait à se lever, et on y voyait un peu mieux. Un soleil timide perçait légèrement au dessus de leur tête, et illumina les yeux du jeune guerrier. Il respira un grand coup l'air marin, inondant ses poumons de l'odeur salée que chariait les embruns, puis s'avachit sur la barrière en bois du bateau, en regardant l'eau vibrer au gré des vagues et des remous créés par le bateau.

- Dites, sans indiscrétion, vous sauriez pas ce que je peux bien faire ici ? Parce que moi, j'en ai franchement aucune idée ...

Invité

avatar





Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1