Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Retour en terrain connu [PV Nephtys - Uxiane]

 
Mar 17 Mar - 20:41
Voir le profil de l'utilisateur
Maintenant que son clan commençait à prospérer avec les différents accords qu'elle avait passer il était temps pour notre centauresse de s'intéresser sur l'activité de leur ancien territoire. Si beaucoup avant abandonné la lutte, l’orgueil des centaures la poussait à savoir ce qu'il advenait de leur forêt. Après tout si elle devait un jour reconquérir par la force leur précédent lieu de vie, il fallait qu'elle se tienne informé de ce qu'il se passait là-bas. Aussi pour cette raison, il était temps pour elle de laisser son clan un peu seul pour voir de ses propre yeux, l'étendu de la tâche qui est la sienne. Cela fait déjà plusieurs jours qu'elle faisait route vers les terres qu'elle avait toujours connu. Pour éviter tout problème, elle avait laisser le peu d'homme valide à leur campement pour assurer la protection du clan, et puis seul, elle portait moins l'attention. La rousse était assez pressé d'arriver et de constater ce qu'il restait de leur hameau de paix.

Son voyage était long pour elle. Il faut dire qu'Uxiane était assez pressée d'arriver. Elle se doutait bien qu'avec cette période de paix, la forêt aurait repoussé mais les traces de ce que les démons avaient fait, seraient encore visible. Ce mélange d'appréhension et d’excitation la rendait moins sur ses gardes. Plus la centaure approchait de son "chez elle", plus elle était distraite si bien que lorsqu'elle sortait de ses pensées, Uxi se rendant compte qu'elle avait soit faim, soit envie de se reposer soit le deux. C'était le cas à ce moment, la fatigue l'avait sorti de ses pensées. Comme tout centaure qui se respecte, la nature est sa maison, aussi elle s'installa confortablement dans l'herbe, baillant à s'en décrocher la mâchoire. Sans attendre, elle piqua un petit somme, sa queue fouettant l'air pour la protéger des insectes.






avatar


Centaure

Partie IRL
Crédit avatar : Deviantart : Rustikuz
Double compte : //
Vitesse de réponse : rapide


Mer 18 Mar - 18:49
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5839-nephtys#136146
Quelques parts dans les plaines, au début du mois d’Astarr 114, ça faisait un mois qu’elle vagabondait. Elle voulait retourner chez elle. Elle repensait à ses amis. Elle leurs manquait. Elle voulait les retrouver surtout Elisa. Elle pensa fort à sa poupée adorée. La seule qu’elle ne voulait pas revoir c’était la mini poupée Nayris. Elle devait être toujours le fauteuil du salon, pourrissante.
Nephtys n’aimait pas y penser. Tiana l’avait lâchement traité comme une merde à ses yeux qu’elle ne l’aimait plus. Elle avait changé son avis sur elle. Elle ne supportait pas son comportement. Et voire que finalement, elle préfère user les grands moyens et envoyer des soldats à sa recherche, l’avait encore plus déçue. Si elle l’avait laissé s’égarer dans le jardin tranquillement, elle serait revenue.
Cependant non. Elle pensait sérieusement que Tiana, la prenait pour une pauvre gamine qui ne sait pas se débrouiller. Et Nephtys n’aimait pas ça et pensait que Nayris était comme elle. Une horrible femme qui punit pour rien et allant dans l’extrême. Et Sigmond était d’accord avec Nephtys comme toujours.

Nephtys, au fils du mois, à force de s’égarer, elle avait décidé de ne plus en croire en Nayris et que c’était mieux de ne plus faire partie de cette secte horrible. On ne peut donc pas être maladroit dans cette secte sinon les pommes de terre vous attendent dans la cuisine… Elle boudait Tiana et ne voulait plus jamais la revoir.
Elle décida donc de dire définitivement non aux ADNs et à Nayris. Elle en était convaincue.

Ca faisait un mois, qu’elle voyageait. Elle s’était perdue à force de vouloir aider les gens ou de suivre un écureuil. Elle avait pourtant le sens de l’orientation. Elle connaissait la nature et savait comment l’interpréter. Après tout, elle avait vécue assez longtemps dans la nature pour la connaitre.
Elle était sale. Sa robe était même trouée à certain endroit et puis ses cheveux étaient un peu décoiffés et aussi sale. Seules les plumes qui pendaient étaient restées propres. Elle marcha avec la fin au ventre alors que Sigmond dormait dans ses bras. Elle avait réussi à récupérer des chaussures simplement en aidant une dame à refaire sa robe. Elle la remercia avec un câlin.
Quand elle trouve une rivière ou un cours d’eau, elle profitait aussi pour se laver. Elle n’aimait pas se sentir trop sale. Elle voulait simplement rentrer chez elle.

Nephtys laissa finalement Sigmond marcher tout seul comme un grand. Il avait envie de bouger et qui sait de voler. Il avait simplement envie de se dégourdir les pattes comme si il avait été trop assis. Il se mit à dandiner ses petites fesses et se précipita voulant presque courir. Cela amusait Nephtys qui lui demanda doucement de faire attention.
Son ventre la titilla, elle avait faim. Elle se demandait si elle pouvait encore trouver des fruits à cette période de l’année. Elle espérait en tout cas de trouver un arbre avec de beaux fruits.
Nephtys se perdit finalement dans ses pensées et ne vit pas Sigmond courir sans regarder et se prendre la croupe d’un cheval.
Il couina si fort qu’il aurait pu réveiller tout le monde tellement il a eu peur. Nephtys accouru vers lui et se mit à genoux, le prenant dans ses bras.

- Tout va bien, je suis là. Dit – elle ne lui faisant un bisou sur le crâne.


avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Raya/Freya
Vitesse de réponse : Normal


Mer 18 Mar - 22:00
Voir le profil de l'utilisateur
Uxiane était bien allongée sur le sol. En même temps que demander de plus pour un centaure ? Il y avait une petite brise qui lui caressait le visage et courrait sur ses poils, alors que l'herbe était bien douillette et légèrement humide. Elle était un peu recroquevillée sur elle même pour garder sa chaleur mais cela ne gênait en rien pour écouter la douce mélodie de la nature. Elle aurait pu dormir des heures de cette façon, bien qu'elle ne voulait que faire une petite pause. Il fallait dire qu'elle avait bien marché depuis le levé du jour. Les yeux clos, à s’imaginer retrouver son univers, elle se laissa enfin aller. Et puis elle finit par sombrer totalement, laissant son esprit vagabonder.
La jeune femme rêva qu'elle se retrouvait dans une mine de nain, même si elle n'en avait jamais vu en vrai. Il faisait sombre, et il y avait comme des tiges de métal sur le sol. Alors que , dans son inconscient, elle parcourait ses longues barres d'acier, s'enfonçant dans les ténèbres, quelque chose percuta son popotin. Le choc en lui même était assez indolore, comme une botte de coton qu'on lui aurait lancé dessus. C'était le bruit désagréable qui la gênait. Un ... cri strident, mais de quoi exactement...

C'était donc ce bruit horrible qui la réveilla presque en sursaut. Le temps de comprendre ce qu'il se passait ou plutôt de rassembler ses esprits, la centauresse constata au son de foulures rapprochées, que quelqu'un se précipitait dans sa direction. Sans doute pour l'origine des cris, d'ailleurs ses gargarismes étaient vraiment étranges.
Sans attendre Uxiane redressa son buste pour voir ce qu'il se passait au niveau de sa croupe. Elle ne comprenait pas bien ce qu'il se passait. Une bipède réconfortait qu'elle que chose qu'elle ne connaissait pas. Elle était plutôt jolie, et d'aspect, semblait avoir a peu de chose près l'age de notre centauresse. Pourtant la réaction de cette dernière la laissait perplexe. Lui avait elle lancé quelques choses avant de regretter pour hurler ainsi ? Pourtant elle s'excusait à ... ce gros morceau de coton ?
Comme elle ne semblait pas s'excuser et qu'Uxiane espérait des excuse si elle lui avait bien envoyer cette chose dessus. Ce n'était pas parce qu'elle avait eu mal, puisqu'elle n'avait rien ressenti, mais plutôt pour le principe. On agit mal alors on s'excuse. Elle se leva pour l'observer au lieu de se tortiller à essayer de regarder derrière ses fesses, puis se racla un peu la gorge.

" Excusez moi mais .... m'auriez vous lancé ce .... sac de coton ?"

Ses voilages couvraient que son buste, laissant ses longues jambes grises à l'exposition des regards. En même temps les centaures n'avaient pas honte de leur partie équidé, ils en étaient même fier. Uxiane continuait d'observer cet ... humain... nymphe... bipède lui va bien mieux. Tous les bipède se ressemble trop selon elle. Il y avait peu de signe distinctifs entre chaque race. Mais passons.
Cette jeune femme l'intriguait. Que lui voulait-elle ? Pourquoi serrer ce sac de ouate ? Mais surtout pourquoi elle avait l'air en piteuse état ?

" Vous me vouliez quelques choses ? "






avatar


Centaure

Partie IRL
Crédit avatar : Deviantart : Rustikuz
Double compte : //
Vitesse de réponse : rapide


Jeu 19 Mar - 18:05
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5839-nephtys#136146
Elle crut rêver. Elle crut qu’elle n’avait pas bien compris. Le cheval s’était levé et avait parlé. Elle leva sa tête serrant son petit pingouin dans les bras, ouvrant doucement la bouche surprise de ce qu’elle voyait. Le cheval avait des seins, puis des bras, puis un visage humain, puis elle parlait ! Nephtys se figea en la regardant. Sigmond tremblait de peur. La dame lui faisait peur. Nephtys le câlinait comme si c’était un enfant.
Elle se rappela de comme la dame aux sabots avait appelé son ami. Elle le prit comme une insulte, comme une affreuse insulte envers Sigmond. Elle ne supportait pas cela. C’était comme si elle insultait la dame en disant qu’elle était un monstre avec des sabots plein de crottin.
Faut savoir que pour Nephtys, ce n’était pas aller dans l’extrême mais simplement sa façon de voir les choses. Elle ne l’insulterais pas. Cependant elle était profondément vexée et surement qu’une petite colère grimpait en elle.
Elle avait bien trop faim pour s’emporter mais elle avait les yeux mouillés. Elle se releva maladroitement en ne s’aidant pas de ses mains.

Notre ange déchu recula d’un pas voire deux pas comme si elle voulait fuir cette femme … Pouvait – elle la nommer ainsi ? Elle n’en avait jamais vu alors qu’elle ne savait pas comment la nommer. Elle souffla et décidé de ne pas s’en préoccuper.

- Je ne te permets pas d’insulter mon ami ! Tu es monstrueuse de l’avoir ainsi nommer ! Je ne t’ai rien fait et lui non plus ! Il n’a pas fait attention ou il est marchait. Ca ne t’arrivait jamais avec tes gros sabots ?



Elle fronçait les sourcils, d’un air boudeur.

- Tu devrais t’excuser ! Tu lui as fait mal à son petit cœur !

Elle serra fort son ami qui couinait d’un air triste. Il n’aimait pas qu’on le traite de la sorte. Il se sentait vivant. Et être avec Nephtys l’a convaincu d’être ce qu’il est un. C’est-à-dire un pingouin comme tous les autres, rêvant d’aventure et de poissons. Il pourrait voler mais ne voulant pas blesser sa grande sœur qui ne peut pas, il s’était promis de ne pas voler jusqu’à que Nephtys puisse voler.
Le rêve de Nephtys, le simple rêve de pouvoir s’envoler à travers les nuages, un jour, laissait apparaitre un sourire sur son visage. Cependant à ce moment précis, elle n’était pas joyeuse. Elle voulait que la dame aux sabots s’excuse.
On ne critiquait pas son Sigmond qui est si parfait à ses yeux, surtout depuis qu’elle l’a lavé dans la rivière. Son ventre se mit à gargouiller. Elle en fut légèrement gênée. Cependant tout ce qui comptait pour elle s’était son pingouin. Elle voulait absolument que la centauresse retire ce qu’elle a dit.

- Il est vivant comme toi et pourtant tu le traites comme un objet… Tu aimes qu’on te traite comme un objet ?

Elle était vraiment vexée comme l’était le pingouin qui finit par tirer la langue à la femme cheval. Le vent s’était levé comme si il voulait tout souffler sur son passage pour finalement se rendormir entre les nuages. Il décoiffa même Nephtys qui remit aussitôt ses cheveux en arrière, comme rien n’avait eu lieu. Elle ne lâchait pas du regarder la femme au corps de cheval.
Et elle ne comprenait pas comme une créature telle qu’elle, pouvait exister. Elle pensa même un instant qu’elle était une créature des Adns puis ensuite, elle disait qu’il y avait qu’Yehadiel pour commettre un tel mélange. N’était – il pas le dieu de la vie, après tout ? Elle soupira attendant avec nervosité qu’elle parle, qu’elle réponde par une excuse.
Elle ne se rendait même pas compte qu’elle allait un peu loin mais quand elle est vexée, peu de chose l’arrête.


avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Raya/Freya
Vitesse de réponse : Normal


Ven 27 Mar - 19:36
Voir le profil de l'utilisateur
Uxiane devait être impressionnante pour la jeune femme face à elle. La centaure pouvait la voir rester perplexe un moment. Sachant que les centaures avaient des rapports "amicaux" avec les humains, les elfes et les nymphes, elle supposa qu'elle n'était donc qu'aucun de ces races. A en juger par les tremblement du ... truc, elle devait peut être même être un poils trop sévère peut être. Pourtant elle avait, selon elle, été correcte, peut être un visage un peu impassible mais en même temps elle ne les connaissait pas.
Pourtant bien vite la jeune femme changea d'attitude ce qui déstabilisa un peu la rouquine. Elle voulait faire quelques chose pour eux mais en même temps elle ne comprenait pas non plus ce qu'il lui arrivait. Elle avait l'air de souffrir, ses yeux étaient humides... le femme devant elle semblait sur le point de craquer et de s'effondrer sans qu'Uxiane ne comprenne quoi que se soit. Au finale elle finit pas lui dire ce qu'elle avait sur le coeur.

Ainsi donc, elle pensait qu'elle les avait insulté ? Pourtant elle n'avait que dit la vérité. Elle ne savait pas quelles créatures étaient devant elle donc la centauresse avait simplement décrit comme elle le pouvait ce qu'elle avait vu et senti. En plus la furie devant elle n'y allait pas de main morte. Alors qu'Uxiane allait lui répondre, le bruit d'un estomac mal traité se fit entendre. Est-ce donc pour ça qu'ils étaient venu à elle ?

Ce que la jeune femme lui déclara par la suite la laissa abasourdie. Alors cette chose était bien vivante ? Elle pouvait le voir, il était animé, mais de la à penser qu'il était vivant... Il avait le corps aussi moue qu'une paillasse alors ça l'étonna grandement. La rousse se mit à se dandiner un peu de nervosité. Ne pas savoir ce qu'elle avait en face d'elle n'était pas rassurant.

"Je... Je suis désolée... je ne savais pas ce que c'était..."

Elle ne savait pas comment faire pour arranger les choses. Après tout, c'était parti d'un malentendu et d'une mauvaise connaissance des différents peuples et créatures qui vivent hors des domaines de la Terre. En même temps il était difficile de connaitre les autre peuple sans voyager. L'école n'existait pas vraiment pour les centaures et puis les bipèdes ne les intéressaient pas vraiment non plus.
Elle réfléchissait à comment s'excuser correctement et en même temps son orgueil lui disant de n'en rien faire. Surtout que la jeune femme fasse a elle était prête à s'enfuir au moindre mouvement d'Uxiane. Au finale Uxiane inspira profondément pour reprendre ses esprits et comme sa forme actuelle semblait impressionner, elle se concentra pour prendre son autre forme.
Quand on est pas habituer à ça, cela pouvait choquer, entendre les os craquer, voir le pelage disparaitre en parti... La rousse ramena les voilages qu'elle avait en trop autour de ses hanches pour cacher sa pudeur, sans pour autant entraver sa queue. Quand forme humaine fut prête, elle s'inclina simplement.

"Veuillez accepter mes excuses, je n'aurais du tirer des conclusions hâtives. Que puis-je faire pour dissiper ce malentendu ?"

Elle se releva puis les fixa de nouveau pour voir leur réaction. Tout ce qu'elle espérait c'est qu'ils ne partent pas en courant et en criant au monstre.
En continuant de chercher ce qu'elle pouvait faire pour leur montrer la sincérité de ce malentendu la centauresse se rappela que l'estomac de ces interlocuteurs avaient eu leur estomacs qui criaient famine. Aussi l'idée de leur donner un repas germa dans son esprit comme réparation pour le quiproquo.

" Si vous le souhaitez, je peux vous donner des provisions "






avatar


Centaure

Partie IRL
Crédit avatar : Deviantart : Rustikuz
Double compte : //
Vitesse de réponse : rapide


Sam 28 Mar - 17:25
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5839-nephtys#136146
Cette femme impressionnait Nephtys qui finit par reculer d’un pas. Elle n’avait jamais vu une créature de la sorte. Elle se demandait même comment une créature pouvait exister. Et si la nature en était simplement responsable. Elle serra toujours son Sigmond dans ses bras, elle ne voulait pas le lâcher.
Elle avait finalement peur que la femme cheval ne marche dessus. Elle restait prudente. Alfred le lapin n’était jamais loin, Nephtys le voyait toujours et c’était bien la seule. Il était debout sur deux pattes arrière fixant la scène d’un air intrigué. Il ne se souvenait pas d’en avoir vu une fois dans sa vie de lapin. Il aurait aimé la toucher comme Nephtys qui ne préféra pas demander. Elle restait plutôt en retrait, câlinant son ami.
La femme cheval comme Nephtys aimait l’appeler s’excusa. C’était bien suffisant pour elle. Elle ne voulait que des excuses, trop absorbée par sa faim naissante et son envie de prendre un bain. Sigmond couina en la regardant se demandant sûrement à quoi elle pouvait penser.

C’est là qu’il se passa quelque chose de… Bizarre. Nephtys écarquilla les yeux, choquée, surprise tout en figeant. Elle tremblait de peur ne comprenant pas ce qu’il se passait. Elle entendait des os se craquaient. La peau me mouvait sous ses yeux comme si elle voyait un serpent s’ondulait ou encore des vagues s’échappaient. Elle ne se sentit pas du tout rassurer, surtout quand elle vit qu’une paire de patte disparut comme avaler tout cru par le corps de la dame.

Elle hurla de terreur en étant témoin de ça. Elle recula toujours plus loin, respirant fort comme prise de panique. Notre ange déchu ne savait pas quoi faire ni comment agir. Alfred le lapin lui criait qu’elle devait courir. Cependant Nephtys était figée. Sigmond était recroquevillé dans ses bras, lui aussi paralysé. Son cri avait état court et pourtant si fort.
La chose devant elle, elle ne savait plus comment la nommer, fit une révérence et s’excusa à nouveau. Elle n’avait pas écouté, trop choquée par la vision dont elle a été témoin.

Elle tremblait toujours, la fixant sans dégout mais avec peur comme si elle croyait que la chose allait la manger comme c’est deux autres pattes. Elle aurait aimé fuir, courir comme Alfred le lapin lui avait conseillé. Cependant elle était paralysée n’arrivant pas à se remettre du choc de cette vision. Sigmond la regarda tout tristounet de la voir dans cette état. De sa petite aile, il tira une mèche de cheveux de Nephtys pour la sortir de cet état second. Il était inquiet couinant.

Nephtys finit par secouer la tête comme si l’intervention de Sigmond avait été utile. Elle respirait fort pour se calmer, oubliant sa faim. Elle ferma les yeux quelques secondes pour reprendre le contrôle de son corps. C’était dur pour elle de voir cela, elle en avait vraiment eu peur.

- Tu vas aussi me manger comme tu as mangé tes pattes ?



Un esprit d’enfant dans un corps de femme. Nepthys n’avait pas écouté les deux phrases qui suivaient la transformation. Et elle n’avait pas compris comment cela était possible.

- Je ne veux pas que tu me manges ….


Sigmond jeta un regard vers la géante à Sabot puis vers Nephtys. Il couina puis ouvrir grand ses ailes et fit un câlin à Nephtys. Géante à sabot était le nouveau surnom que Nephtys lui trouva.
Il ne fallait pas en vouloir à notre ange déchu, elle avait vraiment cru que la femme à sabot avait dévoré ses autres pattes. C’était son innocence et sa naïveté avec un brin d’imagination sur des choses qu’elle ne comprenait pas.



avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Raya/Freya
Vitesse de réponse : Normal


Dim 12 Avr - 20:08
Voir le profil de l'utilisateur
Comme Uxiane l'avait pensé, la jeune femme face à elle était terrifier par la transformation subite de la centauresse. De mémoire, Uxiane savait que très très peu de bipède avaient pu voir cette métamorphose et que les rares les avoir vu, avaient été un peu choqué. Mais plus par le fait que les centaures pouvaient avoir une autre forme que celle connu, que par la transformation elle-même. Mais comme la jeune femme ne s'attendait pas à cela, voir la peau apparaitre sur les cuisse de la rousse et perdre son imposant postérieur de cheval.

Toutefois notre dirigeante ne s'attendait pas non plus a tel état de choc de la part de la jeune fille. Elle c'était mise à hurler et son ... compagnon semblait tout autant perturbé par la nouvelle forme que revêtait la centaure. Uxiane se senti un peu mal pour eux deux. Ce n'était pas chose courante pour un centaure de rencontrer des bipèdes mais encore moins s'expliquer avec eux. C'était quelques chose de tout nouveau pour elle donc elle ne savait pas trop comment agir avec elle. Déjà que le malentendu avait compliqué les choses...

Elle semblait tellement apeuré qu'elle était complètement pétrifier. Uxiane se demanda s'il n'était pas préférable qu'elle parte discrètement pendant son état de choc pour faire comme si tout ceci n'était qu'un rêve. Elle allait s'apprêter à le faire quand la jeune femme revint à elle. Sur le moment, la rousse se senti un peu bête, à moitié en train de reculer pour partir mais elle prit rapidement sur elle. Malgré cela, la rousse ne s'attendait pas non plus à la réaction de son interlocutrice. Que voulait elle dire par "manger ses pattes" ? Que pouvait elle faire pour la rassurer et la calmer ? Elle en avait strictement aucune idée.

" Je ne comprends pas... Je n'ai rien mangé .... "

La pauvre était si désorientée qu'elle imaginait qu'Uxiane avait manger une parti de son corps. Pour eux qui mangeait de la viande qu'en de très rare occasion, imaginer de l'anthropophagisme... Pour penser de telle chose la centauresse se dit à elle même que la pauvre enfant avait sans doute prit une petite insolation. Uxiane fouilla dans sa besace pour récupérer la gourde qu'elle avait et la lui tendit.

" Je ne sais pas ce que vous vous imaginez mais je ne suis pas cannibale. Mes jambes sont toujours là vous voyez bien, j'ai juste changé de forme pour vous paraitre moins impressionnante.... Tenez, buvez ça ! Cela va vous faire du bien. "

Etant soigneuse, elle connaissait bien les soins a prodiguer pour les insolations. Mais le plus important c'était l'hydratation. Pour l'instant le plus important pour la rouquine, était de rassurer la jeune femme. Elle n'avait rien a voir avec les ogres ou les trolls et ça se voyait non ? Voyant qu'elle semblait hésiter a prendre l'eau, elle se rapprocha et laissa la gourde au sol pour qu'elle puisse la prendre, puis recula en signe de bienveillance. C'était un peu bizarre de faire comme ça, comme si elle essayait d'apprivoiser une créature craintive. Du coup elle resta en retrait, dans l'attente d'un quelconque geste comme quoi la peur était retombé.

" Je suppose que vous n'avez jamais vu un centaure prendre sa forme bipède du coup .... Ca vous a vraiment effrayé que je passe sur deux jambes ? "






avatar


Centaure

Partie IRL
Crédit avatar : Deviantart : Rustikuz
Double compte : //
Vitesse de réponse : rapide


Lun 13 Avr - 14:14
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5839-nephtys#136146
Alfred le lapin fixait la scène d’un air intriguée. Il savait qu’elle avait simplement changé de forme et trouvait cela même intéressant. Il n’avait jamais vu de centaure dans sa vie mais en avait déjà entendu parler. Cependant ne savait pas vraiment si c’était une créature dangereuse ou pas. Il jeta un regard à Nephtys qui paraissait tellement paniquer. Devait – il agir ? Reprendre le contrôle de la situation ? Il réfléchissait.
Nephtys quant à elle, elle ne bougeait pas fixant cette femme à moitié cheval avec des yeux remplit de peur. Elle ne savait pas quoi faire. Devait – elle fuir et la laisser ainsi ? Elle tremblotait serrant si fort Sigmond que le petit pingouin se sentait tellement à l’étroit qu’il couinait si fort. Nephtys sortit un instant de sa torpeur et desserra son étreinte pour ne pas lui faire de mal. Elle avait écouté qu’une oreille ce que cette étrange créature avait dit. Elle ne fixait que ses jambes. Ou sont passé les autres ? Elle ne comprenait pas et cela l’a perturbé encore plus. Elle voulait comprendre. Elle finit par jeter un regard vers Alfred le lapin qui restait étrangement silencieux.

Elle avait envie de l’interpelé mais la dernière que quelqu’un d’autre la vue faire, elle est passée pour une folle. Elle ne voulait pas que cela se reproduise. Pour elle, Alfred le lapin était vivant, vrai et il existait comme elle existait. Il est né dans le bois, sculptée par notre ange déchu dans un moment de solitude. Même Sigmond le voyait. Nephtys pensait fortement que le monde était aveugle. Et sûrement la drôle de femme aussi était aveugle.
Elle prit une grande inspiration pour sortir de son état de peur et demanda ne sachant pas ce que c’est :

- Can…Cannibale quoi ?



Alfred le lapin a failli lui dire ce que c’était mais il préféra laisser cette femme le faire à sa place. Nephtys se demanda si c’était mal comme attitude, c’était dangereux. Elle ne comprenait pas ce mot et ce qu’il peut cacher. Elle devait donc lui expliquer pour qu’elle comprenne ce que cette madame cheval veut dire. Nephtys eut beaucoup de mal à demander. Elle avait toujours et n’était pas du tout rassurer par ce qu’elle pouvait entendre. Elle regarda un bref instant la gourde qui lui fut présenté. Elle ne bougea pas et secoua vivement la tête pour lui dire non, j’en veux pas.
Et même si ce n’était que de l’eau, elle n’en voulait pas. Elle n’avait pas soif et sa faim se tut dans la terreur de cette vision. Elle souffla pour calmer ses nerfs sous tension. On lui avait posé une question, elle voulait y répondre. Elle avait du mal à le faire comme paralyser encore une fois par ce souvenir monstrueux. Elle souffla encore une fois, puis une autre fois et prit une grande inspiration comme pour se remplir les poumons.

- Non jamais… Finit – elle par prononcer. C’est quoi un centaure ?


Alfred le lapin explosa de rire en entendant la question. Il a failli dire ce que c’est et qu’elle en avait juste une devant mais ne put pas tellement il rigola. Nephtys l’entendit et fit une mine boudeuse en le regardant. Son regard se figea à nouveau sur la femme cheval. Elle souffla à nouveau. Elle avait peur. Elle lui faisait simplement peur. Son corps trembla toujours. Sigmond caressa le bras de son ami avec sa petite aile pour la réconforter. Il s’inquiétait tellement pour elle. Le petit pingouin ne l’avait jamais vu comme ou très peu souvent pour s’en souvenir. Il la regardait inquiété par cet état.

Nephtys ne le regardait pas. Ses yeux scrutaient toujours vers cette inconnue. Elle ne savait pas quoi faire et quoi dire. Elle resta muette un long moment en reculant d’un pas. Et quelques minutes après, elle souffla pour calmer encore un peu ses nerfs et sortit d’une traite :

- T’es terrifiante ….

A ces mots, elle se crispa un peu comme si elle avait peur de recevoir une punition.


avatar



Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Raya/Freya
Vitesse de réponse : Normal



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1