Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Une nouvelle amie

 
Lun 2 Mar - 20:25
Un vent frais fit frissonner Khrom lorsque la fenêtre en bois de marronnier s'ouvrit avec fracas, renversant au passage un vieux vase bleu qui se brisa et déversa ses fleurs fanées sur sur le sol. Un pétale sec vint virevolter jusque sur les couvertures de laine où était assoupi l'orc, qui le repoussa en un mouvement nonchalant. Son sommeil se jouait de lui depuis plusieurs heures déjà, le gratifiant de sa présence quelques dizaines de minutes pour mieux le repousser. Il avait chaud, puis froid, puis encore chaud. Ses draps étaient trempés de sueur, et le traversin était au sol, éventré, répandent ses plumes partout. Ces dernières s'envolèrent lorsque le courant d'air pénétra dans la pièce. Au bout de quelques minutes, Khrom finit tout de même par se rendormir, et à ronfler bruyamment.

Au plus profond de son sommeil, l'orc fit une rencontre bouleversante. C'était l'ancêtre qui lui avait appris à écouter les éléments, le vieux chaman dont la mort l'avait violemment attristé. Sans son vieux mentor, il s'était senti perdu, et avait décidé de quitter son clan. Or il était là, dans les limbes de son esprit, sous une forme éthérée, correspondant parfaitement à son élément naturel lors de son vivant : l'air.

- Jeune Khrom … Tu as bien grandi, te voilà un adulte fait. Je n'ai cessé de suivre tes progrès, de loin. Je sens au fond de toi que tu recherche la considération des flammes, et que leur silence te marque. Sache que tu ne trouveras pas tes réponses ici, mais au pays du Feu, loin au Nord-Est de la ville. Mais tes efforts vont tout de même être récompensés. Tu cherches dans les tréfonds de la terre, là où seul le magma survit, mais tu ne t'y prends pas correctement. Tu dois chercher dans ton propre cœur, mon enfant …

Soudain, le mage se réveilla en sursaut, tandis qu'un effroyable coup de tonnerre éclatait. Une pluie diluvienne entrait dans la chambre de l'orc par la fenêtre ouverte, et il se hâta de se lever pour la refermer. Il était encore secoué par ce que lui avait dit le vieux chaman , et tentait de décoder sa dernière phrase. Comment était-il censé chercher les éléments dans son propre cœur ? Il n'était qu'un être vivant parmi la myriade que comptait ce monde, pas le monde lui-même … Pourtant, il décida de croire encore une fois en ce vieil orc, à qui il devait presque tout. Khrom rassembla ses affaires et sortit de sa chambre, et la referma à clé. Il longea un couloir partiellement éclairé par deux torches presque éteintes, pour se retrouver dans la grande salle de l'auberge où il logeait pour la nuit. Il n'y avait plus personne à cette heure avancée de la nuit, à part deux serveurs qui balayaient les restes de viandes, de légumes et de pomme de terres jetées au sol, mêlés à de la bière et des éclats d'écuelles et de chopes. Lorsque l'orc demanda à l'un d'eux de lui préparer une assiette de restes avant qu'il ne leur file l'argent pour la nuitée, celui-ci lui ria au nez, et l'envoya balader, précisant qu'ils ne servaient personne à cette heure-ci. Mais Khrom ne l'entendit pas de cette oreille, et l'attrapa par le col, et le souleva du sol.

- Je peux me montrer très … persuasif, crétin, et je t'assure que tu veux pas voir ça, alors bouge toi le fion ou je te décalque la face sur la table, dit-il en se craquant les doigts de sa main libre.

Le serveur ne se fit pas prier plus longtemps et se bougea sur lui ramener une assiette de jambon et de légumes légèrement réchauffés sur un âtre, le tout noyé dans une sauce figée à l'aspect immonde. Sans le remercier, il avala sa pitance au goût plus que moyen, avant de jeter le bol dans un coin de la pièce, et de déposer une aile de bronze sur une table, puis de sortir en claquant la porte. L'orage se déchaînait toujours, et la pluie pénétrait son manteau noir, le trempant jusqu'aux os, même avec son capuchon. Il décida de sortir de la ville, pour se diriger vers une colline en amont, vers le Sud. Mais alors qu'il arrivait à la porte principale de la ville, une merveille architecturale toute de cristal, les gardes d'astreintes l'interpellèrent, pensant avoir à faire à un vagabond. Par chance, il connaissait bien l'un deux, car il l'avait aidé à refaire la toiture de l'échoppe de son frère, forgeron, deux semaines plus tôt, contre de la menue monnaie. Le garde se montra compréhensif et le laissa passer, mais lui conseilla d'éviter les portes à ces heures-ci.

Fort de ce conseil, Khrom marcha jusqu'à l'aube, où du moins au moment où le ciel commençait à s'éclaircir, car la tempête ne faiblissait aucunement. Il finit par arriver à la grotte qu'il cherchait, cachée sous quelques arbres, et où commençait à ruisseler un mince filet d'eau. Des fissures du plafond coulaient également des infiltrations aqueuses. En clair, l'endroit était humide, et cela n'annonçait rien de bon quand à son appel des flammes … Mais l'orc ne se découragea pas et s'assit en tailleur au milieu de l'antre, et commença instinctivement à sonder les entrailles du monde.

- Pas le monde, ton cœur à toi …

L'orc ne compris pas. Il essaya de sonder son propre cœur, mais n'y trouva que ses propres émotions. Il passa ainsi sa journée et, alors que les nuages qui s'étaient évaporés laissaient apercevoir le soleil qui descendait lentement vers l'horizon. Découragé, Khrom essaya une dernière fois, sachant que si cela ne fonctionnait pas, il retournerait à Sen'Tsura la queue entre les jambes le lendemain matin. Il scruta son esprit et n'y revit que ses propres émotions. Mais c'est lorsque qu'une étincelle verte crépita entre son œil gauche et son oreille qu'il comprit ce qui n'allait pas. Il utilisait le mauvais pouvoir, celui qui détectait les émotions négatives autour de lui, et les matérialisait à l'intérieur de son esprit. Il alluma une flamme pour s'éclairer, et ressentit en son for intérieur, une brûlante question. Étonné, il chercha à savoir d'où cela venait, et se rendit compte d'une présence au cœur de son esprit … ou pas tout à fait. Son corps était devenu le monde, la roche-mère, tandis que son esprit ardent enfermait les tréfonds magmatiques. Et c'était à l’intérieur de ceux-ci qu'il capta l'attention d'un être, curieux. Mais lorsque l'orc tenta d'entrer en contact avec la créature, la flamme qu'il avait invoqué sur la roche se transforma dans un fracas assourdissant en un être de magma en fusion, aux traits féminins mais puissants, d'environ un mètre soixante, flottant au dessus du sol qui commençait à fondre. L'élémentale, une fois totalement arrivée sur le même plan du monde que l'orc, le toisa.

- Etait-ce vous ?

Sa voix était bien féminine, mais contrairement à ce à quoi Khrom s'attendait, elle était relativement enfantine et curieuse. En revanche, cet écho rocailleux ne laissait nul doute quand à son identité. L'orc avait réussi … Il s'inclina devant l'élémentale et acquiesça.

- En effet, je suis celui qui vous a appelé … euh ?

- Mon nom est Sellarnya. Je suis la troisième fille de mère Géhenne, une des matrones du magma. Je me promenais loin du royaume … Enfin de là d'où je viens quoi … Et je vous ai senti en moi … Euh c'est pas ce que je voulais dire !

Khrom haussa un sourcil, amusé par le caractère de la jeune élémentale.

- Ne t'en fais pas pour ça … Sellarnya … Ainsi tu es une élémentale de magma. J'en ai déjà entendu parler …

- En vérité je ne suis pas tout à fait une élémentale … Je n'ai que deux formes, cette forme là, et une humaine totalement normale … Les autres élémentaux peuvent en avoir trois différentes … Mais je dois retourner chez moi, il fait froid ici, et c'est humide ... D'ailleurs je ne sais même pas comment je suis arrivée ici.

Khrom réfléchit un instant, puis parvint à une réponse.

- Je pense que c'est ce lien temporaire que l'on a eu, et puis juste avant que tu n'apparaisses, j'ai jeté une flamme sur la roche, je pense que c'est l'association de tout cela qui t'a amenée.

- Oh … Fort bien. On se reverra dites monsieur …?

- Khrom, mon nom est Khrom. Et, oui j'aimerai que l'on se revoit si tu le permets.

L'élémentale affirma en riant, puis disparut lentement dans le sol, laissant une tache de roche fondue autour de l'endroit où elle se trouvait. Heureusement que Khrom ne craignait la chaleur, car il aurait probablement brûlé en d'autres circonstances … Satisfait de cette expérience, il rentra donc à Sen'Tsura. Il revint par la suite souvent dans la grotte pour invoquer l'élémentale. Les deux êtres passèrent un genre de pacte, autorisant Khrom à appeler la femme s'il avait besoin d'aide, en échange de quoi, il l'invoquerait également pour lui faire découvrir le royaume de Terre et les autres au cours de ses voyages.

(Khrom pourra appeler Sellarnya en prenant une pierre de la main droite et en l'allumant avec son pouvoir de flammes. L'invocation est quasi instantanée. Elle ne peut être appelée qu'une fois par jour, et, si elle est blessée, doit se réfugier dans le royaume de Feu, restant éloignée de Khrom pendant une rotation complète du monde, à savoir 24 heures. L'élémentale peut rester invoquée tant que Khrom se situe à moins de cent mètres d'elle, indéfiniment, mais peut également décider d'elle même de rentrer dans son royaume.)

Invité

avatar




 
Page 1 sur 1