Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Promotion au rang " chef de assassin" de l'empire

 
Jeu 26 Fév - 0:48
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
Cela faisait plusieurs mois que le poste de capitaine des assassins était libre et que personne n'avait postulé ou que tout le monde qui avait postulé était mort. Pour l'Ombrageur, c'était une opportunité à saisir afin que tout le monde puisse apprécier ces talents. Néanmoins, il avait de la difficulté à vouloir couper le cordon ombilical qui le reliait à la milice de l'ombre, mais s'il voulait progresser dans l'hiérarchie de l'empire, il allait devoir faire des sacrifices. Il est vrai qu'il aurait pu prendre la place de Esenheim pour la milice de l'ombre, mais Hogùn respectait cet homme. Donc Anodrac se dirigea vers la salle des rapports et demande les documents officiels pour le transfert d'unité et pour la requête au rang de capitaine des assassins.


[Deux semaines plus tard]


Hogùn reçut une lettre de l'empire, sa demande de transfert avait été autorisée et approuvée, mais il devait gagner sa promotion au rang de capitaine. L'empire l'envoyait donc en mission d’assassinat pour tuer le Lieutenant Ashrael Histilo pour trahison envers l'empire et espion pour les ADNs. Selon les dernières nouvelle, il serait au second camp temporaire dans les marais de la désolation. L'empire veut qu'il meure vite et qu'il disparaisse sans laissé de trace, l'assassina devra se faire à l'extérieure du camp loin des curieux.


L'Ombrageur comprit ce qu'il devait faire et il avait déjà une petite idée de comment il allait procédé. Maintenant, il fallait se renseigner et faire une reconnaissance du campement, trouver les points stratégiques et découvrir son point faible. Il prit quelques jours pour se rendre au campement, mais une fois rendu sur place, il resta au alentour du camps pour éviter que sa présence ne soit perçue des officiers. Il devait rester dans l'ombre et attendre que le soleil se couche pour entrer en toute sûreté.


Le temps passait et le ciel commençait à s'assombrir, la nuit commençait à prendre place avec pour ami le froid des lieux. Si la chance sourit, l'Ombrageur allait saisir n'importe quelle opportunité pour éliminer sa cible. Caché dans les ombres de la nuit, Hogùn s'avançait doucement et avec confidence vers le camp. Une fois près de l'entrée, il se transporta dans le monde des ombres pour faciliter l'infiltration, le bruit sourd de l’ouverture du portail attira un peu l'attention. Mais lorsqu'un des gardes arriva sur place, le bruit et le portail n'y étaient plus.


[…]


Après avoir longuement cherché une place sécuritaire, Hogùn venait de revenir dans le monde réel et cette fois-ci, personne n'avait entendu le bruit sourd. Le milicien se déplaçait entre les tentes, d'ombre en ombre, il cherchait sa cible et sa tente. Puisqu'il était officier, sa tente ne passerait pas inaperçue. Il se déplaçait rapidement et sans bruit, il cherchait avec acharnement la résidence du traître. Néanmoins, il réussit à la trouvé et elle était éclaircie. La nuit était encore jeune, l'Ombrageur décida donc de frapper et d'éviter qu'il ne vive plus longtemps.


*[…]*


La tente était assez grande pour y placer un simple lit, un bureau avec une chaise pour l’accompagner, une table avec trois chaises pour des réunions ou autre activité et un grand meuble en hauteur pour ces effets personnels. Le lieutenant était à son bureau dos à la porte, les deux rideaux qui servaient de porte étaient lourds et blancs. Les bruits passaient facilement, mais ils étaient moins forts à l’intérieur. Le rideau s'ouvrit doucement, sans un bruit une ombre s'avançait vers la cible, la lumière de la bougie reflétait de temps en temps sur le métal.


-Toujours dans vos papiers, lieutenant? Dit d'une vois douce.

-Ah! Louise, vous m'apportez toujours mon café au bon moment.

-Il faut bien que quelqu'un prenne bien soin de vous, puisque vous ne le faites pas vous même. Répondit Louise.

-Si seulement j'avais le temps de pensée à moi même. Répliqua Ashrael.


Elle prit la cafetière en métal et versa la boisson chaude au client. Puis, celui-ci commença à le déguster.

-Je ne sais pas si c'est moi, mais j'ai l'impression que vous buvez toujours votre café comme si c'était le dernier.

-Chaque journée est une journée remplie de mystère, nulle ne sait ce qu'il peut arrivé et je le déguste parce qu'en votre compagnie il a meilleur goût.

[…]


La nuit avançait et les deux continuaient de parler pendant une bonne quinzaine de minutes. Au final, elle finit par se retirer laissant un beau sourire sur son magnifique visage, un visage qui restait à chaque fois dans la mémoire du lieutenant. Hogùn quant à lui était dans le monde des ombres et attendait que la nouvelle venue quitte les lieux. Même si la conversation était belle et pleine de sentiment, cela ne cachait pas l'énergie impie qui s'émanait d'Ashreal. Hogùn la percevait facilement avec son don qu'il a appris à maitriser avec le temps.


L'heure était maintenant de passer à l'action, Hogùn ouvrit une brèche pour téléporter la proie dans le monde des ombres. Celui-ci sentit son corps tombé vers l'arrière, il avait essayé de s’agripper à son bureau, mais il ne saisissait que des papiers à chaque essai. Plus sa chute durait, plus son cœur battait rapidement. A la dernière seconde, il réussit à s’agripper aux bordures du trou avec ces pieds et ces mains, il faisait le pont et ne comprenait pas ce qu'il se passait.


Au final, une main sortie du portail pour saisit le col de l'armure du lieutenant et celui-ci se fit tiré dans un monde qui lui était inconnu. Il roulait sur la terre froide et sombre du monde des ombres, il se remit rapidement sur ces pieds et commencèrent à analyser les lieux. Tout à coup, une voix se fit entendre et elle venait de derrière lui, c'était l'Ombrageur.


*[...]*


Hogùn regardait sa victime avec confiance, celui-ci se tourna dans sa direction, quand il brisa le silence.


-Bienvenue.

-Qui es-tu et comment oses-tu t'attaquer à un lieutenant de l'empire? S'exclama-t-il.

-Qui suis-je? Cela a-t-il vraiment de l'importance? Je suis venu vous tuer pour trahison envers l'empire en fournissant des informations à l'ennemie. Déclara l'Ombrageur.

-Quelles sont ces foutaises?

-Foutaises? Pourtant, tu empestes la magie impie, nulle aucun doute, tu es un espion des ADNs.

-Non, il doit y...

Anodrac ne lui laissa pas le temps de finir qu'il invoqua les sphères de l'ombre et attaqua sans prévenir. Celui-ci voulut riposter en invoquant des morts-vivants, mais ce genre de créature n’existait pas dans l'autre monde. Le temps qu'il réalise ce qu'il passait, l'une des sphères en forme javelot, lui transperça la jambe, trois arrivèrent aléatoirement sur son torse et la dernière sur son épaule gauche. Tous sans exception traversèrent l'armure, le lieutenant fut projeté dans les airs et finit sa chute deux mètres plus loin.


Dans un désir arrogant, il souleva sa tête et dit :

-Mais qui es-tu?


L'une des sphères se retira pour déplacer au niveau du visage.

-Je suis Hogùn Anodrac, le Noctomancien.

Puis la sphère prit forme d'une boule et éclata le visage de la victime.

-J'espère que tu aimeras mon message Nayris. 


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


 
Page 1 sur 1