Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Un entraînement musclé

 
Lun 9 Fév - 4:48
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1564-esenheim-ayael
Le démon observa avec délectation la petite troupes rassemblée devant lui. Ils n'étaient encore que peu nombreux, mais beaucoup d'autres suivront. Le démon avait soigneusement choisi le lieu : Le camp d'entraînement de ses futurs inquisiteurs étaient plusieurs mètres sous la surface du sol, relié à l'imposant réseau sous-terrain de SenTsura.

Les torche éclairaient d'une lumière sinistre le lieu, vacillant sans jamais rendre l'âme.

Le démon sourit. Il passa devant les hommes, et les femmes, qui se tenaient au garde à vous. Une stature militaire approximative pour la plupart, une condition physique laissant à souhaiter... Non, ce qui impressionnait le chef de la milice de l'ombre n'était pas les pré-disposition ou l'expérience martiale de ses recrues, c'était leurs regard : Un regard déterminé, ampli d'un fanatisme froid, et d'une dévotion sans faille. Il ne doutait pas que s'il leur demandait de s'entretuer jusqu'au dernier au nom de Zelphos, ils le feraient sans hésiter.

Anthithée n'avait pas menti, il avait fallu la titiller un peu, mais elle les lui avait fourni le matérielle parfait : Un afflux constant de troupes, conditionner à obéir et à tuer pour un bien supérieur. Et maintenant commençait sa part du boulot.

Il s'exprima d'une fois clair, brisant le silence, et en faisant sursauter plusieurs :

Vous vous présentez devant moi, et déclarez vouloir servir notre Dieu, mais tout ce que je vois, c'est de la faiblesse.


Le démon fit une pause, essayant de voir combien d'entre eux se tortillaient mal à l'aise. Devant impeccable stoïcisme, le démon poursuit.

Toute votre vie, vous avez été faible, impuissant, c'est pourquoi je vais vous offrir une seconde chance, c'est pourquoi notre Dieu vous offre une seconde chance... Si vous choisissez de rebrousser chemin, et de rester tel que vous êtes, décidez-vous maintenant, car une fois que les portes se seront fermer, vous ne verrez plus jamais la lumière du jour, vous allez mourir ici bas, disparaître, tous autant que vous êtes.


Le démon attendit un long moment, lassant le silence s'installer, quand enfin il fut satisfait, et que personne n'avait bougé, il poursuivis.

Vous avez fait votre choix... Dès à présent, vous renoncez à votre vie, votre identité, et votre existence. D'aucun viendrait à le demander, vous êtes mort en cet instant. Chacun d'entre vous va recevoir un matricule, vous ETES ce matricule, vous ne possédez rien d'autre, ni vos vêtement, ni votre nourriture, rien, a pas ces quelques chiffres. Mes officiers et moi-même allons faire de vous des armes, nous allons lentement forger vos coeurs, vos esprits, et vos âmes, jusqu'à ce que vous atteignez la perfection. Certain d'entre vous reverrons peut-être la lumière du jour.


Le démon tourna le pas, s'éloignant sans ajouter un mot. Derrière lui, ses sergents prenaient la troupe en main. Tandis qu'il résumait son poste de supervision.

Le démon se saisi de son journal. L'expérience était nouvelle, ainsi avait-il décider de coucher sur le papier l'avancé des progrès.

Entrée 1

Le groupe est arrivés, mes yeux me disent que je n'ai affaire qu'à une bande de civil, mais leur yeux eux me disent l'inverse. Ils brûlent d'une soif de servir et d'une haine envers la racaille mort vivante sans égale. Bien, peut-être survivront-ils après tout?

...

Entrée 3

L'entraînement à commencé, je ne connais qu'un moyen de former une troupe d'élite en peu de temps, et c'est de les entraîner jusqu'à la mort, ou en tout cas qu'ils le croient. Tout est soigneusement scénarisés, mes officiers sont des professionnels, ils savent exactement ce qu'ils peuvent exiger sans les tuer, et ils en demandent un peu plus. J'ai dépêcher une important groupe de soigneurs pour garder en vie les matricules, ce soir, beaucoup auraient trépassés sans soins magiques, mais l'image est maintenant plantée dans leur esprit, ils savent que pour survivre, ils devront donnés plus que ce qu'ils ont, jusqu'à ce que cela devienne leur quotidien.
Chaque nuit ils meurent, chaque matin, ils revivent, et avant de commencer leur entraînement, pendant une heure, ils remercient notre Dieu de pouvoir continuer à le servir. Les prêtres continuent leur travaille de lavage de cerveau, la fatigue les poussant dans leurs limites.

Entrée 10

De temps à autre, mes officiers ont l'ordre de les pousser au delà encore de leur limite, pour qu'une ou deux personnes en meurt. Cela rappel aux autres pourquoi ils sont ici, et que chaque jour, leur vie est en jeux, les résultats en sont d'autant plus probant, après que le premier corps ait été abandonner aux rats, les performances ont littéralement explosés.

Entrée 20

Cela commence à prendre forme. Petit à petit se dessine les bases de l'arme la plus dangereuse que nous ayons jamais créer. Les générations futurs trembleront longtemps au simple nom de l'inquisition.

Entrée 37

Si certain sont mort, la majorité du groupe initiale est encore présente, grâce en partie aux soins intensifs dont ils font l'objet. Chaque matin, ce n'est plus des hommes qui prient, mais des armes. Leur identité leur a petit à petit été arraché, remplacée par des compétence, et un but. Mes officiers font un travail parfait, les futurs inquisiteurs sont versés dans de nombreuses compétences, et leur dévotion absolu les rend encore plus dangereux.

Entrée 45

J'ai décidé qu'ils étaient près, aujourd'hui, après de longs mois, les premiers vrai inquisiteurs verront la lumière du jour. Ceux-ci auront, contrairement aux premiers essais que j'ai fais, été formés intégralement, du lavage de cerveau jusqu'à la maîtrise des arts militaires. Voici venu le temps du dernier rite... On fait descendre des prisonniers dans les catacombes. La milice n'a pas chômer, tous sont des partisans des adorateurs, ou des restes de la rébellion.
Chacun des prisonniers à été informer que s'il était capable de dissimuler son vrai nom dans l'interrogation qui suivrait, il serait libre. Bien entendu, cela n'arriverait pas...

Chaque inquisiteur s'est vu remettre une victime, car pour pouvoir marcher à la lumière du jour, il leur faut un nom, et ce nom, ils devraient l'arracher. Les catacombes résonnèrent toute la matinée des cris des victimes, douce musiques aux oreilles du chef de la milice de l'ombre. Bien sûr, certain tentèrent de tromper leurs bourreau avec de faux nom, mais ses inquisiteurs avaient été formés avec soin, et la torture faisait parti de leur curriculum. Un à un, chacun des matricules quitta les salles de tortures. Chacun prenait le nom de sa victime, nom qu'il avait extirper de son corps sanglant des heures durant. Aucun ne se trompa.

Le démon ferma son journal, et sourit : Son camp de formation était au point, et de nouvelles recrue allaient affluer. Ceux qui se dressaient sur son chemin allaient connaître le vrai sens du mot peur...


Il n’y a aucune raison, aucune justice, et aucun but dans la mort, seulement le néant.

Quand la première créature vivante est apparu, j'étais là en train d'attendre.
Quand la dernière étincelle de vie s'éteindra, mon travail sera fini
Je mettrais les chaises sur la table, éteindrais la lumière, et fermerais à clé l'univers alors que je m'en irais.

La mort


Thème Esenheim


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide/moyenne selon les périodes


 
Page 1 sur 1