Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Fulenn Pikez [Morbide]

 
Sam 7 Fév - 22:38
Voir le profil de l'utilisateur
Pikez Fulenn

Fulenn est une Daeva plutôt grande, dotée d'une musculature relativement saillante sous sa peau claire. Les années d'errance dans les bois et forêts l'ont rendu forte et agile. Elle soumet aux yeux du monde une attitude discrète et effacée et sait se rendre invisible si besoin.
Sa méfiance naturelle a été attisée par son obsession pour la maîtrise des poisons, qu'elle n'hésite pas à utiliser en cas de situation difficile.



Information
Surnom
Âge : 30
Nationalité : Glaces
Profession : antiquaire
Camp : Indépendant
Noblesse :
Croyance : Nature
Famille :
Race
Daeva
Caractère

Fulenn est une Daeva relativement solitaire, parfois un peu froide et distante et ne cherche que très peu de contact avec les races qui l'entourent. Elle est indépendante et très attachée à son familier, un loup-bleu, qu'elle a trouvé en forêt lors de sa cavale après avoir perpétué de nombreux crimes Elle a conscience de la nécessité des interactions entre espèces et races différentes est les limite à cette notion. Elle dispose de grandes connaissances du monde naturel et en use pour sa survie. Elle met en avant la notion de justice et d'équité qu'elle applique de manière stricte. Elle préfère user de pragmatisme plutôt que sentiments, qu'elle maîtrise plutôt mal.
Ses années d'errance après le meurtre de sa mère l'ont rendue méfiante et sauvage, en proie à de sombres sentiments alimentés par ses angoisses primaires.
Sa prise de pouvoir sur la vie d'autrui par l'usage des poisons lui donne un sentiment de puissance mais de grande frustration. Elle tue de sang froid mais reste en proie à de grands doutes spirituels et cherche à tout prix l'objet de sa future méditation. Elle espère y trouver un apaisement à son âme tourmentée par le doute.

Elle passe beaucoup de temps au cimetière des épaves afin de récupérer des biens enfouis pour les revendre ensuite dans les plaines mystiques. Elle se déplace beaucoup mais trouve un intérêt tout particulier pour les ruines des Montagnes Noires de Foam.

Face à un danger, elle se montre prudente et analyse la situation et son intérêt personnel à s'engager dans une situation difficile. Elle adopte la même attitude face à un combat et préfère agir dans l'ombre ou attaquer par derrière. Face à une personne en détresse, elle aura tendance à ne pas s'impliquer sauf intérêt personnel lié à la situation.

De nature indépendante, elle espère rester en lien avec la Compagnie des brumes afin de pouvoir commercer sous protection.



Physique
C'est une Daeva plutôt grande, qui peut intimider quand on la regarde. Elle garde des proportions normales et pourrait être très belle si elle ne gardait un air méfiant et fermé plaqué sur le visage. Elle a une voix assez grave, puissante qui semble sortir d'outre-tombe et contraste avec la froideur de son regard. Elle a des cheveux roux très longs, qu'elle relève très souvent en chignon plaqué sur son crâne, et des yeux d'un violet assez sombre. Son nez fin et son port de tête très haut laisse parfois ressortir un sentiment de fierté pourtant bien déguisé. Elle porte une tunique sombre et un torque d'or décoré d'une tête de loup à chaque extrémité. Un épais manteau retenu par une broche, recouvre et dissimule son corps. Elle est toujours armée d'une lame courte, adepte de la discrétion et des attaques à revers. Elle possède aussi une arbalète, le plus souvent pour la chasse. Son apparence contraste avec la discrétion de son caractère. Elle peut à la fois être très visible et passer ensuite inaperçue selon ses envies et ses besoins.
Elle a une forme physique normale et fait preuve de souplesse pour se faufiler dans les entrailles des épaves et les ruines des temples lors de ses recherches d'objets anciens.


Capacités
Armes : Elle maîtrise le maniement des petites lames comme les dagues dont elle se sert le plus souvent pour dépecer des animaux mais aussi parfois en combat rapproché. Elle maitrise aussi l'arbalète dont elle ne se sépare jamais, et qu'elle utilise le plus souvent pour la chasse. Elle évite l'usage des armes et préfère celui des poisons pour régler ses comptes. Elle possède donc une quantité de belladone et de riciné assez conséquente en plus de sa dague et de son arbalète.
Pouvoirs : pas de pouvoir particulier si ce n'est une grande clairvoyance, un instinct à toute épreuve et une capacité d'introspection nécessaire à sa future méditation.
Familier : loup gris-bleu, animal de garde qui la protège et l'alerte des dangers qui l'entoure. C'est un animal intelligent avec lequel elle communique par des mouvements ou des regards, il la suit depuis longtemps et lui assure un grand soutien dans sa solitude. Cet animal lui sert de point de repère, il renforce son instinct primaire et la protège. Il est son prolongement animal et lui permet de rester en alerte.
Artefact :
Autre :
Histoire

Histoire Fulenn a été une enfant choyée élevée dans une petite ferme d'une famille de cultivateurs pauvres, est nourrie des légendes du pays. Elle est notamment traumatisée par le personnage de la mort et de ses représentations. Lors d'un rite ancien de danse macabre, elle est attirée par un esprit sombre dont elle suit le chemin, comme hypnotisée par la soudaine manifestation de l'esprit. Elle s'arrête juste à temps, au bord de la falaise qui borde la mer du pays des Glaces. Elle prend alors conscience du pouvoir de l'esprit et prend peur à l'idée d'y être de nouveau confronter. Cette angoisse l'empêche de trouver le sommeil, elle veille des nuits durant, attendant le retour de l'obscur esprit ancien. Pour endormir sa peur grandissante, elle prend les devants en choisissant d'apprendre à maitriser le pouvoir sur la vie. Elle s'érige alors en incarnation de cette représentation de la mort pour surmonter ses angoisses et garder le contrôle sur ses émotions, qu'elle va taire petit à petit. Impressionnée très jeune par les danses macabres et les rituels religieux, elle prend la main sur la vie d'autrui pour ne pas perdre la sienne. Auprès de sa mère, férue de botanique, elle apprend à utiliser toutes sortes de plantes, les bonnes comme les mauvaises. Ce savoir lui est fort utile, notamment pour appréhender la composition des poisons. Elle tente alors d'empoisonner sa mère avec des graines de belladone versées dans sa soupe. Elle en étudie le comportement, les effets, le processus, afin de recommencer plus tard. Les actions de sa mère, notamment ses frasques, faisaient honte à sa fille qui la supprima donc en augmentant les doses de belladone. La lente agonie de sa mère fut pour elle le prise de conscience du pouvoir qu'elle pouvait prendre sur la vie d'un être vivant.
Se jurant de n'utiliser son savoir et ses capacités qu'en cas de dernier recours, elle réitéra pourtant très vite.
Elle fut envoyée chez une de ses tantes pour travailler comme domestique et se vengea avec le même mode opératoire alors que cette dernière avait justement refusé de goûter au plat de viande que sa nièce avait pris soin de préparer. La lente agonie de sa tante fut comme une délivrance pour elle, face à la frustration du manque de reconnaissance de ses talents.
Par la suite en changeant constamment d'identité, elle devint cuisinière, un emploi idéal pour empoisonner à l'arsenic les plats de ses victimes. Elle a donc une très bonne connaissance des plantes médicinales et mortelles qu'elle analyse et étudie depuis sa première initiation à a botanique. Ce qui la pousse à tuer, au delà de ses angoisses, vient des frustrations qu'on lui impose. Le moindre refus peut être fatal à la personne qui l'exprime. Bannie de la ville, après la mort de sa mère, elle erre seule et apprend à survivre. Elle utilise avec précaution ses aptitudes physiques afin de parfaire ses expériences médicinales. Elle met à profit sa capacité de régénérescence pour comprendre au mieux les effets des plantes qu'elle utilise. Elle ingère alors elle-même les poisons afin de percevoir tous leurs effets et le mode opératoire adéquat. A petite dose, elle est à même de stopper l'évolution des substances dans son organisme et d'en connaître les propriétés, ce qui lui est fort utile pour doser et administrer ses poisons à ses victimes. Elle suit aussi les préceptes des adeptes des esprits naturels et fait preuve une très, voire trop, grande dévotion à leur égard. Elle prend très à coeur la réussite de son passage vers la méditation rituelle, inhérente à son espèce.
A l'aube de sa première méditation, elle se reconvertit dans le recel et la revente d'antiquités dans les villes des plaines, en pillant les vieux navires et les temples des Montagnes Noires, obsédée par la recherche de l'objet nécessaire à cette méditation.
Elle se rend parfois, incognito car sa tête est mise à prix, sur son lieu de naissance d'origine. Là, elle s'emploie à surveiller, de loin, l'évolution de son frère et de sa soeur, deux jumeaux de 10 ans ses cadets, issus d'un remariage de son père. Sans ressentir le moindre sentiment à l'égard de son géniteur ou de sa nouvelle épouse, elle se sent toutefois responsable du devenir de ceux qui partagent son sang. C'est pour cela qu'elle prend autant de risque afin de protéger, à distance, les deux êtres qui constituent, selon elle, sa seule famille.



Dans la réalité

Âge : 26
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ?
Vos passions :
Votre avis sur le forum?
Comment avez vous connu le forum?
Phrase fétiche :
Crédit avatar : Uppity Women of Ancient Times-Leon, Vicki : Fulenn


avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Leon, Vicki. Uppity Women of Ancient Times.
Double compte :
Vitesse de réponse :


Sam 7 Fév - 22:40
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour
je me permets de vous communiquer la présentation de mon personnage
merci de votre lecture


avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Leon, Vicki. Uppity Women of Ancient Times.
Double compte :
Vitesse de réponse :


Lun 9 Fév - 23:26
Voir le profil de l'utilisateur
Bonjour et bienvenue, je vais m'occuper de ta fiche.

Première étape obligatoire, c'est de trouver un avatar ! Tu cites une source pour celui-ci, mais il n'apparaît visiblement pas.

Petite correction à effectuer, ce n'est pas la Compagnie des Brumes, mais la Confrérie.

Entrons dans le vif du sujet :

Pour la synthèse, j'aurais préféré autre chose qu'un copié/collé du physique (ou l'inverse, ce qui se révèle être plus grave,) Mis à part ça, des cheveux qui descendent jusqu'aux genoux, c'est peut-être un peu excessif, surtout pour une nageuse.

Question stylistique, il y a de nombreuses tournures de phrases étranges qu'il faudrait remanier. Certaines fautes ou oublis gênent également la compréhension, par exemple, "à l'aube de sa première médiation", et c'est en relisant par hasard la fiche des Daeva que j'ai compris ce que tu voulais dire, puisqu'il s'agissait de "méditation" et non pas de "médiation" (j'ai même cherché sur le dictionnaire s'il n'y avait pas un sens caché à médiation qui m'était inconnu).

Ca me fait une jolie transition pour te demander pourquoi as-tu choisi une Daeva et non pas simplement une humaine, puisque tu ne t'en sers pas du tout dans ton histoire, ton physique ou ton caractère (à l'exception, peut être, de tes yeux, mais était-ce volontaire ?). Ce n'est pas obligatoire, mais si tu ne comptes pas t'en servir un minimum, alors mets plutôt "humaine". Dans le cas contraire, notifie bien tes pouvoirs de race dans le rang pouvoir et capacités. (Ainsi que tes éventuels poisons.)

Je passe à l'histoire : Cette dernière décrit une personnage plus complexe qu'il serait bon de faire apparaître dans ton caractère. Cela dit, même si tu décris un cas psychologique intéressant, tout cela me paraît un brin facile et expédié :

A douze ans, la jeune fille qu'est ton personnage effectue un transfert en prenant directement la place de ce qui la terrifie, c'est à dire la mort, en tuant sa mère ? Il y a un gros raccourci, là !

Je peux comprendre que dans les Glaces, subsistent au sein de la caste la plus pauvre certains reliquats de cérémonies païennes pouvant se révéler effrayantes. Mais il y aura forcément une progression, un système psychologique à mettre en place. Fulenn ne se réveillera pas un beau jour, se décidant à tuer sa mère pour exorciser ses démons.

De plus, à douze ans, si je peux comprendre que le système moral d'un enfant ne soit pas des plus développés, il sait distinguer le bien du mal, toujours selon l'éducation reçue des parents, d'autant plus s'ils sont religieux, comme j'ai cru le comprendre, puisque la religion inculque très vite ce genre de valeurs manichéennes.

Le mécanisme poussant quelqu'un à s'identifier à la Mort est beaucoup plus complexe que cela, et ne conduit pas au meurtre de sa mère à douze ans.

Nonobstant le fait qu'elle ne puisse tout simplement pas le faire à un âge si jeune, et nonobstant également le fait que donner la mort pour exorciser la peur de la Mort me semble hautement invraisemblable sans un minimum d'explication quand on voit que Fulenn a empoisonné sa mère à la belladone, qui contient de l'atropine, provoquant une surexcitation, puis des délires, une paralysie et seulement ensuite la mort. C'est une mort longue et spectaculaire pour quelqu'un qui redoute le phénomène. D'autant plus que la belladone ne pousse pas dans les Glaces.

Si une enfant voulait "tromper la mort", elle chercherait à tout prix à l'éviter ; au contraire, elle chercherait à se prouver qu'elle n'est ni définitive, ni spectaculaire. Ce qui pourrait déclencher les prémices d'un complexe de Dieu (ou d'un syndrome du sauveur, à la limite), mais absolument pas cette sorte de folie meurtrière qui semble davantage liée à un refus de l'autorité plutôt qu'à un refus de la mort. Quoique l'on puisse lier la Mort à l'autorité suprême, mais c'est partir dans des considérations très lointaines (si d'aventure, tu y songeais, il faut en parler tout de suite dans ta fiche.).

L'arsenic, que tu choisis comme second poison de prédilection, si je comprends bien, provoque la même incohérence que la belladone, c'est à dire une mort brutale et spectaculaire : Vomissements et diarrhées à base de sang.

Par la suite, tu inverses également le mécanisme du rationalisme classique : Puisque tu utilises des poisons, tu as des connaissances médicales. Non, ça fonctionne dans l'autre sens : Si tu as des connaissances médicales, tu peux utiliser des poisons. (Et ces connaissances, il faut les expliquer.)

Tu évoques ensuite les frustrations comme second objet de tes pulsions, ce qui pourrait être intéressant, mais il n'y a pas plus d'explications, on reste sur notre faim.

Quand tu es bannie de la ville (surprenant, d'ailleurs, pour tant de meurtres, on devrait t'avoir pendue haut et court), ce n'est pas par des émissaires (qui n'ont rien à voir là dedans, les pauvres), mais directement par le régent du territoire qui a la mainmise sur la justice à notre époque. (Ce peut être le comte, le duc, le Roi, ou directement Aile Ténébreuse, selon l'année.)

Tu justifies d'autres connaissances par ta dévotion aux esprits naturels, mais ladite dévotion ne te servira à rien, en pratique, dans le froid des Glaces. Là encore, petite inversion du système normal.

Tout le reste a l'air d'aller, mis à part la toute fin de l'histoire, puisque tu parles du reste de ta famille, certes recomposée, mais qui ne semble pas du tout concentrer une seule part de ta colère (contrairement à ta mère, semble t-il). Pourquoi cela ? (D'ailleurs, pourquoi n'avoir empoisonné qu'elle, à ce rythme là ?) Était-ce la mère qui représentait l'autorité à la maison ? Peu probable dans un cercle si religieux ! A moins que les croyances païennes soient issues d'une culture matriarcale ? Tout ça doit être précisé.


Voilà voilà, je crois avoir fait le tour. Si jamais tu as des questions, n'hésite pas à m'envoyer un MP. Bon courage ! (Arbeit !)



Bonjour. Je corrige votre fiche.™


Mar 10 Fév - 19:49
Voir le profil de l'utilisateur
demat deoc'h

je vais bien évidemment changer tout ceci et prendre en compte les conseils.
Quelques précisions cependant :

l'avatar : je n'ai pas réussi à le mettre, je m'y attèle.

désolée pour Compagnie des Brumes, à la place de Confrérie : je vais changer

Pour la synthèse : oui j'étais moins inspirée pour réexpliquer la constitution physique,
mais rien d'excessif, car en partie basée sur une personne réelle.

Question stylistique : j'ai cela un peu tard, je n'avais surement pas les yeux assez ouverts. "à l'aube de sa première médiation" : oui désolée je travaille en médiation donc c'est un lapsus, navrée…

une Daeva : peu de description dans la fiche technique de base… intérêt pour la méditation et la constitution physique qui se régénère, mais pas encore eu l'occasion de l'utiliser, je préférais attendre, et oui c'était volontaire pour les yeux.
Pouvoirs de race dans le rang pouvoir et capacités : il n'y en a pas tant que ça, donc je n'ai pas compris pourquoi en parler tout de suite, pour moi cela se dévoile au fur et à mesure, mais peut être ai-je mal compris le concept.

Histoire : je ne voulais pas faire de redite entre caractère et histoire.
Cela n'est ni facile ni expédié quoique simplifié : le personnage se base sur deux figures historiques (Bouddicca, reine des Icènes et Hélène Jegado, empoisonneuse, première "serial killeuse" bretonne au XIXème).

Pas de raccourci dans l'histoire : tout ce que je décris est vrai. Se rapporter à la vie d'Hélène Jegado pour mieux comprendre. Dans le contexte du XIXème, elle a réellement cru être messagère de la mort et a tué ainsi beaucoup de personne dont sa mère, à l'âge de 12 ans. Je l'évoque à un moment, ce qui la pousse à passer à l'acte, c'est la frustration : lorsqu'elle remarque une injustice qui la concerne ou que le monde ne tourne pas selon son point de vue. Je comprends que tu sois septique : mais je n'y peux rien, tout ceci s'est bien déroulé et au XIXème en plus ! Et elle l'a fait avec la belladone et l'arsenic : mise en scène de la mort, probablement, qui permet de garder le contrôle sur le "spectacle" qui se déroule. Elle a utilisé ces produits dans ses préparations culinaires et a même tué des enfants, des prêtres de cette manière.

la belladone ne pousse pas dans les Glaces : ça n'empêche pas d'en voir, même séchée, je ne pensais pas devoir détailler jusque là, mais je prends note.


"Par la suite, tu inverses également le mécanisme du rationalisme classique ": cela me parait évident, on ne peut utiliser des produits sans connaissances préalables qui pour moi étaient liées à la connaissance de la nature : peux-être ai-je mal compris. Ceci dit, ce personnage n'a rien du rationalisme classique finalement puisque en ballotage entre deux univers : celui d'Hélène Jegado (empoisonneuse folle) et Boudicca (reine guerrière du peuple Icène)

"les frustrations comme second objet de tes pulsions, ce qui pourrait être intéressant, mais il n'y a pas plus d'explications, on reste sur notre faim" : si on dit tout quel est l'intérêt ensuite?

"Quand tu es bannie de la ville (surprenant, d'ailleurs, pour tant de meurtres, on devrait t'avoir pendue haut et court)" : on ne pend pas les enfants, le reste elle l'a fait en toute impunité au cours de sa vie.
" ce n'est pas par des émissaires (qui n'ont rien à voir là dedans, les pauvres), mais directement par le régent du territoire qui a la mainmise sur la justice à notre époque" : je ne savais pas, mais d'accord

"Tu justifies d'autres connaissances par ta dévotion aux esprits naturels, mais ladite dévotion ne te servira à rien, en pratique, dans le froid des Glaces. Là encore, petite inversion du système normal " : et les esprits des Glaces? d'autant que le personnage se déplace…. il n'est pas question qu'elle y reste tout le temps.

la famille : pas de colère envers les enfants qui ne sont pas une menace, prise en compte du concept "maternel" malgré tout, mais uniquement envers les deux enfants, pour le reste : grande indifférence


j'espère avoir réussi à éclaircir un peu les choses.

Merci !





avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Leon, Vicki. Uppity Women of Ancient Times.
Double compte :
Vitesse de réponse :


Jeu 12 Fév - 21:13
Voir le profil de l'utilisateur
Rebonsoir.

C'est une bonne chose que tu ais réécris une bonne partie de ton histoire !

Grâce à ce que tu m'as dis, j'ai pu me renseigner sur tes sources d'inspiration. Les documents sur Hélène Jégado semblent peu nombreux, et sa confession à l'abbé Tiercelin n'a été retranscrite que dans un livre (que je n'achèterai pas pour ça). Wikipédia ose faire un lien avec la schizophrénie, ce qui m'étonne de sa part, puisque rien ne vient sourcer cela. C'est également une bonne chose que tu te sois aventurée plus loin que la simple inspiration pour ainsi trouver tes propres motivations, ta propre histoire.

Car c'est bien là le problème : Ce que je ne savais pas, et avant que tu édites ta fiche, une grande partie de ton histoire était littéralement copiée/collée de la biographie Wikipédia d'Hélène Jégado (à moins que tu ais écris l'article ?) ; la même chose pour Bouddicca, dont tu recopies également totalement le chapitre "Point de vue latin" sur Wikipédia (à moins que tu ais également écris l'article ?).

Je comprends cette démarche d'inspiration, puisque je suis également passé par là, de manière très similaire. Mais cette démarche ne doit pas être un simple copié/collé où l'on remplace les lieux existants par ceux de Terra Mystica ; ce doit être un vrai travail introspectif.

Ton intérêt pour le sujet me semble réel, et je doute que tu ais effectué ce copié/collé dans une optique scélérate. Je ne sais pas si Terra est ton premier forum RP (le dernier paragraphe de ta fiche semble incomplet, est-ce volontaire ?), mais il faut que tout cela vienne de toi.

Sur Terra Mystica, nous avons à coeur l'exhaustivité des fiches, c'est pour cette raison que je serai si tatillon. L'histoire est complète, et à l'inverse de l'univers du jeu de plateau, nous apprécions que tout ce qui ne provient pas du RP a posteriori fait par le joueur après sa validation, soit mentionné dans la fiche. Libre à ton personnage de le savoir ou non. C'est la même chose pour les pouvoirs et les poisons (ces derniers tout particulièrement, d'ailleurs, tu n'as pas choisi le plus facile) : Les pouvoirs de Daeva doivent être mentionnés dans la section Pouvoir, tout comme la maîtrise des poisons dans la section Armes.

Si tu viens de l'univers du jeu de plateau, je peux comprendre aussi que la remarque qui va suivre semble incongrue et abusive : D'où sort le loup que tu mentionnes comme familier ? Quelle est ta maîtrise du xiphos et de l'arbalète que tu mentionnes également ? Ce sont des aspects qui peuvent sembler secondaires, et je ne demande pas d'écrire un passage de l'histoire qui leur sont consacrés, mais au moins quelques lignes dans la catégorie Compétences, afin de nous les expliquer. (De même, tu dois lister tous les poisons que tu as à ta disposition).

En résumé, pour que je te donne ton épreuve, puis ta couleur, il faut un avatar (tu m'as dis être sur le coup, pas de soucis ; si tu as des problèmes avec cela, tu peux demander), réécrire les passages copiés/collés (il ne reste plus qu'une seule phrase dans ton histoire qui est copiée/collée que je te demanderai de réécrire, par principe ; en revanche, ton physique l'est beaucoup plus largement), compléter ta section "Capacités".

N'aies pas peur des redites entre ton Histoire et ton Caractère, aussi, au fait. Tu as tenté de donner un début d'explication dans ton histoire aux actes de ton personnage ; c'est une bonne chose, mais il faut continuer, et solidifier cela : Si tu ne veux pas alourdir l'Histoire, c'est dans le Caractère qu'il faudra le faire (de toute façon, ce que tu expliques se rapproche fortement d'une pathologie mentale grave, qui devra de toute façon être signalée dans le Caractère, donc autant le faire bien).

Après avoir fait tout ça, je t'aurai normalement préparée pour avoir une fiche de choc : Tu auras ton épreuve.

Bon courage !
Be Brezh !



Bonjour. Je corrige votre fiche.™


Ven 13 Fév - 19:46
Voir le profil de l'utilisateur
bonsoir

d'autres petites précisions : je n'utilise pas Wikipédia, sauf dans de très rare cas, car je ne suis pas convaincue de toutes les sources de ces documents. Je me base sur mes propres recherches, notamment des sites spécialisés et des documents "scientifiques" vulgarisés (type site Cairn.info ou Persée). Donc non, pas de wikipédia, cependant il n'est pas exclu que les documents utilisés soient aussi utilisés par wikipédia, j'ai déjà vu cela sur dans des articles notamment en sciences humaines. Pas de copié/collé si ce n'est, en effet, le physique, mea culpa pour cela.
Je suis quelqu'un d'assez synthétique, il est vrai que je déteste les redites, donc j'imaginais le travail introspectif sur du long terme et pas seulement en description.


le dernier paragraphe incomplet : oui c'est normal, le jeu c'est le jeu, je ne me sentais pas l'obligation de remplir le reste.

Poisons et pouvoirs : je ne sais même pas combien elle est sensée en avoir, je ne pose même pas la question comme cela, mais soit, passons là dessus, je vais tenter une liste (non exhaustive)
le loup : tu veux que je l'introduise comment?
maîtrise du xiphos et de l'arbalète : je ne pensais pas devoir aller si loin, tu as raison, cela me semblait secondaire.

avatar : il ne fonctionne pas ?



a galon !


avatar



Partie IRL
Crédit avatar : Leon, Vicki. Uppity Women of Ancient Times.
Double compte :
Vitesse de réponse :


Sam 14 Fév - 3:28
Voir le profil de l'utilisateur
Rebonsoir !

Tu n'es effectivement pas obligée de remplir le dernier paragraphe, c'est ton choix.

Par rapport aux armes, aux poisons et aux pouvoirs, c'est surtout que Terra est assez orienté combat, et à cause de cela, on essaye d'être complets et clairs. Depuis quand manies-tu l'épée, ou l'arbalète ? Dans quel domaine es-tu la meilleure ? De la même façon, on essaiera de savoir de quels poisons dispose t-elle de manière immédiate ?
Pour le familier, quel est son comportement, et d'où le tient-elle ? Est-il intelligent, peux-tu communiquer avec lui ? (On essaye également de rendre les familiers plus intelligents et intéressants que des simples bestiaux.)

Concernant l'avatar, il a finit par s'afficher !

A bientôt !



Bonjour. Je corrige votre fiche.™


Jeu 19 Fév - 12:54
Voir le profil de l'utilisateur
Bien, comme nous en avons discuté par MP, j'accepte tes armes et poisons en l'état, avec des restrictions strictes quant à ce que tu pourras obtenir par la suite !

Voilà tout épreuve :

Citation :
Raconte le dernier meurtre de Fulenn, qui a conduit à son arrestation, puis à son exil.



Bonjour. Je corrige votre fiche.™



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1