Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Proposer un ajout / un article pour le Wikia

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Jeu 28 Mai - 20:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6586-neant-le-rune-peche
Les Élafears

http://fc09.deviantart.net/fs70/f/2014/042/1/9/the_witcher_3_wild_hunt_fiend_by_scratcherpen-d75ztkx.jpg

Présence (Lieux) : Ils étaient originare de glaçe mais ils vivent en montagne dans la Montagne et dans certaine zone de Terre. Ils ont été délocaliser a cause des autres prédateurs de glaçe et des habitants de glaçe qui ont failli causer leurs extinctions. Beaucoup de marchand d'esclave en n'ont capturer ainsi que des nains qui ont voulu en faire des bêtes de guerre mais aucun d'eux ne réussirent et ce qui fit en sorte que cette race vivent en Terre et Montagne.
Comestible : Oui
Domptable :Personne na jamais éssayé
Caractère :Très agressif
Taille :une tête de plus qu'un grizzly avec les cornes
Atouts/Capacités :Ils ont un odorat développé et une grande force physique.

Description physique :Les Wendigos sont des bêtes ressemblant a un Élan difformes. Ils ont une peau gris-bleu, des yeux jaunes maladif, ils ont de la fourrure blanche ou brune sur les pattes inférieurs et sur le dos. Leurs pattes inférieurs sont des sabots et leurs pattes supérieurs est fourni de trois doigts garni de griffes. Les mâles ont d’immenses cornes mais les femelles en n'ont pas ainsi que les petits.

Description du comportement :Les Wendigos malgré leurs apparences d'herbivores sont de véritables prédateur pouvant chasser des habitants n'importe lequel animal ou habitant de glaçe se trouvant sur leurs chemins, même que ils n'hésite pas a dévorer d'autres wendigos si aucune autres source de nourriture se présente. Les mâles sont solitaire et ne vont voir que d'autres wendigos pour la reproduction, ils agissent comme les élans pour les combats quand une femelle a deux prétendants et cela fini très souvent avec la mort d'un des deux mâles. Une femelle donne naissance qu'a un petit, si une femelle wendigo devait retomber enceinte alors quelle avait encore sous sa protection un bébé elle le chasse et le laisse a son compte, une wendigo ne pouvant se permettre 'avoir plusieurs bouche a nourrir. Comme les loups les wendigos hurlent la nuit, des histoires de voyageurs et de chasseurs disparue sont raconté par des habitants de glaçe quand ceux ont tenté dans chassé un. Rare sont les guerriers a tenter dans chasser un mais ceux qui y arrive ont une belle tête empaillé au dessus de la cheminé. Chasser un Wendigo est une preuve de virilité et de courage, c'est un sport très connu chez la noblesse de glaçe.




avatar


Symbiote

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Ven 29 Mai - 0:00
Voir le profil de l'utilisateur
Étant donné qu'il existe déjà deux prédateurs très actifs dans la Toundra (les Har'koa et les Lycans), ce que je te propose, c'est de délocaliser les Wendigos, possiblement en Montagnes ou à Ciel. (Ou autre, si jamais tu as une idée précise.) A toi de voir !



Bonjour. Je corrige votre fiche.™


Ven 29 Mai - 0:47
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6586-neant-le-rune-peche
Modifier, mais je souhaite quand même qu'il en aille a Glaçe car le Wendigos est a la base un monstre nordique si sa te dérange pas mais j,ai quand mis qu,il en avait a Montagne ^^




avatar


Symbiote

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Lun 15 Juin - 17:29
Voir le profil de l'utilisateur
Ah ! On a bien fait de m'y refaire penser, mais effectivement, il existe déjà une race jouable qui se nomme Wendigo. Il faudrait donc trouver un autre nom à ta créature, afin de ne pas créer de doublon.

Et je comprends que selon son origine (n'est-il pas amérindien, d'ailleurs, à la base ?), tu le préfères à Glaces, mais comme je l'ai dis, il est impossible qu'il y ait été, à moins que tu me proposes une histoire comme quoi il y aurait eu des conflits entre lui et les autres prédateurs alphas (har'koa et lycans) et qu'il ait été délocalisé en Montagnes (par qui, pourquoi, comment ?).



Bonjour. Je corrige votre fiche.™


Mer 17 Juin - 23:28
Voir le profil de l'utilisateur
La garnison de Sen'tsura

A noter:
 






Les différents types d'unités






Lancier

Lancier:
 
Fer de lance de toute force armée de l’Empire sur Terre, le lancier est une vision extrêmement commune aux quatre coins des territoires de l’Aile. Il est relativement bien équipé, avec une armure de cuir et de fer, ainsi qu’un casque intégral avec visière. Ce sont des soldats de métiers, tranchant avec la précédente tradition humaine d’armées de conscrits.

Leur rôle premier est de maintenir l’ordre dans les cités et les villages de Terre et au-delà. Ils servent autant de milice pour les villages que de troupe régulière pour les offensives impériales. Entraînés à combattre en large groupe, ils sont redoutables en régiments, mais ce sont individuellement des combattants médiocres. Leur puissance vient de leur nombre et de leur discipline, non de leurs talents martiaux ou de leur férocité.


Épéiste

Épéiste :
 
Les épéistes sont une vision moins courante dans l’armée impériale que les lanciers pour la simple et bonne raison que leur équipement coûte plus cher à produire. En effet, une épée longue en acier est plus coûteuse qu’une lance de bois surmontée d’un pic, et le bouclier que portent fièrement les épéistes coûte un tiers de tout l’équipement.

Leur rôle est similaire aux lanciers, à savoir patrouiller et maintenir l’ordre, ainsi que participer aux grandes batailles en tant que cœur des armées de l’Empire. Ils sont davantage adaptés, du fait de leur arme, à se battre en intérieur. Ce sont donc eux qu’on envoie généralement lorsqu’un villageois prétend avoir une goule dans sa cave, qu’une mine de fer se retrouve envahie par les gobelins, ou bien que des lycans rôdent dans d’épaisses forêts. En dehors de cela, leur entraînement est similaire à celui des lanciers, de même que leur efficacité.



Chevaliers à Pied

Infanterie chevalière:
 
Il n’existe qu’un seul régiment d’infanterie chevalière, surnommé moqueusement « chevaliers à pieds » ou « cavaliers de leurs propres pieds ». Ce sont d’anciens nobles de Terre, dont les armées ont été vaincues par les démons de Zelphos. Leurs troupes dispersés, leurs terres saisies et leur honneur bafoué, ils se sont vu offrir deux choix : Mourir en martyr, ou rejoindre l’armée de l’Empire.

Nombreux sont ceux à avoir combattu jusqu’à leurs dernier souffle, refusant la proposition d’Azraël. Mais plus nombreux encore furent ceux à accepter, regroupés alors dans le Premier Régiment d’Infanterie Chevalière, parfois appelé le « Premier et Unique » du fait de l’impossibilité de recruter de nouvelles recrues autrement qu’en déshonorant des nobles.

Ils sont équipés de leurs anciennes armures de guerre, retouchées pour arborer les couleurs de l’Empire. En plus de cet excellent équipement, ces nobles déchus ont été formés dès leur plus jeune âge au maniement des armes et à la tactique, en faisant de très bons combattants. Ils sont souvent déployés en première ligne dans les guerres de l’Empire, tentant de racheter par la gloire leur honneur perdu. On a en effet promis aux plus valeureux d’entre eux de pouvoir récupérer leur titre, en échange de la promesse d’allégeance à l’Aile, s’ils se distinguaient suffisamment à la guerre. Jusqu’à présent, le nombre d’homme ayant récupéré leur titre se compte sur les doigts de la main d’un éclopé.



Garde Impérial

Garde Impérial:
 

Garde du Palais:
 
L’élite de l’élite des forces armées humaines de l’Empire. Ces soldats d’exception sont sélectionnés par le meilleur de ce que les armées impériales ont à offrir. Basés à Sen’tsura, leur caserne-forteresse se trouve non loin du palais impérial, et juste en face du quartier général de l’Ordre des Illustres. La Garde Impérial est un réservoir des plus fanatiques partisans de l’Empire, dont le dévouement à l’Aile-Ténébreuse ne souffre d’aucun doute. Ils sont équipés des meilleurs armes et armures disponibles dans tout l’Empire, souvent en Stratium et achetés à prix d’or auprès des Nains de la Montagne.

Il ne devait au départ y avoir qu’un seul régiment de gardes impériaux, mais devant l’efficacité de ces hommes et le besoin d’Azraël d’avoir une grande troupe d’élite ne répondant qu’à ses ordres, l’Empereur-Dieu décida de porter leur nombre à trois régiments. Ils sont basés en quasi-permanence à Sen’tsura, à proximité immédiate du palais impérial, prêts à intervenir en cas d’attaque impromptue contre l’Aile. Ils sont, en cas de nécessité, déployés par petites escouades aux quatre coins de l’Empire pour régler les affaires les plus délicates, ou demandant la plus grande discrétion.

Le premier bataillon du premier régiment de la Garde Impérial est affecté exclusivement à la protection du palais de l’Aile-Ténébreuse. Ce bataillon, connu sous le sobriquet peu imaginatif de « Gardes du Palais », est surentraîné, dévoué jusqu’à la folie à Azraël, et ont la réputation d’être si doués dans l’art du combat qu’ils osent regarder les démons du palais dans les yeux. Certaines rumeurs affirment même que, par une magie impie, ils auraient récupéré partiellement certains traits caractéristiques des démons de Zelphos en signe d’allégeance, mais rares sont ceux à avoir pu les observer sans leur casque.


Milice Civile

Milice Civile:
 
Les Miliciens sont une autre particularité de Sen’tsura. Il s’agit moins d’une unité officielle de l’armée d’Azraël que des partisans de l’Aile souhaitant participer à la protection de la capitale. Ils ont été formés suite à la Seconde Bataille de Sen’tsura, bataille où Galaad l’archi-traître trouva la mort. Suite aux importantes pertes subies par les troupes impériales, une solution temporaire en attendant la formation de nouveaux lanciers et épéistes fut trouvée en la formation des Milices Civiles. Ces « citoyens concernés » se sont vu remettre armes et armures rudimentaires, et ont pu patrouiller dans les rues là où les soldats réguliers n’étaient plus assez nombreux pour passer.

Si l’on s’attendait au départ à les voir manquer de motivation, et finalement devenir eux aussi un problème, il n’en fut rien. Dans un désir de se faire bien voir des autorités impériales, les miliciens ont fait preuve d’un zèle remarquable. Leurs connaissances des rues, et leur manque de tabou quant à la dénonciation de leurs concitoyens fit doubler le nombre de mise en bûcher pour hérésie ou trahison.

Depuis, ils sont devenus une vision commune dans les rues de Sen’tsura, où ils peuvent maintenir la poigne de fer de l’Aile sur la population avec la bénédiction de l’armée régulière impériale. Les civils de Sen’tsura ont désormais la hantise de voir des miliciens s’engouffrer dans leur ruelle, car ils savent bien que ces « patriotes » sont payés au nombre de traîtres et de partisans qu’ils remettent aux forces impériales… Que la trahison soit véritable ou simplement suspectée.







Commandement de la garnison de Sent'sura







Lieutenant Romain Maret – Premier Régiment de Lanciers

Romain Maret:
 
Issu d’une longue tradition militaire, le Lieutenant Maret a été l’un des premiers à rejoindre l’armée d’Aile-Ténébreuse, au début de l’invasion de Terre. Pour des raisons qui lui sont propres, lui et une poignée de ses hommes ont trahit le baron qu’ils servaient, ouvrant les portes de leur cité et sabotant leurs défenses au-devant des troupes démoniaques. Depuis, il mena la conquête de la Terre aux côtés des armées d’Azraël, prouvant ses capacités exceptionnelles de tacticiens.

Refusant les promotions vers des titres pompeux et de trop grandes responsabilités, il s’est installé avec sa vaste famille à Sen’tsura, n’acceptant que le titre –prestigieux- de commandant du premier régiment de lanciers de la capitale. Il patrouille depuis avec ferveur les rues de la ville, et est toujours volontaire pour les missions les plus dangereuses visant notamment les Adorateurs de Nayris.

Les raisons de sa conversion quasi-instantanée à Zelphos sont sujettes à débat, même au sein des militaires impériaux. On raconte qu’un démon serait venu lui rendre visite peu avant le début de l’invasion. Que lui aurait-il dit ou montré, nul ne peut l’affirmer avec certitude. Certains disent qu’il lui aurait promis la paix sur Terre. D’autres qu’il lui aurait montrés un futur où Nayris, sans Empire pour lui faire face, parviendrait à revenir à la vie et détruire le monde. Les plus méprisants parlent plus simplement d’une succube qui l’aurait fait tomber sous son charme, et aurait pris la place de sa femme.


Lieutenante Sarah Nordheimer – Second Régiment de Lanciers

Sarah Nordheimer:
 
Comme son nom l’indique, Sarah Nordheimer est née dans les terres nordiques, non loin de la frontière entre la Terre et le Feu. Première-née d’une influente famille noble, son destin aurait dû être flamboyant, si ce n’était sa couleur de cheveux. En effet, sa crinière blonde éclatante, dans une région et une famille où tous étaient bruns de cheveux, ne pouvait que faire soulever d’importantes suspicions. La mère fut accusée d’adultère, et la petite envoyée en couvent.

Lorsque ses terres furent conquises par les forces d’Azraël, les démons apprirent l’histoire de la jeune humaine. Amusés, ils lui présentèrent sa famille, entièrement ligotés, ainsi qu’une hache courte, et un choix : S’affranchir par le sang du destin qui lui avait été choisi, et rejoindre Azraël, ou continuer sa vie enfermée dans le couvent. A la surprise des démons, la fillette saisit l’arme et massacra ses proches, sans une once de remord. Finalement, le couvent tout entier fût brûlé, et la petite humaine suivit la troupe de démons. Finalement, au fil d’années de guerres et de conflits, elle parvint à onter en grade petit à petit.

A force de détermination, de cruauté envers ses ennemis et de ferveur envers Zelphos, elle se hissa jusqu’à commander le deuxième régiment de lanciers de Sen’tsura. Un honneur pour celle qui avait été dépossédé de tous ses droits. Ses nombreuses années de service en ont également fait une experte dans le domaine des interrogatoires et de l’obtention d’aveu, et elle a plusieurs fois dû décliner des propositions de rejoindre l’Inquisition.



Lieutenant Théobalth Scoville – Troisième Régiment de Lanciers

Théobalth Scoville:
 
Ancien dirigeant d’un temple dédié à Yéhadiel, il reçut (dit-il) une vision de son Dieu la veille de l’invasion d’Aile-Ténébreuse en Ciel. Il exécuta tous les disciples de son temple dans la nuit, puis s’enfuit en n’emportant qu’un large marteau cérémoniel. Là, il attendit dans les terres sauvages l’inéluctable victoire des démons sur les anges, puis leur arrivée sur Terre. Il se mit immédiatement en route à leur rencontre, et se mit sous leurs ordres.

Sa rage au combat contre les ennemis des démons se fit rapidement remarquer, et rapidement on lui proposa un poste haut-placé dans l’armée du futur Empire. Il refusa cependant, préférant se jeter dans la bataille avec son marteau à deux mains pour briser le crâne des ennemis de Zelphos. Victoire après victoire, il se bâtit une réputation qui le garda toujours au-devant des lignes de front. Gagnant le respect des démons pour sa témérité et le nombre de crâne humain qu’il brisait jour après jour, il finit après la pacification de la Terre par prendre en charge le troisième régiment de lanciers de Sen’tsura.

Il en fit un régiment de fanatiques, dévoués tout entiers à la lutte contre Nayris et ses partisans. Il explique à qui veut l’entendre que la vision que lui a transmise Yéhadiel était celle de la victoire de Nayris, et que le frère était conscient que seule une humanité unie pouvait lutter contre la sœur diabolique. La rumeu veut que les soldats du Troisième de Lanciers qui manquent une seule cérémonie de Zelphos soient exécutés par le marteau, mais jusqu’à présent, toutes les morts accidentelles dans le régiment ont été imputées à des « chutes malencontreuses ».



Lieutenant Valérien Sainte-Croix – Quatrième Régiment de Lanciers

Valérien Sainte-Croix:
 
Le Lieutenant Sainte-Croix est ce que l’on appelle communément un « converti de raison ». Ancien trappeur en temps de paix, il fut recruté par l’armée de son duc en tant que chef d’une troupe d’éclaireurs, et envoyé en reconnaissance auprès du gros de l’armée d’Aile-Ténébreuse afin d’en voir la dangerosité. Devant i’infinie puissance des démons, les éclaireurs se demandèrent que faire. Sainte-Croix, en grand pragmatique, envoya le gros des hommes retourner auprès du duc afin de l’informer de ce qu’ils avaient vu. Valérien et quelques hommes de confiance, sous prétexte de continuer la reconnaissance, partir à la rencontre des démons.

Comprenant bien que les démons allaient prendre le contrôle de la Terre, ils échangèrent leur vie et une position favorable dans l’armée démoniaque en l’échange des dispositions défensives et des positionnements des garnisons dans tout le duché. Les forts du duc s’effondrèrent les uns après les autres, et le duché tomba en l’espace de quelques jours de guerre-éclair. Valérien, archer émérite et épéiste accompli, se fraya un chemin vers le haut de la hiérarchie impériale, jusqu’à obtenir le poste de lieutenant du 4e régiment de lanciers de la capitale, un poste aussi gratifiant au niveau du salaire que sûr au niveau de sa sécurité.

Beaucoup pensent que sa foi envers Zelphos n’est qu’une feinte servant à le maintenir en vie. Et ceux qui le connaissent croient en effet qu’il y a au moins une part de vérité. Mais Valérien, en fidèle citoyen de l’Empire, est fier et heureux de la position qu’il a pu obtenir, et ne reculera devant rien pour défendre ses acquis et sa vie. Son destin est lié à celui de l’Empire, en bien comme en mal, depuis qu’il a décidé de ne pas retourner auprès de son duc pour lutter contre les démons.



Sergent Valiant Nolanne – Milice Civile

Valiant Nolanne:
 
Enfant des rues, Valiant a été forcé de grandir dans les quartiers pauvres de Sen’tsura lorsqu’il fut abandonné par ses parents démunis, alors qu’il n’avait que cinq ans. Vivant de pommes volées et de l’eau des fontaines, il passa l’essentiel de la Première Bataille de Sen’tsura caché dans un caniveau. Pour lui et sa bande de copain de crasse, la division entre pro-impériaux et rebelles fut violente. La moitié de ces gamins vivant dans la rue se proposa de rejoindre l’Empire, qui leur promettait un avenir meilleur, tandis que l’autre moitié refusé d’avoir affaire aux effrayants démons, et préféraient rejoindre les « héros » de la Rébellion.

Valiant se retrouva dans le camp pro-impériaux, non pas par véritable conviction idéologique, mais pour une raison aussi puérile que son jeune âge le lui permettait. La jeune fille dont il était secrètement amoureux, et qui avait rejeté ses avances, avait rejoint (par le cœur tout du moins) la Rébellion. Il se fit donc un devoir de rejoindre ceux qui aidaient les démons, et finit par dénoncer son ancien amour, espérant lui faire comprendre son erreur.

Lorsque la jeune fille et tous les pseudo-membres de la Rébellion fûrent brûlés pour l’exemple, Valiant compris –trop tard- que cette guerre était tout sauf un jeu. Il se fit ensuite recruter par l’Empire en tant que chasseur de rats, et avec l’apparition du Maléfice, il finit par gagner assez pour louer un petit appartement. C’est après la Seconde Bataille de Sen’tsura, lorsque la Milice Civile fut formée, qu’il répondit à une petite annonce pour en prendre la tête. Connaissant parfaitement la ville, d’une condition physique irréprochable et ayant une longue histoire de loyauté envers l’Empire, il ne fallut pas beaucoup de délibération pour que cet agile personnage, fin lanceur de couteaux et maîtres en maniement de dagues, n’en vienne à commander cette unité irrégulière.




Lieutenant Ranier Jubinville – « Premier et Unique » d’Infanterie Chevalière

Ranier Jubinville:
 
Véritable force de la nature, le Lieutenant Ranier était le huitième fils d’une famille de nobles secondaires de Sen’tsura. Ennuyé par la politique et le commandement, il quitta sa maisonnée dès qu’il eut atteint la majorité, et non sans avoir reçu un excellent entraînement aux armes –sa passion-. Il parcouru la Terre entière, se battant avec espoir dans les tournois de gladiateurs. Il apprit les spécificités de chaque arme, et leurs mystères, ainsi que le secret de leur pouvoir. En bref, il devint un gladiateur reconnu et respecté, une montagne de muscle parvenant à vaincre une petite troupe de gladiateurs à lui seul, ou bien des monstres inhumains en combat singulier. Au sommet de sa gloire, il vainquit seul un minotaure, armé seulement d’un filet et d’un marteau à une main.

Cependant, après la conquête de la Terre par Aile-Ténébreuse, il finit capturé, et menacé de mise à mort à cause de la résistance de sa famille à l’invasion d’Aile-Ténébreuse. Préférant éviter de finir au bûcher du fait de sa distance famille, il préféra rejoindre les rangs du nouvellement formé régiment d’Infanterie Chevalière. Là, simple soldat, il se couvrit de gloire en combattant les rebelles et les différentes menaces à l’Empire. Gagnant le titre de « briseur de troll », il monta petit à petit les échelons à mesure que ses supérieurs périssaient au combat.

Finalement, tout le haut commandement de l’Infanterie Chevalière fut décimée par Galaad et ses hommes lors de la Seconde Bataille de Sen’tsura, et celui qui n’était que sergent se retrouva promu « Lieutenant Jubinville ». Reprenant en main le régiment, mais préférant déléguer les tâches administratives à ses subalternes, il renforça encore la méritocratie habituelle de l’Empire, tâchant de se baser sur la seule valeur de ses hommes pour leur affecter des postes, et non sur ses préférences personnelles. Exemple pour l’Empire, il finit par être convaincu du bienfondé du règne d’Azraël à force de constater la paix relative qui s’était installé sur la Terre.




Lieutenant Barthélémy Dumartel – Premier régiment de la Garde Impériale

Barthélémy Dumartel:
 
Si l’immense majorité des troupes de l’armée humaine impériale a été converti suite à la conquête de la Terre, le lieutenant Dumartel est l’un des rares à avoir vénéré Zelphos avant même l’attaque d’Azraël sur Ciel. Passionné d’ésotérisme, grand amateur des théories des mondes parallèles et expert démonologue, ce fils de paysan était aussi curieux d’esprit qu’habile dans le maniement de la faux et de la hache. Lorsque ses premières capacités magiques commencèrent à se manifester, au début de l’adolescence, ses parents prirent peur, et l’envoyèrent à la grande cité voisine où il pourrait suivre un entraînement sans risquer d’être brûlé pour sorcellerie. Il excella dans tous les domaines, tant et si bien qu’il fût transféré à Sen’tsura pour poursuivre ses études.

C’est là que son esprit orgueilleux et ambitieux se corrompit. Restant des semaines entières sans sortir de la grande bibliothèque de Sen’tsura, il se mit à se passionner de la théologie du monde, des anciennes races et dieux, et de toutes les théories fumeuses qui pouvait y faire référence. Il devint persuadé que ce qu’il appelait la « dernière guerre » était inévitable, un conflit général entre toutes les forces du monde, qui conduirait à la domination totale de Yéhadiel ou de Nayris sur Terra Mystica. Ses recherches sur d’antiques prophéties le laissèrent à penser que les premiers coups de cette guerre seraient une invasion de Terra Mystica par des forces démoniaques venues d’un autre monde. Aussi, il se prépara à cet événement, et se mit à bâtir un culte en prévision de l’arrivée des démons. Seule une alliance entre hommes et démons, selon lui, pouvait permettre aux forces de la vie de l’emporter.

Lorsque l’invasion débuta, en Ciel, Dumartel et ses adeptes partirent à la rencontre d’Azraël pour lui prêter main-forte. Participant –discrètement- aux premiers combats contre les Anges, il fut rapidement surnommé par ses hommes le « bras droit de l’archi-démon ». Bien entendu, les démons eux-mêmes ne lui accordaient pas tant de respect, mais ils acceptaient volontiers l’aide d’un guerrier-mage si efficace, et de tant d’hommes de mains dévoués. Restant aux côtés de l’Aile-Ténébreuse durant toute la campagne militaire en Ciel puis en Terre, Dumartel se fit une réputation de guerrier d’exception et de mage surpuissant. Sa dévotion à l’Aile le poussa, après la conquête de Sen’tsura, à superviser la création de la Garde Impériale, l’élite humaine au service de l’Empire. Depuis, il dirige avec fierté et exemplarité le Premier Régiment de la Garde, dont le premier bataillon garde le palais de l’Empereur-Dieu en personne.



Lieutenante Karla Goodwill – Second régiment de la Garde Impériale

Karla Goodwill:
 
La vie fût particulièrement avare en cadeau envers Karla Goodwill, là où les déconvenues semblaient être son quotidien. Fille d’un honnête marchand, la caravane de son père –où elle séjournait- fut attaquée et pillée par de vils bandits gnolls, au nord-est de Terre. Le butin en or fût réparti entre les assaillants, les marchands mâles exécutés, et les femmes ramenées au village des gnolls. Là, Karla connue deux ans de supplice aux mains des créatures barbares. Lorsque l’armée d’Aile-Ténébreuse, qui venait d’envahir la Terre, attaqua le campement gnoll et passa les créatures au fil de l’épée, elle ne fit pas de distinction entre les prisonniers et les gnolls à proprement parler. Ce n’est que grâce à sa télékinésie, qui venait de se manifester, que la jeune Karla parvint à repousser deux démons qui s’apprêtaient à la déchiqueter.

Surpris qu’une jeune fille de seize ans parvienne ainsi à leur tenir tête, les démons décidèrent de l’incorporer à leur petite troupe, afin d’en apprendre davantage. Devant les pouvoirs grandissants de la jeune femme, et face à sa rage impressionnante au combat contre gobelins gnolls et orcs, ils décidèrent de l’emmener à Sen’tsura. Convaincue que seule une humanité unie par Azraël pouvait combattre efficacement la menace des gobelinoïdes, et ivre de se venger de ces monstres inhumains, elle rejoint la Garde Impériale. Durant toute la guerre de la Rébellion, elle sillonna la Terre à la tête d’un bataillon de la Garde, massacrant les campements de toute créature non-humaine un tant soit peu hostile, ou bien traquant efficacement les troupes rebelles.

Ses incontestables succès militaires, son adroit maniement de l’épée et ses sidérants pouvoirs télékinésiques en firent rapidement l’une des figures les plus puissantes et les plus craintes de la Garde. Peu avant la Seconde Bataille de Sen’tsura, elle fût promue à la tête du Second Régiment de la Garde. Tenant avec ténacité le front ouest, elle déchiqueta de nombreux soldats de la Rébellion, que ce soit à l’épée ou par la seule force de son esprit. On raconte même que, prise à partie par deux Berserks des Glaces, elle broya la trachée du premier d’un regard, et lacéra de son épée le second jusqu’à ce que les membres lui en tombent. Depuis cette éclatante victoire, elle continue de prendre en charge la sécurité de toute la région de Sent’sura face aux orcs, aux gobelins, et surtout aux gnolls.



Lieutenant Konstantin Cosme – Troisième Régiment de la Garde Impériale

Konstantin Cosme:
 
Certaines personnes ne peuvent pas échapper à leur destin, et certains destins sont plus tragiques que d’autres. Dès qu’il fût en âge de parler, le père de Konstantin lui expliqua que dans une vision, il avait vu des démons conquérir le monde et asservir l’humanité. Konstantin, son unique fils, devait être sacrifié aux envahisseurs afin de garantir la survie du père. Grandissant dans une cabane dans la forêt, loin de tout contact humain, Konstantin accepta sans broncher son statut de futur sacrifié. A l’aube de ses dix-neuf ans, le jour tant redouté arriva, et les démons débutèrent leur campagne pour prendre le contrôle de Terre. Le père Cosme s’en alla au-devant d’une patrouille de Zelphos, et leur présenta son fils pour le leur offrir en échange de sa propre survie. Dégoûtés par une telle faiblesse, ils taillèrent en pièce le père, avant de se demander quoi faire du fils.

Fort et agile, après avoir dû grandir dans une forêt hostile, sachant chasser le gobelin et le satyre, et étant « vide » magiquement (impossible à contrôler mentalement par magie, donc), le petit Konstantin avait du potentiel. Il rejoignit donc les démons, et son instinct de chasseur sylvestre se montra à plusieurs reprises aussi efficace que celui de ses nouveaux compagnons de jeu. Il traqua des forestiers humains sans même se douter que c’était une mauvaise chose, et pilla dans la joie et l’allégresse. Lors de la campagne contre Drayame, il parvint à faire jeu égal avec plusieurs patrouilles elfiques, mais finit par tomber sur meilleur que lui. Blessé par une flèche à la cuisse, il retourna à Sen’tsura où il s’instruit sur les arcanes du commandement et de la tactique, en attendant de pouvoir retourner à la traque des ennemis de l’Empire.

Le poison elfique était puissant, et le temps qu’il retrouve l’usage de sa jambe, il était devenu un excellent tacticien. Rejoignant le tout nouveau Troisième Régiment de la Garde Impériale, il y resta sergent un moment, dirigeant les éclaireurs de la troupe. Après une histoire encore aujourd’hui nébuleuse, le lieutenant du Troisième de la Garde défia Konstantin à un duel à mort pour l’honneur. Certains parlent d’une femme dont les deux hommes étaient amoureux, d’autre que le manque de tact répété du sergent Cosme avait fini par rendre fou le très fier lieutenant. Toujours est-il que les deux hommes s’affrontèrent, et que l’agilité et la ruse de Konstantin lui permirent de planter une dague dans la gorge de son supérieur, profitant d’une ouverture dans son armure. Comme le veut la tradition, il reprit donc le commandement du Troisième de la Garde, et le dirige depuis avec le flegme et le pragmatisme qui le caractérisent.



Gautier Armel – Conquérant détaché à la garnison de Sen’tsura

Monsieur Armel:
 
« Monsieur Armel » est l’agent de liaison reliant la garnison de Sen’tsura, sous l’autorité du capitaine Thaddeus Golias, et le haut-commandement impérial. Gautier est un des Conquérants, la pointe de l’épée d’Azraël, les plus puissants combattants de l’Empire. Rares sont ceux à l’avoir vu sans son armure intégrale, et les paris vont bon train pour savoir s’il s’agit d’un homme, d’un démon, ou bien d’un mélange des deux. C’est un « homme » d’action, pour qui les mots n’ont d’utilité que s’ils servent à préparer et optimiser un coup d’éclat.

Il n’a aucun apriori sur les humains, et ne les juge ni à leurs origines, ni à leurs apparences ou leurs comportements, mais à leurs résultats. Son esprit calculateur lui a permis de transformer en l’espace de quelques années la garnison de Sen’tsura d’une bande de miliciens mal équipés en l’une des plus puissantes forces militaires de l’Empire, et plus largement de Terra Mystica. Il ne répond qu’à l’Empereur en personne, nul n’ose formuler de pensées ne serait-ce qu’un brun séditieuse en sa présence. Quiconque a fait preuve d’idées de trahison ou d’hérésie en sa présence a disparu dès la nuit suivante.

On raconte qu’il a des yeux et des oreilles aux quatre coins de la capitale, et même au-delà. Jusqu’à présent, personne ne peut témoigner l’avoir vu en combat, mais étant très haut placé dans la hiérarchie des Conquérants, il ne peut qu’être l’un des plus grands combattants de l’Empire. En tout cas, c’est ce que les hommes racontent. Il apparaît où et quand il le souhaite, et la rumeur dit qu’il suffit de demander à haute-voix à lui parler pour qu’il soit quelques jours plus tard devant vous. Ces rumeurs sont bien entendu grandement exagérées, mais elles explicitent bien le statut de croquemitaine dont dispose Monsieur Armel au sein des forces armées impériales de la capitale.



Capitaine de vaisseau Denis Villière – L’Eternel Ressac

Denis Villière:
 
Le parcours de Denis Villière est pour le moins atypique. Ayant grandi dans un petit village de pêcheur à la frontière sur une île de l’Eau, il rejoignit de force un équipage pirate lorsque ce dernier pilla et brûla son visage. N’étant âgé que de sept ans à l’époque, il se fit embrigader par sa nouvelle famille, et écuma les mers huit années durant. Au départ simple moussaillon, ses talents à la barre le propulsèrent rapidement à la barre, et il devint le chef navigateur de son navire, « La Lune Liquide ». Petit protégé du capitaine pirate, et mascotte de l'équipage, il apprit grandement à bord, ambitionnant de reprendre un jour le commandement du vaisseau. Il se révéla vite exceptionnellement doué, et nombreux furent ceux à s'impatienter de le voir les commander vers de nouveaux sommets de richesse et de gloire.

Seulement, lorsque le capitaine mourut durant un abordage, c’est son second qui reprit les rennes du navire. Devant les protestations de Villière et de certains membres d’équipage, le second décida de mettre Denis à terre dans un port de la Muerta, avec ses sympathisants. Maudissant son destin dans les litres de rhum, Villière finit par attirer l’attention d’une succube, venue dans l’archipel chercher du soutien au nom de l’Empire tout récemment installé en Terre. En l’échange d’une aide démoniaque pour reprendre le contrôle de la Lune Liquide, Denis Villière jura loyauté à l’Empire, en son nom et celui des hommes qui l’avaient suivi.

Grâce au soutien de trois Conquérants et d’un peloton de la Garde Impériale, Denis Villière parvint à récupérer son navire en l’attaquant sournoisement alors qu’il était à quai dans un port de la côte occidentale de Terre. Après avoir mis ses hommes aux commandes, et recruté quelques bras supplémentaires dans la Muerta, Villière tint sa promesse et rejoignit la Flotte Impériale. Expert en piraterie, il rebaptisa son navire « l’Eternel Ressac » et se lança dans des actions de guérilla contre la flotte des Glaces. Et depuis peu, il est affecté à la défense du fleuve de Sen’tsura, protégeant la surface et les fonds d’une éventuelle infiltration des Adorateurs, utilisant au mieux les capacités de son équipage à 40% non-humain.


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Mar 30 Juin - 14:16
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7200-vigdis-bryenshot-nimadr#153
Bonjour =)

L'existence de la Diingorth ayant été validé dans la fiche des Clamerians, je viens demander à ce que ce métal soit répertorié sur cette page :
http://terramystica.wikia.com/wiki/Liste_des_Mat%C3%A9riaux

Le petit laïus :

La Diingorth (« Pierre de gel » dans le langage des Clamerians)
Description : La Diingorth est un métal couleur marine environné d'une légère brume de froid, à la fois avant extraction et après avoir été travaillé. Les conditions de sa forge l'empêchent d'être incorporée à un quelconque alliage. Seuls les Clamerians possèdent le secret de sa forge si particulière, et seuls deux foyers (près du Mahmorok et à Cardrak même) sont aptes à pratiquer l'exercice. La seule mine de ce métal (sous ledit Mahmorok) étant scellée depuis des siècles, croiser des armes en Diingorth est extrêmement rare.
Capacités Physiques : plus lourd que l'acier, mais possédant un tranchant de meilleure qualité, la Diingorth résiste très bien au choc, mais le froid que le métal génère empêche son utilisation pour forger des pièces entières d'armures. Le jeu savant et complexe des températures et des contraintes à appliquer à ce métal pour en permettre la forge sans le briser ou le priver de ses caractéristiques n'est connu que des seuls Clamerians.
Capacités Magiques : Une blessure faite par ce métal vous fera expérimenter la douleur de la morsure du froid. Bien que la Diingorth soit plus utilisée par les Clamerians (un peuple guerrier), elle fait un très bon catalyseur pour les magies de glace, vent et eau, et perturbe l'utilisation par son porteur des magies de feu (restant neutre pour les autres formes de magie).
Utilisation courante : La seule mine de Diingorth étant scellée depuis des siècles, même si les Clamerians se passent le secret de sa fonte depuis, il n'existe plus que quelques pièces d'armement en circulation. La plupart sont aux mains de personnages de valeur des Salines (ou leurs descendants), ou des descendants d'ennemis des Clamerians qui auraient récupérer des armes après le combat. Il n'existe pas de pièce d'armure (bien qu'elle soit utilisée parfois comme ornement) en Diingorth, seulement des armes et quelques bijoux.



..


avatar


Clamerian

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : ø
Vitesse de réponse :


Sam 4 Juil - 18:07
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7224-dwalek-jambes-d-acier#15316
Bonsoir bonsoir !

Je viens ici juste pour signaler un petit ajout assez important qu'il faudrait faire à la fiche race des nains.

En effet, dans la majorité des univers RP (donc je m'autorise à le proposer pour TM) voici les étapes de vie d'un nain.

- 0 à 40 ans: enfance.

- 40 à 60 ans: adolescence.

- 60 à 450 ans: vie adulte.

- plus de 450 ans: senior. Les nains qui dépassent les 600 ans sont des cas rarissimes.

Voilà, c'est pas grand chose, mais ça évitera aux nouveaux joueurs nains de ne pas se tromper au moment de faire leur fiche. Smile




avatar


Nain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Trat' et cie
Vitesse de réponse : rapide !


Jeu 9 Juil - 17:35
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5319-aricie-flore
Bonjour,

Butterfly

lien
Présence (Lieux) : Toutes les forêts de Terra

Comestible : Oui, une fois réduite en pâte

Description : C'est une fleur qui s'ouvre à ras le sol. Elle n'a aucune autre caractéristique particulière. Elle pousse de Kelrenn jusqu'à Nàdrillä. Une fleur donne 25 gr de pâte

Propriété : C'est une drogue très forte qui réduit la douleur physique. Au bout deux prises, on devient accro à vie. On peut en prendre jusqu'à 500 gr, au delà, c'est l'overdose.

Préparation de la pâte

Enlever les racines, puis malaxer la fleur dans un peu d'eau. Laisser reposer entre 8 et 10 puis filtrer avec de l'eau. Cela permet d'obtenir une pâte pure qu'il suffit de mettre en place.


Histoire/Légende : Les guérisseurs la craignent car c'est effet sont extrêmement puissant. Un individu en manque est capable des pires horreurs du monde juste pour avoir sa dose. Certains proxénètes l'utilisent pour rendre leurs prostituées plus obéissantes en les menaçant de les priver de leurs doses quotidiennes.

Elle apparut pour la première fois 10 ans avant le début de l'Hiver Eternel, on la crut disparut mais on ne la vit réapparaître en l'an 63 après l'Hiver.





Succès : :
 

--------


avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Trouvé par Calliste et arrangé par Alissya
Double compte : Lirissa et Le Voile
Vitesse de réponse : Rapide (1 semaine max)


Mar 14 Juil - 15:38
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t7201-girneleas-moflenes
Chose promise, chose due. J'ai promis à Mirage de faire un petit lexique des expressions et des mots spécifiques au langage drow donc le voici :

http://www.petit-fichier.fr/2015/07/14/vocabulaire-drow/

J'aimerais qu'on ajoute ce petit texte avant le tableau si possible:

Au cours des siècles et des quinzes années passés sur Terra, les tasakaali ont abandonné une bonne partie de leur langage. Néanmoins ils continuent d'utiliser quotidiennement des mots, des expressions dont voici la traduction.




en italique : ce sont les écrits de sa biographe environ 600 ans après les évènements
les paroles de sa biographe : non audibles par vous

Code:
[color=orange][/color]


Mar 14 Juil - 17:23
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1836-ragmor
Yop, je viens de découvrir le "voté" destiné aux topsites... Je suis sincèrement désolé, j'ai explosé de rire en voyant ça !!

Sinon j'en viens aux nouvelles de mon géant de pierre datant de la première page Smile



code couleur : yellow


avatar


Giguêtre

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Une semaine maximum


Mer 22 Juil - 5:36
Voir le profil de l'utilisateur
Dans l'ordre :


Thaddeus : C'est en cours, tout a été validé par Harald. Pour pinailler, je ferais remarquer qu'actuellement, il est question de bataillons et non de régiments (tout doux), mais ce n'est pas un problème, je m'occupe de remplacer les termes.

Vigdis : Comme je l'avais dis, le métal a été rajouté (en réorganisant l'article, d'ailleurs).

Aricie : Être accro au bout de deux prises seulement ? Diantre, c'est violent ! Si tu pouvais réduire un peu ce potentiel nocif, ou du moins m'expliquer à minima, je préférerais.

Girnëleàs : C'est une bonne chose ! Je vais voir comment ajouter sur le Wikia de manière pas trop dégoûtante.

Rägmor : Pas de nouvelles de mon côté, je vais relancer.



Bonjour. Je corrige votre fiche.™



Contenu sponsorisé





 
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2