Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Qui veux jouer avec moi?

 
Dim 23 Oct - 21:10
[j’espère que j’ai le droit, mais si j’ai bien compris le principe de la validation dynamique… Pour info, je compte faire Mynerva comtesse donc la scène se passe dans un château un peu délabré]
« …J’ai passé tant de temps là bas…. Que c’est devenu ma maison…. J’aime l’ambiance qui l’y règne… Mais pour toi je resterai dans ce monde où il y a trop de soleil… Et on rejouera toutes les deux, pour l’éternité…. »

Mynerva à genoux par terre la tête posée sur ses deux bras, eux même posés sur le rebord de son lit regardait avec une certaine attention son cher nounours en peluche. Elle l’avait appelé Loopa. Elle trouvait ça joli. Elle rajusta le petit chapeau que Loopa arborait fièrement.

« Tu sais Loopa, Nayris me manque… »
Soudain Mynerva tourna la tête faisant danser ses jolies anglaises blondes, et regarda la magnifique jeune fille qui s’inclinait devant elle. Un grand sourire se dessina sur son visage.

« Sa y’est tu as finis tes corvées Maria ??? » Elle bondit sur ses pieds et attrapa les mains de la demoiselle qui resta aussi inexpressive. Un regard attentif aurait vu l’absence d’émotion inhumain que dégagé ses yeux, mais Mynerva ne semblait pas s’en préoccupait.

« Tu viens prendre le thé avec moi et Loopa ? »

Sans attendre une réponse qui ne viendrait jamais, la petite fille entraina sa servante sur une jolie table et l’y assis, puis elle commença à servir dans des magnifiques tasse en porcelaine un thé déjà froid. Seul Loopa ne bu pas le liquide mais Maria elle s’exécuta. Toute joyeuse Mynerva raconta sa journée à Maria jusqu’à ce que le premier rayon de soleil fasse étinceler les vitres de la chambre.

La tasse que tenait Maria tomba sur le carrelage froid et se brisa en milles morceau tendis que Mynerva était désormais face à une poupée de porcelaine. Sans s’en soucier elle éteignit les multiples bougies qui vacillaient, et attrapa nonchalamment la poupée. Puis elle commença à la coiffée soigneusement avant d’ouvrir un grand placard et de la ranger. Avec des dizaines jouet presque identique.
- A demain Maria…

Mynerva

avatar




Lun 24 Oct - 12:50
Que - comme disait le chat, ou le pervers, dans tous les cas quand on lui marche dessus -que, disais-je, faisait donc Achab ici? Eh bien c'est une excellente question et, comme avaient l'habitude de prononcer les maîtresses du roi après qu'il les ai honoré de ses faveurs, "je vous remercie de me l'avoir posée". Je vous répondrais que nous sommes dans l'Ailleurs, et que je suis validé, alors je peux me permettre de dire n'importe quoi, voire même de ne pas jouer véritablement Achab. En l'occurrence, il sera lui même, en lui ajoutant un petit quelque chose : un léger pouvoir de magie arcane.

Que - je me répète - faisait-il donc là? h bien on pourrait dire, sans trop se creuser la tête, que le grand maître des potions, le génie entre tous les génie, l'alchimiste tellement doué qu'il est le précurseur de la science, l'homme tellement drogué que si on brûlait ses cheveux, on donnerai d'atroces retards mentaux à des foetus si une femme enceinte les respirait (dieu merci il ne brûle jamais ses cheveux), eh bien cet homme, est à la recherche d'une substance extrêmement rare, dont il a besoin pour réaliser une mixture sans nul doute infecte, mais dont la légende dit qu'elle a des propriétés curatives extraordinaires (on raconte qu'après vous avoir démoli les papilles avec son goût de cadavre marécageux, elle vous parcours tout le corps pour le débarrasser de la moindre de ses impuretés).

Quel est cet ingrédient, me demanderez vous? Et d'abord, pourquoi me posez vous toutes ces questions? Vous répondrez à cette dernière plus tard, moi je vais répondre à la première. La rareté de cette potion vient, évidemment, de ses ingrédients. Plusieurs d'entre eux sont presque impossibles à trouver, et celui qu'il était sur le point d'avoir en faisait partie : le sang d'une personne réssucitée. Passer de l'autre côté pour ensuite réintégrer son corps, ou s'en faire former un nouveau, par la déesse des morts, a la particularité de laisser une importante trace dans le sang, un résidu semblable à du soufre, entre autres, car il y a des milliers de petits changements, Achab le sentait, qui ne pouvaient être observés à l'oeil nu. Le problème c'est que ces réssucités étaient diablement rares, passez moi l'expression, et que le plus célèbre d'entre eux est un véritable monstre. Pas au niveau physique, certes, mais en revanche, son âme est aussi ravagée que... Vous ne voulez pas connaître la suite, faites moi confiance.

Achab avait donc passé des années à chercher ce genre de personnes, merveilleusement rares, et, après de longues et interminables recherches (ce qui est une lapalissade car j'ai précisé juste avant que cela avait duré des années), il avait fini par recueillir des témoignages sur une espèce de petite fille dingue de poupées en porcelaines qui vivait dans un château qui n'avait plus vraiment la forme. Il mena l'enquête quelques semaines aux alentours puis entrepris de se rendre dans le château. Les rumeurs n'étaient pas joyeuses, alors il préféré ne pas entrer par la porte, et se téléporta de fenêtres en fenêtres, dans un équilibre souvent très précaire (il tomba plus q'une fois, mais là encore, son don de téléportation lui sauva la vie à chaque moment). Si il faisait cela de fenêtres en fenêtres, c'était pour jeter un oeil pour voir si il y avait quelqu'un à l'intérieur, idéalement, la petite fille. Alors que le soleil se levait, et qu'il jumpait jusqu'à une autre fenêtre, il la vit, à l'intérieur, prenant le thé avec... On dirait bien deux poupées en porcelaine. Allez comprendre cet intéret morbide qu'ont les enfants pour ces ignominies à la tête figées dans un demi sourire sadique, ou alors dans une expression neutre, celle là même de l'assassin sociopathe incapable d'éprouver des sentiments, même pour les meurtres qu'il commet.

Il se téléporta dans la pièce, gardant son couteau dans la poche, ayant sa chevalière magique au doigt (celle qui lui permet d'user de sa magie arcane). Il détecta de la magie dans cette enfant, et également dans la poupée. Il n'aimait pas trop ça, aussi préféra-t-il ne pas être agressif.

"Mademoiselle bonjour. Puis-je me joindre à vous?"

Achab J

avatar




Mar 25 Oct - 19:33
[Merci d'avoir répondu ! Mais j'ai un doute, on est bien censé faire - de 15 lignes environ normalement non? Il me semble avoir lu que c'était en RP court mais j'ai un doute....]

- Mademoiselle bonjour, puis je me joindre à vous ?
Mynerva tourna lentement la tête et cligna plusieurs fois des yeux, elle détailla l’homme devant lui. Il avait l’air complètement cinglé…. Mais un invité ça ne se refuse pas et puis Maria était partie…

Un grand sourire se dessina sur sa bouche illuminant son visage aux traits encore enfantin.
-Avec plaisir ! Elle l’invita à s’asseoir sur une petite chaise, trop petite chaise. S’il s’asseyait dessus il aurait ses genoux au niveau de son visage, mais Mynerva s’en fichait.
-Voici Loopa dit t’elle en désignant son nounours. Et moi je suis Mynerva, M – y – n – e – r – v - a! Et vous comment vous appelez vous ?

Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas eu de visite mais elle était un peu déçu… Ses poupées commençaient à la lasser, elle en voulait des nouvelles… Oui, il lui fallait des jolies jeunes femmes, des belles princesses à transformer ! Il n’y a que les magnifiques dames qu’elle aimait coiffer et habiller...


Mynerva

avatar




Mer 26 Oct - 20:26
[HRP : Ah si, effectivement. Bah, peu importe, on va dire que c'était pour poser les bases, xD]

Elle était vraiment petite cette chaise... Elle était vraiment moche cette poupée... Elle était vraiment flippante la gamine. Mais ce n'est pas trop étonnant : quand on a côtoyé Nayris, pas étonnant qu'on en revienne un peu transformé. Ajoutez à cela les modifications de son cru qu'elle apporte parfois aux défunts qui reviennent, en plus du choc psychologique de voir la Mort (oui, beaucoup de gens mésestiment le choc que ça pourrait donner). Enfin qu'importe, il savait depuis le début que cela allait être tordu.

Il s'approcha donc, mais s'assit par terre, triturant sa chevalière sans s'en rendre compte. Il la détailla, son cerveau empli de magie fonctionnant à une vitesse folle. Tien, folle, un mot qui revenait souvent dans son esprit. Il regarda la pièce, nota la dînette, la poupée qui exhalait encore un peu de magie, et tout ce qu'il y avait : elle aimait jouer, comme tous les enfants. Mais quand on revient des morts, c'est pas un bon signe. Si il voulait contrôler ce qu'il se passait, c'est lui qui devait dicter les règles, et ne pas entrer dans son jeu à elle.

"Navré de m'introduire ainsi sans la moindre politesse ma petite Mynerva, mais j'ai à vous parler. Je me nomme Achab Jeckyl, et je ne suis pas ici pour rien, et je crains que ce ne soit pas pour prendre le thé.

Je sais que je manque à tous les codes de galanterie et de bienséance mais j'ai une question : à quelle époque êtes vous morte?
"

Achab J

avatar




Jeu 27 Oct - 20:33
-Navré de m'introduire ainsi sans la moindre politesse ma petite Mynerva, mais j'ai à vous parler. Je me nomme Achab Jeckyl, et je ne suis pas ici pour rien, et je crains que ce ne soit pas pour prendre le thé.

Je sais que je manque à tous les codes de galanterie et de bienséance mais j'ai une question : à quelle époque êtes vous morte?"


Mynerva pencha la tête sur le côté étonnée. Elle cligna plusieurs fois des yeux en réfléchissant.

-Comment savez vous que je suis morte ? Demanda-t-elle réellement surprise, d'habitude les gens ne s'en rendaient pas compte... Du moins pas tout de suite... Ce n'était tout de même pas inscrit sur son front "je suis une morte ressuscitée". Elle se tourna vers son nounours et répéta à son attention: comment il sait ? Tu le sais toi Loopa ?

Toujours le dos bien droit, et la tête haute comme toute noble qui se respecte Mynerva ferma les yeux pour essayer de se souvenir. Mais tout était très vague dans sa tête, elle ne se rappelait pas vraiment, même le visage de ses parents avait disparu de sa mémoire.

-Je ne sais plus…. Mais le monsieur avec plein de plume, Aile Ténébreuse je crois, il n’était pas encore là ! Je crois…

Elle épousseta sa longue robe de couleur rouge et pris délicatement la tasse de thé dans ses mains.
-Il faut boire du thé. Je vous ais invité ! Cria-elle un peu brusquement. Mynerva ne supportait pas qu’on ne lui obéisse pas.


Mynerva

avatar




Jeu 27 Oct - 20:57
D'accord, c'est officiel, cette gamine était flippante. Que ferais-t-elle si jamais il refusait? Allez savoir, mais ce n'était pas reluisant, il en était sûr. Mais si il buvait le thé, que se passerait-il? Peut-être rien (après tout, elle ne s'attendait pas à avoir de la visite, et elle le buvait elle même, mais il en connaissait trop sur la magie pour ne pas se méfier), et même sûrement rien, à 90%, mais, quand il s'agit de sa vie, 10% de risque c'est beaucoup trop. Il usa d'une stratégie si usitée, si banale qu'il eu presque honte de lui même (ç'aurait été le cas si il n'était pas si narcissique et arrogant) : il fit tout simplement semblant d'en boire une goutte.

Cela fait, il se mit à réfléchir : morte avant l'arrivée d'Aile Ténébreuse... Ça ne lui apportait pas grand chose, mais dieu merci, son intérêt ne se portait pas sur la date de sa mort. Il s'agissait juste de montrer qu'il savait de quoi il parlait. Maintenant, il s'agissait d'aborder le sujet en douceur, et ce n'était pas sa spécialité.

"Rassurez vous, vous n'avez pas l'air d'une morte résussitée, même si je capte une aura magique très particulière en vous. Je savais déjà tout ça avant d'arrivé, et il m'en a fallu faire, des recherches pour vous trouver. J'ai un petit quelque chose à vous demander en vérité.

Vos poupées sont très jolies Mynerva - permettez que je vous appelle Mynerva. D'où viennent elles?
"

Il craignait la réponse.

Achab J

avatar




Ven 4 Nov - 16:30
"Rassurez vous, vous n'avez pas l'air d'une morte résussitée, même si je capte une aura magique très particulière en vous. Je savais déjà tout ça avant d'arrivé, et il m'en a fallu faire, des recherches pour vous trouver. J'ai un petit quelque chose à vous demander en vérité.

Vos poupées sont très jolies Mynerva - permettez que je vous appelle Mynerva. D'où viennent elles?"


Mynerva hocha la tête faisant danser ses petites boucles dorées pour lui donner la permission de l’appeler par son prénom.

-Mes poupées ? Un grand sourire se dessina sur ses lèvres. Ce sont des gens qui ont été méchants… Mais maintenant ils sont gentils ! et puis je m’en occupe bien je les coiffe et les habille tout le temps ! répondit t’elle avec beaucoup d’enthousiasme et le plus naturellement du monde. Maria elle ne voulait pas prendre le thé avec moi… et elle a de si jolie cheveux… Repris-elle avec un air presque envieux. Mais heureusement vous êtes là ! Vous voulez jouer à cache cache !? demanda t’elle en bondissant de joie.

Mynerva

avatar





Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1