Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Assassinat Elite

 
Lun 27 Oct - 17:31
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2711-kissa-presentation-d-une-ch
Un contrat intéressant, cela va sans dire. Kissa regardait depuis maintenant un petit moment l'annonce dans le hall de la congrégation. Il n'y avait pas grand-chose à gagner, mais la chimère s'en fichait plutôt pas mal. Non. Le contrat était intéressant, et avait sa dose de défi. Exactement ce qu'elle voulait ! Aussi, Kissa se mit immédiatement en mouvement. Le cirque n'avait pas tellement besoin d'animation supplémentaire, aussi ne pouvait-elle pas arriver et proposer un autre numéro. En revanche, elle pouvait toujours proposer son aide pour le garder le cirque en ordre, ou pour s'occuper des animaux. Ça, c'était une proposition tout à fait acceptable.

Aussi se mit-elle en route avec un petit sac contenant juste une tenue de rechange. Dans son esprit, elle voyait déjà comment son meurtre allait se profiler. On ne pourrait même pas déduire qu'il s'agissait d'un réel assassinat ! Un rire la traversa.

Se présenter au cirque et demander à en faire partie ne fut pas la partie la plus difficile de son plan. Non, des petites mains mal payées étaient toujours les bienvenus, surtout que le chat présentait d'immense prédisposition pour s'occuper des animaux. Cependant, il y avait déjà un humain qui soignait les bêtes, et en était apprécié. On lui refourgua Kissa en disant qu'elle était son aide. Le chat, si elle n'apprécia guère d'être traitée comme un simple commis, se garda de réagir. Elle devait gagner la confiance de ce pauvre gars, de Yuglos, et des panthères ! Il fallait avouer, qu'avec son physique avantageux, ce n'est jamais bien difficile à faire !

Le passage le plus amusant fut les animaux, bien plus compréhensible que ces idiots d'humains ! Les bêtes adoptèrent rapidement Kissa qui savait par cœur le langage animal. Se révélant meilleure que le dompteur en charge des bêtes, il ne lui fallut pas une semaine pour que l'homme la laisse s'occuper des animaux juste avant les spectacles. Yuglos avait pour habitude de venir trouver la petite dompteuse et de rester avec les bêtes avant son numéro. Il aurait été tellement facile de le tuer à ce moment là… Mais Kissa comptait bel et bien réussir son contrat dans les conditions données ! Aussi due-t-elle de nombreuse fois se retenir d'égorger ce gros porc… Dont elle finit même par se faire apprécier.

L'assassine prenait son temps, mais d'un autre côté, on ne peut sciemment pas accomplir une œuvre d'art en deux jours, et repartir comme une fleur ! Kissa, la perfectionniste, aimait que tout soit parfait et elle voulait offrir une mort digne à cet homme qu'elle finissait par apprécier, même si son humour pouvait être douteux. Après tout, il était bon avec les bêtes, et ne les blessait jamais. Cela était un bon point aux yeux de la chimère. Dans l'idéal, elle aurait aimé libérer les bêtes après la mort du clown… Mais elle sentait bien que cela serait de trop…

Le chat, qui se présentait sous le nom d'Ayla, veillait donc au bien être des animaux. Chaque jour, elle observait Yuglos faire son numéro jusqu'à le connaître par cœur, jusqu'à savoir à quel moment quel animal intervenait. Sa mémoire parfaite n'était pas étrangère à cela, mais l'assassine méticuleuse voulu encore attendre un peu. Car elle attendait que vienne un jour de grande audience. Le message de Terrine était bien passé. Spectaculaire.

Voilà une semaine maintenant que le dompteur de ces félins était malade. Kissa lui servait des tisanes d'un air inquiet bien qu'elle se contente en réalité de lui donner à boire une infusion aux pépins de pomme très connu pour leur possible mortalité à forte dose. Kissa se contentait de récupérer les trognons que mangeait les habitants du cirque chaque jour. Elle ne faisait de ce fait que rendre malade son supérieur… C'est tout ce qu'il lui fallait, le pauvre homme ne lui avait rien fait !

Voilà donc une semaine qu'elle s'occupait seule des bêtes. Ses ronronnements et autres attributs de chat aider les animaux à ne ressentir aucune frustration de ne plus voir leur dompteur habituel. Kissa commença alors à moins les nourrir. La quantité ne diminuait pas de façon drastique, mais cela suffit pour qu'en fin de semaine, les panthères soient affamées. Cependant, le chat savait pertinemment que cela ne suffirait pas à les faire attaquer le gros et gras Yuglos. Non, il leur fallait autre chose. Autre chose qu'elle avait petit à petit rajouté dans l'alimentation des bêtes, et autre chose qu'elle avait petit à petit développé avec elles. L’odeur si abondante du sanglier. C’était quelque chose qui avait énormément dérangé l’odorat si délicat de Kissa au début de son insertion dans ce cirque. Mais elle avait finit par s’en servir, et avait dégotté cette viande à l’odeur et au goût si particulier. Elle avait commencé en leur en donnant une petite quantité qui avait augmenté pour devenir la principale nourriture de ces créatures dont elle se sentait proche. Quand à ce que Kissa avait développé avec les panthères, c’était tout simplement un lien assez fort. Comment l’expliquer ? Le langage animal. Kissa le manipule à la perfection étant autant animal qu’humaine, et elle ne cessait de l’utiliser en présence de lycan. Pour les panthères, elle était un félin et avait été accepté grâce à cela. Ce lien qu’elle possédait, était celui existant entre les différents membres d’une même tribu, car même si d’ordinaire les panthères sont des animaux solitaires, celles-ci avaient l’habitude de vivre ensemble, et leur comportement en était un peu changé. Les panthères réagissaient à l’humeur de Kissa. Aussi, si celle-ci feulait, ces dernières étaient anxieuses et nerveuses. Quoi de mieux qu’un animal nerveux et affamée pour attaquer ce qui sens délicieusement bon sa nourriture ?

Mais à ce plan parfait, il manquait pour Kissa une chose. Le goût de sa proie. Elle voulait que, plus que l’odeur, les panthères aient gouté leur maître.

Tout se mit en place le jour où Kissa avait choisit de tuer l’homme. Il aimait demeurer avec les bêtes avant le spectacle, comme dit précédemment, et juste avant qu’elles ne mangent. Kissa discutait alors avec l’homme des animaux, et ce jour-là, elle le rassura sur la nervosité des bêtes. Il y avait vraiment beaucoup de monde ! Alors qu’il allait partir, Kissa fit un léger geste et érafla le bras de Yuglos avec une de ses griffes. Elle s’aplatit en excuse, baissant ses oreilles, ce qui fit rire le clown disant qu’il en avait vu d’autre. Il laissa la petite dresseuse pour se plonger dans son spectacle.

Kissa regarda le peu de sang qu’elle avait réussit à récupérer, et elle sourit. Cela suffirait. Si une panthère attaquait, les autres suivraient. Elle s’approcha de la cage et ronronna doucement en fixant la plus agressive de toute. L’animal se leva et s’approcha de Kissa, confiant. Le chat lui fit lécher la griffe. Il n’y avait que de quoi recouvrir l’arme de Kissa, mais sachant qu’elle n’aurait rien à manger, cela suffisait amplement.

Elle resta avec les bêtes, assise devant les cages, les animaux collés à elle, attirés par son ronronnement doux et agréable. A dix minutes du spectacle des fauves, Kissa se leva et feula sur les félins, déclenchant immédiatement une réaction de leur part. Les animaux se levèrent et firent front au chat avec une légère incompréhension. La frustration. Kissa leur tourna le dos en redressant la tête, les oreilles bien droites sur sa tête, tournées dans le sens contraire des panthères. Les animaux lancèrent de drôle de miaulement, mais on vint les chercher. Kissa se faufila jusque dans les coulisses pour observer le spectacle. Sa place était non loin de la cage pour intervenir en cas de problème. Les bêtes étaient déchaînées. Kissa eut un sourire. Il lui suffit d’un grondement animal au moment où celle qui avait goûté le sang soit dans le dos de Yuglos pour qu’elle attaque…

Un remous dans le publique. L’horreur, le morbide, le glauque passionnent. Mais là… Où s’arrête cette passion ? Quand commence la peur ? Les spectateurs sont protégés. Mais restent-ils pour autant observer la scène ?

La panthère, première à attaquer, est rapidement suivit par les autres. Les lions, pas aussi proche de Kissa que les premières, mais tout de même affamés se battent à leur tour pour accéder à Yuglos. Le gras et délicieux Yuglos. L’effet de groupe. Kissa bondit hors de la toile avec un léger sourire. Elle marche doucement, en voit certains fuir en courant, mais d’autres sont restés prostrés devant l’effroyable scène. Le sang, la main de Yuglos sortant de la cage et le combat des félins pour le butin final : la nourriture. Les feulements, et grondements tous plus fort les un que les autres. La nature reprend toujours ses droits, voilà à quoi songe Kissa qui, bien qu’elle aimait assez Yuglos, est heureuse d’entendre les bêtes déchirer la viande de leurs crocs. Même l’impressionnant homme ne pouvait résister à plusieurs bêtes pesant entre 150 et 300 kilogrammes.

La chimère se faufila alors jusqu’à la loge du second du cirque. Celui-ci, se préparant pour le dernier numéro, sursauta lorsqu’elle s’éclaircit la gorge. Il la regarda un moment, et jeta un coup d’œil dehors. Il dévisagea plus sereinement l’assassine avec un petit sourire avant de lui lancer une bourse d’aile de bronze. Le chat releva ses lèvres sur ses canines avec une moue très féline et quitta définitivement le cirque.


~ Le monde n'a jamais été assez grand pour me cacher mes souris ~



Texte Kissa : #996699


avatar


Chimère

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Lara Lidwin
Vitesse de réponse : Rapide


 
Page 1 sur 1