Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 "Au secours ! On a besoin d'un médecin par ici !"

 
Mer 15 Oct - 23:45
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t869-leyna-deavino?highlight=Leyn
Des bulles... Tout un amas de petites bulles... J'étouffe... Je ne tiendrais pas longtemps... Il faut que je bouge. Mon corps est lourd... Est-ce comme ça que je vais mourir ? Je ne m'attendais pas à une embuscade. Je savais bien que les côtes près de Cardrak étaient bien gardées mais comment ont-ils pu repérer le bateau aussi facilement. Mourir sur une erreur aussi stupide... Dire que je n'étais même pas venue pour eux. Juste quelques affaires personnelles à régler en Glaces. Rien qui n'aurait pu leur nuire. Sublime la guerre, n'est-il pas ?
Nuage de bulles... Dernière bouffée d'air qui s'échappe avec ma vie. Dans un dernier élan d'effort, je réussis à me débattre ...

Et me réveille dans mon lit en sursaut, les bras levés vers le plafond. Comprenant que ce n'était qu'un mauvais rêve, je les laisse retomber, soupirant de soulagement. Ce rêve me paraissait encore si présent que mon coeur refusait de se calmer et j'avais mal à la gorge, comme si j'avais avalé trop d'eau... au point de me noyer.

- Allons bon... Le voyage commence bien.

Le bateau que les Férals avaient arrangé pour que je puisse partir sur les terres gelées naviguaient depuis un long moment. Sur la fin, les jours m'avaient paru s'allonger. J'avoue n'avoir jamais eu le pied marin, préférant cent fois la terre ferme. Mais c'était ça ou bien la voie des airs et l'idée de me faire tirer dessus en plein vol me tentait encore moins.
Contrairement à mon cauchemar, les choses s'étaient bien passées. Par mesure de précaution, nous avions accosté de l'autre côté du fleuve deux jours plus tôt. On ne plaisantait pas avec Cardrak. Les sous-estimer auraient été l'équivalent de mourir. Je ne savais pas comment s'en était sorti le reste de l'équipage par la suite. Une fois pied à terre, j'ai poursuivi ma route sous ma forme originelle, ce qui était sans doute le plus rapide.

Toutefois, mon corps était loin d'être habitué aux climats plus rudes de cette région et j'en payais le prix. Je ne sentis pas les effets de la fatigue dans un premier temps. Mais ce n'est qu'une fois que j'arrivais dans une chambre louée à Cardrak -évidemment, j'avais repris ma forme humaine avant de pénétrer la ville, inutile d'attirer l'attention- que j'eus l'impression que j'allais m'écrouler de fatigue. Que ce pouvait être désagréable d'être malade. J'ai la gorge qui me brûle au point que même avaler ma salive m'est désagréable. Ma tête semble lourde, tant que fermer les yeux étaient une véritable bénédiction, lorsque les tremblements qui agitaient mon corps voulaient bien me laisser un temps de repos.

- Je ne peux pas rester ici trop longtemps...

J'étais effectivement en territoire à haut risque. Si on découvrait que j'étais une Féral, je ne doute pas de recevoir un accueil dont je me souviendrais toute ma vie. Il faisait encore nuit mais c'était là le meilleur moment pour me déplacer. Ma robe sombre recouverte d'une cape noire, pour peu que je reste à l'ombre des bâtiments, me permettrait de me fondre un peu plus facilement dans la nuit.
Je ne me sentais pas au mieux de ma forme mais je ne voulais pas prendre le risque de traîner dans les parages. Plus vite je me serais éloignée, mieux je me sentirais. Mais j'aurais dû m'abstenir car à peine j'eus quitter l'auberge et fais quelques mètres, que je m'écrasais dans la neige, incapable du moindre mouvement. A l'instar du rêve dont je venais juste de sortir.

J'entendis des crissements dans la neige qui me parurent lointain et malgré que j'essayais de relever la tête, je ne pus voir qu'une ombre dans la nuit.

- Laissez-moi seule... s'il vous plait... marmonnais-je sûre que si on me ramenait et examinait mon état, on découvrirait le tatouage caché sous la cape, gravé sur ma peau au centre de mon torse.

Je ne savais même pas si on m'avait entendu... Je ne pus même pas réfléchir davantage. Puisque je perdis connaissance juste après...



~ Hymne des Féral (Leyna's version) ~


Spoiler:
 


avatar


Kitsune

Partie IRL
Crédit avatar : Saber
Double compte : Shadow et... devinez. ~
Vitesse de réponse : Lente (pour le moment)


Ven 17 Oct - 2:12
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5755-kaith-nogarad
La neige craquant sous ses pas et le froid le traversant de toute part telle une lame, Kaith rangeait ses achats dans sa sacoche . Il soupira, pensant à la chaude région d'où il venait et qui était à l'exact opposé de Cardrak, mais se dit qu'il avait quand même fait de bonnes affaires en venant ici . Il avait pu trouver diverses plantes médicinales très rares et uniquement existant dans les plaines glacées du coin : elles reposaient désormais tranquillement dans sa sacoche .

Aiden n'était pas en super forme : ses ailes étaient gelées, le privant de toute possibilité de vol . Tous deux n'était guère habitués à de telle température mais bon il n'allait pas se plaindre : d'autres pouvaient très bien se trouver dans une situation bien pire qu'eux .

Ils s'emmitouflèrent dans le long manteau gris de Kaith et continuèrent leur marche, paisiblement, en direction de leur chambre d'hôtes où ils espéraient pouvoir se réchauffer et se reposer . Au loin , Kaith aperçut une vague silhouette qui semblait vouloir se faire discrète . Il ne s'en intéressa pas au début jusqu'à ce que cette même silhouette s'écroule dans la neige, ce qui réveilla son instinct de guérisseur et il courut, simplement en sa direction . Elle sembla remarquer sa présence car, au moment où il arriva tout près, il l'entendit gémir en sa présence, mais il ne parvint que difficilement à saisir ce qu'elle lui disait :

-Laissez-moi seule... s'il vous plait...

Puis elle tomba dans la neige, inerte . Le premier reflexe de Kaith fut de vérifier son pouls : aucune inquiétude à ce niveau, elle était juste évanouie . Kaith réfléchit un instant à ce qu'elle venait de dire mais c'était plus fort que lui : il ne pourrait pas la laisser comme ça sans s'en vouloir à jamais . Il se doutait que c'était une femme, aux vues du ton de voix qu'il avait entendu et de la tenue qu'il pouvait voir mais ce qui l'inquiétait davantage était sa température : elle était gelée et avait une fièvre de cheval.

Il retira son manteau, posa Aiden sur le ventre de la Dame qu'il avait entretemps allongée sur le dos puis il enroula les deux dans son ample manteau gris . N'étant que légèrement vêtu désormais Kaith tremblait beaucoup mais il parvînt quand même à les soulever puis il reprit la direction de sa chambre .

[...]
Arrivé à sa chambre, il allongea le corps frigorifié de la femme sur son lit avant de retirer le manteau pour libérer Aiden . Kaith soupira : peu importe où il allait, il y avait toujours des pauvres gens malades ou blessés qui avaient besoin de lui .
Il réfléchit un instant puis soupira de nouveau : il allait devoir l'ausculter . Il lui retira doucement sa cape noire qu'il emporta ensuite pas loin du feu, à côté du perchoir d'Aiden, pour pouvoir la faire sécher . Il retourna ensuite à son chevet pour réfléchir à la suite des événements : le plus urgent, et ça il le comprit vite, était de la réchauffer et d'abaisser sa fièvre . Son premier sort, assez complexe, lui permit de la réveiller de son coma avec quelques courants d'airs qui s'infiltrèrent dans son esprit puis qui la plongea dans un profond sommeil réparateur , où elle était censée faire de beau rêve . Utilisant ces mêmes courants d'airs pour ne pas trop s'épuiser ; il abaissa la fièvre à un niveau plus acceptable avant de s'attaquer à la maladie qu'il sentait naître en elle .

Kaith soupira de nouveau : pour repérer l'essence de la maladie, il allait devoir infiltrer et contrôler le vent dans le corps de la dame et là, il pourrait la guérir . Il lui prit la main, qu'il sentit se réchauffer à la chaleur de l'âtre et sans doute aussi, grâce à la chaleur de sa propre main . Activant d'un mot sa bague, il fit courir le vent le long de son bras jusqu'à sa main qui tenait la sienne et le transféra pas contact dans son corps et de suite, il plaça sa main portant la bague au-dessus du corps puis il contrôla à distance la magie afin de lui faire parcourir le corps entier . Une fois terminer, il réabsorba le vent en lui afin d'engranger les infos internes de sa patiente et là, il put sourire . La maladie qui l'infectait était certes, douloureuse et épuisante pour celle ou celui qui la subissait mais aisé à soigner par sa magie . Cependant, son rétablissement devra être suivi et Kaith allait devoir faire les courses pour accumuler une réserve d'ingrédient : elle allait devoir avaler une préparation plutôt infecte pendant quelque temps et cela le fit sourire en y pensant .

La suite de l'opération fut très simple pour Kaith qui utilisa une variante du sort antifièvre légèrement plus forte pour détruire le virus qui infectait la pauvre femme . Le traitement terminé, épuisé, Kaith lui mit sa veste en couverture puis rajouta une vraie couverture par-dessus pour la réchauffer . Ensuite, il tira une chaise qu'il posa à côté et resta ainsi, à son chevet, pour guetter son réveille qui ne devrait tarder maintenant qu'il avait cessé le traitement magique et lutta contre le sommeil qui menaçait de l'envahir à tout moment...


Sir Nogarad , vous salue !


avatar


Nephilim

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Vas savoir
Vitesse de réponse : Moyenne


 
Page 1 sur 1