Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Cœurs miroirs

 
Dim 12 Oct - 15:51
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
Spoiler:
 

J'étais de retour à la maison, tel était mon sentiment. J'étais étrangement calme mais en analysant mes sentiments, je compris que j'étais heureuse et rassurée, j'étais de retour à la maison et rien de mal ne pourrais m'arriver. J'étais un peu impatiente de retrouver ce Lysandre. Où qu'il puisse être dans ces vastes étendues, je pouvais le trouver car je connaissais le terrain.
Ma visite sur Terra m'avait appris beaucoup de choses sur moi-même, comme celle faite au Ciel. Une nouvelle Lirissa mettait le pied sur le pont....


Et cette Lirissa alla directement dans une des auberges proches du port. Elle retrouva un vieil aubergiste, ami.

- Alors te v'là. D'puis tout ce temps je croyais que t'était morte. On t'as pas vu d'puis l'hiver. T'étais t'où encore ?
- J'ai visité et j'ai appris des choses. Dis-moi tu tiens toujours ta promesse ?
- Pour sûr, pour sûr ma belle. Un lit pour toi dans une chambre pour qu'ton cabot il pisse dormir. C'est la 24.

Après avoir payé et posé ses affaires, Lirissa redescendit sans son chien dans la salle commune. Elle s'approcha d'une table et s'installa :

- Alors quelles nouvelles ?
- Le commerce vint pis il r'part.
- Est-ce qu'un grand homme blond avec une belle armure serait passé ?
- Pourquoi tu d'mandes ça, hein ? C'erait-il pas le ****, hein, c'erait pas le tien ?
- Et si il l'était, tu me dirais pas où il serait ?
- J'sais pas moi ! Ton beau prince il passera pas ici, c'est moi qui t'le dis. Alors t'as pas intérêt à poser plus de question ma p'tite ****.

Lirissa sourit et se leva. Elle parla assez fort pour être entendu de la compagnie :

- Si l'un de vous le voit et peut m'emmener jusqu'à lui, il aura ceci en récompense.

Elle leva un petit sac qu'elle bougea: des pièces tintèrent. Puis, elle remonta dans sa chambre pour se changer. Elle prit un bain, mit une robe rouge et coiffa ses cheveux de manière complexe. Cela faisait des mois qu'elle n'avait pas pu avoir le luxe d'un bon bain et de mettre une robe qui sente bon. Après tout ces préparatifs, elle sortit.

Comme à chaque fois qu'elle se promenait, son empathie était en éveil. Elle continua sa promenade, il y avait bien longtemps maintenant que cela ne la dérangeait plus. Elle était heureuse et à la fois très vigilante, ses yeux étaient jaune et orange. Alors qu'elle continuait sa promenade, elle s'arrêta surprise. Quelqu'un lui avait renvoyé l'image de son propre cœur mais pas comme l'avait fait Vaelh.
Lorsque l'incube ressentait une émotion, Lirissa l'avait perçu et avait perçu aussi que ses émotions était absorbées, mangées.
Là, il n'y avait aucune nourriture, non, la personne semblait ressentir ses émotions à elle tout en ressentant...c'était drôle, elle avait l'impression d'être face à un miroir.

Un miroir non pas physique mais un miroir des émotions...


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Dim 12 Oct - 17:28
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Peu à peu, Svelyana se faisait au climat rude de Cardrak. Le vent qui sifflait sans cesse avait cessé de la tourmenter et commençait à lui livrer ses secrets, bribes de paroles venues des quatre coins des Glaces. Intrépide, la jeune Nymphe continuait son exploration de la ville qui ne cessait de la surprendre. Elle qui avait vécu si longtemps au sein de la forêt de Drayame, la ville forte et ses pierres avaient été au début un vrai changement pour elle. Mais depuis le début de son voyage, elle ne cessait d'aller de surprise en surprise, sans parvenir toutefois à être blasée. Et c'était aussi bien. Si elle pouvait continuer toute sa vie à s'émerveiller autant de chaque nouveauté, elle n'en serait que plus heureuse.

Comme à son habitude, elle avait laissé Lysandre à ses affaires pour aller se promener. Elle devait avouer qu'elle ne lui était guère utile ces temps derniers, et tout ce qu'elle pouvait faire pour lui, c'était de ne pas être dans ses pattes. Elle était donc descendue jusqu'au port observer le manège des bateaux débarquant et appareillant, puis s'était laissée charmer par le mouvement lascif et régulier des vagues. Assise à même la pierre d'un des embarcadères, les pieds se balançant dans le vide, elle avait laissé tomber en arrière sa capuche pour laisser le vent ébouriffer son opulente chevelure rougeoyante, en éparpillant le boucles autour de son visage. Comme à son habitude, elle était simplement vêtue: un simple pantalon clair et des bottes fourrées montant à mi-mollet, une tunique d'un vert d'eau sur laquelle elle avait passé son chaud manteau à capuche et son habituelle sacoche à bric à brac à son épaule. Malgré ses efforts pour ne pas se démarquer vestimentairement, elle ne pouvait changer son apparence, et sa chevelure, ses oreilles pointues et sa peau pâle et délicates dénotaient. Mais comme à son habitude, Svelyana ignorait les regards qui se tournaient vers elle à son passage.

Déambulant au gré de sa fantaisie, elle laissait aller son don, ne cherchant pas à le restreindre pour une fois. Au début, elle était toujours submergée par la foule de sentiments et d'informations qui lui arrivaient, se mêlant aux siens sans qu'elle puisse déterminer ce qui lui appartenait ou non. Puis peu à peu, elle arrivait à démêler cet écheveau, accueillant en elle toutes les émotions des gens l'entourant sans y être engloutie. Joie, peur, tristesse, amour, haine, et bien d'autres sur lesquels elle ne pouvait mettre de nom se déversaient en elle.

Mais aujourd'hui, il y avait quelque chose de différent.

Elle avait l'impression que quelque chose lui renvoyait ses propres émotions. Comme si, parmi la foule qui l'entourait, il y avait une personne différente d'eux. Une personne capable de ressentir ses émotions et de les lui renvoyer. A moins que ce soit elle qui ressente ses propres émotions à travers cette personne...? A ce point là, le raisonnement devenait un peu trop compliqué pour notre pauvre Nymphe, qui décida de se mettre en quête d'une réponse, plutôt que de se torturer à émettre des hypothèses.

Se laissant guider vers cette personne, elle remonta la rue, jusqu'à se retrouver face à une jeune femme, qui se tenait là, l'air aussi surprise qu'elle. Plus grande qu'elle, dotée d'un beau visage et d'une peau pâle, ses cheveux étaient joliment coiffés. Cette femme était belle, indéniablement, mais ce n'était pas ce qui intéressait Svelyana.

Elles étaient extrêmement différentes, mais quelque part, elle ne s'était jamais senti aussi proche de quelqu'un. Comme si elle avait trouvé son propre écho en cette personne. D'une voix tremblante, elle s'autorisa enfin à parler.

- Qui êtes-vous...?





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Lun 13 Oct - 15:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
- Qui êtes-vous ?

Voilà la question que lui posa la jeune femme d'une voix tremblante. Elle l'avait rejointe et elle était à présent devant elle.

Lirissa observa la jeune femme, oreille pointue et teint parfait. Serait-ce une elfe ? Elle avait tout lieu de le croire. Les yeux de la sang-mêlée changèrent de couleur, en même temps que son sentiment, ils devinrent ambre:

Ma surprise était si grande que je ne parvenais à ressentir d'autre chose. De plus, je ne faisais pratiquement plus de distinction dans mes sentiments et les siens. J'avais l'impression étrange d'être deux et une.

Après être resté plusieurs minutes silencieuses,

- Je m'appelle Lirissa Janac. Et vous ?

Sentant que la conversation ne pouvait se poursuivre sans attirer les regards et les oreilles indiscrets, elle reprit aussitôt:

- Il faut que nous parlions en privé, ici aucune discussion n'est possible. Je vous attendrais dans chambre 24, auberge du pécheur, il y a deux harengs sur l'enseigne. Si on vous demande quoique ce soit, donnez ça et vosu serez en paix.

Elle lui glissa quelques pièces en or dans la main puis partit aussitôt. La sang-mêlée retourna vite dans sa chambre où elle attendit avec inquiétude de voir si l'elfe viendrait. Sa méfiance avait été mise en éveil et elle ne pouvait prendre le risque de tomber dans un piège. Dans sa chambre, elle ne risquait rien. Elle joua avec son chien pour s'occuper.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Mar 14 Oct - 23:39
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
L'ambre contre l'émeraude, les deux jeunes femme se dévisageaient sans mot dire, chacune fascinée dans la contemplation de l'autre. Elles étaient chacune comme plongée dans l'esprit de l'autre. Svelyana sentait la surprise, ne sachant pas trop si c'était la sienne ou celle de sa vis à vis. Elle ne parvenait plus à définir là où commençaient ses propres sensations et là où elles s'arrêtaient. Mais curieusement, cela ne la perturbait pas plus que ça. Beaucoup moins que lorsqu'elle se perdait dans les émotions d'une personne lamba. Elle se sentait presque sereine, rassurée.

Mais enfin, la jeune femme brisa le silence:

- Je m'appelle Lirissa Janac. Et vous ?
- Mon nom est Svelyana.

La Nymphe ressenti une légère pointe de méfiance alors que son interlocutrice prenait conscience que le lieu n'était pas très approprié à la discussion qu'elles s'apprêtaient à tenir. Complètement fascinée, Svelyana avait totalement oublié qu'elles se tenaient au beau milieu de la route, et que leur rencontre pour le moins étrange ne manquait pas d'attirer les regards indiscrets.Elles devaient se mettre à l'abri d'éventuelles oreilles mal intentionnées qui pouvaient trainer dans le coin.

Elle enregistra mentalement les instructions de Lirissa, hochant la tête pour signifier qu'elle avait bien compris. Elle referma ses doigts fins sur les piécettes, dans trop bien comprendre ce que son interlocutrice voulait dire en les lui confiant.

- Je serai là.

Elle observa un instant la demoiselle se fondre dans la foule, perdant rapidement de vue sa robe rouge. Encore un peu sonnée par la stupeur de cette rencontre, elle resta plantée au milieu de la rue un instant, avant de reprendre ses esprit lorsqu'un passant la bouscula sans ménagement. La jeune Nymphe secoua la tête pour reprendre ses esprits, et s'activa aussitôt. Sortant un morceau de papier de son sac, elle y griffonna rapidement un message à l'attention de Lysandre pour le prévenir qu'elle allait sans doute être absente pour la journée, et qu'il ne devait pas s'en inquiéter. Elle ne lui donna aucune autre précision, ne voulant pas s'avancer dans son hypothèse. Elle voulait être sûre.

- Tu es sûre que c'est une bonne idée...? On ne devrait pas suivre les gens qu'on ne connais pas.
- Mani, si j'avais suivi ce conseil, je ne serais même pas sortie de Drayame à l'heure qu'il est.
- Lysandre, c'est pas pareil.
- Bien sûr que si, tu ne voulais pas le suivre au début. Et cette femme est spéciale. Je le sais.

Vexée, la pie ne répondit pas, se contentant de prendre son envol vers le destinataire de son message. Svelyana se mit donc en route pour l'auberge indiquée par Lirissa. Lors de ses déambulations dans Cardrak, elle était déjà passée devant, et se souvenait de son emplacement et la trouva sans mal. Un peu hésitante, elle en passa pourtant le seuil. Repérant rapidement l'escalier menant aux chambre, elle s'y dirigea d'un pas qu'elle espérait assuré.

Un silhouette se dressa devant elle, lui barrant l'accès à sa destination. Levant un regard inquiet, Svelyana observa l'homme d'un certain âge, l'air austère qui se tenait là.

- Qu'est-c'qu'elle vient fout' là la rouquine?
- Je... Je viens voir quelqu'un.

- C'est ça, à d'autres! Dégage d'là.

Saisissant soudain la raison de la présence des quelques pièces qu'elle serrait encore dans sa main, Svelyana ouvrit ses doigts, découvrant son butin pour le tendre à son opposant. Avec une moue satisfaite, il s'en empara avant de s'écarter.

- ça va. Magne toi avant que j'change d'avis, gamine.

Le prenant au mot, la nymphe gravit les marches quatre à quatre, trottinant dans la couloir jusqu'à la chambre 24. Elle frappa trois coups timides à la porte, et attendis une réponse...





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Mer 15 Oct - 13:55
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
Trois coups sur la porte et surtout sa présence. Lirissa n'avait pas eu vraiment le temps d'analyser ses sentiments ou ses émotions. Elle lui ouvrit la porte et son chien commença son inspection en lui tournant autour et en la sentant. Il remua la queue et revint près de Lirissa. Il aboya:

- Elle a la même drôle d'odeur que toi.

Lirissa sourit et ses yeux passèrent de la couleur mandarine à celle de l'or. Elle invita d'un geste, Svelanya à s'asseoir. Elle fit de même et la regarda avec joie et une admiration commença à naître, faisant paraître son œil gauche se tinta d'émeraude.

- Qui l'aurait cru ? Alyna m'avait dit que...mais je ne pensais en trouver...Oh ! Vous rendez-vous compte...J'arrive ici...je pensais juste à trouver Lysandre....et voilà que je tombe sur vous...Et vous aussi...

Elle continua à regarder Svelanya comme une enfant émerveillée, prise par de trop grande émotion. Lirissa laissa échapper des larmes de joie ! Elle qui ne pleurait jamais ! C'était la deuxième fois qu'elle laissait échapper de telles larmes. Son silence ne dura qu'une seconde et elle continua:

- C'est si spécial ! Si étrange ! Au début j'ai cru que c'était Vaelh ou un de ses frères de race mais non...tu ne te nourrissais pas. Tu...Je ne sais comment le dire...j'ai l'impression que tu comprends. Que je te connais...Oh !

Elle éclata en sanglot, laissant toutes ses émotions se libérer. Cela produisit comme une onde de choc émotionnelle. Cela faisait depuis le printemps qu'elle avait appris à laisser ouvert les vannes, à ne plus se crisper. Cela lui permettait de se reprendre plus vite et de ne pas faire durer les trop fortes émotions. C'était le cas, à présent, elle ne pouvait supporter plus longtemps cette situation.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Dim 19 Oct - 22:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Alors que la porte s'ouvrait, un chien sorti de la chambre pour venir humer la nouvelle arrivante, faisant un commentaire sur son odeur. Se rappelant de justesse qu'elle n'était pas sensée comprendre les animaux, elle se retint de justesse de faire un commentaire, se contentant de renifler discrètement le dos de sa main comme pour vérifier les dires du canin. Mais après réflexion, il ne parlait probablement pas d'une simple odeur corporelle, mais sans doute d'un parfum bien plus profond, ancré de leurs êtres, dans leurs natures.

Retirant son manteau qui commençait à lui tenir chaud dans la tiédeur de l'auberge, Svelyana libéra une cascade boucles rougeoyantes avant de s'assoir sur l'invitation de son hôte. Elle était aussi excitée qu'elle, ne tenant pas vraiment en place tellement elle avait de chose à voir. Avec curiosité, elle observa l'un des yeux de la jeune femme changer de teinte pour se parer d'un émeraude semblable à celui des siens. Les paroles de Lirissa attirèrent son attention encore plus.


- Tu connais Lysandre...? Je suis venue de Drayame avec lui... Et puis...

Et puis je t'ai trouvée, aurait-elle pu dire. Mais tout comme son interlocutrice, l'émotion l'envahissait peu à peu, décuplée par ce qu'elle ressentait chez la demoiselle et qui coulant elle, s'ajoutant au flot de ses propres sentiments, si forts déjà. Ce qu'elle ressentait était tout simplement... indescriptible.

Alors qu'elle même faisait tout pour se contenir, Lirissa fondit en larme devant elle. A son tour, de grosses perles salées se mirent à ruisseler sur ses joues. Sans trop réfléchir, elle se leva brusquement pour s'avancer par la jeune fille, l'entourant de ses bras, la serrant doucement contre elle, étouffant ses propres sanglots contre son épaule.

Elle s'était sentie tellement seule, tout ce temps... Depuis sa fuite en ce jour terrible où Flore avait été ravagée. Depuis toutes ces années au fond de Drayame, où elle n'avait eu que les faune environnante et quelques rares contacts avec les elfes comme seule compagnie. Même pendant sa traversée du continent avec Lysandre... Elle avait beau s'être attachée plus que raison à cet humain, il ne pouvait tout simplement la comprendre. Cette peur qu'elle avait dissimulé à l'idée de quitter tout ce qu'elle connaissait. Cette terreur alors qu'elle avait été faite Purificatrice, elle même toute ce gêne alors qu'elle ne savait souvent plus différencier ses émotions de celles de ceux qui l'entouraient.

Toutes ces choses qu'elle avait gardées enfouies en elle sans personne à qui les confier sans crainte d'être jugée...

Mais aujourd'hui, il lui semblait avoir trouvé quelqu'un dont l'âme faisait écho à la sienne. Se reculant légèrement, elle pris le visage de Lirissa dans ses mains, en essuyant délicatement les larmes.

- Raconte-moi...

Elle voulait tout savoir. Comment elle avait acquit son don, comment elle était arrivée jusqu'à Cardrak, pourquoi elle recherchait Lysandre. Elle voulait tout savoir de cette personne dont elle se sentait si proche sans même réellement la connaitre





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Lun 20 Oct - 14:46
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
Lirissa se calma vite, serra fort Svelyana dans ses bras. Jamais elle ne s'était sentie dans une telle harmonie avec quelqu'un. Puis, comprenant qu'il était tant de raconter son histoire, elle s'assit en tailleur, prenant les mains de l'elfe.

- Ce sera un récit bien long.

Je suis une bâtarde sang-mêlée qui a du vivre et le plus souvent survivre par ses propres moyens. Lorsque ça m'est arrivée, j'étais dans la ville de Luütra en train de chercher un logement pour une nuit.

Alors que j'allais le demander à une femme, qui s'appelle Ralël comme je le sus plus tard, quand j'allais lui demander, une douleur me prit. C'était comme si mon cœur et mon corps se retrouvaient traverser par une lame. Une lame immense qui me coupait en deux. Je me sentais mourir aussi curieux que cela puisse paraître. Une lumière alors me brûla d'une telle force...Je fus certaine de ma fin, et pourtant! Peu à peu, je sentis comme si on ajoutait quelque chose en moi. Cette chose ... J'avais peur de ce que c'était. Elle était là, je la croyais extérieur alors qu'elle était déjà dans mon cœur. Je perdis alors toute notion, temps, lieu....jusqu'à ma personne que je ne reconnaissais plus. J'allais pleurer, ou du moins je le crus. Je ressentais des sentiments qui m'étaient alors inconnus, qui, je le sentais, n'étaient pas miens. Je sentis alors que je redevenais "une". Une à l'extérieur mais il y avait moi et une chose. Alors une voix, pas la mienne et pourtant ! Elle vint me parlait comme si elle était celle de ma pensée:

A présent, ton cœur sentiras tout ce qui l'entoure. Utilise ce don pour le mieux.

Je commençais alors à ressentir. Je suis restée trois jours au lit, dans la maison de Ralël qui m'avait recueillie d'elle-même, suite à mon évanouissement. Peu à peu, j'appris à maîtriser ce don dans un cadre familial. Lorsque pour la première fois, je sortis dans la rue, je m'évanouis de nouveau et il me fallut près d'un mois pour pouvoir le faire sans émotion trop forte.

Puis je suis partie, chercher des réponses et découvrir le monde. Je voulais voir Sen'tsura et le monde. Je fus à Sen'tsura et là on me parla d'un Artiste dans le Ciel à Sylfiria. Je suis allée le voir.

C'est un incube et cela faisait étrange de le voir se nourrir de mes émotions et de mes sentiments comme je prendrais une tranche de pain. Mais il m'offrit la plus belle des journées de ma vie. Émotionnellement parlant, allez le voir et crevant mais après lui tout parait si pâle. Vaelh, c'est son nom, et si...c'est un être qui est orgueilleux et vaniteux. Il aime se croire supérieur et d'une certaine façon, il l'est. Mais c'est aussi un être capable de beaucoup de bonté. Il a essayé de soigner une vieille. C'est lui qui m'a dit comment gérer ces émotions :

" C'est un peu abstrait comme ça, mais imagine ceci : tu as déjà ressenti la douleur. Bon ; et quand tu as mal, ton réflexes est de crisper les muscles autour de la douleur comme pour l'empêcher d'investir tout ton corps. Eh bien ne te crispe plus ! Quand la douleur est là, tu dois t'ouvrir en entière pour qu'elle se diffuse si vite en toi qu'elle se dissipe comme de la fumée. Même chose pour les sentiments."

Puis ensuite, j'ai appris que mes réponses, je pourrais les avoir en allant aux Monts de l'Ungrid. J'y suis allée et j'ai rencontrée Alyna et elle m'a dit que si je voulais un refuge et des réponses, je devais allée aux Glaces et y trouver Lysandre. Je sui encore à sa recherche.


Elle fit une courte pause avant de reprendre:

- Donc, voilà la raison de ma présence. Personne ne m'avait dit que j'y trouverais une sœur de cœur. A ton tour maintenant. Je veux tout savoir.

Lirissa lui sourit.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Mar 28 Oct - 16:29
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Assise près de la jeune femme, ses mains dans les siennes, Svelyana écouta attentivement son histoire, buvant ses paroles. Si elle ne comprenait pas trop ce qu'elle voulait dire en parlant de sang mêlé, elle se retrouvait par contre très bien dans ce qu'elle disait avoir ressenti alors que son don d'empathie s'était manifesté à elle pour la première fois. Cependant, elle n'avait été touchée autant de plein fouet par cette capacité à ressentir, elle ne s'était évanouie qu'une seule fois, et encore, cela avait sans douté été du fait de la purification qu'elle avait effectué.

Toute ouïe, Svelyana se plongea dans la suite du récit. Un Incube, encore une notion inconnue pour elle. En revanche les paroles qu'avait prononcé le dénommé Vaelh l'intéressèrent au plus haut point, elle qui avait encore le plus grand mal à se couper des sentiments des autres pour ne plus ressentir que les siens, bien assez confus comme ça. Gardant ce conseil en tête, elle écouta la fin du récit, où Lirissa lui expliquait avoir été envoyée ici par Alyna dans le but de trouver Lysandre.

- La fin de mon récit t'intéressera sans doute beaucoup. Je ne peux m'empêcher de penser que ce sont les Dieux qui ont fait se croiser nos routes. Mais je vais quand même commencer au début.

Prenant quelques instants pour rassembler tous ses souvenirs et ses pensées, Svelyana pris une long inspiration avant de commencer son récit.

- Je suis une Nymphe. Comme toutes celles de mon peuple, je suis née de l'Ancien, à Flore. J'y ai vécu toute mon enfance, jusqu'à ce qu'Aile Ténébreuse envahisse mon pays. Je l'ai fuit, trouvant refuge dans les forêt de Drayame. J'ai vécu grâce à mes dons de Nymphe et en faisant commerce avec les elfes.

La demoiselle fit une pause, se rendant compte que tout comme Lysandre à leur rencontre, Lirissa ignorait sans doute tout de sa race.

- Les Nymphes peuvent communiquer avec la nature, ainsi que se métamorphoser en bien des créatures. Nous sommes aussi dotée de dons de guérison. Chacune d'entre nous a son domaine de prédilection. Le mien est la guérison. C'est en entendant les rumeurs des arbres et des oiseaux que j'ai pu me tenir au courant de ce qui se passait dans ce monde, et en particulier de l'avancée de la Déesse de la Mort. J'ai donc décidé de quitter Drayame pour mettre mes dons au service de ceux qui en avaient besoin.

Elle ponctua cette phrase d'un sourire désabusé, bien conscience de la naïveté et de la candeur dont elle avait fait preuve à cette époque. Elle était désormais plus méfiante, et surtout plus instruite sur le monde qui l'entourait, bien qu'il lui manque encore bien des connaissances.

- C'est en quittant Drayame que j'ai rencontré Lysandre, l'homme que tu cherches. Il m'a prise sous son aile et m'a instruite tout au long de notre voyage vers les Glaces. C'est en chemin que Yehadiel m'a offert le don de Purification. J'ai d'abord commencé par ressentir les émotions de ceux qui m'entouraient, et il m'a aussi parlé en rêves. Puis, notre route a croisé celle d'un Infecté. Sans trop m'en rendre compte, j'étais déjà auprès de lui, et je l'ai soigné de son mal.

Là encore, elle s'interrompit. Ce souvenir était encore frais pour elle, et toujours aussi terrifiant. Réprimant un tremblement au souvenir de la douleur de cet homme et de la frayeur qu'elle avait éprouvé sur le moment, elle repris bravement son récit.

- Yehadiel m'a dit qu'il me confiait ce don, et que je devais suivre Lysandre, ce que j'ai fait. Nous sommes donc arrivés jusqu'ici. Malheureusement, tu ne pourras pas rencontrer Lysandre. Il s'en est allé, en me laissant ses instructions. Il m'a dit de rentrer en contact avec Alyna, et de me présenter devant le souverain de Cardrak pour demander son soutien à l'Ordre de Yehadiel ainsi qu'un lieu où établir ce qui doit être à la fois le quartier général de l'ordre et un temple pour les fidèles de Yehadiel.

Comme sonnée d'avoir autant parlé en une seule fois, Svelyana se tut, dans l'attente d'une réaction de son interlocutrice.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Mar 28 Oct - 17:47
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
Lirissa l'écouta sans songer un instant à l'interrompre. Quand elle apprit que c'était une nymphe, elle eut un mouvement de surprise puis s'apaisa bien vite. Les émotions de sa compagne était pour elle aussi vive que si les avait senti à sa place. Svelyana termina son récit ainsi:

- Yehadiel m'a dit qu'il me confiait ce don, et que je devais suivre Lysandre, ce que j'ai fait. Nous sommes donc arrivés jusqu'ici. Malheureusement, tu ne pourras pas rencontrer Lysandre. Il s'en est allé, en me laissant ses instructions. Il m'a dit de rentrer en contact avec Alyna, et de me présenter devant le souverain de Cardrak pour demander son soutien à l'Ordre de Yehadiel ainsi qu'un lieu où établir ce qui doit être à la fois le quartier général de l'ordre et un temple pour les fidèles de Yehadiel.

Lorsque elle eut fini, un silence s'installa. Lirissa regarda Svelyana et ressentait quelque chose approchant à un amour fraternelle. Elle sourit doucement.

- Je t'aiderais à faire ce que Lysandre t'as dit d'accomplir. Mon devoir est ici. Je ne suis pas repartie des montagnes pour rien. Je connais les Glaces, même si ma connaissance en Cardrak et en son souverain sont minces, je t'y aiderais. Et je refuse tout refus de ta part.

Elle lui serra la main et demanda, la voix prise par l'émotion :

- Puis-je t'appeler ma sœur ?

Elle posa son regard ailleurs et rougit. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire étalage de ses sentiments.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Dim 2 Nov - 22:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Le fait d'avoir raconté son histoire à quelqu'un d'autre que son journal la laissait sereine, comme soulagée d'un poids. Elle savait que même si elle n'avait pas mit les mots dessus, Lirissa savait ce qu'elle avait pu ressentir, tout comme elle même avait tout ressenti de ses émotions au cours de son récit.

- Je t'aiderais à faire ce que Lysandre t'as dit d'accomplir. Mon devoir est ici. Je ne suis pas repartie des montagnes pour rien. Je connais les Glaces, même si ma connaissance en Cardrak et en son souverain sont minces, je t'y aiderais. Et je refuse tout refus de ta part.

Un sourire amusé devant l'insistance et la bonne volonté de son amie la fit sourire d'un air amusé, puis ravi. Une aide lui serait probablement bénéfique.

- Puis-je t'appeler ma sœur ?

La demande commença par la surprendre, puis l'emplis de joie. Elle qui avait perdu tant de soeurs le jour où elle avait fuis son foyer, elle en regagnait une en ce jour. Peut être leurs âmes étaient-elles jumelles, peut-être étaient-elles faites pour se rencontrer? Svelyana l'ignorait, mais elle était ravie de cette rencontre. Ses mains rendirent leur étreinte à celle de Lirissa alors qu'elle entrecroisait leurs doigts, comme pour les rapprocher encore plus.

- J'en serai plus qu'heureuse...!

Elle étreignit brièvement la jeune femme contre elle, comme pour sceller ce nouveau lien. Tout était allé si vite depuis leur rencontre quelques heures à peine plus tôt, mais elle avait l'impression de la connaitre depuis une éternité, et même plus... Reprenant contenance, la Nymphe relâcha son étreinte, s'éloignant légèrement sans pour autant séparer leurs mains.

- Je te remercie, vraiment. Je vais bientôt me rendre au château pour solliciter une audience avec le souverain. Tu pourrais grandement m'aider en me disant tout ce que tu sais sur ce dernier et les coutumes de cette ville, que je connais finalement peu. Je pense que si nous obtenons ce que j'ai pour mission de demander, nous ne serons pas trop de deux pour mettre en place ce quartier général et un lieu de culte.

L'ampleur de la tâche lui paraissait démesurée, mais maintenant qu'elle avait au moins un soutien, elle avait moins peur d'affronter le souverain de Cardrak.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Lun 3 Nov - 14:18
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
La réponse de la nymphe à sa question donna du baume au cœur de la sang-mêlée. Lirissa sourit tandis qu'elle ressentait les émotions de son interlocutrice. Oui, elle avait de quoi être surprise car Lirissa elle-même s'étonnait de son audace. Quant à la joie, elle la sentit bien avant que sa compagne ne lui répondit. Elle laissa échapper quelques larmes tandis qu'elles scellaient leur nouveau lien dans une étreinte fraternelle. Puis, elles reprirent contenance, Lirissa savourant doucement la joie de pouvoir appeler Svelyana : ma sœur.

- Je te remercie, vraiment. Je vais bientôt me rendre au château pour solliciter une audience avec le souverain. Tu pourrais grandement m'aider en me disant tout ce que tu sais sur ce dernier et les coutumes de cette ville, que je connais finalement peu. Je pense que si nous obtenons ce que j'ai pour mission de demander, nous ne serons pas trop de deux pour mettre en place ce quartier général et un lieu de culte.

Lirissa réfléchit, essayant de se rappeler tout ce qu'elle savait sur Saline. Anaël, plutôt calme jusqu' à présent monta sur le lit pour réclamer sa part de douceur.

- Et sympathique nymphe, aboya-t-il,tu veux bien gratter mon dos ?

Et sans lui laisser le temps de répondre, il posa son museau sous la paume de la main de la nymphe, la fit sauter en arrière pour qu'elle atterrisse sur son dos. Lirissa avait en effet lâché les mains de la nymphe, pour pouvoir réfléchir plus librement. Comme si ce lien physique pouvait séparer le lien mental qui ne cessait de les unir.
Une fois sûre de n'avoir rien oublié, Lirissa déclara:

- De part ma naissance, je n'ai jamais eu de relation, de près ou loin, avec le roi de Saline. Je crois qu'il se nomme Harald Wallah mais je ne peux rien t'affirmer d'autre à son sujet. Mais je peux te parler plus en détail de Cardrak, car je sais que sur Terra on raconte beaucoup de chose et peu sont vraies ou exactes.

Le pays, comme tu l'as constatée
, ajouta-t-elle avec amusement, est froid. Le climat est dur et je dirais que toutes les Glaces se sont former à cette image de dureté. Ce qui différencie Cardrak des autres peuples : son côté guerrier. Un homme n'est pas connu, n'est pas respecté parce qu'il est capable de faire une belle fête ou de parce qu'il est beau ou parce qu'il sait bien parler. Rien de tout ça. Il est connu parce qu'il fort, un valeureux guerrier et loyal. Parce qu'il sait défendre sa patrie. C'est ainsi que son élever les hommes ici: pour se battre, pour défendre la capitale. Il faut t'imaginer que pour eux, Cardrak est une mère et il serait capable de mourir pour elle. On disait à Luütra que si l'AT venait à Cardrak pour la conquérir, tous ses habitants périraient au combat avant qu'il puisse respirer son air.

Elle rit quelques secondes avant de reprendre.

- Ils sont très fières de ça et si tu descends en bas, tous te chanteront les louanges de Cardrak, des guerriers et seront fiers de te montrer leur force. Et c'est par leur force ou leur bravoure qu'ils prouveront à une femme qu'ils sont un parti avantageux. Cette valeur guerrière est très importante.

Que ce soit dans le climat, dans l'amour ou même dans la banalité du quotidien : tu trouveras toujours quelques preuves de la puissance guerrière.

Quant au reste, je ne sais que te dire de plus, si ce n'est que Cardrak passe avant tout et que le reste vient ensuite. Je pense que notre requête ne sera pas accueillie défavorablement : Nayris n'est pas très appréciée en ces lieux, voire détestée.


Elle se tut un instant puis reprit la parole :

- J'oubliais, tu m'as demandé les coutumes de ce pays. De fait, j'en connais peu. Je suis restée ici pas plus d'un mois et le peu que je sais vient de mon maigre apprentissage entre mes dix et cinq ans. Je connais une superstition sur le sanctuaire d'Ormaghaden : ne jamais lui tournée le dos. Mais je suis désolée que mes connaissances ne puissent t'aider davantage. J'ai grandi dans le royaume de Selian.

Elle lui sourit pauvrement, désolée de ne pouvoir l'aider davantage.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Ven 7 Nov - 11:57
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Délicatement, Svelyana essuya avec sa manche les larmes roulant sur le visage de celle qui était désormais sa sœur. Elle se sentait tellement légère et sereine tout à coup, soulagée d'un poids. Elle s'était sentie tellement seule et perdue ces dernier temps, que trouver quelqu'un dont l'âme faisait écho à la sienne était d'un réconfort inouï. Elle avait désormais quelqu'un qui plus que quiconque pourrait comprendre ses peines et ses joies, ses peurs et ses certitudes. Et même plus que cela, quelqu'un qui pourrait les ressentir... Les deux jeunes femmes semblaient baigner dans une douce atmosphère d'émotions positives, submergées l'une par l'autre sans que cela ne soit douloureux ou gênant. Pour la première fois, Svelyana était heureuse de s'ouvrir aux émotions d'une autre personne.

Choisissant ce moment pour se manifester, le chien de Lirissa vint glisser sa tête sous sa main pour quérir un peu d'attention et de caresses. Se pliant avec plaisir à sa joyeuse demande, la nymphe se mit à grattouiller avec enthousiasme son dos et le creux sous ses oreilles, là ou la fourrure était si douce et duveteuse. 

Tout en s'occupant machinalement du canidé, Svelyana portait une oreille attentive aux paroles de son interlocutrice, enregistrant tous les détails qu'elle lui confiait et qui pourraient lui être utiles. Le nom du souverain, et le caractère de son peuple. Lirissa confirmait ce qu'elle avait pu observer: un peuple à l'image de son pays. Rude, fier et empreint d'un amour et d'une loyauté sans faille pour la mère-patrie. Cardrak était tout pour ce peuple.

La Nymphe ne pu retenir un léger soupir de soulagement en entendant la confirmation que Nayris n'était pas aimée ici. En même temps, si Lysandre avait choisi de les mener en ce lieu, c'était bien qu'ils y seraient reçu favorablement. Mais la jeune femme n'avait pu s'empêcher de douter de tout ces derniers jours, le découragement l'emportant sur le reste. 

Lirissa clôtura son discours en lui livrant une croyant qui la rendit perplexe et amena une autre question.


- C'est déjà beaucoup de choses, merci pour toutes ces informations. J'aurai une autre question: qu'est-ce que le temple d'Ormaghaden?

Elle lui adressa un sourire contrit, consciente d'être encore très ignorante de ce pays.





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Ven 7 Nov - 12:48
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
Lirissa fut fière d'avoir aidé un tant soit peu sa sœur. Elle se répétait constamment ces deux mots dans sa tête pour se convaincre de la réalité de ce nouveau lien. Elle était heureuse d'avoir enfin quelqu'un comme Svelyana. Elle sentit sa sœur soulagée lorsqu'elle parla de Nayris. La pauvre connaissait donc si mal le pays ou n'avait-elle jamais écouté les gens juraient contre Nayris, l'accusant de tous les malheurs ?

Lorsqu'elle eut fini, presque aussitôt sa sœur lui demanda:

- C'est déjà beaucoup de choses, merci pour toutes ces informations. J'aurai une autre question: qu'est-ce que le temple d'Ormaghaden?

Elle caressa aussi Anaël sous la gueule et essaya de se rappeler tout ce qu'elle savait sur ce temple:

- Il s'agit plus d'un sanctuaire. Il est sur une des hauteurs de cette ville proche du château. C'est un monument aux morts avec les tombes de tous les rois de Saline. Il y en a 130. Mais personne n'est à l'intérieur. Les gens d'ici brûlent leurs morts.

Elle lui sourit puis sentit la présence de l'aubergiste qui marchait dans le couloir. C'était l'unique aubergiste homme qu'elle avait rencontré. Blessé au combat de manière grave, trop vieux, il ne pouvait plus faire parti de l'armée. Il avait alors ouvert cet auberge. Il frappa à la porte clairement préoccuper. Lirissa se leva et alla lui ouvrir:

- Ah tout d'même. Qu'on s'en faisait un brin pour toi ! Les gars en bas disait que t'avait tourné pas nette avec la fille. Mais bon, j'suis rassuré maint'nant. Dis, toi et ta copine auriez pas un p'tit creux ?

- Nous allions justement descendre. Mais avant tu permets que je te la présente : Svelyana, ma sœur. Svelyana, je te présente un homme qui fut en son temps un grand guerrier : Emrik.

- T'avais jamais causé d'une sœur.

- Eh bien maintenant je te cause d'une sœur. Va t'occuper des clients, on arrive.

Il sortit et elle ferma la porte. Emrik l'avait amusée avec sa manière de parler comme un grand frère qui s'inquiétait de savoir si sa petite sœur n'aurait pas tourné nette puis sa surprise non dissimulable d'apprendre que c'était sa sœur et à la fin la fierté d'avoir non seulement une nouvelle mais qui plus est une nouvelle personne à protéger.

Lirissa en était si amusée qu'elle avait eu de la peine à retenir un rire et se permettait à présent de laisser libre cours à son émotion. Elle se ressaisit plusieurs minutes plus tard, séchant d'un revers de la main les quelques larmes de joies qui perlaient. Puis regardant Svelyana:

- Tu viens ?

Anaël grattait déjà la porte pour se faire ouvrir et pouvoir aller manger. Lirissa tendit une main à Svelyana tout sourire.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine


Dim 7 Déc - 17:53
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5062-svelyana
Achevant de répondre à ses questions, Lirissa répondit à son interrogation concernant le sanctuaire dont elle venait de lui parler. Svelyana devait avouer qu'elle ne voyait pas trop l’intérêt de construire des tombes si c'était pour ne pas y placer de corps, mais soit, pourquoi pas. Elle ne se permettrait jamais de juger les mœurs d'un peuple, aussi étranges lui paraissent-elles. Quelque peu pensive face à toute ces nouvelles informations, la Nymphe ne prêta pas attention à la présence de l'aubergiste dans le couloir menant à la chambre jusqu'à ce qu'il se manifeste en frappant à la porte, la faisant légèrement sursauter au passage. Son inquiétude et sa méfiance lui parvinrent alors que sa sœur allait lui ouvrir d'un pas léger. La voix bourrue de l'homme retentit, tirant un sourire à Svelyana.

Alors que Lirissa lui présentait l'aubergiste sous le nom d'Emrik et vantait ses mérites de guerrier, la demoiselle se leva pour lui faire face, le saluant d'un sourire.


- Ravie de faire votre connaissance, Emrik.


Un grand sourire ne quittait pas son visage, toute en joie qu'elle était d'avoir été présentée par Lirissa comme étant sa sœur, et amusée de voir la surprise de l'aubergiste à cette nouvelle. 

Le rire de Lirissa était communicatif, et Svelyana ne put s’empêcher de se joindre quelques instants à elle. Elle se sentait incroyablement légère, et pris également conscience que cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait pas rit de la sorte... Et que celait faisait un bien fou ! 

Sans se faire priser, la Nymphe pris la main que son amie lui tendait, s'élançant à sa suite dans le couloir qui menait à la salle commune. Prenant les devant, elle se dirigea vers Emrik, qui ne la regardait plus avec autant de méfiance qu'un peu plus tôt.

- Dites-moi, vous n'auriez pas une chambre de libre pour moi par hasard?

Un changement d'air pour se rapprocher d'une présence aussi rassurante et amicale que l'était celle de Lirissa lui semblait tout indiqué...

[désolée encore pour le temps de réponse! Je te propose de clore après ta réponse, sauf si bien sûr tu vois d'autres choses à développer =D]





avatar


Nymphe

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptids (deviant art)
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide


Mar 9 Déc - 15:16
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5632-lirissa-janac
- Dites-moi, vous n'auriez pas une chambre de libre pour moi par hasard?


Emrik l'observa de la tête au pied et regarda Lirissa:

- Bein, ouais. Il y a une chambre juste à coté. Celle avec qui tu as une porte communicante Liri. On paie à la semaine ici. Allez vous installez les m'zelles. Vous etes presque frigorifié

L'aubergiste leur avait réservé la meilleure place pour manger : près de la cheminée. Elles eurent droit à une bonne soupe bien chaude puis un plat avec du poisson et de la purée et enfin quelques fruits cuit au four. Emrik veilla à ce qu'elles mangent jusqu'à n'en peuvent plus.

La salle commune était animée et ils y eut bien des messes basses. Les gens regardaient les deux sœurs de cœur et certains regards prouvaient qu'ils avaient des idées assez perverses. Lirissa pria pour que Svelyana ne remarqua rien.

- Je vais te laisser aller chercher tes affaires. J'ai promis à une vieille femme d'aller lui rendre visite. On se retrouvera ce soir.

Elle se leva, fit la bise à sa sœur monta prendre son manteau et ses gants avant de ressortir. Elle se dirigea vers une maison miteuse où elle passa le reste de la journée à tricoter et soigner une pauvre vieille avant de rentrer à l'auberge.


 
Thème de Lirissa Janac


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Aricie
Vitesse de réponse : Moins d'une semaine



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1