Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 [abandonné] Quand le sang se joue de nous.

 
Mar 30 Sep - 22:14
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
4 de Kelrenn

La nuit était enfin là... recouvrant de son voile protecteur le monde d'en bas. Peu importe qu'il y fasse froid, que les hommes ne l'apprécient pas. Qu'elle soit dangereuse, sournoise, presque venimeuse. Moi je l'aime surtout pour ça. Me libérer au contacte de l'air d'une fraîcheur incomparable, inoubliable. J'étais enveloppé dans une couverture de givre, prêt à me laisser enivrer par la douce caresse du vent. Rien n'était pire à mes yeux que les rayons viciés de l'astre solaire. Mais ce qui était encore pire à mon âme, c'était la chaleur écœurante qui les accompagnait. Sentir sa peau transpirer, sa gorge se dessécher, ses yeux rougir, la fatigue nous emporter. Même avec l'artefact magique qui nous protége pendant un temps des affres du soleil, la sensation de se sentir faible est insupportable. Voilà pourquoi je continue à respecter les valeurs de nôtre famille et à être une créature entièrement nocturne. Continuant de parcourir les ténèbres salvateurs à la recherche du liquide de vie, seul capable d'étancher ma soif grandissante.

Même si j'avais sur moi quelques réserves en fioles, c'était toujours bien plus agréable de sentir le goût du sang frais... bien plus réjouissant. Donc même si je n'aimais pas voir du rouge orner mon costume de jais, c'était pour la bonne cause !

Ai-je oublié de signaler l'endroit où je me trouvais ? Quel malpolie je fais ! Actuellement, j'étais en train de parcourir les insalubres bas-fonds de Sen'Tsura. La bien nommée "Ville œuvre d'art" et à juste titre croyez-moi ! Si vous verriez les quartiers nobles, vous n'en reviendrez pas. Des toits d'ardoises noires luisants au clair de la Lune. Des villas gigantesques de marbre blanc éclatant. La bibliothèque de la ville et son imposante coupole ! Malheureusement pour moi, je ne pourrais jamais y entrer. Du moins... pas par la porte désignée pour. Elle était fermée au public la nuit. Je vous hais ! Satanés mortels qui ne pensez qu'à vous !

Continuant à broyer du noir dans les sombres ruelles, j'entendis subitement un son. Une lointaine vibration qui chatouillait mes sens aux aguets. Concentré sur cette simple bribe, j'en oublie le reste, et notamment les obstacles qui se dressaient sur mon chemin. Si bien que je trébuche sur un seau en métal et manque de tomber au sol. Ce que je réussis très bien à faire par contre, c'est de réveiller tout le quartier ! J'entends des gens hurler, se préparer à sortir, se préparer à me chasser ! Vite, je dois fuir.

Je prends au plus vite mes jambes à mon cou ! Essayant d'éviter les endroits qui me semblent fréquentées. Cependant, leur grand nombre ne me laisse guère d'autres choix que les toits. Je grimpe rapidement à un muret invisible aux yeux des passants, je débute mon escapade à la vue de la seule Lune. Sautant d'un pas de chat de toitures en toitures. Le siècle de combat à l'épée derrière moi m'aide à faire ça sans trop de problèmes. Les plus glissants d'entre eux ne m'arrachent que des grognements agacés et je reprends très vite les rênes de mes jambes.

Cela faisait belle lurette que je ne fuyais plus maintenant. Ce que je faisais alors ? Retrouver la source de la vibration bien sûr ! Vibration qui n'était plus toute seule d'ailleurs. D'autres arrivaient à mes oreilles depuis un moment. Elles me guidaient sans le savoir vers leur source. Je me rapprochais de plus en plus. Continuant de parcourir les sombres toits d'ardoises.

Au bout d'une centaine de mètres, une odeur forte commence à chatouiller mes narines. Entêtante, enivrante presque. Ma gorge commençait à me torturer alors que je reconnaissais sans peine cette fragrance, c'était celle du sang. Mon instinct me guida vers la source, la plaie qui laissait ce liquide si précieux sortir au grand air ! Je voulais le boire ! M'en recouvrir le corps jusqu'à l'aube ! Me repaître de lui pour ne plus avoir cette sensation de brûlure si douloureuse ! Je n'étais pas habitué à être aussi enthousiaste ! Mais là j'avais vraiment soif ! Alors que le propriétaire de ce si salvateur plasma se prépare ! Je vais le vider entièrement !

Continuant de réduire la distance, j'arrivais finalement sur le toit de la dernière maison. Le bruit, l'odeur... tout venait de la ruelle juste en dessous... j'étais si près... tellement près...



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Mer 8 Oct - 22:52
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5096-kolima-aeon
Une mission surprise… merci Jehanna, tu m’aide. Devoir affronter trois immondes elfes qui avaient volé des objets… mais peu m’importe. J’ai trois connards hautains à qui je dois péter des dents, et il est hors de question de faire la fine bouche. J’étais donc en train de combattre trois boulets après des échanges d’insultes fort recherchées :

« Bonjour mes demoiselles, j’espère que je vous dérange pas trop ?
- C’est qui celui là ?
- Aucune idée, mais on peut le liquéfier.
- Si vous avez autant de préjugés, vous allez déguster. Genre… je vais juste tellement vous retourner que vous allez pouvoir m’appeler père.
- Ma parole, c’est qu’il a de la répartie l’imbécile qui nous agresse.
- Aller… approchez les princesses, que je vous apprenne la vie. »

Je leurs ai fait signe de m’attaquer et seuls deux m’ont chargé. Je mets une droite au premier, et j’envois un violent coup dans l’estomac du second. J’active la forme de la fuite et surclasse en terme de vitesse les deux autres, leurs brises les os sans la moindre retenue et en vitesse surhumaine, surelfique même. Au final les deux premiers n’ont pas posés de grands problèmes, morts bien brisés. Le dernier fronce les sourcils avant de dire calmement :

« Cette puissance… oui, il est impossible que tu l’aies. Aucun humain n’a une telle puissance.
- Et pourtant, j’existe et possède cette puissance pourtant si improbable, mais peut-être ne suis-je plus un si simple humain que ça.
- Un Esper… tout s’explique, c’est donc bel et bien un monstre qui est partit à nos trousses…
- J’ai gardé mes sentiments, mais il est temps pour toi de tirer ta révérence à ce monde si perturbant et si impitoyable. »

Cette fois je dégaine ma lame, j’allais lui faire l’honneur de me donner à fond, surtout qu’il ne me restait qu’une minute de forme de la fuite, donc je la relâchais, et m’apprêtais à lancer le combat.

Un éclair, tout s’accélère, je sens ma main tenir une lame. Je vois un elfe avec une sale gueule. Tout redevient noir. Deuxième éclair, quand part cette lame tout s’accélère, sa lame claque sur son derrière, prochaine étape sa jugulaire, prochaine attaque très sanguinaire. De nouveau plus rien. Troisième éclair, le sang gicle et coule le long de ma lame, je sens ses battements cardiaques se ralentir, je le vois mourir. Tout se calme et redevient noir. Un long hurlement a déchiré le silence, de long crissement ont remplacés son absence. La lame était d’argent, et je la nettoyais. Quand est-on et qui je suis ? La deuxième question est idiote, je suis Aeon, mais on est quand ? Je compte mentalement le nombre de crétins éliminés et la méthode d’élimination, on est avant qu’il rejoigne la Néo-Voëlkara.

* Aeon… tu fous quoi ? Enfin, tu es où ?
- hum… je nettoie ma lame et je suis à Sen’tsura… tu es qui sinon ?
- euh… je suis… A…r… Nexar.
- Nexar… très bien, et bien, bienvenue dans mon esprit. *

J’haussais les épaules, et activais par instinct la forme de la vision, avant de lever la tête et voyant une aura… malsaine, non, malfaisante. Je lui fais signe de descendre de son perchoir pour qu’on fasse connaissance, avant de reprendre le nettoyage de mon arme préférée.


Thême:
 



"#0066ff : Les paroles d'Aeon"







avatar


Esper

Partie IRL
Crédit avatar : Tratair ^^
Double compte : Wode Everhatt & Siryë
Vitesse de réponse : Variable mais souvent rapide


Ven 10 Oct - 21:30
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
La senteur enfiévrée du plasma à peine versé... Quelle splendide nuit qui celle qui je vivais aujourd'hui ! J'étais tranquillement perché sur mon toit, sachant qu'il ne me voyait pas. Enfin, je concède qu'il sente ma présence, mais je pourrais en deux sauts être autre part ! M'amuser avec lui, avec son âme, avec sa peur ! Enfin... je ne pense pas qu'un homme friand de tels carnages ait peur aussi facilement mais sait-on jamais... Je préfère néanmoins descendre au plus vite de mon perchoir. La soif me tenaille la gorge et chaque seconde devient une torture des moins supportables. D'un mouvement félin, je m'applique à descendre de la maison, retombant sur mes pattes à quelques mètres de lui et de... enfin de... mon légitime dû !

Avec un sourire charmeur, je m'approche de cet éclat de blancheur qui trônait au milieu des ténèbres nocturnes. Peu importait la mare de sang dans laquelle je marchais. Enfin... seul l'odeur de plus en plus attirante me rappelait cette information... pourvu que la conversation tourne court !

- Je te souhaite le bonjour ami de la nuit ! Je vois que tu as la lame agitée, ça me plait ! D'autant que, puisse tous les dieux te bénir, tu es par la même devenu celui qui me sauve d'une bien pénible torture !

Les bras écartés dans un geste d'amitié, je lui accorde un sourire chaleureux avant de me diriger en hâte vers le dernier trépassé. Le sang qui dépassait de sa jugulaire semblait me chanter mille douceurs et je ne me sentais plus de résister à son appel. D'un geste d'une étonnante tranquillité, je sors une corne de bouc toute polie, qui était auparavant attachée à ma ceinture. Spécialement prévue pour ce genre de "surprises". Je m'abaisse vers le corps, puis me redressant soudainement, je regarde encore une fois l'assassin avec un sourire sincère.

- Je suis civilisé quand même ! Je bois dans un verre ! Tu permets ?

Sans attendre une réponse, qui n'arriverait probablement jamais de toutes manières, je m'agenouille prêt du bienheureux et je m'empresse de mettre la corne sous l'entaille qu'a provoquer la lame de l'homme et j'attends patiemment que le blessure remplisse ma coupe rudimentaire. Puis je me redresse et porte le récipient à mes lèvres sans me soucier de l'homme. Le liquide merveille qui coulait dans ma gorge me faisait le plus grand bien. Il calmait cette lancinante douleur dans la trachée qu'a l'homme qui a soif.

Après de longues gorgées, je soupir de soulagement avant de tranquillement replacer le récipient à ma ceinture. Enfin je prends le temps d'un peu plus détaillé l'homme qui m'avait offert ce cadeau. Il était plutôt grand, un peu moins que moi certes mais quand même, et sa silhouette frêle me laissait penser que son style de bretteur était surtout basé sur son agilité et sa vitesse. Tant mieux, je préfère cela aux barbares qui ne respectent même pas la beauté, parfois toute relative, de leurs armes. Son ensemble entièrement blanc s'accordait parfaitement avec celui de ses cheveux, si bien que le tout lui donnait un air angélique assez peu ragoûtant. Les éclats bleus au milieu de son visage scrutait le monde avec application, cela me laissait pensé que ça prudence était des plus grandes... Un homme qui peut s'avérer très intéressant comme parfaitement ennuyeux. Prions Nayris pour que la deuxième hypothèse ne soit que soulevé ! Je vous en supplie !

- Bien ! Je te remercie du fond du cœur de m'avoir permis d'étancher ma soif... Quel est ton nom, cher gentleman ?

Tout en disant cela, je m'inclinais en une solennel révérence. Un homme qui calmait ma soif sans crier ni essayer de m'arrêter méritait tout mon respect, au moins. Mon éternel sourire charmeur gravé sur mon visage, je m'écartais de l'elfe pour me rapprocher de lui. Le métal qui incrustait le fourreau de Catenam luisait à la lumière de la lune dans un éclat d'un ambré divin.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Lun 13 Oct - 16:48
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5096-kolima-aeon
Je me moque de ce qu’il fait, et de ce qu’il est. Il se sert s’il veut, moi je m’en vais dès que la mission est complète, ce n’est pas le cas car j’ai pas effacer les traces. Il bu du sang en faisant des commentaire, tout pendant que j’aiguisais ma lame. Il parlait beaucoup trop pour un habitant de la journée. Peu m’importe, il est suspect et je compte vite partir. Je prends dans mon sac une boule d’herbe en tout genre qui me permet de calmer mes maux de tête et commence à la mâchouiller lorsqu’il vient me demander mon identité. Je soupire avant de lui dire :

« Aeon, chasseur de primes et nettoyeur. Ton pire ennemis si t’es un hors la loi et ton meilleur allié si ce n’est pas le cas. Je suis aussi un érudit ayant des connaissances poussées en magie, mais c’est pas vraiment important, surtout que vous devez en avoir autant monsieur… quel est votre nom au fait ? »

Je n’attendais pas vraiment de réponse, rengainant mon arme et traînant les cadavres dans les coins sombre et peu visités. Je soupirais en l’entendant donner son prénom, je comprends qu’on cache son nom de famille et en vérité, peu m’importe. J’hoche rapidement la tête avant de m’étirer et dire :

« Bien, enchanté de vous connaître. Du moins, l’aurais-je été si votre regard ne me donnait pas l’impression d’avoir l’espérance de vie d’un mouton observé par un dragon. Non pas que ça me dérange, mais je ne suis pas un casse-croûte, du moins, pas un casse-croûte pour vampire. Pour lycan ou dragon, je ne sais pas, mais pour vampire certainement pas. »

Et là Nexar commença à se marrer à gorge déployée… s’il en avait une. Parce que je suis le propriétaire du corps aux dernières nouvelles, et que le seul qui puisse se marrer à gorge déployée, c’est moi. Je sais c’est qu’un détail, mais tout de même, il finit par calmer son fou rire avant de me sortir :

* Je savais que ton humour était équivalent à ta répartie, c'est-à-dire à mourir de rire. Je m’en doutais très fortement tu sais, mais tu aurais pu prévenir que t’allais répliquer quelque chose d’aussi drôle –puis il repartit dans un fou rire pendant que moi je répliquais–.
- Je fais ce que je peux avec ma répartie, et ça ne te concerne pas. Enfin si, mais c’est moi le patron.
- Arrête, maintenant j’imagine un mec avec un gros cigare et un costard cravate totalement pervers, m’ordonner de passer sous le bureau.
- Tu es dégueulasse… *

Nexar explosait de rire à nouveau. C’est à croire qu’il adore me faire tourner en bourrique. Je croise les bras en attendant la réplique de mon interlocuteur.


Thême:
 



"#0066ff : Les paroles d'Aeon"







avatar


Esper

Partie IRL
Crédit avatar : Tratair ^^
Double compte : Wode Everhatt & Siryë
Vitesse de réponse : Variable mais souvent rapide


Mer 15 Oct - 16:03
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
J'étais soulagé, il n'était pas parti pendant mon banquet improvisé. Même si ses traits quelque peu tendus témoignaient de son envie pressante de partir au plus vite. Je n'en tenais pas rigueur et continuait à me rapprocher, malgré que sa lame ensanglantée soit dangereusement proche. Il mâchouilla une poignée d'étranges plantes avant de me répondre en soupirant.

- Aeon, chasseur de primes et nettoyeur. Ton pire ennemis si t’es un hors la loi et ton meilleur allié si ce n’est pas le cas. Je suis aussi un érudit ayant des connaissances poussées en magie, mais c’est pas vraiment important, surtout que vous devez en avoir autant monsieur… quel est votre nom au fait ?


Aeon... un patronyme bien musical. Le mien semblait moins ténu à côté. Mais peu m'en importait, je n'étais pas ici pour parler étymologie avec ce petit mal-éprit. Il semblait aimer les mélanges étranges que fournissaient les étranges malandrins qui sévissaient dans les recoins les plus peuplés et paradoxalement les plus discrets. J'en avais rencontré certains dans cette cité, et l'arrière goût amer de leur hémoglobine suggérait que la consommation de ce genre de substances était à déconseiller. Il y en avait même une trace chez les brigands, désormais morts, dans mon dos. Cet infecte fléau ravagera donc toutes les contrées ? Ah, il fallait peut-être que je lui réponde...

- Mon nom est Hilaren, ravi de te connaître Aeon le blafard.

Un surnom inventé sur le tas mais au moins on ne pouvait le confondre avec un autre désormais. Seuls de bien étranges personnages aimeraient à revêtir des habits de vieil arnaqueur sur le retour... Pendant qu'il s'afférait à maquiller sa besogne, je me laissait aller à admirer le ciel étoilé. M'imaginant ce qui se trouvait par delà ces sombres contrées... Ô Nayris, est-ce toi qui règne sur cette magnificence d'ébène ?...

- Bien, enchanté de vous connaître. Du moins, l’aurais-je été si votre regard ne me donnait pas l’impression d’avoir l’espérance de vie d’un mouton observé par un dragon. Non pas que ça me dérange, mais je ne suis pas un casse-croûte, du moins, pas un casse-croûte pour vampire. Pour lycan ou dragon, je ne sais pas, mais pour vampire certainement pas.

Mon regard ? Avais-je vraiment, encore, la soif dans les prunelles ? En réalité c'était le contraire... requinqué récemment, j'étais aussi avenant qu'un Salinéen devant une elfette toute de pureté parée. La petite pique était appréciée, même si elle me prouvait bien que la crédibilité de mes bonnes intentions aspirait même la vie par son inexistence. Néanmoins j'en étais quand même pourvu ! Et je ferais tout pour prouvé à cet hurluberlu que si je suis amical, ce n'était pas pour cacher mon côté animal. Son sang ne m'intéressait guère car la soif n'était plus mon affaire. Il fallait maintenant le lui prouver...

- Ne t'en fais donc pas autant ! Je ne compte pas te saigner à blanc alors que je viens juste de me sustenter ! Comme dit précédemment je suis quand même civilisé ! Tu dis que tu as des connaissances poussées en magie ? Parfait, c'est l'un des domaines que j'apprécie. En réalité, je l'idolâtre ! Mais inutile de le raconter. Dans quelle magnifique branche de la magie tu officies mon ami ?

Je voulais réellement savoir de quoi il en retournait. Pas de coup fourré ni d'autres fariboles de ce genre. Croisant les bras derrière ma tête, j'attendais, le sourire intéressé plaqué sur mes lèvres. C'était peut-être ça qui faisait défaut... va savoir.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Mar 21 Oct - 13:04
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5096-kolima-aeon
Musiques à mettre en fond sonore:
 

Cet homme, aurait-il deviné mon ultime point faible ? Il ne fait que s’exprimer en vers ! Il risque de me forcer à faire exploser mon cosmos !

* Euh…
- Mauvaise série, c’est ça ?
- Précisément.
- Et le quatrième mur ?
- Le lecteur est en train de prendre les derniers gravats sur la gueule.
- Oh…
- Ouais. *

Bon, et bien je vais calmer les références foireuses. Donc, reprenons où nous en étions restés la dernière fois. Je pensais qu’il allait me bouffer, mais en fait il prétend être une créature civilisée. Je le prends aux mots, et lui accorde le bénéfice du doute… le temps que je sois sûr que son aura soit pure à mes yeux. Je ne cessais de mémoriser chaque détail de son aura magique, car il ne m’inspirait aucune confiance.

* En même temps, il empeste plus la mort qu’un vrai mort-vivant. D’accord, c’est un vampire, c’normal, tout ça tout ça. Il n’empêche que c’est louche.
- Plait-il ? –dis-je en louchant mentalement–
- Pitié, arrête avec tes vannes plus moisies qu’un pain resté quatre jours à l’air et à l’humidité.
- Laisse mes blagues en dehors de ça, elles ne t’ont rien fait.
- Si tu savais…
- Pardon ?
- Non rien. *

Je tentais tant bien que mal de reprendre mon calme avant de m’étirer et réfléchir à comment répondre à la question du gentleman me faisant face. Après tout, je m’intéresse à tous les types de magies, ayant ma spécialité dans la magie non altérée. Bien que ce ne soit que mon pouvoir d’Esper qui me le permette. Au final j’ai dû lui répondre à peu près comme ceci :

« Qu’importe les affres, qu’importe les préjugés, qu’importe l’alignement, tous les types de magies m’intéressent au plus haut point. N’étant capable de n’utiliser qu’une magie dépourvue de toute altération, à cause d’une sorte de don. Bien que beaucoup voit un tel gain comme une malédiction. Comme je l’ai déjà dit, je suis un érudit, et j’ai étudié déjà bien des magies, je suis capable de les enseigner sans les manipuler. En sachant que je les comprends quasiment tous. Les deux seules branches que je n’ai encore eu le temps d’aborder ne serai-ce que les bases, sont les magies de guérison et de nécromancie. Bien que cette dernière ne m’intéresse pas le moins du monde. Non pas à cause d’un quelconque camp, d’un quelconque alignement, mais plutôt à cause d’une rancœur personnelle envers celle qui permet une telle magie. Comment dire que je suis de ceux qui considèrent que les âmes envoyées dans les limbes ne sont pas faites pour être renvoyée telle quelle. D’après moi, si elles suivent le bon cycle, et subissent un renouveau, une renaissance véritable, le monde restera en équilibre. Après faites de cette théorie ce que vous voulez. Et vous, quelle est votre branche de prédilection ? »

Je savais très bien que ma question, suite à toute ma théorie, allait mener à une bonne discution. C’était justement pour cette raison que je l’avais posée. Bien que je redoutais la réponse. C’est alors que Nexar eu une brillante idée, celle de venir m’importuner par une conversation mentale… encore…

* Ce type est louche, tu sais pas à quoi il ressemble, tu sais que son aura ne sent pas bon, mais tu force ton instinct à se calmer le temps que tu reste à ses cotés. Qu’est-ce qu’il cloche chez toi ?
- Tu as l’air d’en savoir plus sur moi que moi-même, donc tu devrais déjà avoir la réponse à ta question. De plus, il est toujours intéressant de parler avec un confrère.
- Tu parles. T’es qu’une saloperie d’Esper, donc tu fais une croix sur tes talents de mages. Tout ce que tu as c’est la théorie, chose inutile si tu ne peux passer à la pratique.
- Seulement, d’après ce que t’en dis, je pourrais passer à la pratique plus tard. Donc j’ai bien fait d’apprendre autant sur la magie.
- Je te hais…
- Tu ne peux pas savoir à quel point ça me passe loin au-dessus. *

Puis je rivais mes yeux pétillants, et dans lesquels on voyait des pentagrammes, sur cet être à la fois intrigant et amusant.


Thême:
 



"#0066ff : Les paroles d'Aeon"







avatar


Esper

Partie IRL
Crédit avatar : Tratair ^^
Double compte : Wode Everhatt & Siryë
Vitesse de réponse : Variable mais souvent rapide


Jeu 23 Oct - 23:53
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Aïe, bizarrement je le sentais mal. Malgré tous les efforts que je déployais je n'arrivais pas à briser sa carapace mentale ! Il ne voulait toujours pas m'accorder une seule bribe de confiance. Un sentiment frustrant que je voulais faire disparaître au plus vite. Je m'acharnais donc à paraître le plus diplomate et amicale possible. Comment avec ma tronche ça sera dur ?! Oh et puis c'est pas grave. Je gagnerais sa confiance quoi qu'il m'en coûte. Tiens, j'ai l'impression d'avoir une touche. Il semblerait que débattre sur la magie lui hérisse le poil tant ça l'intéresse ! Bien que la vision de lui avec le poil hérissé me fait vaguement penser à un yeti je vais continuer sur ma lancée !

C'est alors que débuta une immense tirade à faire bêler les chats et miauler les moutons ! Je vous jure qu'il se mit à délier sa langue comme je ne pensais jamais un humain capable de le faire ! Sérieusement, vous imaginez que quelqu'un, muet comme une carpe, au bout de trente seconde il vous lâche un monologue aussi grand qu'un phare ? Moi non... pas avant ce jour. Donc ! Concentrons-nous plus sur le fond que la forme, sinon vous allez encore dire que je me plains tout le temps etc...

Donc dans ce très long discours nous avons, en premier temps, quelqu'un a l'esprit très ouvert. Une qualité que je n'apprécie pas trop. Comprenez, il est plus facile de tenir en laisse un corniaud plutôt qu'un philosophe. Mais bref, passons. Donc dans cette immense tas de mots, nous trouvons un homme qui... visiblement... aime parler de lui hein ! Donc nous enlevons tous les passages où il raconte sa vie. Donc grosso-modo les trois-quart de la tirade. Et nous arrivons à quelqu'un qui n'aime pas Nayris... euuh... on va pas s'entendre là. Sérieusement. Bon... passons sur ce détail dérangeant et concentrons notre attention sur la fin.

Dans cette fin, nous apprenons qu'il nous pose une question. Une question équivoque à celle que je lui ai posée quelques instants plus tôt. Cette question étant ma branche de prédilection. Cependant... quoi lui répondre ? "Bonjour ! Je suis nécromancien ! Le truc que tu détestes ! " Nan... définitivement ce n'est pas une bonne idée. Et puis niveau nécromancie... je ne suis pas si doué que ça. Par contre, je peux lui dire que j'officie dans la magie noire ! Visiblement il n'a pas franchement quelque chose contre elle. Et puis j'y arrive mieux que la nécromancie donc c'est parfait ! Voilà une réponse toute trouvée !

- Et bien mon chère, tu m'étonnes de plus en plus ! La magie pure... voilà la noblesse à son paroxysme ! Moi j'officie dans... son pendant. L'une des formes de magies les plus altérés qui soit.... la magie noire. Même si beaucoup la critique, je préfère celle-ci. Elle brise les interdits, elle permet tellement de choses... et même si le prix est toujours élevé... si on peut le payer, pourquoi s'en priver ?

J'avais soufflé ces mots dans un sourire extatique. Ce sujet me passionnait tellement et j'étais sûr qu'il saurait m'offrir une conversation digne de ce nom !



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Jeu 30 Oct - 4:03
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5096-kolima-aeon
Un manieur de mort... ce type est presque mon jumeau maléfique... pas grave, tant qu'il ne fait pas de maléfuck ça me va.

* AEON ! J'en ai marre de prendre les gravats du quatrième mur sur le coin de la gueule ! Donc tu arrête avec tes références ou je te jure que je t'enfonce un rocher dans le fond de la gorge !
- Je fais ce que je veux, et bien que les cailloux soient mes mortels ennemis, je combattrais vaillamment et jusqu'à la mort face à eux !
- C'est bon, du calme, je disais ça pour plaisanter, mais je maintiens que briser le quatrième mur t'apportera des ennuis à l'avenir. *

Bon, revenons à nos fier moutons ! Mon interlocuteur est un utilisateur de magie noire, très noire, pas au stade de la nécromancie mais c'est sur la même branche. Intéressant, puis une légère idée me vint en tête, et je fis signe à Nexar de prendre le relais. Ce qu'il fit sans broncher, ce qui rendis la zone plus sombre et laissait apparaître une masse de veines de magies allant vers le palais au centre de la ville, laissant visible les auras des personnes autour de nous, ainsi que les notre, et la magie flottant autour de nous laissait deviner que beaucoup de sorts avaient été lancés ici. Je souriais intérieurement, ainsi voilà la puissance de Nexar, rien de plus que la mienne mais dévoilée intégralement. Voilà de quoi faire stresser bien des gens.

Il fallut quelques cinq minutes pour que Nexar réprime cette vision déstabilisante, et l'endroit retrouvait presque instantanément son état originel. Un léger sourire, voilà ce que Nexar dévoilait, avant de dire d'une voix assez flippante et modulée par magie, les pentagrammes de ses yeux et celui devant sa bouche désormais impossible à ne pas voir :

« Nous avons chacun nos avis là-dessus, mais comme ma magie me permet de finir moi-même mes opposants, je ne me permettrais pas de m'offrir le luxe d'une magie meurtrière. De plus, j'ai horreur de tuer des adversaires par magie, c'est trop facile, on n'en tire aucune satisfaction. Alors que se servir de la magie pure offre tellement de possibilité... en fait la majorité des sorts lancés avec magie pure entre dans la sphère du renforcement. Et quels renforcements ! Le prix est élevé, mais le jeu en vaux la chandelle. »

Nexar laissait deviner quel était le dit prix. Et maintenant qu'il le dit, c'est bien vrai que le prix est atrocement cher. Car on renforce le corps en le laissant se faire corrompre par la magie. C'est pour ça qu'on l'altère, mais trop altérer la magie c'est la dénaturer et la rendre à la fois instable et dangereuse, ce qui correspond à la magie de nécromancie, et Nayris est la seule à le permettre uniquement parce qu'elle est folle. Puis Nexar me laisse reprendre le contrôle laissant ainsi disparaître le sort de modulation de voix et laissant mes yeux retrouver un éclat plus discret.

Je finissais de mémoriser son aura, au final la marque de la mort n'était pas tant présente, elle était infime, et une vingtaine de minutes m'avaient été nécessaires pour la déceler. Je me relâchais et laissait un éclair bleu, plein de magie pure parcourir le long de mon bras, signe que je lui faisais confiance, mais que s'il devenait une menace pour moi, il aura a m'affronter au mieux de ma forme.


Thême:
 



"#0066ff : Les paroles d'Aeon"







avatar


Esper

Partie IRL
Crédit avatar : Tratair ^^
Double compte : Wode Everhatt & Siryë
Vitesse de réponse : Variable mais souvent rapide


Jeu 30 Oct - 19:37
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
sait un peu attendre, je m'occupais en avisant un couple de chauve-souris qui se battait un peu plus loin dans les airs. Une chorégraphie magnifique d'où tombait quelques gouttes du précieux liquide vermeil. Le léger vent de cette nuit les faisait voler un peu partout et l'une d'elle tomba malencontreusement au coin de mes lèvres. Ma langue, toujours plus avide de cette substance, vint la chercher dans l'instant et, avec la mine concentrée, je jaugeais lentement le goût.

- hmm... pas mauvais mais je préfère celui de l'elfe.

Ma fugace distraction s'effaça lorsque je m'apercevais que, tout autour de nous, le monde changeait. Une légère vapeur bleutée flottait dans l'air. L'ambiance était plus sombre, ce qui, étrangement, ravissait mes yeux dont le rouge des prunelles s'intensifia quelque peu sous le coup de la surprise. La rue était déserte mais on pouvait voir que des gens étaient passés par ici. Mon regard vif explora cette nouvelle vision du monde jusqu'à regarder mes mains. Elles étaient entourées d'un halo lie-de-vin avec quelques effluves noirs. Qu'est-ce que c'était que ça ? Cependant, cela s'arrêta quelques instants plus tard et tout redevint normal. Sauf pour mon confrère qui avait maintenant une allure assez effrayante et la voix qui l'était encore plus.

Sa tirade parlait de sa magie, de meurtres satisfaisants (un bon point pour lui)... J'écoutais attentivement mais une partie de mon esprit essayait encore de comprendre ce qui venait de se passer, ce qui fait qu'une petite partie de son discours échappait à ma compréhension. Enfin, cela ne dura pas longtemps car je me résolu à décrypter la totalité de ce qu'il m'avait dit, pensant y découvrir quelque chose d'intéressant. Selon lui, la manipulation de la magie pure a un prix, souvent élevé, tout ça pour simplement se renforcer ? Mon bon monsieur... Décidément vous êtes une énigme... ou une vaste plaisanterie peut-être ! Finalement, il redevint "normal" et sa voix reprenait son allure précédente. Tant mieux ! Continuer de converser avec une bougie aux flammes bleus m'aurait très vite agacé. Tiens, on dirait que sa combustion n'est pas finie, il reste un petit éclair qui parcours son bras. Bon, je suis pas idiot, je sais que c'est intentionnel, mais ça reste quand même étrange. Vraiment, je préfère ma magie à la sienne. La sienne est... fourbe, elle le contrôle. Tandis que moi... je contrôle ma magie. Mais bon, il faut de tous pour faire un monde, et je suis sûr que la magie aime a avoir des esclaves. Je le regardais avec un sourire amusé, préférant recentrer mon attention sur cette magnifique conversation.

- Personnellement, je préfère de beaucoup mon arcane à la tienne. Pourquoi ? Simplement parce que... la tienne ne m'inspire pas confiance. Je n'aimerais pas jouer éternellement à l'alchimiste avec mon corps. Toujours donner quelque chose d'égale, ou même supérieur, à ce qu'on reçoit. Ma magie est, certes, grandement altérée, mais c'est ce qui la rend moins dangereuse pour moi et plus pour les autres. Et puis tu te trompes. Tuer mes ennemis avec ma magie m'apporte une grande satisfaction. J'évite de me salir les mains et voir un visage totalement désemparée et brisé par la douleur... C'est si grisant !


J'appuyais mon discours avec de grands gestes comme le ferait un comédien de théâtre. J'en étais peut-être un au fond de moi. Il est vrai que j'aime beaucoup jouer à être quelqu'un que je ne suis pas. Mais je fini toujours par revenir à l'origine. Sinon on se perd et on ne sait plus qui on est nous même, et cela peut être dangereux.

- En tout cas, je comprends ton point de vue sur ma magie. Je serais l'homme le plus étonné du monde le jour où je verrais un vivant qui me dise du bien de la magie noire...

Un sourire malicieux appuyait ma plaisanterie, j'aimais bien ce type. Il n'y avait qu'avec le sieur Malnoir que j'avais des conversations aussi passionnantes. Je ne pensais jamais retrouver quelqu'un de la même trempe avant longtemps ! C'est une bonne surprise que celle-ci !



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Sam 29 Nov - 20:03
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5096-kolima-aeon
J’aurais été surpris qu’il dise le contraire de ce qu’il a dit. La magie pure est de base inaccessible aux êtres vivants, j’y ai accès parce que je suis né comme ça. Qu’il parle de ma magie comme d’un jeu d’alchimie avec son propre corps, je le comprends, et dans le fond il a pas tout à fait tord. Seulement je suis un défenseur de l’équilibre, et j’accepte les contre coup de mes pouvoirs, quelque soit le prix. Je soupirais en entendant Nexar râler contre le vampire en face de moi.

* Il fait chier, de quel droit il critique la pureté, que dis-je, l’offrande que nous a fait Eariel ? Il devrait plutôt être surpris ou au moins impressionné par notre don, mais non, il le critique ouvertement…
- Nexar…
- Oui, Aeon ?
- Ferme ta gueule *

Surpris par ma soudaine vulgarité, il n'eut pas le temps de répliquer. Au moins, lui il ne savait plus quoi dire quand on l'engueulait. Je soupirais en répliquant à cet immonde mort vivant qui osait prétendre que la magie noire était moins dangereuse que la magie pure :

« De quel droit jugez-vous une magie dont vous ne savez rien ? Et même si vous connaissiez tout les prix, il y en aurait un qui vous échapperait encore ! Je n'ai pas le droit, ou même la possibilité d'utiliser une autre forme de magie depuis que j'ai utilisé ce pouvoir, le corps de l'utilisateur est d'autant plus corrompu par la magie que si c'était la magie noire qu'on utilisait. La différence c'est que si je foire une incantation, je ne risque rien, alors qu'avec la magie noire… et bien disons que le risque est immense. »

Je lui lançais un regard de défi, en laissant la magie glisser le long de mon corps, dévoilant la couleur réelle de mon aura : L'argent. Pourquoi ? Comptiez-vous me demander. Et bien, parce qu'un pouvoir comme le mien laisse des traces, à l'origine j'étais brun, le manque de magie à laisser des traces dans mon corps, la magie pure quant à elle à corrompu mon aura, la rendant pure et bienfaisante. C'est assez idiot quand on sait que je suis un chasseur de prime. Qu'importe, je soupirais, mes problème n'étaient pas les siens, et bien heureusement.


Thême:
 



"#0066ff : Les paroles d'Aeon"







avatar


Esper

Partie IRL
Crédit avatar : Tratair ^^
Double compte : Wode Everhatt & Siryë
Vitesse de réponse : Variable mais souvent rapide


Ven 19 Déc - 9:39
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
celle-ci devient un peu moins sublime lorsqu’elle vous houspille. C’est vrai non ? Qui apprécierait qu’un jeune ignorant de la sorte le prenne d’aussi haut et lui fasse une leçon de morale sur quelque chose qui est l’objet de ses pensées les plus profondes depuis près d’un siècle ? Pas moi dans tous les cas. Je le regardais, interdit et un peu ennuyé, me déballer ses convictions idiotes sur la magie de la nuit. Mon espièglerie habituelle avait laissée la place à un masque de dédain et d’ennuie. Pourquoi donc pensait-il une telle chose d’un domaine dont il ne connaissait rien ? La magie noire est, de loin, la magie la plus vicieuse et puissante. Cependant, la soumettre est d’une étonnante simplicité. En contrepartie, elle demande du sang, beaucoup de sang. Le votre comme celui des autres. Vous devez accepter de toujours plus la nourrir si vous souhaitez vraiment la maîtriser. Accepter de devenir l’un des maux de l’humanité si vous voulez acquérir toujours plus de pouvoir. Sinon… elle vous punie votre impiété. C’est, certes, un risque, mais je préfère celui-là à l’idée que mon corps peut littérallement exploser simplement parce que j’ai lancé un sort de trop.

Malgré mon léger ressentiment face à cette caricature de noblichon faussement lettré, j’appréciais grandement sa provocation. La manifestation de sa magie était non seulement jolie, mais aussi gage d’un possible futur combat qui serait sûrement le plus passionnant que je n’aurais jamais pensé faire. Mes yeux s’illuminèrent d’une lueur avide et dangereuse tandis que, à mon tour, je laissais ma magie libre de mouvement. Une fumée épaisse et noir s’échappait de ma peau pâle et traversait mes vêtements par endroit pour flotter librement autour de mon corps telle l’âme d’un mort. C’était un exercice qui exigeait la plus grande concentration car si je laissais ma magie totalement libre, elle s’échapperait de ma chair et répandrait son aura vicière partout où elle irait. Néanmoins, malgré la grande force mentale que j’étais en train de déployer, j’arrivais encore à soutenir le regard du garçon. Les deux flux magiques semblaient se battre vigoureusement dès qu’ils entraient en contact. Laissant voleter une multitude d’étincelles tandis que nous nous amusions à nous défier par la seule force de notre esprit. Finalement, mes lèvres s’ouvrirent, laissant s’échapper quelques volutes de fumée tandis que je lui répondais, le souffle haché par l’effort.

- Je pourrais te dire la même chose l’ami… Tu ne sais rien du prix à payer pour acquérir ce que j’ai. Tu perds ton humanité… Mais regardes-moi ! Est-ce que c’est vraiment quelque chose qui me manquera à ton avis ?! Non ! Je préfère mille fois posséder pareille puissance plutôt que de m’amuser à aider un vieillard à marcher ou a nourrir une floppée de gamins à la sueur de mon front !..... Toi… tu as déjà perdu… et tu perdras encore à cause d’elle… Lorsque je me loupe sur une incantation…. Je n’ai qu’à laisser le mal que j’ai libéré se répendre partout où il le peut et dévaster les possessions de ces imbéciles d’humains !.... Le risque pour moi ? Que je devienne simplement moins faible en devenant de moins en moins humain… Toi… tu dois toujours surveiller cette magie que tu contrôles… pour ne pas qu’elle prenne définitivement possession de toi… Elle est bien plus dangereuse que la mienne… car elle est avide non pas de sang… mais de ton être tout entier…


Je fis craquer les os de mon cou qui se plaignaient de laisser la voie libre à la magie. Autour de nous, le duel silencieux faisait encore son office et la rue s’éclaira bientôt d’innombrables feux minuscules et vifs qui s’étaignaient aussi rapidement que la vie éphémère d’une fleur. J’aimais ce jeu, et j’espérais que l’on allait continuer comme cela. Quelle joie de pouvoir enfin mettre en pratique ce siècle d’études.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1