Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 [Terminé]Le vent balaye tout ! Apprends à le contrôler ! [PV: Lynn]

 
Mer 20 Aoû - 16:58
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Cela faisait quelques mois que j'enseignais au sein de l'Académie de Magie. Quelques mois que j'apprenais aux élèves, tous plus talentueux les uns que les autres, comment maîtriser leurs pouvoirs. Un aussi grand florilège de talents était pour moi une source intarissable d'éléments pour mes recherches. En effet, depuis peu, je cherchais un moyen de transplanter de la magie élémentaire dans un corps autre qu'humain pour en faire un élémental. J'imaginais déjà un orc avec les pouvoirs d'un élémental de feu ou ce genre de chose... Si je réussissais, ce serait un immense pas de fait dans ce domaine ! Mais pour cela je devais étudier des gens, autres que les élémentaux, qui maîtrisaient cette magie. Hors, aujourd'hui, je devais être le professeur d'une dénommée Lynn Dae. En faisant quelques petites recherches j'ai appris que cette femme était la fille du Général Dae. Un éminent militaire des Glaces qui, selon mes sources, avait la maîtrise des vents et s'en servait pendant les combats. Un homme puissant et j'espérais que sa fille l'était aussi.

Quand je reçu la demande de cette jeune femme, la chance faisait que j'étais au ministère pour une affaire sans importance. Un homme était en colère parce que, soi disant, je faisais peur à son fils. De quoi il se plaignait lui ! Son fils n'a qu'à pas être une poule mouillée ! Enfin, passons. J'eus de la chance car le ministère et l'Académie étaient tous deux reliés par un couloir magique qui réduisait considérablement le temps de voyage. Je pu donc arriver sur les lieux rapidement. Tellement rapidement que mon élève n'était pas encore arrivée à ce qu'on me disait. Très bien, je n'avais qu'à aller dans la salle et attendre.

Bon ! Il fallait faire bonne impression. Cette Lynn était riche, je ne devais pas faire paysan à côté. J'étais donc vêtu d'un élégant costume en lin noir avec une doublure en velours rouge. Bien coiffé, la barbe bien taillée. J'étais prêt à recevoir ma nouvelle élève. J'entrais dans l'une des zones de formation. Une salle aux murs épais et solides qui résistaient au feu, aux explosions et à tout type de magie offensive, enfin on espérait. Elle était entièrement vide et la lumière provenait seulement de quelques lampes magiques de fabrication naine réparties dans la pièce. Même la porte était épaisse et solide. On se serait cru dans le coffre d'une banque. Enfin, malgré cette ambiance assez peu chaleureuse, j'espérais que mon élève ne serait pas rebutée. Je m'installais ensuite debout contre le mur en face de la porte et attendais.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Mer 27 Aoû - 13:35
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5500-lynn-dae
Sur la route baignée par le soleil, poussières et débris de végétaux commençaient à s’animer au gré d’un vent dont la force grandissait chaque minute. En peu de temps, se furent de fortes bourrasques qui giflaient les pavés avec rage. Elles soufflèrent avec force, s’enroulant autour d’une petite silhouette qui se stabilisait à mi-hauteur. Lynn fit cesser sa magie et tout s’arrêta. La jeune fille atterrit non sans trébucher car elle avait mal évalué la hauteur à laquelle ses vents l’avaient lâché. Sa robe noir agitée par les bourrasques magiques dégringola avec grâce le long de ses jambes. Elle était de bonne facture et commençait par un corsage de dentelles noirs et des entrelacs de rubans apportant plus de complexité au vêtement. Avec une petite grimace douloureuse, Lynn fit jouer sa cheville pour s’assurer qu’elle ne s’était pas blessée puis s’accorda un regard sur le château de l’académie. Un regard plein d’espoir. L’espoir qu’elle parvienne à contrôler plus efficacement ses vents car sa grossesse dérèglait totalement sa magie, à l’image de bien d’autres mécanismes de son corps. Ses vents étaient plus vigoureux mais plus difficiles à dominer. Léviter était devenu un véritable exercice d’équilibre alors que c’était probablement le vent qu’elle maitrisait le mieux.

Lynn posa instinctivement une main sur son ventre. Il n’était pas encore très gros. Seule une observation attentive pouvait élever des doutes sur son état, mais de toute façon, personne n’osait lui poser la question de peur de provoquer une situation gênante au cas où elle serait juste un peu rondouillarde.

Lynn franchit les portes de l’édifice et s’immergea dans l’ambiance studieuse de l’académie. Les professeurs rejoignaient leur salle de classes respectives tandis que certains retardataires couraient pour entrer avant eux, évitant ainsi leur courroux. Des élèves circulaient en groupe compact discutant entre eux de magie théorique, spéculant, débattant sur des concepts auxquelles Lynn n’entendait absolument rien. Elle avait tenté de suivre les cours en classe mais les notions qui y étaient inculquées dépassaient largement ce que pouvait ingérer une petite sauvageonne de la Toundra donc l’éducation s’est arrêtée à apprendre la lecture et l’écriture. Si elle était en retard en ce qui concerne la rationalisation de la discipline magique, elle avait au contraire une certaine avance en ce qui concerne sa pratique. Dans sa famille, car c’est par le sang qu’était transmis son pouvoir, c’est l’exercice qui permettait la maitrise du vent. Une technique d’apprentissage basée sur le mimétisme qui n’avait rien de théorique.

C’était là qu’était le problème pour Lynn. La jeune femme n’avait pas le temps de d’assimiler plusieurs années de cours pour aborder son pouvoir de manière scientifique. C’est pour cette raison qu’on lui avait assigné un professeur particulier qui serait plus à même de s’adapter à Lynn. C’était une bonne nouvelle en soit. Cela signifiait probablement qu’on lui reconnaissait un potentiel.

La jeune fille poussa délicatement la porte de la salle de classe qu’on lui avait désignée. Un pied opalin apparut pour annoncer la jeune femme qui suivait, son regard de biche à demi apeuré se posant d’abord sur Hilaren puis sur la salle vide. Cette timidité fut rapidement ravalée tandis que Lynn Dae s’avançait vers celui qui serait son professeur. Elle s’inclina alors profondément devant lui, jusqu’à faire dégringoler ses longs cheveux aussi légers que la cendre.

-Je suis Lynn Dae, du Mitgjörn, se présenta-elle. Monsieur Hilaren Sombresang je présume ?

La jeune fille se redressa pour observer son enseignant. On sentait qu’elle gardait sa concentration pour conserver une expression qu’elle voulait sérieuse et concernée. Pourtant, c’était difficile, voire même impossible au bout de quelques secondes. La nature de Lynn se déploya donc de toute sa magnificence alors qu’un sourire rayonnant dévorait son visage. Un sourire plein de fraicheur et de candeur parfaitement transmis par un regard chaleureux.

-Je ne sais pas si on vous a parlé de moi. Je viens de la Toundra. Ma famille possède un don pour la magie du vent, mais je suis encore un peu trop jeune pour le maitriser parfaitement. De plus, mes pouvoirs se sont amplifiés depuis que je suis enceinte et j’ai peur d’en perdre le contrôle. J’ai pensé que vous pouviez m’aider. Ce serait un honneur d’être votre élève.

Elle esquissa un petit sourire gauche en conclusion à ce résumé. Lynn marqua une pause en espérant que l’homme se présente à son tour.


Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Elwing - William Dolan
Vitesse de réponse : 1 jour - 1 semaine


Ven 29 Aoû - 20:53
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Au bout de plusieurs et longues minutes, la porte s’entrouvrit enfin, dévoilant une magnifique et juvénile jeune femme aux yeux d’un blanc immaculé. Elle était certes ravissante, mais ce qui m’intéressait le plus c’était l’évident aura de magie qui flottait autour d’elle. Une aura argentée et agitée. Etant chargé de magie, j’arrivais, non sans mal, à détecter les flux magiques qui flottaient autour de nous. Les humains sont aveugles, ils ne voient pratiquement rien du monde qui les entour. Même si je ne pouvais plus sentir la chaleur, le contact du vent etc… je pouvais en contrepartie voir le monde sous un autre œil, plus perçant, plus vif. Et ce que j’arrivais à voir devant moi était une demoiselle au potentiel extraordinaire, mais encore peut développé. Voyons de quoi sera faite cette journée… Mon élève s’avança vers moi et s’inclina bassement comme le voulait l’usage lorsqu’un élève s’adressait à son professeur. De mon côté, je répondis à ce salut par une inclinaison moins basse. Je témoignais ainsi mon respect sans pousser vers l’infériorité, comme le voulait le même usage.

La jeune fille se présenta comme étant bien Lynn Dae, venue du lointain Mitgjörn. Une région réputée pour sa rudesse climatique qui forge des hommes au physique et au moral de première qualité. Les femmes ne devaient pas suivre ce régime alors. Car celle que j’avais devant moi était frêle et la blancheur immaculée de sa peau renforçait son côté fragile. Cependant, pour la magie, nul besoin d’être bien bâti, il suffit d’avoir de la volonté et de la concentration ainsi qu’une pointe de patience. J’avais cette passion d’enseigner mon savoir à d’autres gens, et cette Lynn ne ferait pas exception, même si ce n’était pas que pour la beauté du savoir que j’avais accepté de lui servir de mentor.

Quant elle se releva, mon élève arbora bien vite un large sourire d’une candeur presque pathétique mais néanmoins touchante. Enfin moi, elle m’amusait plus qu’autre chose mais passons. Lynn se présenta ensuite plus longuement en décrivant un peu sa famille et le don qu’ils semblaient tous posséder au fil des générations. Toutes ces informations je les connaissais déjà, non sans mal. En effet, trouver des espions qui acceptent d’aller aussi loin dans les landes glacées et qui reviennent en ayant fait leur travail est quelque chose de très rare. Mais heureusement, avec une bourse bien remplie on peut tout avoir.

Dans sa tirade cependant, un élément m’était inconnu. La jeune Lynn était enceinte. Cela devenait de plus en plus intéressant. Qui serait l’héritier du trône du Mitgjörn ? Et surtout, qui en était le père ?... La géopolitique était une science que j’aimais étudier et les anecdotes seigneuriales étaient mon pêché mignon. Pendant ses cours, j’essayerai d’en savoir un peu plus, mais pour le moment, c’était à mon tour de me présenter.

- Je te salue dame Dae. Je me nomme effectivement Hilaren Sombresang, venu des lointaines montagnes de Sholat, à l’est des Plaines. C’est également un honneur pour moi d’être votre humble professeur et j’espère que mon enseignement vous conviendra. La plupart du temps, je suis adepte de l’enseignement… musclé. Mais il est évident que comme vous attendez un heureux événement je vais calmer le jeu.


Mon sourire était léger mais emprunt d’un respect certain. J’aimais bien les seigneurs. Tellement plus intéressant dans leur vie que la plèbe. Nous verrons ce que cette dame nous réserve, n’est-ce pas ?

- Oui, oui… si ça ne te dérange pas pendant que tu joues au professeur moi je vais faire une sieste. Ce genre de choses ne m’intéresse nullement.

- Comme tu voudras.

Après ce petit interlude aussi bref qu’inutile, je me rapprochais un peu plus de mon élève.

- Bien, débutons sans plus attendre voulez-vous. Tout d’abord, je vous donne champ libre pour me montrer ce que vous savez faire sans réserve. Ne vous inquiétez pas pour moi, vous pouvez y aller fort, j’ai la peau dur.

Je lâchais un petit rire espiègle. Une fois tue, je laissais néanmoins planer un sourire sur mon visage. J’avais hâte de voir ce qu’elle savait déjà faire.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Sam 30 Aoû - 22:26
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5500-lynn-dae
Professeur Hilaren avait l’air d’être quelqu’un de gentil d’après ce que Lynn pouvait en juger. De toute manière, son jugement des autres était d’une nullité affligeante sachant qu’elle considérait tout le monde comme très appréciable au premier abord. C’était son caractère. Sa confiance et sa bienveillance était acquise d’emblée. Un miracle qu’elle ait pu survivre ainsi jusqu’à ses dix-sept avec cette mentalité, mais elle n’aurait voulu changer sa vision des autres pour rien au monde. Vivre dans un monde où on ne voit que la bonté des gens vaut bien tous les risques que cela implique.

Lynn fit la moue en entendant son professeur lui dire qu’il allait y aller plus de doucement avec elle. La jeune femme était enceinte, pas handicapée, et elle avait l’impression qu’elle progresserait moins vite si son professeur la ménageait. Or, le temps était un luxe qu’elle ne pouvait pas se permettre. Les mois allaient défiler et le phénomène allait sans doute empirer. Il lui fallait donc rassurer son professeur à propos de sa résistance. Après tout, qu’est-ce qu’un cours de magie « musclé » pour une femme du sud, même enceinte ?!

-Ne vous inquiétez pas, professeur Hilaren, je pense être en état de subir n’importe quelle forme d’entrainement, couina-t-elle d’une voix qui se voulait assurée.

Sa voix fluette n’était pas très prononcée et s’ignorait facilement. Sans doute Hilaren ne l’avait pas entendu ou bien il ne la prendrait pas au sérieux. Il faut dire qu'avec son visage juvénile imprégnée d'une candeur rafraichissante, la pauvre n'avait pas l'air très robuste.

Il lui demandait une démonstration de ses pouvoirs, elle n’allait pas se retenir. Cependant, aucuns des vents de la jeune fille n’avait de vocation offensive. Ce qui était bien le problème. L’un d’eux lui permettait de voler, mais ça risquait de ne pas être très concluant à l’intérieur d’une salle. Un autre lui permettait de soigner une blessure mais comme personne n’était blessé, elle ne pouvait pas faire de démonstration non plus. Heureusement, il lui restait le vent du Mitgjörn qui servait essentiellement à paralyser ceux qui avaient de mauvaises intentions. Lynn l’utilisait d’habitude pour faire cesser des bagarres, mais son utilisation avait un désavantage que le professeur allait bientôt pouvoir constater.

-Très bien, acquiesça-t-elle. Je vais invoquer un vent de chez moi.

Elle ne prit pas la peine de dire au professeur de faire attention. Cela aurait été irrespectueux et arrogant. Jamais elle ne prétendrait avoir une puissance magique suffisante pour blesser un maitre de la magie.

-Mes vents se manient comme des invocations, expliqua Lynn en joignant les gestes à la parole. Il y a d’abord « l’appel » du vent que je veux voir se manifester.

Lynn se concentra pendant quelques secondes pendant lesquelles il ne se passa rien de visible.

-La deuxième étape consiste à nourrir le vent invoqué qui agira ensuite comme bon lui semble en fonction de la quantité d’énergie que je lui fournis.

Lynn concentra ensuite ses forces magiques dans l’invocation. C’était comme nourrir un monstre avec son esprit. Le vent du Mitgjörn était sans doute le pire de tous. C’était le plus puissant et le plus impressionnant dans sa mise en exécution. Une petite brise fraiche se mit à souffler dans la pièce. Un vent irréel si froid qu’il pénétrait à l’intérieur des vêtements les plus chauds comme s’il s’agissait d’un simple pull-over aux mailles trop grosses. Il s’intensifia lentement jusqu’à devenir un vent puissant qui faisait chanceler ceux qui n’avait pas de bons appuis. Le froid s’était intensifier lui aussi et la sueur, la salive et tout autre liquide se solidifiaient instantanément aux contacts des bourrasques glacées. Le vent devenait trop violent pour être confinée à cette pièce et se tordait en de puissants tourbillons qui fauchaient tout sur son passage. Il était devenu impossible de se tenir debout et Lynn était désormais à genoux au milieu de la pièce, insufflant toujours plus de sa magie. Le froid était devenu si intense que l’air lui-même semblait se solidifier livrant toute son humidité au vent qui en faisait des petits pics de glace qui griffait peau et vêtement. C’est alors que tout s’arrêta. Le vent mourût en quelques secondes. Le vacarme qui en résultait s’était éteint et on pouvait distinctement entendre Lynn secouée de violents tremblements.

Elle était frigorifiée et claquait des dents à s’en abimer la mâchoire. Son visage était bleu et ses mèches de cheveux cendreuses étaient toutes enchâssées dans une gaine de glace. C’était le point faible de ce pouvoir. Sa puissance était gigantesque et elle ne s’était pas manifestée à son plein potentiel car Lynn était aux premières loges pour subir les affres de ce vent qui soufflait autour d’elle. Son sang avait été forgé par des centaines de générations d’hommes que le froid de la Toundra avait sélectionné pour survivre et transmettre des gênes de plus en plus résistants à ce climat glacé, mais même avec ça, la petite princesse avait ses limites.

Lynn ne parlait pas. Elle ne le pouvait pas et se contentait de trembler, à genoux sur le sol de la salle dévorée par le givre. Au moins avait-elle fait ce que son professeur attendait d’elle. Elle n’avait pas pris de risque pour autant. Il fallait juste qu’elle se réchauffe un peu avant de continuer.


Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Elwing - William Dolan
Vitesse de réponse : 1 jour - 1 semaine


Dim 31 Aoû - 15:19
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Ce que je voulais une marque de politesse se fit presque insulte. Mon élève tordit son visage d'une moue qui devait traduire son mécontentement. L'avais-je froissée en voulant la ménager ? Suis-je bête. Même les femmes de la Toundra sont de fières personnes qui ne veulent en aucun cas paraître faibles. J'ai fait une erreur de débutant, j'aurais dû y penser plus tôt ! Mais il n'est plus temps de se couvrir de reproche.

-Ne vous inquiétez pas, professeur Hilaren, je pense être en état de subir n’importe quelle forme d’entraînement.

Malgré l'extrême faiblesse du ton, j'avais compris le message, qu'elle ne s'inquiète pas. Et puis désormais, si elle a un accident pendant l'entraînement, ce sera de sa faute ! Je suis dégagé de toutes responsabilités en cas de dommages collatéraux ! Je peux dormir tranquille, si j'en avais encore besoin.

-Très bien. Je vais invoquer un vent de chez moi.

C'est tout ce que je demande demoiselle. J'avais hâte de voir ce qui allait se passer. De quelle puissance elle pouvait bien disposer. Tant de pensées qui me remplissaient de joie, mais qui en parallèle, faisaient monter mon impatience. Au bout de quelques instants, elle débuta sa manœuvre.

-Mes vents se manient comme des invocations. Il y a d’abord « l’appel » du vent que je veux voir se manifester.

J'acquiesçais d'un geste de la tête. Tranquillement installé contre le mur, en face d'elle, les bras croisés. J'observais chacun de ses gestes, même si ceux-ci n'avaient, pour certains, pas grande utilité.

-La deuxième étape consiste à nourrir le vent invoqué qui agira ensuite comme bon lui semble en fonction de la quantité d’énergie que je lui fournis.

Continuant d'approuver en silence, à l'intérieur, j'étais impressionné par sa connaissance de son pouvoir. Peu de mages de son âge peuvent prétendre pouvoir expliquer aussi clairement ce qu'ils font lorsqu'ils utilisent leurs facultés. Cela laissait de bons présages pour la suite des évènements. Tandis que je me perdais dans mes pensées, mon élève se concentra quelques instants et invoqua ensuite une petite brise à travers la pièce. Impossible de dire si elle était chaude ou froide, à mon grand regret. Plus le temps passait et plus la brise s'intensifiait pour bientôt devenir un vent violent qui secouait tout sur son passage. Des bourrasques envahissaient la salle comme une armée invisible qui donnait l'assaut sur une ville. Même si je ne pouvais sentir la température du vent, je pouvais le deviner. En effet, au bout de quelques minutes, du givre couvrait légèrement mes vêtements et ma peau, et ma veste se durcissait à vue d'œil. J'étais littéralement en train de congeler. Tout comme mon élève. Toute médaille à son revers... son vent était peut-être puissant, mais il l'affectait également. Elle était désormais à genoux. Se tenir debout était impossible dans une telle tempête. Moi, j'avais la chance d'être contre le mur avec le vent de face, donc je pouvais difficilement tomber. Cependant, je n'arrivais presque plus à bouger tant le froid des bourrasques paralysaient mon corps.

En quelques secondes, le vent se calma puis s'arrêta d'un seul coup. Ne laissant derrière lui que deux corps gelés jusqu'aux os. La demoiselle semblait transie de froid. Elle claquait des dents, tremblait violemment... elle pouvait mourir rapidement. Si ce n'était pas mon élève je l'aurais laissée, mais dans cette situation, je ne pouvais pas rester sans rien faire. Avec beaucoup d'efforts, j'arrivais à passer outre mes membres gelés et je marchais d'un pas lourd vers elle. Dégourdissant mes bras, je pus l'applaudir chaleureusement, histoire de lui réchauffer au moins l'esprit.

- Bravo ma chère ! Bra-vo ! Tu as du potentiel, c'est certains ! Cependant il faudrait régler ce léger problème qui t'oblige à subir la fureur de ton vent. Tu as beau être une dame de la Toundra, tu n'en reste pas moins humaine. Le froid que tu provoques peut te tuer si tu en abuses. Aller ! Touchons du bois, on réglera ça !

je lui tendais une main, certes glacée, mais qui se voulaient rassurante. Un sourire amical, presque paternel, s'étira sur mon visage givré. Je voulais qu'elle me fasse confiance, ce serait moins pénible de travailler comme ça.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Mer 3 Sep - 11:31
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5500-lynn-dae
Encore tremblante, Lynn se frictionna vivement les bras pour insuffler un peu de chaleur à son corps. La température de la pièce avait considérablement chutée. Le vent avait balayé toute chaleur de cette pièce mal aérée et allait mettre un certain temps pour revenir. L’air était sec, dépossédé de toute son eau. Cette dernière s’était déposée sur tout ce à quoi elle avait pu s’agripper puis s’était cristallisée. Sur les murs, le plafond et le sol, les surfaces luisaient comme si elles étaient enchâssées dans une gaine de cristal.

Lynn fut ravie d’entendre les félicitations de son professeur. Elle était également surprise que son pouvoir ne lui ait fait aucun effet visible. Sa voix gardait le timbre qu’elle lui connaissait et il n’avait aucun problème pour se déplacer si ce n’est ses vêtements gelés. La puissance des mages de cette académie dépassait tout ce qu’elle pouvait imaginer. La différence de niveau la désespérait. Elle pourrait sans doute apprendre de ses gens mais jamais elle ne pourrait rivaliser avec eux. Heureusement, ce n’était pas son but.

Lynn ne répondit pas tout de suite, sa mâchoire était trop occupée à faire claquer ses dents pour esquisser le moindre mot. Elle commença plutôt à se relever, les bras toujours serrés autour de ses épaules. La petite magicienne fit alors face à son professeur et se força à s’incliner avec respect.

-Merci, se força-t-elle à articuler.

N’ayant rien de mieux à dire elle n’en rajouta pas plus. Elle n’avait aucune idée de comment il serait possible qu’elle déclenche son vent tout en ne le subissant pas à son tour. Si c’était possible, ce serait effectivement une avancée considérable. Pourtant, ce n’était pas encore assez pour Lynn. Elle voulait un pouvoir plus offensif et, même si elle avait honte de l’avouer, plus létal. C’était le seul moyen de reprendre ses terres.

Lynn s’obligea à maitriser ses tremblements et décroisa les bras, se tenant droite devant Hilaren. La détermination brillait dans ses yeux couleur de neige.

-Je suis… prête à exécuter vos prochaines instructions… professeur Sombresang, lui lança-t-elle. Comme vous l’avez peut-être compris, mes vents n’en font qu’à leur tête. Le seul contrôle que j’ai sur eux est le flux magique que je leur fournis. Toutefois, celui que je vous ai montré est de loin le plus capricieux. Je n’ai absolument aucun contrôle sur lui. Mon… Ma famille n’a pas eu le temps de m’apprendre à dompter mes vents. Je suis partie de chez moi trop jeune.

Lynn fit une grimace mal à l’aise. Elle n’aimait pas trop parler de sa fugue car plus les mois passaient et plus elle se rendait compte à quel point c’était puéril. D’héritière choyée par son père, elle était passée à une vagabonde compromis avec un seigneur pirate. Il n’y avait qu’avec la force qu’elle pourrait reprendre ce qui lui revenait de droit. Son peuple ne respectait que la puissance de la magie des vents. Il fallait qu’elle en devienne une parfaite adepte pour asseoir son autorité et sa légitimité.


Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Elwing - William Dolan
Vitesse de réponse : 1 jour - 1 semaine


Mer 3 Sep - 18:21
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Mon élève était en plus mauvais état que je pensais. Elle ne put me répondre de suite tant ses mâchoires claquaient sous l'effet de sa propre magie. Quel vicieux pouvoir. Un pouvoir qui ne faisait aucune distinction. Qui se contentait de répandre les tourments sur le monde, sans voir qui il accable ainsi sur son passage. C'était une dangereuse puissance, et cette démonstration en était la preuve. Cette jeune femme acceptait volontairement de souffrir pour montrer l'étendue de ses talents. C'est ou un grand courage, ou un masochisme prononcé mais je ne suis pas là pour juger les mœurs de mes élèves ! Je suis avant tout là pour lui apprendre ce qu'elle souhaite apprendre pour mieux contrôler sa magie et devenir ainsi plus puissante. Finalement, au prix de grands efforts, elle se releva doucement et s'inclina tout en continuant de trembler. J'avais presque de la pitié pour elle. J'ai bien dit presque. Parce que cette vision m'aurait fait rire dans d'autres circonstances.

Un douloureux "Merci" sortit finalement de sa bouche presque paralysée par le givre. Elle n'était pas habillée plus chaudement que moi et pourtant elle arrivait encore à vivre et même à parler. Un humain normal serait déjà écroulé sous la morsure d'un froid pareil. La salle avait d'ailleurs une allure de caverne de cristal. Je plaignait les gens qui devraient enlever tout ça. Ce n'était pas mon problème ! J'avais carte blanche pour faire subir à ces murs les pires horreurs.

Lynn s'obligea de toute sa détermination à décroiser les bras et à ne pas trembler. Mon regard curieux était appuyé par un léger sourire. Que me réservait-elle ?

-Je suis… prête à exécuter vos prochaines instructions… professeur Sombresang, lança-t-elle. Comme vous l’avez peut-être compris, mes vents n’en font qu’à leur tête. Le seul contrôle que j’ai sur eux est le flux magique que je leur fournis. Toutefois, celui que je vous ai montré est de loin le plus capricieux. Je n’ai absolument aucun contrôle sur lui. Mon… Ma famille n’a pas eu le temps de m’apprendre à dompter mes vents. Je suis partie de chez moi trop jeune.

Alors voilà pourquoi elle n'a pas héritée de l'expérience magique de son père... un départ soudain. Certainement motivé par l'envie de retrouver l'amant qui l'avait engrossée. A moins que cela ne s'était fait après. Je laissais planer un long silence durant lequel je m'évertuais à retracer son histoire dans ma tête. Cela vaut cher de telles informations sur une personne de sang bleu.... Oh ! Je ne suis pas là pour ramasser des potins sur les nobles ! Je suis là pour ramasser des informations qui seront utiles pour mes recherches !

- Alors si tu le veux bien, je vais essayer de faire ce que ton père n'a pas eu le temps de réaliser. Je vais t'apprendre à contrôler ce pouvoir pour qu'il puisse mieux te servir. C'est le but de toute magie, servir son utilisateur au mieux.

J'avais un rictus confiant, presque inquiétant. Je voulais réellement la former pour qu'elle devienne une mage puissante. Ça mettrait un peu d'action dans ce continent des plus tristes.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Jeu 11 Sep - 16:11
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5500-lynn-dae
Le but de la magie est de servir ?... C’était une vision inédite pour la jeune fille mais c’était sans doute vrai puisque c’était Hilaren qui le disait. Pourtant, elle n’appréhendait pas du tout ses pouvoirs ainsi. Elle se sentait plutôt comme une petite chose fragile qui utilise des forces qui la dépassent. Ses vents pourraient bien la briser en petite morceau au moindre pas de travers. Non… La vérité c’est que…

-J’ai peur… de mes vents, révéla-t-elle soudain d’une petite voix. Je ne peux pas obliger ce que je crains à me servir.

C’était un point bloquant chez la jeune fille et c’est la raison pour laquelle elle n’avait pas exercé sa magie depuis que son père ne prenait plus en charge son entrainement. Ce dernier était puissant et brave. A ses côtés, Lynn n’avait pas peur de déchainer sa magie car elle savait que son père serait toujours là pour arranger les choses si elle perdait le contrôle.

Elle n’était pas contre le fait qu’Hilaren remplace cette figure paternel rassurante en ce qui concerne l’exercice de la magie, mais elle n’était pas tout à fait rassurée. Pas qu’elle doute des pouvoirs de son professeur et de ses connaissances magiques. Malgré tout, elle faisait naturellement plus confiance à son père, un maitre de la magie des vents pour assurer son entrainement.

-Je ne suis pas sûr de pouvoir apprendre beaucoup de chose comme ça. En fait, je n’ose même pas apprendre. Je connais mes vents, mais j’ai peur d’en découvrir d’autres. Pourtant, c’est ce dont j’ai besoin car les vents que je détiens actuellement n’ont pas… enfin… ils ne sont pas… Je veux dire… A part celui que je viens de vous montrer… Je…

Lynn se mit à bafouiller alors que les mots « offensif », « létal » et « agressif » restaient coincés au fond de sa gorge. Pour une jeune fille aussi douce et gentille qu’elle, c’était difficile d’admettre qu’elle avait besoin d’un tel pouvoir.


Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Elwing - William Dolan
Vitesse de réponse : 1 jour - 1 semaine


Sam 13 Sep - 18:25
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
La peur. La peur était une notion qui ne m'était pas étrangère. Toutes les créatures vivantes ont peur. Ont peur pour la continuité de leur existence. Fondamentalement c'est ça. Après il existe des dérives, mais toutes en viennes au même point. On a peur pour notre vie. Cependant, la vie ne m'anime plus, la peur non-plus de faite. Donc j'ai encore du mal à saisir que ce n'est pas le cas pour tout le monde. Vraisemblablement, la jeune femme en face de moi a peur. Elle avait peur de devenir une pauvre feuille. Ballottée inlassablement dans les airs par des vents qu'elle pouvait pourtant contrôler ! Est-elle stupide ?! J'espère pas ! Je n'ai pas envie de passer une minute de plus avec cette personne qui a peur de se faire submerger par le pouvoir ! Tout le monde cherche toujours à obtenir plus de pouvoir, celui qui me dit le contraire est un fieffé menteur.

-Je ne suis pas sûr de pouvoir apprendre beaucoup de chose comme ça. En fait, je n’ose même pas apprendre. Je connais mes vents, mais j’ai peur d’en découvrir d’autres. Pourtant, c’est ce dont j’ai besoin car les vents que je détiens actuellement n’ont pas… enfin… ils ne sont pas… Je veux dire… A part celui que je viens de vous montrer… Je…

Oulah ! Elle est en train de me filer entre les pattes elle ! Si elle se met à sangloter je m'en vais ! Bon, bon... calmons-nous. Il faut réussir à ce qu'elle est confiance en moi. J'ai besoin d'explorer ses ressources cachées pour avancer dans mes recherches. Voir si même une si frêle personne est capable de tuer ! Je veux la voir utiliser toutes ses compétences pour se défendre et même attaquer la première ! Quelqu'un qui n'ose même pas prononcer des mots comme "meurtre" ou "offensif" a de gros progrès à faire en magie. La magie est faite pour servir les hommes. Et l'un des meilleurs moyens de profiter de cette puissance est de tuer avec. De dominer le commun en imposant sa puissance. De faire preuve d'intelligence pour en obtenir toujours plus ! L'avidité est le propre du magicien. Comme celui du scientifique. Nous en voulons toujours plus pour avancer dans nos vies. J'essayerais par tout les moyens de lui faire comprendre cette vérité immuable. Je croise les bras dans un geste de réflexion qui va avec l'allure de mon visage. Je laisse planer un silence pendant de longues minutes. Je les voulais pesantes, stressantes, voir intimidantes. Je voulais qu'elle réfléchisse en même temps que moi à tout ce je pouvais lui apporter comme connaissances et comme outils pour maîtriser ces vents capricieux. Finalement, ma bouche s'entrouvre dans un soupir sans air.

- Tu as peur... tu as peur de tes pouvoirs, mais tu ne devrais pas. Je te le répète, ils sont là pour te servir et non te faire le moindre tort. Si il t'en font, ce sera parce que tu les as aiguillés pour qu'ils en fassent. Tu n'as pas à avoir peur de tes vents. Ce n'est que quand tu maîtriseras tes émotions que tu pourras évoluer et atteindre tes objectifs. Ne soit pas terrifié et jette-toi à l'eau ! Tu acceptes ? Après seulement je pourrais t'aider.

J'espère... non, je prie pour qu'elle est comprit le message et qu'elle arrête enfin d'exagérer sa timidité pour en faire un handicap total. Toujours les bras croisés, je ferme les yeux. Attendant sa réponse en pensant à tout et à rien.



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Mar 16 Sep - 18:06
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5500-lynn-dae
Le professeur Sombresang ne semblait avoir apprécié ses plaintes. A force de geindre, Lynn s’attirait toujours les foudres des plus sévères. Elle accusa donc le long silence avec peine. Le rouge montait à ses joues tandis qu’il enroulait maladroitement un de ses rubans autour de son index pour se donner une contenance. Le silence n’en était pas moins supportable pour autant et elle le vivait comme une vraie punition. Une punition qui laissait le temps à la jeune fille de réfléchir son erreur. Elle savait bien qu’elle ne progresserait pas en ayant peur de son pouvoir mais ce dernier pouvait être très dangereux. Son père lui avait montré à quel point il pouvait l’être avec ce vent qui tuait tous ceux qui le respiraient. Une arme effroyable et implacable. La petite princesse n’osait imaginer ce qui se passerait si elle découvrait un pouvoir de ce genre pendant un entrainement. C’était trop risqué… Enfin, Lynn se rattrapa aux paroles du magicien lorsqu’il décida que s’en était assez.

Lynn acquiesça gauchement avant même d’avoir compris les paroles de Hilaren tant elle était contente que le silence soit fini. Elle cogita finalement et fit taire la panique qui secouait son corps. Si ce qu’il disait était vrai et que les intentions de la magie était régies par les sentiments alors elle n’avait plus ou moins rien à craindre. Une mauvaise manipulation était toujours possible.

-Je vais essayer, professeur, fit-elle tout simplement.

Lynn se concentra alors. Elle cherchait des sentiments nouveaux qu’elle n’avait pas l’habitude de ressentir et encore moins lorsqu’elle pratiquait la magie. Elle ouvrit donc son esprit aux vents. Elle se sentait en communication avec un monde différent qu’elle ne pouvait pas voir ni sentir. Probablement qu’il n’existait pas tel monde et qu’il s’agissait simplement d’une vue de l’esprit. Quoiqu’il en soit, c’était plus facile de voir la phase d’Invocation ainsi. Elle ouvrait une porte qui lui permettait d’appeler des vents en agitant ses sentiments devant l’ouverture comme un vulgaire appât. La liberté pour le Levant, la compassion pour le Ponant, la peur pour le Mitgjörn. Tous les sentiments qui lui passaient par la tête semblaient vraiment trop proches de ceux qu’il venait de citer pour réussir à invoquer un nouveau vent. Soudain, elle se rappela de la colère. C’était un sentiment qu’elle éprouvait rarement et elle devait donc chercher dans ses souvenirs. Elle se rappela de la fois où Feygor voulait tuer de la manière la plus cruelle qui soit l’un de ses officiers alors que celui-ci était un homme honorable qui ne faisait que suivre les ordres de son seigneur. Elle se rappelait du meurtre déshonorant de son fiancé par son père. C’était peut-être ce qui énervait le plus Lynn, mépriser l’honneur des hommes car c’est cela qui détermine à leur mort la façon dont on se souviendra d’eux, une immortalité dans la gloire.

Lynn sentit un vent répondre à son appel, elle ferma immédiatement la porte de son esprit, emprisonnant l’entité en elle. Sa magie commença lentement à le nourrir. Il ne semblait pas très dangereux car il ne réagissait pas à la magie. Elle lui en donna donc encore plus jusqu’au point où elle commença à fatiguer. Lynn sentit alors un picotement dans son bras et ouvrit ses yeux qui étaient restés clos jusqu’alors. Tes tourbillons glissaient sur son avant-bras distordant l’air autour. Si bien que Lynn aperçut avec horreur du sang commencer à rougir son bras. Le vent était en train de lui déchiqueter la peau. Comme si ce dernier était en feu, elle le secoua vivement pour chasser la magie qui lui dévorait le bras. Et le pire fut que cela semblait fonctionner. Une grosse onde de choc suivit la trajectoire de son mouvement éjecté comme de l’eau excédentaire. Une partie fonça sur le mur qui reçut une profonde entaille dans la pierre, tandis qu’une autre menaçait de couper Hilaren en deux. Dire qu’on ne la croyait pas quand elle disait que la magie était dangereuse. Surtout quand on s’en sert n’importe comment… Comme Lynn.



Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Elwing - William Dolan
Vitesse de réponse : 1 jour - 1 semaine


Sam 20 Sep - 15:37
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
La peur. La peur secouait mon élève dans son fort intérieur. C'est bien un sentiment humain ça. Même si elle commençait à vraiment me décevoir, je ne devais pas lui dire, au risque de perdre un précieux sujet d'étude pour mes recherches scientifiques. Je devais prendre sur moi et lui laisser tout son temps pour annihiler les craintes qui la tourmentaient. Même si cela devait prendre des siècles. J'espérais au moins que le résultat en vaudrait la peine. Elle acquiesça timidement, comme elle le faisait souvent, avant de me répondre.

- Je vais essayer, professeur.

- Pitié qu'elle y arrive, pitié qu'elle y arrive, pitié qu'elle y arrive...

Cette prière silencieuse traduisait mon impatience grandissante. Physiquement, je souriait légèrement et reculait un peu pour me rapprocher du mur. Sait-on jamais. Si un élan de magie se manifestait, je n'avais pas trop envie d'abîmer mon enveloppe corporelle. C'était casse-pieds de la réparer.

Pendant quelques minutes, plus rien. Elle se concentrait, sans réussir quoi que ce soit. Je devinais que cela la frustrait, et ça m'amusait.

- Vas-y petite, laisse la colère monter en toi. C'est le sentiment qui t'aidera le plus à faire du mal aux autres. C'est ce que tu veux non ? Un sort qui te permette de blesser, tuer, faire souffrir... Tu peux le faire. Tu peux arriver à répandre le chaos sur ces terres grâce à ta magie. Tu pourras bientôt retourner chez toi et tuer tout ceux qui ne voudront pas te laisser le trône. Même ton père, le grand général, ne pourra résister à toute la colère qui t'anime !

Mon esprit jubilait en imaginant la puissance qu'elle pourrait déployer au service de la souffrance et de la mort. Puis, le vent se leva. Il prit forme d'abord autour de son bras. Il commença, d'ailleurs, à rougir sous l'effet de ce courant d'air mortel. Elle avait enfin invoquée un vent qui faisait couler le sang ! Mais le but n'était pas que ce soit le sien qui tombe au sol. Il y avait encore des progrès à faire... Elle secoua son membre meurtri pour chasser la magie qui la dévorait. Cela eu pour effet de faire naître une onde de choc presque invisible qui vint s'écraser formidablement sur l'un des murs en y traçant une large entaille. Enfin ! Ça c'est du bon travail !

Mon sourire s'élargit encore plus en voyant une autre onde, tout aussi puissante, se diriger vers moi. Nul doute qu'elle me couperait en deux si je me la prenait de plein fouet. D'un geste aussi vif que la morsure d'un serpent, je dégainait ma jian et me servait du catalyseur dans le pommeau pour charger sa lame de magie. Une magie noire, à la texture de fumée, qui imprégna en un instant toute la lame. Quand celle-ci rencontra l'onde qu'avait provoquée Lynn, un bruit sourd retentit dans la pièce. Et son sort se scinda en deux sous le poids de mon arcane ténébreuse. Deux nouvelles ondes naquirent de cette tranchante rencontre. L'une vint frapper le mur à ma droite et l'entailla profondément. L'autre partit détruire la porte, pourtant solide, qui s'écroula lourdement sous le sol, la marque du sort sur toute sa hauteur.

En voyant le cadavre de la porte, je ne pu m'empêcher de lâcher un "Oups. Ça sera encore pour ma pomme..." Mais bien vite, je redirigeais mon attention sur mon élève. Elle était sur les rotules, blessée, et il était temps pour elle de se reposer. Je rengainais mon épée dans son fourreau de cèdre avant d'applaudir chaudement la fantastique jeune femme.

- Bravo ma petite ! Bravooo ! Tu as enfin réussie à maîtriser ta peur ! Et ton vent était... tout simplement splendide !

Je m'approchais d'elle, un sourire aux lèvres, et lui tendis la main.

- Aller viens. On va aller soigner tout ça. Tu dois être épuisée... Tu as bien travaillé, c'est terminé pour aujourd'hui.

L'accompagnant ainsi jusqu'à l'infirmerie de l'Académie, je laissais les médecins la soigner. Pour ma part, j'attendais devant la porte en notant sur un calepin tout ce que j'avais pu voir aujourd'hui. Ce fût un moment des plus intéressants ! Pour sûr !



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1