Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Epreuve Lynn familier

 
Ven 11 Juil - 14:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5500-lynn-dae
L’enfant criait de douleur. De longs cris perçants qui glaçaient le sang de tous ceux qui les entendaient. Le château de bois était plongé dans la longue nuit d’hiver mais ce n’était pas le blizzard qui gelait le cœur de ses habitants, mais plutôt les hurlements déchirants qui résonnaient tels des ongles sur un tableau noir. Dans une chambre du château, une petite fille se contorsionnait de douleur tandis que des prêtres tentaient de l’immobiliser sur son lit. De longues épingles en bois gravés de runes étaient fichées dans son corps, imprégnées d’une magie impie et primitive, réagissant aux litanies murmurées par un vieux prêtre qui faisait osciller un encensoir au-dessus du lit. L’enfant écarquillait ses grands yeux d’argent, rendus fous par la douleur, ses cheveux cendreux collant à sa figure luisante de sueur froide.

Dans un coin, le seigneur du Mitgjörn observait la scène, totalement impuissant au mal qui rongeait sa fille unique. Le fier guerrier devait réunir sa volonté pour ne pas arracher son propre sang aux mains des prêtres qui tentaient l’impossible pour la soigner. Ils utilisaient une magie ancienne et sauvage. C’était une sorcellerie taboue qu’il avait du mal à cautionner, mais la maladie était si tenace qu’il fallait tout tenter, sinon la fillette ne passerait pas la nuit. Le grand guerrier serra le poing de colère, ne pouvant rien faire de plus. Il ne lui restait plus qu’à prier.

La nuit passa pourtant. Lorsque le soleil se leva et que le premier rayon de soleil pénétra dans la chambre la fillette, celle-ci ouvrit un œil. Elle était toujours allongée sur le lit. On avait changé sa robe de nuit. Ses bras, ses jambes, ses épaules étaient bandées et une auréole de sang fleurissait à travers le tissu, là où on avait planté ces horribles épingles. Lynn ne pouvait toujours pas bouger, presque entièrement paralysée. Comme d’habitude, l’enfant était résignée à attendre son père, laissant son imagination divaguer à son aise, nourrit pas toutes les histoires qu’on lui lisait pour la distraire.

L’ennui était son camarade de jeu le plus fidèle. Il n’y avait aucun intérêt à laisser son regard dériver sur cet environnement statique où les rayons de soleil étaient les seuls à se mouvoir. Pourtant, aujourd’hui, un évènement attira le regard de la petite. Un serpent blanc venait de se hisser sur le rebord de sa fenêtre.

Lynn l’observa avec intérêt. Les serpents hibernaient à cette époque de l’année car ils avaient besoin de la chaleur du soleil pour réveiller leur sang froid. Celui-là se déplaçait lentement, chancelant à chaque virage qu’il devait négocier. Peut-être avait-il trop faim pour survivre à son hibernation et qu’il tentait le tout pour le tout en chassant en hiver. Alors que Lynn multipliait les spéculations, la peur commença à l’étreindre tandis que le serpent s’approchait dangereusement de son lit. Il eut bien du mal à se hisser sur le sommier, se rapprochant toujours plus de Lynn, impuissante. Elle ne pouvait même pas crier pour alerter les gardes. Elle se voyait déjà mourir en silence, mordu par le reptile.

Pourtant, le serpent ne semblait pas se soucier de l’enfant totalement immobile, ne la considérant même pas comme une menace tant elle ne bougeait pas. Il passa alors sur elle et s’insinua sous sa robe de chambre. Ignorant toujours l’enfant transis de peur, il se lova contre son ventre profitant de cette chaleur inespérée pour faire le plein d’énergie. Elle ne se doutait pas que le serpent ne s’éloignerait jamais très loin d’elle dorénavant, considérant cette chaleur comme une aubaine, bien plus efficace qu’un bain de soleil. De toute façon, étant entièrement blancs les faibles rayons solaires avaient bien du mal à réchauffer son corps reptilien.

Lorsque les prêtres revirent avec leurs épingles de bois, les larmes coulèrent sur les joues de la gamine, ressentant déjà l’horrible douleur qui hantait ses nuits. Pourtant, lorsque l’un d’entre eux voulut lui enfoncer le premier morceau de bois dans sa clavicule, il se rejeta en arrière avec un cri de surprise, tenant sa main douloureuse. Le serpent blanc se dressait sur Lynn, formant un « S » avec son long corps écailleux, observant sa victime, tout en lui lançant des sifflements d’avertissement. Il considérait maintenant l’enfant paralysé comme sa tanière et la défendait donc contre toute intrusion. Voyant cela comme un signe des dieux, les prêtres ne tentèrent plus jamais d’exercer leur magie sur la princesse, laissant son sort entre les mains des dieux.

Ce fut à partir de ce jour que Lynn commença sa lente et pénible guérison, toujours gardée par le serpent.


Ses succès :


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Elwing - William Dolan
Vitesse de réponse : 1 jour - 1 semaine


 
Page 1 sur 1