Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Le vert pomme c'est mieux que le jaune ... lys ?

 
Sam 5 Juil - 11:17
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
+10 charisme:
 

-Mon histoire... n'est pas une belle histoire. Je suis née à Dahalia, dans une famille tellement pauvre que nous devions tous travailler pour gagner notre pain. J'ai longtemps été serveuse dans la taverne du Guépard amnésique, avant de devenir esclave. J'ai été libérée alors que j'étais encore une petite fille, par une lycane, avant d'atterrir à Sahawi. Et la routine, à savoir danser tous les soirs et soigner tous les jours, donne envie de voir le monde.

Voila de quoi ils parlaient, ces deux ombres chevauchant tels des démons, a toute allure, fendant le paysage paisible, laissant le monde derrière eux comme un souvenir vite oublié. Artanis et Iryo parlaient de leur passé pour occuper leur trajet, alors que l'elfe fuyait le pays du feu et l'humaine la monotonie de sa vie sédentaire, les deux aventuriers quittèrent bientôt les savanes de Sawahi pour enfin laisser leurs montures fouler les vertes prairies du royaume de la terre. C'est lorsque l'horizon commença a se teinter de vert pomme que le prince d'Illiréa commença a conter son histoire, d'un ton calme, résolu a ne plus ressentir de tristesse, l'elfe tourna le regard a sa gauche pour saisir celui de l'humaine :

-Je me nomme Artanis Targaryen, tu le sais, Artanis est mon nom … mais Targaryen n'est pas ma famille, j'ai été choisis par mon peuple pour le guider, et Targaryen est le nom de la famille royale, le nom que portes ceux qui ont été choisit pour dédier leur vies a la défense du peuple d'Illiréa … non pas que cela m'ais déplu d'etre séparé de ma famille … j'ai pu les revoir par la suite et ma fonction m'as collé a la peau … ils ne font jamais un mauvais choix … et j'ai été choisi … et j'en porte l responsabilité … gardien … prince … roi d'Illiréa …

Saisissant un peut d’incompréhension de son interlocutrice Artanis prix un ton monotone qu'il avait pris des milliers de fois, entamant un conte qu'il avait presque appris par cœur, le conte racontant l'histoire de son royaume :

-Il y a bien longtemps, au delà de l'horizon était une terre, une terre perdue dans l'océan qui s'étend au delà de l'actuelle archipel de la Muerta, une immense terre où l'on dit que Yehadiel, lorsque les premiers elfes firent leur apparition, prit les plus réactif à la magie la plus destructrice, la magie arcanique, et où leur pouvoir ne pourrait nuire aux autres humanoïdes … ici (dans mythologie haut elfe)

Son récit terminé les chevaux les avais lentement apportés au pied d'un bosquet de chênes où Artanis invita Iryo a poser le pied la première avant de repartir chercher du bois pour le feu.



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Jeu 10 Juil - 22:03
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5419-tomoya-iryo-miasme
La jeune danseuse de Sahawi vit enfin, pour la première fois, un tout autre paysage que le désert de Feu qui était son quotidien depuis tant d'années. Artanis commença à raconter son histoire lorsqu'ils foulèrent les terres vertes qui s'offraient à leur vue :

Je me nomme Artanis Targaryen, tu le sais, Artanis est mon nom … mais Targaryen n'est pas ma famille, j'ai été choisis par mon peuple pour le guider, et Targaryen est le nom de la famille royale, le nom que portes ceux qui ont été choisit pour dédier leur vies a la défense du peuple d'Illiréa … non pas que cela m'ais déplu d'etre séparé de ma famille … j'ai pu les revoir par la suite et ma fonction m'as collé a la peau … ils ne font jamais un mauvais choix … et j'ai été choisi … et j'en porte l responsabilité … gardien … prince … roi d'Illiréa …

La danseuse l'écoutait sans mot dire, n'osant pas lui demander d'être un peu plus clair ; il accéda cependant à sa demande muette en reprenant doucement :

Il y a bien longtemps, au delà de l'horizon était une terre, une terre perdue dans l'océan qui s'étend au delà de l'actuelle archipel de la Muerta, une immense terre où l'on dit que Yehadiel, lorsque les premiers elfes firent leur apparition, prit les plus réactif à la magie la plus destructrice, la magie arcanique, et où leur pouvoir ne pourrait nuire aux autres humanoïdes …

Ils arrivèrent au pied d'un bosquet, et Artanis invita Iryo à descendre de sa monture avant que lui n'aille chercher du bois pour le feu. La jeune femme s'exécuta et profita de l'absence de son guide pour arranger un campement de fortune, faisant un foyer en mettant des cailloux en rond. Il n'y avait plus qu'à attendre son retour.

Patientant, elle se laissa aller au sommeil et sombra dans un monde sans rêves ni cauchemars, mettant malgré tout ses sens en alerte pour au cas où. Elle s'était déjà faite avoir une fois, il n'y en aurait pas de seconde. Mais qui donc pourrait bien en vouloir à de simples voyageurs ?



Et même si / Je suis comme à la merci / De mes envies / Je trace ma voie / Et j'envoie / Au diable / L'ennui, la nuit, l'oubli / Où que j'aille / Je ne vendrai jamais mon âme / Au diable / Mes peurs, mes pleurs, malheurs / Où que j'aille / Je mords la vie ad vitam aeternam


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Sam 12 Juil - 22:46
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Artanis s'amusa de l’espèce de routine qui s'installait lentement a l'intérieur du duo, se laissant aller a la lisière des arbres, perdant son regard parmi les nuages se teintant lentement de teintes fauves, il se rappela le temps où il était a sa place. Revenant, un léger sourire éclairant son visage, l'elfe alla s'installer aux côtés de l'humaine et alluma un feu de camp, la rassurant a son réveil, il lui lança d'un ton qu'il fit rassurant :

-Ce n'est que moi petite n'est pas peur, c'est bien … ta réaction … tu commence a t'y faire, a cette vie … mais tu peut te reposer, ce soir c'est feu, manger, et sommeil paisible, nous n'aurons plus personne a nos trousses désormais … je l’espère …

Avant de s’atteler a son repas, repensant a ses aventures passées, a celles a venir, et en jetant de temps a autres un regard a Iryo a ses côtés, qui semblait si bien se faire a cette vie.Le prince d'Illiréa s’endormit bientôt en essayant de ne pas faire de cette humaine sa protégée, de ne pas trop s'attacher a elle, sachant que leur route allait bientôt se séparer.

Une nuit enfin calme, complète, apaisante, mais courte pour l'elfe qui, ne voulant répéter la même erreur eux fois se leva alors que le soleil ne pintais pas encore a l'horizon, comme il le faisais presque toujours grâce a sa constitution, veillant a ce que rien ne surprenne encore l petit groupe a son lever. Ainsi l'arme a la main il veille la jeune femme et alors que celle-ci s'éveillait lentement il prépara leurs montures et une fois Iryo prête ils partirent.



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Dim 13 Juil - 14:20
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5419-tomoya-iryo-miasme
Le sommeil avait bien eu raison d'Iryo, mais pas totalement : elle sursauta en sentant une présence à côté d'elle, et soupira discrètement de soulagement en voyant qu'il s'agissait simplement d'Artanis. Celui-ci la rassura doucement :

Ce n'est que moi petite n'est pas peur, c'est bien … ta réaction … tu commence a t'y faire, a cette vie … mais tu peut te reposer, ce soir c'est feu, manger, et sommeil paisible, nous n'aurons plus personne a nos trousses désormais … je l’espère …

La jeune femme se rendormit, un sourire aux lèvres. Oui, elle aussi espérait que plus personne ne les pourchasserait.

***

Lorsque la jeune femme se réveilla, quelques heures plus tard, Artanis avait déjà préparé leurs montures et était prêt à partir. Aussi la danseuse ne le fit pas attendre davantage et grimpa sur sa monture, direction une nouvelle aventure.

Après quelques heures de marche, ils arrivèrent dans un endroit littéralement coupé du monde, le village le plus proche devait se trouver à quelques heures, voire quelques jours, de marche. Heureusement, il y avait un point d'eau assez important pour permettre aux chevaux et à leurs cavaliers d'apaiser leur soif ; Iryo se dirigea vers le point d'eau et descendit de son cheval pour boire.

Sa soif apaisée, la danseuse de Sahawi se hasarda à tremper le bout de son pied dans l'eau, et en apprécia la fraîcheur au point de s'asseoir au bord du point pour y tremper les pieds. Elle allait inviter Artanis à faire de même lorsqu'une voix caverneuse retentit derrière elle :

Vous êtes chez nous là, soit vous payez et on fait comme si on n'avait rien vu, soit on sévit.

Lorsqu'elle se releva prestement, une poigne forte l'immobilisa de façon à ce qu'elle ne puisse pas se débattre pendant qu'un autre bandit allait s'occuper d'Artanis. Celui qui avait parlé le prévint :

Pas de geste brusque l'ami, sinon on tue ton amie. Ce serait dommage de détruire un si joli minois...

Iryo lança un regard implorant à Artanis pendant que son "geôlier" finissait de l'immobiliser en lui attachant les mains dans le dos et en la bâillonnant avec un chiffon avant de l'embarquer quelque part, sûrement à la cachette des brigands...

HRP:
 



Et même si / Je suis comme à la merci / De mes envies / Je trace ma voie / Et j'envoie / Au diable / L'ennui, la nuit, l'oubli / Où que j'aille / Je ne vendrai jamais mon âme / Au diable / Mes peurs, mes pleurs, malheurs / Où que j'aille / Je mords la vie ad vitam aeternam


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Dim 20 Juil - 18:30
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Le duo chevaucha peut ce jour la, mais la balade était pour l'elfe mille fois plus agréable que celles qui s'accumulaient dans son esprit avec les souvenirs du pays du feu tel une montagne de calamités. C'est donc souriant, profitant du temps, de l'air frai, qu'Artanis accepta une pause arrivant un peut tôt, encore loin de tout, pour permettre a la jeune humaine de se dégourdir quelques peut. Cherchant un endroit propice où attacher les chevaux, Artanis laissa partir Iryo, l'esprit serein depuis qu'ils avaient mis fin a leur traque.

Et c'est donc en poussant un long soupir qu'Artanis parti a la recherche de sa compagne de route quand celle-ci se fit attendre :

*Bon … Ou qu'elle est passée la petite souris … *


A peine eut-il fait quelques pas, suivant les traces d'Iryo près d'un lac quand, roulant des yeux comme jamais, il l'a vit aux main de trois briguant, habillés comme des mendiant, dont seul celui du milieu était armé d'une hache a double tranchant sur laquelle l'elfe préféra se concentré plutôt que de tomber dans ce qu'il se défini comme la bassesse de prêter de l'attention a ce genre de personnalité. Ôtant son chapeau et pressant ses doigt contre son front il commença, s'avançant d'un bon pas vers le petit groupe qui se resserra de lui même :

-Bon, tu vois, l'aventure c'est aussi ça, les clodo qui ont put voler une arme et qui se prenne pour des mercenaires, ou un pauvre mendiant qui a pris un couteau de cuisine et qui se lance dans l'assassinat, c'est bête mais même envers ces brigands de grand chemins il faut être sur ses gardes … alors … qui veut finir infirme en premier ? Vous êtes chanceux l'air de la plaine m'a mit d'assez bonne humeur pour que je ne veuille tuer quelqu'un aujourd'hui …

-Ne nous méprise pas ainsi bourgeois ! TU n'as peut être pas entendu parler de nous, mais par ici on nous nomme les frère …

-Non non non vous n'y êtes pas … je vous donne trois secondes pour la relâcher ou on ne vous appellera plus du tout … UN !


Une rafale de vent s'engouffra dans le bosquet au moment ou Artanis donna l'assaut et d'un bon atterrit devant le premier, l'eau frémi au contact de la brise, une feuille se détache d'un saule. Coup de paume dans le menton, coup de poing ferme dans le torse et son premier adversaire fini dans, avec la mâchoire et deux côtes brisées, le second se dirigea vers lui ,dégainant une dague ce qui provoqua une moquerie de surprise chez l'elfe :

-Ah AH! D'accord pas des mendiants … voleur à la petite semaine ça te va pour toi ?


Après un grognement le second bondit sur lui, celui tenant Iryo de sa hache tentant de s'écarter pour son compagnon, vit son arme lui échapper dans mains après un coup a la hache et sous la poigne d'Artanis qui tournoyant tranchant la gorge de son assaillant, lâchant la hache, attrapant au vol la dague sans propriétaire et la lançant dans les mains de la jeune humaine, alors face a son ravisseur tentant le souffle cour de ramasser son arme laissée au sol par l'elfe qui s'adressa à Iryo :

-La vie d'aventure c'est aussi ça. .. aller, montre moi ce que tu sais faire, je ne t'aiderais pas, tu n'est pas obliger de le tuer … mais si tu ne fait rien lui le fera …

Et reprenant son souffle, faisant les poches de l'égorgé a ses pied, Artanis observa l’atterrissage d'une feuille de saule effleurant un brin d'herbe telle une tendre caresse avant de finir posées sur les eaux de la mare, comme un frêle esquif mis a l'eau trop tôt.



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Mar 22 Juil - 17:18
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5419-tomoya-iryo-miasme
Transportée comme un vulgaire ballot de marchandises, Iryo n'osait pas bouger ou faire un mouvement qui pousseraient ses ravisseurs à lui ôter la vie trop tôt. Tout ce qu'elle espérait, là, actuellement, c'était qu'Artanis arrive pour l'aider.

Il ne tarda pas ; voyant dans quel pétrin elle s'était fourrée, il s'avança, les doigts posés sur son front, et lança :

Bon, tu vois, l'aventure c'est aussi ça, les clodo qui ont put voler une arme et qui se prenne pour des mercenaires, ou un pauvre mendiant qui a pris un couteau de cuisine et qui se lance dans l'assassinat, c'est bête mais même envers ces brigands de grand chemins il faut être sur ses gardes … alors … qui veut finir infirme en premier ? Vous êtes chanceux l'air de la plaine m'a mit d'assez bonne humeur pour que je ne veuille tuer quelqu'un aujourd'hui …

L'un des brigands répliqua :

Ne nous méprise pas ainsi bourgeois ! TU n'as peut être pas entendu parler de nous, mais par ici on nous nomme les frère …

Non non non vous n'y êtes pas … je vous donne trois secondes pour la relâcher ou on ne vous appellera plus du tout … UN !

Tout se passa très vite ensuite, mais Iryo ferma les yeux pour ne pas trop en voir. Elle entendit la voix d'Artanis reprendre quelques instants plus tard :

Ah AH! D'accord pas des mendiants … voleur à la petite semaine ça te va pour toi ?

Celui qui la maintenait se décala de quelques centimètres, mais Iryo finit par se retrouver hors de ses paluches. Artanis avait frappé encore trop vite pour son adversaire... Elle se libéra juste avant de recevoir la dague que lui envoyait Artanis :

La vie d'aventure c'est aussi ça. .. aller, montre moi ce que tu sais faire, je ne t'aiderais pas, tu n'est pas obliger de le tuer … mais si tu ne fait rien lui le fera …

Iryo regarda celui qui la maintenait quelques instants plus tôt, son bras tenant la dague tremblant comme une feuille. Elle ne voulait pas tuer, pas maintenant... Et pourtant, ses pieds la rapprochaient de son ravisseur mécaniquement, la dague finissant comme une épée de Damoclès au-dessus de la gorge du brigand. Elle trembla jusqu'à ce que sa main lâche la dague, qui finit dans le cou de sa cible, lui tranchant la carotide.

Tout s'était passé mécaniquement, mais Iryo reprit conscience : sous le choc, elle tomba à genoux et laissa couler les larmes qui débordèrent d'un coup de ses yeux noirs. Des larmes de peur, de choc et de soulagement mêlés.



Et même si / Je suis comme à la merci / De mes envies / Je trace ma voie / Et j'envoie / Au diable / L'ennui, la nuit, l'oubli / Où que j'aille / Je ne vendrai jamais mon âme / Au diable / Mes peurs, mes pleurs, malheurs / Où que j'aille / Je mords la vie ad vitam aeternam


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Mar 29 Juil - 17:11
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Artanis s'avança vers Iryo après lui avoir laissée quelques secondes de répit, encore sous le choc, l'elfe posa une mains paternelle sur l'épaule de la jeune humaine. D'un ton qu'il essaya de faire rassurant bien que son pragmatisme et son froid vis a vis de la situation ne transparaisse malgré lui :

-Tu as bien agis … tu n'as pas hésitée, lui ne l'aurais pas fait non plus … chaque vie doit être chérie, toutes ne doivent pas être pleurées car cela ne les ramènera pas … nul ne mérite la mort, tous méritent la vie, et pour sauver la tienne tu a du prendre la sienne, tu aurais pu le désarmer, l'assommer … tu as pris sa vie et tu ne doit pas t'en vouloir pour cela.

Baissant les yeux sur le petit être a ses pieds et releva Iryo et s'adressa a elle d'un ton assuré, la tenant par les épaules et plongeant son regard dans les yeux de l'humaines comme il plongerais dans l'océan a la recherche des mystères que cacherait ses eaux troublées :

-Ton mouvement était brutal, chanceux de trouver sa cible, c'est la première fois … que tu tue … mais aussi que tu te bat, je comprend tes motivations, je souhaites les nourrirais, t'aider a les développer, t'aider a trouver ta voie, et la voie de l'aventure est faite de combat … c'est un combat … pas entre toi et le monde qui t'entoure, mais entre toi et la mort, qui peut venir sous bien des formes, la faim, la soif, le désespoir … et la lame. Aussi si tu le souhaite, a notre prochain arrêt, je pourrais t'apprendre a te … défendre, et si tu le souhaite, a tuer, ou encore a désarmer, a mettre hors d'état de nuire ton opposant quel qu'il soit, allez … en route !

Artanis enfourcha ainsi sa monture et ils repartirent, lorsque la lune fut haute et qu'une obscure clartés tomba enfin des étoiles pour éclairer la lisière d'un bosquet perdu loin des chemins, l'elfe posa pied a terre, alluma le feu et laissa l'humaine ses pensée, sachant ce qui devais peser sur son esprit. Le lendemain, s'étant levé plus tôt encore une fois, ayant fait ses étirements et échauffement habituels, il alla tirer la dague qu'Iryo avait utiliser pour tuer le brigand de la veille et la jetant a ses pied alors que celle-ci se réveillait lui lança d'un ton qu'il regretta par la suite d'avoir fait un peut sévère:

-Alors ? Ta décision ?



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Mar 29 Juil - 21:11
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5419-tomoya-iryo-miasme
La main rassurante d'Artanis se posa sur l'épaule de la danseuse sous le choc pendant que sa voix murmurait à son oreille :

Tu as bien agis … tu n'as pas hésitée, lui ne l'aurais pas fait non plus … chaque vie doit être chérie, toutes ne doivent pas être pleurées car cela ne les ramènera pas … nul ne mérite la mort, tous méritent la vie, et pour sauver la tienne tu a du prendre la sienne, tu aurais pu le désarmer, l'assommer … tu as pris sa vie et tu ne doit pas t'en vouloir pour cela.

Le discours de l'Elfe terminé, il la releva et planta son regard dans celui, humide, de la jeune femme, avant de reprendre :

Ton mouvement était brutal, chanceux de trouver sa cible, c'est la première fois … que tu tue … mais aussi que tu te bat, je comprend tes motivations, je souhaites les nourrirais, t'aider a les développer, t'aider a trouver ta voie, et la voie de l'aventure est faite de combat … c'est un combat … pas entre toi et le monde qui t'entoure, mais entre toi et la mort, qui peut venir sous bien des formes, la faim, la soif, le désespoir … et la lame. Aussi si tu le souhaite, a notre prochain arrêt, je pourrais t'apprendre a te … défendre, et si tu le souhaite, a tuer, ou encore a désarmer, a mettre hors d'état de nuire ton opposant quel qu'il soit, allez … en route !

Tous deux montèrent sur leurs montures respectives et repartirent, Iryo repensant à la proposition d'Artanis pendant tout le voyage, tout le repas et presque toute la nuit qui suivit. Elle se réveilla tôt le lendemain, en même temps qu'il lui lançait la dague qui lui avait servi à tuer :

Alors ? Ta décision ?

Elle attrapa du bout des doigts le manche de la dague et le serra fort dans sa main avant de lever la tête et de lui répondre, les yeux dans les yeux :

J'accepte.

Elle se leva et fit face à Artanis, soutenant son regard aussi longtemps qu'il faudrait. Elle faisait preuve d'une nouvelle détermination : dorénavant, elle ne devait plus avoir peur de se défendre, ne plus avoir peur de tuer si nécessaire.



Et même si / Je suis comme à la merci / De mes envies / Je trace ma voie / Et j'envoie / Au diable / L'ennui, la nuit, l'oubli / Où que j'aille / Je ne vendrai jamais mon âme / Au diable / Mes peurs, mes pleurs, malheurs / Où que j'aille / Je mords la vie ad vitam aeternam


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Mer 6 Aoû - 19:44
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Artanis, jusqu'a la arborant un air d'un profond sérieux, l'éclaira d'un léger sourire, puis s'avançant vers l'humaine la vit mimiques une posture de recul, refrénant avec difficulté un pouffe de rire il bondit d'un pas sur l'humaine et la bouscula de son torse avant de la rattraper par le poignet avant qu'elle ne tombe de son déséquilibre. Se penchant sur elle, lui prenant la dague des mains, il s'adressa a elle d'un ton qu'il fit des plus calme et doux :

-Déjà une vraie petite guerrière un ? Mais nous commencerons par le développement du corps, puis de l'esprit, nous verrons ensuite le combat a mains nues et enfin … les armes … donner la mort n'est pas la finalité, je vais t'apprendre a te défendre, pas a tuer, donner la mort seulement pour te défendre … et je pense que c'est ce que tu veut aussi sinon je n'aurais pas vu ce petit quelque chose en toi qui me redonne foi …

Tapotant la bout du nez de l'humaines de son doigt il s'éloigna de quelques pas d'elle et l'entrainement commença, d'un sec "commençons", l'elfe entama l'entrainement de l'humaine en lui apprenant des étirements, des exercices permettants a l'humaine d'entrainer son corps et de disposer de toute son agilité. A la fin de l'après midi, l'humaine a bout de souffle et trempée de sueur était arrivée a bout de tous les exercices, c'est alors que l'elfe s'avança enfin na nouveau vers elle, et s'adressa a elle, lui tendant l'outre d'eau :

-Allez, fini de me copier comme un miroir, tu as bien assez sué pour aujourd'hui, boit, repose toi, et demain nous forgerons a nouveau ton corps … l'âpres midi nous aiguiserons ton esprit, et quand les exercices ne te pousserons plus dans tes retranchements, je t'apprendrais a te défendre.

Ainsi les jours passèrent, le matin l'elfe évaluent le physique de l'humaine, l'âpres midi il jouait aux énigmes, il parlait librement d'un peut de philosophie de son peuple, se perdait parfois a conter l'historie de son pays a l'humaine, dans le but de lui inculquer le respect de la vie, des autres, de la nature, mais aussi pour apaiser la douleur dans son coeur. Trouvant ainsi la compagnie de l'humaine de plus en plus agréable, seule personne en qui il pouvait enfin vider son esprit de l'angoisse que son peuple et sa pensée soit oublié a jamais. Enfin après quelques jours, bien moins d'une semaine, l'elfe vint enfin noir son élève de fortune pour lui apprendre les bases du combat a mains nue, brisant le train-train quotidien il vint la réveiller plus tôt et lui dit a demi-ton :

-Allez, lève toi, fait tes étirements et … vient, que ton véritable entraînement commence, à partir d'aujourd'hui, nous reprenons la route, et tu pourras l'aborder seule la tête haute d'ici quelques jours …

Apres quelques heures d'échauffement que l'elfe observait toujours avec attention, impressionné par le zèle d'Iryo à toujours en faire plus, presque transporté par la volonté qu'elle avait a tout entreprendre pour que son rêve d'aventures, de liberté, devienne réalité, l'elfe se leva enfin et le duo se rapprochant sur l'étendue d'herbe encore humide de rosée Artanis éleva la voie:

-J'ai fait de ton corps une arme, j'ai fait de ton esprit un bras capable de guider cette arme … bien que ton physique soit frêle je t'ai appris a t'en servir pour parvenir a ce moment, bien que ton esprit au début n'était pas... apte pour cela, il est désormais capable de percevoir le monde autour de toi comme jamais auparavant … tu as toutes les cartes en mains pour prendre ton destin en main et en faire ce qu'il te plait, et que personne ne se dresse sur ta route … JE me trouve sur ta route, attaque moi, et atteint l'autre bout du bosquet !

L'elfe pris avec exagération une posture de combat et attendit tel un roc que l'humaine ai le courage de s'attaquer a l'elfe d'une tête de plus qu'elle.

* Hier une épreuve de confiance … d'intuition et d'ouverture d'esprit … aujourd'hui une épreuve de courage … voyons si tu a bien retenue les leçons sur l'analyse de l'adversaire … aller … fonce moi dessus et trouve la faille que j'ai laissée dans ma garde … utilise ta taille et ton physique a ton avantage … *



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Dim 17 Aoû - 20:37
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5419-tomoya-iryo-miasme
Iryo, méfiante au possible, recula instinctivement en voyant Artanis s'approcher d'elle avec un léger sourire. Il la bouscula de son torse avant de la rattraper par le poignet pour l'empêcher de tomber, et lui dit en prenant sa dague :

Déjà une vraie petite guerrière un ? Mais nous commencerons par le développement du corps, puis de l'esprit, nous verrons ensuite le combat a mains nues et enfin … les armes … donner la mort n'est pas la finalité, je vais t'apprendre a te défendre, pas a tuer, donner la mort seulement pour te défendre … et je pense que c'est ce que tu veut aussi sinon je n'aurais pas vu ce petit quelque chose en toi qui me redonne foi …

Iryo sourit alors que commençait son long entraînement vers la maîtrise de l'auto-défense. Elle débuta en l'imitant, tel le reflet dans un miroir, mettant toute la meilleure volonté du monde pour apprendre. Et sa mémoire des gestes lui permettrait de se souvenir de ceux qui lui permettraient de se protéger, voire de sauver.

Ce fut ainsi pendant presque une semaine, chaque jour apportant son lot de sueur et de courbatures. Mais en tant que danseuse, Iryo avait l'habitude, autant dire que cela ne lui faisait ni chaud, ni froid. Un matin, il vint la voir et lui lança :

Allez, lève toi, fait tes étirements et … vient, que ton véritable entraînement commence, à partir d'aujourd'hui, nous reprenons la route, et tu pourras l'aborder seule la tête haute d'ici quelques jours …

La jeune femme à la peau mate acquiesça et se mit à l'entraînement, durant plusieurs heures, avant que tous deux ne se rendent dans une plaine encore humide de la rosée matinale. Artanis déclara :

J'ai fait de ton corps une arme, j'ai fait de ton esprit un bras capable de guider cette arme … bien que ton physique soit frêle je t'ai appris a t'en servir pour parvenir a ce moment, bien que ton esprit au début n'était pas... apte pour cela, il est désormais capable de percevoir le monde autour de toi comme jamais auparavant … tu as toutes les cartes en mains pour prendre ton destin en main et en faire ce qu'il te plait, et que personne ne se dresse sur ta route … JE me trouve sur ta route, attaque moi, et atteint l'autre bout du bosquet !

Il se mit en position, quelque peu exagérée, et attendit qu'Iryo l'attaque. Elle qui faisait facile une tête de moins que lui... Elle devait donc miser sur sa petite taille. Elle se mit à son tour en position et, sans prévenir, ne tarda pas à foncer sur lui, sur sa droite, où elle attrapa la dague et le menaça en se glissant très vite derrière lui :

Et là tu me sors une botte secrète qui me désarme et me rend vulnérable...

Elle le lui avait chuchoté en souriant, comme si elle s'attendait à tout avec son maître improvisé.



Et même si / Je suis comme à la merci / De mes envies / Je trace ma voie / Et j'envoie / Au diable / L'ennui, la nuit, l'oubli / Où que j'aille / Je ne vendrai jamais mon âme / Au diable / Mes peurs, mes pleurs, malheurs / Où que j'aille / Je mords la vie ad vitam aeternam


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Lun 18 Aoû - 11:27
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
La jeune humaine fondit sur lui comme il s'y attendait, usant de son agilité pour se glisser derrière l'elfe avant qu'il est put réagir, comme un homme l'aurais fait cela va s'en dire l'elfe réduisait ses réflexes pour le bien de l'exercice. Iryo lui lança alors une pique qui le fit sourire :

-Et là tu me sors une botte secrète qui me désarme et me rend vulnérable...

L'humaine était dans son dos, il sentait la pointe de la dague appuyer sur le cuir de son armure et pourtant c'est d'un ton calme qu'il répondit avant de se fendre en deux et faucher de sa jambe gauche l'appui de son interlocutrice:

-Tu as une dague, j'ai une épée, mon allonge est supérieure a la tienne, je ne vais pas te désarmer, mais simplement te mettre hors d'état de me nuire et te tuer!

L'humaine se rattrapa sur une main, stoppant sa chute, raidissant son corps, prouesse qui attrapa un nouveau sourire a l'elfe. Iryo fit tournoyer ses jambes au dessus d'elle avant de se remettre debout, forçant l'elfe a esquiver un formidable coup de pied. Dégainant lentement son épée, Artanis engagea la danse funeste, faisant glisser la pointe de son épée tendue devant lui contre la lame de son adversaire et tout deux décrivant un cercle l'un par rapport a l'autre.

Le soleil naquit au dessus des plus hauts arbres du bosquet, et inondant l'espace de combat de ses rayons, faisant mourir de sa chaleur les dernière gouttelettes suspendues aux herbes folles, provoqua le début d'échanges fulgurants. Captant les rayons avec sa lame, l'elfe tenta d'éblouir son adversaire, mais Iryo répliqua en levant sa dague devant ses yeux rediriez le tir, arrachant a Artanis un "bien", avant que les yeux fermés il ne se lance a l'assaut. Un "très bien" sortit a nouveau des lèvres d'Artanis quand Iryo contra sa première botte, tourbillonnant, changeant d'arme de mains, obligeant l'humaine a en faire de même, l'elfe faisait pleuvoir sur son élève de fortune milles attaques a une vitesse qu'il fit de plus en plus rapides, et une fois sur le point de dépasser ce qu'un humain pourrait faire, il ralentit le rythme. Comme il s'y attendait, l'humaine perçut le geste et, habituée, renversa la vapeur et partie a son tour a l'assaut du prince.

Le duel dura près d'une heure, lorsque l'elfe choisit d'y mettre fin par un dernier défi, la magie bouillonnait alors dans sa lame, des volutes de magies s'échappait du dragon inscrit sur celle-ci et ses yeux commençait déjà a flamboyer de la magie s'accumulant en lui. Il fit alors surgir de sa paume cirques chaines arctiques qui s'agrippèrent sur l'arme de l'humaine et la força a lâcher prise, envoyant voler l'arme entre les deux adversaires qui se planta dans le sol. L'elfe s'adressa alors a Iryo d'un ton profond mais empreint d'un certain calme :


-C'est peut probable mais tu pourra rencontrer des utilisateur de magie, ta voie est celle de l'aventure, pas du meurtre, néanmoins tu pourrais rencontrer sur ta route plus que des brigands, et même les plus puisants magiciens peuvent être défait par des non-mages … Termine ce duel au prochain mouvement, ou renonce a ta quête !

Cherchant a provoquer un regain de force mentale chez Iryo en jouant sur sa corde sensible, Artanis la menaça ensuite de sa lame, observant le regard de l'humaine allant de l'épée de l'elfe a la dague, et lorsque ce dernière usa de sa magie pour provoquer une vague d'air avec son arme qui fondit sur l'humaine, tranchant les brins d'herbes sur son passage, cette dernière passa enfin a l'action.



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Lun 18 Aoû - 14:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5419-tomoya-iryo-miasme
Artanis faucha Iryo en déclarant :

Tu as une dague, j'ai une épée, mon allonge est supérieure a la tienne, je ne vais pas te désarmer, mais simplement te mettre hors d'état de me nuire et te tuer!

Juste après ces mots, il fondit tel un aigle sur Iryo qui s'était entre temps relevée en amortissant sa chute sur une main. Cette fois c'était du sérieux, ou du moins tout comme. Iryo ne pouvait se permettre de sous-estimer son maître improvisé, exercice ou non. Elle se mit donc en situation réelle et répliqua à chacune des attaques de l'Elfe.

Pendant une bonne heure, le duel fut stable, équilibré entre les deux protagonistes infatigables. Même si Iryo progressait rapidement et analysait très vite la situation, elle ne se reposait nullement sur ses lauriers acquis dans la sueur et les courbatures. Mais elle était tellement concentrée qu'elle avait oublié de se méfier d'une arme plus vicieuse : la magie. En quelques secondes elle fut obligée de lâcher sa dague ; Artanis déclara :

C'est peut probable mais tu pourra rencontrer des utilisateur de magie, ta voie est celle de l'aventure, pas du meurtre, néanmoins tu pourrais rencontrer sur ta route plus que des brigands, et même les plus puisants magiciens peuvent être défait par des non-mages … Termine ce duel au prochain mouvement, ou renonce a ta quête !

Il lui envoya une vague d'air par magie, mais Iryo sut en profiter. Bondissant juste avant que la vague ne l'atteigne, elle fit une roulade en l'air avant d'envoyer son pied dans la figure de l'Elfe, le déstabilisant suffisamment efficacement pour le désarmer et le menacer de sa lame, essoufflée. Elle souffla :

Et là ? Ai-je été à la hauteur selon toi ?



Et même si / Je suis comme à la merci / De mes envies / Je trace ma voie / Et j'envoie / Au diable / L'ennui, la nuit, l'oubli / Où que j'aille / Je ne vendrai jamais mon âme / Au diable / Mes peurs, mes pleurs, malheurs / Où que j'aille / Je mords la vie ad vitam aeternam


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1