Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Un village des plus étranges [PV: Eris]

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lun 18 Aoû - 22:02
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6894-ceridwen
Dire que je le pensais un minimum intelligent, je me suis bien trompée. Il est totalement bête. Enfin changée d’attitude comme ça d’un coup, ce n’est pas un peu ridicule ? La folie surement. La folie ne peut être rationnelle. Ce ne peut qu’être la folie…
Sinon comment expliquer ce changement de comportement ? Je le regardais perplexe. Etrangement, cette fois – ci, j’avais envie de faire un chien de l’enfer pour me protéger de lui. Je me méfie de tout le monde, même le garçon. Cependant, quand je crains vraiment pour ma vie, voir ma santé que ce soit moral ou physique, je perds dans la solution qu’une invocation de chien est plus sécurisant.
Et puis comment il a fait pour ne pas remarquer que l’enfant n’était plus là ? Et surtout penser que je pouvais lui adresser la parole alors qu’il est toujours inconscient ? Je ne comprenais pas. Que cherchait – il ?

Le plus bizarre, c’est qu’il se lève d’un bon et tel un enfant rentre dans la maison. Malgré ma demande de partir, il décide de rester. Pourquoi ? Il donnait pourtant l’impression de ne pas savoir quoi faire de l’enfant. Trouve – t- il cela amusant de jouer à l’imbécile ? Je ne comprendrais décidément pas les gens comme lui. Il était même fier d’être dedans. Je me retournais, le fixant.

- Bravo, tu sais rentrer dans une maison ! Félicitation ! Dis – je avec une certaine ironie.

J’esquissais un sourire narquois.

- Tu peux te rendre utile alors. Barricade la porte, tu serais adorable.


Je le laissais dans l’entrée, et j’allais voir l’enfant pour voir comment il allait. Il dormait toujours. Il en aurait surement pour des heures. Le choc et l’énergie utilisée furent surement conséquents et bien fatiguant. Le pauvre. Oui le pauvre.

Et puis, je ne pouvais pas laisser cet homme seul devant. Je n’avais pas confiance en lui, et peut – être qu’il ne ferait rien. Son côté débile, et ses conséquences peuvent en être la cause.
Alors je retournais à la porte pour voir. Si je ne pensais pas que la violence était le mal, je l’aurais déjà fait bruler. Cependant, je peux toujours le brûler avec les mots.
Et il sera peut-être agacé, et voudra partir. A tester !

- Alors cela avance ?


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Freya/Nephtys
Vitesse de réponse : Normal


Mar 19 Aoû - 23:05
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
J'étais maintenant dans la maison ! Mais qu'est-ce que je pouvais bien y faire ? Je sais ! Je vais faire ce que je n'ai pas pu faire dehors ! Continuer de décrire les évènements de la journée ! Je m'apprêtais à sortir mon carnet quand Eris me demanda de... de condamner la porte ?! Quel basse besogne ! Et puis je sais pas comment faire moi ! Comment veut-elle que je fasse ça ? Il fallait que je trouve un plan pour éviter de travailler... Je sais ! Les basiques vont s'en charger ! Par contre il faut que je trouve un moyen pour que la petite me lâche la grappe quelques minutes...

- Un des basiques pourrait... je sais pas.... l'enfermer dans le placard là-bas.


En effet, il y avait un placard dans le salon, un grand placard vide qui devait servir à mettre diverses objets du petit peuple comme... j'en sais rien.

- T'as une idée toi ?


- Pas la moindre.


Mince... Et puis on s'en fiche ! L'important c'était qu'un des basiques devait la mettre dans ce placard. Il me faudrait au minimum quatre zombies. Je les invoquais discrètement au moyen d'une incantation dehors pendant que la jeune femme était dans le salon. J'étais prêt à leur donner mes ordres quant elle entra subitement dans la pièce.

- Alors cela avance ?


Je me raidis d'un coup, j'espérais qu'elle n'est pas vu mes serviteurs. Je me retournais prudemment. Vu ça mine, il semblait que non... ouf !

- ouf !


- ouf !


Bon par contre elle m'énerve avec sa question !

- Oui oui... je regarde la porte pour... voir le nombre de planche qu'il faudrait.

Ma réponse dû lui convenir car elle retourna dans le salon. Implicitement, j'ordonnais à l'un des basiques d'aller l'enfermer maintenant ! Il s'exécuta en entrant doucement et ensuite couru comme un dératé pour pousser le plus fort qu'il pouvait la jeune femme directement dans le placard pour le refermer ensuite. Pendant ce temps, les trois autres condamnaient la porte avec des planches de la petite terrasse devant la maison. De mon côté, je gloussais en voyant Eris se débattre dans le placard. Au bout d'une dizaine de minutes, le boulot était fini, plié, emballer c'est peser ! D'un claquement de doigt, mes quatre serviteurs se retrouvèrent transformés en tas de cendres. Y'avait plus qu'à attendre que la jeune femme tape suffisamment pour sortir.





Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Jeu 21 Aoû - 19:11
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6894-ceridwen
D’un coup, il faisait tout noir. Je suis sure qu’on m’a poussé ! Je me retournais, et je reçus un balai en plein visage. Ca fait mal ce truc ! Il aurait osé me mettre dans un placard ? Pourquoi ?
Je commençais à m’énerver, et à stresser. Je n’aime pas être enfermée comme ça. Je ne supporte plus d’être dans le noir, dans une petite pièce. J’ai toujours l’impression que tout va prendre feu. Je tremblais à cette idée. Je tâtais les murs pour trouver la porte. Mon pied cogna contre un seau en métal… J’ai lâché un bon vieux « aie ».

Quand je trouvais enfin la porte, je ne pouvais pas l’ouvrir. Y a pas de poignet de mon côté !
Un cri s’en échappa : Ahhhhhhhhhhhhhh !

Je tambourinais la porte avec tout ce que je trouvais dans ce placard. Je voulais sortir, me sentir libre. Je ne pouvais pas taper des poings, je suis toujours autant blessée… J’en aurais pour des semaines à guérir. Je n’ai vraiment pas de chance. Je criais aussi.

- Laisse-moi sortir espèce… de canard boiteux au cœur troué par les mites !!!! Libère moi !!


Mes insultes méritent d’être originales ! Si je ne pensais pas que les coups, l’attaque corporelle était la déchéance de mon âme, je l’aurais surement frappé, ou encore fait bruler cette porte. Seulement le risque que nous finissons tous morts cramés, étaient risqués. Je finissais par foncer dans la porte avec mon épaule pour qu’elle s’ouvre, et que je finisse par tomber comme un mollusque… Et qu’un balai me tombe dessus. Je me relevais en tentant de prendre appuie sur mes mains mais ma blessure me brulait trop… Je soufflais et finis par me mettre à genoux.


- Pourquoi tu as fait ça ? Dis – je sur un ton colérique.

Le souffre avait embaumé le placard, et donc la vapeur s’échappa de cette boite à balai. Je me redressais, et j’avançais rapidement vers lui. Je me mis en face de lui, et je le toisai.

- Je te hais !

D’un mouvement sec, je brandis ma main, qui se dirigea avec une certaine vitesse pour le gifler. Quand je compris mon erreur, elle stoppa à quelques millimètres de sa joue. Je le regardais furieuse… J’avais un bleu au front d’ailleurs, je pouvais le sentir.

- Tu ne mérites pas que je me salisse les mains pour toi !

Je pliais mes doigts tout en descendant ma main. Je restais à le fixer puis je m’allais vers l’enfant. Il n’avait pas bougé, toujours dormant. Je trouvais qu’il mettait du temps à se réveiller. Je me moquais de l’homme, et de sa vie. J’avais décidé de ne plus lui adresser la parole pour un moment.


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Freya/Nephtys
Vitesse de réponse : Normal


Mer 3 Sep - 19:52
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Je l’entendais hurler, demander que je la sorte de là. C’était assez drôle, et je ne pouvais m’empêcher de rire. Elle m’insultait de façon bizarre, elle frappait la porte de toutes ses forces pour pouvoir sortir.

- Enfin, elle paye pour son arrogance !

- Ah ? Tu trouvais qu’elle était arrogante ? Je la trouvais surtout casse-pied mais ce doit être synonyme.


C’est vrai, je l’avoue, elle m’énervait avec toutes ses piques. Mais maintenant je me vengeais enfin ! Je ne voulais pas la tuer, ce n’était pas très honorable. Et puis… les habitants n’auraient plus confiance en moi si je la tuais.

- C’est un euphémisme.


Enfin bref, je la tuerais peut-être qu’en j’en aurais fini avec ce village, mais pour le moment, je continue de m’amuser un peu avec elle.

Dans un dernier et non moins impressionnant fracas, Eris sortit finalement de son placard pour venir s’étaler au sol, un balai tombant sur son crâne. Ce spectacle grotesque m’arracha un long fou rire qui ne s’arrêta que lorsqu’elle s’approcha de moi suffisamment pour me frapper. Un joli sourire malsain s’étira ensuite sur ma face. J’étais prêt à la tuer si elle me touchait, car mon contact froid éveillerait certainement les soupçons sur ma nature de mort pas tout à fait mort. Cependant, elle s’arrêta juste avant. Tant mieux pour elle. Cependant, mon sourire des plus inquiétant ne quitta pas mes lèvres.

- Tu ne mérites pas que je me salisse les mains pour toi !

- Ce serait moi elle serait déjà morte.

- Oui mais je ne suis pas toi, et je n’arrête pas de dire que je veux la garder vivante !


- Comme tu veux…


Il commençait à me casser les fémurs (expression de squelette) lui avec ses pseudo-conseils de tueur patenté. Je fais ce que je veux ! Et je déteste faire comme tout le monde ! La vie, ma vie en tout cas, est trop longue pour faire tout le temps la même chose ! En tout cas, elle continuait d’être arrogante et cela m’amusait de plus en plus. J’aimais bien jouer avec elle, l’énerver était grisant. Surtout qu’elle n’osait pas lever la main sur moi, quoi de plus magnifique que quelqu’un qui se retient de tous son être pour ne pas péter les plombs. Je vais essayer de la faire craquer…

- Ce n’est pas moi ! C’est le gamin ! Il s’est levé, t’a poussé et s’est rendormi en deux secondes ! J’ai rien pu faire ! Il est peut-être somnambule…

Aucun doute que cela allait augmenter sa haine contre moi, si elle m’écoutait toujours…

- J’aimerais faire comme elle et ne plus t’entendre…

- Je t’ai déjà dit que la sortie est par là !

- Par où ?


- Tu m’as compris !




Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !


Jeu 4 Sep - 13:04
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t6894-ceridwen
Je me retournais vers cet imbécile, qui se croit malin. Et je suis sûre, il est fier de lui. Je ne le supportais plus. Je n’avais dit que je ne lui parlais plus. Je ne lui parlerais plus. Je passais donc à côté de lui, me dirigeant vers la cuisine donc j’aperçus une porte qui mena vers l’arrière de la maison. Intéressant ! Je cherche quelque chose pour manger un bout, voir si il y avait pas de boire. Cependant, rien. Tout a été vidé.

Je revenais dans le salon snobant l’imbécile. Et je découvris le gosse avait disparu. Je me retournais d’un air accusateur envers Arenilh. Il l’a peut –être dévorer quand je me suis absentée. Je soupirais. Je n’allais rien lui dire. Je ne voulais pas lui parler. Je ne suis pas le joujou de monsieur. Je n’en pouvais plus. Il s’amuse de tout… Comme une sangsue lui avait pris toute son intelligence.
Comme la porte d’entrée a été condamnée par lui… Pour une fois qu’il fait quelques choses d’utiles… Je ne pouvais donc pas sortir par là. Je pris mes affaires, et je retournais dans la cuisine. Je pris un torchon qui paraissait propre, et banda ma main blessée avec.

J’avais décidé de le laisser en plan. Je pensais que soit l’enfant a fugué de la maison par peur, ou par autre chose, soit l’homme l’a tué… Donc pour ma sécurité et surtout parce que je ne le supportais plus, je décidais de foutre le camp, aussi simplement que ça sans rien lui dire. Une fois dehors, un des chiens de l’enfer apparut.

Comment dire à tout le monde que je suis là ? Simplement en laissant échapper une odeur de soufre, une odeur d’œuf pourri en somme… Je soupirais.

« Seule dans ce chaos, jamais. Mes frères et moi nous sommes d’accord. »
« Je ne dirais rien pour cette nuit. Tentons la discrétion ! »
« Oui, il vaut mieux. »



Le chien passa donc devant, se fiant à son odorat et à sa vue, il commença à marcher. Je le suivis. J’espèrais qu’il ne remarque pas son « joujou » a foutu le camp. Je voulais être le plus loin possible de lui. J’avançais calmement à côté du chien, n’ayant pas envie de me perdre dans cette noirceur. J’avais ma main posée sur son dos tout en marchant.

« On va sortir de ce village. Je pense que c’est la meilleure des solutions » Me souffla le chien.
« Je pense aussi… Je n’aime vraiment pas ce village, et ces monstres. Je me demande quand même ou est l’enfant… »
« Il doit être mort Eris. »



Le chien avait sûrement raison.


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Freya/Nephtys
Vitesse de réponse : Normal


Mer 1 Oct - 15:02
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5034-hilaren-sombresang
Et bien, on peut dire que j'avais fait la plaisanterie de trop. Elle s'en allait désormais de la maison, seule. Enfin, elle ne le fut pas longtemps car la soudaine odeur pestilentielle qui émanait de l'extérieur m'indiqua que son garde du corps canin avait fait son entrée. Le bruit de ses pas, et de ceux du chien, m'indiquait également qu'ils s'éloignaient de la maison à mesure que les secondes s'écoulaient. Moi, je restais à l'intérieur pour le moment, essayant de trouver un plan pour ne pas qu'elle me file entre les doigts. Le feu de son chien pourrait aisément me réduire à l'état de poussière... que faire ? Je faisais lentement les cent pas dans le salon vide. Jaugeant toutes les idées qui me passaient par la tête. Je ne pouvais pas la suivre moi-même, au risque de me faire détruire à coup de boules de feu. Noooon... il fallait que ce soit quelqu'un d'autre, mais qui ?

- Tu as un chien toi aussi...

- Quoi ? Mais de quoi tu....


Je restais interdis quelques secondes, même dans ma tête. Je comprenais peu à peu ce qu'il essayait de m'intimer... mais oui ! Moi aussi j'ai un chien ! Carnifex pourrait venir !

- Tu es génial !

- Je suis là pour ça !


- Et tes chevilles, elles vont bien sinon ?


J'entendis comme une sorte de gloussement étouffé puis plus rien. Etrange. Il me répondait d'habitude, même juste pour le plaisir d'avoir le dernier mot. Bon, pas grave, j'avais mon plan maintenant.

Je me plaçais avec application le plus loin possible du centre du salon, prêt à invoquer mon cher compagnon. Je psalmodiais ensuite une longue incantation, pendant une bonne trentaine de secondes. Je devais quand même ramener Carnifex de l'Adhès, ce n'était pas rien. Finalement, au bout de ces quelques instants qui semblèrent interminables, il apparut enfin. Envelopper de ce macabre brouillard caractéristique. Laissant s'échapper des grognements et des aboiements au milieu de la pièce. L'invocation achevée, je pouvais enfin lui donner des ordres, ce que je fis sans attendre.

- Bien Carnifex ! Tu es là maintenant ! Je suis content de te voir mon chien. Je voudrais que tu ailles dehors et que tu suives DISCRETEMENT une jeune femme et un chien à l'odeur très forte. Je te suivrais d'encore plus loin et te dirais mentalement quand arrêter. Tu m'as compris ?


Un aboiement rauque sortit de sa gueule pour me communiquer son accord. Il se précipita ensuite à l'extérieur pour suivre l'odeur des deux amis. Je lui faisait confiance niveau discrétion. Par contre le sentiment omniprésent du danger qui se rapprochait me conforta dans l'idée que le surveiller, lui et les deux autres, n'était pas une mauvaise idée. Je lui emboîta donc le pas, moins presser que le sien cependant, et sortit de la maison pour admirer la splendide nuit recouvrir le village. Je pouvais le voir d'ici et je le suivais en marchant tranquillement. Prenant le temps de regarder ça et là, histoire de me prémunir d'une attaque. Ma grande prudence me poussa également à dégainer Catenam et à me préparer à riposter n'importe quand. Les sens aux aguets, je continuais de suivre le chemin que mes compagnons avaient empruntés.

Au bout de plusieurs minutes, je les rattrapais enfin. Ils marchaient toujours, vers une destination inconnue de tous. Semblant parler entre eux par je ne sais quel lien psychique. Carnifex était quelques mètres devant et continuait de se rapprocher d'eux. L'idée qu'il soit trop près ne m'effleura pas l'esprit. Mais quand je l'entendis soudainement aboyer contre un oiseau qui s'envolait, je le compris sans peine. Je m'empressais de me cacher dans une petite cabane à trois murs qui devait être une ancienne étable vu l'odeur. Un trou dans une des planches me donna une belle vue de la scène sans que les protagonistes puissent me voir en retour. Je ne pouvais pas aider Carnifex sur ce coup, il devrait se débrouiller seul. Quoique....

- Tue ! Tue ! Tue ! Tue !

- Non... pas encore...

- Rooooh ! T'es casse-pieds à la fin !


- Je sais...


Tiens, encore moi qui ai le dernier mot... il est malade ou quoi ?



Code couleur de sa voix extérieur: : color=#0099cc
Code couleur de sa voix intérieur Very Happy : color=#ff9900


avatar


Liche

Partie IRL
Crédit avatar : Kit by Alissya^^ Merci beaucooooup ♥
Double compte :
Vitesse de réponse : rapide !



Contenu sponsorisé





 
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2