Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Et si on jouait à Pic'Pirate ? [PV Jack Moi'au]

 
Dim 22 Juin - 20:02
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5376-jade#122064

Eau, la maison pour Jade. Elle aimait tout particulièrement cet endroit de Terra. Pas d'immenses villes crasseuses, pas de plaines interminables, pas de citadins idiots mais seulement l'océan et une multitude d'îles. Elle respira l'air empli de sel et un sourire béat se dessina sur son visage.

"La mer c'est cool, c'est plein de poissons.
- Sérieusement Manchon ?
- Bah ouais, t'en vois beaucoup des poissons dans la forêt toi ?"


La magnifique Elémentale décida de ne pas aller plus loin. Son familier ne pensait qu'à son ventre après tout.

"Dans les plaines non plus il n'y a pas de poissons. Puis ceux vendus dans les boutiques ont un goût horrible. Ils perdent toute leur fraîcheur, ils sont bourrés de produits pour avoir les écailles plus brillantes, ils sont même parfois ensorcelés pour accroître les rendements de la pêche. Tu te rends compte ? Ils modifient les poissons avec de la magie ! Quelle hérésie ! En plus on ne sait pas où ils ont été pêchés. Imagine si je tombe malade à cause de ces cochonneries. Et puis ces poissons sont vendus à un prix exorbitant et il n'y a même pas l'excuse de faire fonctionner le commerce local. Non, non, non, rien ne vaut un poisson tout juste pêché par les soins de sa maîtresse préférée."

Jade leva les yeux au ciel même si elle était habituée à ce genre de comportement de la part de son manchot. Non seulement il faisait son difficile mais ce n'était même pas lui qui s'embarrassait à obtenir ce qu'il voulait. L'Elémentale était certes intemporelle mais c'était aussi le cas du manchot. Seule une mort violente pourrait venir à bout de l'un des deux compagnons et elle veillerait toujours à ce que ce genre de situation ne se produise jamais.

Elle chassa de son esprit ses pensées morbides et se focalisa sur la raison de son retour au pays. Elle était revenue en Eau pour prendre des informations sur un certain pirate auprès de ses parents. Ces derniers - encore méfiants suite à leur dernière rencontre - finirent tout de même par lui révéler ce qu'ils savaient à propos du grand Jack. Elle les remercia chaleureusement avant de se remettre en route. Elle aurait une petite chance de le croiser en Eau. C'était déjà ça d'assuré. Il possédait une certaine notoriété bien sûr mais cela ne voulait pas dire qu'il serait facile à trouver.

La magnifique Elémentale avait fait un certain nombre de ports avant d'avoir une information fiable. Maintenant, elle attendait, sa cible ne devrait pas trop tarder. Elle songea au destin funeste qui attendait le pirate sans aucun état d'âme. *Manchon, pense à t'en aller à un moment ou à un autre, je ne voudrais pas qu'il t'arrive quelque chose.* *Ouais c'est ça, débarrasse toi de moi, je ne te dirai rien.* Elle sourit et reporta son attention sur le port. Le contrat devrait rapporter gros à Jade. La magnifique femme attirait les regards. Elle était vêtue d'une jolie et courte robe blanche et d'une petite paire de sandales plates. Elle ne portait pas d'armes car elle comptait les créer avec son pouvoir en cas de soucis.

Une sorte d'excitation monta en elle lorsqu'elle repéra sa cible un peu plus loin. Confiante, elle matérialisa un pic de glace et s'avança entre les marins qui vaquaient à leurs occupations. Arrivée à la hauteur du capitaine Jack Moi'au, Jade le salua et lui adressa un sourire destiné à l'éblouir avant d'amorcer un mouvement pour lui enfoncer son pic en pleine poitrine...



Code couleur Jade : #99ffff
Code couleur Manchon : #0099ff


avatar


Elemental

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Jaspe Le Rouge
Vitesse de réponse : Variable


Lun 23 Juin - 15:07

- Je ne comprends toujours pas pourquoi avoir acheté une telle quantité de poisson.

Un grand sac rempli de poissons en tous genres, fraîchement achetés d’un marchand qui les avait fraîchement péchés, sur le dos, Jack revenait du marché du port vers son bateau en compagnie de Garrian. Le reste de l’équipage n’avait pas pris la peine de les accompagner, la plupart préférant rester sur le navire pendant que les autres vaquaient à leurs occupations de leur côté. Ce n’était pas des plus dérangeants, leur arrêt n’était pas pensé pour être une grande sortie entre amis, bien au contraire.

- J’ai pensé que l’équipage avait bien besoin d’un tel changement de régime. Paraît que ça rend intelligent, et c’est une caractéristique qui manque cruellement chez la plupart d’entre nous.
- J’n’aime même pas ça, en plus. Rien ne vaut un bon morceau de viande !
- Tu n'aimes pas le poisson ? Je ne m'en serais jamais douté.
- Sérieusement, Jack, ces pectoraux, tu penses sincèrement que c’est grâce au Capitaine Ygloew que je suis parvenu à me les faire ?
- Certainement pas. Vu la raclée que tu as mise à Ygloew la dernière fois qu’il a essayé de nous refourguer sa marchandise étrange...
- Ses poissons n’ont même pas une forme norm...

C’est presque avec un peu de bave sur les lèvres que Garrian s’arrêta en plein milieu de sa phrase. Il n’avait pas pu s’empêcher de réagir de la sorte en voyant une inconnue, à peine vêtue d’une robe blanche ne laissant pas grand-chose à l’imagination – Ce qui n’aurait de toute façon pas été dans son avantage – arriver face à eux. Jack n’eut pas le loisir de profiter d’une telle réaction. Elle répondait à la description qui lui avait été faite de celle qui s’était mise en tête de l’assassiner. Une femme au corps de rêve accompagnée d’un manchot. Un type de profil restant malgré tout assez unique, ce qui ne laissait pas une grande place au doute.

- C’est la belle demoiselle dont tu me parlais ?
- On dirait bien, oui.
- Et si ce n’est pas elle, hein ?
- On s’excusera bien poliment, je suppose.
- N’empêche, je veux bien t’aider, hein, mais tes techniques pour faire le premier pas me sont toujours aussi incompréhensibles.

Observant Garrian s’en aller de son coté, souriant suite à sa remarque, Jack continua d’avancer, une légère appréhension en lui qu’il ne désirait pas montrer. Ce serait trahir sa connaissance de ce qui allait se passer, et donc prendre le risque d’alarmer la superbe femme et ainsi perdre le petit avantage qu’il avait sur elle. Celui de savoir ce qui l’attendait. S’était-elle réellement imaginé que l’information d’une chasseuse de primes le recherchant ne remonterait pas jusqu’à ses oreilles ? Cette version des choses blessa un rien Jack, se sentant diminué dans sa réputation de chef de clan puisque renvoyant visiblement une image d’incompétent. Blessure qui disparût en se rendant compte que, de la sorte, personne ne se donnait la peine d’envoyer autre chose que des incompétents à sa recherche.

Une fois assez proche, il rendit son sourire et son salut à l’élémentale, qui n’attendit pas un instant de plus pour tenter de l’empaler. Chose qui n’arriva pas, bien entendu – Sans quoi cette réponse ne ferait pas grand sens – Garrian s’abattant dans les derniers instants sur la demoiselle, faisant au mieux pour résister à son envie de la serrer contre lui sans la lâcher. D’un signe de tête, Jack le remercia avant de se baisser pour s’adresser à la magnifique, bien que désormais légèrement grimaçante demoiselle.


- J’ai déjà vu des façons plus amicales de briser la glace, mademoiselle.
- J’suis certain que tu sois content qu’elle ait voulu t’emmener au pieu aussi rapidement.
- Va t’occuper de la bestiole, tu es doué avec les animaux.

Jack tendit le sac emplit de poissons au Suniage, dont le visage s’illumina en comprenant qu’il n’allait pas avoir à se nourrir de cela pendant les prochains jours, qui s’en saisit avant d’aller jouer la nourrisseuse avec le manchot. Il se recula ensuite rapidement de quelques pas, afin d’éviter un coup qu’avait tenté de lui asséner, en se relevant, la magnifique personne que son membre d’équipage avait plaqué au sol. Les gens s’étaient attroupés autour d’eux – Ce qui n’était pas chose aisée vu qu’ils se trouvaient sur un ponton, beaucoup de personnes tombaient dans l’eau, poussées par d’autres voulant se faire une place –, curieux et ayant une sérieuse envie de prendre place dans l’affrontement. Certains pour le plaisir de se battre, d’autres pour des espoirs plus tournés vers une future et éventuelle incapacité de la demoiselle de se défendre face à des avances forcées, chose qui ne plaisait pas le moins du monde à Jack.

Toujours est-il que dans l’état des choses, le tout l’arrangeait plutôt bien. Personne ne se lancerait dans le combat à moins que le capitaine ne le demande ou que son assaillante sortait peu importe quelle arme, il était au moins assez respecté pour cela. Tout ce qu’il espérait pour la magnifique inconnue était qu’elle comprenne que sa meilleure chance actuellement, à part une improbable fuite, était de participer à cette simili dispute de bar, que les marins des alentours appréciaient fortement.

Gardant le même sourire que lors de son premier et bref contact avec celle qui, désormais, semblait bien moins amicale, Jack haussa légèrement les bras, presque ennuyé, avant de rapidement se remettre en position pour réagir face au moindre mouvement de la belle.


- Je pense que l’on pourrait reprendre les présentations un peu plus calmement, non ?

Invité

avatar




Mar 24 Juin - 21:43
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5376-jade#122064

Jade eut d'abord une réaction furieuse quant au déroulement de la situation. Elle n'aimait pas du tout la manière dont elle avait été maîtrisée devant autant de monde. Elle qui pratiquait son métier depuis des années ne méritait pas d'être traitée de la sorte. Comprimée sur le sol, dénuée de toute sa fierté, elle ne put s'empêcher de lancer un regard meurtrier à Jack. Il devait savoir, c'est inévitable, comme aurait-il pu prévoir quelque chose contre elle en si peu de temps. Sa vanne sur la glace laissa la mercenaire de marbre et elle se débattit encore plus. Quelques imperceptibles flocons de neige commencèrent à tomber autour d'elle et elle fit un effort pour se reprendre sans véritable succès. Comment osait-il la traiter de la sorte ? Elle sentit l'homme qui l'avait plaquée au sol la laisser respirer avec soulagement. Elle avait cru étouffer. Tout en se relevant, elle tenta d'avertir son familier tout en cherchant à se venger du pirate.

*Manchon fais attention je me suis fait avoir.*
*Je ne vois pas le souci, il me donne à manger.*
*Tu es stupide ou tu le fais exprès ? Barre-toi avant qu'il ne se serve de toi ou qu'il ne t'attrape.*
*Je crois que c'est un peu tard, quoique je fasse, je me ferai attraper alors autant profiter la gueule ouverte.*

Jade jura intérieurement. Elle était à présent libre de ses mouvements mais elle ne pouvait pas s'enfuir. D'une part, la foule était trop importante, de l'autre, elle laisserait Manchon aux mains des pirates. Jack avait vu le pic, il risquait de se tenir sur ses gardes à présent. Elle devait trouver une solution qui le forcerait à rester en sa compagnie. Pendant qu'elle réfléchissait, elle scruta la foule dans l'espoir de trouver une ouverture, aussi mince serait-elle.

C'est alors que Jack Moi'au lui-même s'adressa à elle. Sa première pensée fut de l'envoyer balader mais bizarrement, il lui offrait une chance de ne pas se retrouver seule contre un aussi grand nombre de pirates aux intentions pas forcément bonnes. Même si ses parents étaient tous les deux respectés dans le milieu, elle savait pertinemment bien qui d'eux deux allait être le plus écouté. Et pourquoi elle avait accepté d'aller assassiner un chef de clan pirate ? Pourquoi avait-elle pensé qu'elle pouvait rester discrète. Qui l'avait vendue ? Dès qu'elle saurait, la personne allait passer un sale quart d'heure.

La magnifique Elémentale savait comment elle devait agir à présent. Les gens qui se pressaient autour d'eux attendaient du spectacle, elle devait donc leur en donner. Elle regarda furtivement Jack d'un air amusé avant de reprendre son sérieux. Quelque chose se dégageait du pirate. Ce n'est pas parce qu'il était bien entouré qu'il avait baissé sa garde. Il semblait être quelqu'un de rusé ou du moins d'assez prudent. La récente petite scène le lui montrait bien. Jade lança ses cheveux en arrière et lança d'un ton assuré :


"Tu me dois une nuit dans ta cabine Jack. Ca ne se fait pas de faire des avances en l'air à une jolie jeune demoiselle sans défenses."

Elle prit une posture provocatrice qui mettait en valeur sa divine féminité. Elle espérait que la foule - essentiellement masculine - serait sensible à ce genre de discours. Elle savait qu'il n'en fallait parfois pas beaucoup pour saturer d'images agréables le cerveau des hommes qui avaient le malheur - ou le bonheur, tout dépendait de la fin du programme - de se laisser séduire. Elle prit une voix faussement triste et lui fit de grands yeux de chat :

"Ne me dis pas que tu ne te souviens pas de ta petite Cristal adorée, tu me briserais le cœur."



Code couleur Jade : #99ffff
Code couleur Manchon : #0099ff


avatar


Elemental

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Jaspe Le Rouge
Vitesse de réponse : Variable


Jeu 26 Juin - 2:00

Lui briser le cœur, hein ? Le métamorphe voulut lui faire une remarquer concernant sa tentative de littéralement tenter de pratiquer la chose en enfonçant un pieu de glace dans le sien, mais il préféra s’abstenir. La demoiselle savait ce qu’elle faisait, à savoir s’attirer les faveurs du public à l’aide de son corps – magnifique, au demeurant. A vrai dire, il n’y avait pas grand-chose qui était capable de calmer les hormones en ébullition de la majorité du public autour d’eux, et il espérait que ce qui lui passa par la tête ferait plus ou moins l’affaire :

- Je n’ai pas pour habitude de ne pas recontacter les demoiselles, surtout les plus jolies d’entre elles, sans une excellente raison. Et en vous voyant, j’en déduis qu’il n’existe qu’une seule raison pour ne pas vous emmener dans ma cabine. Et je préfère ne pas la dire, pour ne pas trop en révéler sur votre vie privée...

Un « Ooooh » de déception se fit entendre de la part de plusieurs personnes dans l’assemblée, visiblement curieuses de pouvoir aller raconter les derniers ragots du moment à toutes leurs connaissances. Quand bien même aucune ne connaissait l’élémentale, ni n’en avait quelque chose à faire. Jetant un coup d’œil à Garrian, Jack s’assura compte que les choses se passaient fortement bien avec le manchot. Il ne savait pas trop lequel des deux avait eu l’idée de lancer le petit jeu de recherches de poissons cachés, mais il soupçonnait l’animal d’y être pour quelque chose. Tant qu’aucun des deux ne se faisait du mal, il n’y avait aucune raison de s’inquiéter, ceci étant.

Une fois rassuré quant à la situation de ce coté-là, le pirate se rapprocha de l’un des membres de la foule, et s’empara de la bouteille de rhum, encore fermée, qu’il tenait dans les mains. Tout en la débouchant à l’aide de ses dents, et en pointant du doigt la jeune femme, il continua :


- Je suis plutôt d’avis de vous laisser une seconde chance, ceci dit. Mais je veux tout d’abord des réponses à mes questions.

S’ensuivit une gorgée, puis deux autres, bues avec plaisir et lenteur. Pour l’instant, il temporisait, regardant à droite et à gauche si quelqu’un se lancerait dans un acte inconsidéré – Celui qui venait de se faire voler sa boisson l’inquiétait au plus haut point, pour l’instant – ou si la mercenaire allait tenter quelque chose. Il n’en fût rien, d’aucun des deux côtés.

Profitant de ce calme apparent, Jack s’empara des chaises qu’avaient laissés deux vieux jouant aux échecs, ou plutôt tentant d'essayer de comprendre comment y jouer tout en se hurlant dessus, sur le bord de l’infrastructure en bois, et les disposa l’une en face de l’autre, à un peu moins de deux mètres de distance. Il s’installa, et invita la demoiselle à faire de même d’un signe de tête, souriant presque amicalement.


- Croyez-le ou non, je n’apprécie que moyennement les tentatives d’assassinat dirigées contre ma personne. Allez savoir pourquoi. Le pourquoi vous avez fait cela ne m’intéresse pas, probablement pour refaire votre garde-robe ou vous offrir une nouvelle série de miroirs. Je veux savoir le qui, et le combien il vous offre.

Son ton n’avait rien de violent, ni d’autoritaire, bien au contraire. C’était plutôt son regard qui en disait long. Fixant le regard de la demoiselle, sans jamais la quitter des yeux, il tenait à faire comprendre que ses charmes n’avaient aucun effet sur lui. Ce qui n’était pas des plus vrais, mais là n’était pas la question. Il fallait bien qu’il agisse différemment que tous ceux autour de lui, tant hommes que femmes, qui étaient en train de la dévorer des yeux ou de parler des diverses choses qu’ils se voyaient bien faire avec elle, le tout sans la moindre discrétion ou pudeur. Après une période de temps d’une bonne dizaine de secondes, qu’il jugeait suffisante pour faire comprendre à la meurtrière ratée comment se profilait la situation, le capitaine rompit le contact visuel, et prit un air exagérément ennuyée, s’attardant longuement sur le dernier mot de sa phrase, prononcé après quelques claquements de doigts agacés pour accompagner sa « recherche » :

- Ceci dit, commençons par votre nom, que j’ai mal saisi. Il s’agissait de Ruby, Cristal, Onyx... Jade ?

S’il arrivait à Jack de correctement jouer l’idiot, voire de l’être tout simplement, ce n’était pas le cas cette fois-ci, et clairement à dessein. Il voulait des réponses, et les voulait rapidement. Il avait eu plus d’informations qu’il n’en fallait sur l’élémentale de la part de plusieurs sources, mais rien qui n’indiquait clairement qu’elle agissait seule. Peut-être n’était-elle pas aussi sotte que ce qu’elle ne laissait transparaître – Le métamorphe l’espérait grandement pour elle et sa carrière, à vrai dire – et ne s’était aucunement cachée simplement pour couvrir un allié. Ou peut-être d’autres mercenaires et assassins avaient été envoyés à son insu, pour finir le travail si elle n’était pas capable de le faire. La transformant peut-être même en cible par la même occasion. Ou peut-être Jack avait-il simplement trop lu de livres contant les histoires du très célèbre personnage fictif Saeroseth, grand pirate espion travaillant pour les services secrets les plus secrets de TM.

Invité

avatar




Mar 1 Juil - 0:56
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5376-jade#122064

Jade avait très clairement conscience qu'elle n'était pas face à un incompétent. Jack Moi'au, le célèbre capitaine pirate l'avait vue venir et le lui faisait bien comprendre. L'Elémentale affichait un calme surprenant vu la situation. Elle allait peut-être mourir - elle l'aurait bien mérité de toutes manières, elle aurait réservé le même sort à quiconque aurait désiré la tuer - mais elle ne souhaitait pas que ses probables derniers instants soient consacrés à la panique. Et puis, elle trouverait sûrement un moyen de s'en sortir. Elle avait de la ressource, elle avait réussi à rester en vie jusque là. Les missions délicates ne l'avaient pas épargnée et les difficultés ne l'avaient jamais freinée. C'est pourquoi elle s'assit face à Jack en souriant. Ses précédentes remarques l'avaient laissée de marbre. Elle se moquait de ce qui se dirait, les gens continueraient de baver devant elle. Cependant, le pirate semblait faire exception à la règle. Elle ne décelait pas le moindre regard égaré ni même un semblant d'émotion quand il lui parlait. Jade était à la fois intriguée et déçue de ne lui faire que si peu d'effet. C'est peut-être pour cela qu'elle ne se refermerait pas et ne prendrait pas la fuite finalement.

La belle mercenaire prit le temps de s'asseoir en mettant son corps en valeur avec sa posture. Légèrement penchée en avant, les jambes croisées et le regard brillant, elle détailla Jack avec une attention toute nouvelle. C'était un bel homme, inutile de le nier, il avait de l'allure, du charisme et un petit quelque chose qui faisait de lui le leader qu'il était. Il n'avait pas grand chose de commun avec le capitaine pour lequel travaillaient ses parents. Jade lui sourit, amicalement. Elle n'avait rien contre lui après tout, rien ne servait de l'insulter, de le maudire ou d'essayer de lui faire du mal. Non, ce qui l'embêtait plus était qu'elle venait d'échouer pour la première fois de sa vie à mener à bien un contrat et cela se saurait. Jack était trop important pour passer inaperçu et le commanditaire trop bavard pour laisser une telle occasion de baver sur quelqu'un. Elle détailla une dernière fois le capitaine avant de lui répondre sur un ton léger, limite amusé :


"Je vois que vos informateurs et/ou les gens qui m'ont vendue ont été très bavards à mon sujet. Comment leur en vouloir, je leur fais perdre la tête et ils oublient trop vite que je ne suis pas qu'une jolie poupée. Et vous avez raison, mon nom est bien Jade, je suis enchantée de vous rencontrer."

La foule avait commencé à un peu s'éparpiller. Les gens retournaient à leurs occupations trop déçus de la tournure des évènements. Certains rêvaient d'une bagarre, d'autres de prendre en main la pauvre demoiselle en détresse qui allait finir par se faire virer par l'important capitaine. Les derniers devaient juste s'ennuyer et cherchaient quelques sensations fortes. Les quelques badauds qui écoutaient encore n'inquiétaient pas la mercenaire. Jack ne laisserait pas la tuer ou la blesser pour l'instant. Sa douce - tout est relatif certes mais au moins elle n'était pas blessée - approche n'était pas compatible avec une mort rapide pour l'Elémentale. Et dans le pire des cas, elle saurait se défendre. Ou du moins s'assurer une fin honorable.

"Qui ? Vous avez tellement d'ennemis mortels que cela ? Chapeau. Alors nous allons jouer aux devinettes. C'est une personne avec des oreilles pointues qui n'a pas supporté de se voir délaissée par l'homme de ses rêves. Je la comprends, à sa place j'aurais été furieuse si un homme de votre genre m'avait abandonnée. Vous deviez sûrement avoir vos raisons, elle ne m'a pas paru spécialement douce et agréable mais elle aurait aimé un petit mot d'adieu je pense."

Perdu pour perdu, autant laissé à Jack les informations qu'il désirait. Et puis si cela se trouve, la folasse d'elfe finirait tuée pour avoir engagé une mercenaire avant même d'avoir pu ébruiter son échec. Jade avait de l'espoir. Retrouvant enfin toute son assurance, Jade acheva toujours sur un ton badin :

"Ai-je le droit à une réponse à mon tour ? Qui m'a trahie, histoire que je ne reprenne jamais contact avec cette personne si j'ai besoin d'infos. Aujourd'hui vous avez été clément donc je peux m'estimer chanceuse mais bon nombre de personnes ne sont pas aussi gentilles et patientes que vous."



Code couleur Jade : #99ffff
Code couleur Manchon : #0099ff


avatar


Elemental

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Jaspe Le Rouge
Vitesse de réponse : Variable


Ven 1 Aoû - 21:03

Tout en prenant une grande inspiration et en fermant les yeux, Jack se pencha en arrière, ne prenant pas la moindre précaution pour ne pas se renverser au sol. Chose qui n’arriva heureusement pas, aussi amusant cela aurait-il pu être. Il faudrait probablement qu’un jour il règle ce problème, une fois pour toutes. Cela faisait bien trop longtemps que cette elfe en colère le stalkait d’une manière bien à elle. Le fait est que ses dernières tentatives pour arrêter les choses n’avaient fait que rendre la situation encore pire. Bien qu’extrêmement ennuyeuse et inintéressante au possible, sans oublier ses petits troubles mentaux, Yavana restait fort agréable à l’œil.

- Oui, les ennemis viennent avec le job. Jamais vraiment compris pourquoi. Ceci dit, je ne me plains pas. Parfois, ils ont les moyens d’envoyer des assassins mannequins, probablement plus attentifs aux soins de leur corps plutôt qu’à leur objectif, certes, mais cela permet des rencontres intéressantes.

Le capitaine faillit se perdre dans de vieilles habitudes, à savoir dévisager son interlocutrice, mais il se reprit rapidement. Elle était certes plus calme et posée qu’au départ, cependant, cela ne voulait pas dire grand-chose. Jack fit un rapide signe à Garrian, qui s’appliqua à attacher les mains et pieds de la jolie jeune femme en se faisant violence pour ne pas en profiter. Durant le laps de temps, bien plus long qu’à l’accoutumée, que cela lui prit, Jack se leva, et continua :

- Je suppose que je vous dois bien une réponse, oui. Il s’agit de personnes qui tiennent fort à vous, malgré le fait que vous ayez essayé de les tuer. Et qui regrettent fortement que vous n’ayez pas suivi leur voie. A la base, il paraît, du moins. Je ne les ai pas rencontrés en personne.

Il lui fallût bien quarante secondes, durant lesquels il tenta des approches tout en grimaçant, avant de parvenir à prendre son « otage » sur son dos, la portant tel un sac à patate. Un très joli, à l’odeur agréable, et attaché à une chaise, sac à patates. Il s’en empara d’un coup sec, les yeux fermés, et la respiration coupée, juste au cas où. Forcément, cela n’aura pris qu’un seul pas, le demoiselle se mit à balancer ses jambes, tant bien que mal, dans tous les sens et avec force.

- Z’êtes bien plus lourde que ce que vous en avez l’air...

Jade commença à se calmer, tout du moins dans ses mouvements de jambes, à ce moment-là. Était-ce parce qu’elle comprenait que cela ne servait à rien de se débattre à cet instant, ou plutôt qu’une petite partie en elle commença à se poser des questions sur la véracité des dires du pirate ? Jack ne pouvait que spéculer. Cependant, il sentait bien que Jade tentait de se mettre, autant que possible, en valeur devant son public – Bien que cela n’eut pas été nécessaire, en toute honnêteté. L’homme ne pouvait certes qu’imaginer ses sourires provocateurs, mais il la sentait prendre des poses plus ou moins tendancieuses, toutes mettant en valeur sa robe extrêmement courte et au décolleté plongeant.

Ils arrivèrent rapidement sur le bateau, l’équipage au complet tournant autour d’eux pour jeter un œil sur la marchandise que ramenait leur capitaine. Les regards étaient différents selon le sexe de la personne l’observant, mais aucun n’était indifférent et déviait, même l’espace d’un instant, de l’une des parties du corps, n’importe laquelle selon les préférences, de la demoiselle. Seul Sorn semblait plus intéressé par le fait de s’adresser, plutôt sèchement, au métamorphe plutôt que par les courbes de la magnifique élémentale. Qui, une fois arrivé dans la cabine de Jack, à l’abri des regards d’autres personnes que les trois hommes, fût lancée sans douceur au sol, toujours sur sa chaise.


- Mais qu’est-ce que c’est encore ?
- Trois fois rien.
- Trois fort jolis riens.
- Tu sais qu’à force de ramener des femmes dans ta cabine pour les interroger, tu renvoie une mauvaise image ?
- Je suppose que j’ai effectivement pas pensé à ce détail en demandant à ce que l’on créé ce navire.
- Tu sais que suivre Jack à chaque fois dans ce genre de situation doit donner une drôle image de toi aussi ?
- Cela impacte ta réputation.
- Il en a encore une ?
- Je me posais la même question.
- Hmpf. Au minimum, cela donne des idées étranges à l’équipage. Le minimum d’ordre que j’essaye de faire régner ne survit jamais plus de quelques heures avec toi.
- De l’o... Quoi ?
- Tu vois ce que je disais ?
- Tant que vous restez capables de faire naviguer le Perroquet, je me fous un peu d’où vous placez vos affaires...
- Ce n’est pas ce que je... Tu fais encore une fois l’idiot, pas vrai ?
- Perspicace.

La conversation continuait, les trois personnes qui en faisaient partie haussant rapidement le ton et augmentant le rythme de la discussion. Sorn critiquait à tort – bien qu’ayant raison sur de nombreux points – et à travers, mettant en avant de nombreuses failles quand à ce qui était difficilement qualifiable d’organisation de la part de Jack. Pour sa part, ce dernier balayait ces critiques en tentant de renvoyer, d’une manière ou d’une autre, les fautes sur le dos de l’Ombrageur en train de le sermonner. Garrian, lui, tentait, tant bien que mal, de calmer les deux parties à l’aide de plaisanteries qui, plutôt qu’aider, ne faisaient souvent qu’empirer la situation. Lassé de tout ce bruit, Pat chercha la compagnie la plus silencieuse de la pièce, et s’installa confortablement sur les genoux de la belle élémentale, ronronnant et prenant ses aises.

Invité

avatar





Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1