Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Un conteur parmis la populace

 
Mar 27 Mai - 12:15
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4398-mifune-abrasil
Deux jours, c'était le temps écoulé depuis que Mifuné était partit à la recherche d'une rumeur. Il n'avait tout d'abord pas compris l'intéret qu'un conteur pouvait représenter pour la guilde jusqu'à ce qu'une précision soit faite: il semblait connaître des histoires vieilles de plusieurs millénaires.

Mifuné arrivait en vue d'une énième auberge et ce préparait à encore une fois ne rien trouver et aller ce coucher après avoir manger un rapide repas; mais, en entrant, il remarqua un rare silence, qui ne fut intéromput que par une seule voix, une voix assurée qui décrivais avec une précision étonnante des faits qui semblait soit imaginaires, soit très lointains...

<< Cerais-ce possible? >>

Mifuné s'approcha du groupe silencieux de personnes, il se rendit rapidement qu'ils buvaient les paroles du conteur; et que celui ci était... Un cerf?

Après un moment de stupéfaction il remarqua qu'il était bien bipède, possédait quatres cornes sur le dessus du crâne et, évidement qu'il parlait. Bien que Mifuné avait déjà entendu parler d'animeaux doués de paroles, celui-ci ne pouvait pas être un simple animal... Un démon? Métamorphe? Autre?

Mifuné écouta la fin de l'histoire avec intéret... elle relatait un fait datant de 320 ans approximativement, il la connaissait, mais la découvrait d'un nouvelle manière. Lorsqu'il eu finit de conter son histoire, la masse de "specateurs" se disloqua et cahcun repartit en petits groupe en discutant, la salle devint vite bruyante alors que je m'approchais de l'inconnu.

<< Bonsoir, je me présente, Mifuné Abrasil; puis-je connaître l'identité de l'ilustre conteur que vous êtes? >>




Aujourd'hui, ma vie n'a qu'un but. Je servirais mon maître jusqu'à la mort!


avatar


Possédé

Partie IRL
Crédit avatar : Mifuné dans Soul Eater
Double compte : DC de Voyl Vanguard
Vitesse de réponse : variable, jusqu'à une semaine maximum


Jeu 29 Mai - 1:25
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5389-quatre-cornes
Ah, l'histoire du Preux, récit véridique sous ses airs de conte burlesque. L'histoire que les gens en connaissent, c'est celle d'un preux chevalier immortel qui parcourait le pays pour pourfendre les monstres persécutant les villageois sans défense, protégeant la veuve et l'orphelin. Je connais trois versions de cette histoire.

La première est celle que tout le monde connaît, la classique qui compte ses hauts-faits enjolivés, quoique pas tant que ça. En gros ça se résume à "Il est sortit de nulle part, il a vaincu la moitié des monstres de la région à lui tout seul, tout le monde l'aime bien, fin." A agrémenter avec un ou deux combats épiques contre un des monstres en détaillant bien comment son armure brille sous le soleil tandis que la bêtes se meurt sous ses coups vengeurs.

La deuxième, c'est celle qu'on aime bien raconter a un public plutôt adulte, plus friand de détails rigolos. Par exemple ses conquêtes amoureuses, ou comment il a sortit les tripes de tel monstre pour en ligoter un autre avec. Ce qui est amusant c'est que cette version est moins fidèle à la réalité que la première.

Enfin, la troisième, je ne l'ai presque jamais contée. C'est la vérité. Pure et dure. Sans transformer ou omettre de détails. Celui qu'on appelle le "Preux" se nommait à l'origine Pre, tout court. C'est un démon primordial comme moi qui a lui aussi finit par décider que répandre le chaos pour Nayris en faisant un bras d'honneur à la Vie et à Yehadiel, ça allait bien cinq minutes mais c'était un peu limité comme choix de carrière. Il faut savoir aussi qu'il ne portait pas d'armure, c'est sa peau qui est métallique et lui donne l'air d'un chevalier.

Quant aux monstres qu'il a tués, il s'agit purement et simplement d'une vengeance perpétrée sur tous ceux qui avaient violé sa petite amie. Fort charmante au demeurant. Donc oui, ça a inclu la chasse et l'extermination d'environ une vingtaine de démons, semi-démons et monstres divers, entre les violeurs d'origine et ceux qui ont tenté de prendre leur défense. Le reste du temps il venait effectivement en aide aux veuves et aux orphelins, mais il n'a jamais séduit la moindre donzelle pour la bonne et simple raison que c'est, car il est toujours en vie, un mari fidèle et aimant qui est en couple avec la même personne depuis... oh... ça doit bien faire deux mille cinq cent ans qu'ils sont installés ensemble. On peut tabler sur trois mille ans de couple. Facile.

Oui donc vos grands-parents peuvent aller se rhabiller. Déjà parce qu'à leur âge ils ne sont plus en état de faire quoi que ce soit d'intéressants tout nus et ensuite parce qu'ils sont largués depuis longtemps.

Tout ça pour dire que je racontais la deuxième version à un public composé majoritairement de vieux du village qui avaient entendu la première version de ma bouche alors qu'ils avaient tout juste une dizaine d'années au compteur. Pour les plus âgés. Voilà l'idée.

Et là ce type débarque. Le genre blond aux yeux bleus qui me serait super utile pour faire tomber les filles s'il apprenait à sourire. Autant dire que j'allais devoir me débrouiller seul, encore. Tsss, ces mecs qui ont un problème avec les hommes-antilopes et qui sont pas foutus d'aller boire un verre avec pour lever des filles.

Mais je m'égare.

Bon le type, on va être franc, c'pas le genre à se préoccuper de cacher qu'il est là pour le job. Ça a un côté pratique pas détestable. Mais alors ça en rajoute une couche le côté pisse-roide. Et il me demande qui je suis. Damn...

Bon déjà, avant tout chose, je finis d'allumer ma pipe. On est dans une auberge, le soir, dans la pénombre. J'allume ma pipe et je laisse le fourneau rougeoyer pour mieux éclairer ma fourrure, avant de souffler un anneau de fumée en l'air, histoire qu'il sente que, moi, je suis pas pressé. Mais je ne le quitte pas des yeux avec mon petit air malicieux, pour qu'il comprenne surtout que je compte bien lui répondre.


Mon nom, petit, c'est Quatre-Cornes. Dis-moi ce qu'un vieux conteur peut faire pour toi...

Un petit sourire énigmatique et je me renfonce dans mon fauteuil, confortablement. Je le regarde, manteau sur les épaules, pipe à la gueule en jouant à faire des ronds de fumée. Il peut répondre. Je suis paré.




Jeu 5 Juin - 9:38
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4398-mifune-abrasil
<< Et bien...pour être tout à fait honnête, je suis très curieux, connaissez vous d'autres histoires? Car c'est que je suis très...intéressé par les histoires contes et légendes. >>

Mifuné ce demandait s'il était tombé sur la personne dont parlait la rumeur, il semblait bien que oui, sa naration était précise et intéressante, et l'histoire datait quelque peu...même si n'importe qui aurait put en entendre parler, celle-ci est plutôt connue.

<< Mais avant cela laissez moi vous payer un verre, que veux tu? >>

Mifuné héla le tavernier et demanda deux boissons avant de décrocher ses deux carquois de sa ceinture et de s'assoir. Il entama ensuite une discution avec Quatre-Cornes; ce dernier lui conta différentes histoires, et après chaques histoires, Mifuné confrontait la version qu'il connaissait déjà avec celle de Quatre-Cornes. Après un long moment et de nombreuses histoires, la salle était presque vide, seul restait le possédé, le démon et quelques personnes sur le point de partir. C'est alors que Mifuné ce rappella la raison première de sa venue.

<< Dit moi, Quatre-Cornes depuis combien de temps conte des histoires ainsi? Je suis curieux...

Une esquisse de sourire se dessina sur le visage de Mifuné tandis qu'il vidait un énième verre et en commandait deux autres.





Aujourd'hui, ma vie n'a qu'un but. Je servirais mon maître jusqu'à la mort!


avatar


Possédé

Partie IRL
Crédit avatar : Mifuné dans Soul Eater
Double compte : DC de Voyl Vanguard
Vitesse de réponse : variable, jusqu'à une semaine maximum


Ven 6 Juin - 21:46
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5389-quatre-cornes
(Je trouve ça dommage de speed la soirée comme ça, limite en baclé, mais passons ^^)

La soirée défila donc entre contes et légendes, histoires vraies mêlées à l'impalpable nuance qui les séparent des mythes. Je décidais de tester mon interlocuteur en voyant ses réactions en fonction de la période des histoires que je contais. Du genre "connaissez-vous tel ou telle histoire ? ou bien celle-ci ?".

Je réussis, grâce à ce petit jeu,à supposer qu'il avait aux alentours de trois ou quatre siècles. Honorable.

Mais dérisoire, huhuhu.

Vraiment dérisoire. Et maintenant la question qui tue. Depuis combien de temps je conte des histoires. Grands Dieux, donnez moi la force de ne pas mener ce petit être crédule en bateau. Il n'a aucune idée de l'identité de celui à qui il parle. Je ne sais pas s'il serait capable d'appréhender la vérité. Outre le fait qu'il lui serait difficile de me croire, quand bien même lui dirais-je la stricte vérité.

Depuis que la mort et la vie sont entrées en guerre. Depuis plus longtemps que l'âge additionné de tous les habitants de ce village, morts et vivants. Depuis 8146 ans, 2 mois, 5 jours et une douzaine d'heures. Autant de réponses qui seraient la stricte vérité.

Je pourrais aussi lui dire que j'ai bu ma première bière avec le Preux, chassé avec les plus redoutables des démons primordiaux, que je suis invité une fois ou deux tous les dix ans pour aller dîner avec eux. De même, lui avouer que j'ai potentiellement dragué, voire copulé, avec la moitié des lointains ancêtres des vivants actuels, ne serait pas non plus totalement erroné...

Je pourrais aussi lui dire la date de mort de ma première compagne. Pour lui faire peur. Ou lui parler de son arrière-arrière-arrière-arrière-[...]-arrière-petite-fille, qui va avoir douze ans. Oui, j'ai toujours suivit sa lignée.

Bref. Plan E, comme "Embrouille royale".


Hohoho, mais dites moi, quel est le vrai fond de votre question ? Savoir depuis combien de temps j'exerce la profession de conteur ? Ou bien à quand remonte les histoires les plus vieilles de mon répertoire ?

Oui bon, D'ACCORD, je suis en train de jouer gentiment avec lui. Pas ma faute s'il tend la joue après...




Sam 21 Juin - 14:26
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4398-mifune-abrasil
Le vrai but de la question de Mifuné? Ce dernier ne saurais lui même le dire.

<< Mh... Je ne sais pas moi même surement les deux, voir peut-être...

Soudain une idée germa dans l'esprit de Mifuné.

<< Dites-moi, connaissez vous l'histoire du démon aux 100 sabres? Laisse moi te compter la version que je connait. Alors voila, tout commença lors d'une journée ou un homme et une femme ce réfugièrent dans un fort abandonné...

Mifuné décrivis les événements le plus fidèlement possible tout en gardant une "marge de sécurité" pour que Quatre-Cornes ne découvre pas qu'il était en fait le "démon" . Il décrivit le lien qui unissait le maître et son serviteur, expliquant que le maître était l'unique raison de vivre de l'homme en question et qu'il aurait donné ça vie si cela avait été nécessaire. Il décrivis également le combat en lui même, la façon dont l'homme utilisait ses sabres pour littéralement voler et s'abattre sur ses adversaires, la manière dont ses adversaires réagirent afin de le contrer, la manière dont le combat se poursuivit pour que finalement il soit mis dans une position des plus délicates et que son maître se transforme en dragon pour pouvoir le protéger, que ce dernier soit blesser et que l'homme explosa de rage, prenant le contrôle des ses 100 sabres afin de tuer toutes les personnes présentes sauf son maître et un assaillant à qui il donna la charge de raconter cette histoire.

<< Je suppose, mais ce n'est là qu'une supposition qu'il fit ensuite soigner son maître... J'ai eu la confirmation que son maître était Eliana, la dragonne doté du don de Voyance. On n'en a plus parler depuis l'hiver éternel...tout comme son serviteur. Je me demande bien ce qui a pus leur arriver... En avez vous une idée? >>




Aujourd'hui, ma vie n'a qu'un but. Je servirais mon maître jusqu'à la mort!


avatar


Possédé

Partie IRL
Crédit avatar : Mifuné dans Soul Eater
Double compte : DC de Voyl Vanguard
Vitesse de réponse : variable, jusqu'à une semaine maximum


Mar 24 Juin - 14:41
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5389-quatre-cornes
J'ai dû faire preuve du plus grand contrôle de moi-même pour ne pas éclater de rire. Je connais l'histoire, bien sûr. Et pour cause, je connais des dragons et ce n'est pas passé inaperçu dans leur milieu. Or, les dragons, eux, sont beaucoup plus capables d'appréhender mon âge que les autres races. Une sorte de sagesse j'imagine. Quoi qu'il en soit, ils aiment me raconter leurs histoires, parce qu'ainsi je les perpétue en les contant au quatre coins du monde.

Et malheureusement pour mon interlocuteur, faire le malin est un métier. Se présenter en arrivant était une erreur s'il voulait la jouer mystérieuse. Se promener avec des fourreaux pleins de sabre... plus encore. C'est ce détail là qui l'a vraiment trahis. Son nom me rappelle maintenant quelque chose en effet.

Bref. Un débutant. Valeureux, mais un débutant. Tout ce qu'il vit de mon raisonnement fut un sourire s'élargissant à mesure que je le laissais conter son histoire, puis je pris la parole.


Pour Eliana, je n'en ai aucune idée précise, je ne suis passé prendre de ses nouvelles depuis quelques temps. Son protégé par contre, on raconte qu'il fait le guignol dans une taverne, à jouer au petit malin mystérieux avec des gens contre lesquels il n'a aucune chance...

Je laissais ma phrase en suspens pour qu'il prenne conscience qu'il s'était fait avoir comme le bleu qu'il était, puis je repris.

Que me veux-tu, maître des sabres, réellement ? Quel est le but de cette manœuvre misérable et où veux-tu en venir ?

Rien d'agressif dans mes mots. Je me contentais juste de lui indiquer que j'étais disposé à le laisser me parler franchement et, surtout, qu'il avait affaire à plus fort que lui sur le domaine des petites histoires entre amis.




Jeu 16 Oct - 18:43
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4398-mifune-abrasil
Mifuné s'était vu affiché un sourire de satisfaction après que Quatre-Cornes ait annoncé haut et fort qu'il avait compris qui il était, en effet, cela démontrait ou du moins laissait fortement penser qu'il était bien celui que Mifuné était venu chercher.

<< Que me veux-tu, maître des sabres, réellement ? Quel est le but de cette manœuvre misérable et où veux-tu en venir ? >>

Mifuné réfléchi un instant, ne sachant pas vraiment comment formuler sa pensée.

<< Avant de répondre à votre double question, je voudrais vous dire quelque chose qui vous fera surement gagner du temps... Si vous voulez revoir Eliana... >>

Son visage s'empli de tristesse.

<< Vous ne pourrez que trouver que la tombe que j'ai érigé pour elle il y a longtemps déjà...enfin, pas trop pour vous... >>

Son espèce de tentative de blague, à son attention afin de ne pas continué d'afficher sa peine ne marcha aucunement. Après un instant, i l respira profondément et le regarda droit dans les yeux. Le visage de nouveau serein, Eliana avait été tout pour lui, mais aujourd'hui il avait Luz, et il ne devait pas la décevoir.

<< Je suis au service d'une autre personne à présent, et je suis là pour elle. Des rumeurs cours sur vous et ces dernières semblent...réduire vos talents...tout du moins c'est l'impression que j'ai maintenant que je vous ais en face de moi. Je suis au service de... >>

Il y eu un bruit sourd, Mifuné crut d'abord à un début de bagarre entre ivrogne...ce n'en était rien, la porte avait été ouverte avec fracas et des bandits...ce devait être des bandits ce tenaient dans l'entrée la tête haute l'air arrogant.

<< La bourse ou la vie!!! >>

Le regard de Mifuné balaya la salle, tous à l'exception de lui et Quatre-Cornes était trop alcoolisé pour ne serait-ce que comprendre ce qu'il ce passait...ils avaient presque bien choisi leur moment...PRESQUE... Mifuné ce leva et raccrocha tranquillement ses carquois à sa ceinture l'un des bandits s'approcha alors.

<< Bel attirail dit donc, on va te les prendre aussi tien! >>

Au moment même où il posa sa main sur l'un des sabres un déclic ce fit entendre, le pied de mifuné ne frappa pas le bandit, mais le bas du carquois d'où venait de provenir le son métallique. Le sabre que le bandit touchait parti d'un seul coup, s'écrasant sur son visage; Mifuné le récupéra juste après l'impact et donna un puissant coup de plat de lame au niveau du coup du bandit, le rendant inconscient un peu plus loin; une flamme mauvaise c'était allumée dans ses yeux.

<< Un autre candidat au suicide? >>


avatar


Possédé

Partie IRL
Crédit avatar : Mifuné dans Soul Eater
Double compte : DC de Voyl Vanguard
Vitesse de réponse : variable, jusqu'à une semaine maximum



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1