Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Crawford De Nyrianës

 
Mer 21 Mai - 23:09
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5445-crawford-de-nyrianes
Crawford De Nyrianës

Intelligent - rusé - analytique - posé - calculateur - froid - sans pitié - comédiens - jolie cœur - bon combattant

Aime : Nayris (passionnément) ; ne pas avoir le contrôle de la situation mais tous savoir dessus ; les beaux meurtres ; la musique ; les femmes

Déteste : l'hypocrisie des autres ; la bêtise ;
Information
Surnom Le Dernier, Le Sept de Cœur
Âge : 52 ans (en vie humaine) née il y a 300 ans
Nationalité : Terre
Profession : Diplomate et assassin
Camp : Adorateur de Nayris
Noblesse :
Croyance : Nayris
Famille : De Nyrianës
Race
Humain. Crawford est toujours humain même si les Limbes ont affecté son organisme. Il a les capacités physique d'un jeune homme de 25 ans au meilleur de sa forme. Il vieillit toujours mais probablement plus lentement que la moyenne.
Caractère

Diplomate, Crawford à un tempérament patient et le sang-froid, Il est intelligent, rusé et n'a que peu de scrupules. Mais s'il est patient, il ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant. Il sait ce que la discutions et les parlementations peuvent apporter mais il sait aussi ce que l'élimination d'un homme haut gradé cause.

Discret sur lui même, il essaiera par contre de connaître tous ce qui est possible sur les autres. Leur vie, leur relations, leur désirs, tous ce qui peux être utile. Il préfère toujours avoir toute les cartes en main.

Il adore faire la cour aux femmes. Il a de l'instruction, sait parler et son âge ne le ralentit pas dans ses désirs. Mais il sait être sérieux et jamais il ne prendra ce risque pendant le déroulement d'une mission. Il est prêt a tous pour accomplir ses objectifs, même sacrifier sa vie s'ils en valent le coup. C'est un homme avec de l'ambition mais pas mal placée, il sait ce qu'il veux mais n'en veux pas à ceux qui ont ce qu'il veux. Il est acharné et un tantinet vieux jeu même si sa mort lui à ouvert de nouvelles ambitions personnelles.

Tombé amoureux de Nayris pendant son "excursion" dans les limbes, il voue désormais sa vie à son retour. Mais il compte bien profiter de la seconde chance qu'elle lui à offert. Les excès sont modérés mais bien présents.

Physique
Crawford est un homme de 52 ans en forme. Taillant 1m85 pour 80 kilos, il est fin, sec et musclé. Il a le visage digne du noble qu'il fut, les cheveux, qu'il porte mi-longs en arrière, et la barbe légèrement poivre et sel mais n'as pas un ventre débordant comme nombre de riches hommes de son âge. Entraîné pour la diplomatie et l'assassinat, il a un physique avantageux et une conditions physique irréprochable.

Vu son petit accident de parcours personnel, à savoir sa mort, son code vestimentaire est un peu dépassé mais reste toujours dans les standards esthétiques modernes. Un long manteau sombre gris clair au tissus légèrement brillant fendu sur le bas, une large ceinture. Il arbore les anciens atours du rang de diplomate, un turban rouge enroulé autour de son bassin et une fourrure d'hermine sur l'épaule. Comme c'est aussi une tenue prévu pour le voyage, un capuchon complète le manteau. Il a un pantalon simple un peu plus foncé que son manteau et ne présentant pas cet effet satiné.

Habitué à l’ambiguïté de certaines de ses missions, Crawford est équipé de protections discrètes en cuir au niveau des poignées, du torse et des tibias et une épaulière à son bras d'arme.

Tenue de Crawford:
 

Sous sa forme fantomatique, Crawford est une silhouette bleuté entouré d'une brume légère. Ses yeux ressorte alors comme deux billes de lumière bleu.
Capacités
Armes : Crawford possède une rapière qu'il à nommé Âme de mort en honneur de Nayris http://www.medievalcollectibles.com/images/PRODUCT/large/MA-803S_1_.png . Il possède aussi un poignard ainsi que plusieurs couteaux de lancés caché dans la ceinture.
Pouvoirs : Dématérialisation. Crawford peut se dématérialiser, c'est à dire enlever toute substance à son corps, comme s'il était un fantôme. Nayris lui ayant gardé une part de lui dans les Limbes, il peux interchanger son corps et la partie psychique laissé là-bas. Cela lui permet de devenir comme transparent. Sous un effort de concentration ou une émotion violente, son corps devient instantanément intangible. Il est toujours visible sous forme d'une silhouette bleutée entourée d'une brume légère mais garde ses limitations humaine, il ne peut s'envoler ni se transporter. Composé uniquement d'énergie psychique, cette forme lui permet de passer à travers tous les matériaux : les murs, les ennemis, les armes... Cependant, son pouvoir a de lourdes restrictions. Premièrement il ne peux pas traverser d'objet magique ou bénis. Deuxièmement le temps d'utilisation est court, de l'ordre de la dizaine de secondes maximum. Au delà, Crawford s'expose a une perte de son corps dans les Limbes. Une utilisation trop répété lui donnera d'affreux mal de crâne.
Familier : aucun
Artefact : aucun
Autre :
Histoire

Né septième enfant d'une famille noble de Faestalia, il y a de cela plus de 300 ans, le destin du jeune Crawford fut décidé à sa naissance. Comme l'exigeaient les coutumes des anciens noble, le septième enfant était le Dernier fils, le fils qui n'en est pas un. Toute les familles noble ont besoin de personnes de confiance pour effectuer certaines missions délicates. Assassinat, espionnage, piraterie, contrebande, certaines tâches ne pouvaient sortir du domaine purement familial. Le Dernier servaient d'homme de main.

Fils de la haute, ils restaient dans la maison familial jusqu'à leur sept ans, suivant l'apprentissage des lettres et des mathématiques, du dessin et des arts mais aussi l'initiation au combat à l'épée. Quand arrivait l'âge de raison, ils étaient pris en charges par les autres Septièmes de la famille, le plus souvent des oncles ou des cousins.

Le rang de Dernier Fils n'était pas une position honteuse. Elle était démontrée comme preuve de l'abnégation ultime pour le bien de la famille et construisait souvent des hommes capables et fiable. Souvent raillés par les autres familles, les Septièmes étaient une denrée jalousement gardée et surveillée et bien souvent gardée secrète. Ils constituaient le fer de lance des opérations noires et grises et faisaient donc souvent l'objet de surveillance voir « d'accident ».

Crawford passa donc sept années heureuse, entouré de ses six frères et cinq sœurs. Leurs parents, Hyranie De Loril et Jonas De Nyrianës, étaient aimants, présents et attentifs. En tant que Dernier, il recevait un traitement légèrement différend par rapport à ses frères et sœurs. Il ne sortait jamais de la demeure familiale, gardé au secret dans les murs épais du manoir, entouré de sa famille et de serviteurs sûrs.

Quand vinrent ses sept ans, le printemps était installé depuis quelques jours. Des hommes se présentèrent au manoir, tous habillés de la tenue des Diplomates. Les quatre étrangers furent accueillis à bras ouvert avec les honneurs dus au rang des Derniers. Les familles ne cachaient que très rarement à leur Septièmes leur avenir, aussi le départ du manoir se fit les yeux brillant d'un avenir composé d'aventure et d'action comme seul un enfant de sept ans peux l'imaginer.

Les années formèrent l'enfant aussi sûrement que ses quatre professeur. Le jeune Crawford apprit à apprécier la rudesse de Thomen, le plus vieux Septième de la famille, âgé de plus de 80 ans. Ses enseignements lui apportèrent la connaissance des herbes, des sciences et de tous les nobles du pays. Il apprit a aimer le mutisme de Kilderoy et son efficacité. Sous sa tutelle, il en apprit plus sur le maniement des épées qu'avec n'importe quel maître d'arme. Il apprit à s'émerveiller discrètement devant Monthusin pour sa sagacité et sa ruse. Sous une aile protectrice, il apprit toute les stratégies militaire, de flibusterie et de contrebandier hors pair. Mais il appris surtout à arriver à comprendre Héthostos, le plus expérimenté des Septième de la famille. De la main douce de l'autorité naturel, il fut guidé sur la voies des ombres et de la poésie, qu'il arpenta bientôt avec le naturel qui sied à une destinée.

Plus les années passaient, plus Crawford se transformait. Beau jeune homme au corps ciselé par l'entraînement, il devint un homme fort et respecté pour ce qu'il avait accomplie puis un homme mûr que les années d'expériences avaient encore renforcé. Meilleur Dernier de la famille, il dirigeait toute les opérations illégales de la famille De Nyrianës avec son vieux père. Sa vie rigoureuse avait fait de Crawford un homme calme et pondéré qui savait défendre ses intérêts, ceux de sa famille et mener a bien ses objectifs quoi qu'il en coute. N'ayant jamais prit femme, il vivait pour son rôle de Septième Fils uniquement mais n'était pas pour autant inculte en la matière. Il prenait toujours plaisir à courtiser les belles femmes, quelles soient nobles, roturières, pirates ou guerrières. Ces petits plaisirs, toujours en dehors des missions, lui avait valus son surnom de ''Sept de Cœur'' et lui avait bien des fois apportés des ennuis. Mais le jeu en valait toujours la chandelle et comme il se plaisait a le dire « les femmes sont de trop belles créatures pour que nous les ignorions ».

C'est au cour d'une mission diplomatique avec une famille rivale de Sen'tsura, lors de ses 52 ans, que Crawford perdit la vie. Empoisonné au cour d'un repas, il s'écroula, mort après une lente agonie. C'est là que ses souvenirs s'arrête de ce coté-ci du miroir.

Il garde de son passage dans les Limbes une vision ténébreuse et floue. Il se souvient y être resté longtemps, des jours, des mois, peut-être des années... Seul un moment reste une éclaircie dans cette brume immatérielle. Sa rencontre avec Nayris.

Sous une forme de femme, elle lui apparut. Drapée dans des vapeurs noirs, régnant sur ce territoire de désolation, reine des morts, Nayris était la plus belle femme qu'il n'avait jamais vu. Il se rappel qu'elle s'approcha lentement, lui parlant doucement comme à un animal blessé effarouché. Il se rappel son contact froid, sa paume se plaquant sur son cœur arrêté, la douce chaleur se répandre dans son être entier. Il se rappel cette chaleur s'arracher de son être comme une partie de lui, lui arrachant un jappement apeuré. Il se rappel les seuls paroles qu'il comprit :

-Pars, vieil homme, ne te retourne pas. Je t'ai volé une partie de toi que je garde avec moi désormais. Pars et rejoint mes enfants, mes Adorateurs, tes frères. Tu n'as pas finis ton travail à la lumière.

Quand il recouvra ses pensées, Crawford se trouvait dans un endroit exiguë et ténébreux, aux parois froides et humides. Sentant monter l'angoisse, il essaya de bouger mais il était trop à l'étroit.. Il essaya de pousser contre les parois et le plafond mais rien ne bougeait. Il sentis à l'angle haut de sa prison un mince joint creux. Dans un ultime effort de volonté, Crawford hurla de toute ses forces en poussant contre le couvercle de pierre.

Il sentis non pas la pierre du cercueil bouger mais son corps passer à travers, devenir immatériel. Tombant d'un bon mètres, il sentis le sol mordre douloureusement ses coudes. Grognant sous l’effort, il se redressa, prenant garde a ne pas trop en demander à son vieux corps fatigué. Mais au lieu de sentir son dos raide et ses muscles tirer, il se sentis bouger aisément et sans douleur, comme dans sa jeunesse. Se tâtant pour voir dans quel état il était, Crawford remarqua qu'il était toujours dans son corps d'homme mûr, habillé des même habits qu'a sa mort. Toujours sous le choc de sa résurrection, le vieux De Nyrianës compris qu'il se trouvait dans un des caveaux familial, entouré qu'il était de cercueils en pierre représentant leur occupants allongés. Hébété, hagard, il réussi néanmoins malgré le manque de lumière à retrouver la porte et déboucha dans un cimetière fleuris de printemps.

Le soleil lui brûla la rétine, le faisant frénétiquement cligner des yeux. La main en pare-soleil, il respira sa première bouffé de sa nouvelle vie comme une délivrance. Il était sortis des Limbes mais il y avait laissé quelqu'un qu'il sentait devoir libérer.

Dans la réalité

Âge : 19
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? oui, DC de TM
Vos passions : Voir Atlas
Votre avis sur le forum? "Plein de bon truc : du sang et des morts... avec un soupçon de cruauté" Atlas Anerko
"Un théâtre de la création humaine à son paroxysme" Crawford
"J'adore le concept" Un hipster actuellement porté disparu
Comment avez vous connu le forum? Par Lara
Phrase fétiche : L'homme craint l'erreur pourtant c'est elle qui nous en apprend le plus.
Crédit avatar : revelations_ezio_auditore_da_firenze_by_cheeseboy18193-d4f58uw



avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Atlas Anerko
Vitesse de réponse : 1-2 semaines


 
Page 1 sur 1