Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Edge Aslak

 
Sam 26 Avr - 15:54
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5288-edge-aslak-en-cours
Edgard Aslak
L'impétueux joueur chanceux


♥ Chanceux - Séduisant - Empathique - Joueur ♥
♣ Rusé - Opportuniste - Cupide ♣
♠ Lâche - Craintif ♠
♦ Râleur ♦



Information

Surnom : Edge
Âge : 27 ans (7 Faldèn 87)
Nationalité : Eau
Profession :
  • Purificateur
  • Espion
  • Vagabond

Camp :
  • Indépendant
  • Membre de la Confrérie des Brumes

Noblesse : /
Croyance :
  • Yehadiel [majeur]
  • Leineichte [mineur]

Famille : /
Race

Métamorphe

Les métamorphes possèdent leur propre enveloppe corporelle dès leur naissance. Toutefois les capacités de ces derniers sont différentes des polymorphes car le métamorphe recrée une forme à partir de son imagination. Avaler un cheveux de démon ne lui sera donc d'aucune utilité. Par contre, si il souhaite reproduire quelqu'un qu'il connait visuellement, ça lui est possible mais la réplique ne sera l'exacte reproduction. Les limitations ne s'arrêtent pas là, puisque si par exemple la personne servant de base à la copie possède un tatouage que le métamorphe ignore, alors il ne pourra le reproduire, et plus généralement, il devra improviser tout ce qu'il ne voit pas. Une fois le physique emprunté, la force l'est aussi (prévoir là aussi des habits) contrairement aux pouvoirs qui ne peuvent être copiés.

Cette race est tout aussi intemporelle que les polymorphes et si l'être en question est gravement blessé, alors il regagnera sa forme originelle.

Caractère



J'vous aurais bien fait une description, mais paraît-il que j'ai tendance à exagérer les choses ... voire pire, à mentir ! Donc j'vais faire un effort et j'vais essayer de paraître honnête ! Et je dis bien paraître, car c'est sans doute l'une des choses les plus importantes pour moi ! A quoi bon être soi-même devant les autres, quand on sait que de toute façon il y aura toujours quelque chose qui ne leur plaira pas !? C'est pour ça que je m'adapte ! Demain je vais fréquenter un bourge, et bien je jouerai le bourgeois ! Je dois me faire passer pour un Champion, facile, j'en suis un ! Alors certes, ceux qui me connaissent se demande comment je fais pour vivre systématiquement dans le "faux", mais c'est dans ma nature -et c'est peu d'le dire quand on sait que je suis un métamorphe-.

Plus sincèrement, j'essaie simplement de palier mes défauts. Et quoi de mieux pour assurer ses arrières que l'argent ! Aaah, l'argent, sans doute la meilleure chose que la race humaine est crée ! On fait tout avec l'argent, on achète, on vend, on construit, on détruit, on manipule, et c'est surement ça qui m'amuse le plus ! Mais attention, j'suis pas du genre à me foutre dans des merdes pas possible, olala non ! J'me pose là, dans un coin, et j'attends qu'une occasion se présente ! Oui je sais, j'prend pas de risque, en même temps -et j'aimerai que ça reste entre nous- j'suis un p'tit merdeux ! Les araignées ... ces putains d'araignées, je déteste ça ! Et pourtant c'est petit ! Mais ne t'en fait pas hein, petit ou gros j'me pisse dessus pareil ! Non, j'aime pas me battre, tout simplement parce que j'veux pas crever ! Donc la réponse est oui, ça m'arrange quand les gens se sacrifient pour moi !

Bon ... j'avoue avoir un peu pitié parfois, du coup il m'arrive de donner un coup de main si un type est vraiment dans le besoin ... mais ça va pas plus loin hein ! Et puis tant qu'à faire, s'il peut avoir une dette envers moi c'est toujours ça de prit !





Physique



Une chose est sure, j'ai la classe ! Les donzelles me courent après jusqu'à manquer de souffle, et pour cause ! Quand on fait plus d'un mètre quatre-vingt, forcément on en impose ! Bon, j'avoue que mes cheveux blond complètement en bordel me donne un côté un peu loufoque, limite gamin, mais j'ai la flemme de les coiffer ... Bref, mais la clé de la réussite -et dommage pour toi si tu ne l'as pas !- réside dans mes yeux bleus platines, accompagné la plupart du temps par un regard à la fois taquin et sérieux, autant te dire tout de suite que ça fait son effet ! Je rajoute à tout ça trois piercing à l'oreille gauche, une p'tite barbe de trois jours et l'affaire et dans l'sac ! Puis entre nous ... il n'y a pas que mal gueule qui les fait chavirer ! J'suis un sportif, un vrai ! En même temps, c'est bien le strict nécessaire quand on affronte des Drakes à longueur de journée ! Ouais, j'suis plutôt bien bâti, même si je ne rivalise pas avec ces écervelés de gladiateurs et autres brutes d'impériaux !

Bon ... c'est une description de moi à poil ça, mais rassures-toi, je sors la plupart du temps avec mes fringues ! Rien de bien particulier c'est vrai, j'me fond bien dans la populace, mais tu me verras souvent porter un pantalon en jute, clouté sur les côtés, deux ceintures pour tenir le bas et mon fourreau, et des sandales surplombés de plaques de métal -oui, j'en ai marre qu'on me marche sur les pieds !-. En remontant vers mon torse d'apollon, tu verras que j'le couvre d'un débardeur en laine marron, par-dessus lequel je porte un gilet attaché par des lanières de cuir sur les côtés et un bouton sur le devant.

Mais attention, il faut rajouter à tout ça les "à côtés" ! Un bracelet de force orne mon poignet droit, histoire d'intimider mes adversaire, tandis que l'autre est protégé par un long -ouais j'dirai même très long- gant de cuir clouté marron. Oui c'est vrai ça fait un peu décalé, mais j'ai pas trouvé d'autre solutions pour cacher cette horrible brûlure !

Et bien entendu ... le meilleur pour la fin, mon foulard que j'porte jour et nuit autour du cou ! Comment ça on dirait un mini poncho !?





Capacités

Armes
♠ Épée de cuivre ♠
D'une longueur d'environ 90 cm, la lame est exclusivement faite de cuivre. Émoussée du fait du manque d'entretien flagrant, le tranchant sert plus de massue qu'autre chose. La garde bien particulière offre quant à elle une protection totale de la main et du poignet d'Edge. Enfin de compte, il ne l'utilise que très rarement, celle-ci jouant plus un rôle décoratif qu'autre chose.


Pouvoirs
♦ Métamorphose (pouvoir racial) ♦

♣ Don du joueur ♣
Touché par la grâce de Leineichte lorsqu'il était enfant, Edge est devenu capable d'utiliser la magie à travers les dés.

Principe ~
Edge peut lancer un certain nombre de fois chaque paires de dés qu'il possède (le nombre de lancé étant défini par les paires de dés en question), chacune d'elles possédant à chaque fois des particularités différentes. Ainsi, c'est la combinaison des deux chiffres qui déterminera l'effet du jet.

N.B. : Les paires de dés que possède Edge lui sont liés, ainsi il est le seul à pouvoir les utiliser.
N.B.² : Par respect pour les autres joueurs, ce sera à un Mj de lancer les dés, et donc d'annoncer les combinaisons que mon personnage pourra faire.


Familier
Aucun

Artefact

♠ Dés de Cervin Mir
Les dés de Cervin Mir sont d'un rouge flamboyant légèrement transparent. En y regardant de plus près, on peut voir une flamme brûler à l'intérieur des deux artefacts.
Cette pair ne peut être lancée qu'une seule fois.

Premier dé Deuxième dé
1 ~ dague 1 ~ émoussée
2 ~ hache 2 ~ fer
3 ~ glaive 3 ~ argent
4 ~ rapière 4 ~ mithril
5 ~ katana 5 ~ stratium
6 ~ arme au choix 6 ~ argent & arme x2

N.B. : Edge acquiert automatiquement une bonne maîtrise de l'arme lorsqu'il la tient. (sans devenir pour autant un escrimeur de génie)


♠ Dés de Von Luar
Les dés de Von Luar sont de simple dés transparents. Leur couleurs changent en fonction du sort lancé.
Cette pair peut être lancée trois fois.
Premier dé Deuxième dé
1 ~ feu 1 ~ attaque l'utilisateur
2 ~ eau/glace 2 ~ attaque l'utilisateur + adversaire
3 ~ terre/plante 3 ~ attaque l'adversaire
4 ~ air/électricité 4 ~ attaque l'adversaire
5 ~ lumière/ténèbres 5 ~ attaque tout les adversaires
6 ~ sort au choix 6 ~ sort x2

N.B. : Les sorts sont lancés des mains d'Edge, et non des dés.


♠ Dés de Nhieling
Les dés de Nhieling sont d'un vert feuille légèrement transparents. En y regardant de plus près, deux petites créatures semblent enfermées dans chacun des deux dés.
Cette paire ne peut être lancée qu'une seule fois.
Premier dé Deuxième dé
1 ~ papillon 1 ~ attaque l'utilisateur
2 ~ rat 2 ~ s'enfuit
3 ~ faucon 3 ~ attaque l'utilisateur & l'adversaire
4 ~ chien 4 ~ attaque l'adversaire
5 ~ har'koa 5 ~ attaque l'adversaire
6 ~ drake de cendre 6 ~ fusion pdt 5 min

N.B. : La créature reste jusqu'à ce quelle soit tuée, ou bien jusqu'à ce qu'Edge considère le combat comme terminé.


Autre
Edge est un très bon dessinateur, réussissant à reproduire à peu près toute sorte de croquis, allant du simple paysage à des reproductions de la vie de tout les jours. Néanmoins, il excelle dans la réalisation de portraits, en plans serrés sur le visage comme les reproductions de plain-pied. Ainsi, il possède toujours avec lui une petite sacoche pleine de fusains et des feuilles vierges.


Histoire




- Tout ce joue maintenant les mecs ... Al' ?
- Suite ...
- Barret ?
- Full ...
- Hum ... pas mal. Et toi Kida ?
- Carré !
- Ah ... merde ...
- A toi Ed', et pas d'entourloupes !
- J'suis vraiment dégoûté ...
- Hahaha ! Qui c'est qui touche le pactole !? C'est Kid ...
- Ah mais non !
- Hein !?
- On s'est mal compris Kida, j'suis vraiment dégoûté ... pour toi !

Si tu avais vu la tête qu'elle a tiré quand je lui ai balancé mon Quinte Flush dans la gueule, c'était mémorable !

- Espèce de raclure ! T'as encore triché !
- J'dois bien tricher alors, parce que je vous nique à tout les coups !
- Reviens ici espèce d'enfoiré !
- A la prochaine !

Bon, je te saute l'épisode de la course poursuite à travers Sen'tsura, c'est relou et ça se finit toujours de la même façon. Franchement, qu'elle bande d'abruti, d'autant plus que ... je n'ai pas triché ! J'dois bien le reconnaître, j'ai été chanceux, mais ça n'a pas toujours été ainsi ! Oula non ! Entre mon connard de père et mon incapable de mère, autant te dire que la nature ne m'a pas gâté ! Bon ... tu veux que j'te raconte tout !? Allez c'est parti, par contre, ça fera vingt Aile de bronze, et c'est non négociable !

- 19 Dennarès de l'An 97
Archipel de la Muerta
Île des Boucaniers

Ne m'en veux pas si j'ai zappé les dix premiers années de ma vie, il ne s'est rien passé de particulier. J'ai simplement grandi avec ma mère dans un appartement au-dessus d'un bordel, pendant que mon père nous faisait croire qu'il partait pêcher pendant plusieurs jours. On en a jamais vu la couleur à ses poissons !

Par contre, le 19 Dennarès de l'an 97 a été décisif dans ma vie. Le crépuscule inondait notre piteuse ville de sa lumière, les pirates des sables brûlant rentraient comme chaque soir à la taverne du coin ou au bordel pour dépenser la maigre fortune qu'ils avaient récolté, et ma mère restait assise sur le rebord de la fenêtre, guettant l'arrivée du paternel. Lorsque quelqu'un frappa à la porte, le sourire qui illumina le visage de ma mère fut rapidement effacé lorsque ce ne fut pas la personne qu'elle espérait qui s'introduisit chez nous. Ce n'était pas un étranger, non, c'était Connor, un pote à mon père, bien connu pour son amour passionnel de l'alcool. Habituellement joyeux, bon vivant, la mine grave qu'il tirait ne présageait rien de bon. D'un signe de la tête il nous ordonna de le suivre, chose que ma mère fit sans dire un mot.

A cette époque j'étais encore trop jeune pour comprendre ce qu'il se tramait. Je suivi les deux adultes jusque sur le pont d'un bateau. Au centre, il y avait simplement une table et deux tabouret, sur lesquels deux hommes étaient assis.


- Pa ... Papa !?
- Tu l'as donc fait ...
- Je suis désolé mon amour ... j'étais pourtant sur de mon coup

Mes yeux se baladaient entre ceux de mes deux parents, et l'autre type profita de ce moment-là pour dévoiler la monstruosité de l'événement.

- Moussaillons ! Ce jour est un grand-jour ! Celui ou le grand Rednik a vaincu le misérable et insupportable Edward Aslak à son propre jeu ! Mais le jeu ne s'arrête pas la, n'est-ce pas ma chère ! dit-il en s'adressant à ma mère.

Il s'approcha d'elle et lui passa le bras autour de la taille ... sans que mon enfoiré de père ne fasse quoique ce soit.

- Papa c'est quoi ce bordel ! Pourquoi tu ne fais rien !
- Pourquoi il ne fait rien !? Parce que ton adorable père à miser sa femme et son gamin dans un putain de jeu de dés ! D'ailleurs, j'ai plus besoin de lui ...

Je fut contraint d'assister, impuissant, à l'exécution pure et simple de mon père d'un coup de mousquet dans la tête.

- Je garde la femme ! Faites ce que vous voulez du gamin !

J'ai bien essayé de rejoindre ma mère, mais ces enflures d'ivrognes m'ont arrêté bien avant que je puisse faire quoique ce soit. Le navire leva l'encre et nous voguâmes je ne sais combien de temps ... 3 jours ... 3 semaines ... 3 mois ... en réalité j'en sais foutrement rien. Tout ce dont je me souviens c'est d'avoir nettoyer leur gamelles et enduré leur pétage de plomb pendant toute la traversée d'Abyssaï. Chaque nuit, qu'il pleuve ou qu'il vente, je devais dormir là ou mon père avait payé le prix de sa connerie ... Ce connard de Rednik quant à lui se taper ma mère nuit et jour, et les rares fois ou j'étais autorisé à la voir, c'était pour la retrouver dans un état déplorable. Comme tout ado, je préparais scrupuleusement ma vengeance ... mais la nature me devança.


- 2 Vennà de l'An 99
Détroit d'Abyssaï
Proche des côtes de Terre

Deux ans s'étaient écoulés. Si nous étions toujours aussi maltraités, au moins nous pouvions boire et manger. Les nombreux hématomes qui ornaient la tronche à ma mère peinaient à disparaître, tandis que personnellement ce fut mon bras qui avait prit un sale coup. En fait non, pas vraiment un coup, mais comme pour "m'intégrer" au monde de la piraterie, les larbins de Rednik s'amusait à me marquer le bras au fer blanc, une fois par jour ... tu comprends mieux pourquoi je le cache maintenant !?
Si les derniers semaines avaient été plutôt paisible, il fallait être aveugle pour ne pas voir la tempête qui se préparait. La houle se montrait de plus en plus virulente et les vents avaient à plusieurs reprises déchirés les voiles du navire. Mais si il y a bien une chose que tu dois savoir, c'est que l'égo d'un pirate n'a pas son pareil. Reculer face à une tempête serait la pire des humiliations pour un boucaniers comme Rednik, aussi décida-t-il de foncer dans l'tas. Tant mieux pour nous, tant pis pour lui. Son vieux débris flottant ne fit pas long feu sous l'énorme cumulonimbus, et en l'espace d'une quinzaine de minute, on se retrouva tous à la flotte. Avant de quitter le navire, j'avais put rejoindre ma mère, et tel deux moules accrochées à un rocher, on s'agrippa à un morceau du bateau jusqu'à la fin du déluge.

J'vais te le dire honnêtement, je ne sais pas comment on a survécu ... Certains diront que c'est le destin, moi j'appelle ça la Chance. Et c'est un mot qui reviendra très souvent dans la suite de mon histoire, car toute ma vie n'a été qu'un enchaînement de coups de maître dont je ne suis pas l'auteur !

Nous avons dérivé jusque sur les côtes de Terre, puis nous avons marché jusqu'à rencontrer une caravane qui a bien voulu nous conduire jusqu'au village le plus proche. Si notre histoire leur paraissait totalement absurde, et surtout improbable, les habitants nous ont malgré tout offert le gîte le temps que nous reprenions des forces.



- 4 Silldalunà de l'An 108
Terres à l'Est du Grand Lac

Neuf années ont passé. Ma mère et moi avons quitté le village pour nous rendre plus à l'Est, loin de l'océan et de tout ses mauvais souvenirs. A défaut d'avoir pu nous léguer de l'argent, mon père ne nous a laissé que trois paires de dés, tous différents. Il disait que c'était ses portes bonheur ... à mon humble avis, ces babioles ne nous avait jamais apporté quoique ce soit. Et pourtant, notre "Chance" semblait bien venir de ces artefacts. Les premières années furent difficile, mais la bonté des peuples de Terre nous a grandement aidé à nous en sortir. Ils initièrent ma mère et moi au culte de Yehadiel, et ce fut une nouvelle découverte pour elle, si bien quelle choisi de se dévouer corps et âme à cette religion. Bien que dans l'idée, les valeurs de cette idéologie me correspondaient plus ou moins, l'appât du gain, que j'avais semblé hérité du paternel, se faisait de plus en plus important, à tel point que je m'initia en secret à l'art de la duperie, et sans m'en rendre compte, au culte de Leineichte.

Mais une mère sait tout, voit tout, et j'avais beau faire mon possible pour ne pas lui faire revivre l'enfer que mon père lui avait fait subir, elle savait ce qu'il en était. Un jour, elle vint vers moi.


- Edgard ?
- Edge maman ... Edge !
- J'ai quelque chose pour toi.

Le regard surpris et avide de curiosité, je découvrit avec fascination le contenu du paquet que ma mère me tendait.

- Les dés du vieux !?
- Oui ... tu sembles t'engager dans la même voie que la sienne, tu en auras besoin.

Qu'avaient-ils de si particulier pour que mon père refuse de s'en séparer ? Pourquoi ma mère semblait y tenir comme si notre avenir en dépendait ? Lorsqu'elle m'expliqua ce qu'étaient réellement ces objets, j'étais totalement avide de leur puissance, mais aussi terrifié. Ce fut ce jour-là que je découvrit que le jeu était devenu pour moi non plus un passe-temps, mais une véritable drogue. Quelques semaines plus tard, j'abandonna ma mère pour me rendre jusqu'à Sen'tsura. La route fut longue, mais ma "Chance" m'accompagnait dans les pires situations. Bandits, Loups, et autres grosse bêtes effrayante ne faisaient pas le poids lorsque je ne prenait pas mes jambes à mon cou ! En route, je rencontra plusieurs personnes, puis j'entendis parler d'une certaine confrérie : la Confrérie des Brumes. Si l'idée d'appartenir à un groupe me déplaisait, l'avidité de ses membres me convaincs de me joindre à eux !

Puis j'arriva jusqu'à la capitale du monde, véritable caverne aux merveilles, et les cinq années passèrent si vite que je me retrouvais à l'aube de mes vingt-sept ans en ayant rien fait de ma vie ! Par respect pour celle qui m'avait élevé, je décida de retourner à la maison ... qui fut méconnaissable. Des abominations rodaient dans chacune des ruelles, et toutes essayèrent de me dévorer... même ma mère. Je parvint à l'isoler des autres monstres et à l'attacher. Par "Chance", un des prêtre de Yehadiel passa par-là et parvint à la guérir de son mal, et ce fut après moultes discussions que je compris qu'un véritable fléau était en train de s'abattre sur Terra. A l'aide de ce grand prêtre et après une année de dévouement, je devint un purificateur, et bien que je me chie dessus à chaque fois que je dois aller nettoyer des terres infectées, je réussi à prendre sur moi et à lutter, parce que la peur que j'ai eu de perdre ma mère, même si je suis une grosse raclure, égoïste, cupide, etc ... je ne souhaite à personne de la vivre ...



- De nos jours
Sen'tsura

Voilà toute l'histoire ... bon, t'as vu, rien de bien passionnant ! Alors c'est clair que quand je dis que j'suis un purificateur, les gens se disent "Waou, quel homme courageux, il nous sauvera tous", et bien à ça j'ai bien envie de répondre "Hop hop hop on se calme mesdames !" parce que j'vais te l'dire clairement, j'préfère mourir les dés à la mains qu'une épée dans le bide ! Quand j'ai pas l'choix, j'y vais ... mais par "Chance", j'ai toujours le choix !

Une p'tite partie ?


Citation :
Le don d'empathie n'est pas toujours facile à vivre. Raconte comment tu as vécu le moment où tu es devenu un purificateur.





Dans la réalité


Âge : 21 ans
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? Oui
Vos passions : Sport, lecture, jeux
Votre avis sur le forum? Nice
Comment avez vous connu le forum? By someone
Phrase fétiche :
Crédit avatar : Jackal - The Last Story


avatar


Métamorphe

Partie IRL
Crédit avatar : Jackal - The Last Story
Double compte :
Vitesse de réponse : Moyenne


Jeu 1 Mai - 14:51
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5288-edge-aslak-en-cours
Relations
Parce qu'il faut bien des perdants pour affronter un vainqueur !



Guilde - La Confrérie des Brumes

Trataïr Erubon
Le chasseur ignorant


J'ai rencontré ce type lors de mon retour de mon initiation à la Purification. Si d'apparence il semblait aussi fort que serein, ce type à l'air totalement à l'Ouest, ignorant sur le monde qui l'entoure ! Lorsque le patelin s'est fait attaqué par un groupe d'infectés, il s'est avéré être aussi lâche que moi ! Malgré tout, ce rustre sait se montrer poli et courtois ... une personne que je me ferai un plaisir de dépouiller si d'aventure il accepte une petite partie contre moi !

Neutres

Partisans d'Aile Ténébreuse

Habitants de Glace

Adorateurs de Nayris


Couleur d'écriture : #99cc66


avatar


Métamorphe

Partie IRL
Crédit avatar : Jackal - The Last Story
Double compte :
Vitesse de réponse : Moyenne


 
Page 1 sur 1