Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 [TERMINER]Le cercle de pierre

 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Ven 30 Mai - 16:10
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
Sybaris avait écouté d'une oreille quelque peu distraite les propos de l'ombrageur. Certes, ses hypothèses pouvaient être vraies ... mais quel était l'intérêt de détruire un village aussi moribond et ennuyeux ? Il devait y avoir autre chose là-dessous. Et quand elle pensait dessous, elle pensait surtout bien au cœur de cet édifice dans lequel ils s'enfonçaient. La démone ne perdait pas une miette de leur parcours et notait précisément les lieux, sans oublier de marquer les murs à sa droite à chaque fois qu'ils arrivaient à un choix multiples de voies, ni de mettre le feu aux torchères encore en état qu'elle trouvait sur leur route, au cas où le retour se ferait pressant ... Elle suivait le milicien, mais ne lui faisait pas assez confiance pour ne pas rester constamment sur le qui-vive.

C'est ainsi donc que les deux aventuriers se retrouvèrent devant cette étrange porte qui, à la satisfaction mauvaise de Sybaris, résista à la magie de son collègue. Et tandis qu'il s’acharnait sur les adversaires qu'il avait alarmé, elle se contenta d'examiner la porte. Après tout, il s'en sortirait tout seul, et il n'y avait que peu de place pour eux d'eux, elle ne voulait pas risquer de recevoir un coup hasardeux mal placé ... ou de le griffer lui, cela ferait tache ...

Aussi, elle remarqua, les deux lumières qui s'éteignirent l'un après l'autre à deux instants précis durant lesquels deux morts redevinrent poussière. Elle compta les lumières. Elle compta ceux qu'ils avaient éliminés. Et elle adopta un rictus à la fois satisfait et malsain.

La démone rangea son carnet de note dans sa sacoche, posa la torche dans un anneau de métal semblait-il fait pour cela, et empoigna à nouveau ses armes. Arrivée à la hauteur de son "ami" elle déclara d'un ton enjoué, en désignant du regard le mort-vivant qui attendait son heure :

Après celui-là, et si je ne me fourvoies aucunement, il nous faudra en occire encore sept si l'on veut espérer ouvrir cette porte ... Et m'est avis que nous devrions ne pas en être éloigner au cas où il en sortirait une autre de ces ... surprises !

Ce faisant, elle aida le milicien à en finir avec cet autre mort en sursis qui bientôt rejoignit ses frères.


Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine


Lun 16 Juin - 23:06
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
L'Ombrageur écoutait attentivement l'hypothèse de la démone tout en jetant un coup d’œil aux preuves, qui était la porte et les lumières. Elle avait raison et lorsqu'ils éliminèrent le dernier mort devant eux, une autre lumière s’éteignit donnant raison à la capitaine des espions. Il n'y avait plus de temps à perdre, il fallait s'occuper des derniers obstacles avant que d'autres ne reviennent. Mais les chercher dans le labyrinthe et ensuite revenir vers la porte serait une perte de temps. Il fallait donc les attirer à eux et les éliminer un par un, mais comment faire? Puis Hogùn eut une idée simple et c'était de faire du bruit pour les attirer dans le couloir de la mort.

-Je n’ai pas envie de parcourir tout le labyrinthe pour trouver le reste des monstres, alors si vous êtes d'accord et ça ne vous dérange pas. Je vais faire du bruit et les attirer icitte comme ça, on évite les déplacements plates.

[…]

Puis, après que les deux se mirent d'accord. Anodrac utilisa l'artisanat des ombres pour suspendre un bouclier dans les airs et ce bouclier allait servir de cymbale. Le tout prit quelques minutes puisque Hogùn pouvait invoquer toutes les pièces qu'il voulait.

Prenant position, le milicien de l'ombre invoqua une grande masse et frappa fort pour faire résonné les couloirs. Il devait faire en sorte que toutes les ennemies accourent vers eux et non le contraire. Puis tout d'un coup, des bruits de pas et de grognement se firent entendre entre chaque coup de résonnement contre la cymbale. Il était difficile de dire combien étaient en chemin et quand ils allaient arriver, mais l'idée de les attirer était une bonne idée.


Trois d'entre eux étaient arrivés avant les autres, Hogùn arrêta ces percussions et il se prépara à recevoir les invités. Sans perdre un instant, il accueillit le plus rapide d'entre eux avec un élan puissant de coup de masse dans la figure. La tête de celui-ci vola en éclat et pour ce qui est du deuxième, l'Ombrageur l'évita pour le laisser à Sybaris pour pouvoir s'occuper du troisième.


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


Lun 23 Juin - 21:53
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
Faire du bruit ? Faire plus de bruit ? Sybaris se demandait ironiquement si cela pouvait être possible, vu le boucan qu'il avait déjà fait au moment de détruire la paroi qui les a fait pénétrer dans l'édifice. Haussant un sourcil dubitatif accompagné d'un mouvement d'épaules résigné, la démone agita la main en signe d'acceptation :

Faites donc, Monsieur Anodrac, faites donc ... Au point où nous en sommes, toutes les créatures ici-bas doivent déjà avoir eu vent de notre présence ...

Oui, Sybaris n'était pas très jouasse : elle savait qu'elle ne contrôlait rien, et elle n'ai!ait pas ça. Mais elle avait conclu un contrat implicite avec l'ombrageur et le village, il fallait le tenir. Il en était de son image, car une courtisane, chef des espions d'Aile Ténébreuse de surcroît, se devait d'avoir une renommée parfaite. Alors réussir cette mission, faire monter son nom en haute place, voilà qui était une bonne chose. Même si ce village était d'une insignifiance sans borne ... Mais après tout, Sybaris avait depuis longtemps compris qu'on ne devait jamais se fier aux apparences ...

L'ombrageur fit donc - à nouveau - de son mieux pour rameuter les trois derniers cadavres ambulant qui déambulaient dans cette construction labyrinthique. Ce qui se révéla de fait particulièrement efficace, et vu la vélocité de leur arrivée, ils ne devaient de toutes manières pas être très loin ... Ce qui, à l'évidence, rendait la manœuvre pour le moins ... peu utile au final, ils seraient parvenus à eux quoiqu'il arrive ... Mais ceci n'effleura que très brièvement la démone qui du tout aussi vite se préparer à occire pour de bon une de c es créatures. Et tandis que le milicien finissait le premier venu pour s'occuper du troisième, la démone se mit en garde et lacéra avec des gestes vifs et précis le corps de son ennemi. Qu'il lui était plaisant d'entendre les craquements des os et les suintement de la chair que l'on perce et que l'on découpe ! Prise dans une fugace rage meurtrière comme elle aimait avoir lors d'un combat, la démone parvint à émincer son adversaires en bouts putréfiés avant même que celui-ci n'ai pu seulement la toucher. Ravie de son effet, Sybaris regarda avec délectation les morceaux de cadavres tomber à terre en un petit crépitement mat.

Après ceux-là, il n'en resterait plus que deux. Deux macchabées qui ne devaient sans doute plus être bien loin ... Cependant, la démone s'inquiétait plus de ce qui pourrait bien sortir de la porte dont les points lumineux s'éteignaient à vue d'oeil ...


Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine


Mer 25 Juin - 2:42
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
On pouvait entendre la gaieté émaner de Sybaris, elle ne s’était pas retenue de décapiter sa cible et elle avait même pris le temps d'admirer la chair glisser le long de ses griffes. Pendant ce temps, Hogùn allait s'occuper du troisième et faire en sorte d'en finir rapidement. Une fois à la bonne distance, l'Ombrageur sauta dans les airs avec sa masse dans sa main et il voulait utiliser la graviter pour augmenter l'impacte, il voulait vraiment lui éclater la tête pour qu'il retourne sous terre. Le plus tôt ils se débarrassaient des problèmes, le plus tôt ils pourront progresser dans les profondeurs de ces terres mortes.

L'explosion du crâne du nécrophage décora les lieux d'une nouvelle couleur, son corps se plia sur lui-même à cause du poids de l'impact et s'écroula au sol. Hogùn atterrit avec un pied de chaque côté de la victime et le corps pencher vers l'avant puisqu'il ne pouvait pas vraiment récupérer son équilibre avec un poids mort aux pieds. Néanmoins, le combat avait pris fin rapidement et il ne restait que deux morts-vivants à éradiquer. Malheureusement, ils allaient devoir trouver un autre moyen pour attirer les deux derniers puisqu'ils ne sont pas venus à l'appel de la cymbale.

-Il va falloir trouver un autre moyen pour attirer les deux autres, mais là je suis à court d'idées. Si tu en as une, je suis ouvert à toute suggestion.


Dans le plus pénible des cas, il va falloir retourner aller se reperdre dans le labyrinthe en espérant trouver les monstres égarés et ensuite retrouver la porte. L'Ombrageur s'approcha de la démone pour éviter qu'elle ne hausse la voix pour rien et lui permettre de mieux comprendre ces intentions. Hogùn pouvait toujours faire appel à Heimdall, mais les couloirs étaient trop étroits pour qu'il puisse bouger librement et Hogùn voulait le garder comme dernier recours. Le milicien se contenta de croiser les bras et d'attendre une idée géniale du chef des espions. 


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


Mer 16 Juil - 14:33
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
Bien, plus que deux ! Encore fallait-il, comme le soulignait l'ombrageur, les trouver ... Il ne restait plus que ces deux créatures à occire pour libérer le verrou magique de la porte ... Mais que trouveront-ils derrière ? D'autres couloirs plus sombres encore ? Le monstre fantomatique qu'ils pistaient ? Celui ou celle qui le dominait ? Ou pire encore ? Sybaris n'était pas particulièrement inquiète : elle avait connu bien pire pendant plus de 20 ans, là-bas, sur Zelphos. Mais elle n'appréciait pas de ne pas savoir ce qui l'attendait, de ne pas savoir contre quoi elle allait sans doute devoir se battre, ni même pourquoi. L'incertitude, voilà ce qui la mettait hors d'elle.

Oui, il fallait faire venir les monstres à eux. Bouger serait prendre le risque à la fois de se perdre et aussi de perdre ce qui se cachait derrière la porte close. Ssyfryss était la solution. Elle n'aimait pas le laisser seul, à cause de son amour étrange pour lui et de cette connexion mystique entre les familiers et leur maître. Mais là, le serpent était capable de se défendre seul, il pouvait y arriver. Grâce à ses sens, il pouvait dénicher les morts-vivants et les conduire jusqu'au duo ... peut être même pourra-t-il les détruire lui-même ...

Ssyfryss va s'en charger, n'est-ce pas mon tout beau ?

Ssssssyfrysssss trouvera les mésssssssshants ! Ssssssyfrysssss va les débusssssquer !

Il ne reste plus qu'à attendre ... Tenez-vous prêt, s'il les tue, il ne sera peut être pas de retour avec nous quand la porte s'ouvrira ...

Le serpent imposant glissa dans la poussière, et bientôt disparut dans la pénombre. Il fila à toute allure dans les couloirs, dardant sa langue bifide pour compléter ses sens et accomplir sa chasse. En quelques minutes, il les trouva. Une chance, tous les deux au même endroit ! Le serpent s'attaqua au plus près de lui, ne cherchant pas vraiment à le tuer mais plutôt à attirer son attention et celle de son comparse. La chose ne fut pas difficile, surtout quand il arracha par un habile coup de mâchoire un bras à son adversaire. Ravi de son petit effet, et tandis que le deuxième cadavre ambulant se dirigeait vers lui, Ssyfryss assura son étreinte sur le corps de son ennemi et le traina à vive allure jusqu' à sa maîtresse, suivi de près par l'autre monstre. A nouveau, il ne fallu que quelques minutes pour que le serpent et les deux morts-vivants n'arrivent dans le champ de vision de la démone et de l'ombrageur. Enfin ... deux morts ... Un seul au final devra être combattu, car à force de serrer ses anneaux durant le trajet, à peine arrivé près de sa maîtresse Ssyfryss offrit le coup de grâce à sa proie.

Une autre lumière rendit l'âme ...

Plus qu'un !


Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine


Mar 5 Aoû - 15:13
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
Elle proposa de laisser son serpent trouvé et tuer les derniers monstres encore en vie. L'idée était bonne, le lien invisible entre un maître et sa créature était invraisemblablement assez puissant pour les réunir à nouveau et cela peu importe la distance qui les séparaient. Sans plus attendre, le reptile avait réussi à trouver l'un des deux derniers ennemis et quelques secondes après, une lumière s'éteignit laissant plus qu’un derrière. Il y avait de quoi être fier de la débrouillardise de ce serpent, il ne restait plus qu'à affronter un dernier obstacle et celui-ci se fera sans doute écraser en un claquement de doigts.

Tout d'un coup, la lumière de la porte se mire à clignoté d'un vif éclat et lent. Les aventuriers avaient-ils activé un événement en tuant un nombre précis de morts-vivants? Cette question allait bientôt être répondue et ils allaient découvrir quel obstacle allait se dresser devant eux. La lumière finit par sortir de la porte et s’avança doucement dans les airs pour s'arrêter, un vent commença à se lever et tournoyer autour de la source. C'est alors que des morceaux des morts se firent attirer vers la lumière et celles-ci s'assemblaient pour former un golem sanglant. Ce monstre prenait tout le couloir et il ne pouvait donc pas être contourné, ces yeux finirent par s'illuminer. Il était prêt à combattre et il n'allait pas faire de cadeau. Le milicien jeta un coup d’œil à Sybaris voir si elle avait une idée ingénieuse, ils allaient devoir travailler en équipe s'ils voulaient détruire le dernier obstacle.

Le golem entama sa marche lente et puissante vers les intrus et à chaque pas qu'il faisait, Hogùn en reculait d’un aussi. Autant garder ces distances et trouver un plan d'action le plus vite possible, Hogùn en profita pour faire un mur d'ombre qui le percuta de plein fouet. Malheureusement, le golem était tellement moue que l'impact du mur ne lui avait rien fait et l'avait fait reculer de quelques pas.

-On aura pas le choix que de le découper en petit morceau. Je vais l'attaquer dans le dos et on attaquera à tour de rôle pour lui faire perdre la tête.

C'est à ce moment-là qu'Anodrac se téléporta dans le monde des ombres et traversa le golem pour réapparaître dans son dos. En sortant, il avait invoqué une longue épée sombre et il était prêt à passer à l'action.

-PRÊTE?!?!


Sans plus attente, l'Ombrageur commença sa course vers le dos de la créature et donna le premier coup sanglant. 


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


Mer 13 Aoû - 13:54
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
Quand il n'y en a plus, il y en a encore ... Telle était la pensée de Sybaris alors qu'au moment où le dernier mort-vivant était occis, un autre ennemi prenait naissance à partir des restes des autres, tel le phœnix renouvelant sa vie à partir de ses propres cendres ... Le nouvel adversaire était lent, mais terriblement massif. Il bouchait le passage et il ne serait sans doute point facile d'en venir à bout. Anodrac le prouva en lançant sur lui sa magie qui se révéla plus qu'inutile, si ce n'est qu'elle ralentissait légèrement l'avancée du monstre. Sybaris cracha sa rage aux pieds de la chose.

... Je vais l'attaquer dans le dos et on attaquera à tour de rôle pour lui faire perdre la tête.

A tour de rôle ? Et lui laisser le temps de frapper ? Quel imbécile ! Sybaris savait dans son fort intérieur que le mieux était de l'asséner de coup, de faire pleuvoir sur lui leur envie d'en finir, pour ne lui laisser aucune chance de contre-attaquer. Mais elle n'eut pas le temps d'y penser que déjà son comparse était passé de l'autre côté du monstre. Peste soit de cet ombrageur !

PRÊTE ?!?!

Comme si j'avais le choix !

Oui, Sybaris en avait marre de cet édifice et de ce qui s'y trouvait, Anodrac y compris ... Mais elle n'avait effectivement pas le choix, c'était eux ou le monstre, et à la vérité, mourir ici n'était pas dans ses plans pour ce jour. Forte de cette nécessité de se battre, elle se mit en garde et brandit ses lames, intimant l'ordre sourd à Ssyfryss de se tenir lui aussi prêt à défendre la vie de sa maîtresse.

Et tandis que l'ombrageur offrait le premier coup à la créature, et la faisait irrémédiablement - mais seulement légèrement - vaciller vers la démone, celle-ci se lança à son tour et zébra le corps suintant du monstre avec ses armes, en profitant de la soudaine proximité avec ce tas de chair mortes pour y donner aussi des coups de griffes - sait-on jamais, le poison de son propre corps pouvait peut être produire un effet utile sur cette chose. Après quoi elle recula lestement pour ne surtout pas rester dans la zone d'attaque du "golem" de chair.

Quant au serpent, il se glissa sournoisement au niveau des pieds du monstre - qui par son embonpoint pouvait donc difficilement l'atteindre - et se prépara à faire trébucher ce massif adversaire ...


Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine


Dim 24 Aoû - 7:12
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
Il avait beau lui faire des entailles, le golem ne ressentait que des chatouilles. L'Ombrageur commençait à être à court d'idées. Il fallait l'immobiliser et lui éclater la tête, mais comment s'y prendre? Les attaques à tour de rôle entre la démone et le milicien n'allaient pas fonctionner bien longtemps. Il ne voulait pas non plus utiliser plus de ces murs d'ombres puisque ceux-ci n'étaient pas très efficaces contre l'épaisseur de chaire du golem de sang. Il y avait toujours la possibilité de lui éclater la tête, mais comment l'atteindre? Hogùn devait trouver le plus vite possible une idée qui pourrait mettre fin à ce combat, parce que ce n’est sûrement pas Sybaris qui va en trouver une...

C'est alors que l'Ombrageur remarqua l’étreinte du serpent que celui-ci exerçait entre les jambes du golem, le monstre ne pouvait plus marcher. Les assauts qu'employaient Anodrac et Sybaris s'arrêtèrent quand ils virent le golem se pencher pour empoigner le reptile. Dans une réflexion rapide, le Noctomancien se dit qu'il pourrait le faire tomber en le poussant avec l'un de ses murs puisqu'il était débalancé et c'est ce qu'il fit. D'un mouvement de main, un mur du côté de la courtisane sortit rapidement pour percuter le bassin du golem et pour le propulser vers l'Ombrageur. C'est à ce moment qu'Hogùn sortit un gros marteau de son manteau et sauta en apportant l'extrémité du marteau au-dessus de sa tête et s'apprêtait à exploser la tête de sa cible. La chute du golem était rapide et lorsqu'il atteignit le sol, il fit vibrer les lieux approximités.

Hogùn n'attendit pas plus longtemps avant de rabattre son marteau sur le crâne du golem. Les éclats de sang avaient décoré à nouveau les murs et les craquements du crâne s'étaient fait entendre. Le dernier monstre gigotait encore quelques secondes et puis il rendit l'âme. La dernière lumière s'éteignit en même temps et laissa la porte s'ouvrir d'elle-même. Derrière la mystérieuse porte se trouvait un escalier en spiral descendant vers les profondeurs. L'escalier prend fin dans une pièce dénudée, profondément enfouie sous la terre. Une arche sur chaque mur mène dans les ténèbres. Le milieu de la pièce est occupé par un sarcophage de pierre, sur les côtés duquel sont gravées des scènes de batailles dans un style abstrait évoquant la colline du cheval rouge. Un gisant est posé sur le sarcophage à moitié ouvert, qui représente un homme en armure tenant entre ses mains une épée presque aussi longue que lui.

En arrivant en bas, Hogùn invoqua une épée longue dans sa main et s'approcha doucement du sarcophage. Il y avait bel et bien un corps dans la tombe et celui sur la tombe devait être celui du chevalier.

-Je ne comprends rien, il n'y rien ici! Dit-il en même temps de jouer avec les membres du corps dans le cercueil.

-COMMENT OSEZ-VOUS PÉNÉTRER DANS MON TOMBEAU?!? COMMENT OSEZ-VOUS MARCHER SUR MES TERRES?!? COMMENT OSEZ-VOUS ME RÉVEILLER À NOUVEAU?!? VOUS ALLEZ MOURIR!

C'est alors que le fantôme qui hantait ces terres arriva pour prendre le corps du chevalier et se mit en garde avec son immense épée. Mais l'Ombrageur n'était pas du tout impressionné et il fit apparaitre un mur sombre sur le côté pour envoyer le chevalier contre le mur.

-Wow... je suis effrayé...

Mais celui-ci n'avait eu aucun problème à se relever et à replacer toute dislocation pour ensuite faire face aux intrus.


-OK. Peut-être un peu.


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


Dim 31 Aoû - 19:39
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
Sybaris regarda ses bottines une fois le monstre achevé. Décidément, cette chasse au fantôme était de loin l'affaire la plus salissante qu'elle avait eu à mener. La démone ne rêvait plus que de se prélasser dans un bon bain moussant, chaud et parfumé, avec ses huiles et ses onguents ... Mais non, il fallait encore qu'elle patauge dans la poussière, le sang et les viscères. Peste soit de cet ombrageur ! Peste soit de ce village ! Peste soit de cette route que j'ai prise ! Intérieurement, la démone fulminait. Elle rageait, bouillonnait. Elle en avait marre de ce lieu, marre aussi et surtout de cet homme qui l'avait conduite ici. Bien sûr, elle ne reconnaîtrait jamais que c'est son orgueil qui l'avait fait accepter cette mission ...

Toujours était-il que le monstre de chair était vaincu et que la salle était enfin ouverte. Cette fois pas de mauvaise surprise, du moins pas tout de suite. Une fois les marches franchies, le couple fortuit se retrouva encore plus bas que terre à attendre une nouvelle farce propre à ces lieux. Avant que Sybaris n'ait pu faire quoi que ce soit, l'ombrageur profanait la tombe et celui qui y était , ou du moins son avatar, leur asséna une menace indéniable avant de reprendre le pouvoir sur son corps décharné. L'ombrageur, présomptueux, tenta de contrecarrer son avancée, mais ce fut peine perdue.

Ah bravo ! Vous étiez obligé de toucher ce cadavre ? On fait quoi maintenant ? cracha la démone qui ne pensait plus qu'à se carapater et laisser en plan celui qui visiblement aimait jouer avec les morts ... tout en se mettant en garde, non sans reculer pour ne point se mettre trop en avant et devenir une cible facile. Après tout, ce n'était pas elle qui avait déranger ce corps ...


Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine


Sam 6 Sep - 19:32
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
-AH! Parce que c'est d'ma faute?!Bah! Je vous en pris, continuer de me critiquer sans vraiment apporter de solution à notre problème.


Le corps du cavalier commençait à s'avancer vers les deux intrus, il referma par la même occasion le cercueil puisqu'il était dans son chemin. Il avait même fermé volontairement le coffre, comme s'il voulait qu'on en oublie sa présence et cela fonctionna pour l'Ombrageur. Avançant à pas lent, le guerrier commença par brandir son immense épée tout en regardant l'Ombrageur avec des yeux de fou furieux. Sans plus attendre, Hogùn brandit à son tour son épée longue et se mit en garde, mais l'Ombrageur ne voulait pas le laisser attaquer le premier. Celui-ci décida de faire le premier mouvement, Hogùn fit un pas rapide et lança son épée sur son adversaire. Le possédé avait mangé l'arme en pleine poitrine et pourtant, celui-ci regardait l'épée qui s'était incrustée et dirigea sa main pour la saisir.


Anodrac se mit donc à réfléchir sur les derniers événements qui vinrent d'arriver, l'armure n'avait plus sa dureté datant et si une épée pouvait transpercer cette soi-disant armure si facilement, le combat ne serait pas très long. Néanmoins, le mort retira l'épée de sa poitrine et Hogùn la fit disparaître par précaution.


-Comment on s'y prend? Tu sais quoi!? Je le distrais et vous vous occupez de trouver une idée à comment se débarrasser de lui, il doit bien y avoir quelque chose pour se débarrasser de lui icitte? Non? Enfin... j'espère.


Il était difficile de savoir si elle allait accepter avec ou sans enthousiasme l'idée d'Anodrac, mais il était difficile de prendre la fuite et de faire un plan d'action avec une sortie dans une petite salle. L'Ombrageur décida donc de créer un bouclier et de s'amuser un peu avec l'ennemie.


Hogùn accouru vers le cavalier qui s'apprêtait à faire une attaque à la verticale, pour l'éviter, il sauta vers la droite et atterrie sur le sarcophage fermer. Par la suite, l'Ombrageur profita du fait que son adversaire était en mauvaise posture pour contre-attaquer à son tour. Bondissant d'un air déterminer et sûr de lui, Anodrac assaillit le premier coup en ce servant de son bouclier. Il l'avait frappé au visage, le casque avait une bosse au niveau du sourcil gauche et le possédé se déplaça vers la droite en titubant à cause de l'impact. Le milicien profita de ce moment de confusion et frappa son bras pour l'obliger à lâcher son arme, l'arme échappée et propulsée un peu plus loin du combat. Il continuait de l'attaque sans relâche, mais après le troisième, le cavalier saisit d'une pogne ferme le bouclier et l’arracha des bras de son propriétaire.


Sans pouvoir y faire grand-chose, Hogùn se fit agripper par la gorge et soulever à deux pieds du sol. Ballottant comme un pendu, l'Ombrageur finit par saisir le poignet avec ses deux mains et essayait de se sortir de là. Pendant ce temps le cavalier se dirigeait vers son épée, le milicien ne voulait pas être tranché et décida de ramener son corps autour du bras qui le retenait. Utilisant ces bras, jambes et son corps, il disloqua le coude du mort vivant et tomba vers le sol.


Le mort saisit l'Ombrageur de son autre main et l'envoya planer vers le sarcophage et l'ouvrir en même temps de le percuter.


-Câlice de que c'est d'la marde!


Information suplémentaire:
 


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


Sam 4 Oct - 19:27
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
Sybaris fit mine de ne pas entendre la raillerie de son collègue mais ne manqua pas de noter dans sa mémoire de devoir parler de lui à son supérieur. La démone était au-dessus de lui selon la hiérarchie, et elle entendait bien ne point se laisser ainsi insulter par un subalterne. Même en une telle situation où les mots dépassent souvent la pensée. C'était ainsi. Mais cela se réglerait plus tard ... Pour l'heure, elle profita du fait que l'adversaire n'avait d'yeux que pour l'ombrageur pour rester aussi spectatrice que possible. Elle remarqua donc, contrairement à l'autre, que leur ennemi avait sciemment clos sa dernière demeure. C'était indéniable, et il devait y avoir une excellente raison à cela. Aussi, l'esprit de la démone se mit en branle ...

Sybaris, tout en s'éloignant du couple de combattant pour se mettre à l'écart, assemblait les pièces du puzzle. C'est quand l'ombrageur avait manipulé le cadavre que l'autre était apparu. Cela ne pouvait point être une coïncidence et l'acte du cavalier tendait à le prouver. Le corps physique et le corps fantomatique étaient de fait forcément liés l'un à l'autre par quelque maléfice. Il n'en faisait aucun doute pour l'espionne.

La démone fut tirée de ses pensée par la supplique de son compagnon d'infortune, tout occupé qu'il était à tenter de combattre la créature. cette dernière n'avait visiblement aucun mal à supporter cette confrontation ...

Comment on s'y prend ? Tu sais quoi !? Je le distrais et vous vous occupez de trouver une idée à comment se débarrasser de lui, il doit bien y avoir quelque chose pour se débarrasser de lui icitte ? Non ? Enfin... j'espère.

Sybaris avait envie de lui balancer un "vous croyez que je fais du tricot, imbécile ?!" mais comme l'homme se remettait avec ardeur au combat, elle pesta simplement dans un dialecte de Zelphos et se rapprocha l'air de rien du cercueil fermé. Pour tester sa théorie, il faudrait l'ouvrir. Sans que l'autre ne lâche son attention du milicien pour venir la trouver. Une chance que sous sa forme originelle, la démone possédait une force suffisante pour accomplir cela sans difficulté et en douceur.

Profitant qu'Anodrac poursuivait ses assauts, la démone commença donc à pousser la dalle de pierre de sorte que le cadavre soit accessible tout en laissant ce couvercle parfaitement stable, comme une planche sur des tréteaux. Voulant être sûre de son coup, la démone frappa d'un petit coup sec l'épaule droite du cadavre et elle vit dans le même temps l'adversaire de son collègue tressauter au même endroit.

Voilà qui est intéressant ... Quand on ne possède pas de magie, l'intelligence est une arme formidable !

Le monstre n'avait semble-t-il pas réagit et continuait de s'acharner sur Anodrac, qui semblait de moins en moins capable d'en venir à bout. Elle ne l'aimait pas, mais il fallait agir. D'autant que s'il était tué, c'est vers elle que le monstre irait, et ça, ce n'était pas du tout dans son programme ! La démone se rua donc sur une torche et revint près de son nouveau sujet d'étude.

Câlice de que c'est d'la marde !

Au même instant, Sybaris mit le feu au cadavre qui s'embrasa avec une rapidité déconcertante. En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, les os commençaient déjà à craquer tandis que ce qui restait de chair décomposées partait en fumée âcre et nauséabonde. Par réflexe, la démone s'écarta du cercueil de pierre et se baissa pour être plus proche de l'air frais que du nuage sombre qui se formait au plafond.


hrp:
 


Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine


Mer 8 Oct - 18:29
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2976-anodrac-hogun
Le milicien se releva en sursaut quand il sentit la chaleur prendre racine dans son dos sur le cadavre, il fit quelques pas vers l'arrière et essayait de comprendre la raison du pourquoi elle avait mis feu au cadavre. Au même moment, le mort vivant commençait à prendre feu et criait de douleur. Il finit par s’effondrer au sol laissant derrière lui l'esprit qui le possédait dans les flammes bleues de l'enfer. Mais tout ne finit pas toujours bien, le fantôme commençait à démontrer qu'il allait exploser et l'Ombrageur ne perdit pas de temps pour aller rejoindre Sybaris qui était à l'entrée des escaliers et cria :

-À COUVERT!

Une fois qu'il avait rejoint la chef des espions dans les escaliers, Hogùn créa un mur d'ombre devant l'entrée de la pièce pour retenir l'explosion de celui-ci. Le mur avait couvert l'entrée juste à temps qu'une petite onde de choc et un léger bruit se firent sentir et entendre par le milicien.

-Que diriez-vous que l'on sorte d'icitte avant que tous s'effondrent? Demanda-t-il avec hâte.

Sans attendre, ils sortirent des catacombes et pour une première fois, l'Ombrageur était content de voir le soleil même s'il était désagréable. Heimdall sortit de son sommeil et s'avança vers son maître, celui-ci l’accueillit avec joie.

-Bon nous avons enfin fini par régler le problème du village, je vais y aller pour leur annoncer la nouvelle. Je suis sûr qu'ils seront contents d'apprendre la nouvelle et vous vous allez faire quoi à présent?

[…]

-Je vois... eh bien cela m'a fait plaisir de vous rencontrer et je vous souhaite un bon voyage.


Puis Anodrac monta sur son loup et ils prirent la route qui mène vers le village, le trajet fut rapide et calme. En arrivant au village, les plus courageux ou les curieux sortirent pour venir écouté la bonne nouvelle de l'Ombrageur.  


Fin du Rp:
 


Mon personnage parle et pense en Québécois!
Alors ce n'est pas des fautes, mais un langage!
Citation :
N'ayez pas peur du noir, mais de ce qui s'y cache

Anodrac's Theme
Heimdall's Theme


avatar


Ombrageur

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Au jour, le jour


Sam 18 Oct - 17:58
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t5119-sybaris-la-demone-au-serpen
À COUVERT!

Il fallait reconnaître une chose à cet ombrageur : il comprenait vite quand il y avait danger. Ceci devait sans doute être à l'origine de sa longévité en tant que milicien malgré son incompétence notoire aux yeux de la démone. Mais tout de même, elle se demandait si tous les miliciens étaient de cet acabit ... Si c'était le cas, point étonnant à ce que leurs Archives aient été aussi facilement incendiées ! Mais là n'était pas la question et ce n'était point l'heure ni l'endroit - surtout - pour y réfléchir.

Lorsque Anodrac rejoignit la démone il ne fallut que peu de temps pour que la salle soit dévastée, une chance donc que le milicien ait agit avec vélocité et qu'il se soit protégé, sa compagne d'aventure avec lui ... et tandis que le danger semblait se réduire, Ssyfryss reprenait sa forme normale tout en se glissant dans les plis des vêtements de sa maîtresse pour s'y réfugier. Téméraire mais avec des limites ... pensa la démone en sentant la peau fraîche de son petit compagnon se frotter contre la sienne. Une sensation qu'elle adorait, au demeurant.

Que diriez-vous que l'on sorte d'icitte avant que tous s'effondrent?

J'allais vous le proposer ! répondit-elle en s'engouffrant dans le couloir, cherchant des yeux les marques qu'elle avait laissé pour retrouver son chemin.

Dehors, il faisait grand jour encore. Chaud même. Quoique moins que dans l'édifice à cause du souffle du feu ... Tandis que l'ombrageur faisait ses retrouvailles avec son compagnon poilu, Sybaris apprécia la caresse du soleil sur son visage démoniaque, qui peu à peu redevenait humain, tout comme le reste de son corps. Elle sortait ses bottines de sa sacoche pour les remettre quand l'ombrageur revint vers elle ...

Bon nous avons enfin fini par régler le problème du village, je vais y aller pour leur annoncer la nouvelle. Je suis sûr qu'ils seront contents d'apprendre la nouvelle et vous vous allez faire quoi à présent?

Si tu crois que je vais te laisser récolter les lauriers tout seul, tu te trompe, l'animal !

Je vous suis, très cher. Nous avons partagé les emmerdes, partageons-nous la gloire ... Ensuite je m'ne retournerais à mon emploi du temps, je n'ai pas que cela à faire de sauver les petites gens vous savez ...

Sybaris, voyant l'homme se servir à nouveau de son compagnon comme monture, siffla le cheval qu'elle avait laissé non loin, espérant qu'il ne se soit enfui ... quand celui-ci paru, elle se hissa en selle et suivit de près l'ombrageur. Elle laissa l'homme conter l'histoire, non sans commen ter queqlues fois, histoire de préciser qu'elle était là, elle aussi, et que c'était elle qui avait mis le feu à la chose pour lui régler son compte, ce à quoi l'autre n'avait point songé ...

Une fois tout le monde rassuré, les deux comparses durent se séparer, au grand bonheur de la démone. Elle reprit donc son chemin vers la capitale de Terre, non sans noter dans son calepin la position exacte et le nom de ce village, sait-on jamais ...



Code couleur rp :
Sybaris : #ffcc99
Ssyfryss : #99cc99


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Kerrigan infestée, image de couverture du tome 1 La reine des lames
Double compte : Andromaque Ardhanarîshvar, Jehan Polghotyer, Helyanwë
Vitesse de réponse : entre 48h à +ou- une semaine



Contenu sponsorisé





 
Page 2 sur 2
Aller à la page : Précédent  1, 2