Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Ô Nayris, notre vénérienne ... vénérée reine ...

 
Jeu 20 Mar - 23:35
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4968-andromaque-ardhanarishvar#1
Citation :
Elu :
Chef suprême des prêcheurs, il arrive parfois à entrer en contact avec la déesse des morts qu'il vénère plus que tout.
Pour y accéder, il faut premièrement que la place soit disponible, secondement que l’un des élus vous propose, (pour cela vous devez posséder 7 points de prestige), troisièmement, il faut sacrifier un membre proche (famille ou ami) à Nayris.
- Épreuve : raconte le sacrifice et ta nomination à ce "poste."


Terra Mystica, Adhès, Plaines Pourpres, Temple de Nayris, Chambre préparatoire ... A une heure matinale, un jour déjà ensoleillé, premier de Welnorr de l'An de grâce 114. Dans la pénombre de la petite pièce, à peine illuminée par une mince ouverture tout en haut d'un mur épais, deux silhouettes à la peau pâle se préparent ...

Nous voilà au grand jour petite sœur ...

Cent quatre-vingt-dix-neuf ans que nous partageons cette existence. Et surtout un lien si fort. Les liens gémellaires sont indestructibles et si complexes ... Si ... Indescriptibles même ! Astarté et nous ne faisons qu'une seule et même unité, une seule âme divisée en deux corps. Mais bientôt ! Bientôt, par la grâce de Nayris, cette âme sera entière en nous, et ton corps, notre douce moitié, servira notre Sainte Mère pour l'éternité ... à moins que, si tu fais partie de Sa promesse ... Peut être un jour Elle nous ramènera notre Astarté entière, comme avant que nous tentions de l'approcher ... Avant que nous ne changions ... Nous serons heureux encore, nous te le promettons, douce sœur.

Oh, qu'il nous a été bon, il y a quelques jours, alors que nous nous réunissions en Adhès pour entendre ce qui allait changer la face du monde, de voir le seigneur Sombresang, notre Élu Libérateur, s'avancer vers nous pour nous prendre à part. Oh, nous devons l'avouer, un instant peu chaste nous avions cru qu'il s'intéressait à nous. Nous étions femme ce jour-là, et l'excitation de l’effervescence du moment nous a fait ressentir une toute autre flamme ... Mais ce cher Roxo a su nous faire briller les yeux d'une toute autre manière dont, nous croyons, nous aurons difficilement pu rêver. Nos prêches ont du faire grand bruit, et nos talent de persuasion on su trouver un écho parmi nos pairs. Nous nous souvenons de ses mots : "Ecoute gamin, tu me plais bien, tu fais du bon taff, t'as été ma marraine ... Jte veux Elu. On a une bonne synergie, on va pouvoir optimiser ...". Ah ... Il nous a vendu du rêve, oui, vraiment ! Nous, Elu ! ELU !

Tu nous imagines, Astarté ? Nous allons pouvoir parler avec Elle ... Et ce sera grâce à toi ! Regarde-toi ... Tu es à l'apogée de ta beauté. Une belle fleur qui ne demande qu'à être cueillie. Une belle âme dans un magnifique corps vierge de toute souillure. Quel merveilleux cadeau nous lui faisons, et quel superbe présent tu nous fais ...

Oui, notre belle alter ego nous ouvrira aujourd'hui les porte du paradis que nous voulions connaître. Et tandis que nous caressons la soyeuse chevelure de notre si sublime jumelle, nous imaginons nos futures tâches. Nous nous voyons œuvrer davantage pour notre Déesse vénérée. Oh oui Nayris, nous transmettrons ta parole sainte à travers les terres connues, nous passerons ton message, nous réveillerons les ignorants.

Mais pour cela, nous devons faire un pas de plus vers Elle. Nous devons mettre une nouvelle pièce à l'édifice et donner encore plus de nous-même. Nous devons lui plaire et montrer que l'Elu Sombresang a eu raison de nous choisir, de nous proposer pour être à Son service. Oh oui, nous espérons qu'Elle nous regardera ... Mais trêve de tergiversations, nous devons y aller à présent. Un dernier baiser à notre tendre Astarté et voilà que les Novices l'aident à se rendre jusqu'à l'autel. Là, elle sera mise en valeur comme jamais et elle sera la plus belle actrice de cette grande cérémonie, à l'issu de laquelle nous aurons enfin la place que nous méritons ! Nous allons La servir comme jamais ...

Oh bon sang ! Astarté est encore plus belle, avec cette lumière venue du plafond qui la frappe de tout son éclat. Sa blancheur est sublimée, lui donnant un aspect irréel ... Oh chère sœur, nous avons choisi le bon jour pour faire cela, tu ne seras jamais plus jolie qu'en cette calme journée ! Tu touches de près le divin avant même de rejoindre Nayris. Tu seras bientôt à ses côtés grâce à nous, et avec cela nous serons bientôt son serviteur le plus fervent ... Regardez-nous ça, même la lame de notre poignard rituel paraît fade ainsi placée près de sa peau d'albâtre.

Les voilà tous réunis devant nous : nos collègues, nos futurs sous-fifres, les Adorateurs de Nayris en pleine joie de recevoir parmi eux un nouvel Elu. Les Prêcheurs, les Prêtres Orateurs comme nous le sommes encore pendant quelques minutes, vont enfin avoir une Voix vers notre Déesse. Et quelle voix ! Oh, douce Astarté, quel doux sourire tu nous fais ! Il n'y a plus aucun doute, nous sentons le bonheur qui émane de ton être à la pensée que par ton pieux sacrifice tu nous aide tous les deux. Grâce à ce que nous allons faire, nous allons nous élever dans la hiérarchie de notre saint culte, mais surtout nous allons te libérer de ta coquille, tendre Astarté. D'une pierre deux coups, comme le dit le populaire dicton. Nous serons tous deux emplis de bonheur dans quelques minutes, même si ton sacrifice implique que nous seront dès lors séparé de toi. Mais nous aurons pour nous consoler la joie de te savoir près d'Elle pour l'éternité.

Le moment fatidique est arrivé. Étrange, nos mains sont prises soudainement par un léger tremblement. Nous avons, semble-t-il, le trac. C'est une cérémonie tellement importante. Vitale. Nécessaire. Sublime ! A ce qui nous est parvenu aux oreilles, certains font leur premier sacrifice en huis clos. D'autres, pour ce genre de situation, se cache même, pour en tenir les preuves devant les yeux de leurs pairs plus tard. Nous sommes conscient que certains dans cette assemblées font triste mine car leur esprit tortueux s'est imaginé pouvoir souillé la dignité de notre Astarté. Nous allons leur montrer, à tous, à quel point le sacrifice pour Nayris est une oeuvre d'art sans pareil.

Frères et Soeurs, Adorateurs de Nayris, voyez la lame de notre foi accomplir sa vocation, et participez à la transcendance du sang sacré que nous allons répandre pour Elle.

Nous allons procéder avec langueur, douceur, amour. Lentement, nous caressons encore les cheveux de notre sœur gémellaire, croisant une dernière fois son regard avant de passer délicatement une main chaude sur ses yeux pour qu'elle les ferme. Avec précaution, nous déboutonnons le haut de sa robe blanche, afin de dégager son cou si fin. Avant d'accomplir l'acte ultime du sacrifice rituel, nous amenons notre tête vers celle de notre aimée, plaçant notre bouche près de son oreille, murmurant alors "Dors gentille petite fille, dors et sois sans crainte. Dors gentille petite fille, et va embrasser notre Mère à tous". Alors, avec tous nos sentiments mélangés pour Nayris et Astarté, nous saisissons notre poignard et nous venons trancher d'un geste vif et précis la peau et la chair de notre alter ego, laissant pleuvoir le sang rouge qui bientôt sera aux couleurs de notre Déesse. Et les prêtres autour de nous psalmodient les paroles rituelles. Et le sang se colore tandis que la vie quitte notre sœur.

Alors que les derniers gargouillements s'échappe de sa gorge blanche rougie par son liquide vital - il faudra que nous pensions à en conserver une petite fiole ou deux, nous aimons les souvenirs -, nous procédons à notre ultime geste d'amour physique. Ainsi, pour lui dire adieu, nous venons, une dernière fois, embrasser la bouche désormais froide d'Astarté. Et nous lui tournons le dos, il n'est plus temps de l'admirer.

Frères et Soeurs, Adorateurs de Nayris, nous, Andromaque Ardhanarîshvar, faisons serment de servir Nayris et notre culte avec toute la ferveur et la foi dont nous sommes doté. Frères et Soeurs, saluez votre nouvel Elu Prêcheur !

La joie se lit sur leur visage. Tout autant, nous le sentons, sur notre visage. Une nouvelle ère commence, une ère où notre gloire portera celle de Nayris !



Thème musical d'Andromaque
Code couleur RP d'Andromaque : #996699
Code couleur d'Astarté (en italique, c'est que dans la tête d'Andro) : #cc6699
Code couleur de Svike l'Impis : #ff6600


avatar


Métamorphe

Partie IRL
Crédit avatar : Tilda Swinton, retouchée par moi
Double compte : Helyanwë
Vitesse de réponse : de rapide à longue


 
Page 1 sur 1