Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 La vengeance d'un frère.

 
Dim 26 Jan - 17:21
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3768-haestrom
Haestrom avait à peine le temps d'arriver à sa destination finale sur le continent Glace qu'il avait été mis au courant par ses plus fidèles alliés sur Terre que le moment était arrivé malgré tout ce qu'on avait pu lui promettre. Haestrom avait à peine eu le temps de s'acclimater à la région et apprécier le mode de vie glacial de ses habitants locaux qu'il devait choisir entre rester ou partir. Il était clair que l'occasion ne se présenterait pas deux fois. Haestrom fit donc le chemin inverse jusqu'à ses terres natales passant d'un froid frigorifiant du sud à une chaleur fondante du nord de Terra. Il parvint à faire la plupart du trajet en bateau, la baronnie se situant sur une des rives du fleuve, il était beaucoup plus rapide de faire le trajet par la mer que par la terre. Il dût passer par la terre en Drayame jusqu'au lac enchantée.

Une fois sur place, il rejoint la taverne où les soldats avaient l'habitude de se stationner pendant leur permission. Du moins là où ils se divertissaient lorsqu'il était encore dans la baronnie. L'endroit avait bien changé, beaucoup d'habitants la fréquentaient et très peu de soldat dont Keller qui l'attendait déjà avec un autre homme sur une table. Haestrom les rejoint rapidement après avoir commandé une boisson auprès du tavernier qui ne le reconnut pas. Plutôt une bonne chose pour ne pas attirer trop l'attention sur lui.
Une fois assis, il n'y eut ni poignée de main, ni accolade entre Keller et Haestrom, il en avait toujours été décidé ainsi tant que la justice n'aurait pas été exercé sur le baron actuel. L'autre homme néanmoins sourit à la venue du noble prétendant. Haestrom se souvenait de son visage, il avait grandit mais restait jeune, il avait à peine 18 ans si ses calculs étaient exacts, c'était le fils du Seigneur-vassal du barron: Merik. Keller engagea la parole:

-Je suis heureux que vous ayez répondu rapidement à notre conseil Messire... La situation tourne à votre avantage depuis quelques semaines. Bien que le peuple ait toujours été surpris mais non révolté par le complot qui a frappé votre famille. Mais ces derniers temps, le peuple se révolte car les impôts ont considérablement augmentés et l'insécurité commence à se faire ressentir sans toutefois devenir alarmante.
-Il a aussi perdu son plus précieux allié dans cette histoire, il s'agit du maréchal de la baronnie et sacrifié une bonne partie des hommes pour Aile Ténébreuse puisqu'il doit participer à l'effort de guerre de l'empereur lige. Elle ne compte plus que 173 soldats dont le nouveau maréchal...

Merik s'interrompit quelques secondes lâcha un sourire à Keller, puis regarda à nouveau Haestrom avec des yeux de séducteurs qui mirent mal à l'aise le jeune homme. Tout le monde a le cour savait que Merik était attiré par les deux sexes ce qui était loin d'intéresser Haestrom. Il reprit la parole doucement:

-Moi... J'ai donc en ma possession 173 hommes fidèles sur la baronnie ainsi qu'un peu moins d'une centaine sur mes terres. Bien sûr il y a quelques soldats qui sont prêts à laisser l'argent les corrompre, mais ils restent encore une centaine d'homme qui se souviennent du temps de votre père Messire, c'est pour ça que vous êtes là.

Haestrom se demandait vraiment quel genre de stratagème ils avaient trouver pour considérer la situation avantageuse...

-Quel plan avez vous en tête?
-Aller au doléance du baron, je suis très proche de l'usurpateur... annonça Keller, très peu de temps avant votre tour, le seigneur Merik feintera de dire son serment au baron, puisqu'il ne l'a pas encore fait malgré que cela fasse trois mois qu'il ait reprit les terres par primogéniture. Il sera accompagné d'une vingtaine de ces hommes. Les autres attendront discrètement au cas où ça se passerait mal.
-Je ferai mon serment au vrai baron, et le combat commencera ensuite. Nous tuerons ses hommes et Keller pourra lui trancher la gorge.
-Non! On ne fera pas couler sang de nos soldats sans raison valable... Je prendrai la parole après ton serment. Il n'y a qu'une poignée d'hommes qui doit mourir, pas plus.

Quelques heures plus tard, Haestrom était dans le petit hall de la minuscule forteresse de la baronnie où il put voir assis sur le siège de pouvoir, l'homme qui avait fait assassiner sa famille. Haestrom était à la fois excité et effrayé d'être aussi proche de son but. Keller était effectivement très proche du baron et était accompagné par une dizaine de soldats qui encadraient la pièce principale du fort. Les habitants de la baronnie venaient se plaindre et implorer l'aide du baron quant aux différents problèmes d'insécurité dont m'avait parlé Keller et Merik. Haestrom dû attendre plusieurs minutes dans cette espèce de cours des miracles accordés par un seul et même homme.

Merik entra enfin dans la salle accompagné d'une petite quinzaine d'homme, moins que ce qu'il avait annoncé au départ. Le baron se leva et lui énonça ses quelques paroles:

-Ah enfin! Le seigneur, maréchal du baron de Riverbear vient réciter son serment à son seigneur-lige, approche donc jeune seigneur!
-Effectivement... Je viens jurer fidélité à mon seigneur-lige légitime.

Merik s'approcha de Haestrom, accompagné de Whiteghost le loup de Haestrom, qui retira alors sa capuche pour faire face à l'usurpateur et ainsi prendre la parole devant la plupart des nobles de la cour et devant le reste des habitants venus assister au doléances.

-Je suis Haestrom Winterbear, fils de Atwars Winterbear et dernier parent de la dynastie des Winterbear. Vous n'avez aucun droit légitime sur le trône de Riverbear qui appartient à ma dynastie depuis sa création.

Haestrom pouvait sentir la tension qui émanaient de toutes les personnes présentes dans la pièce, surtout les soldats qui agrippaient au poignée de leurs armes pour se préparer au combat qui semblait inévitable comme l'avait vu Merik et Keller. Certains habitants présents dans la pièce fuirent dehors en hurlant qu'il était revenu. Puis il reprit:

-Dîtes à vos soldats de déposer les armes, je ne veux pas d'éclaboussures de sangs inutiles dans le hall de ma forteresse!
-Tu décides donc de te montrer enfin lâche! Tu as abandonné ta famille! Je me souviens lorsque j'ai égorgé le nourrisson de ton frère où étais-tu sale gueux!
-Sir Keller, vous étiez un fidèle soldat de mon père, faîtes taire cet usurpateur et emmener le au cachot jusqu'à ce qu'il soit jugé!
-Sous mon commandement tuez-les! Tuez les tous! Et mettez leur tête à la vue de tous!

Tandis que les soldats du barons dégainèrent leurs armes, Keller les interrompit:

-Sir Haestrom est un bien meilleur seigneur que l'usurpateur, bon et juste, ne lui faîtes aucun mal! Emmenez le traître de baron dans un cachot comme Sir Haestrom l'a ordonné, et aucun mal ne vous sera fait!

Les hommes de Merik rentrèrent en surnombre dans la forteresse, pour les persuader d'exécuter les ordres de Keller qui ne se firent pas prier, ses fidèles soldats embarquèrent de force le baron jusqu'au cachot. Haestrom soupira de soulagement... C'était fait. Il s'approcha du trône, le caressa légèrement avant de s'y asseoir et de s'installer confortablement et de regarder les hommes présents dans la pièce. Merik prit la parole:

-Sir Haestrom, si je peux me permettre, je vous donne l'autorisation de me retirer le titre de maréchal et le rendre à Keller si cela vous sied bien.
-Keller aura le grand privilège d'être le capitaine de la garde personnel du baron. Gardez votre titre Merik, vous avez les compétences nécessaires et j'étais à peine plus jeune que vous lorsqu'on m'a donné ses responsabilités aussi.

Keller s'agenouilla devant Haestrom et prêta serment à ce dernier, de même que Merik et les autres soldats présents dans la pièce. Keller reprit avec prudence:

-J'ai appris qu'un contrat que vous aviez exécuté vous aurait permis de reprendre votre baronnie, voire un dûché Messire... Pourquoi avoir répondu avec tant d'empressement à notre appel.
-C'était l'occasion ou jamais de reprendre la baronnie et surtout... On ne m'avait que promis des terres, rien n'est sûrs, et on ne m'avait pas certifié que j'aurai l'homme que je voulais depuis 4 ans.

Quelques heures après, Haestrom se présenta sur la petite place publique de la baronnie où de nombreuses personnes ayant connu le temps de Atwars Winterbear acclamèrent ce retour. Haestrom prit la parole et fit venir le prisonnier enchaîné qui prit la parole:

-Moi, Stalin Caduck, avoue avoir comploté contre la famille Winterbear et assassiné tout les proches de Haes... Sir Haestrom Winterbear... Je suis un traître et un meurtrier, et j'en accepterai les conséquences.

Haestrom regarda le peuple avant d'énoncer la sentence sur la place.

-La traîtrise ne sera jamais tolérée sur Riverbear, c'est pour ça que je vous retire tout vos titres, toutes vos marques de noblesses, que je récupère tout votre or qui sera reversé pour les doléances du peuple! Et que je bannis tout les Caduck de Riverbear, il en sera de même avec tout les membres de votre ancienne cours qui ne sont plus les bienvenus sur les terres des Winterbear. Seules votre fils sera notre pupille et que si jamais les termes ne sont pas respectée, sa tête se verra détacher de son corps.

Haestrom fit une pause et entendit les acclamations de la foule, Stalin fut soulager d'entendre que le mot "mort" n'avait pas été prononcé, il n'avait que faire de son fils maintenant qu'il était dépossédé de tout ses biens.
La foule réclamait la tête du traître, ce que Haestrom ne tarda pas à évoquer:

-Mais je suis juste, et vous avez tout avoué Stalin... Ce que je viens d'énoncer est la peine pour une trahison sans éclat de sang. Néanmoins sur les terres de Riverbear, les meurtriers sont décapités sur la place publique et leur corps nourrissent les corbeaux aux alentours de la baronnie. C'est pour ça que je vous condamne à mort.
-Vous aviez dit qu'il n'y aurait pas de sang! s'exclama Stalin.
-Je ne parlais pas du tien. répondit froidement Haestrom.

Sur ces paroles, Keller installa Stalin, et Merik tendit une épée à Haestrom qui la dégaina vivement avant de s'installer aux côtés de Stalin et placer l'épée aiguisé au niveau de la nuque de Stalin, et d'abattre un violent coup qui acheva l'usurpateur comme un porc que l'on prépare pour un festin. Des éclats de sang, vinrent éclabousser le visage du baron. Il rangea l'épée et rejoignit sa forteresse aux côtés de Merik et Keller.

-Soulagé Messire?
-Oui, Keller... C'était la vengeance d'un frère qui avait tout perdu. Nous avons beaucoup à faire maintenant, nous nous retrouverons demain pour parler de cette insécurité. Allez vous reposer et encore une fois... Merci!




avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : Beaver-Skin
Double compte : non
Vitesse de réponse : rapide


 
Page 1 sur 1