Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Ce qui commença par la plus calme des tempêtes

 
Sam 28 Déc - 11:44
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Sola, ses montagnes, ses mines qui attirent à elles les plus cupides de cette terre, mais aussi ses vallons et rares espaces verts. Sur l'un d'entres eux, rare bosquet balayé par les vents à cette altitude, se tient assis un homme au visage couvert d'un bandeau et d'un chapeau tenant par miracle sur sa tête avec un tel mistral. Au centre de cet espace vert bordé de bouleaux et de hêtres Artanis attendait, il attendait une compagnie, pour la première fois il allait avoir besoin d'aide, pour la première fois il avait entamé une quête recommandée pour un groupe expérimenté et il en était revenu reposer l'affiche de quête si ardemment arrachée à son poste, ayant ajouté à celle-ci une note, indiquant de le retrouver à l'endroit où il se tenait actuellement, ce moment où relevant les yeux vers les hautes montagnes non loin de là il tentait vainement de mesurer l'entreprise qui avait été sienne, seul, et qui le serait à nouveau, mais avec quels compagnons ?

L'elfe n'aimait pas la compagnie, ne souhaitant pas parler de son passé, souhaitant toujours rester dans l'ombre même si son identité même était inconnue de tous, il considérait que personne n'était digne de sa confiance et qu'il ne l'accorderait à nul autre que lui-même et son âme soeur. Pourtant des images lui revenaient alors qu'il se rappelait la description sur l'affiche: une mine abandonnée, ouverte en annexe pour contenter les plus avares non contents de la fermeture des plus grosses exploitations de la zone, un couloir, ils ont creusé trop profond, infestation de gobelins; et ce qu'Artanis avait rajouté suite à sa découverte: ils ont creusé jusqu'à une antique cité sous la montagne, où des gobelins ont élus domicile, forte probabilité de présence de trésors, et d'artéfacts archéologiques anciens.

L'elfe commençait à perdre patience, il avait modifié l'avis de quête dans trois auberges de la région sans compter celle où il l'avait trouvé au départ, et voila presque deux jours qu'il attendait, car même si la méditation avait les meilleurs effets sur lui, il commençait à être impatient de retourner sous la montagne, retourner dans l'ombre, retourner pourfendre les créatures du mal et leur soustraire leur butin. Mais est-ce que ce qu'il avait rajouté à la quête allait lui apporter des compagnons avides d'action ? De gloire ? De richesse ? De connaissance? Cela aussi il commençait doucement, lentement, tel un serpent approchant sa proie long, à y porter de l'intérêt.

Et c'est en remettant en place son chapeau, domptant en lui cette curiosité bientôt incontrôlable, qu'il leva les yeux vers la lisière du bosquet à une vingtaine de mètres de lui, et sous la canopée dansant violemment il y vit ce qu'il attendait, une silhouette sortant de l'ombre.



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Dim 5 Jan - 18:04
Cela faisait quelques semaines que Roksana se trouvait dans les montagnes de l'est, les mêmes montagnes qui borde le monde de Nayris et qui fournie les plaines en minerais. Elle était venue dans les fameuses montagnes dans le but d'accompagner Tiana chez son oncle et lui offrir de se faite protection et nourriture en tous cas le temps qu'il lui faudrait pour changer de profession. La naine appréciait bien la jeune femme, elle était gentille et son amitié lui était précieuse.

En arrivant dans les monts, Roksana avait apprit l’existence de la quête, le parchemin quémander des aventuriers pour nettoyer une mine emplit de gobelin et peut être trouver une cité antique emplit de connaissance diverse, en tant que paladin de Von Luard elle ne pouvait laisser passer une telle opportunité d'approfondir ses connaissances. Elle était donc décidée et le jour même elle avait prit son poney de guerre, l'avait arnachée et c'était mit en route vers le lieue en question.

Le trajet était relativement calme, aucun dragon ni même bandit, aucun orc ou armée des ombres et encore moins de personne à aider ou à guider vers les voie de Von Luard. Le seul point gênant fut la poussière sur le chemin qui se levait et faisait tousser la naine et le poney. Une fois le chemin quitté et le calvaire passé, la naine avait coupée par un petit sentier traversant le bois épais qui encercle la mine. Après plusieurs minutes elle était enfin arrivée à destination, elle voyait déjà un homme présent pour participer à la quête. Elle décidait donc de descendre de son poney et de se diriger vers lui.

Si vous êtes pour la mission dans les mines vous pouvez me compter parmi vous ! En faite je m'appelle Roksana Hammerfrost, pour vous servir. La fin de phrase était plus pour être polis que pour offrir réellement ses services a l'homme. Après tout, Roksana était une naine et qui mieux qu'un nain pour visiter une mine ? Elle était donc toute choisie pour cette mission, en revanche l'elfe serait parfois à l'étroit il n'en fallait pas en douter.

Invité

avatar




Lun 7 Avr - 17:29
    Sautant au vole, Elenna posa pied au sol en tenant les rênes de sa monture avec fermeté. Elle regarda autours d'elle avec assurance, rien de bien inquiétant dans les parages. Après tout, il n'y avait que des imbéciles bourrés, hurlant et chantant comme des coqs malades, des fille de joie légèrement aguicheuse, même si pour notre amie elles étaient toutes trop sales, et des voyageurs. Ce n'était qu'une auberge aussi ! A quoi c'était-elle attendue ? Des imbéciles avide de richesse on en trouvait, presque, que dans ces lieux. Un petit crasseux s'approcha d'elle en courant.

    -Votre monture ?

    Elenna sourit pour la première fois depuis son arrivée et tendit les rênes de son magnifique étalon ,volé , au jeune garçon. Elle le laissa l’emmener après quelque remarque et soin à accomplir obligatoirement. Elle c'était donnée du mal pour l'avoir sans bobo cette monture ! La main posait sur son arme, les sens en ébullition, elle entra d'un pas décidé dans l'auberge, se dirigeant sans plus de cérémonie vers le comptoir. Elle s'assit avec grâce, étrange dans un lieu pareille mais Elenna n'aimait pas vraiment s’abaisser au rang de simple humaine balourde pour garder une couverture. Il y avait une limite au ridicule, tout de même !

    -Je vous sers quoi, Mademoiselle ?
    -Du thé.
    -Dans une auberge ? Du thé ? Excusez moi, ma petite dame mais on est pas dans un salon de bourge ici !
    -Et bien, un whisky. Dit-elle en soupirant et en levant les yeux aux ciels désespérer.

    La prochaine fois, elle devra dire à Artanis de poser ses fichus affiches dans des lieux moins... Crade. Bon, elle avait l'habitude, après tout elle avait passé des années à ne manger que dans des auberges pas très chères, mais à présent qu'elle avait le choix entre ici et dehors, elle préférait grandement être sur les routes. C'était... Plus tranquille et apaisant.

    -Vous n'auriez pas des affiches intéressante à me proposer ?

    Le vieux bonhomme bourru leva un sourcil en reniflant fortement. La classe, n'est-ce pas ? Elenna finit par comprendre que c'était sa manière, bien à lui, de réfléchir. Mais où était-elle tombée ?

    -J'crois bien qu'oui !

    D'un pas lourd il sortit de son bar, permettant ainsi à Elenna de goûter la boisson. Elle en prit une petite gorgée et cru que sa gorge allait rendre l'âme tellement c'était brûlant. Elle plissa par la suite le nez, comprenant rapidement, qu'elle n'avait pas vraiment eu de la qualité. Elle soupira en repoussant son verre, il fallait qu'elle paye pour cela ? Et puis quoi encore ? Elle se leva sans un bruit et partit sur les traces du vieil homme, sourcils froncés, il regardait dans de la paperasse. Repérant d'un coup d'oeil l'écriture d'Artanis, Elenna prit l'affiche au vole et partit avec. Elle n'avait plus de temps à perdre dans cet endroit et malgré les protestations du patron, partis sans un mot. Elle siffla le jeune garçon qui, fidèle à ses obligations, rappliqua immédiatement. Sortant une pièce de sa bourse, elle le lui lança avec précision. Il la rattrapa avec facilité et sourit de toutes ses dents, pourries, pour la remercier. Elle prit sans plus de cérémonie les rênes de son étalon et monta en selle. Après un dernier clin d’œil à l'adresse de l'enfant, elle attacha ses cheveux en queue de cheval avec une lanière et fit partir l'étalon au pas tout en consultant l'affiche.

    ***

    Le voyage ne dura quelques jours, un ou deux tout au plus, permettant ainsi à la jeune femme de réfléchir. Elle ne voyait pas vraiment en quoi consister la mission. Prendre de l'or ou chasser les gobelins ? Ou encore, les deux ? Elenna n'était pas vraiment attirée par l'or mais si Artanis se trouvait là-bas c'était sûrement pour une bonne raison. Alors que le soleil pointait sur midi, Elenna aperçut des poins au loin. Tirant l'affiche de sa poche, elle regarda autours d'elle pour voir si elle était arrivée à destination et souffla de satisfaction quand elle vit que c'était le cas. L'elfe devait être là-bas, à attendre des hommes avide de richesse ou de sang. La jeune femme sourit en se disant qu'elle serrait peut-être de meilleur compagnie qu'une bande pillard ! D'un coup sec, elle fit partir l'étalon au galop. Plus vite elle y serrait, mieux cela serra ! Elle n'avait pas vraiment envie de s'attarder encore plus longtemps ici, à ne rien faire. Après tout, cela allai sûrement être sympa de faire une mission dans une grotte sombre et infesté de gobelin prêt à tout, pour garder leur butins intact !

    Arrivant enfin à la hauteur d'Artanis et... D'une naine, oui cela devait être une naine. Elle décocha un franc sourire réjouit à l'elfe avant d'arrêter sa monture pour descendre de selle. S'avançant vers la naine, elle inclina légèrement la tête.


    -Enchantée. Je suis Elenna. Je vais faire partis du voyage !

Invité

avatar




Dim 15 Juin - 16:52
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Le vent, le vent contre son chapeau, la brise chatouillant son menton derrière son masque, les bourrasques répétées soulevant son voile tenant en place, toujours enlacer dans son armure, la poussière ramenée par ce vent, l'humidité, la pluie prochaine, et la nuit à venir. Artanis n'en pouvait plus de ce lieu déprimant et qui l'usais à petit feu, d'ailleurs que n'aurais-t-il pas donné pour un feu …

*Raaaah ça va cette déprime à deux franc ? Tu es un prince … D'Illiréa … un HAUT elfe … c’est pas une brise qui va te mettre dans cet état allez ZOU … debout fainéant … un peut de prestance pour ton premier arrivant … même si il ne doit pas avoir le moindre soupçon sur ton identité … *

Se relevant avec précautions, s'époussetant légèrement avec un certain détachement il s'approcha de la naine et la salua :

-Bien le bonjours, je me nomme Artanis, et je vous remercie de m'accompagner dans cette quête .


Perdant un instant son regards dans la cime des arbres en lisière il plongea son regard d'azur dans l'ombre de la forêt où il y aperçu ce qui serais le dernier membre de cette compagnie.


*Ah ! La voilà … elle a fait vite dit-donc … bon on va pas s'attarder plus longtemps ici je vais prendre froid moi … allons nous fourrer dans ce trou immonde … avec le sourire … *


Lorsque l'elfe mis pied à terre et se présenta Artanis fit mine de ne pas la connaître et lui répondant armé d'un regard insistant il espéra faire passer le message à sa collaboratrice :

-Bien le bonjours ! Je me nomme Artanis et voici Roksanna Hammerfrost, je suis celui qui ai posté la demande et je pense que désormais nous serons … assez … allez suivez moi nous avons de la route mesdames, et dans la plus grande discrétion, nous ne souhaitons pas partager plus avant la récompense n'est-ce pas ?
Finit-il avec un clin d’œil malicieux pour ses deux camarades.

La route ne fut pas longue pour l'elfe qui se perdit dans ses pensées, ouvrant la marche d'un pas qui le portait à dix pas devant les montures des deux femmes derrière lui, cherchant le trajet qu'il avait découvert vers les mines, c'est à la tombée de la nuit que la compagnie arriva a sa destination, attendant que les deux femmes aient mis pied a terre il présenta le lieux :


-Voila, nous y sommes, des envies de faire marche arrière ? Je ne pense pas, il marqua une courte pause
, échangeant un regard pour Elenna avant de revenir à la naine et de continuer, la nuit tombe et sur ces terres … de toute façon tout demi-tour serais maintenant plus dangereux que de rentrer la dedans …

Observant le regard interrogateur de ses deux auditrices il haussa un sourcil, pour se rendre compte qu'en effet "l'entrée" de la mine était soigneusement cachée a sa première arrivée, à flanc d'un pan de montagne anormalement hors de terre pour la région, une arrête affûtée comme un poignard sortant de colline et formant une arrête miniature sur plusieurs centaines de mètre de chaque côté du massif principal. Plus haut que les arbres dans lesquels la masse minéral était noyée. Parmi les chutes de pierre et les décrochements, au tombant d'un grand pan tel une muraille que certaines grandes citées pourrais envier, un trou, plus une fissure en fait, de la taille d'un grand nain ou d'un semi-homme, que l'elfe avait d'ailleurs caché a son départ par une cascade de lierres trouvés plus loin. Rendant de ce fait l'entrée invisible et c'est affichant une légère gêne qu'il continua, s'approchant du lierre pour l'entrouvrir lentement :

-Oui pardonnez moi j'ai pris quelques précautions a mon dernier passage, toujours est-il … une mine grave embruma son visage et son regard se perdant dans l'obscurité qui s'enfonçait derrière son épaule …qu'il faudra laisser les chevaux derrière le lierre... ils y resterons faites moi confiance … maintenant hâtons nous … vous ne voulez pas faire face a ce qui peuple cette forêt le soir.

Passant la cascade de feuille il alluma une torche de fortune qu'il retrouva avec un léger sourire sous une roche, l'alluma, puis attendis sa compagnie, assis sur une pierre, entouré d'ombres presque surnaturelles, voilant le couloir s'étendant devant et derrière lui, comme si la lumière du soir ni la torche elle même ne pouvait sonder la noirceur des lieux.



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 


Mer 9 Juil - 23:31
-Bien le bonjours ! Je me nomme Artanis et voici Roksanna Hammerfrost, je suis celui qui ai posté la demande et je pense que désormais nous serons … assez … allez suivez moi nous avons de la route mesdames, et dans la plus grande discrétion, nous ne souhaitons pas partager plus avant la récompense n'est-ce pas ?

Aussitôt Elenna comprit et suivit le mouvement en faisant de même. Elle ne savait pas franchement pourquoi il voulait garder le secret mais au fond qu'est-ce qu'elle en avait à faire ? Les présentations étaient finis enfin de compte et ils ne serraient pas plus, ce qui n'était pas non plus une mauvaise chose. Elenna aurait haï devoir supporter des gros poids lourds sans cervelle. Sans plus de cérémonie, ils prirent la route. La jeune elfe ne comptait pas marcher alors elle monta sur son cheval sans un mot. Le voyage fut plus ou moins long, en tout cas, il prit fin au début de la nuit. L'elfe était las de ne rien faire de bien intéressant et cela se voyait. Beaucoup trop même, elle descendit lentement de sa monture pour ne pas se froisser un muscle et s'étira doucement en écoutant Artanis.

-Voila, nous y sommes, des envies de faire marche arrière ? Je ne pense pas, la nuit tombe et sur ces terres … de toute façon tout demi-tour serais maintenant plus dangereux que de rentrer la dedans …

Artanis avait réussis à attiser sa curiosité, elle ne se dérangea donc à pas à hausser les sourcils. C'était-il déjà confronté à ces « dangers » au moins ? Si oui, Elenna était curieuse de savoir les détails. Cependant, Elenna repéra immédiatement la gêne d'Artanis. A tout les coups, il avait paumé l'entrée. Ainsi elle suivit son regard, sans vraiment trop s'attarder sur des petits points futiles. La seule chose qu'elle avait besoin de savoir c'est que c'était une mine ; point. Elle croisa les bras sur sa poitrine, dommage qu'elle devait faire semblant de ne pas le connaître sinon elle l'aurait déjà charrier. Bon, Artanis ne se laissait jamais faire mais c'était quand même sympa de le taquiner. Il ne se gênait pas lui après tout !
Enfin, l'elfe caché se dirigea vers les lièvres et gêné dit :


-Oui pardonnez moi j'ai pris quelques précautions a mon dernier passage, toujours est-il … qu'il faudra laisser les chevaux derrière le lierre... ils y resterons faites moi confiance … maintenant hâtons nous … vous ne voulez pas faire face a ce qui peuple cette forêt le soir.

Laisser les chevaux ? Ils allaient devoir marcher... Youpi ! C'est avec le pas traînant qu'Elenna s'exécuta. Elle mit une dernière tape amicale à sa monture avant de se diriger à son tours vers les feuillages. Elle les écarta doucement de devant son visage et fit un signe de main pour laisser passer la naine en première, celle-ci entra Elenna la suivant de prêt. Aussitôt entrée, l'elfe repéra immédiatement son compagnon et ami. Un large sourit qu'elle cacha légèrement en tournant la tête se dessina sur son visage. Il avait le sens de la mise en scène ! Cependant reprenant son sérieux, Elenna regarda Artanis et lui demanda :

-Et maintenant ? On fait quoi ?

Sans un mot, Artanis montra de la tête les couloirs. Bon, le message était plus que claire. Vive la marche ! L'elfe suivit de prêt, sans un mot. Elle ne savait pas quoi dire et elle ne ressentait ni le besoin d'engager une conversation. Elle marchait les yeux droit devant elle, soit le dos de l'haut elfe qui avait prit la tête de l'expédition. Ils marchaient pendant un petit moment quand Elenna se frottant la nuque se décida d'essayer de parler avec la naine. Prête à dire un mot beauf comme « hey » elle se retourna et le son resta bloquer dans sa gorge.

-Heu... Artanis... On a chouillat, petit problème... Elle est où la demi-portion, enfin la naine ?

Invité

avatar




Lun 18 Aoû - 11:59
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3033-artanis-targaryen
Se stoppant, haussant un sourcil, Artanis amorça un demi tour en s'adressent a Elenna:

-Les nains sont un peuple fier, un grand peuple de bâtisseur comme il n'en a jamais été et qu'il n'en sera jamais, de vaillant guerriers, des artisans rivalisant avec les meilleurs elfes, je crois que les résumer a des "demi-portions" n'est pas très gent…l'elfe observa alors le vide derrière son interlocutrice, effaça le nuage d'étonnement passant sur son regard et reprit, toussotant pour reprendre un ton sérieux … et nous allons continuer quand même, elle retrouvera bien notre chemin les premières galeries suivent un schéma simple …

L'elfe ralentit le rythme de ses paroles et accéléra le pas pour augmenter l'effet qu'i voulait donner, se permettant une pensée au passage alors que le tunnel devait de plus en plus frai:

*Une naine qui se perd dans une mine … et deux elfes qui gardes le chemins on aura tout vu ! *

Artanis jeta la torche devant lui, avança encore de quelques pas, et invita Elenna a observa ce qui se trouvait devant l'embouchure de la fin du tunnel, posant sa mains sur l'épaule de son interlocutrice et terminant son effet :

-En revanche à partir d'ici … cela devient plus ardu, je n'ai pas été plus loin la dernière fois … je laisse une trace pour la naine et nous progresserons sans torche a partir d'ici, reste près de moi, et encore plus de ton épée… tu ne le voit pas au début, mais une fois ta vision habituée et tes sens poussées au maximum tu va te rendre compte a quel point sa grouille de bestioles ici …

Et joignant le geste a la parole, l'elfe traça une ligne avec les braises de la torche avant de la laissée a ses pieds alors qu'il entamait la descente du promontoire sur lequel il se trouvait, le long d'un petit chemin serpentant sur les contreforts de la grotte aux dimensions de ville face a lui, aménagée par les gobelins en un multitude de constructions en bois tenants ensembles par miracle sur ce qu'on percevait a peine des ruines d'une antique construction a même la pierre.

Arrivé a un pont de singe la ou s'arrêtait le chemin sculpté dans la roche noire, Artanis ouvrit le pas, inspirant profondément il jeta un regard a l'elfe a ses côté et s'engageant sur les premières planches, d'un pas aussi léger qu'il put, tel une feuille se posant sur un ruisseau, peut être par coïncidence, ou pas, l'immense caverne commença a s'éclairer, d'abord derrière l'imposante montagne formées par les constructions gobelin et l'antique réseau de bâtiments de pierre, parsemant le plafond insondable de la caverne de quelques étoiles de lumières. Enfin l'elfe levant les yeux put percevoir des torches en vue s'allumer les unes après les autres, révélant l'éveil des légions recouvrant peut a peut leur territoire. Dégainant son épée avec une lenteur calculée, l'elfe se tourna lentement vers Elenna avant de s'élancer de toute sa force a l'autre but du pont pour lui dire a mis-voix :


-Et la sa devient intéressant ….



Je retourne parmi les ombres




pour ceux qui rp avec moi ...:
 



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1