Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Au nom de qui ? [Privé : Svan / Atlas /Fëanor][terminé]

 
Sam 23 Nov - 21:37
La nuit vient de tomber sur les plaines, une nuit noir sans étoile ni lune, une nuit qui pourrait terrifier les âmes sensibles. L'air et frais, un vent du sud vient frapper les vivants pénétrant la chair jusqu'aux os. Dans le lointain, une chouette ulule, son crie percute les montagnes et revient comme un échos à nos oreilles. Roksana, doit pourtant se reposer dans cette atmosphère pesante, la naine est épuisée de la marche du jour qui la fait quitter les côtes pour s'enfoncer au coeur même des plaines.

Roksana observe alors de part et d'autre du sentier de marche et remarque une bute de terre suffisamment grande pour la protéger du froid. Un endroit parfait pour installer le camp. La naine pose son sac sur le sol, sort son briquet à huile nain ; elle allume alors un tissue d'amadou qui enflamme ensuite du bois sec préalablement posé sur le sol. Le feu va durer un certain temps et ça suffira pour réchauffer la naine dans cette nuit fraîche.

La jeune femme s'allonge alors, la tête posée sur son sac et la cape servant de couverture. Elle trouve petit à petit le sommeil et les songes l'emmène vers d'autre terre. Roksana s'imagine dans la montagne du conglomérat nain fier berceau du monde nanique, elle se souvient de l'immense forge de son oncle au coeur même de la montagne forgent tout les équipements de l'armée des nains - elle se souvient de la grande mine ancien fief d'un dragon que Jadis ses ancêtres ont traqué puis tué et elle se souvient du beignet de viande de sanglier, spécialité des montagnes, un mets exquis pour tout palais qui s'y connait vraiment.

Cependant, Roksana n'est pas seule sur cette plaine et proche très proche d'elle se trouve un être sans age et sans visage, ni bon ni mauvais... L'être s'approche doucement de la naine qui ne manque pas de se réveiller et de tirer son épée contre la menace qui se présente à elle. Les deux personnes semble ensuite stoïque, de marbre l'un n'osant pas s'approcher l'autre n'osant sévir de son épée. Il se passe ensuite une communication non orale, chacun comprend ce que désire l'autre et Roksana se mets à genoux comme elle le ferait devant une personne importante.

Von Luard.... je ne vous avez pas reconnue. C'est un honneur pour moi que de vous rencontrer enfin. Commence la naine tendis que la forme s'approche et touche de la pointe de ses doigts le front de la naine.

Ecoute moi bien enfant du savoir... Moi Von Luard ai besoin de toi ! Dirige toi vers le village de Honville et réunie une équipe pour t'assister tu en aura besoin. Ta mission est la suivante, trouve la clé de diamant dans les montagnes du feu... exécute ma volonté et tu obtiendras le savoir que tu as besoin. Répond la forme avant de disparaître aussi rapidement qu'il est venu... aucun moyen pour la naine de poser des questions peut être ne sait t'elle que se dont elle a besoin pour la mission ; En tous cas Roksana doit obéir, elle n'est pas Paladin de Von Luard pour rien.

Le jour se lève enfin, le soleil sort timidement de l'horizon réchauffant avec parcimonie le sol et les âmes. Roksana récupère ses affaires se remémorant l'apparition d'hier soir... elle doit se rendre dans le village de Honville et par chance celui-ci se trouve sur son chemin a deux jours de marche.

Le village de Honville est un village humain comme il en existe plusieurs dans les landes. Des maisons de pierre grise aux toits de paille, une haute église aux vitraux de couleur... et surtout une auberge à l'orée du village. C'est dans cette auberge que la naine va commencer son recrutement. Assise à une table, Roksana commence à écrire sur un parchemin les prérequis de la mission.

Oyez, Oyez gentes dames et beaux damoiseaux.

De pars la présenste lesttre, nous Roksana Hammerfrost quémande des avensturiers pour une mission de faist compliqué que nous ne pouvois faire de nostre unique chef.

Nous oi besoin de moult savoir et donc de se faist, l'ami devra se présenster à l'auberge du village de Honville. Nous vous offroit faire ripaille et geuse frayche si vostre savoir nous instéresse. A se momenst précis l'ami pourra nous questionner sur nostre queste.

La queste est moult dangereuse... si bien que si vous vous faiste occire malemort voir meurtrir nous octroyons plus de sou pour combler le mal. La quest close nous octroyons une bourse de sou et propose de festoyer avons de nous dire adieu.

Puisse le voyage soist quiet et la miséricorde nous l'accorder.

Roksana Hammerfrost.


Ainsi l'annonce circule t'elle dans les auberges et tavernes alentour et depuis la naine attend avec impatience que l'un ou l'autre des aventuriers se présente devant elle afin de commencer la quête de Von Luard.

Invité

avatar




Lun 25 Nov - 22:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3318-atlas-anerko
HRP : cette quete ce déroulant après la victoire bleu et avant la fin de la maj, je serais vague sur les raisons de ma présence.

Atlas était de passage dans les plaines. Il connaissait bien le pays pour l'avoir a plusieurs reprises traversé. Il l'aimait bien pour sa praticité, les routes étaient entretenus, le paysage plat n'étais pas fatiguant. Toute considération lié a la beauté des lieux lui apparaissait futile. Il avait une place plus que réduite dans son esprit réservé aux sentiments.

Il voyageait essentiellement de nuit, se reposant le jour a l'ombre des rares arbres qui bordaient parfois le chemin. Il voyageait seul avec sa conscience qui était particulièrement légère pour un assassin. Avantage certain qu'ont les psychopathe sur ce terrain là. Son équipement lui était celui d'un homme qui n'avait pas de maison, il portait tous ses biens sur lui et la majorité servait à tuer d'une manière ou d'une autre.

La nuit avait était particulièrement fraiche et Atlas, arrivant en vue d'un petit village doté d'une auberge s'offrit le luxe d'un jour de repos bien mérité. Il lança les trois pièces de bronze a l'aubergiste qui regarda l'étranger sans le voir puis s’allongea sur la paille du matelas. Il sentis les doux effluves de la paille fraiche avec son odorat de loup et se pelotonna dans le réconfort d'un lit moelleux. Il serra un peu plus sa dague caché sous l'oreiller et s'endormit.

Une douce odeur de viande grillé réveilla Atlas de son sommeil sans rêve. Se levant lentement, il regarda sa chambre et son paquetage. C'est fous ce que ça peut être léger une vie quand elle tiens dans un sac. Il regarda sa main droite, toujours crispée sur le long poignard. Il le passa dans son fourreau qui pendait à sa ceinture et se mit en quête de son repas.

La salle de l'auberge était remplie de paysans attablé. Ils buvaient, mangeaient, chantaient gaiement. La scène lui rappela sa rencontre avec Leyceline, la chef des assassins de la rébellion. Il regarda partout, espérant voir une paire d'oreilles blanche dépasser de la foule. Rien. Il s'approcha du tavernier et leva le bras pour l'appeler mais une affiche retins son attention. Dans un langage lourd de tournure qui se voulaient élégantes, Atlas arriva a déchiffrer le message le plus important. On demandait des mercenaires. Il arracha l'affiche et la leva au niveau de son visage.

Hammerfrost... c'est nain ça ce dit-il. Il regarda les clients l'un après l'autre et trouva ce qu'il désirait. Une naine était assise a une table et buvait une chope de bière. Ses jambes ne touchaient pas le sol et elle devait mesurer la même taille assise que debout mais elle était bien habillé ce qui était signe qu'elle avait l'argent qu'elle promettait. Le lycan-garou s'approcha d'elle et posa l'affiche sur la table, devant le verre de la femme. Il planta son regard vert dans celui de la naine.

-Je suis intéressé. Par contre je ne vous dirais pas pourquoi vous m'engagerez ici.

Disant cela, il désigna du regard les autres clients. On est jamais trop prudent et qui sait qui la naine était vraiment.



Merci Alyna


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Crawford De Nyrianës
Vitesse de réponse : 1-2 semaines


Mer 27 Nov - 18:00
La première personne à s'être présentée devant Roksana est un chevalier, sans arme ni armure. Malgré la bonne volonté du dit chevalier la naine le refuse dans la quête, l'équiper reviendrait à un prix trop imposant. Plusieurs heures après cela, une femme se présente de nouveau devant Roksana. Une femme plutôt grande vêtue d'une tenue de plante. Après une longue conversation la naine apprend que cette personne se dit être capable de maîtriser la magie de plante, communiquer avec les animaux et les insectes. Mavia à un profil intéressant et la naine accepte avec bon plaisir sa participation à la quête. Une fois le contrat signé, Mavia se dirige dans la chambre du groupe préalablement achetée par la naine.

Le premier recrutement étant fait, la naine s'autorise une pause dans la taverne, une bière à la main elle observe une carte du monde. Le groupe devrait donc traverser les plaines jusqu'en Drayame puis flore, reprendre dans les plaines pour accéder au Sahawi et enfin traverser le désert aride pour les montagnes de feu. C'est le chemin le plus court et possiblement le plus dangereux surtout pour la fin.

Soudain une personne s'approche de la naine, un homme à la carrure guerrière preuve incontestable qu'il maîtrise l'art du combat. Il tient dans sa main l'annonce de la quête qui indique à la naine le but de sa présence.

-Je suis intéressé. Par contre je ne vous dirais pas pourquoi vous m'engagerez ici. Dit-il d'entrée de jeu, la naine se lève et lui indique d'un signe de main de la suivre. Elle se dirige vers la chambre de groupe ou se trouve Mavia afin de lui faire passer le fameux entretient.

La chambre est relativement simple, un parquet de bois, des murs de pierres le tout peinement éclairée par un feu de cheminé et quelques bougies de ci et là, il y'a 5 lits de pailles accolées aux murs, au centre de la pièce se trouve une table qui sert de bureau et des chaises. Mavia quant à elle se trouve allongée sur le ventre sur une des couches, elle s'amuse avec des insectes. La naine entre et s'installe derrière le bureau, elle regroupe les quelques feuilles en rapport avec le voyage.

- Bien, maintenant nous somme entre personne de la quête, nous pouvons donc discuter. La personne sur la couche est Mavia, je m'appelle Roksana Hammerfrost et vous êtes ? Dit la naine en l'incitant d'un geste de tête à parler.

En entrant l'homme a tout plaisir d'observer la pièce, la naine et Mavia "Quelqu'un qui peut vous interresser" Commence t'il avant de prendre une pause et de reprendre. "Je sais me defendre mais qu'est ce qui me garantie que votre quete m'interesse ?" Conclut-til dans sa lancée. Mavia quant à elle se rapprochera du mur, elle avait bien sentit la nature Lycan de l'homme aussi ne se fit-elle pas prier pour le signaler.

"C'est un Lycan... " Gémit-elle en croisant les bras toujours apeurée. La réaction de Atlas ne se fait pas attendre, l'homme la fusille du regard puis se tourne vers la naine afin d'observer sa réaction. En vérité, la naine retient l'information mais n'en est nullement choquée, dans son enfance à la mine elle à croisée beaucoup de personne de cette nature.
"Faux petite fille, je ne suis pas qu'un lycan. Je suis aussi a moitié garou." répond l'homme en se levant puis s'approchant de Mavia. "Tu veux connaitre la différence ?" Finit-il alors que Mavia reste collée au mûr incapable de répondre ou de bougée tant elle est tétanisée. La naine voyant le malaise de Mavia prend la parole.

- Revenez vous asseoir s'il vous plait ; La quête est très simple, je dois récupérer la clé de Diamant dans les montagnes du feu pour la remettre à Von Luard le dieu du savoir. Si vous ne trouvez pas intérêt à récupérer une telle relique peut être que l'argent que je vous offrirais en fin de quête le trouvera. Mais je ne vous en direz pas plus si vous ne vous présenter pas, vous et vos compétences." Conclut la naine en sortant le contrat, la plume et l'encre d'un de ses sacs.

"Tant qu'on ne s'amuse pas a liberer encore plus de démon, je ne pose pas de question. Mon nom est Atlas Anerko, je suis assassin originaire de Feu. Je suis aussi Loup-garou comme vous le savez. A vous de me dire si ces compétences vous satifaissent ou si vous voulez plus de details" Répond Atlas, la réponse convient à la naine qui lui tend le contrat et la plume.

Et bien, bienvenu dans la quête, cette chambre est louée jusqu'à notre dépars, tu peut t'installer ici avec tes affaires. Vous êtes libre mais ne partez pas trop loin afin d'être toujours près à partir, j'ai d'autre personne à recruter. Dit Roksana en commençant à se lever pour rejoindre la salle principal.

Invité

avatar




Mer 4 Déc - 18:12
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2970-feanor-aldaron
On toqua trois fois à la porte avant que celle-ci ne s'ouvre. Une haute silhouette drapée dans une cape entra. Un capuchon couvrait sa tête et dissimulait son visage, ses mains portaient des gants de cuir très simple et pourtant de qualité, des bottes de voyage couvrait les longues jambes qui dépassaient à chaque pas de la cape.

« Excusez-moi de vous importuner. L'on m'a informé que c'était ici que l'on recrutait pour cette missions. » prononça une voix grave et feutré sous le capuchon.

D'une main, l'inconnu sortit un exemplaire de l'affiche.


« Je souhaiterais avoir plus de détails concernant le voyage. »

Fëanor revenait d'une mission délicate dans les plaines. Il avait fait halte au village pour refaire son stock de provision et acheter un ou deux ingrédients dont le prix était moindre chez les humains avant de rentrer à la cité des arbres. Ses pensionnaires pouvaient se débrouiller sans lui, il n'avait aucun patient en état critique, mais sa maison avait tout de même besoin d'être entretenu. Si il pouvait gagner quelques pièces en guidant une équipe à travers Drayame, il ne cracherait pas dessus.
Il se décida enfin à retirer son capuchon, dévoilant son identité. Le grand elfe avait attaché ses cheveux en catogan, dégageant son visage au mépris de son habituelle discrétion concernant ses stigmates verts.  Il se permit de dévisager tous les membres de l'assemblée. Apparemment, il y avait déjà du monde proposant sa candidature. C'était assez inhabituel de voir autant de volontaires pour un voyage aussi long et dans des contrées si peu hospitalières. Après tout, Drayame, Flore et Feu n'étaient pas des régions où une promenade de santé est la plus indiquée.

L'elfe n'avait aucune idée de qui commanditait l'expédition, le nom semblait féminin mais il y avait deux femmes présente dans la pièce. Bien qu'il n'ait rien en particulier contre les nains, c'était une surprise assez déconcertante d'en voir une représentante si loin de chez elle. Habituellement, les nains ne se mêlait pas vraiment à la population humaine, du moins de ce que Fëanor avait put en voir. Qu'elle fasse partie d'une expédition, ça en revanche ce n'était pas étonnant. Si les humains étaient bien connus pour leur goût de l'aventure, les nains étaient également des explorateurs dans l'âme.
Fëanor se fendit d'une révérence parfaite.


« Permettez moi de me présenter : Fëanor Aldaron, de la brillante Cité Sylvestre. Mon chemin passe par Drayame et il se pourrait que vous ayez besoin d'un guide dans cette contrée. Je possède également quelques compétences dans le domaine médical. »

Bien que les créatures humanoïdes ne soient pas sa spécialité, beaucoup de remèdes pour les animaux pouvaient s'adapter aux hommes ainsi qu'aux elfes. Pour une question de logique et de pratique, l'elfe avait apprit les rudiments de la médecine, sans toutefois approfondir ces connaissances. En revanche, il était expert dans les soins à apporter en cas de blessure, morsure ou griffure provoqués par n'importe quelle bête. Après tout, il en faisait lui-même souvent les frais.




Parole de Dresseur ! #68CA88
© Sakimichan / Viccolatte


avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar : Sakimichan / Luz
Double compte : Et alors ?
Vitesse de réponse : Relative à mon emplois du temps


Ven 6 Déc - 8:23
La naine sourit à Atlas et Mavia et se lève de sa chaise, une fois debout elle se dirige lentement vers la porte de la chambre mais s'arrête net à l'écoute des trois coups. Roksana, se tourne vers ses deux acolytes puis se dirige vers la porte pour l'ouvrir. La naine observe la personne, un elfe aux cheveux blonds et aux yeux verts... mais surtout un elfe.

« Excusez-moi de vous importuner. L'on m'a informé que c'était ici que l'on recrutait pour cette missions ; Je souhaiterais avoir plus de détails concernant le voyage. » Dit-il en tendant l'annonce devant lui. La naine n'aimait pas forcément les elfes... il faut dire qu'elle à eu quelques mésaventures désagréables avec cette race.

Tout remonte deux années plus tôt à une fête de village près des hautes montagne. La fête battait déjà bon train, les musiciens jouais de leurs instruments avec ferveur, les tonneaux de vin et de bière se vidait aussi rapidement que les demoiselles dansait. Roksana se trouvait au bar d'extérieur se trouvant sur la place central, la naine tenait une bière à la main et observer un groupe de nain venant de faire récemment affaire. Dans se groupe se trouvait Borin Crane-de-Fer, un nain plutôt jeune et honnêtement plutôt pas mal ; en tout cas Borin était suffisamment beau pour plaire à Roksana.  

La naine c'était approchée de Borin dans la ferme intention de le courtiser. Inutile de vous affirmer que chez le peuple des nains se sont les femmes qui mènent la danse. Pour en revenir à notre Mésaventure, Roksana approchait du nain en tenant une choppe de bière en main, elle n'eu pas le temps de s'approcher davantage qu'un elfe avait embarqué Borin par la main en lui susurrant des mots doux à l'oreille.

Roksana eu un frisson rien qu'au souvenir de cet épisode, elle se tourne derechef vers Atlas et Mavia puis vers l'elfes qui reprend en se présentant. « Permettez moi de me présenter : Fëanor Aldaron, de la brillante Cité Sylvestre. Mon chemin passe par Drayame et il se pourrait que vous ayez besoin d'un guide dans cette contrée. Je possède également quelques compétences dans le domaine médical. » Conclut-elle.  

Je suis désolée... mais on va devoir se passer de vos services. Répond t-elle en croisant les bras. Mavia qui se trouve derrière n'est pas de cet avis, effectivement elle regarde l'elfe et tombe immédiatement sous son charme naturel, il faut dire qu'elle à un rapport très proche avec la nature tout comme l'elfe.

Quoi ! Comment ça on le refuse... je ne suis pas d'accord il est trop mignon ! Commence Mavia en se dirigent vers l'elfe pour le prendre par le bras, elle l'observe droit dans les yeux. Bonjour, petite feuille d'eucalyptus... Roksana, si vous ne prenez pas Fëanor dans l'équipe je démissionne. Conclut la jeune humaine en posant sa tête contre l'épaule de l'elfe. La réaction démesurée de Mavia laissa Roksana muette quelque instant, en revanche pour ne pas perdre Mavia elle décide d'accepter l'elfe non sans un soupire.

Bon... et bien je n'ai guère le choix, Fëanor vous pouvez entrer. Je m'appelle Roksana Hammerfrost, la jeune fille pendue à votre bras c'est Mavia, l'homme derrière moi se nomme Atlas. Fait Roksana en se redirigent vers la table de plus tôt afin de faire le recrutement en bon et dû forme.

Invité

avatar




Dim 8 Déc - 4:41
La nuit avait été longue, mais l'ombre du sommeil resta tapis dans l'obscurité. Svan n'avait tout simplement pas réussi à dormir cette nuit là. Il n'en avait tout bonnement pas eu envie, il n'en représentait pas les signes de toutes façon. Il était partit panser ses plaies seul perdu dans Drayame. Bien qu'il appréciait la tranquillité nocturne de la forêt dans laquelle il avait élu domicile, il commençait à étouffer. Il avait besoin de partir loin, s'occuper l'esprit. Il n'avait ni envie de compagnie, ni envie de se battre. Seulement envie de boire et d'oublier les jours passés. Il ne voulait pas se perdre dans les tavernes infâmes de Sent-sura, il n'avait pas envie de visiter un endroit connu non, il voulait simplement disparaitre quelques temps sans laisser de traces... Svan portait toujours le Deuil de Briag bien que pourtant il ne fut pas son amis, mais sa conscience angélique lui dictait qu'il fallait le faire. Il avait été voir la famille du défunt et avait porté sur ses propres épaules la mort de celui-ci la dédommageant grassement de la plupart des pièces de sa dote et il était plus ou moins sur les rotules dans l'immédiat. Svan qui était allongé sur le sol fixant les étoiles de ses yeux bicolores se souffla alors à lui-même... "Hmmm... Décidément, c'est pas mon soir..." Il n'avait envie de rien mais il devait trouver une quête dans laquelle il pourrait trouver des butins adéquates à sa survie. Il n'était pas difficile, une escorte non rémunérée, pas de problèmes, il pillerait tout ce qui s'opposerait à leurs route. Dans tout les cas il se leva, passa son haut et enfila son manteau avant de faire apparaitre ses ailes et de décoller hors de Drayame.

Svan vola dans une direction hasard profitant les effluves du vent glaciale d'au dessus des nuages. Il avait la chance qu'ils ne furent pas très haut ce matin là, car bien que l'envergure de ses ailes lui permettait de monter plus haut, ses poumons eux n'appréciait guère le manque d’oxygène. Après de longues heures d'un vol nonchalant et hasardeux,  Svan piqua finalement vers le bas, il se trouvait dans des plaines de terre, il n'avait pas volé si loin finalement. Svan posa pied à terre et fit disparaitre ses membres plumeux bicolores puis ferma son œil droit pour que personne ne puisse voir sa pigmentation jaunâtre. Il était vrais aussi qu'il supportait mal les fortes luminosités de cet mais c'était avant tout pour préserver son anonymat. Il marcha tranquillement sans se presser le regard perdu dans le chemin qu'il parcourait quand finalement il tomba face à une auberge qui ne semblait pas trop dégueulasse. Il marcha et passa la porte sans prêter attention aux personnages qui se trouvaient déjà à l'intérieur. Il déposa plusieurs pièces sur la table et partit en direction de la chambre sans un mot. Il posa sur le lit et en bougea pas avant qu'il ne fasse nuit. Svan était exténué de ces derniers temps mais il fila tout de même par la fenêtre histoire de se délier les ailes. Il vola tranquillement pendant de longues heures et quand la lune fut haute dans le ciel, Svan piqua et se rendit à l’auberge à pieds. Il se reposa sur son lit et ouvrit sa petite boite en bois renforcée de fer, il relu quelques chapitres des histoires de Siffroy avant de sombrer dans le sommeil.

Le lendemain matin, Svan se réveilla très tôt et se fit un brin de toilette. IL n'y avait pas grand chose dans cette auberge mais vu le prix qu'il avait payé la chambre... Il ne pouvait en demander plus. Il renfila son tee shirt sans manches, ses épaulières et sa large ceinture avant de ranger ses livres dans la boite magique et de prendre la direction du bar. Il ne prêta pas attention aux personnes déjà présentes dans le bar et s'installa sur un tabouret en face du tenancier. Il commanda une bière et jeta sa dernière pièce au comptoir, là il était totalement à sec. Svan se fit rapidement et jeta un regard las de son œil gauche, son œil bleu. "Vous avez quoi à faire ici?" Svan pointa son doigt vers le panneau qui devait servir aux contrats pour les mercenaires mais il semblait irrémédiablement vide. Et personne ne semblait préparé à le remplir dans cette taverne. Le barman passa son chiffon sur le comptoir devant lui et répondit de sa voix abrupte. "Vous d'vriez demander à la p'tite dame qui dors ici, on dit qu'elle s'appelle Hammerfrost et qu'elle r'crute pour un genre de quête. P'têtre qu'vous y trouv'rez vot' bonheur. 'Façon y'a rien d'autre ici. Elle s'trouve dans la première chambre à gauche à coté de celle que vous avez eu." Svan prit une longue gorgée de sa pinte et adressa un signe de tête pour remercier le tenancier. Il se leva alors et prit direction du couloir, la porte était entrouverte. Svan poussa la porte et fixa alors les personnes à l'intérieure quand il remarqua la naine. C'était à priori elle la petite dame, au moins il était poli celui-là. De toutes façon Hammerfrost ça sonnait clairement pas elfe.

Svan vida le contenu de sa pinte chassant toutes les mauvaises idées et pensées qui pouvaient traverser son esprit à cet instant. Il n'avait définitivement pas envie de partir en groupe, mais faute d'envie, nécessité oblige. Il marcha tranquillement vers la chef de l'expédition posant son récipient sur une commode sur on chemin et ne s'arrêta que quand il fut en face d'elle. "Le tenancier au comptoir m'a dit que vous recrutiez des gens pour une quête." Svan se replaça les cheveux d'un geste négligent puis s'accroupit pour être à la hauteur de la femme. Il planta son regard expérimenté dans celui de la naine, bien qu'il ne portait pas d'arme, Svan respirait toujours une certaine assurance et une certaine expérience. Il tendit une main amicale vers la naine et lui dit alors avec un très léger sourire en coin. "Svanheist. Appelez moi Svan. Comptez moi parmi les vôtres. Je n'ai rien de mieux à faire de toutes façon." Svan resta fixe, il considèrerait le reste du groupe une fois qu'ils seraient tous en chemin pour le départ de la quête car pour le moment la seule personne importante dans cette assemblée c'était celle qui dirigeait car elle seule avait les réponses requises pour partir, avancer et compléter la quête quelle qu'elle eut été.

Invité

avatar




Lun 6 Jan - 20:44
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2970-feanor-aldaron
A l'instant où Mavia posa ses mains sur lui, Fëanor se crispa. Il n'aimait pas qu'on le touche, ça le mettait mal à l'aise et il avait toujours une subite envie de faire un bond de côté pour éviter tout contact. Mais il resta en place sans bouger, conscient que c'était très impoli d'agir de la sorte. D'autant qu'il était assez mal accueillit par la chef de l'expédition alors en remettre une couche serait un peu stupide. Bien sûr, il n'avait pas besoin de cet argent, mais si il pouvait faire d'une pierre deux coups c'était mieux. La jeune femme le défendit avec verve, menaçant de se retirer de l'équipe s'il n'était pas accepté. La commanditaire poussa un soupir et finit par acceptée, visiblement plus dérangée par le fait de se passer de Mavia que par la présence de Fëanor. L'elfe se dit que les nains étaient décidément tous les mêmes, avec une tête de pioche impossible à raisonner autrement que par la menace. C'était des êtres infernaux dont on ne pouvait pas tirer grand chose en-dehors de leur savoir-faire avec le métal. Mais il ferait avec pour quelques jours.

La jeune femme offrit un sourire éblouissant à l'elfe en signe de victoire. Elle ne semblait pas décidée à le lâcher et il lui répondit par un sourire également, mais beaucoup plus crispé. Qu'est-ce qu'elle lui voulait à la fin ? Pourquoi elle s'était jetée sur lui comme ça ? Il n'avait pourtant rien d'exceptionnelle. Et puis...Elle était un peu trop courte vêtue, c'était dérangeant, il fallait toujours surveiller de ne pas avoir un regard trop glissant vers le bas.
Fëanor tenta de libérer son bras, mais elle y était résolument accrochée. Alors il poussa un soupir et lui demanda s'ils pouvaient aller s'asseoir quelque part car il était fourbu par sa journée de voyage. Et elle le suivit comme son ombre jusqu'à un lit vide où il se laissa tomber assis. Il ne pouvait rien faire d'autre qu'accepter la situation, maintenant qu'il était dans l'équipe il n'avait plus le choix.

La situation aurait put devenir gênante si la porte ne s'était pas à nouveau ouverte pour laisser entrer un dernier arrivant, visiblement en manque d'occupations.




Parole de Dresseur ! #68CA88
© Sakimichan / Viccolatte


avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar : Sakimichan / Luz
Double compte : Et alors ?
Vitesse de réponse : Relative à mon emplois du temps


Ven 10 Jan - 11:55
Roksana estimait qu'il y avait suffisamment de personne dans la compagnie pour mener à bien la mission, plus de membre la ruinerais... car oui il faut bien prévoir nourriture et paie de de fin de mission à chacun des membres de la compagnie sous réserve évidemment qu'ils survivent... La naine prit alors le contrat qu'elle distribuait à chacun des membres de la mission.

Atlas, Mavia, Svanheist, Feanor... Tout d'abord merci et bienvenue dans la compagnie... Notre mission est la suivante trouver une clé d'argent pour le dieu Von Luard. Evidemment, si vous n'avez aucun attrait avec le dieu en question il reste l'attrait de l'or et vous serez nombreux à la préférer. Sachez dès lors que vous serez payé à chaque étape de notre mission, les fameuses étapes sont : Le mitan des grandes plaines, Drayame, Flore, la fin des grandes plaines, Faestalia, le mitan du Sahawi, la traversé du désert et enfin Volcania, sous réserve évidemment qu'il y 'ai aucun pépin sur le chemin. Vous devez savoir que vous aurez tout loisir de vous rétracter à la fin d'une étape et vous serez payé en fonction. Une dernière chose, concernant la prime de fin de quête elle est de 1/5 du butin total sous réserve évidemment que vous ne mourriez pas en route... Tout ses informations sont dans le contrat que je viens de vous faire passer et que certain on déjà signé. Disait la naine en souriant.

Elle attendait que chacun et signé et se tenait prête à répondre à toute questions qui lui serait posé mais avant elle reprit la parole. Nous partons demain à l'aube. Ah et Mavia interdiction de trop coller Feanor... et Feanor interdiction de faire du mal à Mavia. Huuuum ! La naine sourit et venait de faire un tape sur l'épaule de l'elfe car dès lors qu'il faisait partit de la compagnie elle devait laisser les griefs de côté.

Oh elle t'a acceptée Eucalpstus ! Disait Mavia en plaçant un délica baisé sur la joue de l'elfe et en s’agrippant à son cou comme une amante éperdue, récoltant un soupire de la pars de la naine.

Invité

avatar





Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1