Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Anima Féral

 
Mer 23 Oct - 16:38
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4170-anima-feral-bjrn
Anima Féral

 Violent - Impatient - Ambitieux - Sans pitié - arrogant - Dévoué à Zelphos
Information
Surnom  
Âge : 923 ans (et demi)
Nationalité : Zelphos
Profession :
Camp : Aile Ténébreuse
Noblesse : Régent (30)
Croyance : Zelphos
Famille : Féral
Race
Caractère

S'il est un adjectif qui qualifie bien Anima, c'est Démoniaque. Il est bien ce qu'il est, un Démon, un sang pur issu de Zelphos, Membre de la puissante famille des Féral. Élevé dans la violence et le sang, il n'a survécu que grâce à son caractère impitoyable. Surpassant ses frères et sœurs en puissance il est parvenu à se hisser à la tête de la famille. Mais son ambition démesurée l'a fait partir pour un voyage insensé au travers des dimensions, dix ans avant qu'Aile ténébreuse n'emprunte le même chemin avec son armée.

Anima ne respecte que la puissance, pour lui les faibles ne méritent pas de vivre et doivent être écrasés. Il applique cette règle même à ses propres enfants n'hésitant pas à supprimer tous ceux qu'il estime indigne. Il tue et mutile a foison, ne prenant plaisir qu'au cœur du carnage et de la bataille. Meurtrier de milliers d'innocents, pilleur de centaines de village, le baron représente la quintessence du démon. Diabolique jusqu'au tréfonds de son âme, il adore torturer, violer et piller.

Même s'il est impulsif, il reste un fin politicien, capable de ce refréner si cela peut servir son intérêt ou celui de sa famille. Tout en étant brutal et emporté il peut se montrer vicieux et sournois, en effet s'il a tué en face a face la plupart des personnes qui se sont opposées à lui, c'est bien par de douteuses manœuvres qu'il a pu atteindre une place si importante dans l'empire.

Il est enfin a noter qu'Anima prend toutes sortes de drogues et se complaît dans la luxure.



Physique


Forme Humaine
Comme tous les démons de Zelphos Anima possède une forme quasi-humaine. Dans cet état il ressemble à un imposant humain. Très musculeux, mesurant 1m95, il en impose par sa présence, son visage sévère est encadré par de longs cheveux noirs ébouriffés et une barbe de jais. L'impression de dureté qui se dégage de ses traits est accentuée par la lueur étrange qui s'échappe de ses yeux orange strié de rouge. Quant à sa tenue, elle est plutôt sophistiquée comme le veux son rang. Une chemise bouffante pourpre resserrée par un double ceinturon en croix sur la taille. Encore embellie par un sur-col blanc et des franges au bas. Ses mains et ses jambes sont couvertes par une armure finement ouvragée. Par-dessus le tout vient se glisser une grande veste d'un bleu profond fendue à l'arrière, sous laquelle sont dissimulées les deux lames jumelles.

Forme démoniaque
Cette forme est celle qu'Anima adopte le plus souvent, car c'est sa forme d'origine, celle qu'il avait sur Zelphos. Bien plus imposante que sa forme humaine, elle est d'autant plus effrayante, atteignant les 2m50. L'armure qui recouvre toujours une partie de ses jambes et ses mains, évite la vision d'horreur de ses membres griffus. Son torse, ses bras et ses cuisses doublent de volume sous l'afflux de sang et les muscle en ressortent congestionnés. Mais le changement le plus important se situe au niveau du visage, celui-ci est totalement transformé. Les traits déformés par la rage, auxquels viennent s'ajouter d'énormes dents, formant deux rangées de canines acérées. Pour couronner le tout, deux épaisses cornes biscornues jaillissement du sommet de son crane. L'une d'elles est brisée a mi-hauteur. Enfin de nombreuses cicatrices parcourent son corps, preuve de tous ses combats passés.

Image




Capacités


Armes :

Moroth & Eversor
Deux immenses espadons de cinq pieds de long pour un pied de large et épais de trois pouces. Réalisées par les plus talentueux forgerons démoniaques de Zelphos, à partir des os des deux premiers fils d'Anima. A l'aide de multiples sacrifices et rituels de sang ils réussirent a transformé les deux squelettes en armes mortelles. Du fait de leur origine les lames sont très résistantes, car formées d'os de démons. Les Âmes des deux premiers nés étant toujours fixées a leurs restes, Moroth et Eversor sont en réalité semi-vivante et si d'aventure elles venaient à se briser, elles pourraient se régénérer d'elles-mêmes après quelques semaines. Enfin malgré le poids très important des lames jumelles Anima peut les manier avec aisance en raison de sa force surhumaine.

Mains nues
Principal style de combat d'Anima, brisant généralement ses épées après quelques coups en raison de sa force titanesque.

Pouvoirs :

Outre une immense force, Il possède une affinité particulière avec la lave.

COMBUSTION : Lors de l'utilisation de ce pouvoir Anima concentre une immense quantité de chaleur a l'extrémité de ses membres.

  • Sous forme humaine : Ses poings, ses pieds ainsi que ses espadons s'embrasent.
  • Sous forme démoniaque : Ses poings et ses pieds entrent alors en fusion, et deviennent magmatique.


VAGUES DE FEU/CRACHAT DE LAVE :

  • Sous forme humaine : Anima crache du feu par la bouche sur environ 1m50 de long.
  • Sous forme démoniaque : la salive d'Anima devient de la lave.


OBLITÉRATION : Ce pouvoir nécessite une concentration de quatre a cinq secondes et ne peut être utilisé que sous forme démoniaque. Lorsque l'énergie est relâchée, la terre se met à trembler et des éruptions de lave de deux mètres de diamètre jaillissent aléatoirement dans un rayon de dix mètres. Ce pouvoir ne peut être utilisé qu'une fois par combat.
Familier :
Artefact :
Autre : Peut localiser toutes les personnes qu'il tatoue.



Histoire

Année du feu de sang, Pays sans fin d'Argonth, dimension de Zelphos. Au fond d'une Grotte Boueuse retentissent des cris. Les cris de douleurs d'une mère en train d'enfanter. Les cris d'un nouveau né découvrant la dureté de la vie. Si Lhirtia était allé se perdre dans les rocaille de l'étendue d'Utragth, c'était pour protéger son futur enfant. Car son père Belthas, chef de la famille Féral avait une fâcheuse tendance a tuer ses enfants lors de l'accouchement pour faire cesser les bruits qui l'importunaient. La succube enroula le nourrisson dans un morceau de tissu maculé de sang, déchiré du bas de sa robe, puis entrepris le chemin du retour vers la demeure familiale.

Dans la lueur rougeâtre du ciel sans astres de Zelphos elle remonta le long d'un chemin sinueux qui venait fendre la plaine couverte d'herbe rousse. Arrivant enfin en vue du manoir, enfin si l'on pouvait l'appeler ainsi, elle prit le temps de se reposer, détaillant lentement le domaine. Sur les piquets de clôtures trônaient les cranes des malheureux qui s'étaient aventurés dans le coin sans savoir où ils mettaient les pieds. Là où la clôture rencontrait la route, s'élevait une arche de pierre sur lequel se décomposait lentement la carcasse d'un animal qui semblait avoir été un équidé. Le bâtiment en lui-même comprenait de multiples tours partiellement écroulées. Le toit de la grande salle lui aussi avait subis les dommages du temps et seules quelques poutres émergeaient encore des murs, projetant d'inquiétantes ombres sur le sol. Le reste du manoir était quasiment inutilisable, que ce soit par les multiples effondrements ou par l'accumulation de débris bloquant l'accès a certaines parties de la bâtisse. Tant et si bien que la majorité des membres de la famille dormaient dans la grande salle, a la belle étoile.

Lhirtia traversa une partie du grand couloir à la recherche de Belthas et le trouva avachit dans un fauteuil d'on l'un des pieds avait été remplacé par une pile de tessons. Elle lui présenta le petit démon qui s'agitait dans tous les sens, jetant un œil dans les langes le seigneur des féral décidât qu'il se nommerait Anima.


Le pays d'Argonth, sans doute l'une des pire partie de Zelphos. Une zone qualifiée d'infernale dans une dimension habitées par des démons ! Le soleil ne s'y levait jamais, jamais la nuit ne venait déposer sa fraicheur. Les âmes errantes en ce lieu restait dans une semi-pénombre rougeoyante, le ciel virant en des teintes violacées et orangées sans cesse changeantes. L'atmosphère y était étouffante, comme si la terre elle-même essayait d'écraser les quelques fous qui osaient s'y aventurer. Néanmoins, dans cet enfer rouge survivaient des groupes de démons. Les plus dangereux et les plus violents de Zelphos, n'hésitant pas à recourir au cannibalisme pour survivre. Certain racontent qu'autrefois Argonth était une grande nation démoniaque et cela corrobore bien avec les anciens édifices qui se dressaient ca et la. Pour ajouter a cela, les conflits entre clans étaient légion et chaque sujet était susceptible de tourner au massacre.

Martyrisé par ses deux frères ainés Irthal et Mungut, le jeune démon dut apprendre a s'endurcir pour survivre. Humilié, frappé injustement pas sa fratrie sous le regard hilare de Belthas. Durant toutes ces années d'enfance il n'eut comme seul soutient que sa sœur Hécate. Le second et seul autre enfant de Lhirtia morte en couche. La jeune succube qui était très faible ne réussit à survivre dans la famille que grâce à ses pouvoirs de persuasion, qui lui évitait de nombreux ennuis. Elle sauva même la vie d'Anima une fois qu'Irthal s'était trop acharné à lui lacérer le dos avec un martinet aux embouts de fers, le cachant et le soignant durant une semaine.

C'est à l'âge de huit ans que le futur seigneur démoniaque participa à sa première bataille de grande envergure. Un affrontement clanique pour d'obscurs motifs remontant a plusieurs générations. L'expédition punitive avait été décidé la veille au soir, Belthas comme à son habitude s'était emporté et après avoir saisi sa hache avait ordonné a tous les membres de la famille de ramasser leurs armes et de le suivre. Ils cheminèrent en silence durant plusieurs heures jusqu'à atteindre la faille qui bordait la plaine d'Utragth. Là, en contrebas sur la rive du fleuve noir, se dressait le campement des   Irgnus. Petite famille sans gloire, qui aurait, parait-il, dérobé du bétail au domaine Féral. Sans un mot ni un bruit ils infiltrèrent le camps. Le massacre débuta quand un cri perçant déchira la nuit.

Alors qu'autour de lui s'étendait la bataille, le petit Anima raffermit sa prise sur le manche de sa lame. S'approchant d'une tente, il en ouvrit brutalement l'auvent, découvrant là une enfant. La petite succube ne devait pas avoir plus de six ans et serrait dans ses mains une dague en tremblant.
Effrayé par l'intrus elle se jeta en avant, venant s'embrocher sur la lame du démon. C'est alors qu'il se transforma radicalement, ses pupilles orange se dilatant à la vue du sang. Le corps de l'enfant glissa de sa lame et chuta lourdement, mais il ne s'en uppercut que brièvement. Tout obnubilé qu'il était par le liquide chaud et bouillant. Trempant ses doigts dans la plaie béante il recueillit un peu du précieux fluide, qu'il se hâta de porter à ses lèvres. Le goût de la vie de la démone s'écoulant dans sa bouche acheva de lui faire perdre la raison.

Participant alors activement au carnage, il se retrouva au petit matin à festoyer sur un amas de cadavres. Les dépouilles encore chaudes de la famille vaincue servant à la fois de table, de banc et de victuailles. Dans cet enfer de chair et de sang Anima pris conscience de son état de démon, il voulait ressentir pour toujours ce qu'il ressentait en cet instant. Âpres le déchaînement de violence dont il avait fait preuve lors du combat, son oncle Ophir Mortis le prit sous son aile.

Le lendemain matin le petit démon fut réveillé avec fracas. Ophir le bourra de coups de pieds jusqu'à ce qu'il se lève. Le trainant jusqu'à l'ancien manège a chevaux, il le propulsa dans la poussière avant de lui jeter un assortiment d'armes. Sans attendre qu'il s'en saisisse, un Chien des sables fut introduit dans l'enceinte. Ils s'observèrent quelques secondes, puis le chient sauta brusquement en direction de la gorge d'Anima. Le démon se déroba en se laissant tomber au sol. Se réceptionnant sur les mains. Le nez dans le sable, il effectua une rotation complète de son corps afin de se retrouver face au chien en vol au-dessus de lui. Comprenant son erreur le canidé tenta un mouvement d'esquive. Mais trop tard, Anima c'était recourbé en deux effectuant une violente torsion de son bassin de manière à placer ses jambes de part et d'autre de la tête de la bête. Resserrant sa prise alors que les deux corps atterrissaient brutalement sur le sol, soulevant un nuage de poussière, Anima entendit un « crac » sonore. La nuque du chient formant maintenant un angle étrange, il la relâcha. La carcasse s'écroula, inerte. Dans un grand rire son Oncle le félicita « Tu as compris quelle était la meilleure des armes du premier coup petit ».

Le Jeune démon devint l'héritier de la famille après qu'ai disparu tous les autres prétendants. Un de ses frères cadet avait été assassiné par une famille rivale, ce qui avait donné lieux à un bain de sang. Suite à cela Irthal quitta brusquement la famille. Quand Mungut, il mourut une nuit. Anima rentrait au manoir, après une longue chasse lorsqu'il entendit des petits cris étouffés qui venait des ruines de l'écurie. Intrigué, il s'approcha. Pénétrant dans les ruines, il aperçu Mungut penché sur Hécate, lui fermant la bouche avec sa main tandis qu'il la violait. Écœuré par le comportement de son frère envers la seule personne qui comptait à ses yeux Anima laissa déferler sa rage. Saisissant la tête du démon il se mit à la presser de toutes ses forces. Ses pouces rentrèrent bientôt dans les orbites de Mungut le faisant hurler de douleur. Mais la haine d'Anima était grande et ses mains se mirent a rougeoyer, de plus en plus chaudes. L'air se mit a onduler autour du corps arc-bouté du supplicié. Enfin les hurlements cessèrent alors que le visage de celui qui avait été son frère se liquéfia entre ses mains.


Depuis quelques années les querelles claniques avaient presque cessé. En effet un personnage étrange avait commencé à fédérer les nombreuses tribus et familles d'Argonth. Dernier représentant de l'antique race des Archi-démons, il avait derrière lui toute une partie des habitants de Zelphos. Lorsque Anima le vit pour la première fois, il développa une admiration qui se muerait plus tard en vénération, devant la puissance et le charisme d'Azrael qui fut bientôt connu sous le nom d'Aile Ténébreuse. C'est là également qu'il s'engagea à ses côtés dédiant sa vie au combat et à l'accomplissement de sa domination. C'est à son service, combattant pour lui d'un bout à l'autre de Zelphos, qu'il perdit la moité d'une de ses cornes et récolta nombres de cicatrices. Il perfectionna aussi ses talents de combattant. Des rumeurs ne tardèrent pas à circuler sur son compte, on parlait de lui comme d'un démon sans peur, courant à l'assaut des lignes ennemies sans armes. Mais c'est lors de la bataille du désert de l'âme qu'il acquit une grande part de sa renommée.

C'était l'année de la roche brune, les Hunguts, chiens des sables démoniaque, c'étaient opposés a Azrael. Celui-ci fou de rage avait envoyé deux détachements les exterminer. Le premier était commandé par Belthas secondé par Anima, tandis que le second l'était par Aegis Kurama un démon aux imposantes griffes détaché des troupes délites d'Aile ténébreuse. La bataille s'était engagée, frontale, sanglante. Le sang des guerriers rougissait le sol noir du désert, tandis que s'élevait des nuages de poussières. Les Chiens des sables reculait, le cour de l'affrontement semblait être scellé lorsque qu'une dune sembla exploser, caché jusqu'alors sous le sable des renforts inattendus vinrent prendre par à la mêlée. L'aile droite de l'unité dirigée par les féral fut engloutie. Anima, essuyant le sang qui lui couvrait dans les yeux, vit que son père avait été totalement encerclé. Totalement pris dans la fureur du combat il fonça tête baissée vers le groupe d'ennemi, mais n'arriva que pour voir Belthas transpercé de toutes part.

Hurlant sa rage Anima concentra toute sa puissance durant de longues secondes, ignorant les ennemis qui le laceraient. Tendant brusquement ses poings vers le ciel il relâcha toute sa colère et sa haine. Ce fut alors le chaos, la terre se mit a tremblée violemment, le ciel fut zébré d'éclairs. Enfin, le sol se déchira et des colonnes de lave jaillirent partout engloutissant la moitié de l'armée. Après quelques secondes d'incompréhension, tous les ennemis se jetèrent sur lui. Passablement épuisé par l'utilisation massive d'énergie Anima continua néanmoins a se battre, écrasant le pied d'un ennemi alors qu'il faisait fondre la tête d'un autre entre ses mains en fusion. Se jetant au sol il balaya un Démon titanesque. Mais malgré l’enchaînement de mouvement de plus en plus audacieux le cercle d'ennemis se rapprochait. Alors qu'il se sentait sur le point de céder, le chien démoniaque qui lui sautait à la gorge fut tranché par une immense griffe. Aegis Kurama et son détachement s'était frayé un chemin jusqu'à Anima. Constatant le nombre de guerriers restant, les troupes des sables rompirent les rangs et s'enfuirent dans le plus grand désordre, renonçant a venger les leurs.

Ce fut après cette bataille que naquit la légende du Binôme, les deux Démons livrèrent de nombreux combats ensemble et entre eux naquit une profonde amitié chose rare chez les démons et exceptionnelle chez Anima. Ils partageaient tout, les batailles, les repas, les beuveries, les femmes, les orgies. On dit qu'ils auraient même partagé jusqu'à la couche d'Hécate, sœur favorite d'Anima.
Aujourd'hui encore, Aegis reste un privilégié dans la famille et vient souvent rendre visite au domaine, ou participer aux pillages.


Fort de sa notoriété ainsi des faveurs d'Azrael, Anima entrepris de redorer le blason de la famille Féral. Il bannit les faibles et récompensa les forts, commença à avoir des vassaux parmi les restes des anciennes familles D'Argonth et chercha à recruter de puissant guerriers. Il amena sur les pentes du volcan Shalindaro des orphelins ramassés sur la route des enfants capturés lors de razzias et même les fils des familles soumises. Âpres un siècle ils étaient jetés pèle-mêle dans une arène et forcé a s’entretuer. Les survivants subissaient alors deux siècles de torture, psychologique et physique. Seul quelques démons purent endurer la totalité de ce traitement, mais ce qui le purent en sortirent plus fort, ils y étaient entrés moins que rien, ils en étaient ressortit des guerriers. Des guerriers d'élite de la famille Féral.

Soucieux d'étendre l'influence familiale, mais aussi le nombre de membres, le seigneur démon dut consentir a quelques mariages. Le plus difficile fut celui d'Hécate, la sœur dont il avait toujours été le plus proche. Il défia quiconque voudrait sa main de rester enfermé durant trois jours dans une chambre avec la succube et lui-même. Nombreux furent les prétendants, mais un seul y parvint. Un puissant démon issu d'une branche oubliée de la famille Izgri. Anima ayant trouvé la bonne personne il consentit à ce qu'Osef épouse sa sœur.

En entendant parler d'une mission dangereuse expérimentale Anima se précipita, voyant la une occasion de démontrer la force et la loyauté des Féral. Azrael lui révéla l'existence d'une autre dimension, nommée Terra, qui leur tendait les bras tel un fruit mur prêt a être récolté. A l'aide d'Alastair ils ouvriraient une brèche entre les deux mondes et l'armée d'aile ténébreuse passerait pour conquérir ce nouveau territoire. Mais il lui expliqua qu'il aurait besoin de soutien une fois là-bas, que ce soit des renseignements géographiques, ou sur les personnalités importantes et leur façon de gouverner par exemple. Pour cela il était nécessaire d'un démon franchisse l'horizon des événements des aujourd'hui. Il faudrait une dizaine d'années pour préparer l'invasion, l'envoyé serait donc livré à lui-même, mais sa tâche étant primordiale il n'avait pas le droit à l'échec. Fier de la confiance qui lui était accordé Anima accepta.


Du noir, des ténèbres, le néant. « C'est ça la mort ? » se demanda Anima. Puis lentement une lueur, le démon entendit du violet s'entrechoquer avec du orange. La, il voyait un bruit lancinant se répandre en chuintement discret. Sensations de rien, tout était en lui, il flottait mais ne touchait que le sol. Une douleur lui transperça le crane. Soudain ses sens reprirent leur place habituelle. Une myriade de couleur striaient le ciel, a moins que ce ne soit son corps. Il était l'univers, sa conscience s'étendait au delà de tout. Mais il n'était rien d'autre qu'un petit atome, brève lueur de vie dans un océan de vide. Le vent se leva, caressant ses joues alors qu'il reprenait conscience.

Contact avec le sol, froid, blanc. BLANC ? Ouvrant a demi ses paupières, Anima est éblouit pas la lumière. De la lumière, partout. Venant du ciel, venant du sol,  tout est blanc. Le démon reste quelques instants assit, désorienté, est-il encore dans la faille ? Sa vision est encore floue, lui qui a vécu des centaines d'années dans la pénombre rougeoyante de Zelphos. Mais il distingue un groupe d'être qui viennent vers lui. Ce doit être des habitants de ce monde. Confiant en ses capacités mais pas fou non plus, Anima pose la main sur le pommeau d'Eversor, constatant avec soulagement que ses lames jumelles on également fait le voyage avec lui.

Mais alors qu'il se relève, il constate qu'il nage dans ses habits. Regardant sa main il ne comprend pas. Ou sont ses griffes, quelle est cette peau rose et fine. Oubliant les gens en approche il porte les mains a sa tête et constate avec effroi la disparition de ses cornes. Mettant avec appréhension une partie lustrée de ses manchettes face a lui il aperçois son visage. Mais, MAIS ce n'est pas possible ! son visage dont il était si fier, son visage qui faisait trembler de terreur ses ennemis, envolé. A la place une espèce de parodie grossière. Relevant les yeux il voit que le groupe d'humain est arrivé a sa hauteur. Il portent tous les même visages idiots, ah qu'ils sont laid ! Anima siffle entre ses dents « Si c'est encore un coup d'Alastair, je vais me le farcir »

Hurlant sa rage le démon, dégaine ses deux espadons et saute sur les pauvres bougres qui se sont approché innocemment. Abattant Morgoth sur le premier, Anima s'étonne de la facilité avec laquelle la lame s'enfonce dans la chair de l'homme, pas moins de quinze centimètres. Décidément il cumulent, en plus d'être moches il sont faibles. Mais ses compagnons dégaines leur armes et se jettent tous en même temps sur lui. Laissant sa première lame dans le corps du malheureux, Anima plante l'autre dans le sol, puis prend appuis sur la garde pour se projeter en l'air. Enflammant ses membres du même coup il se met a tournoyer créant des cercles de feu. Une fois atterrit derrière le groupe il saisit l'homme le plus proche et lui crache un torrent de feu en pleine face. Un odeur de poulet grillé se répand aussitôt, alors que la peau du retardataire caramélise. Alléché par l'odeur  le démon lèche le visage du supplicié. Les trois hommes restants se jettent en avant en serrant le manche leurs lances. Déplaçant le corps dans la trajectoire, celui-ci se fait embrocher par ses camarades. Le seigneur démoniaque le jette au sol maintenant qu'il est devenu inutile.

Le combat le faisant passer dans un état second, Anima sens que quelques chose bouge au fond de lui. Un cris se bloque dans sa gorge alors qu'il tombe a genoux. Le sang afflue soudainement a ses muscles, sa peau se déchire. Revenu a sa forme originelle le démon laisse éclater sa joie en un rire tonitruant. Les trois survivants effrayé par cette vision d'horreur s'enfuient a toute jambes. Mais, en vain, Anima a tôt fait de les rattraper et d'arracher la tête de premier alors qu'il extrait le cœur du second. S'occupant enfin du troisième qui se débat sous son pied, il fait entrer en fusion le bas de sa jambe qui s'enfonce alors lentement au travers du thorax du dernier membre de l'escouade.

Le contre-coup du combat fut difficile, Anima se laissa tomber a genoux. La dépense subite d'énergie l'avait drôlement fatigué. Trop fier pour admettre qu'il n'était plus tout jeune, il mit ça sur le compte du malaise provoqué par le passage. Reprenant peut a peu le contrôle de lui même le démon pensa « Et merde, je devais rester discret ». Il suivit les traces des hommes jusqu'à un village.

Une fois sur place il s'introduisit discrètement dans une maison et enleva la femme qui s'y trouvait. Un vieil homme entra dans la maison appelant « Iolana, tu es la ? » alors que le démon traînait la jeune femme au dehors par la porte de derrière. L'emmenant dans une grotte il la viola sauvagement avant de la laisser pour morte. La descendance du démon commençait à se rependre sur Terra. Il recommença un nombre incalculables de fois, afin qu'un maximum de démons naissent, ici, sur terra. Il parvint même a violenter une ange.

Lors qu’enfin il arriva, Anima était prêt à le recevoir.  Lui fournissant tous les renseignements voulut. Participant activement aux conquête de Ciel, Feu et Eau. Après dix ans de combats et la prise de Terre, il fut enfin récompensé. Pour le plus grand plaisir du démon, Azrael lui offrit une immense baronnie, tout le grand lac et ses environs seraient désormais sous son contrôle direct. Il pourrait y assouvir sa soif de carnage et y élever sa brillante progéniture future élite de l'Empire.

Victoire des Pro-AT a écrit:

La famille Féral a participé activement à la défaite de la rébellion, remplissant Anima de fierté et d'encore un peu plus d'arrogance.


Dans la réalité

Âge : 20
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ?
Vos passions :
Votre avis sur le forum?  
Comment avez vous connu le forum?   Un ami
Phrase fétiche :   Sang et cendres
Crédit avatar : legend of the cryptids


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptid
Double compte :
Vitesse de réponse : Ca dépand de ta tete


Dim 20 Avr - 19:07
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4170-anima-feral-bjrn
Compléments d'histoire

Histoire de la famille Féral sur Zelphos

Préface


Cet ouvrage traite de l'histoire de la grande Famille démoniaque des Férals. Il a été écrit par moi même, Kisalc Kardac, majordome au domaine de la dite famille dans le grand lac. Certaines informations peuvent s'avérer imprécises ou fausses car la majorité du contenu de ce volume a été écrit suivant les dires d'Anima et de sa sœur Hecate. Un certaine contribution est aussi à noté de la part de Balthazar le plus puissants de leurs guerrier qui a traversé la faille de l'entre deux monde avec eux. Car oui cette famille est issue d'un dimension autre que la notre. Ainsi la quasi-totalité de leur histoire se déroule dans cette fameuse dimension, dite de Zelphos, en l'honneur de la personne ayant ouvert le passage. Les démons eux même ne l'ont jamais appelé ainsi, se contentant souvent de la dénomination « monde ». Les mœurs et la vie de ces créatures dans leur monde s'ouvrira un peu plus à vous au fil des pages.



Naissance de la famille


Au commencement était un grand royaume peuplé de puissants magiciens, ceux-ci avaient réussit a maitriser l’énergie du soleil pour alimenter leurs machines infernales. C'était l'age d'or de cette civilisation, mais un jour il accumulèrent trop d'énergie et leur réceptacle explosa, ravageant le pays tout entier. Tuant la majorité des habitants et oblitérant le soleil. Le feu brula des jours durant sur tout le territoire. Des flammes naquirent un nouveau peuple, celui des démons. Né dans le déchainement des éléments, ils étaient les avatars de la puissance et nommèrent leur pays Argonth. Sur les cendres de l'ancien royaume paradisiaque ils bâtirent la nation la plus féroce de tout Zelphos.

Cette partie est la plus incertaine, Anima lui même reconnaît que c'est une légende qui c'est transmise oralement durant des millénaires et qu'il est possible qu'elle n'aient été issue de des délires de quelques démons sous l'emprise de produits peu recommandables. Néanmoins il est intéressant de remarquer que la genèse des démons ne comporte aucune référence à l'intervention d'un être divin, contrairement à la notre. Hecate m'a précisé que de nombreuses traces de ruines anciennes au travers de tout le pays venaient tout de même apporter une certaine crédibilité à cette légende.

Ruines dans les montagnes d'Argonth

Dans un territoire recouvert de cendre la survie n'était pas facile, ainsi les démons durent apprendre à se montrer féroces. Par chance la nature, ou quoi que ce soit d'autre, les avait dotés de toutes sortes d'avantages. Griffes, croc, ailes, pouvoirs, chaque démon avait ses propres caractéristiques mais tous étaient puissants et pour cause, les faibles finissaient dans l'estomac des autres. C'est d'ailleurs de la que vient l'obsession de la famille pour la puissance de ses membres. La tradition est profondément ancrée au fond même des gènes démoniaques, être puissant ou mourir. Mais personne ne peut survivre seul dans un univers aussi hostile. C'est ainsi que les démons se regroupèrent en groupes familiaux très soudés.

On ignore comment là situation évolua durant des siècles, mais au bout du compte elle était telle que le pays était divisé entre trois grosses familles autour desquelles gravitaient tout un ensemble de petits satellites. Ces familles étaient connues sous le nom de Féral, Izgri et Narhul. Cette dernière était un peu à part puisqu'elle était essentiellement nomade. Massacrant allègrement les autres groupes rencontré au cours de ses errances dans les plaines couvertes d'herbes rousses. Les Férals et les Izgris eux possédaient leurs propres territoires, divisant le pays en deux.

Illustration des plaines

Il est temps je pense de faire un point sur le pays d'Argonth en lui même. Celui-ci ne connaissait pas de véritable nuits ni de véritable jour. Le soleil semblait comme en veille, chauffant en permanence le paysage de sa lumière orangée. La température était écrasante tout comme l'atmosphère. Chose étrange, la seule végétation qui poussait là était la fameuse herbe rousse. Elle couvrait tout, chaque espace plan en était remplit. Il n'existait pas d'autres végétaux. L'alimentation des démons se composait donc uniquement de ce qu'ils pouvaient chasser, animaux ou autres démons. Les animaux était assez présents, des sortes de ruminants et d'équidés se nourrissant d'herbe composaient la base de la chaine alimentaire. Mais la pression de chasse étant très importante les troupeaux ne dépassaient jamais la dizaine d'individus. On comprend que la nourriture était une des préoccupation principales des habitants d'Argonth.

Mais revenons en à notre sujet, la famille Féral. Celle-ci s'était établie dans un ancien manoir, reste de l'antique civilisation. S'ils avaient sut lire ils auraient put apprendre des tonnes de choses fascinantes sur les anciens car la bibliothèque était remplie d'ouvrages traitant de mille et un sujet. Mais voilà ils ne savaient pas et se contentaient donc d'utiliser les volume pour caler des tables ou des chaises. Ils étaient la famille la mieux installée du pays, se permettant même le luxe d'avoir des équidés comme montures parqués dans une vaste prairie s'étalant devant le manoir et dans laquelle pénétrer sans appartenir a la famille était signer son arrêt de mort. Derrière le manoir la falaise tombait a pic dans les flots noirs de l'océan. Cette grande falaise pourpre venait fendre en deux le pays créant un décalage d'altitude impressionnant entre les plaines. Ophir l'oncle d'Anima avait capturé des chiens des sables dans le grand désert à l'ouest. Ainsi malgré quelques pertes due au dressage sévère, ils possédaient une petite meute pour la chasse. Mais le manoir était en ruine et la puissance familiale commençait à décliner. Du moins telle était la situation à la naissance d'Anima.

Le desert d'Argonth






Hymne des Féral (Anima's version)♫


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptid
Double compte :
Vitesse de réponse : Ca dépand de ta tete


Dim 20 Avr - 19:10
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4170-anima-feral-bjrn
Activité d'Anima depuis son arrivée sur Terra

Historique des Rp


Année 95


Errances d'un démon :

Un voyage dans le marais de la désolation va provoquer une rencontre inattendue. Anima se retrouve nez à nez avec une démone originelle de terra. La situation dégénère bien vite...




Année 104


La fierté d'un père :

Des années après avoir jeté son fils dans l'arène de Sent'sura, Anima lui rend visite pour constater à quel point il a progresser. Ce sera l'occasion de lui faire une surprise...




Année 112


Des retrouvailles mouvementées :

Aashadon, neveu d'Anima et archevêque de l'Empire rend visite au domaine des féral pour la première fois. Or le père de celui-ci Irthal était le plus grand rival d'Anima, comment la situation vas-t-elle tourner...




Année 113


Ca passe ou ca casse :

Vanitas amène une inconnue au domaine pour la présenter à son oncle. Se trouvant être une kistune anciennement rebelle la situation risque d'être tendue...

Un nouveau départ :

La nouvelle venue, Leyna vas devoir prouver sa valeur pour être acceptée par le chef de famille...




Année 114


Expédition dans les terres infectées :

Camp de base :

Les plaines mystiques sont sous le coup d'une infection galopante ! Le patriarche des Féral prend la tête d'une expédition militaire en directions des terres maudites mais bientôt d'autres personnes vont se joindre au combat...

Premier contact :

Après avoir posé les base du camp dans les terres infectées, Anima par en expédition emmenant Hadrien avec lui pour explorer un village proche...


Entre deux voyages :

Une visite de courtoisie :
Anima rend visite à son voisin Sinan Ourhi. Le duché est en pleine célébration de la fête du cheval, le jeu des Lans. Un grand étalon remporte son duel et attire l'attention du régent ...



Initiation d'une fille surprise :

Du poison de harpie :
Le patriarche des féral rejoint sa fille en ciel pour une partie de chasse a la harpie. La jeune fille vas devoir tuer pour prouver sa valeur...

A la pèche aux nuages :
Les deux parent se rendre à Alesia pour récupérer des nuages. Mais à peine il rentre dans la boutique qu'il tombe dans un piège...

Vous êtes vraiment très à la page :
La dernière épreuve de Chioné se déroule dans la grande bibliothèque de Sylfiria. Le démon ouvre un livre interdit qui les projette dans une autre dimension...






Hymne des Féral (Anima's version)♫


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptid
Double compte :
Vitesse de réponse : Ca dépand de ta tete


Dim 13 Sep - 0:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t4170-anima-feral-bjrn
Échange de courrier

 
Rp épistolaire


Relations familliales



Un fils adoptif toujours aussi véhément

Des échanges tendus avec Balthazar

Ce neveu maudit...

Une reprise de contact difficile avec le fil d'Irthal

L'invitation de l’archevêque

Anthithée la fille chérie d'Hécate contacte Anima au sujet d'une personne spéciale...





Préparation de l'expédition



Une situation inquiétante à l'est

Leyna échange avec le chef de famille des nouvelles sur l'apparition d'un maléfice

Une discussion houleuse

Le régent féral doit négocier le passage de ses troupes afin de mener a bien l'expédition

Des montures exceptionnelles

Car il faut bien équiper ses soldats

Le soutient des nains

Les nains offre leur aide à l'expédition d'Anima

Mais que faire des corps ?

Le général démoniaque contacte l'alchimiste impérial pour lui faire parvenir des corps contaminés récupérés durant l'expédition





Relations diplomatiques



De bons voisins font de beaux empire

Une discussion avec un duché limitrophe du grand lac.






Hymne des Féral (Anima's version)♫


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar : Legend of the cryptid
Double compte :
Vitesse de réponse : Ca dépand de ta tete



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1