Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Une nouvelle générale pour Saline. (PV : Elena)

 
Ven 11 Oct - 13:29
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2939-harald-jerone-wallah
Harald tenait entre ses immenses mains la couverture de cuir d'un livre qu'il avait déjà lu et relu plusieurs fois, un ouvrage qui faisait monter en lui un esprit qu'il aimait cultiver, la passion des mots et des idées. Les lettres qui coulaient sous son regard d'acier n'étaient pourtant pas celles de poètes, mais qui mieux que ses ancêtres pouvaient s'exprimer sur la guerre ? Car c'était de cette dernière dont il s'agissait, encore et toujours. Des décennies de récits guerriers parcouraient les pages craquantes, des pillards du nord aux créatures les plus obscures de l'océan noir, tout y était décrit avec cette saveur qu'on ne retrouvait que chez les Wallah. Harald était le seul des siens à prôner le pacifisme et ne pas chercher la guerre, mais il reconnaissait que lorsqu'ils l'évoquaient, ses pères savaient y mettre les formes. Sur du papier, tout y était glorieux et épique, comme ces récits que les bardes contaient, mais aucun guerrier n'ignorait que c'était là une belle illusion. Une fois face à l'ennemi, tout était cris, sang, et souffrance... les morts et les plus forts seuls savaient ce qu'il en était face aux démons.

« Pas un mot sur les démons ? demanda Alrik, le regard du prince perdu entre les lignes que lisait son père. Ils étaient assis à la même table, près du même feu, et on ne pouvait manquer les différences notables entre eux, la taille en premier lieu.

- Cela dépend de ce qu'on appelle démon. Comparés à ce que nous avons déjà combattu, ils n'ont pour seule distinction que leur volonté de nuire, marmonna Harald, se rappelant de l'œil et du mal qu'il inspirait. Ils sont tout autant mortels que nous les sommes, et leur plus grande arme est la peur qu'ils insufflent dans les esprits les plus faibles. Ne les craignons pas plus qu'il ne faudrait, mais ne les ignorons pas. »

Les paroles de Harald pénétraient l'esprit du jeune homme, lui remplissaient la tête d'images et de récits qu'on appréciait rappeler durant les longues soirées en mer. Son père avait vu les démons, et il les vaincrait , tout comme il avait défait parmi les plus grands pirates de l'océan noir. Alrik avait passé l'épreuve sept années auparavant, et il avait compris alors le lien qui unissait chaque fils de Cardrak à un autre, ce même amour unilatérale pour la mer et les glaces. Les salinéens aimaient l'océan car il est un éternel adversaire.

« A ce propos, Elena ne devrait pas tarder, dit le roi, refermant l'ouvrage puis le reposant sur l'étagère.

- La nouvelle générale de Saline, conclut Alrik, sa jeunesse désinvolte prenant une fois de plus le pas sur sa retenue. »

Alrik avait alors dix-sept ans, à cheval entre cet âge où les salinéens considéraient leurs fils comme des hommes, et celui où ils devaient encore apprendre par le sermon et la main. L'éducation de Cardrak était aussi dure que ses murs, mais Harald n'avait jamais usé de violence pour enseigner à son fils, car l'apprentissage d'un prince détermine à jamais sa façon de régner. Alrik n'était pas la montagne qu'était son père, mais se distinguait pour son habileté et sa vivacité d'esprit, choses qu'on ne refusait pas à Harald mais qui se faisaient moins évidentes au premier abord. Depuis l'enfance, le prince vouait une adoration pour la gloire des combattants et une fierté prononcée pour son nom, sa soif de connaissances l'avait poussé à ses limites lors de son enseignement auprès d'Albar Tlassin, et il faisait récemment la fierté de son père dans le bon service de son tout nouveau rôle de second. Harald avait donné à un de ses capitaines la charge de son fils, lui demandant d'enseigner à son futur roi toutes les  ficelles du rôle de capitaine.

Elena arriva peu après, sa silhouette encore humaine dépassant le cadre massif de la porte. Harald l'accueillit, bienveillant, et l'invita à s'asseoir à la table. Alrik, quant à lui, ne pouvait détacher ses prunelles fières du visage de son nouveau général ; celle qu'il connaissait depuis presque toujours, cette amie aux origines Cardrakiennes qu'il avait vu évoluer en même temps que lui, était maintenant son supérieur direct et celle qu'il allait servir jusqu'à sa succession.


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : De lente à très rapide


Lun 21 Oct - 14:50
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2337-elena-mudach
Elena avait été convoquée par Harald, son roi, en rapport peut être avec sa récente montée au poste de Générale de Saline, une fierté pour elle comme pour sa famille, ses sœurs et elle l'avaient fêter dignement, et ses parents lui avaient offert un cadeau, un collier, qu'elle portait autour du coup, s'était une chaîne fine, en argent, dont au bout pendait le blason de Saline.

Cette convocation lui laisser un étrange gout dans la bouche, elle ne savait pas pourquoi il l'avait convoqué, elle connaissait bien son fils, mais non, ce n'était pas pour ça. Pourquoi est ce que cette convocation était? Elle ne savait pas, de toute manière elle le découvrirait bientôt, pour le moment, elle devait se préparée. Elle prit un long bain, plutôt tiède, utilisant son cache oeil pour que sa température corporelle ne descende pas trop, elle haïssait sa faible constitution, qui l’empêchait d'être comme les autres enfant Salinéen. Fort, puissant et résistant. Elle était frêle, peu forte et non résistante au maladie, mais c'était aussi une preuve de forces pour ses proches, le fait qu'elle s'accroche comme ça a la vie, qu'elle essaye de devenir comme les autres, a forces d'essaie et d'essaie. C'était dur, c'était épuisant et humiliant, mais petit a petit elle y arrivait, et maintenant, elle était passer au rang de Générale, elle avait dépassée ses rêves les plus fou.

Elle s'habilla plutôt sobrement, de son uniforme rouge et noir, avec une tunique et des pantalon dessous, ainsi qu'avec des bottes montantes jusqu'aux genoux, son armure n'était pas très bien pour rencontré un Roi, avec ses divers trou qui permettait d'apercevoir certaines des formes généreuse de cette dernière, elle avait donc décidée de se couvrir un peu plus, et d'ôter son cache oeil magique pour le remplacer par un factice, tremblante légèrement de froid en l'ôtant, l'artefact n'avait pas encore commencer a utiliser sa force physique pour s'alimenter.

Elle se dirigea finalement vers la Palais de Harald, escorter sur le chemin par 3 gardes, qui seraient dorénavant sa garde personnelle, elle grogna mentalement et entra finalement dans le palais, on lui indiqua l'endroit ou était le Roi et elle s'y dirigea lentement, elle s'arrêta au loin, et les détailla longuement, ils étaient semblables, autant niveau mental que physique, c'était de vrai leader, des meneurs d'homme reconnu et respecter. Elle s’avança finalement dans la pièce et se mit au garde a vous, elle attendit que Harald prenne la parole et lui indique pourquoi elle était ici.

- Mon Roi.







[/center]


avatar


Freylien

Partie IRL
Crédit avatar : Elfe de sang Warcraft
Double compte : Roxo Sombresang, Hirad Coeurfroid
Vitesse de réponse : 1 Par jour


Lun 18 Nov - 7:18
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2939-harald-jerone-wallah
Elena ne se démarquait pas des autres guerrières qui combattaient aux côtés des hommes de saline par sa force ou son gabarit. C'était sa fureur de vaincre, sa passion pour leur cité, qui l'avait mené à sortir du lot de femmes armées de leur cité. Etre tombée sous l'aile d'Albar Tlassin l'avait forcement aidé à acquérir des capacités guerrières qui se vérifiaient de toute manière bien vite en situation. Harald s'était d'ailleurs beaucoup amusé à étudier la différence entre ce qu'avait enseigné Albar à ses apprentis, notamment à Alrik, et ce que les Cardrakiens laissaient paraître lors d'un combat. Leurs mouvements étaient basés sur la précision, l'estocade et la rapidité, tandis que Harald, comme tout ses pairs et ses frères, laissait parler sa fureur et sa force dans la mêlée. Si on ne doutait pas de l'efficacité d'une masse ou d'une hache, la démonstration de puissance des salinéens avait également un aspect psychologique. Alrik, tout comme Elena dans un autre style, se déplaçait avec l'aisance du loup, frappant la chair à ses endroits dévoilés, pour se replier aussitôt. Bien entendu, l'expérience de Harald avait déjà perçu les faiblesses de leurs styles et manières de combat après quelques regards, mais il continuait de regarder les entrainements de chacun avec un intérêt non dissimulé.

« Assieds-toi, Elena, assieds-toi, l'invita une nouvelle fois Harald, alors qu'elle se tenait avec cette même rigueur face à lui. »

La discipline que s'était imposé la jeune femme depuis toujours pour surpasser ses faiblesses était admirable, et son nouveau rang était une juste rétribution du sort pour ses efforts. Bien entendu, la rigueur et les capacités martiales n'étaient pas les seuls facteurs rentrant en compte dans le choix d'un nouveau général. Il fallait compter sur la stratégie et la popularité des hommes. De ces deux derniers points, tous n'avaient rien eu à dire. Elena avait déjà prouvé par ses décisions en mer qu'elle ne combattait pas sous la seule impulsion de son instinct, mais bien avec sa tête. Pour la popularité, et c'était une question qui prenait pour Elena tout son sens puisqu'elle était l'une des rares femmes de Cardrak à avoir jamais pris la tête de l'armée, il était bon de savoir que les hommes l'acceptaient bien pour la majorité. C'était encore quelque chose qu'elle devait à son travail acharné pour se faire accepter.

« Tu vas avoir beaucoup de travail les semaines à venir pour convaincre le conseil, Elena. Nos plus vieux chefs de guerre ont du mal avec l'arrivée d'une femme à la tête de nos hommes, surtout si jeune. La guerre approchant, tu ne vas pas manquer d'occasions de leur prouver le contraire. »

L'œil apparut il y avait presque dix ans alors avait un nom, et les craintes de Harald s'étaient relevées justes. Aile Ténébreuse étendait son aura tel un cyclone au centre de la carte de Terra. Si les Glaces avaient toujours ignoré les problèmes de leurs voisins lointains de l'autre continent, ce démon les concernait désormais, et on ne pouvait plus longtemps faire semblant de rien.

« Aile Ténébreuse... son nom grandit, intervint Alrik, ses jeunes pupilles brillantes, sa colère perceptible dans le moindre de ses traits.

Harald tourna son regard vers son fils.

- Nous le laisserons venir à nous, s'empressa le roi de reprendre les idées que trahissait trop bien la fougue du jeune cardrakien, refaisant face à Elena une fois ceci mis au clair. Je t'ai fais venir pour mettre au clair notre politique. »

En effet, la situation politique des Glaces commençait à tourner en faveur de la guerre. Si Cardrak n'avait pas pour réputation de refuser un ennemi, son souverain désapprouvait publiquement la guerre. Personne n'aurait osé le traiter de lâche, ç'aurait été manquer de respect de la pire des manières ; Harald ne désirait pas de cette guerre puisqu'il ne connaissait pas leur ennemi, et que comme tout stratège respectable, il analysait le terrain avant d'y lancer ses hommes.

« Les esprits s'agitent. Selian et Silena ont chacun leur avis sur la question, plus ou moins favorables... mais nous serons les premiers à perdre des nôtres si nous quittons notre neutralité. Personne n'ignore que notre flotte a toujours maintenu à l'écart les ennemis des Glaces, qu'en penses-tu ? »


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : De lente à très rapide



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1