Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Présente ! Mais je ne suis plus là

 
Sam 5 Oct - 15:19
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1631-alyna-minami-john-dan
Demande:
 

Citation :
Racontes comment tu as obtenu ce nouvel artefact.

La savane, la chaleur écrasante pour quiconque n’y était pas habituée et le soleil de plomb, toujours le même qui, implacablement vous assoiffait et vous rendait somnolent. Les midis solaires étaient les pires heures de la journée, mais eux, ceux du pays, y étaient habitués et sortaient assez peu à ses heures ou restaient à l’abri des maisons et dans l’ombre des rues. Elle ne dérogeait pas à la règle, même si pour elle profiter des ombres était devenue une habitude, un mode de vie. Son manteau ondulant légèrement à ses mouvements, sa capuche tirée sur son visage pour ne pas être reconnue et le rabat de son carquois dissimulant l’empennage de ses flèches, elle avançait parmi les détritus des ruelles miteuses d’une petite ville de Sahawi. Enfin détritus, il fallait s’entendre sur le mot puisqu’il s’agissait de caisses renversées, de tonneaux brisés, de vieux tissus déchirés moisissant lorsque la rosée les humidifiait, puis séchait à la chaleur et ainsi de suite.

Elle marchait tranquillement vers la rue principale pour retourner sur la route qui la mènerait vers le nord et le désert, une fois hors des murs, elle chasserait pour manger, ce qu’elle n’avait pas fait depuis son départ de la meute trois jours plus tôt, mais elle n’avait pas faim, son organisme semi-animal pouvait absorber quatre kilos de nourriture et jeûner une semaine, mais elle le faisait rarement. Quoi qu’il en soit elle passa devant un marchand à la sauvette qui la héla d’une voix enjouée, elle l’ignora tout d’abord, habituée à ce genre de charlatan qui n’avait jamais quelque chose de sérieux à vendre, mais il l’attrapa par l’épaule et elle se retourna en soupirant, résignée.

-Que voulez-vous… ?
-Excusez-moi mademoiselle vous semblez être une grande voyageuse, j’ai quelques armes dans mon maigre fatras, peut-être l’une pourrait vous intéresser.

Elle considéra l’homme, maigre, d’une allure nerveuse, quelques rides venaient tirer ses traits et ses cheveux grisonnaient déjà prématurément à cause du soleil, elle lui donnait environ… à aller une quarantaine d’année, voire cinquante. Elle remarqua ses vêtements rapiécés, pas un charlatan classique donc, probablement un pauvre bougre qui ramassait tout ce qu’il trouvait et le revendait en espérant avoir assez pour manger. Cela la décida à jeter un œil aux objets qu’il pouvait avoir et elle se laissa entrainer pas le commerçant, se penchant sur son étale de fortune. Il n’y avait pas grand-chose, quelques bijoux qui ne payaient pas une mine, quelques contrefaçons d’armes ou d’objets réputés précieux, des tentures qui devaient être luxueuses fut un temps, mais à présent avaient perdu leur couleur et s’effilochaient.

En soi rien d’intéressant, elle allait s’en détourner pour s’excuser auprès du marchant qu’elle ne trouvait rien, mais ses yeux tombèrent sur une lame étrange. La lame était recourbée, comme sa dague, mais plus épaisse, une extrémité était plate, l’autre tranchante, comme certains katana qu’elle pouvait avoir vu. La garde était relativement classique, ornementée d’une feuille d’un arbre, un chêne apparemment, et elle contrebalançait nettement le poids de la lame. Sur la moitié de cette dernière se trouvait un enchevêtrement complexe mais harmonieux de lignes tracées, un sortilège probablement, ce qui laissa sceptique la jeune femme, à côté reposait un fourreau classique adapté à la lame, plutôt finement ouvragé également. Elle prit cependant l’arme pour en tester le tranchant et s’entailla plutôt profondément, grimaçant, surprise par le fil, l’homme ne bougea pas, étonné qu’elle ne grimace même pas.


-Où avez-vous eu cette arme ?
-Un voyageur gravement blessé qui me l’a donné en cadeau après m’être occupé de lui si je me souviens bien. Elle est très solide et a un pouvoir spécial, mais moi ça ne me sert à rien, je suis juste marchand.

« Mendiant plutôt… »

Elle se contenta d’un hochement de tête et fit tourner l’arme entre ses doigts, elle était lourde, mais bien équilibrée, elle tira sa propre dague et percuta les deux entre elle, puis examina les points d’impact, écarquillant les yeux en voyant que son arme était ébréchée tandis que l’autre n’avait pas la moindre éraflure. Elle caressa le métal pour en déterminer la nature et sourit, une bonne arme à n’en pas douter.


-Un alliage feuilleté de pierre de roche et de lamelles de zinc je crois qu’il m’avait dit, pour alléger légèrement.
-Une lame feuiletée ? Pour une dague ? De la pierre de roche ? ajouta-t-elle en fronçant les sourcils.
-Oui, une dague de professionnel, mais personne la remarque, mais je n’en connais pas la valeur réelle mademoiselle. La pierre de roche c’est un métal spécial aussi dur que la pierre presque, comme vous avez pu voir elle ne se raye pas et la plupart des lames s’ébrècherons dessus. C’est l’un des métaux les plus solides que l’on trouve, mais elle alourdit les armes donc est assez peu utilisée, je crois que c’est mélangé à…
-Vingt pourcents, à vue d’œil avec le poids. Elle m’intéresse, elle marqua une pause, réfléchissant, puis sourit. Un pouvoir vous aviez dit ?
-De déplacement il me semble, mais je ne peux pas vous en dire plus, désolé. Mais je veux bien y assister si vous trouvez comment la faire marcher.

Elle étira un peu plus ses lèvres, ravie, puis fouilla dans une poche de son carquois pour en sortir une bourse d’allure à peu près acceptable sans être trop rebondie, elle paya la lame qu’elle mit dans son fourreau et la pendit au baudrier déjà existant. Elle fixa les arabesques de l’arme à demi tirée, en réfléchissant, généralement la magie fonctionnait sur une image et l’intention, un déplacement et des sigles. Alyna se concentra sur les signes, puis sur l’image du lac à la sortie de la ville. Elle se sentit se déplacer, il y eut une fraction de seconde comme un clignement d’yeux, puis elle se retrouva dans les airs, à trente centimètres du sol, atterrit dans une caisse de légumes pourris qui se renversa sous le choc et roula jusqu'à dans le lac à moitié asséché et boueux. Elle resta dans la vase, blasée, d’accord ça ne fonctionnait pas comme elle l’avait pensé, mauvaise visée, cela ne devait donc pas avoir tant de portées que ça. Elle se redressa cependant en grognant, puis s’avança vers l’eau pour laver ses vêtements et revint ensuite une fois débarrasser de la gadoue et des fruits pourris, s’arrêtant à la limite de l’eau, elle réfléchit à nouveau et fixa les berges devant elle, songeant aux arabesques en même temps qu’elle pensait à aller le plus loin possible dans ce qu’elle pouvait voir. Elle disparut et en un battement de paupières se retrouva cinq mètres plus loin, elle se retourna légèrement et sourit satisfaite. D’accord, portée maximale notée, elle reporta son attention devant elle et vit le marchand accourir heureux.

-Wouaaaaaaaaaah c’est formidable ça marche, merci mademoiselle de m’avoir montré une telle merveille, dit-il en lui serrant la main, puis s’éloignant en courant.

Elle se douta qu’il était surtout fou de joie d’avoir une bourse acceptable pour subsister quelque temps et sourit à cette idée. Elle rangea son arme, se promettant d’étudier plus amplement les possibilités plus tard, mais elle se doutait qu’elle ne pourrait ni passer à travers les murs, ni aller beaucoup plus loin que ce qu’elle voyait avec pour maximum cinq mètres et qu’elle serait obligée de laisser les arabesques visibles pour pouvoir déployer ces capacités. S’était tout de même une arme de jet et de poing fort de très bonne qualité et qui serait des plus utiles pour se sortir d’un mauvais pas.


Mes succès : cf fiche




♦️Thème d'Alyna♦️ ♠️Thème de Lyän♠️
"Proche de la nature et des hommes, nous sommes le lien entre les lycans et les humains. Nous sommes les ombres de l’histoire"

By Lara ♥♥:
 
Code couleur :
Alyna #9999FF
Lyän (loup) #ff0000 (ou #660000)
Fylia (familier) #FF9933


avatar


Lycan

Partie IRL
Crédit avatar : http://wall.alphacoders.com/big.php?i=419589
Double compte : Ilidwën/Yahiro/Alrea
Vitesse de réponse : En week-end ou le mercredi


 
Page 1 sur 1