Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Duel au clair des étoiles [PV Esenheim]

 
Ven 4 Oct - 18:01
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3516-saeros-yggdrasil
Il faisait vraiment très sombre ce soir là. Le soleil s'était couché depuis un bon moment déjà, et la lune elle même était dissimulée derrière de lourds nuages noirs. Le silence anormal qui régnait en cette heure semblait encore épaissir et approfondir cette obscurité étouffante . Elle en devenait presque palpable, à la manière d'un voile de gaze noire qui aurait recouvert le monde. Mais cela ne dérangeait pas Saeros, bien sûr. Grâce à l'oeil droit du démon, la faible luminosité fournie par les étoiles lui suffisait pour y voir clair.

Il ne savait pas ce qu'il faisait ici. Il ne savait même pas où était "ici". Deux heures auparavant, ce soir là,  il s'était couché dans son lit au palais impérial. Il ne savait plus si il s'était endormi ou non, mais quelques instants plus tard il s'était retrouvé ici. Il se souvenait pourtant distinctement s'être déshabillé pour dormir. Comment se faisait-il, alors, qu'il soit revêtu de sa robe de magicien et de ses gants ? Était-il donc en train de faire un mauvais rêve ?

Il leva la tête et scruta un instant les environs. Il était dans une arène, une grande arène. Un peu comme celle de Sen'tsura, mais en moins imposante. Mais il n'y avait pas de foule pour acclamer qui que ce soit, ce soir là. Cependant, bien que les tribunes soient vides, l'arène en elle même ne l'était pas. À l'autre bout du cercle de sable, une haute silhouette lui faisait face. Immobile elle aussi, elle semblait scruter son environnement. Il ne savais pas ce qu'elle était, ce qu'elle venait faire ici, si c'était elle qui l'avait transportée dans cette arène ou si elle était victime des circonstances elle aussi. Et étrangement, il n'avait aucune envie d'obtenir réponse à ses questions. Tout ce qu'il savait, tout ce dont il avait envie, c'était de combattre la silhouette et de la réduire à néant. Elle était son ennemi, il pouvait le sentir de manière diffuse, et la raison pour laquelle il avait été emmené ici c'était pour la combattre.

Alors, de manière tout à fait irrationnelle et irréfléchie, en totale contradiction avec son attitude posée d'ordinaire, il fit apparaître un long javelot de lumière scintillante entre ses doigts. Sans attendre un instant de plus, il le décocha avec force en direction de son adversaire.




avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Sam 5 Oct - 20:05
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1564-esenheim-ayael
Le démon regardait autour de lui, une arène… On aurait dit un rêve, sauf que pour rêver, il fallait dormir, et le démon était plutôt sûr que cela ne lui était pas arrivé depuis… en fait depuis qu’il n’était plus humain.
Je ferais avec, c’est plutôt cool de tester.

La silhouette d’Yggdrasil se dressait en face de lui, pour une raison qui lui échappait, elle lui semblait familière, mais il ne parvenait pas à l’identifier, dès qu’il avait l’impression de se rapprocher d’une réponse, c’est comme si son esprit s’émoussait et qu’elle s’échappait.

La silhouette en face de lui leva la main, une grande lumière apparût :

Je ne suis pas sûr qu’il ait envie d’un câlin…


Il lança son arme en direction du démon, Esenheim fit jaillir de grands tentacules d’ombre du sol devant lui, attrapant le javelot en plein vol. Celui-ci explosa, désintégrant partiellement l’appendice d’ombre, qui repoussa peu après. La bourrasque causée par l’explosion fit claquée la cape d’Esenheim, alors que la poussière du sol de l’arène le dissimula brièvement de la vue de son ennemi.

Quand le sable retomba, le démon ajouta juste : Ce n’est pas très gentil, néanmoins, laisse-moi te montrer comment on se sert d’une lance…

Il matérialisa un à un de nombreux javelot, qu’il projeta violement sur son ennemi, se déplaçant latéralement, mais toujours en essayant de réduire la distance qui les séparaient pendant qu’il ne maintenait sous un barrage continu.

Son adversaire ne l’effrayait pas particulièrement, il ne se dégageait pas de lui une véritable aura de danger, à voir ses habits et sa stature, le démon avait l’impression qu’il s’agissait d’un mage, mais son entrée en la matière manquait de subtilité, une attaque frontale n’allait pas marcher dans un duel de mage.


Il n’y a aucune raison, aucune justice, et aucun but dans la mort, seulement le néant.

Quand la première créature vivante est apparu, j'étais là en train d'attendre.
Quand la dernière étincelle de vie s'éteindra, mon travail sera fini
Je mettrais les chaises sur la table, éteindrais la lumière, et fermerais à clé l'univers alors que je m'en irais.

La mort


Thème Esenheim


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide/moyenne selon les périodes


Dim 6 Oct - 2:27
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3516-saeros-yggdrasil
Un énième projectile de glace vint s'écraser sur sa barrière arcanique. Puis un autre, et puis encore un autre. Le tir de barrage que lui imposait son adversaire ne le dérangeait pas particulièrement, ne transperçant pas un bouclier qu'il renouvelait en continu. Cependant, cela avait le mérite de drainer son énergie et le forçait à se mettre sur la défensive. Et pendant ce temps là, son adversaire se rapprochait lentement mais sûrement, et il n'aimait pas du tout la lance à plusieurs pointes qu'il distinguait entre ses mains.

Un peu de chaos aux alentours ne ferait décidément pas de mal à sa situation. Saeros avait d'ailleurs remarqué qu'en tentant de se rapprocher de lui latéralement, son ennemi s'était peu à peu retrouvé à proximité de la paroi de l'arène et des gradins qui se situaient sur sa droite. Il était temps de mettre à profit cet avantage.

Durant l'intervalle entre deux projectiles de glace, il annula son bouclier et se décala sur la droite, esquivant une javeline qui l'aurait embroché. Alors, très rapidement, il forma un projectile de puissance moyenne et l'envoya contre les gradins les plus proches de la silhouette. La pierre vola en mille morceaux, projetant des éclats dans tous les sens et lui offrant une diversion qui était plus que la bienvenue. Avec un peu de chance, son adversaire aurait peut être  même été blessé par les éboulis.

Profitant de la confusion, Saeros fit alors apparaître plusieurs fines javelines dans sa main droites et sa main gauche. La première fut lancée approximativement là où devaient se trouver les pieds de la silhouette, explosant au contact du sol et soulevant un nuage de poussière destiné à désorienter encore plus son adversaire. La deuxième et la troisième javeline furent lancées au cœur du nuage, avec pour intention de blesser un ennemi peut être suffisamment confus pour ne pas être en mesure de les parer. Enfin, il garda la dernière dans sa main droite, histoire d'être à même de réagir rapidement en cas de pépin.

Contournant prudemment le nuage de débris qui commençait déjà à retomber, il se déplaça vers le centre de l'arène, proche de son adversaire mais suffisamment éloigné pour pouvoir réagir à temps à une agression magique ou physique, et surtout assez loin de chaque paroi de l'arène ovale pour avoir la possibilité de se replier dans la direction qu'il lui plairait quand l'heure serait venue.




avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Dim 6 Oct - 17:13
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1564-esenheim-ayael
Spoiler:
 

Le démon testait son adversaire, des projectiles rapides et destruxteur, une défense omnidirectionnelle, des sorts globalement plus puissants que ceux que le démon avaint en réserve, mais cela confirmait son idée première : Son adversaire ne l’inquiétait pas.

Ses techniques étaient certes puissantes, mais elles le draineraient de ses forces longtemps avant que le démon commence à fatiguer, et elles présentaient toutes des talons d’Achille phénoménal : Une défense parfaite requiert forcément une grande quantité d’énergie, et il ne pouvait attaquer en la maintenant. Quant à ces javelots…

Son adversaire balança deux javelots de diversion, la suite devenait tellement prévisible que s’en était risible. Le démon leva juste un petit mur de glace devant lui, laissant le projectile de son adversaire le réduire en éclat, renforçant encore le nuage de poussière, toujours caché dans celui-ci, le démon ajouta-juste.

Puissant, mais immature. Tes pouvoirs sont loin d’avoir atteint leur paroxysme. Il est dommage que tu doives mourir ce soir…


Les pouvoirs de son adversaire étaient prévisibles : une belle ligne droite provenant directement de son ennemi, pas de surprise, et le fait que ses javelots explosent à la première surface touchée les laissait l'opportunité de les neutraliser avec un simple leurre, une attaque puissante, mais contrable par une dépense d'énergie insignifiante. Il invoqua un épais bouclier de glace, qu’il porta à son bras gauche, gardant sa lance à la main droite, tel un spartiate, puis surgit du nuage de poussière. L’attaque suivante d’Yggdrasil fit éclater son bouclier, lui faisant mettre un genou à terre sous l’impact, mais le démon ré invoqua la glace comme si de rien n’était, et d’une puissante impulsion, chargea son adversaire, son bouclier encaissant sans problème les décharges plus faible des attaques de son ennemi. Son adversaire faisait mine de reculer… dans ses rêves.

Une bataille entre mage se joue plus souvent à l’astuce qu’à la puissance brute, et son adversaire l’avait clairement sous-estimé. Les nombreuses lances de glace qu’il avait précédemment écrasées contre l’impressionnant bouclier de son adversaire avaient couvert le sol de fragment de glace, que le démon pouvait manipuler. Il en rassembla plusieurs pour saisir la cheville de son adversaire, en pleine retraite, le faisant chuter au sol, et utilisa le reste des fragments pour geler le reste de ses membres au sol. Le démon chargea, bondit bien haut, puis jeta sa lance droit sur son adversaire au sol, laissant la chaîne qui l'attachait à lui s'étendre.
This is spartaaaaaa !


Il n’y a aucune raison, aucune justice, et aucun but dans la mort, seulement le néant.

Quand la première créature vivante est apparu, j'étais là en train d'attendre.
Quand la dernière étincelle de vie s'éteindra, mon travail sera fini
Je mettrais les chaises sur la table, éteindrais la lumière, et fermerais à clé l'univers alors que je m'en irais.

La mort


Thème Esenheim


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide/moyenne selon les périodes


Dim 6 Oct - 18:47
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3516-saeros-yggdrasil
Cela tournait mal, vraiment très mal. Décidément, rien ne se passait comme il l'avait prévu ce soir. Non seulement son adversaire s'en sortait indemne, mais voilà que lui même était totalement emprisonné et incapable du moindre mouvement. Étrangement, il ne ressentait pas la moindre inquiétude face à cette situation critique. Juste un intérêt détaché et tout à fait professionnel. Dans la vie réelle, il aurait paniqué pourtant. Décidément, quel étrange rêve il était en train de faire.

- This is spartaaaa !

La lance fila vers lui à la vitesse de l'éclair, pressée de faire couler son sang et de mettre fin au combat. Cela, en revanche, le poussa à réagir.  Avec l'énergie du désespoir, il rassembla une quantité importante de matière arcanique dans le creux de sa main droite et - incapable de la lancer à cause de la glace qui emprisonnait ses membres - la fit simplement sauter sur place. Il avait bien calculé son coup. La glace vola en éclat, libérant un bras presque cassé et brûlé au deuxième degré. Ignorant la douleur lancinante, il leva rapidement la main et lança un projectile peu concentré qui vint percuter la lance et la faire dévier d'un millimètre de sa trajectoire. Ce n'était pas beaucoup, certes, mais ce fut suffisant. Au lieu de venir le décapiter, la lance se planta dans le sable à un pouce de sa tête et n'en bougea plus.

Il devait à présent se dépêcher et réagir avant que son adversaire ne lui lance un projectile qui viendrait mettre une fin définitive à son existence. Avec un effort abominablement douloureux, il leva une nouvelle fois la main droite et lança rapidement plusieurs faibles projectiles qui firent voler en éclat le reste de la glace. Il était temps. Le pentacle de sa main droite, endommagé par l'explosion, devenait de plus en plus instable et serait bientôt inutilisable. Il s'était à peine  écoulé une dizaine de secondes depuis que son adversaire avait si inélégamment hurlé : "This is spartaaaaa" (référence qu'il ne comprenait d'ailleurs aucunement) et celui ci, qui avait atterri à quelques mètres de lui après avoir bondi, était revenu de sa surprise et se préparait à l'achever.

Il était grand temps de contre-attaquer.

Ce qu'il y avait de bien avec l'énergie arcanique, c'est qu'il pouvait contrôler totalement la concentration d'énergie qu'il mettait dans ses projectiles. C'était ainsi que tout à l'heure, il avait réussi à doser convenablement sa puissance pour faire sauter la glace sans se blesser trop gravement. D'un geste fluide de la main gauche, il lança tout un échantillon de projectiles de faible puissance, uniquement destinés à fissurer la couche de glace et à affaiblir les défenses de l'ennemi. Tout de suite après, il fit apparaître deux javelines anormalement puissantes : une dans sa main droite (qui commençait à trembler), l'autre dans sa main gauche. Il lança tout de suite la première, puis attendit une seconde avant de jeter la deuxième. Avec un peu de chance, le premier projectile irait exploser une barrière de glace déjà minée par les attaques superficielles, tandis que le second viendrait s'engouffrer dans la brèche et détruirait son adversaire. La myriade de petits projectiles de tout à l'heure avait de plus une autre fonction. Elle intercepterait les pics de glace que pouvait essayer de lui envoyer son adversaire pour faire sauter ses lances avant que celles-ci n'aient atteint leurs objectifs.

Il était fatigué, certes, mais il était loin d'avoir épuisé toutes ses ressources. Et si cette attaque ne marchait pas, il avait tout de même un dernier atout dans sa manche...

Pendant que son adversaire était occupé, il en profita pour vérifier que les plus gros morceaux de glace avaient bien été évaporés par ses attaques. Il ne tenait pas à être emprisonné une fois encore, du moins pas tout de suite. Après avoir terminé sa rapide inspection, il concentra le plus possible d'énergie dans sa main gauche et se rapprocha de l'endroit où devait se trouver son adversaire (ou peut être son cadavre).

Il était temps d'en finir.




avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Dim 6 Oct - 20:22
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1564-esenheim-ayael
Le démon regarda son arme se planter dans le sable avec un peu de déception. Il n’avait aucune idée de pourquoi il avait crié ça, mais ça paraissait vachement cool sur le moment. Il s’apprêtait à tirer la chaîne qui attachait son arme à son bras, quand soudain son adversaire commença à l’attaquer, le démon se réfugia précipitamment derrière son bouclier, qui ne fut même pas secoué par la décharge. Il commença à passer la tête pour se moquer son adversaire, quand soudain il vit le projectile suivant lui partir dessus à toute vitesse, et faire éclater son pavois.

Il avait précédemment envisagé des solutions dans le cas où son adversaire lui enverrait deux projectiles coup sur coup, après tout, un cheval peut en cacher un autre ! Néanmoins les solutions qu’il avait envisagées à 10-15mètres de distances paraissaient beaucoup moins réalisables au corps à corps. Il eut juste le temps de croiser les bras sur sa poitrine, et de créer une couche de glace aussi épaisse que possible pour encaisser le coup, qui le propulsa quelques mètres plus loin.

Les dégâts subit était substantiels, il dut rapidement réparer les failles dans son armure, mais perdis quand même une partie non négligeable de ses forces se faisant. Un toussa quelques fois dans un effet purement dramatique, et releva la tête, observant Yggdrasil qui s’était rapprocher de lui, sa main brillait un peu trop pour avoir l’air inoffensive. Le démon se mit à raccourcir rapidement la longueur de la chaîne qui le raccrochait à son arme.

Je te l’accorde, belle adaptation, par contre je crains que tu ais encore du mal à faire attention aux détails…

En plein vol, le démon transforma la glace noire de son arme, la même glace extrêmement dure qui constituait son corps, en un énorme bloc gelée autour de la main de son adversaire, emprisonnant son avant-bras et l’énorme quantité d’énergie dans sa main dans un même tombeau de glace.
Devant le regard de son adversaire, le démon répondit par un simple petit signe de la main et un :

Boom…


Esenheim créa alors un épais pavois le mettant à couvert, et une minuscule tentacule d’ombre, dans le bloc de glace qu’était devenu son arme, qu’il plongea droit dans l’énorme masse d’énergie arcanique pour déclencher le feu d’artifice.


Il n’y a aucune raison, aucune justice, et aucun but dans la mort, seulement le néant.

Quand la première créature vivante est apparu, j'étais là en train d'attendre.
Quand la dernière étincelle de vie s'éteindra, mon travail sera fini
Je mettrais les chaises sur la table, éteindrais la lumière, et fermerais à clé l'univers alors que je m'en irais.

La mort


Thème Esenheim


avatar


Démon

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse : Rapide/moyenne selon les périodes


Dim 6 Oct - 23:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3516-saeros-yggdrasil
Spoiler:
 

Surpris, Saeros jeta un coup d'œil agacé à son bras gauche et à la glace qui le recouvrait.

Mais pourquoi donc avoir choisi d'emprisonner son bras ? Ce n'était pourtant pas une cible si intéressante que... Ce fut à ce moment précis qu'il remarqua la lueur scintillante qui brillait tout doucement au cœur de la chape de cristal qui recouvrait sa main. Sans qu'il s'en aperçoive, il avait rassemblé tellement d'énergie dans son bras qu'une partie de celle-ci avait commencer à déborder et à s'échapper de son corps.

Le sang de Saeros reflua de son visage, laissant derrière lui une figure encore plus pâle et cadavérique que d'habitude. Il essaya vainement de résorber le trop-plein d'énergie mais il était trop tard.

L'explosion qui suivit aurait pu être plus catastrophique qu'elle ne le fut mais pas beaucoup. En fait, Saeros ne dût sa survie qu'à deux éléments : petit un, seul le fragment d'énergie qui avait débordé de son corps explosa (la majeure partie, protégée par son enveloppe corporelle, n'entrant pas en combustion au contact de la tentacule des ténèbres). Deuxièmement, le bloc de glace qui piégeait son bras lui servit paradoxalement de bouclier, limitant l'explosion à son bras gauche et protégeant partiellement le reste de son corps.

Mais cela fit quand même très, très  mal.

Son bras fut réduit en charpie et passa du stade "opérationnel" à  "appendice inutile pendant tristement le long de son corps". Inutile de songer à le lever, sans même parler de l'utiliser pour lancer une javeline. À présent, ses deux mains étant inutilisables, le combat allait bien vite se solder par sa défaite.

Il ne lui restait plus qu'une seule solution.

Il n'avait pas songé à utiliser ce stratagème, à l'origine. Dans la vie réelle, il aurait même tout fait plutôt que l'utiliser. Il se serait aplati sur le sol et aurait supplié pour sa survie, il aurait léché les bottes de son adversaire et l'aurait reconnu comme son maître. Mais on était dans un rêve, pas vrai ? Il ne risquait rien, n'est ce pas ? Alors, lentement, tout doucement, il se rapprocha de la muraille de glace derrière laquelle se cachait son adversaire. Celui-ci le regardait d'un air de triomphateur, assuré de sa victoire sur le magicien. Quand il fut à moins de dix mètres de distance, Saeros s'arrêta brusquement et dévisagea la silhouette. Alors, il ouvrit la bouche pour la première fois :

- Tu as vaincu et je succombe. Mais dorénavant, tu es mort aussi. Mort au monde, au ciel et à l'espérance. En moi tu existais, et vois, par ma mort, par cette image qui est la tienne, comme tu t'es radicalement... assassiné toi même.

Il ne savait absolument pas ce qui l'avait poussé à prononcer se paroles, mais il trouva qu'elles collaient parfaitement à ce qu'il s'apprêtait à faire. Car en son sein, ses énergies magiques hurlaient continuellement et luttaient de toutes leurs forces pour sortir de leur prison humaine. Telle était la malédiction des magiciens des arcanes, condamnés à lutter contre les sombres puissances qu'ils avaient asservis et à servir de réceptacles grâce à une série de sortilèges et d'enchantements les  maintenant sous contrôle. Mais il y avait une formule, une petite formule, qui permettait de briser ses restrictions et de déchaîner toute cette puissance cumulée :

- Vent, déchaîne toi. L'esprit est libre, le corps est sa prison. Il faut casser les barreaux.

Durant un court instant, il ne se passa strictement rien. Puis les énergies accumulée et entassées se rendirent compte qu'elles étaient libres et n'étaient plus liées au corps du magicien. L'explosion qui suivit alors fut véritablement cataclysmique. Saeros fut réduit en petites volutes de fumées avant même qu'il n'ait eut le temps de se demander si il vivait vraiment un songe ou si il venait de suicider bêtement. Aux alentours, l'arène se transforma en un champ de ruines carbonisé sur plusieurs mètres. Cependant, le conseiller fut mort bien avant de savoir si sa dernière tentative avait fonctionné et si il avait bien réussi à emporter son adversaire dans la tombe avec lui.

Tout devint noir et il sombra dans l'inconscient.

Spoiler:
 




avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1