Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Examen Griffe Kissa

 
Lun 30 Sep - 19:51
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2711-kissa-presentation-d-une-ch
Un petit bond souple, les oreilles noires qui se tournent vers la source d’un bruit, un air mutin sur le visage. Félin, ses deux canines qui marquent ses lèvres semblent briller à la lueur de la lune. Un chat. Un chat humain, souple, élégant, discret, mortel. Voilà ce qu’est Kissa. Elle plonge dans le vide de la rue, et retombe sur ses pattes, bondissant immédiatement pour attraper sa cible et la clouer au sol. L’homme n’a pas le temps de crier que le ruban de la chimère lui tranche la gorge, suffisamment pour qu’il se noie, s’étouffe dans son propre sang. La chimère ronronne, mais elle n’est pas satisfaite de son œuvre. Elle s’éloigne aussitôt, rendant à l’agitation et aux rumeurs le soin de décrire l’ombre noire qu’ils ont vu tuer un pauvre innocent… Contrat. Peut importe. Le boulot est fait, mais… ce n’était pas parfait.

Un chat n’a pas de ruban. A la rigueur autour du coup… avec une clochette… Kissa feule à cette idée. Elle n’est pas un chat domestique. C’est un animal féroce que même les lions se doivent de craindre. Elle entre dans une auberge, jette un dragon d’argent au tavernier et se dirige dans la chambre qu’elle a à chaque fois qu’elle vient. Une bassine d’eau chaude l’y attend. De même qu’un miroir où elle se regarde. Sa robe est tachée. Elle l’enlève, la pousse dans un recoin et se penche vers la bassine d’eau.

Elle se lave alors, rapidement en réfléchissant. Que lui a-t-il manqué… Elle n’a pas d’arme de proximité… Pourtant, elle sait se battre à main nu, même si, elle n’arrive jamais à aller au bout de ses assauts. Trop petite, si un de ses coups est bloqué, elle ne peut plus agir. Ses crocs l’aide à se défendre… Mais cela est tellement peu comparé à une force autre que la sienne. Autant elle est fière d’être un chat… Autant, n’être qu’à demi lycan n’est pas une si bonne chose… Elle n’a pas la force, pas la vitesse. Elle n’est qu’une demi-créature puissante… Mais cela la rend assez faible à certains moments. Surtout dans ce monde où la magie prédomine…

Elle se sait apte à tuer beaucoup de gens grâce à son ruban. Elle se sait rapide, imprévisible… mais il lui faut quelque chose en plus. Quelque chose qui lui permettre de prouver à tous qu’un chat est puissant… Qu’il peut l’être plus que ce que l’on veut bien le croire. Un chat, c’est la mort dans le noir un chat, c’est un coup de griffes avant la mort.

Kissa lève sa main au niveau de son visage. Elle la ferma en un poing, imaginant avec délice quatre lames légèrement courbés dont le métal luirait. Quatre lames discrètes, cachées dans sa peau, qu’elle pourrait rétracter à sa guise. Quatre lames dont le chuintement feutré déclencherait un frisson d’excitation à l’assassine et de frayeur à ses souris.

Les pupilles rouges sang de Kissa pétillèrent. Elle avait trouvé. Voilà ce qu’il lui fallait… Et elle savait parfaitement où trouver cela… Tout était parfait. Comme toujours ! L’assassine se rhabilla et s’étira longuement. Il était ce que l’on appelé un perceur. Il fait des bijoux principalement pour les nobles vu que ce genre de chose était une mode… Il avait aussi de bonnes connaissances magiques et posait des implants plein de magie. Beaucoup faisait appel à ses dons pour devenir plus puissant… Voilà ce qu’il fallait à Kissa !

Retrouver l’homme ne fut pas compliqué. Elle avait tué pour lui… et l’avait donc rencontré. Ils avaient déjà discuté et elle lui avait fait par de ses réticences à la magie… Ce qui l’avait fait rire. Il lui avait expliqué que d’ordinaire, ses clients lui demandaient si ça faisait mal… Et qu’elle, elle s’en fichait. D’un autre côté, venant d’un assassin, cela ne l’avait pas du tout étonné. Elle se souvient aussi qu’il lui avait dis qu’un jour elle reviendrait sur sa décision. Et elle lui avait rit au nez. Pour autant, lui elle lui en voulait pas. D’ordinaire, elle n’appréciait pas tellement quand quelqu’un avait raison et elle tort… Mais lui… Il lui avait dit ça gentiment. Alors elle chercha sa boutique dans les rues sales de Sen’Tsura, et entra d’un pas félin, sans un bruit. Elle savait que la boucle d’oreille qu’il avait lui dirait qu’elle était là.

-Bonjour et bienvenue ! Oh ! Kissa ! Quel plaisir de te revoir ma chère !
-Toute aussi ravie, ronronna-t-elle avec un petit sourire.
-Toujours aussi flippante… Bref, que puis-je pour toi ?
-Et bien… Rien de plus que ce que tu proposes à tes clients !
-Ah ha ! Tu es finalement pour la magie ! Alors que veux-tu ? Contrôler un élément ? Lire dans les pensées ? Non, non… ça ne t’irait pas… Tuer quelqu’un d’un regard, non plus…
-Tu vends quelque chose qui permet de tuer en un regard ?! Je croyais que c’était impossible !
-Ça l’est bel est bien… Mais il y a des imbéciles partout, et j’ai besoin d’argent pour payer l’exorbitant impôt de notre vénéré seigneur noir !
-J’ai tendance à oublier qu’on est en dictature…
-C’est parce que tu es la dictature du cœur de beaucoup d’homme.
-Etrangement, quelque chose me dis que ce n’est pas leur cœur qu’ils veulent que je prenne… Mais cela n’est en rien la discussion que nous aurions du avoir.
-Parce que tu l’as décidé ! Alors que désires-tu ?
-Des griffes en réalité. Un chat sans griffe, tu admettras que c’est un petit peu… ridicule…
-Je tiens à ma vie, donc je n’oserais jamais !

Une lueur inquiétante passa dans les yeux de l’assassine, mais elle était amusée. Un chat joueur. Rien de plus.

-Ce serait possible ?
-Tout est possible… Explique-moi ce que tu veux exactement…
-Pas de rendez-vous cet après-midi ?
-Non, rien avant ce soir quand la lune sera à son paroxysme…
-Excellent ! S’exclama Kissa avant de se pencher vers l’homme pour lui expliquer. Il me faudrait quatre griffes… Prolongation de mes phalanges… Le côté magique serait que je puisse les rétracter à volonté ! Comme des griffes de chat… Légèrement courbé avec un alliage qui ne se casse ni ne s’émousse… Elles doivent absolument être opérationnelle à tout moment… Et je ne préfère pas d’invocation… Offrir de l’énergie à la magie ne m’enchante guère !
-Hum… intéressant…

Le perceur attrapa une feuille et entrepris d’y dessiner trois lames qu’il coloria pour les rendre sombre. Kissa cligna des yeux et le regarda.

-Elles te plaisent ?
-La courbure est parfaite… bien pour la couleur noire… C’est vrai que de cette façon, j’éviterais les éclats de lumière fâcheux qui peuvent me faire découvrir… Mais pourquoi trois ?
-Si tu ne veux pas les invoquer, je vais devoir leur trouver une place à un moment donné dans ton corps, bien que par la magie, elles se rétracteront et ne seront pas plus longue que ta paume, mais sortis, elles atteindront les quinze centimètres. Seulement, en prolongation de tes phalanges, il y a tes veines sous ta peau… Tu ne te régénères pas, et donc tu les couperais à chaque fois… Si je les place entre tes phalanges, j’ai de la place pour les lames… Par contre, elles auront une certaine dose magique… je ne peux pas faire autrement pour les faire rentrer dans tes mains !
-Cela me coutera quelque chose ?

Il lui désigna son ruban.

-Pas plus d’énergie que pour ton ruban… Et ce sera effectif immédiatement. Tu n’auras qu’à y penser pour les faire sortir… Je vais quand même les empêcher de sortir quand ta main est ouverte…
-Tout cela est possible ?
-Evidemment ! Si on y met le prix…
-Tu sais que ce n’est pas le problème.
-Effectivement. Veux-tu quelque chose sur tes lames ?
-Ce sont des armes. Pas une décoration futile. Je les veux efficaces, discrètes.
-Je comprends. Alors laisse-moi-t’expliquer ma façon de procéder… Je vais t’endormir par sécurité pour ma gueule d’ange, et je vais insérer dans tes mains par magie tes futurs griffes que nous allons modeler ensemble… Tu es d’accord ?
-C’est tout ?
-En réalité, je vais devoir réussir à… comment t’expliquer… Associer les lames à ton corps pour qu’il les considère comme une extension… Tu comprends ?
-Je pense… Tu sais que j’ai étudié le corps humain ?
-Alors en d’autres termes, je vais faire pousser des liaisons nerveuses autour de tes lames. De ce fait, ton corps les contrôlera comme s’il s’agissait d’un doigt par exemple !
-Je vois… Tu es surprenant…
-Ma magie est de rendre vivant le métal et de le manier… Bien… choisissons l’alliage…
-Pas d’argent de préférence… J’ai peur pour mes gènes lycan… Je ne le crains pas… Mais ne poussons pas la courtoisie à obliger mon corps à y être connecté…
-Oui… Il faudrait quelque chose de solide… Je pense à de l’iridium… Magiquement parlant, c’est facilement faisable, mais c’est un métal qui n’est pas incassable…
-La magie n’y changerait rien ?
-Non… Il est trop dense, trop de magie serait contenue dans tes griffes… Je pensais évidemment au métal noir…
-Le métal noir ?
-C’est une propriété physique des métaux. Si tu leur donne une forte impulsion d’énergie lumineuse pendant un temps calculable uniquement par magie, alors le métal, quel qu’il soit prendra une couleur noire mat qui absorbe la lumière.
-Quoi ?
-Alors attend… ça n’absorbe pas la lumière au sens magique du terme… C’est juste que comme tout ce qui est noir et mat… il n’y a aucun reflet possible sur ta lame… Ça n’a rien de magique… C’est le métal qui fait ça.
-Je vois… Et tu peux faire ça à partir de n’importe quel métal ?
-Oui, effectivement… Tu as une idée en tête Kissa ?
-Les épées des nains sont prétendus incassables…
-Et elles le sont… J’ai le métal dont ils se servent ici. Cela s’appelle le Tilamium… Parce qu’il a été découvert à Tilamus… Quelle originalité…

Kissa eut un léger rire. Le perceur l’amena dans son atelier pour lui montrer six billes de métal à la lueur grise mortelle.

-C’est un métal que j’ai assez souvent… Les épées de nains morts sont récupérables… Et je manipule très bien leur alliage !

Et comme prenant vie entre ses doigts, le métal changea de forme. Voilà tout le pouvoir du perceur. Manipuler le métal à sa guise. Avec les descriptions de Kissa et du croquis réalisé au préalable, les billes devinrent des lames effilées dont la base était large, mais Kissa s’attendait à pire…  Elle en tomba amoureuse. Les trouva tout à fait à son image… Elle en était presque surprise.

-Je comprends mieux pourquoi on dit que tu es le meilleur, souffla-t-elle les yeux brillants
-Merci ! Maintenant, je vais devoir envoyer la dose d’énergie lumineuse… Reste dans la salle et respire ça… Une fois allongée sur ma table d’auscultation !

Kissa lui jeta un regard un peu méfiant, mais décida de lui faire confiance, et attrapa le tissue imbibé de dihydrocodéinone autrement nommé la DHC par un alchimiste douteux, mais perforante au niveau des drogues dures. Elle s’allongea rapidement et fronça le nez pour se plaquer la drogue dessus qui n’avait pas une odeur agréable. Elle eut le temps d’entendre un son aigu et extrêmement court, non perceptible à l’oreille humaine avant de sombrer dans un profond sommeil comme voilà longtemps qu’elle n’en avait pas connu.

Elle ne rêva pas. On ne rêve pas quand on est endormie artificiellement. Elle avait l’impression de vivre dans du noir… Mais elle n’avait pas de réelle conscience. Elle fut réveillée par une forte odeur d’agrumes mélangé à de la menthe, très agressif pour son odorat de félin. Elle hoqueta, respira comme si cela lui arrivait pour la première fois, et toussa en portant une main à sa bouche. Elle se redressa vivement. Tout tournait autour d’elle, et le perceur se tenait devant elle.

-Tout va bien Kissa ! J’ai finit ! Tout s’est très bien passé !

Elle s’étira langoureusement et cligna des yeux avec un léger ronron. Elle avait l’impression que son corps ne lui répondait plus complètement, et cela ne lui plaisait pas.

- Rassure-toi, l’effet de la drogue se dissipera rapidement… Tu peux te lever ?

L’assassine s’exécuta sans rechigner et bougea pour réveiller ses muscles encore engourdis.

-Ça à l’air d’aller, dit-elle la voix pâteuse.
-Alors il ne te reste plus qu’à tester tes lames !

Kissa eut soudain le regard vif et regarda ses mains. Sur sa peau, il n’y avait que trois légères cicatrices entre ses phalanges. Tellement discrète que l’œil pourtant avisé du chat ne les remarqua pas au premier coup d’oeil. Elle ferma le poing et sortit ses griffes. Trois lames dont le noir concurrençait le poil soyeux de ses oreilles. Kissa sourit d’une façon très enfantine qui aurait pu paraître innocente sans la lueur de pure folie qui se diluait dans son regard. La courbure de la lame ouvrait le passage sans déchiqueter sa peau. Avec curiosité, Kissa remarqua que le perceur avait préparé l’ouverture et que sa peau n’en subirait aucun débat de par les légères cicatrices observées. Le travail était celui d’un orfèvre, et l’assassine l’apprécia pleinement.

-Excellent travail… Toujours aussi bon…
-Tout le plaisir est pour moi Kissa ! Elles te vont bien !
-Comme si elles avaient toujours été là…

Kissa rétracta ses griffes et le son émis lui déclencha un frisson. Une proie… Il lui fallait une proie pour tester ses armes. Non… Ses griffes… La prolongation de son corps… car elle les ressentait comme tel. Elle lançant une bourse contenant l’équivalent de deux phœnix d’or en dragon d’argent, elle offrit un sourire au perceur qui acquiesça en regardant la bourse. Elle sortie alors d’un pas guilleret, certes, mais inquiétant, marchant d’un pied sur vers une des bases de la congrégation de la nuit en quête d’un souris à peler.

*  *  *

Le métal noir : C'est une propriété physique récemment découverte... Normalement, le métal doit être passé au laser pendant une durée de temps extrêmement court et il devient noir mat, j'ai adapté au contexte... Pour plus d'info : http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-etrange-pouvoir-metal-noir-10008/

Le dihydrocodéinone ou DHC : Je me suis inspirée d'une création d'Albar qui avait un jour lointain crée un DC qui se droguait à la Dr House... J'ai repiqué sa drogue qui est un dérivé de morphine... Pour plus d'infos (et une lecture insipide :3) : http://www.terramysticarpg.com/t169-achab-jeckyl?highlight=achab


~ Le monde n'a jamais été assez grand pour me cacher mes souris ~



Texte Kissa : #996699


avatar


Chimère

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Lara Lidwin
Vitesse de réponse : Rapide


 
Page 1 sur 1