Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Aashadon Féral.

 
Lun 9 Sep - 22:59
Aashadon Bétaz Féral ?
Aashadon vient du langage des signes noir « L’Homme de feu ». Bétaz signifie « folie » dans un ancien patois de Zelphos. Féral ? Féral… C’est une histoire que je vais vous compter…


Aashadon est le fils de Irthal Féral qui n’était d’autre que le frère de Anima et d’Hécate Féral. Il est un fils légitime, aucune histoire spéciale de d’illégitimité. Une enfance noble, ou il appris les manières de la noblesse, a se comporter en société. « Un homme de rang » qu’on voulait en faire. Bon, les « hommes de rangs » ne sont pas les mêmes que sur Terra M. Mais disons qu’à part des penchants sanguinaires et quelques autres envies normale sur Zelphos les personnes de qualités ne changent pas trop entre les deux mondes. Son père meurt alors qu’Aashadon est encore très jeune, il avait autour de 13 ans. Le futur archevêque n’a jamais cherché à venger son père, préférant la névrose.
C’est à ses huit ans qu’on remarqua le petit Aashadon. Une personne importante lui avais confié pour s’amuser lors de son absence le jugement d’une ville qui avait oublié de mettre le drapeau en berne le jour de la grande commémoration. La ville fut rasé. Bêtement et simplement, le petit Aashadon avait prit la solution la plus cruel, regardant au loin les cendres de la cité et les derniers cris de souffrance. Il était certain que plus aucun jugement de ce genre ne lui saurais confié, il était aussi certain que toute les villes n’oublierais plus d’enlever l’étendard. De même qu’il était certain que Amina commencerait à s’intéresser a ce garçon sanguinaire qui rêvait de commettre son premier génocide, quand les autres petits démons rêvait de battre en duel leur petits camarades. Les enseignements religieux d’Hécate qui l’avait prit sous son aile, passionnait cet enfant. Il en fit d’ailleurs ses études et entras au consistoire générale où il appris puis enseigna la théologie. Une théologie qu’il d’ailleurs revisita de nombreuses fois. Il était désormais connus que tout bon traditionaliste devait aller écouter prêché ce jeune homme. Il grandit ainsi, prouvant chaque années, chaque siècle sa détermination. Il retrouvai peut sa famille, préférant étudier la magie et approfondir la théologie. Bien que plus tard il n’hésiterai pas a parler de sa jeune et brillante cousine Anthithée à Alastair. C’est deux siècles plus tard qu’il fut nommer au consistoire de l’évêché principal de Zelphos, il partageais l’immense demeure avec son Dieu. Quelques spécialistes avaient entre temps déclaré Aashadon inapte psychologiquement à avoir une quelconque responsabilité, mais on est Féral où on ne l’est pas !
Mais peut importe ! Revenons a nos démons.
Au fur et à mesure que la carrière d’Aashadon prenait de l’ampleur sa famille passait peut à peut en second plan. Les visites, les sourires cordiaux se faisait rare. Une seule chose importais pour lui, être le meilleur pour son Dieu. Quelques membres de sa propre familles n’ont pas hésiter a la secoué pour le réveiller de son aigre fanatisme. Si bien que certain matin on le voyait revenir au consistoire crachant du sang et ayant un ou deux membres cassés… La méthode des enfants d’Anima. Mais seuls les ordres de sa tante pouvait le convaincre quand il refusait de voir ses proches.
Après des années froide envers sa famille, où la branche d’Anima se suffisait a des regards méprisant envers Aashadon, le fanatique religieux pus prouver sa valeur.
Il fit sortir un majestueux temple de la terre grâce aux secrets des symboles, prouvant ainsi sa valeur et son pouvoir a tout le monde. Cet acte bien que n’étant pas offensif lui permis de recevoir au tatouage le sceau de la famille Féral, cela n’avait pas été facile, Hécate persuadé du talent de garçon avait mit du temps à convaincre Anima qui n’appréciais que de loin les petits jeteurs de sorts qui passe leur vie derrière des bouquins et qui ne se batte jamais et qui sont des « faiblard », « juste bon à crever de la main d’un animal » tout en sachant qu’il n’était « pauvre petit imbécile don la tête finirais par sauter. » . Le sceau est présent sous l’arrière bras droit, a la manière de certains légionnaires sombres qui se tatouaient l’emblème de leur bataillon a cet endroit du corps.


Aashadon Bétaz Féral était devenu un vrai Féral. Il était le fils d’Irthal.

HRP : Ceci est un examen d’entré à la famille Féral.

Invité

avatar




 
Page 1 sur 1