Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 [RP expérimental] Guerre de territoire : La Bataille des Monts de l'Ungrid (PV Alaric & Lord Er 'tan)

 
Jeu 15 Aoû - 12:26
Amorce : Suite au succès de l’implantation du Culte en Plaines Mystiques, les haut-lieutenants de Nayris ont décidé d'adopter la phase secondaire du plan machiavélique de la très vénérée.
Loin dans les hautes montagnes de Tilamuss, un peuple nordique capte l'attention de Nayris.
Les courageux Nains, peuple de trappeurs et de forgerons, représentent actuellement un obstacle incontestable à la domination de la Déesse sur la partie orientale de Terra. Les hostilités sont engagées, l'armée mort-vivante marche vers l'ennemi.

Historique :

La colonne funeste progressait depuis quatre jours, sans prendre les soins de faire une longue halte. Les morts-vivants, incontestables serviteurs des Limbes étaient effectivement aptes à se passer nombreuses contraintes. Nul besoin de prendre de repos, de se nourrir ou encore de s'abreuver, ils agissaient tels des pantins animés par une énergie sombre contrôlée par une entité jugée redoutable.
Délégués par la très vénérée en personne, certaines unités recevaient pour charge de contrôler un effectif plus ou moins important. Si les Nécro-Liche incarnaient les principaux officiers, l'escouade de commandement était constituée d'individu autrement plus important.

Sur le passage de l'armée macabre, toute forme de faunes et de flores étaient catégoriquement anéanties, laissant sur son chemin une longue traînée noire dût à la corruption de la terre, sous les pas incessant d'êtres chargés de pestilences et de maléfices. Les Morts-vivants ne faisaient ni dans la dentelle, ni dans la discrétion.

Le trajet jusqu'aux Monts de l'Ungrid fut long et périlleux. Plusieurs obstacles se dressèrent devant l'avancée des Adorateurs de Nayris, tels que des postes de gardes impériaux qui se montrèrent à la fois réticents et pétrifiés lorsqu'ils entrèrent en contact avec l'ennemi qui surgissaient en surnombre.
« Écartez vous de mon chemin, vermines, je suis venus semer le châtiment aux ennemis de la très vénérée et je ne souhaite pas être dérangé dans ma quête. » Annonçait le Lord en charge de cette opération d'éradication, lorsqu'il venait à traverser un passage de frontière.

Reconnus principalement pour leur richesse minière, les Monts d'Ungrid semblent être habités depuis toujours par les Nains, sous l'hégémonie d'une riche famille d’entrepreneurs miniers nommée « Alaric ». Au cœur même de ces sommets dépassant parfois les 4000 mètres d'altitudes, une forteresse réputée imprenable fut érigée pour protéger le commerce minier des menaces extérieures.
Bien qu'en sous-effectif face aux factions autrement plus puissante, les Nains semblent compter sur leur ténacité et sur la compacité de leur localisation se défendre.

Face à la complexité de la situation, une stratégie fut élaborée en vu de déloger les Nains des hautes-montagnes de Terra. En une semaine de trajet, l'armée mort-vivante foulaient le sol des Piémonds de Kargrad.
Au loin, s'étendait le Mur d'Alaric, premier rempart érigé pour empêcher l'invasion des Contreforts de Grimghirr qui surplombaient la vallée. Dans les plaines, plusieurs petits villages de campagnes étaient visibles depuis la position quelque peu surélevée de l'armée de Nayris. La première phase de l'opération allait s'enclencher d'une minute à l'autre.

« Nous devons bâtir une tête de pont. Érigeons une Nécropole ! »
s'exclama le Lord Er 'tan, en charge des forces d'invasions.

Pendant trois semaines, l'armée du Culte campa sur sa position au sein des Piémonts de Kargrad. Plus de deux milliers d'ouvriers du Culte étaient à l’œuvre. Armés de pelles et de pioches, certains creusaient le sol, tandis que d'autres faisaient parvenir des matériaux débarqués des fiacres à cocher.

Au fur et à mesure que les jours défilaient, la Nécropole prenait forme.
Il s'agissait là d'un vaste camp, défendu par des barricades de bois et dont l'intérieur était occupé par divers monolithes. Une grande pyramide de pierres, qui s'érigeait de plus en plus chaque jour, était implantée sur la place centrale. Tout autour, diverses constructions venaient s'ajouter, telles que des cryptes, creusées en profondeur et censées rassembler des amas de cadavres destinés à être réanimés. Il y avait aussi les hécatombes, qui étaient des lieux d'assemblages destinés à créer des créatures autrement plus puissantes, tels que les Béhémoths.

Régulièrement, des groupes d'explorations composés de quelques goules et guerriers squelettes partaient en reconnaissance, à la recherche d'éventuelles ressources qui permettraient l'amélioration de l'avant-poste. Sans pour autant s'enfoncer trop dans les plaines. Er 'tan confiait généralement à celles-ci la tâche de trouver du bois où encore des concentrations de roches d'où il pourrait mettre en place une carrière. Plusieurs centaines d'effectifs seraient déplacés vers les lieux d'extractions de ressources, de façon à protéger les travaux des ouvriers du Culte.

Rapidement, la décision d'investir les villages présents au sein des Piémonds et se trouvant à moins de deux kilomètres du Mur fut décrétée par le Lord. Un millier d'effectifs furent mobilisés en vue de l'opération qui allait se dérouler sous peu. Les noctariels seraient envoyées en reconnaissance, de façon à faire un rapport sur le statut de chaque village. Selon le Lord, la logique voulait que les autochtones aient abandonné leurs structures bien avant l'arrivé de son armée, afin de se réfugier à l'intérieur des Contreforts, derrière le Mur. Il n'y avait cependant pas de preuves véritables et la conscience du Revenant l’incitait à prendre des précautions.
Par la suite et en fonction du rapport des éclaireurs, il choisirait le plan à adopter pour chaque communautés.

Situation :

-Construction d'une Base avancée en cours à l'entrée des Piémonts de Kargrad
-Exploitation des ressources minières et boisés environnantes
-Reconnaissance aérienne des villages des Piémonts de Kargrad


Armée Mort-vivante :
3050 effectifs
-1500 Hommes-creux (30 Élites Nécro-Liches)
>1000 Fantassins
>500 Archers

-500 Zombies pestiférés ("Goule" par Magrant) (10 Élites Nécro-Liches)

-500 Béhémots (10 Élites Nécro-Liches)

-300 Noctarels (4 Élites Noctarels)

-200 Momies hurlantes (4 Élites Momies)

-Morrie l'Ancien PNJ Élite (Escouade de Commandement)

-Lord Er 'tan (Escouade de Commandement)
HRP : 1er Constat:
 

Invité

avatar




Jeu 29 Aoû - 17:22
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2740-alaric-karak
HRP:
 

Si les soldats impériaux étaient compétents, cela se saurait. Mais Alaric n’avait pas envisagé qu’ils puissent se montrer à ce point couards. Un régiment d’infanterie entier de l’Empire se trouvait aux portes des Piémonts de Kargrad, tandis que des négociations se poursuivaient entre leur commandant et les Nains pour leur offrir asile dans la Montagne. Dans le calcul d’Alaric, cela faisait autant d’êtres vivants armés supplémentaires dans la défense de Kargrad, en cas d’attaque. Comme il avait pût se tromper.

Pour bien comprendre la situation, il fallait revenir plusieurs mois en arrière. Le Maléfice avait plus que décimé la population de la Terre, causant des épidémies de morts-vivants un peu partout. Les autorités impériales se sont rapidement retrouvées débordées, Sen’Tsura fut mise en quarantaine pour la protéger, et des régions entières furent abandonnées aux Adeptes de Nayris –les cultistes à l’origine du mal-. Mais l’aide ne vint pas pour l’Empire, et les Rebelles en profitèrent pour reprendre le dessus dans la guerre contre Aile-Ténébreuse.

Débarquant au sud-ouest de la Terre avec le gros de leurs armées, ils s’attaquèrent indifféremment aux forces impériales comme aux légions de damnés. Les Nains avaient acheté à prix d’or à la Confrérie des Brumes une rumeur, aussi crédible que discrète, indiquant que les Rebelles étaient en réalité à la recherche d’un artefact permettant de mettre fin au Maléfice. Si le Conglomérat se réjouissait au départ de l’explosion dans la demande d’arme et d’armure, ses autorités commencèrent à s’inquiéter lorsque les villes tombèrent de plus en plus rapidement, détruisant autant de marchés anciens pour les Nains.

Le gros de l’armée de l’Empire se trouvant à Sen’Tsura, celle-ci fut relativement épargnée, malgré une épidémie dans le quartier populaire –heureusement rapidement contrôlée-. Seulement, vers la fin de la campagne pour la Terre, les cultistes parvinrent à faire revenir l’Avatar de Nayris. Ceci provoqua un cataclysme dans les terres de Feu, où se déroulait le rituel, qui mit Volcania en éruption et dévasta toute la région. Le premier objectif de l’Avatar fut de tuer Aile-Ténébreuse, et elle se mit donc à marcher avec toutes ses légions sur Sen’Tsura.
Peu de personnes ont survécu pour survivre à la bataille. Celle-ci dura cinq jours et quatre nuits, alors que vague après vague de morts-vivants se lançaient à l’assaut des murailles de la capitale de Terra Mystica. Comprenant que la chute de la ville signifierait la fin de la vie en ce monde, plusieurs factions mineures envoyèrent des renforts à différents moments de la bataille. Pirates, amazones, mercenaires, nobles, elfes, dragons, nains, anges, et même rebelles… Mais à chaque fois, les forces de la Non-Mort se révélèrent plus forts, et l’Avatar de Nayris était virtuellement invincible.

Finalement, aux pieds du palais d’Aile-Ténébreuse, celui-ci affronta l’Avatar en combat singulier. Aucun de ceux qui ont vu ce combat cataclysmique ont survécu pour le raconter (en tout cas, pas à la Confrérie des Brumes). Mais les conséquences sont là : Sen’Tsura a été transformé en gigantesque terrain vague, comme frappé par une immense pluie de météorites. Et Aile-Ténébreuse a été vaincu, laissant Terra Mystica comme trophée à Nayris.

C’est à partir de là que les choses ont commencé à vraiment mal tourner. Les morts-vivants, s’attaquèrent simultanément à Drayame et à Abyssaï. Si les Elfes, à force de puissance élémentaire brute, parvinrent à ralentir l’avancée mort-vivante, Nayris invoqua de gargantuesques monstres marins pour vaincre les armées de l’Eau. Pendant ce temps, la flotte-squelette invoquée par la Liche Suprême Malnoir affrontait la flotte Rebelle au-dessus de l’Océan Noir.

Les Nains furent relativement épargnés, pendant un temps, à tel point que les derniers vestiges de l’Empire vinrent leur demander asile. Cela ne dura qu’un temps, et une épidémie de Maléfice se déclara dans les mines sous Tilamus, remontant jusque dans les rues de la capitale politique des Nains. L’armée régulière de la Montagne eut toutes les peines du monde à contenir les revenants qui affluaient par centaines, aussi la garnison naine des Monts de l’Ungrid repartit à Tilamus. Le Conglomérat lui-même envoya plusieurs bataillons en renfort, afin de fournir un appui logistique.

C’est à ce moment précis que tout dégénéra. Les Nains comme les Adeptes savaient que la seule route viable à travers les montagnes pour aller de la Terre jusqu’à Tilamus passait par le Mur d’Alaric, et les Monts de l’Ungrid. Mais, avec un régiment impérial dans les Piémonts de Kargrad, le Directeur Nain crut à tort qu’il aurait le temps de rapatrier ses forces dans le cadre d’un assaut régulier de légions damnées. Il n’aurait jamais pût prévoir que les Impériaux, loin de résister, fuiraient vers le nord comme des lapins. Pas un ne vint prévenir les Nains, et ce n’est que lorsque les villages occidentaux des Piémonts furent submergés par des assauts coordonnés de chevaliers morts-vivants qu’Alaric comprit qu’il était lui aussi assiégé.

Le gros de ses forces était regroupé à Tilamus, notamment ses précieux et puissants Golems de Guerre. Ses escouades de Tueurs, équipés d’Armes de l’Effroi, étaient également à la capitale, en train de combattre la pandémie. Ne lui restait plus donc alors que ses troupes régulières, ainsi que les mercenaires qu’il avait engagé pour défendre les Piémonts. Sachant pertinemment qu’il n’aurait pas assez de temps pour organiser la défense de Kargrad, Alaric ordonna aux forces militaires de la ville de se replier, tout en évacuant les civils. Autant ne rien laisser à l’ennemi d’autre que des ressources brutes.

Cet « abandon » permit à Alaric de faire passer ses troupes de l’autre côté du Mur. Il savait qu’un combat en plaine ne ferait que grossir les rangs de l’armée ennemie. Si un civil réanimé n’était qu’un zombie de plus, un soldat en armure lourde non-mort était autrement plus difficile à vaincre. Aussi se prépara-t-il à défendre le Mur d’Alaric. Cette ultime ligne de défense était tout ce qui séparait les morts-vivants du Cœur de Granite, dernier vrai refuge Nain de Terra Mystica. Et tandis que ses canons runiques au sommet du Mur pointaient vers l’ouest, attendant imperturbablement l’arrivée des non-morts, Alaric se préparait à monter au front. La fin du monde était arrivée, et ce n’était guère plus qu’un baroud d’honneur auquel il se livrait là. Mais, foi de Modan, plus d’une légion serait détruite devant le Mur d’Alaric avant que les Nains ne rendent un dernier souffle !


Résumé :

- Les Piémonts de l’Ungrid ont été évacués, autant que faire se peut. Les villages occidentaux ont été abandonnés à l’ennemi.
- Les armées du Conglomérat se sont repliées derrière le Mur d’Alaric.
- Il reste 300 gardes en garnison à Fort Granite, et répartis dans les petits chemins montagneux autour du Mur d’Alaric.
- Les Fauche-Dragons ont été sabotés avant la bataille par un vampire cultiste infiltré (en fait, je préfère ne pas me prononcer sur leur puissance avant qu’ils ne soient acceptés, donc on fera sans pour cette bataille).
- On se prépare à évacuer les quelques 20 000 civils du Conglomérat vers l’est, par-delà la Montagne, jusque dans les Steppes.



Armée du Conglomérat : 1800 soldats.


- Alaric (joueur - escouade de commandement)

Alaric - Armure de guerre:
 

- 10 Brise-Acier (élite - escouade de commandement)

Brise-Acier:
 

- 250 soldats du Conglomérat (un soldat en vaut deux)

Soldat du Conglomérat:
 

- 250 fusiliers du Conglomérat (à distance - un fusilier vaut deux soldats)

Fusilier du Conglomérat:
 

- 250 miliciens de Kargrad

Milicien de Kargrad:
 

- 25 canons runiques (à distance – un canon vaut dix soldats)

Canon Runique:
 

- 300 miliciens Nains (restés à Fort Granite et aux alentours)

Milicien du Conglomérat:
 



Thème du Conglomérat : https://www.youtube.com/watch?v=kBZ3Uw3fabo
Thème d'Alaric : https://www.youtube.com/watch?v=KVAmBmdvHrU

Ses succès :


avatar


Nain

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non.
Vitesse de réponse : Moyen à rapide.


 
Page 1 sur 1