Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 La volonté de Nayris.

 
Lun 12 Aoû - 14:33
HRP:
 

Er 'tan et son armée étaient revenus d'Adhès, mais une nouvelle quête attendait le Lord qui pensait avoir remplis son rôle.
Depuis la bataille de la Forêt des Damnés, il était devenu une marionnette de la très vénérée, parmi tant d'autre. Mais cette dernière avait prévu autre chose pour lui, elle lui avait ordonné d'accomplir une seconde volonté, lorsqu'il quitterait le continent déchu pour retourner en Mortes-Terres ..

A travers la nuit d'encre, l'armada mort-vivante déchargeait les navires de guerres qui rentraient de la campagne d'Adhès. Pendant ce temps, trois silhouettes à cheval s'éloignaient de la zone de débarquement.
Ils chevauchèrent longtemps en direction du Nord, empruntant la route de l'Avant-Poste qui menait à Vendroval. Arrivés aux croisement des sentiers, plus à l'Est, Er 'tan ordonna aux deux cavaliers qui l'encadraient de filer vers Turusfal et d'y ramener Lizzie ..

« Qu'elle me rejoigne avec son équipement au Lavoir des Damnés. »

D'un regard à la fois déterminé et assez confus, le Baron fila vers l'étrange lieux de rendez-vous, une pointe de remords le traversant.

Sur le chemin il tenta de s'apaiser et de se remémorer les paroles de son défunt maître : « De tout les temps mon garçon, il n'y a pu avoir de victoires, sans sacrifices. »
Er 'tan avait confiance en cette devise, il savait que tout avait un prix, lui-même en était un exemple. Lors de son périple, il avait perdu l'ensemble de son vivant et de ce qui le rapprochait du commun des mortels, pour assouvir la volonté de la très vénérée.
Les sentiments pouvaient encore toucher le garçon lorsqu'il n'était pas sous contrôle de la Déesse, lorsqu'elle ne s'en servait pas comme un vulgaire pantin et s'exprimait à travers lui. Pour l'heure, il regrettait l'acte qu'il allait commettre, si il en sortait victorieux. La tâche était rude, autant sur le plan moral que sur le plan physique. La réputation de Lizzie était sans précédent. Elle était la meilleure guerrière de Turusfal et la plus fidèle amie du Baron, certains affirmaient qu'elle fut un temps sa compagne. Lizzie était aussi la dernière vivante des Mortes-Terres.

Le sentier se termina par le Lavoir, Er 'tan fit halte et descendit de Porte-Cendre, le laissant vaquer à ses occupations. Le Baron retira son heaume et le posa sur le bord du lavoir. Il ne s'en servira pas.
Lorsque le métal percuta la pierre, un étrange phénomène se produisit. L'eau du Lavoir s'illumina d'une lueur blanche et bientôt en surgirent plusieurs apparitions de la même couleur : Les Lavandières de la Nuit.
Celles-ci, amusés et curieuses, se mirent à tourner autour du Lavoir en chantonnant d'étranges mélodies et en gloussants.
Er 'tan resta figé sur sa position, le regard porté vers le sol : Que faisait-il ?
Il voulait que la Déesse prennent possession de son corps, qu'elle porte elle-même les coups et inflige les souffrances de son plein grès. Il ne voulait pas hériter de la sombre tâche de faire souffrir celle qu'il aimait autrefois. Mais telle en était la volonté de Nayris, tel en serait le destin de Lizzie.

Le Lord songea longtemps, assis sur le bord du lavoir, ignorant les Lavandières qui vaquaient ça et là en le taquinant sans cesse. Il songea jusqu'à ce qu'un bruit de galop ne vienne mettre un terme à ses rêveries et aux mélodies de ses amies autrement plus funestes.
Le Baron se leva et scruta la silhouette à dos de palefroi qui approchait. C'était Lizzie.

Le sourire aux lèvres, la cavalière s'arrêta devant le jeune-homme et descendit de son destrier, avant de s'incliner devant lui.

« Voilà longtemps que nous ne nous sommes pas vu, Baron. C'est plus qu'une joie pour moi de vous retrouver sain et sauf .. » Lizzie hésita sur ses derniers mots, voyant malgré l'obscurité des lieux, à quel point Er 'tan avait changé d'apparence. Il n'était plus le même.

« J'ai connu de l'autre côté de l'Océan, des horreurs que tu ne comprendrais pas de ton vivant, Lizzie. Si je suis en chair et en os devant toi, mon âme est dépravée, corrompue à jamais. Tu ne me verras plus jamais de la même façon, je suis vraiment désolé Lizzie .. »

« Er 'tan .. »

Les yeux brillants, le Baron dégaina ses glaives, ce qui provoqua à nouveau une série de rires incontrôlables de la part des Lavandières qui reprenaient leur activité. Mais bientôt celles-ci cessèrent et se rassemblèrent sur le bord du Lavoir. L'une d'entre elle se mise à chanter d'une voie aussi douce que portante, une mélodie à glacer le sang. Pourtant, jamais le jeune-homme n'avait entendu quelque chose d'aussi beau.

« Er 'tan ? »

« J'ai offert mon âme à la Déesse, j'ai quitté le commun des mortels à jamais. Je ne veux pas te perdre Lizzie, mais tu sais qu'il ne peut y avoir de lien entre la mort et la vie. Rejoins-moi. »

Le Baron s'élança sur la jeune-fille pétrifiée en brandissant ses glaives et dans un hurlement de rage et de désolation les abattit sur Lizzie qui effectua une parade. Elle avait sortie ses lames.

« Er 'tan !.. je ne comprend pas, que .. » Mais le garçon ne s'arrêta pas dans sa folie et continua à exercer de grands moulinets avec ses armes, espérant mettre un terme à la souffrance psychologique que lui infligeait cette situation. Les armes s'entre-choquèrent, Lizzie recula. Le Lord abattit de toute ses forces ses glaives sur sa rival qui reculait sous sa puissance.
Soudain, cette-dernière effectua un bon en arrière, avant de resurgir sur Er 'tan et d'envoyer sa lame lui fendre la joue.

« Er 'tan ! Reprends-toi, par pitié ! »


Le Baron lança une dernière charge contre Lizzie et utilisa toute sa puissance contre la guerrière ambidextre. Les armes de Lizzie furent projetées au sol et Er 'tan effectua un mouvement de ciseaux avec ses lames, infligeant deux entailles à l'abdomen de son aide-de-camp qui le souffle coupé, tomba à genoux.
Le jeune-homme se posta derrière elle et prit une longue et profonde respiration, en regardant le ciel étoilé, avant de rouvrir les yeux et de rediriger son regard vers la guerrière qui agonisait.

« Je t'ai toujours aimé Lizzie .. sache le. Rejoins-moi et meurs au nom de Nayris. »

Une lame jaillit du torse de la guerrière qui rendant un dernier soupir, mettant au même moment un terme à la mélodie des Lavandières et laissant place à un long fou-rire de leur part.
Deux soldats squelettiques surgirent de la pénombre et s'avancèrent vers Er 'tan qui contemplait le corps sans vie de Lizzie.

« Ramenez-là au Fort, je l'honorerais personnellement. »


Sur la route du retour, Er 'tan en proie au chagrin et à la désolation fut témoin de deux apparitions. Deux individus de très grande taille, vêtus d'une longue robe et capuchonnés lui barraient la route.

« Je ne souhaite pas être dérangé en ces moments sombres, étrangers, qui êtes-vous pour oser vous mettre en travers de mon chemin ?.. »
Déclara le Lord, en proie à l'énervement et au chagrin.

L'un des deux individus s'avança vers le cavalier qui le surplombait en déclarant :

« Cette nuit, tu as répondu à l'ultime épreuve, jeune Baron. La Déesse et nous-même sommes fiers de ton allégeance et de ta loyauté envers la cause. »

« Seriez-vous .. ? »

La deuxième apparition en retrait s'avança à son tour et déclara :

« Nous sommes les Élus, jeune Baron. Ceux que Nayris a choisi pour exercer directement sa volonté sur le monde des vivants. Nous sommes les yeux et les oreilles de la très vénérée. La ligne avant et arrière de défense de la cause. »


Un silence laissa à Er 'tan le temps de comprendre ce qui était en train de se passer, avant que l'un des Élus n'affirme à nouveaux :

« Les Prophètes ont besoin d'un Hiérarque, Er 'tan. Tu les mènera jusqu'aux précieux artefacts. Tu détruira les dernières Reliques. L'accomplissement de la Prophétie, est entre tes mains. »

Invité

avatar




 
Page 1 sur 1