Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 On pioche, tic tac, tic tac, tic tac, dans la mine le jour entier.

 
Mar 6 Aoû - 20:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2580-vive-la-vie-au-grand-air-mo
Alors, levant le nez du morceau de parchemin que Luz lui avait remis avant qu’elle ne quitte le QG de la Confrérie pour s’acquitter de sa mission, Clydwen observa le village qui semblait gentiment lui offrir ses portes comme si c’était la première fois. Oh, bien sûr, c’était réellement la première fois qu’elle mettait les pieds dans ce coin des Montagnes, néanmoins une bouffée de nostalgie l’emplit alors que se dessinait sous ses yeux l’architecture si caractéristique des nains. L’Ilwynog n’était pas venue depuis si longtemps.. Respirant l’air pur de l’altitude, celle-ci laissa d’ailleurs entendre un soupir d’aise avant d’arquer ses babines en un sourire satisfait. Qu’il était bon de revenir, même pour des raisons professionnelles.. ! Rangeant le papier dans son éternelle besace, Clydwen sauta de son perchoir, un rocher sur lequel elle s’était accordé une pause, avant de se décider à combler la distance qui la séparait de son escale.

Appuyée sur son bâton, Clydwen observa l’entrée de la grotte en silence, presque calme en écoutant le nain qu’elle avait embauché pour l’occasion d’une oreille distraite. Il s’étonnait qu’une bestiole qui n’était vraisemblablement pas du coin l’entraîne dans une mine abandonnée depuis si longtemps qu’il était à se demander si elle n’était pas infestée de monstres et pourquoi de ce fait elle n’avait pas été condamnée. La petite Ilwynog ne répondit rien ; tout au plus lui adressa-t-elle un sourire partagé entre la compassion et l’amusement. Il était souvent difficile d’imaginer Clydwen être sérieuse ou, pire, de l’imaginer se taire mais ce serait bien mal la connaître que de l’imaginer manquer de sérieux lorsqu’elle était en mission pour la Confrérie. Elle d’habitude si détendue et assurée se sentait même nerveuse : elle n’avait encore jamais eu l’occasion d’observer ou de toucher du skorlium, bien qu’elle ait pu lire des tas de choses au sujet de ce métal particulier. Si le commanditaire de cette expédition disait vrai, alors cette opportunité arriverait sans doute bien plus vite qu’elle n’aurait jamais pu le rêver. Hochant légèrement la tête pour acquiescer lorsque le mineur lui fit comprendre être prêt, elle pénétra dans la mine en l’invitant à la suivre. Désormais, elle ne pourrait plus compter que sur sa carte.

Il leur fallut trois heures pour y parvenir. Le museau recouvert de poussière et le poil assombri par la salissure, Clydwen éternua une nouvelle fois alors que le nain donnait un dernier coup de pioche assuré pour révéler un éclat brillant à travers la roche. Immédiatement, les yeux de l’Ilwynog se mirent à briller tandis qu’elle s’approchait de ce point étrangement lumineux : du bout des doigts, elle le frôla et hocha la tête, satisfaite. Elle n’en avait jamais vu mais elle aurait su le reconnaître parmi des milliers d’autres métaux : c’était bien du skorlium. Le mineur engagé pour l’occasion sembla dérouté à son tour et hésita un long moment avant de lui demander d’une voix hésitante :
« - Est-ce que.. c’est bien ce que j’pense ?
- J’ai besoin que vous me l’extrayez jusqu’au dernier morceau. lui répondit-elle sans autre forme de procès, lui jetant un coup d’œil avant de lui adresser un fin sourire affable.
- Jusqu’au.. mais ça peut prendre la nuit ! On aurait dû.. reprit la créature barbue en fronçant les sourcils, pas réellement effrayée par la masse de travail mais déplorant visiblement leur nombre d’effectif.
- Ressortir chercher des bras supplémentaires serait une perte de temps – et gardez bien à l’esprit que le salaire promis sera alors à diviser entre vous tous.  »

L’argument décida le nain qui se mit au travail sans tarder. À ses côtés, Clydwen s’occupait de ramasser le skorlium et de le rassembler, surveillant dans le même temps son employé d’un jour pour veiller à ce qu’il ne cherche pas à voler ce qui ne lui appartenait pas. L’Ilwynog avait beau mesure trente centimètres de haut, elle était terriblement dure en affaire et pouvait se montrer d’une sévérité cruelle aussi, si le mineur tenta d’esquisser un geste déplacé le remit-elle assez vite à sa place pour lui faire passer l’envie de recommencer.
Cela leur prit en effet la nuit, ou presque : il faisait nuit noire lorsqu’ils ressortirent et Clydwen le raccompagna au village pour mieux se remettre en route pour Terre, le sac chargé d’un métal précieux qu’il lui tardait de rapporter à Luz. Elle ignorait quel client ils pouvaient bien servir cette fois-ci, mais hé, peut-être leur laisserait-il un morceau de skorlium pour les remercier de leurs bons et loyaux services en plus des ailes de bronze.. Bien qu’ignorant encore les termes du contrat, Clydwen mourrait d’impatience à l’idée de pouvoir l’examiner de plus près.
Enfin, se dit-elle en levant le nez vers le firmament étoilé. C’était une mission rondement menée, et c’était bien le plus important.

Revenue au QG une bonne journée plus tard, Clydwen donna la livraison à un membre des messagers qui s’occupera de faire parvenir son bien précieux au commanditaire ; déchargée de son paquet, l’Ilwynog fut presque déçue de devoir laisser partir le skorlium mais fut fière d’elle et de son professionnalisme. Et puis, qui sait, peut-être qu’avec un peu de chance croisera-t-elle le propriétaire de ce précieux métal à l’avenir.. mais ça, c’était une autre histoire.




Spoiler:
 


avatar


Ilwynog

Partie IRL
Crédit avatar : Tyson Tan, Evaëlynn pour les retouches.
Double compte : Bjørn Jansson, Jihad el-Houari.
Vitesse de réponse : Lente.


Mar 6 Aoû - 21:13
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1836-ragmor
Comme à son habitude, Rägmor était toujours ponctuel et arrivait précisément à l'heure prévue. Perdu au milieu de cette foule de citoyens, dont le brouhaha était à se frapper la tête contre des murs, il était impatient de recevoir le lot de skorlium qu'il avait commandé. Il avait rendez-vous avec un nain pour faire forger sa nouvelle hache d'arme à qui il avait donné tous les détails nécessaires pour dessiner un plan de forge idéal et fabriquer efficacement l'arme.

Par ailleurs, Rägmor était d'autant plus impatient du fait qu'il ne revoyait pas n'importe quel nain. Il s'agissait de Thondir Barbe-décume, dont sa récente arrivée dans cette ville a fait beaucoup de bruit et lui a donné un succès fou : Sa bière était unique et délicieuse. Des milliers d'habitants tous les jours se bousculaient devant les portes de son magasin pour avoir l'honneur d'acheter un fût de bière fraiche encore disponible avant que le stock ne soit vidé (et il l'était au bout de quelques heures).

Thondir, doué pour la bière, était aussi issu d'une famille qui excellait dans l'art de la forge, avant d'exceller dans celui du brassage. Thondir apprit les rudiments de la fonte et de la forge dès son plus jeune âge, et bien qu'il n'en fasse pas son métier principal, c'était une passion qu'il aimait partager gratuitement avec ses amis. L'aventure avec Rägmor et Luz lui avait rapporté suffisamment d'argent et de trophées pour vivre de belles années dans la richesse, et il lui devait bien ça. C'est après de longs mois sans nouvelles que le Giguêtre demanda alors à Thondir de lui forger une arme puissante et unique dont le matériau n'était connu que du peuple de Rägmor.

La marchandise arriva dans les temps. Rägmor paya la somme convenue, avec un petit rajout personnel par bon cœur pour la Confrérie des Brumes dont il était ami avec certains membres. Puis il se dirigea hâtivement vers la forge la plus proche. Sur place, il vida le sac de skorlium devant les pieds du nain, ce dernier sidéré face à la vue d'un matériau aussi magnifique.


« Pal'r les couill' des seigneu'rs nain ! V'la qu'c'est oune bonne pioche. J'en ai jamais vu des comme ça aupal'ravant, et j'peux te dil're que j'suis dans le métier depuis pl'resque cinquante ans. J'va m'mettl're tout de suite au t'lravail, mais ça va pl'rendre un peu de temps. C'quand même oune sacl'rée hache-d'al'rme qu'tu m'demande là. »


« Cette arme est symbolique et je veux que tout le monde le sache en la voyant. Je veux qu'elle soit charismatique, qu'elle s'impose et qu'elle représente fièrement l'Aurore. Rajouter des décorations et des détails, ou bien encore des représentations, contribueraient à lui donner plus de charme. Et je suis certain que tu peux faire ça pour moi ! »


Le nain ria bruyamment puis il se mit au travail. La fabrication de cette arme, nommée "Skorl" en l'honneur du matériau dans lequel elle a été forgée, prit plusieurs jours pendant lesquels le Thondir et Rägmor purent passer de bons moments ensemble. Une fois fini, le Giguêtre empoigna fermement son arme géante, adaptée à sa taille, qui était d'une légèreté presque exagérée et fit quelques moulinets avec, la faisant virevolter d'une main à l'autre comme s'il s'agissait d'un vulgaire bâton, alors que cette hache d'arme était destinée à être empoignée des deux mains.

Elle avait été forgée de telle sorte à ce que les deux têtes de la hache représentent l'exact symbole de l'Aurore : Les deux serpents tranchants étaient rattachés par le soleil du milieu, lui-même directement raccroché et maintenu au bout du gigantesque manche de la hache d'arme. Thondir avait passé un temps fou à fabriquer ce manche et avait même fait venir de vieux cousins tanneurs et forgerons, toujours dans l'intérêt de son ami Rägmor, afin de perfectionner cette arme dans le moindre détail. Ce manche était d'une maniabilité quasi parfaite et rendait l'arme simple et pratique d'utilisation. Elle n'en restait pas moins dévastatrice et quasi indestructible, du fait du matériau utilisé, le skorlium, qui disposait de ces mêmes spécificités.Thondir prit d'ailleurs soin de renforcer le manche avec du skorlium afin qu'il ne puisse pas être brisé.

Le Giguêtre remercia le nain et le paya grassement de pièces bien méritées avant de reprendre le chemin vers sa destinée. Désormais équipé de Skorl, symbolisant fièrement l'Aurore, Rägmor n'aurait plus rien à craindre !



code couleur : yellow


avatar


Giguêtre

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Une semaine maximum


 
Page 1 sur 1