Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Saeros Yggdrasil

 
Dim 21 Juil - 16:27
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3516-saeros-yggdrasil
Saeros Yggdrasil

 Cynique - manipulateur - arrogant - réfléchi - sarcastique - intransigeant - maniaque - asocial - instable - malsain - distant - foncièrement mauvais - Aime : le pouvoir - Déteste : les faibles et les lâches
Information
Surnom  Chien d'Aile Ténébreuse, Voix corrompue de l'Arbre Monde.
Âge : 98 ans
Nationalité : Terre
Profession : Conseiller Noir
Camp : Aile Ténébreuse
Noblesse : Comte (37)
Croyance : Zelphos
Famille : Morts, tous morts.
Mort :  Oui
Race
Elfe

Caractère

Il n’ya ni bien ni mal. Il n’y a que le pouvoir, et ceux qui sont assez forts pour s’en saisir

Cette citation résume assez bien l’état d’esprit de Saeros. Ce dernier ne croit pas en des concepts aussi vagues et dénués de sens que le bien et le mal. Selon lui, chaque personne est foncièrement égoïste et n’agis que dans son propre intérêt. Ainsi, Saeros considère que ceux qui s’autoproclament « champions de la Justice » ne sont que de simples hypocrites qui se mentent à eux mêmes.

Selon Saeros, tenter de changer le monde en mieux est une absurdité car l’obscurité est le lot de la lumière. En effet, il est indéniable que partout où il y’aura du Soleil, il y’a aura aussi l’Ombre. Ainsi, servir la Justice est vain car le triomphe total du Bien est impossible. Les « Justes » sont en réalité des êtres de mauvaise foi qui s’achètent une conscience en faisant un peu bien alors qu’ils savent au fond d'eux mêmes qu’ils ne pourront jamais faire vraiment changer les choses. Saeros, décidant quant a lui de ne pas être hypocrite, suis résolument et fermement ses seuls intérêts.

Un autre trait marquant de la personnalité de Saeros est sa désagréable propension à l’ironie et au sarcasme. Il aime rabaisser les autres, trouve du plaisir à se moquer des orgueilleux - bien qu’il en soit un lui même - et ne manque pas une occasion de se moquer froidement de quelqu’un. Il évite cependant de faire montre de ce goût du cynisme en présence de son maître, Aile Ténébreuse, qui n’est pas réputé pour son inépuisable patience.

Enfin, il est important de préciser que Saeros ne prend jamais aucune décision à la hâte. Même si le temps presse, le magicien prendra quand même quelques minutes de réflexion avant de décider d’un plan d’action. Cette perception du temps différente de la notre peut principalement s’expliquer en raison de la race à laquelle appartient Saeros. Les Elfes sont immortels, ce qui les amène à penser à plus long terme que nous autres humains.


Physique
You shall not judge a book from it's cover...

Saeros à l'apparence d'un jeune homme de taille moyenne et de frêle stature. Ses cheveux sont d’une couleur étrange, un gris tirant vers le blanc. Les traits de son visage sont fins, délicats et nobles. Ce sont ceux d’un jeune homme issu de bonne famille. Ses doigts sont longs, fins et manucurés. Ils n’ont jamais connu l’outrage d’avoir à se servir d’une bêche. De plus, Saeros a le teint pâle de ceux qui sont rarement au soleil, soulignant le fait qu’il n’a jamais pris part au travail des champs. Tout dans l’apparence du Comte crie richesse et noblesse.

Et pourtant, ce qui frappe réellement l’attention quand on rencontre Saerospour la première fois, c’est l’éclat particulier de ses yeux. Ces derniers sont d’un violet profond, coloration jamais vu dans sa famille.  Ils ne sont pas méprisants mais pas chaleureux n’ont plus. Ils sont froids, distants et scrutateurs. Ils mettent mal à l’aise et donnent envie de détourner le regard. En fait, ils ne semblent pas du tout humains.

Si les yeux sont bien le reflet de l’âme, alors celle de Saeros est bien laide.

Capacités
Armes : Aucunes

Pouvoirs :  Si Saeros ne connaît rien du maniement de l’épée ou du tir à l’arc, il compense par son impressionnante maitrise de la magie des Arcanes. Le conseiller de l’empereur est réputé pour être un magicien redoutable. Il se plonge dans l’étude de nombreux grimoires, tentant constamment d’accroître son potentiel magique.

● Javelot Scintillant : Un Javelot Scintillant est une concentration instable d'énergie magique. La forme rappelle celle d'une javeline, mais c'est par pure commodité. Si il l'avait souhaité, Saeros aurait aussi bien pu choisir une sphère. Le magicien a cependant jugé qu'une javeline serait plus pratique à contrôler et moins difficile à lancer.

Une fois que le Javelot entre en contact avec une surface, l'énergie qui forme le sort est relâchée d'un seul coup, provoquant une puissante onde de choc. La puissance du sort varie principalement en fonction de la quantité d'énergie que le magicien a transféré dans son Javelot. Ainsi, les javelines les plus puissantes sont mortelles si elles atteignent de plein fouet un humain sans défenses. Les plus faibles sont à peine capables de mettre en fuite un chien méchant.

• Maîtrise supérieure des énergies Arcaniques :

Au lieu de se contenter de faire prendre la forme d'une javeline à son énergie magique, Saeros peut désormais la modéliser en une variété beaucoup plus importantes de formes (par exemple, une sphère). Désormais, les sorts composés d'énergie arcanique sont de couleur grise et émettent une lueur sombre (anciennement bleutée)

Un Javelot scintillant requiert en général une plus grande quantité d'énergie qu'un globe (en raison de ses proportions plus importantes). L'onde de choc créée par une javeline est donc bien plus importante que l'onde de choc créée par une Sphère. Si un Javelot peut se révéler mortel à pleine puissance, un globe ne sera jamais aussi dévastateur. Toutefois, moins imposant, moins coûteux en énergie, un globe est bien plus rapide à confectionner. Cerise sur le gâteau, sa puissance modérée le rend moins dangereux à utiliser à courte distance (contrairement à un javelot scintillant qui, si il est lancé de trop près, peut blesser le magicien).

Récapitulatif :

Sphère Arcanique :

- Temps de rechargement : 2,3 sec
- Puissance : modérée
- Onde de choc : 0,3m

Javelot scintillant :

- Temps de rechargement : 5,5sec
- Puissance : importante
- Onde de choc : 1,1m

P.S : Simple précision à propos des projectiles Arcaniques de tout type : Un projectile magique n'est pas lancé comme on lancerait une pierre (sinon, en raison de sa faible force physique, Saeros ne pourrait pas les envoyer ni bien loin, ni bien vite). Un projectile arcanique use l'énergie qui lui a été alloué pour se propulser. Ainsi, plus la cible à atteindre est loin, plus le projectile usera de l'énergie, moins le sort sera puissant à l'impact. La vitesse du projectile reste inchangée durant toute sa trajectoire. Cette vitrsse est d'environ 95 km/h pour le javelot et la sphère (soit deux fois moins rapide qu'une balle de tennis au service). La distance maximale que peut atteindre une sphère arcanique est de 40m, alors que celle d'un javelot est d'environ 50m.

● Barrière Arcanique : Une barrière arcanique est un sort complexe qui relève d'un tout autre niveau de difficulté que les sortilège dont nous avons parlé auparavant. Ce genre de sort ne requiert pas seulement de réciter quelques formules, c'est une magie de haut niveau qui nécessite une bonne dose de maîtrise. Dans ce genre de cas, un pentacle agissant comme catalyseur et comme balise spatio-temporelle se doit d'être tracé autour de la personne que l'on souhaite protéger. Le magicien récite ensuite l'incantation de protection et un dôme arcanique s'élève tout autour du pentacle. Celui ci est visible à l'œil nu, sous une forme bleuté qui repousse efficacement  les  attaques physiques et magiques. Le dôme fonctionne en puisant dans l'énergie de la personne qui a récité la formule, pas forcément celle qui est au centre du dôme.

Tracer ce genre de pentacle est long, c'est une des raisons pour laquelle ce sortilège est peu utilisé en combat. Pour contourner cet épineux problème, Saeros a eu recours à un stratagème (qu'il a courageusement testé sur des cobayes avant de l'essayer lui même). Sur la paume du gant de sa main droite, il a tracé trois des branches du pentacle. Sur la paume de sa main gauche, il a tracé les deux dernières. Le reste des symboles est équitablement divisé entre les deux paumes. Quand Saeros récite l'incantation habituelle, les deux cercles se complètent et résonnent entre eux. Une barrière arcanique s'étend alors entre les deux pentacles, protégeant le magicien qui se situe derrière. La barrière ressemble à un mur transparent de deux mètres de hauteur, dont la largeur est égale à l'écart entre les deux pentacles (donc l'écart entre les deux mains du magicien).

Au contraire du dôme, la barrière arcanique se contente de protéger le magicien de front. De plus, la technique n'est pas sans risques. Si l'un des gants est déchiré et que le magicien prononce tout de même la formule, la barrière ne se formera pas. Pire, le contre coup risque d'assommer le magicien, voir de le tuer.

• Créatures Arcaniques (ou aussi "Ghost Kamikaze Phantom") : Ce sort consiste en la création d'objets ou de formes animées créés à partir d'énergie magique. Ces doubles sont résistants, n'explosent qu'après un choc très brutal ou sur injonction du magicien. Saeros peut voir à travers les yeux de seulement l'un d'entre eux à la fois mais il peut en commander à distance autant qu'il le souhaite tant qu'il les a dans son champ de vision. Bien sûr, des formes trop grosses (comme un dragon), sont impossibles à dupliquer car elles demandent trop d'énergie.

• Pellicule Arcanique : Le magicien se recouvre lui même d'une couche rigide d'énergie arcanique plus ou moins épaisse en fonction de ses désirs. Il peut choisir de ne recouvrir qu'une partie de son corps ou bien son corps tout entier. Pour pouvoir accéder à ce pouvoir, il s'est tatoué des runes sur toute la surface de sa peau.

Familier : Aucun

Artefact : L'oeil droit du démon :

En échange d’une énorme quantité de sang (en majorité pas du sien), Saeros a obtenu d’un démon qu’il lui échange ses yeux. Ces derniers sont porteurs d’un pouvoir particulier. Grâce à eux, Saeros peut percer à jour n’importe qu’elle illusion magique. De plus, il est aussi devenu nyctalope et peut voir clairement dans une obscurité relative.

Autre : N/A
Histoire

Vous m’excuserez mais je serais bref. Parler de l’histoire de ce traitre me dégoûte au plus haut point. D’ailleurs, je ne vous aurais rien raconté si vous n’aviez pas insisté sur ce point. Connaître son passé ne vous aidera pas à vaincre ce démon. Et le vaincre est la dernière chose qu’il reste à faire de lui.  

Saeros est né le 12 Dennarès de l’an quinze, dans un petit village de la forêt de Drayame. Dés sa naissance, le garçon fut promit à un avenir exceptionnel. En effet, il naquit à l’instant même ou expira Erlindel Celebrindor, 99ème prêtre de l’Arbre du monde. Et comme Erlindel, il naquit avec les yeux dorés, signe qu’il était bien le successeur de la longue lignée des grands - prêtres. Il fut donc, dés la naissance, arraché à sa famille et bombardé du titre « Voix de l’Arbre du Monde ». Le culte de l’Arbre était une religion populaire qui vénérait la toute puissance de la nature sur les êtres mortels. Le grand prêtre était considéré comme un Oracle, l’envoyé de l’Arbre sur Terre. Son rôle était celui d’un gardien du culte, chargé de répondre aux interrogations des fidèles. La légende dit que les yeux d’or conféraient aux Prêtres le pouvoir d’empathie, le don de lire dans l’esprit des gens pour pouvoir répondre à leurs inquiétudes profondes, et cette légende est vraie.  

Saeros fut tenu à l’écart du monde jusqu’à sa majorité, jour où il fut enfin présenté à l’avide populace. Comme tous les prêtres avant lui, il fut jeté en pâture à la foule. Comme tous les prêtres avant lui, il fut chargé de lire dans l’esprit des gens afin de les soulager de leurs peurs profondes.

C’est ici que la belle histoire ne suivit pas son cours millénaire.

Saeros ne supportât pas ce qu’il lut dans le cœur des autres. Egoïstes, vils, hypocrites et lâches ! Derrière toutes les intentions prétendument désintéressées, il vit l’appât du gain et le désir. Derrière l’amour d’une mère, il vit la peur de la mort et la volonté de vivre par procuration à travers ses enfants. Derrière l’amour d’un mari, il pouvait déceler les tromperies et les mensonges. Derrière un bon Samaritain, la volonté de se donner bonne conscience, et le plaisir que lui procurait sa prétendue bonté.

Sordides, mauvais, vils et lâches !

Au fil des ans, Saeros devint de plus en plus dégoûté par les hommes qui l’entouraient. Il rejeta les enseignements du Temple et maudit les yeux dorés avec lesquels il était né. Il proclama que le désir personnel était la seule vérité. « Tu ne tueras point », « Tu ne voleras pas ton voisin ». Des mensonges ! « Je ne veux pas être tué », « Je ne veux pas être victime d’un vol ». Voilà la vérité qui se cachait derrière ces prétendus absolus ! Des règles inventées par les faibles pour se protéger des plus forts qu’eux ! Il les rejeta et inventa sa propre règle : « Tu feras ce qui te plaira jusqu’à ce que tu rencontres plus fort que toi » ! Finalement, en secret, le 100ème prêtre de l’Arbre du Monde arracha ses yeux et les échangea avec ceux d’un démon. Il se servit de ses pouvoirs et, en une nuit, il brûla le temple et tua les prêtres. Après son forfait, il s’enfuit du Royaume des Elfes pour rejoindre un seigneur Démon dont la puissance était au firmament : Aile Ténébreuse, futur seigneur du monde. Il grimpa petit à petit les échelons, et le Démon finit par le nommer Conseiller Noir.

Saeros a trahi tout ce qui était saint et bon. Le seul châtiment possible pour son forfait est… la mort.  

---

La température de la pièce chuta d'un seul coup. Une fine pellicule de glace tapissa la surface du pentacle et s'étendit progressivement aux tapis et aux murs. Un nuage de fumée d'un noir d'encre s'éleva au centre du cercle et s'amplifia jusqu'à atteindre des proportions terrifiantes. Les bougies disposées dans tous les coins furent soufflées d’un seul coup, plongeant la petite pièce dans la pénombre. De très loin - si loin qu'on aurait dit qu'elles provenaient d'un autre monde - un chœur de voix désincarnées se mit à gémir à l'unisson. Soudain, la fumée se condensa, se solidifia, formant une silhouette humanoïde aux proportions grotesques. Après une très courte pause, deux yeux ardents se matérialisèrent au centre du nuage, balayèrent rapidement la pièce, et se fixèrent sur le jeune elfe qui se tenait à l’opposé du pentacle.

- Par le pouvoir du cercle, la contrainte du verbe et les pointes du pentacle, j-je te somme de me répondre ! Es-tu le démon supérieur répondant au nom de Kalkaïn ?

Du côté de la créature, pas la moindre parole ne fut prononcée. Elle croisa lentement les bras et pencha la tête de côté, comme si elle avait en face d'elle un animal curieux dont elle ne savait encore que faire. Nerveusement, l’elfe se passa la langue sur les lèvres et reprit la parole d'une voix tremblante.

- Es tu le Kalkaïn qui fut invoqué jadis pour écraser les armées du grand Xerxès ? Le Kalkaïn qui provoqua la grande épidémie qui ravagea le r...

La créature donna un violent coup de talon sur le sol et le gamin eut un mouvement de recul. La glace sur les murs se fendilla brusquement et la silhouette s'enfla de manière menaçante.

- Mes noms sont nombreux dans de nombreux pays. Aucun n'a la moindre importance en ce lieu. Ici, seul compte la requête que tu souhaites me soumettre, mortel, et la manière dont tu comptes me rémunérer. Parle, et sois rapide ! Je commence déjà à me lasser...


L'elfe déglutit bruyamment, la peur se lisant clairement sur les traits de son visage.

- J-je te somme de me céder les yeux du démon Tubalchaïn ! Les yeux que tu as volé il y'a de cela quatre cents années et qui permettent de voir la vérité là où règne le mensonge !

Un rire sépulcral retentit alors dans la pièce. Le son semblait provenir de partout et de nulle part à la fois. Il n’avait RIEN d’humain.

- Et que tu proposes de me donner en échange de ce trésor, petite et misérable créature ?

Cette fois-ci, ce fut au tour de l’Elfe de sourire. Il rabattit le capuchon qui depuis le début de l’entrevue dissimulait ses yeux et révéla une paire de pupilles dorées.

- Un trésor plus grand encore. Je te donne les miens, ceux qu'Ingwë m’a offert à la naissance. Les pupilles qui permettent de voir dans le cœur des hommes.

Les yeux écarquillés, le Démon resta interdit un moment. Ce ne fut qu’après une très longue pause qu’un sourire se peignit finalement sur son visage repoussant.

- Voilà qui est pour le moins surprenant ! C’est donc toi le nouvel élu, petit gamin ? Très étrange… Et qu’est ce qui motive ce choix, exalté représentant de l’Arbre Monde sur cette Terre ? Si cela n’est pas indiscret, bien sûr…

L’elfe sembla hésiter un instant avant de se décider à répondre.

- Mon pouvoir ne m’a procuré jusqu’à maintenant que malheurs et désillusions. Le cœur des hommes est rempli de mal et de faux-semblants. Si tu savais ce que j’ai pu voir dans le crâne des gens ! L’amour d’une mère pour son fils ? La volonté de vivre par procuration ! Un amour causé par la peur d’une mort certaine ! L’altruisme et les bons samaritains ? Des égoïstes qui souhaitent voir la reconnaissance dans les yeux de ceux à qui ils rendent service ! Car le plaisir que l’on ressent à la perspective de faire plaisir à son ami, quel plaisir est-ce sinon le sien ? Assez ! Assez de tous ces hypocrites ! Je renie tout ce qu’on m’a fourré dans le crâne sans mon consentement ! J’échange une vie de mensonge contre une existence sous le signe de l’honnêteté !

Le sourire du démon était à présent si grand qu’on avait l’impression qu’il courrait d’une oreille à l’autre.

- Ainsi donc, tu as fini par comprendre la réalité de ce monde maudit ! Tes prédécesseurs avaient préféré l’ignorer pour continuer à avancer dans ce qu’ils considéraient être le « droit chemin ». Le démon observa une courte pause. Es-tu plus lucide qu’eux ou bien plus faible et plus aisément corruptible ? Je me le demande bien… Puisses tu ne jamais regretter ton choix !

Tout à coup, le démon sortit de son pentacle et franchit rapidement les quelques mètres qui le séparaient du jeune garçon. Ce dernier émit un petit glapissement et porta la main au poignard accroché à sa ceinture. Kalkaïn lui saisit vivement le poignet et le serra jusqu’à ce qu’il laisse tomber son arme sur le sol. Il approcha son visage à quelques centimètres du sien et le prêtre put sentir l’haleine fétide du démon courir sur son visage.

- Excuse moi, jeune maître, mais cela risque d’être très légèrement douloureux. J’espère de tout cœur que tu ne m’en tiendras pas rigueur. Après tout, je ne fais que respecter ton choix !

Une main griffue se tendit vers l’œil droit du jeune home et commença doucement à caresser les contours du globe oculaire. Alors, le démon enfonça un peu plus profondément ses ongles dans la peau tiède et...

---

L’elfe avait conscience de manière abominablement acérée de la douleur qui ravageait ses globes oculaires, cette souffrance si intense qu'il était persuadé que la mort aurait semblé libératrice en cet instant. Un rire dément résonnait dans la pièce qu’avait quittée Kalkaïn, un hurlement qui ressemblait bien plus à un interminable cri de douleur qu’à un cri de joie. Avec une certaine stupeur, la partie de lui même qui était encore en état de réfléchir s’aperçut que c’était de sa voix qu’il s’agissait, que c’était lui qui riait à s’en déchirer les cordes vocales. Mais bientôt, cette partie là de lui même fut balayée, et la dernière barrière entre lui et sa folie fut effacée du même coup. Deux minces filets de sang roulèrent depuis ses yeux jusqu’à son menton, larmes sanglantes d’un être qui ne serait plus jamais en mesure d'en verser.

Tout à coup, on frappa violemment à la porte, et un chœur de voix paniquées se fit entendre de l’autre côté du battant de bois. Saeros ne répondit pas, bien trop occupé à hurler. Une violente secousse délogea alors la porte de ses gonds. Quatre prêtres se précipitèrent dans la salle, les yeux inquiets et le visage grave. Le spectacle qui s’étalait devant eux sembla les tétaniser sur place. Un pentacle démonique du troisième degré, des bols d’encens renversés aux quatre coins de la salle… et surtout cette flaque de sang qui s’étalait sur le sol, ainsi que le corps secoué de soubresauts de leur jeune disciple, la voix authentique de l’Arbre Monde :


- Saeros…

Au son de cette voix, l’elfe s’arrêta tout net de hurler. Avec une infinie lenteur, il se tourna en direction de ses frères.

- Qu'as-tu donc fait ?

Un sourire sans joie vint fendre le visage ensanglanté du magicien.

- Ce qu'il était juste de faire...

Il dressa alors la main droite en direction des autres prêtres. Une décharge d'énergie bleutée fusa sans prévenir. Un cri de douleur retentit ensuite, ainsi que le bruit d’un corps qui s’effondre. Puis le rire, ce rire à vriller les tympans reprit de plus belle…


Dans la réalité

Âge : 18 ans
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? Ephaelya, Feleth, Eragon RPG
Vos passions : Lire, écrire, jouer aux échecs, acheter des mangas !
Votre avis sur le forum?   J'aime bien le design du forum et la communauté à l'air sympa.
Comment avez vous connu le forum?   Google
Phrase fétiche : La défaite n'est pas une option !
Crédit avatar :
Code du règlement : [Ok by Luz]


avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


Ven 6 Déc - 18:53
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3516-saeros-yggdrasil
Chronologie

- 12 Dennarés de l'an 15 : Mort d'Erlindel Celebrindor et naissance de Saeros Yggdrasil, 100ème voix de l'arbre monde.

- 12 Dennarés de l'an 105 : Ayant atteint l'âge de 90 ans, le nouveau grand-prêtre entre officiellement en fonction.

- 6 Raël de l'an 106 : Massacre des prêtres d'Ingwë et destruction du temple. Saeros décide de trahir ses frères pour entrer au service d'Aile-Ténébreuse.

- 21 Nelnurr de l'an 112 : Après des années de complots et de manipulations, Saeros parvient finalement à obtenir le poste de Conseiller noir.

- 113 : Rencontre avec Luz Weiss, négociations avec les Glaces et discussions avec l'Aurore. Participation au projet régicide.

- 114 : En cours.




~ Relations du personnage ~




Bjergsen Jansson


• Race : Humain
• Fonction : Garde du corps d'Harald Wallah

• Remarques supplémentaires :

Saeros ne l'a pas côtoyé assez longtemps pour bien le connaître. Leur rencontre ne lui a laissé qu'un seul ressenti : la peur. Dévoué corps et âme à son souverain, Bjergsen Jansson fera tout ce qui est en son pouvoir pour éliminer les ennemis de Saline.



Harald Wallah


• Race : Humain
• Fonction : Roi de Saline

• Remarques supplémentaires :

Harald Wallah est un homme d'apparence froide et glaciale. Il semble uniquement préoccupé par l'avenir de son peuple, ainsi que par la pérennité de son héritage. C'est un dangereux ennemi de l'empire, qui ne partage aucunement les valeurs de Zelphos. Entre les deux camps, l'affrontement semble inévitable...

Que se passera t-il lorsque la force irrésistible rencontrera l'objet inamovible ?



Luz Weiss


• Race : Dragonne
• Fonction : Dirigeante de la confrérie des brumes.

• Remarques supplémentaires :

Farouchement indépendante et têtue, Luz est une femme exceptionnelle à tous points de vue. Les sentiments que Saeros ressent à son égard sont nouveaux, et il a du mal à les définir. Une seule chose est certaine : jamais ne s'est-il senti autant à sa place que lorsqu'il était aux côtés de la dragonne. Comment rester auprès d'elle sans renier les principes pour lesquels il a trahi et massacré les siens ?



Rägmor


• Race : Guigêtre
• Fonction : Dirigeant de l'Aurore

• Remarques supplémentaires :

Rägmor est ce qui se rapproche le plus d'un "ami" pour Saeros. Leurs points de vue se rapprochent souvent, bien qu'il leur arrive encore d'être en désaccord sur plusieurs sujets. Sa mort et sa résurrection ont profondément secoué le magicien. Depuis cet incident, Saeros s'intéresse de plus en plus à la secte des adorateurs de Nayris.



Victo Féral


• Race : Hybride
• Fonction : Général Céleste

• Remarques supplémentaires :

Dangereux. C'est le premier mot qui vient à l'esprit lorsque le nom de Victo Féral est évoqué. Membre des quatre piliers de l'empire, géneral Céleste, son arrogance est amplement justifiée par les exploits qu'il a accompli à travers sa longue arrière. Saeros le considère avec un mélange de respect et de méfiance. On ne sait jamais quand un ancien allié peut se transformer en rival.






avatar


Elfe

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte :
Vitesse de réponse :


 
Page 1 sur 1