Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Atlas Anerko

 
Dim 23 Juin - 12:25
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3318-atlas-anerko
Atlas Anerko

 Aime : l'odeur du sang, l'argent (la monnaie pas ce p****n de métal), le combat, les armes.

Déteste : le parfum, perdre du temps.
Information
Surnom  le faucheur
Âge : 31 ans
Nationalité : Feu
Profession : Officiellement assassin, officieusement assassin
Camp : Rebelle
Noblesse : aucun
Croyance : Fenris, premier des loup-garous, père de la bestialité et du carnage.
Famille :
Mort :  oui, même les limbes sont raisonnées par rapport a moi
Race
Hybridation entre une loup-garou et un lycanthrope.
Il peut se tranformer quand il le souhaite, sauf les soirs de pleines lunes où la transformation lui est obligatoire, irrésistible.
Caractère

Meurtrier de la pire espèce, assassin virtuose, psychopathe avéré, une phrase suffirait à décrire en apparence l'âme torturée qu'est Atlas. Même si la réalité n'en est pas loin, il s'en trouve être un personnage plus complexe.

Loin d'être sain d'esprit, Atlas n'en est pas moins un homme extrêmement intelligent, il est aussi cultivé qu'un champ dans le désert de feu certes mais il n'a pas choisi son éducation. Son esprit brillant est sujet à des moments à la brume du carnage mais il sait se contrôler pour rester un assassin discret et efficace.

Rarement d'humeur joviale, il n'est pas non plus renfermé, il accepte avec plaisir de partager une chope avec quelqu'un mais gare a lui s'il se révèle  indiscret, Atlas manie sa faux de guerre aussi bien qu'un nain tiens l'alcool.

Loyal jusqu’à la mort s'il a donné sa parole, Atlas a un grand sens de l'honneur. Il a été éduqué pour obéir mais sait prendre les décisions nécessaires pour son futur.

Décrit comme imprévisible par certains, Atlas suit ce qu'il pense être le mieux pour lui, tant que ça ne contredit pas ses idéaux. La nuit, il a un comportement identique même s'il a tendance à avoir les nerfs à fleurs de peau, en raison de l'attirance de la lune. Par contre, malheur à quiconque est en sa compagnie un soir de pleine lune, son attirance pour la lune est alors trop forte et il se transforme obligatoirement en garou ces nuits là et il perd alors toute bonne manière, sans parler de sa galanterie. Essayer de raisonner Atlas sous sa forme garou de pleine lune est inutile et il est conseillé de lui trouver une proie car sa faible conscience aura du mal à le retenir longtemps de manger son ami même le plus cher.

Anerko est un chien de guerre, élevé pour tuer, éduqué pour obéir. La personne qu'il considérera comme un(e) alpha compétent(e) aura droit à sa soumission la plus totale mais l'idée saugrenue de grade et de hiérarchie lui est totalement étrangère et toute personne non compétente voulant lui donner des ordres se verra ignoré, au mieux ; au pire... je vous laisse imaginer ce qu'un loup-garou peut faire pour vous faire regretter vos paroles.

Mentir est une seconde nature chez Atlas, caractère qu'il a hérité de son coté loup. Ce problème de génétique est récurent chez Atlas, ayant hérité de gènes humains, lycan, loups et loup-garou, il entretient la non compréhension certaine de son caractère. Pouvant être ultra-agressif ou bien aussi doux qu'un chien de maison, il peut par contre être fourbe, dissimulant sa folie et ses objectifs sous un masque de soumission. Il peut ainsi rester des jours calmes, polis et courtois pour finalement laisser jaillir son animalité quand le moment est venu.

Malheureusement, Atlas est fou a lier, sanguinaire et un coup de sang est vite arrivé, lui faisant perdre tout contrôle de lui même. Pas que ce point le dérange normalement mais il sait que cela peut être nuisible pour ses affaires, c'est pourquoi il porte en permanence sur lui une amulette extrêmement puissante, "l'amulette de Yehadiel". Elle n'est en rien dangereuse, au contraire, c'est une amulette de bonté extrême, son pouvoir serait assez puissant pour qu'un nain se marie avec un elfe de bonne grâce et lui donne tous son or mais elle suffit à peine et rarement à contenir la folie d'Atlas. Lui retirer aurait un effet assez négatif sur la majorité des personnes le séparant d'elle...



Physique
La folie peut revêtir beaucoup de formes mais elle a choisi une forme mi humaine mi loup-garou pour déambuler dans ce monde perdu qu'est Terra Mystica.  
Sous sa forme humaine, Atlas est un homme de la trentaine, aux cheveux noirs et aux yeux verts perçants, il mesure 1m95 pour 105 kilos, ce qui induit une musculature très développée. Il a les traits grossiers et burinés d'un homme voyant quotidiennement le soleil et dont la vie s'affilie plus à un torrent en furie qu'a une rue paisible. Son dos est lardé de cicatrices, signe d'une éducation dure et sans pitié. Ses mains calleuses suivent la même histoire. Il est le plus souvent vêtu de couleurs discrètes, préférant éviter une tenue entièrement noire sombre moulante, meilleur moyen de dire "vous avez vu comme je suis discret" a toute personne vous voyant. Marron, vert, gris... Sa tenue favorite est un pantalon large marron enfoncé dans des bottes larges noires. Il porte une chemise vert émeraude et un gilet de cuir noir sans manche, le tout enveloppé dans un manteau long à col noir. Il porte des vêtements amples au cas où sa seconde... nature, décide de s'exprimer. Il ressemble alors a un garou de petite taille mais habillé comme un humain, stratagème ayant plus d'une fois marché pour quitter discrètement un lieu spectateur de ses massacres sous forme garou. Il revêt  alors l'apparence d'une bête horrible, hégémonie de tous les cauchemars. Un pelage aussi noir que la nuit, épais comme une armure, dont les seuls éléments apparents sont une paire d’yeux verts flamboyants ainsi que des griffes, blanches et parfaites, instruments de ses nuits de décadence bestiale. Un mélange parfait de loup et d'homme lui permettant la stature debout mais dont l'inversion de l'articulation des genoux lui donne la possibilité de courir à des vitesses fulgurantes, aussi bien à 2 qu'a 4 pattes. Son long museau menaçant, capable de sentir la présence d'un homme à des lieues est aussi un de ses cadeaux. En raison de son hybridisme, Atlas est un garou de "petite" taille comparé à un garou usuel, ne mesurant que 2m10 dressé.

Capacités
Armes : Faux de guerre "la faucheuse", poignard recourbé "raptor"
Pouvoirs : Grâce a son hybridisme, Atlas a la capacité de se transformer en loup-garou la nuit s'il le désire, ressentant tout de même un fort attrait pour sa forme animale dès qu'il aperçoit la lune. Malheureusement, les nuits de pleine lune, l'attrait est trop fort et il se transforme obligatoirement. De par son ascendance, il est intemporel et joui d'un pouvoir de régénération, excepté contre les armes en argent. Sous sa forme humaine, il est juste un humain plus fort que la moyenne mais sous sa forme garou, tous ses sens sont surdéveloppés.
Familier : aucun, il risquerait de le dévorer.
Artefact : Amulette de bonté extrême "larme de Yehadiel"
Autre :
Histoire

Née dans les terres arides et sèches de Feu, Atlas n'a pas eu une enfance tranquille, en fait, il n'a pas eu d'enfance du tout. Il est une expérience menée par un seigneur puissant de Feu. Celui-ci ayant besoin des assassins les plus performants, il décida d'en créer un nouveau genre, une hybridation d'un loup-garou et d'un lycanthrope.
Sa mère, loup-garou des terres de Feu était l'alpha d'une meute vivant dans les grottes de la région, elle semait le carnage dans les villes alentours et c'est pourquoi sa meute avait été traquée et éliminée. Elle avait été gardée vivante spécialement pour le seigneur, endormie par un sortilège.
Grande et puissante, elle était crainte partout où on l'avait aperçue, parlant d'une bête de près de 4m de haut, au pelage noir de jais. Son père était lui un assassin lycan du roi. Il fut choisi pour s'accoupler avec  la loup-garou. Assassin doué, il avait hérité d'une carrure svelte, a la musculature fine. Un loup sous forme humaine. Il était contre cette expérience bien évidement (l'idée de copuler avec un truc 3 fois plus gros que soit, capable de déchiqueter un éléphant peut être un frein efficace à la libido) mais fut forcé sous peine de servir de repas au lieu d'inséminateur.
9 mois plus tard naquit de la loup-garou un petit garçon aux cheveux aussi noirs que la fourrure de sa mère.
Le château où il naquit était une forteresse dressée sur un ilot au milieu d'un lac, la ville s'étendait sur les berges. C'était une zone riche et enviée par les autres seigneurs locaux, l'herbe y poussait en quantité, le poisson foisonnait, la vie était paisible. Mais elle était menacée par la jalousie et l'envie et c'est pour cela que le seigneur décida de risquer gros pour créer des guerriers hors du commun, un mélange de loup-garou et de lycans.

A peine sorti du ventre de sa mère, il fut isolé et son éducation commença, pas celle des lettres et de la poésie mais celle du combat et de l'assassinat. A 6 ans l'enfant avait, selon ses professeurs, un énorme potentiel, il était rapide, agile, rusé mais ce tableau idyllique était gâché par ses nuits. Il se transformait alors en garou. C'était alors un démon, petit et rapide, il n'en était pas moins extrêmement dangereux. Une nuit, il lacéra le bois de sa porte et s’enfuit, il tua 18 personnes et 45 moutons. La ville était sous le choc de ce massacre mais elle n'était pas au courant de l’expérience du seigneur à former un assassin. Il réussi à étouffer l'affaire et rien ne s'ébruita.
A 9 ans, le véritable entrainement commença. Il apprit alors à manier toutes les armes, a connaitre tous les simples toxiques nécessaires à l'élaboration de poisons, à se déplacer aussi discrètement qu'un elfe. C'est à ce moment là aussi qu'on se rendit compte de sa folie. Elle était alors mise sur le compte de sa part garou mais grandissant, il avait appris à contrôler ses transformations. L'enfant était fou. Il multiplia les massacres les plus horribles, même en plein jour sous sa forme humaine, certes moins puissante mais néanmoins habitée par la rage de tuer. Il était tout le temps rattrapé et endormi par Vargas Anerko, le mage de la cour, le même qui avait endormi la mère 10 ans auparavant. Il considérait Atlas comme son fils, le père ayant fui le pays après sa délicieuse nuit. Il passait tout son temps libre avec l'enfant, essayant de l’intéresser à autres chose qu'a la mort.

A 11 ans, alors qu'Atlas grandissait toujours aussi bien en taille qu'en folie, le mage lui offrit un cadeau. Une amulette. Elle était appelé "la larme de Yehadiel", on disait que c'était la larme qu'avait versé Yehadiel quand il avait enfermé Nayris dans les limbes. Son pouvoir était la bonté, celle-là même que Yehadiel avait versée pour pleurer sa pire ennemie. Le comportement de l'enfant changea du tout au tout, il devint un enfant calme et posé. C'est à partir de cet événement que le véritable potentiel de l'enfant se révéla. Désormais attentif a tout ce qu'on lui disait, il se révéla être un surdoué. Toujours pris par ses crises de nerf qui tournaient au coup de sang les nuits de pleine lune, il apprit réellement à contrôler sa part garou, il pouvait choisir de se transformer ou non et de l’arrêter quand ça lui chantais, tous en gardant pleine sa conscience même en garou, excepté les nuits de pleine lune où l'instinct était trop fort.
C'est pendant cette période qu'il découvrit son arme de prédilection, la faux de guerre. Son maître d'arme s'en retrouva fort dépité, habitué à la grâce de l'épée et supportant la danse de la hache, il n'avait qu'une connaissance théorique du maniement de la faux de guerre. Le mage Vargas eut alors une idée. Organiser un concours de faux. Le principe était simple, sous couvert de tester l’habileté des paysans sur un concours sportif, il s'agirait de repérer les potentiels professeurs pour le petit hybride.

Le jour de l'épreuve arriva et les inscriptions était pleine, la récompense étant de l'argent et des terres et pour les plus agiles, une offres d'emploi au château. Il y avait 78 concurrents dont 77 paysans. Le parcours était compliqué, dans une tranché de 5m de large,  il fallait couper des touffes d'herbes placées a différentes hauteurs pendant un parcours semé de tronc d'arbres plantés verticalement et dont des branches gênaient parfois le passage pour atteindre la fin du parcours. Si le péon commun voyait là un jeu d’habileté, le maitre d'armes, organisateur du parcours, y voyait un combat, les herbes représentant les zones à attaquer et les troncs symbolisant des adversaires à esquiver. Celui qui réussirait le mieux le parcours serait le meilleur pour apprendre au jeune bâtard à utiliser la faux en combat. Le résultat fut désastreux, les paysans, habitués à utiliser leur instrument a plat n'arrivaient pas a négocier les herbes placés en hauteur et n'arrivaient pas à esquiver les troncs, ils emmêlaient leur faux dans les branches. Un seul arriva à négocier le parcours parfaitement. Il faisait pivoter sa faux dans les airs, dansait littéralement avec, prenant appuis sur son instrument pour sauter un obstacle puis la faisait revenir en un dévastateur coup de fendoir vertical. Il faisait virevolter sa main sur la longueur de la faux, changeant l'angle de la lame en permanence, lui permettant de couper à ras les herbes placées à hauteur de tête puis reprenait en mains la poignée. Il coupa même un arbre en deux, celui-là gênant trop le passage. Il fut déclaré vainqueur à l'unanimité, même les autres paysans l’applaudirent, ébahis par sa maitrise aussi fluide d'un outil aussi encombrant. C'était un homme d'une cinquantaine d'années; grand et musclé, a la peau blanche, contrastant avec le teint mat des paysans. Il était connu comme étant un ermite, vivant éloigné de la ville dans les grottes des montagnes alentours.
Il refusa les terres et l'argent et dit n'être intéressé que par la proposition d'emploi car il pensait avoir une idée du travail. On lui présenta alors le petit Atlas, enfant de 11 ans et demi, à qui il devait apprendre le maniement de la faux. Perplexe, l'ermite demanda pourquoi il devait enseigner l'art du combat a la faux, car "faut pas déconner, je suis pas con, c'est pas pour les champs qu'il doit apprendre à manier la faux comme ça". On lui offrit alors deux choix, le premier, quitter le château avec son or et ses terres s'il les voulaient et le deuxième, apprendre a ce petit gamin a manier la faux, avec un exemple de ses talents la nuit prochaine. Conscient de la bizarrerie de la situation, l'ermite accepta. En effet, on n'apprend pas à un fils de noble à manier la faux de guerre et ce petit ressemblait plus à un futur assassin qu'a un nobliau.
La nuit venue, Atlas fut placé dans une arène circulaire en pierre qui devait mesurer 20m de diamètre. Il n'avait pour seul accessoire qu'une chemise usée sur le dos. Aarlingas, l'ermite ayant enfin décidé à révéler son prénom, fut ébahi quand il vit entrer 4 gaillards costauds dans l’arène en tant qu'adversaires. Et son visage changea de couleur quand il apprit que ceux-ci étaient des prisonniers condamnés à mort. Le seigneur prit alors la parole, il expliqua brièvement les règles : c'était un combat a mort, les prisonniers retrouveraient leur libertés s'ils parvenaient à tuer l'enfant. Pour le coup, Aarlingas faillit s’évanouir. Les prisonniers, eux, riaient aux éclats. Ils discutaient de ce qu'ils feraient une fois libres quand la cloche du combat retentit. Ils ne virent pas l'enfant de 11 ans se baisser et commencer à gémir. Les 4 assaillants se tournèrent, dérangé dans leur vision utopique de l'avenir, quand un long cri déchira l'air. Ils virent alors leur mort. L'enfant était devenu garou, toujours enfoncé dans sa chemise, il la déchira d'un simple gonflement de poitrine faisant alors apparaitre un pelage noir sombre. Le même que celui de sa mère. Il releva la tête et tous purent apercevoir ses pupilles vert émeraude briller dans la nuit. Aarlingas se figea. Il avait devant lui un loup-garou mais pas un garou ordinaire, celui-ci s'était transformé quand le combat avait commencé, il avait alors choisi de se transformer, ce qu'il savait impossible pour un garou ordinaire. Les prisonniers comprirent eux aussi a quoi ils avaient à faire et panique ne serait pas un mot assez puissant pour décrire leurs réactions. L'attaque fut fulgurante, Atlas courut à 4 pattes et sauta à la gorge du premier prisonnier avant que celui-ci puisse esquisser le moindre geste. Il lui arracha une partie du cou, exposant sa carotide à l'air libre. Son sang jaillit par la mortelle blessure mais déjà Atlas avait tué un autre de ses adversaires en lui ouvrant le ventre et en extirpant les organes. Les 2 derniers tentèrent alors de faire face mais ne purent contrer la technique de combat du jeune garou. Le combat n'avait pas durée 30 secondes que les 4 adversaires gisaient mort, leurs corps déchirés exposés à la poussière de l'arène. Le seigneur intima alors à Atlas de reprendre sa forme humaine. Rien. Le seigneur eu beau répéter son ordre, rien n'y fit, Atlas semblait sourd. Vargas se leva alors et cria au jeune garou d'écouter son seigneur. Atlas retrouva alors forme humaine. C’était sa première désobéissance flagrante.
Aarlingas devint dès lors le professeur d’Atlas. Après une petite période de discipline, il s’imposa comme un professeur doué et attentif qu’il ne valait pas mieux contredire. Son passé restait inconnu des habitants du château mais il semblait évident qu’il avait pratiqué la faux de guerre durant de longue années et sur les champs de bataille.
A 15 ans, Atlas eu sa première mission d’assassinat officiel. Il devait éliminer un seigneur d’une ville adverse pendant un de ses voyages. Le seigneur serait en litière, accompagné de sa garde personnelle composée d’une trentaine d’homme. Atlas avait carte blanche, tant que le travail était fait et qu’on ne pouvait pas accuser son maître. On retrouva la caravane ravagée, tout les occupants morts, seigneur, soldats, serviteurs. Il semblait évident qu’ils avaient affronté une armée entière, équipés d’armes a très longs tranchants. Certains corps était coupés en deux a la vertical. Mais le plus bizarre c’est que les « brigands » étaient apparemment accompagnés de gros chiens car certains corps avaient été mis en pièce, lacéré et partiellement mangé. C’est sur ce mystère que commença la réputation d’Atlas.
Jusqu'à 19 ans il assassinat pour son seigneur sans poser de question. Il était devenu un géant, dévoilant une musculature propre au maniement puissant de son arme de prédilection. Ses méthodes d’assassinats étaient très vari ées, poisons, faux, forme garou, poignard. Il était difficilement traçable, commettant un indicible massacre à la faux puis infiltrant discrètement un bâtiment en garous avant d’empoissonner un verre. Il était devenu bon, toujours voué à la défense de son château.
Mais le seigneur se faisait vieux et son fils hérita du pouvoir et des secrets. Il était jeune, ambitieux et impétueux. Il lança alors une campagne d’assassinat sans précédent afin d’agrandir son territoire. Il observa d’un mauvais œil la dévotion d’Atlas à Vargas et Aarlingas. Il essaya de séparer les 3 éléments mais ils étaient devenus trop proche et restaient soudé. Les 2 maîtres spirituels n’étaient plus trop enchantés de leur mission. Défendre était légitime, attaquer est autre chose. Atlas, lui, ne ressentait pas de pitié pour ses victimes, il faisait ce que son jeune seigneur lui ordonnait sans posait de question sachant qu’il était l’autorité. Mais le nouvel occupant du trône ne connaissait pas bien le comportement d’Atlas et craignant que Vargas et Aarlingas ne fomente un mauvais coup en se servant d’Atlas, il mit leurs 3 têtes a prix. C’était un soir de pleine lune, exactement 3 mois après le changement de propriétaire. L’assassin d’Atlas n’étant pas au courant de sa… différence, crus qu’il trouverait un homme endormi. Il tomba sur un loup-garou parfaitement réveillé et affamé. Malchance. Vargas et Aarlingas n’urent pas cette chance malheureusement. Atlas, fous de rage, arracha son amulette et massacra tous les occupants du château. Il tua les gardes, décapitant des soldats qui l’avaient vu grandir. Déchiqueta les serviteurs, faisant couler le sang de ceux qui l’avait nourri. Quand il atteint enfin le seigneur, il lui coupa la tête avec son long poignard recourbé, dernier cadeau d’Aarlingas pour fêter la fin de son apprentissage. Il quitta le château en feu et planta la tête du jeune seigneur sur une pique a l’entrée de la ville. Il remit son amulette mais il était devenu encore plus fous. Il avait définitivement vendu son âme à sa part animal.
Commença alors son long exil. Il découvrit l’existence d’ailes ténébreuse à travers ses massacres et trouva qu’il ressemblait trop au jeune seigneur. Il décida alors de rejoindre les rebelles pour avoir l’occasion de tuer du démon.


Dans la réalité

Âge : 18 ans
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? oui mais pas des forums de rpg
Vos passions : lecture, airsoft, jeux video
Votre avis sur le forum?    Super !
Comment avez vous connu le forum?   Par un autre membre, Lara Lidwin
Phrase fétiche :
Crédit avatar : http://neiljohnbuchanan.com/tag/werewolf/
Code du règlement : [Ok by Luz]


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Crawford De Nyrianës
Vitesse de réponse : 1-2 semaines


Dim 2 Fév - 13:56
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3318-atlas-anerko
RP en cours

Rp du plus récent au plus vieux


Rencontre à la taverne du cheval rouge

Je viens de rencontrer une démone assassin dans une taverne de Faestalia, Orynis Zhirvirn. Quelques chose me dit que la rencontre va être fructueuse.


Dégage gamin

Je viens de me faire agresser par une hybride de chat et de lycan, Kissa, un tueuse professionnelle, comme moi.


Entrée à la meute d'Estrée d'Eodh

Une nouvelle garou se présente à la meute, voyons comment elle s'en sort avec sa premiere transformation.


Des renards menés par un lapin

J'ai enfin ma place dans la rébellion. Je fais partis d'un commando d'assassin envoyé libéré une femme. La mission n'as pas le droit d'échouer, je ne le permettrait pas.


Petit massacre dans les tripailles et la bonne humeur

Je dois apporter mon soutien à John Dan, gradé chez les rebelles qui attaque un camp des partisans. Le sang est chaud et très abondant.








Merci Alyna


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Crawford De Nyrianës
Vitesse de réponse : 1-2 semaines


Dim 2 Fév - 14:03
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3318-atlas-anerko
RP terminés

Rp du plus récent au plus vieux


Talents a vendre !

J'ai réussi à me faire engager comme garde du corps de Kephas, le Chambellan de Feu, c'est un partisans d'Aile ténébreuse. J'ai désormais du travail, beaucoup de travail...


Un hurlement dans la montagne

J'ai rencontré Leyceline, la chef des assassins de la rébellion, après un test... sanglant, j'ai été accepté en tant qu'assassin. Je compte bien donner le pire de moi même.


Mordons nous dans les bois

J'ai fais la rencontre d'une vampire noble qui fait partis des Adorateurs dans les plaines, Tiana de Nyrianes. Personnage intéressante et ambigue, j'ai découvert grâce à elle l'impact actif que pouvait avoir mon amulette sur mon comportement. Une force que je ne soupçonnais pas. Nous nous sommes quittés en bon terme. Je dois rester en contact, elle peut m'être utile.


Quand les loups rencontrent les loups

J'ai rencontré un groupe de lycans et de garous regroupés sous la même bannière. C'est la Meute, ma nouvelle demeure a présent. J'ai affronté l'alpha de la meute, Alyna mais elle est plus forte que moi. J'ai maintenant une meute.






Merci Alyna


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Crawford De Nyrianës
Vitesse de réponse : 1-2 semaines



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1