Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Sunaï Hinara

 
Ven 17 Mai - 22:45
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3117-sunai-hinara#67464
Sunaï Hinara

 
Force – Fierté – Indépendance – Arrogance – Confiance en soi – Noblesse – Réalisme – Calme – Assurance  – Audace

Information
Surnom  Sun. Seulement son ami Arthadel l’appelle comme ça (bien qu'il en utilise pleins d'autres, comme Sorcière, Démon et autres joyeusetés amicales, mais Sun est le seul qu'elle accepte officiellement).
Âge : 25 ans
Nationalité : Terre
Profession : Mercenaire
Camp : Indépendant (future membre de la Confrérie des Brumes, j’aimerais jouer son recrutement en RP après validation avec Arthadel ^^)
Noblesse : Sunaï appartient à une famille de nobles qu’elle a quittée durant son enfance. Elle possédait donc un titre mais ayant fugué sans plus jamais donner de nouvelles (voir Histoire), elle n’a plus d’influence en tant que noble, ce qui ne l’intéresse de toute façon pas du tout. Il lui arrive parfois simplement de se faire remarquer par son nom de famille, et certains ont même déjà tenté de l’enlever pour demander une rançon, ce qui explique qu’aujourd’hui elle donne rarement son réel nom.
Croyance : Pas de croyance particulière, pour Sunaï les différents cultes et religions ne sont sources que de conflits.
Famille :
Mort :  Oui
Race
Humaine
Caractère

Que dire du caractère de Sunaï ? Forte, fière, indépendante et prétentieuse sont les principaux termes qu’on pourrait lui attribuer. Sa prétention (qui tourne parfois à l’arrogance) ne doit cependant pas être interprétée comme un sentiment de supériorité systématique envers les autres, que cela soit d’un point de vue intellectuel ou physique. Enormément de gens sont plus puissants qu’elle, cela va de soi, et elle n’est pas le genre à se lancer les yeux fermés dans un combat par pur caprice. Sa vie passée (notamment le fait d’avoir vécu dans une famille qu’elle ne supportait pas, avant de trimer dans les rues pour survivre) l’a juste amenée à considérer les choses sous un certain angle. Il en résulte une bonne opinion d’elle-même, ce qui peut l’amener à être méprisante. Elle l’est tout particulièrement envers les riches nobles qui se croient au-dessus des lois. Elle possède une grande confiance en elle-même tout en restant lucide sur ses capacités : elle sait parfaitement ce qu’elle est capable de faire ou non. De ce point de vue-là, on peut dire qu’elle est plutôt réaliste et qu’elle a une bonne connaissance d’elle-même.

Contrairement à son ami Arthadel qui n’en rate jamais une pour s’amuser, même aux dépends d’une mission, Sunaï reste toujours très professionnelle et sérieuse lors d’un contrat, et évite autant que possible de faire capoter ses objectifs, même s’il lui arrive de n’en faire qu’à sa tête, quitte à se mettre un groupe d’ennemis sur le dos. Il lui arrive même parfois de garder le butin d’une mission sans plus donner de nouvelles à son employeur, lorsqu’elle considère que le butin en question lui serait plus utile que la récompense, ou aussi lorsque son employeur n’a pas été assez honnête sur les risques du contrat.
Le fait qu’elle ait appris à se débrouiller seule fait d’elle une personne très indépendante et elle peut paraître assez fermée, voire indifférente.

En règle générale, elle est plutôt calme, mais il peut lui arriver de s’énerver très facilement en fonction de son humeur. Elle supporte mal qu’on lui manque de respect, accepte rarement de l’aide et préfère travailler en solo (la seule exception est son ami Arthadel, qu’elle connaît sur le bout des doigts, et à qui elle pourrait confier sa vie les yeux fermés). Sunaï peut afficher une prestance et une autorité qui amèneraient certains à lui conseiller de s’engager dans l’armée, et l’on peut supposer que cela lui vient du fait d’être née chez des nobles. Un des sentiments qu’elle déteste est l’impuissance.

Malgré cette description qui pourrait la faire passer pour une femme insensible et dure, Sunaï n’est pas vraiment méchante. Tuer n’est pas une chose à laquelle elle prend plaisir, elle évite quand elle peut. Sauf si vous l’avez vraiment mise en colère, qu’elle a des griefs quelconques contre vous, ou que c’est votre vie ou la sienne. Dans ce cas, elle peut se montrer aussi froide qu’impitoyable.
Sunaï est aussi très joueuse. Elle aime les paris, les duels amicaux, ainsi qu’avoir un objectif clair et précis. C’est sûrement ce qui la pousse, avec son fort besoin d’indépendance, à être mercenaire aujourd’hui (bien qu’au départ, c’était surtout une question de nécessité).
Chercher des trésors, des artefacts, des reliques des temps anciens et autres perles archéologiques est une de ses passions, non pas pour la valeur financière de ces objets mais plutôt pour leur valeur historique, ainsi que pour l’aventure. Sunaï est donc attirée par l’Histoire et sa soif de connaissances est considérable, elle aime tout savoir.

Ayant toujours été une solitaire, Sunaï n’a pas beaucoup d’amis. Elle a fait plusieurs connaissances au cours de ses vagabondages et de sa vie en tant que mercenaire, elle possède des contacts avec pas mal d’informateurs et autres personnes du même milieu, mais Arthadel reste la seule personne réellement proche d’elle. Il est d’ailleurs le seul qui réussit à lui faire perdre son sang-froid et son masque imperturbable facilement, ce qui au final est une preuve de son affection pour lui.


Physique
 Sunaï a toujours été plutôt jolie, sans faire partie des femmes qui attirent le regard des hommes systématiquement. Assez grande (environ 1 mètre 70), mince et élancée, elle a des cheveux noirs et lisses qui lui tombent un peu plus bas que les épaules, avec une frange plus ou moins régulière qui lui tombe sur les yeux. Ceux-ci sont vifs, légèrement en amande et d’un marron profond qui s’éclaircit lorsqu’elle utilise la magie. Son visage est ovale et son teint plutôt clair. Quant à son corps, elle possède des courbes féminines plutôt satisfaisantes.

Niveau vestimentaire, elle est assez simple, privilégiant la plupart du temps des vêtements dans lesquels elle peut être à l’aise, que cela soit pour combattre ou pour faire des voyages. Cela se réduit donc en général à des chemisiers, des hauts à manches courtes ou longues selon la saison, des vestes qui n’entravent pas sa mobilité... Le tout dans des teintes neutres (blanc, beige, marron ou noir le plus souvent). En hiver elle porte régulièrement une écharpe rouge, petite touche de couleur qui ne fait pas de mal de temps en temps !
Quant à ses effets personnels, ils se font discrets, elle porte parfois des colliers ou de fines bagues.

Capacités
Armes : Sunaï est une férue du combat à l’épée. Elle porte donc à sa ceinture une épée fine dont elle est plutôt fière (qu’elle a volée à un riche marchand, pour tout avouer). Elle apprécie les lames en tout genre, elle a donc aussi quelques dagues et couteaux, ce qu’elle trouve assez pratique pour rester discrète (notamment lors de ses contrats qui impliquent parfois une couverture avec fausse identité). Elle se débrouille donc plutôt bien grâce à son apprentissage de plusieurs années.
Pouvoirs : Contrôle de la foudre. Sunaï l’utilise notamment pour électrifier ses armes ou encore sa peau pour se défendre. Sunaï utilise  majoritairement son pouvoir lorsque son adversaire est à portée de main et/ou par contact direct.

L’effet de ses décharges est variable en fonction de ses intentions et de la puissance qu’elle y met, cela peut aller de la simple brûlure à des conséquences plus graves comme la paralysie, la perte de connaissance ou la mort par arrêt cardiaque après fibrillation. Cela dépend également à quel endroit du corps elle touche sa cible. On comprend aisément qu’une salve électrique sur le pied de son adversaire aura moins d’impact qu’une salve en plein sur le torse…

Elle n’utilise son pouvoir que lorsque c’est réellement nécessaire, préférant d’ordinaire se contenter de ses capacités au corps-à-corps, sans compter que l’énergie qu’elle doit fournir pour l’utiliser est parfois importante (si elle en abuse, elle peut même en mourir, sa force vitale n’étant pas infinie).

[Note : Je ne connais pas le niveau de puissance des joueurs vis-à-vis des pouvoirs, ma description peut paraître un peu « trop », mais avec un pouvoir tel que la foudre j’ai voulu rester réaliste sur ses effets, jusqu’à garder la possibilité de tuer avec une décharge assez puissante par contact (parce que l’électricité, ça pique !). Bien entendu ce genre d’action se fera toujours avec l’accord du membre en face, mais si jamais vous trouvez ça trop, je peux le supprimer de ses capacités].
Familier : Aucun
Artefact : Aucun
Autre :
Histoire

Sunaï est née dans une riche famille de nobles. L’avenir lui prédisait une vie de luxe et de facilité, ponctuée de dîners, de cérémonies frivoles et de robes à froufrous. Seulement, dès les premiers temps de son enfance, Sunaï ne s’est jamais sentie à l’aise avec ses proches. Orgueilleux, considérant la majorité du peuple comme de la vermine, ses parents ainsi que son frère et sa sœur (tous deux plus âgés de quelques années) étaient l’archétype des nobles imbus d’eux-mêmes. Sunaï s’est très vite avérée comme une fille à problèmes, qui ne suivait pas les codes. Elle s'éclipsait dès qu'elle le pouvait pour se promener en ville et échapper à toutes ces obligations qu'elle détestait par-dessus tout. Considérée comme d'un tempérament rebelle par sa famille, elle rentrait tard, la plupart du temps avec de la terre sur ses vêtements, ce qui mettait ses parents en rage. Sunaï n'écoutait jamais et trouvait n'importe quel prétexte pour exaspérer ses proches, qui ne savaient plus quoi faire pour la faire obéir. Sunaï ne supportait pas leurs manières, les dîners hypocrites avec les autres nobles du pays où elle devait jouer la petite fille distinguée. Elle se sentait elle-même seulement lorsqu’elle était loin de tout cet univers. Elle a toujours été une enfant solitaire ; les autres enfants étant intimidés par son rang de noblesse, elle restait seule et fuyait la compagnie des enfants de son âge issus du même milieu. Dès ses dix ans, malgré son jeune âge, un seul sentiment l’habitait : celui de partir loin d’ici.

L’élément déclencheur fut lors de sa onzième année, lorsqu’elle apprit que ses parents lui avaient choisi un prétendant pour un futur mariage arrangé (avec un enfant d’ascendance noble, bien évidemment). Sans demander son reste, écœurée par l’idée que sa vie soit décidée par d’autres, Sunaï partit le soir même, emportant au passage une petite fortune en bijoux et autres pierres précieuses.
Sunaï commença alors à vivre dans les rues, allant de ville en ville, bien loin du confort de sa maison. Les bijoux qu’elle avait emportés ne lui furent pas d’une grande aide : à peine une semaine après sa fuite, faute d’expérience, elle tomba sur des ivrognes qui la dépouillèrent sans états d’âmes. Commença alors une période difficile, plusieurs mois de misère où elle a dû apprendre à survivre sur le tas. Mais pour elle, tout était mieux que retourner chez elle.

Bien vite, la nécessité du vol s’imposa à elle. Elle se faisait souvent surprendre les premiers temps, ce qui ponctuait ses journées de fuites et courses-poursuites fatigantes. Puis au fil des jours, des mois, elle gagna en expérience. Ses cibles étaient la plupart du temps des gens aisés. Elle apprit à se servir de dagues et de poignards. Sa condition physique s’améliora, même si son corps restait celui d’une jeune fille souvent en manque de nourriture. Ses conditions de vie restaient plutôt médiocres, mais elle s’en sortait plus ou moins. Au court de cette période, elle rencontra quelques autres enfants de son âge, dont certains avec qui elle fit un bout de chemin pendant parfois plusieurs semaines, mais elle finissait toujours par se retrouver à nouveau seule.

A ses treize ans, un hiver particulièrement rude la laissa pour presque morte. Dehors, les gens parlaient avec effroi d’un certain Ailes Ténébreuses qui aurait fait son apparition dans le monde, menaçant la liberté de tous, mais Sunaï n’avait jamais fait aussi peu attention à ce qui pouvait se passer dans le pays. Ce n’était pas vraiment la faim le problème, depuis deux ans qu’elle était partie, elle avait appris à toujours trouver de quoi se nourrir : même si elle ne mangeait pas grand-chose, c’était toujours suffisant pour tenir. Non, le problème était qu’elle n’avait jamais eu autant de mal pour trouver de quoi se réchauffer. Elle était pelotonnée dans une petite ruelle peu fréquentée, essayant vainement de se réchauffer en soufflant sur ses doigts à peine protégés par des gants miteux, lorsqu’un vagabond tout comme elle, profitant de sa faiblesse, tenta de lui voler le peu d’affaires qu’elle avait avec elle. C’était un homme d’une quarantaine d’années environ. Malgré son état, le sang de Sunaï ne fit qu’un tour dans ses veines. Lorsque l’on vit dans la rue, on devient assez agressif et surtout, on tient au peu de biens que l’on possède. Sunaï réussit à le surprendre et à l’atteindre au cou avec un poignard, mais elle rata la carotide de quelques centimètres. Elle ne voulait pas le tuer, juste le surprendre assez pour pouvoir s’enfuir avec ses affaires. L’homme, beaucoup plus puissant qu’elle physiquement, ne sembla pas l’entendre de cette oreille et tenta de l’étouffer. L’urgence de la situation réveilla quelque chose en Sunaï, et avant même qu’elle s’en rende compte, l’homme avait retiré ses mains en hurlant de douleur. Sans vraiment comprendre pourquoi, la jeune fille profita de l’occasion et prit la fuite. Elle comprit seulement plusieurs jours plus tard qu’elle venait d’acquérir son pouvoir, même si elle ne savait pas encore le contrôler.

Trois ans plus tard, Sunaï était maintenant adolescente et toujours une vagabonde et une voleuse. Un jour, de passage dans une petite ville de province, elle aperçut par hasard un riche commerçant qui semblait rentrer chez lui et décida de le suivre discrètement. Elle attendit la nuit pour s’infiltrer chez l’homme en question, cherchant n’importe quoi ayant assez de valeur pour pouvoir être revendu. C’est là qu’elle tomba sur Arthadel, un adolescent qui semblait avoir son âge ou un peu plus. C’était un voleur, tout comme elle, et l’ironie du sort avait fait qu’ils s’étaient invités tous les deux chez le même riche du coin la même nuit. Ce qui laissa place à un affrontement entre eux, bien décidés à ne pas repartir bredouille. Sunaï n’appréciait pas le garçon, qu’elle trouvait arrogant et insupportable. Malheureusement pour les deux adolescents, ils furent repérés par le maître des lieux, qui s’avérait être un magicien. Celui-ci les balança en prison après les avoir tous les deux assommés.
A son réveil, l’adolescent, après lui avoir donné son nom et s’être montré narquois et blagueur, lui proposa une alliance pour sortir de là. Sunaï refusa, méfiante, mais finit par changer d’avis. La prison de la petite ville n’était pas très bien gardée ni très moderne, et elle supposait que les habitants se souciaient peu des voleurs qu’ils étaient, car les deux adolescents réussirent à en sortir sans trop de problèmes. Ils repassèrent chez le noble qu’ils avaient essayé de plumé la veille, bien décidés à réussir ce coup-ci. A deux et surtout en étant alliés, ils furent plus efficaces et disparurent sans laisser de traces. Ils décidèrent de s’éloigner le plus possible de la ville avant de se partager le butin, voulant mettre le plus de distance possible entre eux et le noble magicien.
Seulement, Sunaï n’avait aucune confiance en Arthadel. Plutôt qu’attendre de se faire doubler, elle le doubla la première, et disparut avec l’argent et les bijoux en plein milieu de la nuit. Elle arriva dans une ville plutôt jolie, et s’arrêta chez le collectionneur pour revendre son butin. Elle pensait ne plus jamais revoir Arthadel, mais elle se trompa : celui-ci l’avait suivie jusqu’ici, lui réclamant sa part. Ce garçon était pire qu’une sangsue ! Malgré son exaspération, Sunaï devait bien reconnaître qu’il était persévérant et ne lâchait pas l’affaire si facilement, preuve d’une certaine arrogance. Ce qui lui ressemblait pas mal. Les deux adolescents se disputèrent le sac en plein dans la boutique, renversant plusieurs étagères et brisant beaucoup d’objets de grande valeur, ce qui eut pour conséquence de se retrouver les autorités aux trousses. Ils finirent par s’en sortir en sautant dans la rivière de la ville, mais ils perdirent leur butin dans les eaux. Après de nombreuses disputes et quelques autres problèmes, ils commencèrent à faire route ensembles, sans qu’aucun d’eux ne sache quand cela s’était décidé exactement.

Avoir un compagnon de route fut un changement important pour Sunaï. A deux, leurs conditions de vie en furent considérablement améliorées, ils réussissaient à faire des coups foireux en tout genre pour pouvoir plumer les riches des villes, même s’il leur arrivait encore souvent de se coucher le ventre vide. Mais mis à part le côté pratique, bien que le garçon l’exaspère au plus haut point, il l’avait sortie de la solitude. Aujourd’hui, Arthadel est devenu l’une des personnes qui lui sont les plus chères et elle donnerait sa vie sans hésiter pour son ami.

Tous les deux finirent par proposer leurs services en tant que mercenaires, se quittant parfois de vue pour effectuer leurs contrats chacun de leur côté. En comparaison avec son enfance, Sunaï devint beaucoup plus puissante. Elle réussit à maîtriser correctement son pouvoir aux alentours des dix-neuf ans. Ce ne fut pas une partie de plaisir, car son pouvoir la rendait parfois malade, avec des décharges électriques aléatoires qu’elle ne contrôlait pas (aux dépends d’Arthadel...).
Ils eurent l’occasion, au cours de leurs contrats, de combattre l’avancée d’Ailes Ténébreuses en Terre. Sunaï voit d’un assez mauvais œil ce personnage venu d’une autre dimension pour asseoir son ambition personnelle, mais son sentiment s’arrête là, puisqu’elle ne sent pas l’utilité ni l’envie de prendre part au combat qui déchire le monde. Elle a fui sa famille dans l’optique de ne pas les laisser contrôler sa vie, alors s’engager dans l’armée pour n’être qu’une pionne dans les combats, du moins c’est son ressenti, ne l’intéresse pas. Tout ce qui compte pour elle, c’est qu’on ne l’empêche pas de vivre comme elle l’entend !


Dans la réalité

Âge : 19 ans
Avez-vous déjà fréquenté d'autres forums, si oui lesquels ? Oui, un il y a quelques années, mais il n'est plus actif depuis le temps ^^ ça fait donc longtemps que je n'ai plus fait de RP et justement j'avais envie de m'y remettre !
Vos passions : Lire, écrire, jeux, etc etc ^^
Votre avis sur le forum?   Il m'a l'air très bon !
Comment avez vous connu le forum?   Autre
Phrase fétiche : Aucune en particulier ^^
Crédit avatar : Mikasa de Shingeki no Kyojin
Code du règlement : [Ok by Luz]








Mes succès :
     


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : Arsenixc (Deviantart)
Double compte : -
Vitesse de réponse : Moyenne (3 jours à une semaine)


Mar 11 Juin - 19:51
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3117-sunai-hinara#67464
RP en cours

Amitié et pari ne font pas bon ménage  [Arthadel]

Description:
 

Il faut être fou pour voler un trésor sous le nez d'un dragon [Arthadel, Luz, Léandre]

Description:
 

Et quand on s'bourre la gueuulee !! [Arthadel]

Description:
 

Une once de noblesse et beaucoup de mascarade [Erwan d'Ablaÿ]

Description:
 

Cause obviously, quite obviously, I'm odd [Clydwen]

Description:
 

Soirée pluvieuse, soirée... voleuse ? [Nashley]

Description:
 




RP terminés

Mon épreuve

Description:
 

Petite escapade inattendue dans un labyrinthe [Iskios] [RP court]

Description:
 

[Mission] On ne part pas à la chasse au trésor sans carte ! [Dhraan, Vanitas,
Magrant]


Description:
 









Mes succès :
     


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : Arsenixc (Deviantart)
Double compte : -
Vitesse de réponse : Moyenne (3 jours à une semaine)


Ven 12 Juil - 15:00
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t3117-sunai-hinara#67464
Ses relations


Arthadel Halverion

Que dire d'Arthadel ? Ami de longue date, on pourrait presque parler d'âme sœur tellement leur complicité atteint des sommets. Sunaï ne serait pas ce qu'elle est aujourd'hui si elle ne l'avait pas croisé sur sa route, il y a maintenant une dizaine d'années de cela. Cet homme l'a sortie de la solitude et ils forment tous les deux un duo de choc désormais, et il reste la personne qu'elle connaît le mieux et dont elle est la plus proche. Adepte des quatre cent coups, son ami est très taquin et l'exaspère souvent, la sortant souvent de son calme habituel, ce qui, au fond, n'est pas pour lui déplaire... Il n'y a qu'avec lui qu'elle se lâche autant, et malgré les continuelles plaintes d'Arthadel sur sa soi-disante cruauté, il reste celui qui subit le moins ses sautes d'humeur !

Luz Weiss

Luz Weiss est la patronne de Sunaï au sein de la Confrérie des Brumes, mais elle est aussi une femme que la mercenaire pourrait qualifier d'amie, en dehors de leur cadre professionnel, même si cela est une toute autre relation que celle qu'elle entretient avec Arthadel. C'est plus professionnel. Sunaï a un grand respect pour elle (Luz lui a tout de même proposé de rejoindre sa guilde alors que Sunaï venait de tenter de la voler !). Le fait qu'elles partagent des intérêts en commun, comme leur passion pour les artefacts, ou encore le fait qu'elles possèdent la même capacité magique, n'a pu que les aider à s'apprécier mutuellement.

Léandre

Collègue mercenaire et à la Confrérie des Brumes, Léandre est celui qui a participé avec Luz à son recrutement lors de la poursuite de Sunaï et Arthadel. Etant le Second de la guilde, il est également son supérieur. La mercenaire a peu l'occasion de le croiser, mais Léandre lui ressemble en beaucoup de points, que cela soit le caractère ou même la façon de combattre. Etant chacun de nature taciturne avec ceux qu'ils connaissent peu, leurs rapports restent surtout professionnels mais Sunaï a une grande confiance et un grand respect pour cet homme, et n'hésiterait pas à faire appel à lui ou à le recommander pour toute mission que ce soit. Bien qu'il est vrai que sa nature de belette se montre parfois dérangeante...

Dhraan


Dhraan est un homme que Sunaï a eu l'occasion de rencontrer pour son expédition sur la légende de Sorna. Luz lui avait conseillé ce contact pour cette mission, et il lui est apparu comme une personne faisant preuve d'un grand calme et sérieux, que sa condition d'aveugle ne rendait absolument pas vulnérable pour autant.

Vanitas


Ah, Vanitas ! Un adolescent plein de fougue contre qui elle a quelques griefs... Autant pour sa mauvaise volonté que pour son indolence alors même qu'ils étaient face à des créatures dangereuses. S'il avait pu la laisser mourir, il n'aurait probablement pas hésité. Sans oublier les forts soupçons à son encontre concernant la blessure dans le dos qu'elle avait eue, à l'époque. Mais reste innocent tant qu'il n'est pas prouvé coupable, comme on dit...

Magrant Malnoir


Ce nécromancien plutôt loufoque au premier abord s'est avéré un très bon compagnon pour l'expédition en Montagne. Travaillant très bien en équipe, il est venu l'épauler souvent lors de ses affrontements avec plusieurs bêtes. Cet homme lui est apparu plutôt réfléchi et posé, avec une volonté de réussir constante. Même si ses capacités magiques ne sont pas au goût de Sunaï, elle pense qu'il reste quelqu'un à qui l'on peut faire confiance.

Iskios

Iskios, connu sous le nom d'Agnos pour Sunaï, est un adolescent avec qui elle a eu l'occasion de travailler pour une expédition et qu'elle n'a plus recroisé depuis. Durant les quelques jours de leur voyage, Sunaï eut l'occasion de découvrir en Agnos un garçon ambitieux mais parfois un peu tête brûlée. Franc et aussi maladroit, Sunaï l'avait trouvé aussi un peu trop imprudent, mais il faut avouer qu'il lui avait un peu rappelé sa propre attitude lorsqu'elle-même était plus jeune...

Clydwen

RP non terminé

Erwan d'Ablaÿ

RP non terminé











Mes succès :
     


avatar


Humain

Partie IRL
Crédit avatar : Arsenixc (Deviantart)
Double compte : -
Vitesse de réponse : Moyenne (3 jours à une semaine)



Contenu sponsorisé





 
Page 1 sur 1