Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Examen - Victo

 
Jeu 4 Avr - 1:32
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t2125-victo-feral
[HRP]Voilà ma seconde épreuve pour devenir Général Céleste ! Afin de garder une certaine cohérence dans l'histoire de mon personnage, cette épreuve prend place après la première, malgré le fait quelle ait été refusé.[/HRP]



SUJET DE L'ÉPREUVE
Citation :
Raconte une mission qui a échouée alors que tu cherchais Celestia.

Cela n’avait pas été prévu … en fait, rien n’avait été prévu ! Il avait été humilié, blessé tant physiquement que psychologiquement. Lui, le champion de Sen’tsura, réduit à l’état de se faire épauler jusque chez un médecin et obligé de rester cloué au lit durant 2 mois. C’était inacceptable. Cette mission qui avait mal tourné, celle-là même ou il devait aider un bataillon à trouver et conquérir l’illustre château de Célestia, cet échec qui était venu mettre fin à son parcours sans faute. Le champion bouillait intérieurement… il s’en voulait de son impuissance, si c’était lui qui avait été aux commandes, rien de tout ça ne se serait passé ainsi ! Il ne faisait aucun doute qu’à cette heure-ci, il serait en train de siroter un cocktail sur les magnifiques terrasses de Célestia. Ce château était dorénavant devenu une affaire personnelle ! Mais il ne voulait plus avoir à faire à une bande de minables, il était clair qu’il devait prendre part à cette guerre pour sauver son honneur. Donc son premier objectif était d’intégrer officiellement l’armée céleste. Après ses 2 mois de repos suivi d’une rééducation sévère, Victo était dorénavant capable de marcher et de se battre correctement, bien qu’une vieille douleur le fasse parfois souffrir.

L’ex-champion de la capitale de Sen’tsura se rendit au Quartier Général Céleste d’Aile Ténébreuse, afin de poster sa candidature pour rentrer dans l’armée. Suite à la cuisante défaite qu’avait subit le Seigneur des Démons face à Célestia, la prochaine escouade n’était pas prévue avant 4 mois. Cela laissera le temps au Champion de récupérer complètement de ses blessures mais également de gravir les échelons au sein de l’armée.



Mois – 4

La vie de la caserne l’insupportait. Ce brouhaha incessant, cette autorité qui abuse de ses pouvoirs, etc. Mais par-dessus tout, c’était le fait de se retrouver entouré de simples trouffions qui l’énervait. Ça l’énervait, mais c’était son choix. Victo était quelqu’un d’ambitieux, qui ne reculait devant rien. Son objectif était de conquérir Célestia, et cette fois, rien ni personne ne l’en empêcherait, il était prêt à faire tout les sacrifices nécessaires pour mener son équipe. Ainsi, il avait délibérément choisit une autre identité, Kyle Katarn, afin qu’il n’y ait pas lieu à de la méfiance ou du favoritisme de la part des officiers. Il voulait prouver aux troupes d’AT que s’il était champion, ce n’était pas sans raison. Ainsi, il leur dirait la vérité qu’une fois qu’il aurait gravit les échelons.

L’entraînement, qui était d’une difficulté sans pareil pour les novices, réussissaient à faire suer le jeune homme, bien que celui-ci devait cela plus à ses blessures qu’à l’exercice en lui-même. Parmi ses camarades, il commençait déjà après quelques semaines à se faire un nom. Ainsi, suite à un examen de passage de grade, l’actuel Général Céleste le nomma Sergent-chef.



Mois – 3

Ses blessures ne le gênaient plus, il était enfin remis sur pied et prêt à en découdre avec n’importe qui. Et il en avait eu besoin, car son arrogance lui avait valu quelques violentes disputes avec ses camarades, qu’il avait eu tôt fait de faire plier, bien qu’il subit par la suite de violente douleurs aux côtes qu’il s’était fracturés. Son statut de sergent-chef avait calmé les ardeurs des troupes, et il prenait son rôle très au sérieux. Bien que ses semblables trouvent à la fois bizarre et impressionnant qu’un homme puisse monter en grade aussi rapidement, ils ne pouvaient que s’incliner face à ses prouesses au combat. Un petit groupe de cinq soldats, Zack, Edge, Lucrezia, Celes et Locki, lui avait été attribué, et il avait pour but de les former, tout en subissant lui-même des exercices tant physiques que psychologiques. Le champion s’attacha à ses soldats, qui bien que faibles, lui vouaient une confiance sans faille. Ainsi, après un mois d’exercices intensifs, ses recrues furent nommées Caporaux, à l’exception de Celes qui fut nommé Caporal-chef. Quand à lui, bien qu’il n’ait pas reçu un nouveau grade, il avait tout de même réussi à taper dans l’œil des Officiers supérieurs, qui commençaient sérieusement à voir en lui un grand avenir.


Mois – 2

Le temps passait, et le champion s’étonna à prendre goût à cette vie de soldat. En même temps, cela n’avait rien de surprenant, puisqu’en tant que gladiateur il vivait pour la violence des combats. Ses recrues faisaient des progrès formidables, à tel point qu’il ne se souciait plus vraiment de leur entraînement. Il avait réussi à leur inculquer le goût de l’effort (et peut-être même un peu le plaisir dans la souffrance), et selon lui, c’était la meilleur des qualités à avoir pour progresser. Victo s’entraînait jour et nuit, défiant amicalement certains de ses camarades afin de parfaire ses techniques. Son combat préféré était sans aucun doute lorsqu’il se battait contre Zack, qui était un épéiste hors pair. Car si le champion n’était pas forcément le meilleur dans le maniement des armes à deux mains, il était extrêmement doué à mains nues. Affronter un tel adversaire lui permettait de développer ses réflexes, et bien que les premiers combats s’avérèrent difficiles (qui ajoutèrent au passage quelques coupures à sa collection de cicatrices), il progressait à vue d’œil, jusqu’à être devenu capable de maîtriser son élève sans aucune armes.


Mois – 1

Victo n’avait pas vu le temps défiler. Il se retrouvait déjà à un mois de l’expédition, et malgré les 3 mois qu’il avait passé à s’entraîner, il croyait qu’il ne s’en était écoulé qu’un seul. Ses élèves avaient été affectés à une autre unité, quant à lui, il avait refusé une mutation chez les troupes du Général Kaho Oblivion. Ce refus était « justifié », puisque son objectif était Célestia, et c’était d’ailleurs l’unique raison qui l’avait poussé à rejoindre l’armée. Le soleil se couchait sur Sylfiria. Le champion contemplait la lente descente de l’astre derrière l’horizon, bouteille de vin à la main, jambe pendante par la fenêtre.

*J’étais parti pour affronter des adversaires uniques, exceptionnels. Et quand je regarde ce que j’ai fait depuis mon départ, je n’ai pas affronté grand monde. Par-dessus tout, je me retrouve à intégrer l’armée et à affronter un château volant… C’est du n’importe quoi …*

Plongé dans ses pensées, il n’entendit pas le jeune bleu approcher.
- Ex … excusez-moi ?
- Hum … ?
- C’est … c’est bien vous Kyle ?

Naturellement, le jeune homme s’apprêta à lui répondre qu’il était le champion de Sen’tsura, mais à peine eut-il bougé les lèvres qu’il se rappela qu’il
avait changé d’identité.

- Ouais c’est bien moi. Qu’est-ce que tu me veux ?!
- Et bien en fait, je viens tout juste d’intégrer l’armée et j’aurai besoin de quelqu’un d’extrêmement fort pour m’enseigner l’art de la guerre.
- Il y a un tas de gars vachement fort ici, et je n’ai pas de temps à perdre avec toi, alors dégage !
- Mais parmi tous, on m’a dit que vous êtes le meilleur !
- Justement, je ne vois pas en quoi tu mérites que le meilleur des soldats t’entraîne.
- Parce que j’ai de quoi vous épater !
- Je m’épate déjà moi-même, c’est suffisant, alors barres-toi.

Le jeune homme ne cachait pas sa mauvaise humeur, ce qui ne retint pas la
jeune recrue plus longtemps.

Quelques jours passèrent, et Victo prit la peine d’observer les capacités du garçon qu’il avait envoyé balader, et comme il s’en doutait, celui-ci n’était pas moins mauvais que les autres. Il se rendit dans la salle de musculation et continua comme il le faisait depuis maintenant 3 mois à entretenir son corps. Alors qu’il était en pleine séance d’abdos, une voix roque lui dit :


- Garde à vous Sergent-chef Kyle !

Sans trop se presser, le champion se leva et se mit en position.
- Repos !
- Que puis-je faire pour vous Colonel ?
- Suite à vos prouesses tant au combat que dans tous les autres exercices, la hiérarchie a décidé de vous donner une chance de monter en grade.
- Vous m’en voyez honoré ! Dit-il en esquissant déjà un sourire de fierté.
- L’examen aura lieu dans 2 jours, dans la cours.
- J’y serai.

Deux jours passèrent, et Victo avait continué à s’entraîner sans relâche pour réussir l’examen qui l’attendait. Mais l’épreuve allait s’avérer être bien différente de ce à quoi il s’attendait … En effet, lorsqu’il arriva au centre de la cours, seul un homme était présent, à côté duquel se tenait accroupit une étrange créature, les mains et les pieds liés. Sans même prendre la peine d’effectuer les habituelles formalités, le Colonel annonça :

- Sergent-Chef Victo ! Votre épreuve sera divisée en deux parties ! Voici la première : Nous avons réussi à capturer cet ange. Il semblerait que ce soit un émissaire de Célestia. A vous de réaliser le nécessaire pour qu’il parle. Vous avez carte blanche.

Sans même lui laissé le temps de poser des questions, le gradé s’éloigna et rejoignit trois autres personnes dans l’ombre de la muraille. Un silence de mort régnait maintenant sur la caserne. Le gladiateur posa un genou à terre pour observer plus en détail le prisonnier. Le visage marqué de nombreuses cicatrices, le messager avait l’apparence d’un humain d’une quarantaine d’année. Roux aux yeux verrons, seuls ses ailes permettaient de le différencier de l’être humain. Le champion savait ce que voulait le jury : du sang, de la torture, plus que de la négociation. Bien que violent de nature, Victo avait du mal de se résigner à frapper un homme déjà à terre. Il murmura alors à l’ange :

- Bon … t’as entendu les vieux … Tu vas devoir parler. Et par pitié, parles. Ne m’obliges pas à te faire du mal, c’est contre ma nature de torturer quelqu’un. Mais si tu t’obstines, je le ferai.
- Peu importe ce que tu feras soldat, je ne vendrai jamais mes amis !

Le jeune homme serra alors les poings :
- Tu ne me laisses donc pas le choix … pardonne-moi !

Sans prévenir, Victo se releva tout en décochant un puissant uppercut dans la mâchoire de l’ange.
- Maintenant tu vas me dire tout ce que tu sais ! gronda-t-il, les yeux emplis de colère.
- Grrr, vas crever !

Victo empoigna alors l’ange pas le col de sa tunique et commença à lui envoyer plusieurs crochets à la figure, tous plus puissants les uns que les autres. Malgré la vue du visage complètement ensanglanté de l’homme, le champion posa une nouvelle question :

- Comment peut-on franchir les portes de ta cité !? PARLES !!!

Dans un élan de « désespoir », le prisonnier donna un coup de tête dans nez de son tortionnaire, qui tituba, mais ne lâcha pas prise. Victo envoya alors valser sa proie contre l’un des murs de la caserne, avant de lui envoyer une boule de feu qui vint brûler l’intégralité de ses vêtements. Des cris horribles vinrent rompre le silence de la caserne, jusqu’à ce qu’ils deviennent insoutenables même pour le champion. Il résorba alors les flammes et retrouva le corps calciné de l’ange, qui était malgré tout, toujours vivant. Il attrapa alors sa proie par la jambe et le ramena au centre de la cours, le faisant trainer sur le gravier, arrachant au passage de nouveaux cris de douleur.

- Je te conseille de parler mon grand ! Ou pourrons-nous trouver Célestia !? Et comment y pénétrons-nous !?
- J…je…je ne … Je ne te dir…ai rien !

Le champion serra les poings si forts que du sang commença à perler les paumes de ses mains. Il détestait devoir faire autant de mal à un homme qui essayait simplement de protéger sa famille et ses amis. Mais il s’était engagé, il devait aller jusqu’au bout. Il contourna alors l’ange, posa un pied sur le dos de ce dernier le plaquant ainsi au sol, et commença à tirer sur ses ailes.
- Dis-moi ce que tu sais, ou bien tu ne pourras jamais plus voler !
- … pitié … non !!!

Il tira alors violemment tout en exerçant une pression toujours plus forte avec sa jambe, arrachant des cris de douleurs extrême au pauvre homme.
- PARLES !!!
- JAMAIS !!!
- Tant pis pour toi !!! Rugit le sergent en arrachant les deux ailes blanches de l’ange.

L’homme ouvrit la bouche, mais aucun cris n’en sorti. La douleur était si grande que le hurlement mis plusieurs secondes avant de sortir des entrailles du prisonniers. La haine qu’il éprouvait envers lui-même poussa le gladiateur à se transformer en démon. Il attrapa l’ange à moitié conscient par les cheveux et le souleva à hauteur de visage :


- Je ferai ce qu’il faut pour que tu souffres mais que tu ne meures pas ! Alors maintenant dis nous tout ce que tu sais.
- Tr…très bien … bredouilla l’ange en sanglot.

Une petite minute s’écoula, puis Victo reprit sa forme humaine, reposant l’ange au sol avant de se diriger vers son jury :
- Célestia sera aux abords du « lac des Sylphides » dans un mois. Il y restera une semaine afin de reprendre l’énergie nécessaire à son futur envol. De plus, selon le prisonnier, le seul moyen d’ouvrir les portes du château est de les ouvrir de l’intérieur.

Les juges se concertèrent, avant de donner leur conclusion :
- Voilà des informations plus que précieuses Sergent-chef Victo. Vous avez fait un travail remarquable, tout en faisant preuve d’une fermeté à toute épreuve ! Vous pouvez achever ce misérable insecte.
- Qu … Pardon ? Sauf votre respect mon Colonel, cet homme a capitulé et est complètement détruit, il serait cruel de lui ôter la vie.
- Achevez ce misérable insecte. Répéta le supérieur d’un ton plus ferme et autoritaire.
- A … A vos ordres … dis non sans mal le jeune homme.

Il se dirigea alors vers le condamné et posa sa lame au niveau de la nuque de l’ange. Il lui murmura alors :

- Comment se prénomment ta femme et tes enfants ?
- S…Sofia et mon fils Cécil …
- Meurt en paix, je veillerai personnellement à ce qu’il ne leur soit fait aucun mal.

Victo leva alors son épée…
- M…merci …

… puis trancha la tête du pauvre messager.

Le jury se leva et ordonna à ce que la dépouille soit détruite. Le Général Céleste rejoint alors le champion et lui annonça le sujet de la seconde partie de l’épreuve :
- Nous avons capturé cet ange hier en fin d’après-midi. Nous avons repéré son point de départ, duquel nous avons aperçu un campement, appartenant sans doute à ses congénères. Sergent, vous devez former un bataillon de 5 soldats et allez éliminer ce contingent, telle est la seconde partie de votre examen.
- A vos ordres ! Une estimation du nombre d’ennemi a-t-elle été réalisée ?
- Une dizaine d’ange, tout au plus.
- Je vous en remercie, je pars sur le champ.

Après avoir reçu une carte sur laquelle était indiqué l’emplacement du campement ennemi, Victo fit appel à ses anciens élèves pour former son équipe de combat. Il réunit les soldats autour d’une table, au centre de laquelle se dressait un schéma de la base ennemi.
- Bonjour soldats ! Comme vous le voyez sur ce plan, le campement de l’ennemi est niché au sein d’une forêt, à une trentaine de mètres d’une paroi rocheuse. Les arbres leurs offrent une parfaite couverture contre les sorts et armes à distance, mais également l’opportunité d’anticiper des embuscades en posant des pièges.
- Quel est ton plan Kyle ? S’empressa de demander Zack.
- Je vous ai choisi pour la confiance que je vous accorde, mais également parce qu’ensemble nous formons une équipe polyvalente et complémentaire. L’objectif sera de faire reculer nos ennemis jusqu’au pied de la falaise afin de les rendre vulnérables. Locki, tu te posteras en haut de la falaise, et tu seras charger d’abattre tout ceux qui tenteraient de s’enfuir par les airs. Edge, tu useras de ta discrétion légendaire pour éliminer ceux chargés du tour de garde, mais également de déjouer les éventuels pièges posés. Avec Zack, nous foncerons dans le tas. Clairement en sous-nombre, nous seront obligé de fuir, et nous prendront alors la direction de la paroi. Pendant ce temps, je compte sur toi Lucrezia pour préparer un sort suffisamment puissant pour provoquer un éboulement qui nous ensevelira les anges, Zack et moi sous des tonnes de rochers ! Edge, il sera important que tu provoques en même temps un incendie qui devra former un arc de cercle entre la forêt et la falaise, empêchant toute retraite de la part de nos ennemis.
- Tu es sérieux !? S’exclama la mage noire.
- Qu’adviendra-t-il de vous ? questionna le jeune Locki.
- Notre vie reposera entre les mains de Céles. Il faudra que tu uses de ta magie pour stopper les rochers avant qu’ils nous écrasent à nous deux. Quant à nous Zack, il nous faudra être réactif et sortir de ce piège aussi rapidement que possible, car Céles ne tiendra pas longtemps. Qu’en pensez-vous ?
- C’est fou, mais réfléchi … j’en suis ! Se réjouit Céles.

Le cri que poussèrent le reste des troupes conforta le Champion dans son plan. Après avoir prit une petite demi heure pour se préparer, le bataillon prit la route jusqu’à se retrouver à la tombée de la nuit à une cinquantaine de mètres du campement. Edge était posté dans un arbre, attendant le signal de Locki, confirmant qu’il était bien en position. Il disparut ensuite une trentaine de minutes, avant de revenir vers le groupe, dissumulé derrière d’épais buissons.
- Seul deux anges montaient la garde, on en entendra plus parler. Quant au piège, on sent que ce ne sont pas de véritables chasseurs… tout était positionné assez maladroitement. J’ai également placé des explosifs pour l’incendie.
- Parfait.

Un oiseau vint alors se poser sur l’épaule de l’assassin, un morceau de parchemin accroché à la patte.
- Ok, Céles et Lucrezia sont en position… Zack, c’est à nous !
- Préparez-vous à manger de l’homme-pigeon au diner !
- Go …

Les deux guerriers sortirent alors des buissons et firent irruption dans le campement, réussissant à éliminer chacun d’eux un adversaire. Mais ces derniers prirent rapidement les armes, et les attaques groupées devinrent très vite difficile à encaisser.
- ON SE REPLI !!!
- A VOS ORDRE CHEF !

Les deux jeunes hommes prirent alors leur jambes à leur cou et s’enfuir en direction de la falaise.
- Nous ne devons pas les laisser s’enfuir ! S’écria alors l’un des anges.

La course poursuite commença, et comme il s’en était douté, le champion et son élève se retrouvèrent coincé dos contre la paroi. Faisant mine de chercher une issue, les deux guerriers laissèrent s’approcher leurs adversaires avant d’ordonner l’attaque :

- MAINTENANT !

De violentes explosions vinrent détruire la paisible forêt, créant un épais mur de flamme, empêchant toute retraite.
- Qu…qu’est-ce que !? S’effraya l’un des hommes ailé

Au même moment, un puissant éclair vint se briser sur la paroi rocheuse, détachant d’immense bloc de pierre, qui vint s’écraser sur le groupe. L’un des anges s’étant concentré sur la paroi et non sur les flammes, eu le réflexe de s’envoler et d’éviter d’être ensevelit.

- Céles !!! VAS-Y !

Les rochers engloutirent les anges, mais certains d’entre eux stoppèrent leurs courses à un cheveu des guerriers. Impressionné par la puissance dont faisait preuve sa camarade, Zack tarda à s’échapper du piège.
- BOUGEZ-VOUS LES MECS ! JE VAIS LACHER !!!

Le gladiateur tandis alors la main à son élève, l’aidant à se sortir rapidement des rochers.
L’ange rescapé prenait rapidement de l’altitude, mais n’eut pas le temps de dépasser le sommet de la falaise. Un carreau d’arbalète vint se figer entre ses omoplates, l’entraînant dans une chute qui lui sera fatale.
Victo s’approcha du corps inerte afin de s’assurer qu’il n’ait pas survécu, puis ordonna à son groupe de rentrer à la base, les félicitant au passage pour leur parfaite synchronisation.



Le jour-J

- Je veux que chacun vérifie son paquetage ! Nous n’aurons droit à aucune erreur, donc veillez bien à ce que vous n’ayez rien oublié ! Vous avez 1 minute !

La voix du champion était ferme et solennelle. Il avait passé l’examen de promotion avec succès, et bien que les méthodes employées étaient peu conventionnelles, celles-ci avaient montrer leur efficacité et c’est pourquoi le jury a décidé de le monter en grade, au rang de Lieutenant.

Désormais au commandement d’un bataillon d’une vingtaine de soldats, il ne pouvait qu’envisager sa victoire face à Célestia. C’était officiel, les chercheurs des troupes d’Aile Ténébreuse avaient confirmés l’emplacement du château aux abords du « lac des Sylphides », à Misora.

Après avoir effectué les procédures habituelles, tous les bataillons purent prendre la route. Après 5 journées de marche (enfin, pour les soldats, car Victo avait eu droit à un destrier), la petite armée arriva aux abords du lac. Comme les histoires le racontaient, les Sylphides se faisaient discrètes et méfiante : seuls leurs yeux étaient visibles à travers la noirceur de la nuit. L’arrivée du château était prévue le lendemain, aux alentours de midi. La stratégie était simple, mais selon Victo (car il était fier de pouvoir dire qu’il en était l’auteur), des plus efficaces. Lorsque le château se posera, 90% des effectifs lanceront un assaut frontal, ayant pour but d’attirer les défenses du château hors des murs. Leurs but n’était pas de vaincre ces forces, qui par expérience, étaient redoutable, mais seulement de les retenir et attirer leur attentions.

Pendant ce temps, le reste des troupes se faufilera discrètement derrière l’armée de Célestia pour arriver devant les portes. Une fois devant celles-ci, les troupes devront défendre Victo, qui sera lui-même chargé de protéger Canaan, un mage ayant l’incroyable faculté de téléporter un grand nombre de personne la ou il le souhaite. Le défaut de cette magie est que le lanceur doit être à au moins un mètre du lieu ou seront téléporté les personnes, c’est pourquoi il était nécessaire qu’il soit au plus proche des portes, afin de téléporter l’armée derrières celles-ci.

Le soleil commençait à être haut dans le ciel, et il était temps de rappeler aux soldats les précautions à prendre pour éviter l’hécatombe. Ayant déjà subit l’expérience de la défaite face au célèbre château, Victo ordonna aux troupes d’utiliser leurs aérosphères dès lors qu’un des lieutenants en donnerai l’ordre.
Il devait être à peu près 14h lorsque Célestia réapparut. Divisée en 2 groupes, l’armée chargée de l’assaut frontal passa à l’attaque. Comme il s’y attendait, un nombre impressionnant de créatures, toutes aussi surprenantes les unes que les autres s’envolèrent du château pour lancer l’attaque sur les envahisseurs. L’équipe du champion attendit une vingtaine de minutes, le temps que l’armée de Célestia déserte les lieux. Le plan fonctionnait à merveille. La plus grosse partie de l’armée d’AT avait réussie à éloigner les troupes de Célestia de leurs châteaux, en les amenant un peu plus à l’Ouest.

- C’est parti !

Le bataillon de Victo, se faufila entre les rares arbres et se rapprocha rapidement de la cité volante. Bien entendu, il restait tout de même quelques soldats, mais les créatures ailées étaient maintenant clairement en sous-nombre faces aux troupes de Victo. Il y avait eu trop de mort lors de la dernière expédition, c’est pourquoi le lieutenant était en ligne de front et se chargeait d’éliminer un maximum d’ennemi avant que ses troupes ne soient impliquées.
Les murs du château se faisaient de plus en plus proches. C’est alors qu’une multitude d’ennemis surgit des murailles. Entre bipèdes-ailés, molosses difformes et autre bizarreries, il était assez difficile pour Victo d’anticiper les attaques ennemis quand on ne les connaît pas. Les bêtes à quatre pattes se rapprochaient bien plus rapidement que les autres troupes. Les « anges », eux, profitaient de la vitesse des animaux pour prendre le temps de contourner des deux côtés le petit bataillon.


* Ils ne m’auront pas ! Pas cette fois ! *

- En formation «arc de cercle » ! Ils vont essayer de nous encercler ! Je veux que tous les archers couvrent nos flancs.
- A vos ordres !
- Les fantassins devant les archers ! Il nous faut les protéger !
- Oui chef !
- Les mages, protégez Canaan, et lancer nous toute les protections magiques que vous pouvez ! Je compte sur les guérisseurs pour ne laisser tomber personne ! Que ceux qui maîtrisent le feu visent les ailes des anges !
- Ce sera fait !

Les chiens se rapprochaient de plus en plus vite. Toutes les troupes étaient en position. Les archers avaient déjà commencé à faire feu sur les anges, et chacune des troupes possédaient une fine carapace magique, censé les protéger des éventuelles attaques.

Mais il fut rapidement débordé. Plus ils se rapprochaient des portes, plus le nombre d’adversaire grandissait, et les soldats durent rapidement compter sur leurs propres compétences, le champion étant largement débordé entre la protection du mage et le nombre d’adversaire qu’il affrontait.

- On se disperse trop ! Revenez vers moi !

Lentement, les soldats se rassemblèrent autour du champion.
- Levez-vos boucliers, et on fonce ! Nous avons perdu trop de temps, les autres ne tiendront pas ! C’est maintenant ou jamais !

D’un seul mouvement, tous les guerriers levèrent leur bouclier, formant une épaisse carapace entre le bataillon et les adversaires. Ils foncèrent alors vers les portes, et même lorsqu’un soldat se faisait tuer, le trou se rebouchait aussitôt, ne laissant aucune faille que leurs ennemis pouvaient exploiter.
Les portes n’étaient plus qu’à une vingtaine de mètres.

- Courage soldats ! On touche au but.

Soudain, une violente décharge vint renverser la moitié des troupes.

* Bordel c’était quoi ce truc !? *

Victo tourna le visage pour regarder en arrière et fut bouche bée par le spectacle qui s’offrait à lui. Les soldats qui quelques secondes plus tôt protégeaient leurs arrières avaient été propulsés dans les airs avec une violence inimaginable.
- Resserrez-vous et cramponnez-vous ! Ceux qui se feront prendre, vous êtes autorisés à utiliser votre aérosphère !

Comme il l’avait pressentit, une nouvelle bourrasque vint renverser le petit bataillon.

* Raaaaah ! Ça suffit ! *

Le champion prit le mage par la main, se fraya un chemin entre les soldats qui ne s’étaient pas envolé et couru du mieux qu’il put vers la porte.
15 mètres …
10 mètres …
7 mètres …
5 mètres …

Victo n’était plus sujet aux violentes bourrasques, mais plutôt à un vent constant d’une puissance sans pareil, qui grandissait plus il se rapprochait. Les soldats restés en retrait se cramponnaient au sol, observant avec admiration la volonté dont faisait preuve leur lieutenant.

- Courage soldats ! Cramponnez-vous et venez m’aider !

Victo prit la main du mage et tandis le bras afin que ce dernier puisse toucher les soldats, les téléportant ainsi plus près du champion.
- Allez-y ! Mettez-y toutes vos forces !
4 mètres …
3 mètres …
Une nouvelle bourrasque vint renverser les quelques soldats ayant rejoint leur lieutenant.
6 mètres …
8 mètres …

Le vent qui émergeait de la porte faisait maintenant reculer le champion tant il était puissant. Sous l’effet de la colère et de l’impatience, il libéra le démon qui sommeillait en lui. Ses énormes pattes griffues se plantèrent dans la roche.
6 mètres …
3 mètres …
1 mètres …
Même sous cette forme, la violence du vent était insoutenable. Mais il ne lâchait rien. La porte était à portée de doigt, il lui suffisait simplement de s’y agripper pour que Canaan téléporte le reste de l’armée derrière les portes.


* Allez champion !!! Bordel ! Ce n’est qu’une foutu porte ! Allez !!! *

La porte commença à s’illuminer. Victo comprenait ce qu’il se passait. Le château se sentait en danger, et il allait riposter.

* C’est foutu … *

- Fais chier !!! Ordre de repli ! Utilisez tous vos aérosphères ! C’est un ordre ! Hurla le lieutenant, fou de rage.

Les soldats ne se firent pas prier, et disparurent un à un, tandis que de la porte émanait une lumière de plus en plus éblouissante. Canaan se téléporta à son tour, le champion était maintenant seul face à Célestia. La lumière se faisait tellement intense qu’elle commençait sérieusement à chauffer les doigts de Victo. Dans un dernier effort, il réussit à effleurer du doigt les portes de Célestia.

* Attends moi, la prochaine fois, tu ne m’échapperas pas ! *

Une bourrasque d’une violence inouïe jaillit de la porte, propulsant le jeune homme à une distance phénoménale. Il eut malgré tout le réflexe d’utiliser son aérosphère avant de s’écraser contre le sol. Contrairement à la dernière fois, son apparence de démon le protégea de l’impact de la téléportation. Il se releva tant bien que mal sur la place de Sylfiria et vit que la majorité de l’armée était présente, les plus lourdes pertes ayant été subit par ceux qui menaient le combat de front.

Victo était dégouté, il était si près du but. Il avait touché Célestia du bout des doigts, et malgré ça, elle l’avait violement renvoyé à la case départ.



Thème d'Aeon
Hymne des Féral (Victo's version)♫


avatar


Sang-mêlé

Partie IRL
Crédit avatar : Jecht - FFX
Double compte : Vanitas Féral
Vitesse de réponse : De 1 à 5 jours


 
Page 1 sur 1