Terra Mystica

Forum médiéval fantasy
 
Un sondage a été mis en place pour avoir votre avis sur le futur design de Terra ! Venez donner votre avis ICI

N'oubliez pas de suivre l'avancée du projet Terra Mystica ICI. N'hésitez surtout pas à participer !

Merci de votre passion !
AccueilAccueil  PartenairePartenaire  GuideGuide  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 

 Rägmor, Giguêtre d'une nouvelle époque.

 
Mar 5 Mar - 0:19
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.terramysticarpg.com/t1836-ragmor
Spoiler:
 

Volcania. Les terres étaient parsemées de trous de lave où s'échappait parfois des braises mortelles. Si ce n'était pas pour accomplir son destin, jamais Rägmor n'aurait osé mettre les pieds dans un pareil endroit. Il devait regarder partout où il marchait au risque de tomber bêtement dans une fosse de lave et de mourir. Il voyageait depuis Terre sans faire une seule pause. Pendant cette période, il avait mis ses talents de chasseur en avant plus que d'habitude. Il ne pouvait pas se permettre de s'arrêter dans un village comme il avait l'habitude de le faire, non. Le destin l'obligeait à se presser et son épée qui vibrait à l'approche de Feu le lui rappelait sans cesse. Rägmor avançait calmement. La chaleur le faisait abondamment transpirer et la sueur venait dégouliner sur sa musculature imposante qui s'était encore endurcie pendant son voyage jusqu'ici.

Après plusieurs heures de marche à Volcania, le barbare s'arrêta net devant une pierre qui était pourtant exactement comme les autres. Il sortit de sa sacoche un petit parchemin, se plaça de manière la plus parallèle possible devant le morceau de pierre et récita des paroles bien articulées dans sa langue natale.


«Par cette épée qui sera la clé, dévoile-moi tes plus grands secrets et offre à ton fils ce qui lui était destiné. »

Il planta son épée dans la pierre qui s'enfonça avec une grande facilité. Une fissure s'étendit depuis l'épée jusqu'à en recouvrir la roche entière. Derrière cette fissure, une lumière de source divine s'intensifiait au point d'en éblouir Rägmor. Une explosion eut lieu. L'épée et la roche furent éparpillées en mille morceaux, le parchemin brûla, mais Rägmor ne fut miraculeusement pas touché.
Lorsqu'il rouvrit les yeux, il vit à la place du rocher l'image de son ancêtre Mjörn, vu comme un Dieu pour son peuple. Il était aussi translucide qu'un fantôme et dégageait une aura sereine qui faisait disparaitre tous types de maux dans l'esprit de Rägmor. La voix s'exprima.


«Mon enfant. Le destin qui t'as frappé toi et notre peuple était ce que prévoyaient nos prophètes depuis des centainess d'années. Lorsqu'une puissance se lève, Rägmor, d'autres puissances disparaitront à côté. Notre peuple avait fait son temps sur ce monde et cette fin était prévisible. Le chef de la tribu lui-même savait qu'il fallait se préparer à ce tragique destin dès l'apparition d'Aile Ténébreuse dans notre monde. C'est avec honneur que notre peuple s'est élevé contre les forces du mal bien qu'il n'ait pas réussi à remporter le combat, cette fois-ci. C'est cette haine et cette rancœur qui grandissaient en toi depuis la destruction de notre village qui t'ont permis de devenir qui tu es, Rägmor. »

Mjörn avait une apparence assez semblable à celle de Rägmor. Il avait de longs cheveux noirs, de même qu'une immense barbe ornementées de bijoux. Il ne portait qu'un simple pagne en cristaux et en or, des brassards et des bottes aux mêmes matériaux. Il était plus grand que la taille normale d'un membre de son peuple. Ces détails étaient clairement visibles bien qu'il ait l'apparence d'un fantôme.

« Ton rôle aujourd'hui est d'apporter la paix et la liberté dans notre monde, Rägmor. J'ai eu vent, depuis que j'habite ton esprit lors de notre dernière rencontre, de cette nouvelle philosophie qui s'est répandue assez rapidement. L'Aurore est une ambition noble qui, je pense, ne cessera de s'étendre et de convaincre les hommes. Je suis heureux de voir que tu as préféré choisir la voie de la raison plutôt que la voie de la force. Mais c'est aussi pour ça que tu as été choisi : La plupart des guerriers de ton peuple agissent avec force avant d'agir avec raison. Leur orgueil est parfois un peu trop important. Il aurait été suicidaire d'oser se dresser contre Aile Ténébreuse, et l'Aurore est une solution assez stratégique qui prendra une place importante, je l'espère. »

Mjörn fit une pause. Derrière lui, une brume se forma, aussi immatérielle qu'il l'était lui-même, et prit doucement la forme d'un trône magnifique où il put s'asseoir tel un véritable roi. Il posa sa tête sur un poing et continua ses explications.

« L'épée que tu détenais devait être détruite pour libérer le pouvoir qui se cachait en elle. Il n'y avait qu'un seul moyen de pouvoir la briser. Dans la roche où tu as planté la lame était inscrites des paroles qui la briseraient dès qu'elle entrerait en contact avec cette pierre. Le pommeau devrait être intact. Prends-le et donne le moi. »

Rägmor s'exécuta, étonné que sa lame avait également la magie de pouvoir toucher et donc trancher ce qui était immatériel. Il la tendit à Mjörn. Ce dernier récita quelques paroles ancestrales et laissa le pommeau flotter dans les airs. Puis le pommeau commençait à s'illuminer pour finalement élancer un rayon à vitesse hallucinante droit dans le ciel. Les nuages se dégagèrent instantanément. Le rayon perdit de son intensité pour finalement disparaitre entièrement. Les nuages se refermèrent et le pommeau tomba en miettes devant le trône de Mjörn.

Le barbare sentit d'étranges phénomènes se passer dans son corps. Les sensations étaient désagréables, mais il n'avait pas mal. Il chuta en avant comme s'il ne commandait plus ni ses bras, ni ses jambes, et fut spectateur d'une étonnante métamorphose de lui-même. Devant ses yeux ébahis, il gagnait une taille importante. Son poids pesa de plus lourd et creusa un petit cratère dans le sol. Sa peau se durcissait et devenait aussi rigide que la pierre elle-même. Une fois la métamorphose terminée, Rägmor se releva, aussi grand que l'était Mjörn. Ce dernier le coupa avant même qu'il ne pose une question.


« Notre monde a accueilli des races farfelues, Rägmor. Certaines d'entre elles persistent encore aujourd'hui, et d'autres ont disparu. Il faut que je te révèle un secret au sujet des origines de notre peuple. »

Mjörn se leva et s'avança vers son frère de sang désormais aussi grand et imposant que lui.

« Il fut un temps où, quand les races de Terra n'étaient qu'au début de leur évolution, notre tribu habitait au-dessus d'une montagne. Un beau jour, l'un d'entre nous avait fouillé si profond dans cette montagne qu'il découvrit l'existence des géants de pierre qui étaient enfermés ici à cause d'un mauvais sort lancé par un puissant magicien. L'Homme et les géants parlèrent longtemps, pendant des heures, puis des jours, puis des semaines. Il finit par passer plus de temps aux côtés des géants de pierre qu'aux côtés des siens. Un beau jour, cet homme et les géants réussirent à trouver un moyen de les faire sortir de la montagne et de retourner de là où ils venaient. En remerciement pour les avoir aidés à sortir, les géants de pierre proposèrent à l'homme la possibilité de devenir l'un d'entre eux.
Il accepta et les géants le conduisirent dans un lieu bien étrange où étaient mélangés à la fois pierres et forêts. Les géants de pierre s'entendaient fort bien avec les forces de la nature. Ici, ils incantèrent une étrange magie qui métamorphosa l'homme. Il devint mi-humain mi-géant de pierre, et la toute nouvelle création de cette race fut appelée Giguêtre.
»

Rägmor écarquilla les yeux. Les choses devenaient claires pour lui, mais il ne pouvait s'empêcher de questionner Mjörn.

« Cet homme, c'était toi, n'est-ce pas? »

Mjörn acquiesça et reprit son discours.

« Je fus le premier Giguêtre de ce monde. Après avoir été métamorphosé, je mis au courant ma tribu entière. Les géants de pierre, généreux, acceptèrent de changer tous les miens en Giguêtres. Depuis ce jour, notre peuple n'avait cessé d'évoluer, de gagner ses combats avec une facilité déconcertante. Il était devenu puissant.»

« Mais alors, comment expliques-tu que les écrits racontent que nous sommes un mélange entre les fauves et les humains? Ne sommes-nous pas d'origine animale ? »

« Laisse-moi t'expliquer. Pendant plusieurs années, les Giguêtres prospéraient en maîtres sur leur montagne. Cependant, les géants de pierre avaient omis une chose en les métamorphosant. Devenir Giguêtre accordait à cette tribu des pouvoirs intéressants mais aussi des faiblesses. Et c'est l'une d'entre elle qui changea notre peuple tout entier, sauf pour une exception : moi-même. Les Giguêtres sont un mélange d'humain et de géant de pierre. Le mélange de peau et de pierre était un atout majeur dans les combats, puisque notre tribu n'avait pas besoin d'armure : Leur peau était incroyablement résistante. Ce mélange de peau et de pierre donna lieu à deux faiblesses : L'une face à la foudre et l'une face aux magies de l'ombre.
La peau des Giguêtres, aussi résistante soit-elle, conduisait la foudre sans que personne ne sache pourquoi. En revanche, la faiblesse aux magies de l'ombre avait une explication : Les métamorphoses s'étaient faites dans des lieux sombres, cachés du soleil par les arbres de la forêt. L'ombre s'était donc infiltrée dans les magies des géants de pierre quand ils incantaient afin d'affaiblir les Giguêtres.
»

« Continue, je te prie. »

« Le magicien qui avait enfermé les géants de pierre fut furieux d'apprendre à la fois que ses prisonniers avaient été libérés, et aussi qu'ils avaient fait un don à cette tribu. Pour se venger, il incanta une magie sombre et maudit notre peuple. Ses pouvoirs étaient puissants. A chaque combat que notre peuple menait, une magie grandissait et prenait doucement le dessus sur la métamorphose Giguêtre. C'est ainsi que, au fil des siècles, les Giguêtres devinrent petit à petit des hommes-loups. Ils n'étaient plus un mélange d'hommes et de géants de pierre, mais bien d'hommes et de fauves. Notre peuple continua à prospérer non pas en tant que Giguêtres, mais en tant qu'hommes-loups. Avec le temps, la malédiction s'est apaisée et notre peuple ne pouvait ni puiser dans ses pouvoirs bestiaux, ni bénéficier des dons de Giguêtre. Ils étaient redevenus de simples humains normaux. »

« Comment n'as-tu pas subi cette malédiction ? Tu aurais du être touché comme tout le monde ! »

« Je fus le premier à être transformé en Giguêtre. Par chance, cette malédiction ne m'atteignit pas car je ne disposais pas des mêmes faiblesses que les miens. Mon peuple maudit oublia sa nature de Giguêtre. J'étais le seul conscient de nos véritables origines. J'ai dirigé les miens encore quelques années, en les mentant sur ma race. Lorsque mon successeur a pris ma place sur le trône, j'ai décidé de voyager. Mon but était de retrouver les géants de pierre afin de pactiser avec eux. J'ai demandé qu'ils enferment leur magie ancestrale dans un objet, et qui s'activera quand celui-ci se brisera. Ce fut mon épée qui renferma cette magie ainsi que d'autres pouvoirs que tu as déjà pu remarquer. Une fois fait, j'ai passé la fin de ma vie à étudier les magies de ce monde. J'ai inscrit moi-même des phrases magiques dans la roche que tu as transpercée. Quand ta lame entrera en contact avec cette pierre, elle explosera et libèrera le pouvoir Giguêtre pour prendre possession de son porteur. C'est ainsi que tu es devenu Giguêtre, Rägmor. »

Rägmor se regarda une dernière fois. Il n'en revenait pas du don qu'il venait de recevoir.

« Je vais partir, à présent. Tu as accompli ton destin. Tu es Giguêtre, et désormais tu es assez puissant pour diriger l'Aurore afin de rendre ce monde libre. J'ai fait ce que j'avais à faire, je peux maintenant reposer en paix. Ne t'expose pas à la foudre et encore moins aux magies de l'ombre. Ce sont tes faiblesses. Mais par chance, il existe très peu d'écrits autour des Giguêtres : Seule la nature dont tu es si proche a connaissance de cette race éteinte. Tu apparaitras comme un alliié à leurs yeux et tu pourras te réfugier chez eux si nécessaire. Il y a très peu voire aucuns mages qui connaitront l'existence d'un Giguêtre ainsi que ses faiblesses. Garde tout ceci bien secrètement. Je te laisse découvrir tes nouveaux talents. Vas et construis ton propre avenir, Rägmor. Je te laisse la liberté que tu as mérité. »

A ces mots, Mjörn disparu soudainement. Il ne restait plus rien que quelques brumes blanchâtres. Rägmor avait désormais un nouvel objectif à accomplir. En tant que Giguêtre, il serait suffisamment puissant pour mener à bien sa quête. Il devait désormais repartir afin de conduire l'Aurore vers un grand avenir.





code couleur : yellow


avatar


Giguêtre

Partie IRL
Crédit avatar :
Double compte : Non
Vitesse de réponse : Une semaine maximum


 
Page 1 sur 1